Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Page 1 sur 17 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  FirstQuarterStorm le Lun 18 Fév - 14:25

Salutations communistes,

Je me définis comme communiste révolutionnaire, marxiste, un peu "mao-guévariste" sur les bords Very Happy , avec des bouffées délirantes marxistes libertaires par moment.

Je profite de ma présentation pour vous présenter, aussi, le nouveau site d'un collectif de camarades : Sheisau Sorelh ("Sixième Soleil"), qui veut être un média communiste au service de la construction d'un mouvement révolutionnaire de libération du peuple d'Occitanie (peuple d'Occitanie plutôt que peuple occitan, car notre Occitanie n'a pas une définition ethniciste ou "biologique", mais une définition socio-politico-économique : territoire où il y avait effectivement au Moyen-Âge une nation - langue, culture, vie productive commune, assez larges territoires unifiés politiquement etc. - annexée dans le cadre de la construction monarchique de l’État que nous connaissons aujourd'hui comme 'France', et qui y subsiste dans une large mesure ; mais surtout - ce qui compte pour nous - territoire marginalisé et "périphérisé" dans le cadre de l'organisation sociale TERRITORIALE de cet État... Et dont nous pensons que la libération révolutionnaire représente un très haut niveau d'antagonisme et d'affrontement avec cet État (auprès duquel nous ne sommes pas, contrairement à beaucoup de communistes "staliniens" comme trotskistes, à mendier des miettes), et finalement sa destruction ; donc, sert aussi les intérêts des travailleursEUSES de région parisienne, de Lorraine, de ch'Nord, de Bretagne, immigrés et d'origine immigrée de toutes les régions, etc. et aussi (bien sûr) d'"outre-mer" et des néocolonies pseudo-indépendantes (comme le Mali), opprimés par le même État, qui est l'appareil politico-militaire de la classe capitaliste exploiteuse du Travail. Bon, l'inspiration est clairement mao, mais le collectif repose sur une ligne radicalement anti-sectaire et espère que des marxistes révolutionnaires conséquents, de toutes les "chapelles", rejoindront son combat et son MRLN... J'en profite pour saluer en passant le camarade Gayraud de Mazars, que je sais partager ce combat Wink... Donc voilà :


Sheisau Sorelh* (Sixième Soleil)


sheisausorelh.e-monsite.com

À l'heure où l'information s'est largement « démocratisée », notamment par le biais d’internet, il est de notre devoir de révolutionnaires d'occuper cet espace encore difficilement contrôlable. Le but de ce média est de concourir à la renaissance du communisme en Occitània, dans l'État français, en Europe, dans le Monde. Il n'est pas anodin que ce média naisse aujourd'hui, en 2013, au cœur de la seconde Crise Générale du capitalisme. Le communisme est aujourd’hui d'actualité comme jamais depuis plus de 30 ans. Les contradictions du capitalisme renforcent les oppressions et donc la résistance, la soi-disante Fin de l'Histoire, proclamée par Fukuyama en 1992, n'est donc pas encore arrivée !

Nous voulons participer à l'élaboration d'un Parti communiste dans notre pays, l’Occitanie, en lien avec les autres forces révolutionnaires de l'État français et de l'ensemble de l'Humanité. Nous basons notre réflexion et notre action sur le Marxisme-Léninisme-Maoïsme, qui est selon nous le stade supérieur, le plus abouti, de la pensée communiste. Le MLM est pour nous un outil avec lequel nous forgeons les armes de notre libération, et nous voulons contribuer à son mouvement.

Ce média sera aussi un relais des diverses luttes, des travailleurs bien sûr, mais aussi démocratiques (droit à l'avortement, LGBT, squats etc.), luttes contre les grands projets capitalistes (Notre-Dame des Landes, gaz de schiste etc.), luttes de libération nationales, et aussi et bien sûr la question culturelle.

Faire émerger une culture prolétaire révolutionnaire est un enjeu de premier ordre. Notre réflexion portera sur la question cruciale de la culture. Prenant appui sur le concept d'hégémonie culturelle du grand communiste italien Antonio Gramsci, nous participerons à la renaissance d'une culture prolétarienne communiste, révolutionnaire, seule à même d'ébranler l'hégémonie de la Bourgeoisie. Nous espérons pouvoir, par une plus large diffusion des principes marxistes, aider à l'émergence d'intellectuels issus de la classe révolutionnaire de notre époque, le prolétariat, et des classes populaires en général.

Nous voulons être un acteur majeur du Mouvement Révolutionnaire de Libération Nationale en Occitanie. Dans ce cadre, nous participerons au débat communiste dans l'Hexagone et notamment avec la nécessaire reconnaissance des luttes de libérations nationales par les forces révolutionnaires, comme étant un puissant moteur d’affaiblissement de l'État français, appareil politico-militaire de nos exploiteurs et ennemis. Nous amènerons une nouvelle vision à l'occitanisme, une vision révolutionnaire rompant avec ses 30 dernières années de tentative de gestion étatique.

Ce blog se veut aussi un lieu de vulgarisation de la pensée communiste dans son ensemble, de compréhension de ce qu'est le communisme, alors que nous avons fait un grand retour en arrière au cours de ces 30 dernières années de restauration du capitalisme tout azimut, sur toute la planète. L'explication des concepts est pour nous une nécessité pour avancer et gagner les masses à la révolution.

Nous désirons plus que tout sortir du sectarisme et des petites guerres de chapelles, pour évoluer ensemble et confronter nos idées dans le sens de la critique constructive. Pour cela, nous publierons régulièrement des articles d'autres blogs ou sites que nous trouvons intéressants. Nous nous retrouvons par exemple totalement dans les théories du blog Servir Le Peuple ou encore dans le travail culturel de très bonne facture de Feu de Prairie ou dans travail extrêmement important de compilation du Laboratoire Urbanisme Insurrectionnel , et bien d'autres.

La route sera longue et sinueuse, mais peu importe : en nous brûle le soleil de la Révolution prolétarienne et de la Libération nationale !

Tà ua occitània libra e comunista !



* Le sixième soleil désigne, dans la cosmologie maya, la nouvelle ère devant commencer... après la fameuse ‘fin du monde’du 21 décembre dernier (en réalité, ce n’était nullement la signification maya de la date). Il s’agit d’une ère de paix, d’harmonie, de justice, de sagesse et de haut degré de connaissance pour l’humanité... ressemblant fort au communisme pour lequel nous luttons ; après un cycle de plus de 5000 ans... correspondant curieusement, à peu de choses près, à l’existence de la société de classes dans l’histoire mondiale. Il ne s’agit pas pour nous de verser dans l’ésotérisme, mais le concept nous a plu pour symboliser, après la ‘répétition générale’ du siècle dernier, la nouvelle vague de la révolution prolétarienne qui se lève partout dans le monde et, n’en doutons pas, démolira cette fois définitivement les vieux murs et fera resplendir l’aurore nouvelle, d’une humanité en marche vers le communisme !


FirstQuarterStorm

Messages : 155
Date d'inscription : 18/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Eugene Duhring le Mar 19 Fév - 13:49

Comme si il suffisait d'une faucille et d'un marteau pour faire passer un ramassis petit-bourgeois régionaliste pour du communisme. Un crachat à la gueule de tous ces peuples qui eux ont une raison objective impérieuse de s'affranchir de la domination colonialiste et impérialiste. Beurk !

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  FirstQuarterStorm le Mar 19 Fév - 15:15

Et quels sont ces peuples auxquels nous crachons à la gueule ? Tu peux nous éclairer (de tes lumières 'marxistes') ?

Les marxistes italiens n'ont AUCUN problème à tracer une filiation entre les méthodes de la 'conquête du Sud', de la 'guerre des brigands' (dans le Mezzogiorno, après l'Unité et jusqu'à la fin du 19e siècle facile), et la 'pacification' de la Libye par Mussolini... Par contre, en 'France', personne ne voit le lien entre les méthodes employées dans les 'provinces' insurgées contre la Révolution bourgeoise (mais déjà avant, en Corse par Marbeuf par exemple), entre Turreau ou Westermann, et les exploits de Bugeaud en Algérie... méthodes qui sont ensuite universellement devenues celles de tous les pouvoirs coloniaux et impérialistes, jusqu'aux sionistes en Palestine, l’État turc au Kurdistan etc.
Alors bien sûr tu vas nous dire que c'était des 'contre-révolutionnaires'... mais un marxiste doit être capable de voir DIALECTIQUEMENT plus loin que ça, et surtout plus loin que l'historiographie bourgeoise 'républicaine'. Certes, les soulèvements 'provinciaux' contre la Révolution étaient objectivement réactionnaires, ANTI-HISTORIQUES, tournés vers le passé, contre la marche de l'histoire. Certes il y avait des aristos et des calotins qui rejetaient les Lumières. Mais il y avait aussi des paysans qui n'étaient pas seulement de pauvres abrutis manipulés, mais des êtres humains avec un cerveau qui pressentaient, instinctivement, derrière la révolution bourgeoise, la révolution industrielle et la prolétarisation, la fin de leur 'reproduction des conditions matérielles d'existence' dans laquelle ils vivaient paisiblement depuis des générations. Il combattaient... le capitalisme, dont la révolution bourgeoise sonnait le triomphe, mais comme il n'y avait pas de marxisme à l'époque, leur combat était passéiste, tourné vers le 'bon vieux temps d'avant', la 'société traditionnelle', et non progressiste, socialiste. Exactement comme les paysans basques carlistes en 'Espagne', comme les Algériens d'Abd-el-Kader, etc. dont certes les jeunes Marx et Engels de 1850 saluaient la défaite... sauf qu'ensuite ils ont réfléchi et leur position est devenue beaucoup plus nuancée.
Et puis il y avait, déjà, des bourgeois anti-centralistes, les fameux 'girondins'...

Parce qu'il y a TOUJOURS EU historiquement une bourgeoisie (pourquoi petite ?) 'régionaliste', anti-centraliste, depuis la Guerre de Cent ans jusqu'à la Révolution en passant par les Guerres de Religion : tout simplement, la bourgeoisie dont la base d'accumulation, la base de 'réalisation du produit', les relations commerciales, sont régionales ou tournées (par exemple) vers les États voisins, et non vers la région parisienne. Le clivage est aussi bête (comme chou) que ça ! Aujourd'hui on retrouve cette bourgeoisie dans l''euro-régionalisme', aussi bien du côté des Verts ou de certains courants 'girondins' du PS (gauche bourgeoise), que du Modem et autres 'centristes' (droite modérée)... ou des Identitaires d'extrême-droite.
Mais justement, c'est à cette bourgeoisie 'régionaliste' que la démarche de 'Sheisau Sorelh' (et d'autres : Scelta Para en Corse, des gens comme Gaël Roblin en Breizh, des marxistes ou des libertaires très nombreux dans le MLN basque) cherche à arracher la lutte pour la LIBÉRATION DES PEUPLES, qui est une toute autre chose et a une toute autre signification historique : assumer la DESTRUCTION DE L’ÉTAT dénommé 'République française une et indivisible', en tant qu'appareil politico-militaire et idéologique de l'exploitation des travailleurs, de l'accumulation et de la valorisation du Capital, bref de la reproduction du mode de production capitaliste. Une destruction de l’État... que n'assument aucunement bon nombre de pseudo 'marxistes' - et vrais ouvriéro-économistes - dans ton genre (d'ailleurs... Eugen Dühring, le mec qu'Engels a démoli en long, en large et en travers, quel drôle de pseudo !!). CQFD, je m'attendais à au moins une réaction dans ce genre.

Bon courage camarade dans tes 'luttes (purement) ouvrières', 100% prolétariennes et 0% 'petites bourgeoises', pour arracher à l’État de nos exploiteurs (que TU NE VEUX PAS affronter) quelques miettes, voire simplement un peu de vaseline pour les exploité-e-s....

FirstQuarterStorm

Messages : 155
Date d'inscription : 18/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Eugene Duhring le Mar 19 Fév - 15:37

Quel drôle de nom qu'Eugene Duhring ? Cela me rappelle en permanence qu'il ne faut pas toujours se prendre au sérieux surtout sur un forum et c'est un homage à un marxiste, à une de ses oeuvres les plus brillantes. Je m'arrêterai là sur mon pseudo.
Quelle phraséologie pour maquiller du régionalisme pur jus en guerre de libération "nationale" !
Penses-tu réellement que les travailleurs d'"Occitanie" aient à ce point un sentiment d'oppression spécifique qu'ils ressentent le besoin impérieux de restreindre leur espace à l'équivalent d'une petite région ? Oppression de qui sur qui et sur quoi ? Si tu as la nostalgie d'un dialecte et d'une époque maintenant révolue, cree une association, un puy du fou occitan !

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  frère tuck le Mar 19 Fév - 15:44

Mais alors :

- pourquoi Sixième ?

- et Pourquoi Soleil ?

J'ai été sur le site, je n'ai pas (encore) trouvé la réponse ?

frère tuck

Messages : 29
Date d'inscription : 08/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  FirstQuarterStorm le Mar 19 Fév - 17:47

Mais pourquoi veux-tu absolument que le 'peuple travailleur' occitan LIBRE (qui a parlé d'indépendance au sens (bourgeois) où on l'entend, et vraisemblablement TU l'entends aujourd'hui ?? s'il y avait une révolution hexagonale, ou une révolution européenne ou euro-méditerranéenne, pourquoi n'y aurait-il pas quelque chose ressemblant à l'URSS, en tout cas telle que conçue au départ, pas le 'nouvel Empire russe' qu'elle est devenue par la suite ???) se replie dans une espèce de petite réserve d'indiens ? Je pense que le fleuve de l'histoire conduit au communisme, et que donc le 'peuple travailleur' occitan a vocation à confluer, comme tous les peuples du monde, dans la 'Grande Patrie Humanité'. Mais pour cela, il doit BRISER LES MURS de la prison qui l'enferme (avec beaucoup d'autres peuples), et cette prison s'appelle 'République française' (et, dans certains pays dits 'indépendants', comme quoi tu vois que nous ne faisons pas du tout de l'indépendance notre alpha et oméga, elle s'appelle 'impérialisme français', 'Françafrique', 'accords de coopération', 'relations privilégiées' etc. etc?). Briser les murs de cette prison est exactement ce que nous voulons faire.

Quand tu parles des peuples auxquels nous 'crachons à la gueule', tu fais peut-être allusion aux peuples des DOM-TOM, que la 'République française' isole de leur 'commune humanité immédiate', de leur environnement immédiat caraïbe et latino-américain pour les Antilles, africain et sud-asiatique pour la Réunion, océanien pour la Polynésie ou Kanaky... Mais en quoi la 'République française' n'isolerait-elle pas AUSSI les autres peuples qu'elle renferme, par exemple les Occitans des Catalans et des peuples d''Espagne', des peuples de la Méditerranée en général, sans parler des Basques qu'elle coupe en deux ? Bon, avec l''Europe' ça a un peu 'changé' (de manière bourgeoise et pour les intérêts de la bourgeoisie ; chacun conviendra que le TAV ou les tunnels à 50 euros l'aller simple vers l'Italie, c'est pas pour les prolos), mais longtemps ça a été ça... Les travailleurs alsaciens étaient isolés un coup de l'outre-Vosges par l’État allemand, un coup de l'outre-Rhin par la 'République française' : et pourquoi n'auraient-ils pas, dans chacun des cas, voulu fraterniser avec les travailleurs de l'autre côté ? C'est d'ailleurs ce qu'ils ont fait en 1918 : ils avaient résisté pendant plus de 40 ans à l'Empire allemand, mais lorsque les travailleurs de toute l'Allemagne sont entrés en révolution, ils se sont joints à eux et ont fait flotter le drapeau rouge sur la cathédrale. Pour le coup, la reprise de possession française après l'armistice n'a EN RIEN été une libération (malgré les images d’Épinal de l'époque), mais tout au contraire une répression contre-révolutionnaire (normalement l'Alsace devait revenir à la 'France' par le traité de Versailles, mais Clemenceau a ordonné son occupation militaire immédiate, justement pour ça). Les prolétaires révolutionnaires d'Alsace ne voulaient ni être 'français', repeints en bleu-blanc-rouge, ni être une province opprimée de l'Empire allemand, ils voulaient être la République des Conseils d'Alsace, BASE ROUGE de la révolution européenne et mondiale... Cet exemple t'éclaire un peu mieux ? (moi il m'a beaucoup éclairé, car je n'ai pas toujours été 'occitaniste').

Enfin, pour ce qui est de l'oppression ressentie par les masses populaires d'Occitanie... ce n'est pas parce qu'elle n'est PAS (encore) CONCEPTUALISÉE comme cela, qu'elle n'existe pas et n'est pas ressentie objectivement, s'inscrivant dans la contradiction 'Centre' (régions 'favorisées', plus 'riches', plus 'dynamiques' etc.) / 'Périphérie' (régions 'reléguées') qui sous-tend TOUS les grands États construits par la bourgeoisie (ou les monarchies absolues, objectivement à son service). Carte hexagonale de la pauvreté :

Carte du taux de chômage :

Ces deux cartes montrent assez bien comment l’État (et le capitalisme !) français s'est 'organisé territorialement' (personne ne dit et n'a jamais dit que seuls les Occitans morflent !! évidemment qu'il y a aussi les ch'tis, les Picards et autres Lorrains, les habitants du '9-3' qui est le grand ghetto francilien etc., et la Bretagne est 'balèze' en taux de pauvreté des moins de 30 ans, et en pauvreté rurale).
Dans cette logique-là, combien de ces 'DOM-TOMiens' auxquels nous 'crachons à la gueule' conceptualisent leur problème comme l'appartenance à la 'France' et la solution comme s'en séparer ? Actuellement, une petite minorité tu le sais bien, ce qui n'empêche de très fortes luttes sociales, mais toujours dans le cadre de la 'République'. D'une manière générale, combien de prolétaires conceptualisent leur problème comme 'le capitalisme' et la solution comme 'la révolution prolétarienne' ? Là encore ton argument tombe à plat... Il est évident que jusqu'à très peu de temps avant la révolution (qui est ce que nous voulons, dans les formes spécifiques à l'Occitanie où nous vivons), seule une PETITE minorité d''avant-garde' a conscience de celle-ci comme unique solution...


Dernière édition par FirstQuarterStorm le Mar 19 Fév - 19:40, édité 1 fois

FirstQuarterStorm

Messages : 155
Date d'inscription : 18/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Gayraud de Mazars le Mar 19 Fév - 19:23

Adiu collèga,

Dans un premier temps je me suis demandé si votre démarche était très sérieuse, bref si j'allais répondre à ton post.

Je te répondrai comme sur un autre forum...

Tu expliques :

"Je me définis comme communiste révolutionnaire, marxiste, un peu "mao-guévariste" sur les bords , avec des bouffées délirantes marxistes libertaires par moment."

Juste sur la question d'un courant maoïste occitaniste cela me semble des plus étrange, à hauteur du 6ème soleil que vous présentez comme une nouvelle ère révolutionnaire ?

Sans vouloir argumenter sur le fond, l'occitanisme politique c'est pas seulement tout petit mais souvent tristement folklorique, eh ! on peux pas dire que cela soulève les foules. Entre un Poc satellisé par EELV qui a des élus régionaux qui servent à peu de chose, un PNO ethniste qui passe son temps à faire des cartes linguistiques pour identifier des nations, rendant parfois la chose assez farfelue voire certains cas à les suivre arbitraire, façonnant le monde selon ce seul critère, reste le groupe Libertat des anciens au départ d'Anaram Au Patac, ou du Croc, où se trouve aussi d'anciens maoïstes (très peu), mais plutôt centrés sur Pau, en Béarn, qui ont au moins pour eux, des analyses de classe, se situant dans un combat révolutionnaire d'émancipation.

Autant culturellement il a un certain essor de la culture occitane dans le cadre hexagonal, autant d'un point de vu linguistique c'est la catastrophe ! D'ailleurs combien d'occitans se sentent appartenir à une nation à part entière, sont locuteurs, c'est extrèmement faible, le constat est très défavorable.

Le résurgence de la question occitane c'est très récent à commencer par 1907 et la révolte des viticulteurs, en passant par les grèves de La Sala des mineurs en 1962, ou de la lutte du Larzac. Mais cela est bien derrière nous, on est pas en Catalogne, en Euskadi, nulle part n'émerge une quelconque revendication occitane tant soit peu affirmée...

Voilà qui me laisse perplexe, mais en tout cas benvengut sul forum, l'amic...

Fraraïlament,
Gayraud de Mazars
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 49
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  yannalan le Mar 19 Fév - 19:57

Oui, je suis assez d'accord avec Gayraud, je vois assez mal une Occitanie politique. J'ai de la famille en Béarn et en Bigorre, je vois aucune identification avec Marseille ou Limoges.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Eugene Duhring le Mar 19 Fév - 20:38

yannalan a écrit:Oui, je suis assez d'accord avec Gayraud, je vois assez mal une Occitanie politique. J'ai de la famille en Béarn et en Bigorre, je vois aucune identification avec Marseille ou Limoges.
C'était l'objet de mon intervention. Ce groupe fantasme sur l'existence d'une fraction du prolétariat qui subirait du fait d'une tout aussi fantasmatique appartenance occitane une oppression spécifique. Un mouvement régionaliste voire traditionnaliste maquillé en communiste mais qui peine très sérieusement à éveiller cette pseudo-consience chez les travailleurs faute de candidats. Rebeurk !

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Copas le Mar 19 Fév - 21:19

Les délimitations également de la zone prêtée à l'Occitanie empruntent trop du fantasme et d'un esprit linguiste expansionniste. Ca annexe du Piemont au Pays basque, etc...et pour ce qui est de la langue, l'arabe est bien plus parlé en Occitanie que l'occitan.

Si il existe des aspects réels d'oppression d'une culture spécifique qui a beaucoup à apporter, la question nationale parait très peu crédible sauf dans 2 ou 3 départements où le sentiment occitaniste conserve un peu de vivacité.

Mais on n'est pas dans un modèle colonialiste (ce n'est pas la structure économique de la Corse ou des Antilles, par exemple), mais essentiellement dans des régions d'un ensemble, de populations et de territoires , où la bourgeoisie et son appareil d'état ont dessiné le territoire et dévolu des rôles spécifiques aux régions concernées (bronze-culs, zones de production agricoles, industrielles, etc).

La violence sociale de la bourgeoisie dans la gestion des territoires, son habitude à diviser et maltraiter, d'écraser des cultures qui ne sont pas celles qui cimentent l'appareil d'état font que des identités se forgent naissent et meurent, issues de durs combats. Elles sont elles à respecter et à défendre, les injustices qui s'y reproduisent à combattre.

Ca n’empêche pas que des revendications puissent exister en matière culturelle ou économique.

Mais il y a à trier là dedans, permettre ce qui libère, ce qui bloque le bras multiple de l'oppression, afin qu'il ne soit dit, pour deux motifs courant, en sens inverse qu'on a jeté le bonbon et mâché le papier (mais c'est là un proverbe d'extrème sud-est).
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Gayraud de Mazars le Mar 19 Fév - 22:22

Adiu cars collègas,

Puisque l'on parle sérieusement... Je suis occitan et occitanofon, je comprends un peu le collèga qui a ouvert le fil, du moins ses craintes et ses espoirs, j'ai ce genre de sensibilité, c'est pas nouveau, même si j'en parle rarement. Mais sur la question je reste très perplexe, et plein de doutes, je pense que la situation de l'émergence d'une occitanie politique, d'un occitanisme radical, n'est plus à l'ordre du jour. A me convaincre du contraire.

On peut desespérer en Occitània, de la situation économique et sociale, on désespère partout, et bien sûr de la faillite linguistique par exemple.

Cependant ne pas laisser aux identitaires ou à la Ligue du Sud le champ occitaniste, c'est méritoire. Le plus surprenant pour moi, c'est les foules que ramènent les manifs en défense de la langue occitane, de la lenga nostra, mais au delà du culturel et ses kyrielles associations parfois locales, trop localistes, des débats interminables de graphie et autres localisme, l'Occitanie politique est au point presque mort depuis la fin des années 70. Cela ne signifie pas qu'elle ne rebondira pas mais je n'y crois guère.

Etre attaché à ma culture d'Oc, ne signifie pas que l'Occitanie aurait et cher Copas, elle va du Val d'Aran aux vallées italiennes, aurait, un destin indépendant de l'Europe ou du monde.

Dans les années 70 des groupes comme Volem Viure al Païs, qui venait même à la fête de LO, Lucha Occitana, des chanteurs comme Claudi Marti, et d'autres ont suscité l'idée d'un colonialisme à l'égard de l'Occitània, parlant de génocide culturel montrant la France du doigt.

Ce que soulève ce groupe est une question récurrente dans le mouvement occitaniste, il n'est pas le seul à le relever, le groupe Libertat est dans cette ligne.

Bon coratge l'amic mas soi pas segur de l'avenidor... Benleu un vielh proverbi dich totjorn que "la vielha vol pas morir" ! Es de veire !

Roge de cor e d'oc
Gayraud de Mazars





Dernière édition par Gayraud de Mazars le Mar 19 Fév - 22:46, édité 1 fois
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 49
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Gayraud de Mazars le Mar 19 Fév - 22:28

Pour Copas une carte de l'Occitània linguistique

avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 49
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  FirstQuarterStorm le Mar 19 Fév - 22:43

Adiu companh,

Et bien tu vois, tu parles occitan alors que moi très peu, je suis d'ailleurs né et ai grandi en Occitanie (Bouches-du-Rhône et Gironde) mais n'en suis pas 'originaire', sinon au quart (d'une petite vallée alpine).
Comme tu peux le voir je n'ai pas (et 6e soleil non plus) une vision "ethniste" ou "biologique" de l'Occitanie, mais une vision politico-historique (passée... et future, celle qui nous intéresse, les comtes de Toulouse très peu pour nous !), socio-économique, culturelle etc. Nous voyons l'Occitanie comme une réalité qui a hérité de l'histoire des caractéristiques nationales, mais a surtout une problématique présente, s'inscrivant dans une contradiction centre/périphérie (ce qu'un intervenant décrit un peu dans un de ses posts - Copas à 20:19).
Pour moi, mais je m'exprime là en mon nom, les camarades du site ne seraient pas du tout d'accord, bon ok, la langue est un 'trésor historique' à défendre, mais je ne fais pas des 80 ou 90% de locuteurs mon objectif suprême, en tout cas immédiat, j'estime qu'on en a pas du tout besoin pour notre révolution... Les Irlandais mènent une lutte de libération héroïque et pourtant très peu parlent vraiment le gaélique... la plupart parlent un anglais 'populaire irlandais' et Staline, oubliant le gaélique, prenait l'île et son oppresseur anglais pour exemple de 'deux nations parlant une même langue'... bref.
Eugen Duhring (non en fait, c'est bien ce pseudo, ça permet de se prendre pour Engels chaque fois qu'on lui répond) voit notre Occitanie que nous prônons comme un petit espace rikiki où nous voudrions enfermer les travailleurs occitans, mais le petit espace rikiki de l'État français ne semble pas lui poser problème outre mesure. Nous, au contraire, nous voyons notre Occitanie comme une ARME DE DESTRUCTION MASSIVE, un 'bélier' pour DÉMOLIR LES VIEUX MURS de cette 'République française' et, justement, LIBÉRER les peuples travailleurs qui y sont enfermés, pour leur permettre de voguer vers la 'fin de l'histoire', la vraie, celle des marxistes : la Commune universelle communiste, la Commune-Humanité.
D'ailleurs, je ne sais même pas si l'on peut parler de 'nation occitane'... puisque les nations, pour les marxistes, comme d'ailleurs les États modernes (mais ces réalités coïncident rarement, le mythe de l''État-nation' c'est du pipeau et de la flûte), correspondent à une étape historique donnée de l'humanité : l'émergence et l'affirmation du capitalisme. Dans ce contexte historique, ont émergés la nation occitane (reconnue officiellement par les édits royaux de la fin du Moyen-Âge... alors si le roi lui-même de l'État oppresseur le reconnaissait, je ne sais pas ce qu'il faut à certains) et l'État moderne français, le royaume de France devenu République française, le second absorbant la première, et la niant d'abord comme 'société politique' (cf Gramsci), processus achevé par la Révolution bourgeoise, puis tentant de la nier comme 'société civile' (depuis la Révolution mais surtout depuis la fin du 19e siècle, depuis l'entrée dans l'époque monopoliste), ceci donnant la situation que tu décris, mais il faut savoir que cette situation n'a en fait que 50 ou 60 ans... Bon, en tout cas nous en sommes là... et l'Occitanie nouvelle que nous voulons fonder, la SEULE qu'il soit possible de fonder selon nous (sinon on irait au POc, ça serait plus simple !), NE SERA PAS capitaliste ! Donc, il lui faudrait peut-être un autre nom que 'nation', même si on a gardé le terme de 'libération nationale' parce que compris par tout le monde...

Pour le reste de ce que tu décris (les luttes du passé qui sont 'bien loin' etc.), c'est selon moi le résultat de l'absence du véritable CENTRE communiste qui agrège autour de lui un mouvement d'affirmation occitane dans un sens révolutionnaire... Sans quoi l''occitanisme' bourgeois et petit-bourgeois, que j'explique dans un post antérieur, est hégémonique. D'ailleurs tu parles de l'État espagnol, mais tu oublies qu'aujourd'hui, même si on a un mouvement communiste plus conséquent qu'ici, le recul est net et le nationalisme bourgeois largement hégémonique, la 'gauche abertzale' basque a récemment fini sa trajectoire (de 20 ans de renoncement opportunistes) en se transformant de fait en son aile gauche... (en 'Espagne' le nationalisme bourgeois est historiquement puissant, parce que toute bourgeoisie un peu dynamique est forcément tournée vers l'extérieur, pas vers la Meseta castillane qui ne représente pas grand chose économiquement à part le Grand Madrid).
Ce centre d'agrégation communiste est précisément ce que nous voulons contribuer à créer... pour justement mettre fin à l'hégémonie bourgeoise et petite-bourgeoise sur l''occitanisme', qui est précisément la raison pour laquelle 'ça perce pas' (ce que tu décris). 'Volem viure al païs', le Croc, AAP et enfin Libertat ont voulu tenter d'être ce centre, les porteurs de cette ligne révolutionnaire mais pour x et y raisons n'y sont pas parvenus.
Il faut vraiment être 'costauds' idéologiquement... parce que bon, tu en conviendras avec moi : un mouvement révolutionnaire, ça va accumuler des forces dans les masses, et d'abord évidemment dans les masses AVANCÉES, ce que l'on appelle communément le 'peuple de gauche'. Or, le grand problème en 'France' c'est qu'il y a sur ce 'peuple de gauche' une HÉGÉMONIE CULTURELLE de la bourgeoisie 'républicaine' (à la Mélenchon), centraliste, BBR, 'république une et indivisible' etc. etc. Il est impossible de briser cette hégémonie en étant sur une ligne bourgeoise ou petite-bourgeoise 'régionaliste'... D'où ce que tu expliques, contrairement à l'État espagnol où il n'y a pas cette hégémonie et donc tout mouvement populaire 'radical' se 'réapproprie' les vieilles nations (à un niveau supérieur, révolutionnaire), depuis le cantonalisme de 1873-74 jusqu'à aujourd'hui en passant par la 2e République et la guerre civile. Et d'où le pourquoi nous sommes aussi gramscistes Wink

Enfin, le '6e soleil' je l'explique à la fin de mon premier post... C'est du 'symbolisme constructif', ce n'est pas à prendre au pied de la lettre (nous ne sommes pas une secte délirant sur le calendrier maya).


Dernière édition par FirstQuarterStorm le Mer 20 Fév - 0:19, édité 1 fois

FirstQuarterStorm

Messages : 155
Date d'inscription : 18/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Gayraud de Mazars le Mar 19 Fév - 23:52

Adiu Lo Jacky,

[quote="FirstQuarterStorm"]Et bien tu vois, tu parles occitan alors que moi très peu, je suis d'ailleurs né et ai grandi en Occitanie (Bouches-du-Rhône et Gironde) mais n'en suis pas 'originaire', sinon au quart (d'une petite vallée alpine).
quote]

Ai totjorn parlat ma lenga, assagi encara, es pas un grand misterius, mas es ma lenga maïrala, es pas dobligar ! Aqui trobaras pas trop d'amics, es pas de cercar, i a pas !

Fraïralament,
GdM

avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 49
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Rougevert le Mer 20 Fév - 0:02

FirstQuarterStorm a écrit:


* Le sixième soleil désigne, dans la cosmologie maya, la nouvelle ère devant commencer... après la fameuse ‘fin du monde’du 21 décembre dernier (en réalité, ce n’était nullement la signification maya de la date). Il s’agit d’une ère de paix, d’harmonie, de justice, de sagesse et de haut degré de connaissance pour l’humanité... ressemblant fort au communisme pour lequel nous luttons ; après un cycle de plus de 5000 ans... correspondant curieusement, à peu de choses près, à l’existence de la société de classes dans l’histoire mondiale. Il ne s’agit pas pour nous de verser dans l’ésotérisme, mais le concept nous a plu pour symboliser, après la ‘répétition générale’ du siècle dernier, la nouvelle vague de la révolution prolétarienne qui se lève partout dans le monde et, n’en doutons pas, démolira cette fois définitivement les vieux murs et fera resplendir l’aurore nouvelle, d’une humanité en marche vers le communisme ! [/justify]

Et sinon, ça va?
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Roseau le Mer 20 Fév - 0:09

C'est beau et aussi peu en rapport avec le matérialisme historique que les délires maoistes...
Le communisme comme société sans contradiction:
c'est le concentré du lavage de cerveau maoiste,
tout au bénéfice des mandarins et/ou milliardaires "rouges"...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Rougevert le Mer 20 Fév - 0:12

Gayraud de Mazars a écrit:(...) Aqui trobaras pas trop d'amics, es pas de cercar, i a pas !

Fraïralament,
GdM

Avec une telle entrée en matière sur les trotskistes, les miettes, le Président Mao et les grandes envolées lyriques, en effet, c'est pas gagné.
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Gayraud de Mazars le Mer 20 Fév - 0:16

En ça que pensavi !
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 49
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Rougevert le Mer 20 Fév - 0:19

Pour une fois d'accord!
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  FirstQuarterStorm le Mer 20 Fév - 10:34

Cool
Si je faisais de la politique pour me faire des potes j'aurais arrêté depuis longtemps Laughing (j'anime le site Servir le Peuple depuis 3 ans et demi)...

Ainsi va la vie... Ici je suis, en plus d'un régionaliste délirant (petit-bourgeois bien entendu, ça c'est le mot suprême dans toutes les chapelles marxistes je crois, c'est un peu comme 'enculé' sur un stade de foot, sauf qu'ici on est antisexistes), un 'mao-stal'... Et de l'autre côté, pour bien des ML et des maos je suis un 'crypto-trotskyste', vu que je ne suis pas particulièrement 'fana-stali', que je partage globalement les analyses de VP ou du PCR Canada sur le secrétariat général du personnage, que j'aime bien le PRT-ERP d'Argentine (qui voulait 'fusionner les apports de Mao et Trotsky dans un plein retour au léninisme'), que je ne balaye pas d'un revers de main toutes les positions du trotskysme et de l''opposition de gauche' de l'époque kominternienne en général (qui ne se limitait pas du tout au barbichu... par exemple celui-ci exécrait le POUM mais bien sûr les 'stals' classaient cette organisation comme 'trotskyste', et depuis les trotskystes se l'approprient sans vergogne...), etc. etc.

Bref... S'il y en avait pour croire qu'affirmer l'anti-sectarisme http://servirlepeuple.over-blog.com/article-considerations-diverses-sur-la-question-du-sectarisme-114743078.html c'est 'chercher à être copain avec tout le monde'... ben en pratique c'est et ça a toujours été tout le contraire, et j'en suis parfaitement conscient et l'assume complètement... Ma démarche et celle d'un certain nombre de camarades s'adresse aux masses avancées, aux personnes qui dans le contexte de crise générale où nous vivons 's'éveillent au marxisme', à 'l'idée communiste' comme dirait l'autre ; pas aux marchands des multiples petits temples Wink


Dernière édition par FirstQuarterStorm le Mer 27 Fév - 13:51, édité 4 fois

FirstQuarterStorm

Messages : 155
Date d'inscription : 18/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  FirstQuarterStorm le Mer 20 Fév - 11:23

Pour ce qui est du nom du site, écoutez, chaque collectif créant un média révolutionnaire est libre du nom qu'il veut lui donner, je me contente de vous l'expliquer (de vous expliquer ce qu'on m'en a expliqué)... Je ne suis pas rédacteur/animateur de ce site donc je n'ai rien de plus à dire.

Pour ma part mon site s'appelle Servir le Peuple, célèbre slogan maoïste et nom de l'organe de l'UJCml en 68.

FirstQuarterStorm

Messages : 155
Date d'inscription : 18/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Roseau le Mer 20 Fév - 14:44

FirstQuarterStorm a écrit:
Pour ma part mon site s'appelle Servir le Peuple, célèbre slogan maoïste et nom de l'organe de l'UJCml en 68.
Belle référence...
J'ai connu de très près ces "marxistes-léninistes", en fait totalement hors sol,
qui faisaient promo du Grand Timonier stalinien avec le "petit livre rouge"
et les articles délirants de la presse de Pékin, sur la soit disante "Révolution Culturelle".
Je n'oublierai jamais parmi tant de délire, celui affirmant que Mao guérissait les malades.
Du lourd et du Lourdes de militants cathos au vernis "marxiste"
Heureusement, Mai 68 a mis un peu d'ordre là-dedans...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  redoccitania le Mer 20 Fév - 16:53

Adishatz,

Je suis le régionaliste petit bourgeois qui a lancé l'initiative de ce blog. Je suis communiste depuis que je sais ce que cela signifie et j'ai milité longtemps à Anaram au Patac et Libertat!. J'ai quitté cette orga car pas mal de chose ne me convenait plus. Le MLM m'a apporté des réponses intéressantes à de question que je me posais mais je n'en fais pas une religion pour autant, c'est un instrument. Je n'ai malheureusement pas connu les années 70 (je n'étais pas né) et je n'ai pas pu donc finir milliardaire rouge ni être trahi par eux. A vrais dire je me sens proche de Gramsci que je le met au même niveau qu'un lenine ( Like a Star @ heaven ). Et je suis occitan( Twisted Evil ), je parle cette magnifique langue et je vis sa culture. Je ne me sens pas français mais plus francophone (langue que j'aime surtout avec notre accent chantant pas sérieux du sud). Je suis aussi doublement un batard, car déjà étant bearno-bigourdane (aie aie) et en plus venant de l'union d'un père prolo et d'une mère plutôt classes moyenne basse (de plus en plus basse), donc pas authentiquement ouvrier. Je n'aspire pas d'ailleurs à la direction du mouvement communiste mais en ces périodes de carences effectives les gens qui ont accès à la lecture et qui ont conscience ont le devoir impérieux de lutter, petit bourgeois ou pas. Pour finir je n'utiliserais pas le mot france mais état français.

Je tiens à m'excuser si nous avons choqué la camarade libellule rouge vert avec notre prose outre-atlantique (centrale)peu sérieuse mais c'était un peu un hommage à l'air du temps. Cette fin du monde est révélatrice de l'époque, la décadence de la civilisation capitaliste. C'était un peu l'idée de contrebalancer tout cela en disant que non c'est pas la fin du monde mais la leur.. Pas trop matérialiste je l'avoue mais pour gagner les masses paysannes analphabètes je n'ai pas trouvé mieux (dans l'espoir de devenir milliardaire, rouge je le suis déjà ).

Je voudrais la définition de "régionaliste" et "petit bourgeois" au passage pour comprendre.

Sinon nous pensons que les luttes petites bourgeoises que nous nommons démocratiques, style LGBT, ecologiques/animales, linguistiques, antifascistes etc. sont nécessaires car justement elles sont démocratiques. ET que chaque avancée démocratique est une avancée vers le communisme. Bien sur nous devons nous les réapproprier pour bien signifier que ce n'est pas une lutte en soit et que les FEMENs dans l'état fr c'est de la belle merde.

D'accord avec toi gayraud sur le problème du mouvement occitaniste mais la vérité c'est qu'on n'est pas occitaniste. Le problème c'est que les occitanistes ont pensé que c'était un problème culturel alors que nous c'est un problème politique, d'un état raciste qui considerent qu'il y a des niveaux de langue. Il n'y aurait tant bien même que 100 locuteurs occitans en tant que communiste nous nous devrions de les défendre. Les patoisants (créols compris) en france ont deux langues, le français qui a été imposé de manière violente et la langue naturelle transmise depuis des génération au sein de la société. Aujourd'hui effectivement il y a de moins ne moins de gens qui transmettent nos langues mais cela se ré-amorce. Et nous pensons qu'avec la crise générale du capitalisme et l’hypothèse (chère à badiou) du communisme et donc de la conscientisation qui ressurgissent, il est un devoir pour nous communiste des peuples/nations/tribus minorisées de porter haut et fort ce message pour que les classes exploitées se l'approprient. Nous luttons aussi pour un statut pour les langues des colonies intérieurs, berbéres, arabes etc et aussi langues des populations du "voyages".

Sinon au niveau des villa secondaire par ex le cas occitan est proche de la corse. Mais effectivement en occitanie c'est ouvert une sorte de petit phase d'accumulation capitaliste avec l'helio-tropisme, et le phénomène "on a tout défoncer au nord et en plus il pleut" vite on vient dans les endroits que le capitalisme à en premier vidé pour le re-remplir de gens moins chiant que les vignerons. Le manque aussi d'infrastructures, lgv, tunnel, pont de milhau etc. Mais sur cette question occitane on va y travailler dans les mois à venir.

Peut être on se plante mais je ne pense pas que çà aura grande incidence sur la glorieuse marche de l'histoire. De toute manière on est serein, tranquille en vrais sudiste.

Sinon on est super sérieux, vous n'imaginez même pas car on a une vie sociale à côté et que notre lutte nous prend beaucoup de temps/argent (mais çà on ne compte pas), depuis des années.

OH! gayraud d'on es tu? Perque b'ei tan negatiu sus tot aquò?! normaument un comuniste que devi porta la positivitat, lo combat que progressa com jamei, la question que tornar a estar populara. Atau qu'ei; qu'ei atau!

Amistats comunistas e occitanistas.

Ps: comment on fait pour intégrer une image?
avatar
redoccitania

Messages : 16
Date d'inscription : 20/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  vilenne le Mer 20 Fév - 17:08

Yop 1er quart,

Jviens de lire le blog et jtrouve sympa la démarche. J'habite Montpeul et donc en Occitanie.
La démarche n'a peut-être jamais eu de débouchée, elle n'en aura peut-être jamais. Mais jtrouve marrant que beaucoup dénonce ta chapelle. Question chapelle, il y en a des tonnes dans l'EG. Que ce soit chez les marxo-lénino-trotsko-mao canal historique ou pas, ou bien chez les communistes libertaires canal diversion-division, la morgue et la condamnation de l'autre est rapide. Que tu formes un groupe à toi tout seul, ou à quelques uns, ca vaut bien au niveau national les orgas d'EG qui se revendiquent de 2 à 9k de militants. Le rapport est le même. Tu peux leur rétorquer que toi et ton groupe, vous avez ptêt plus d'audience et êtes peut-être plus représentatif que ces chapelles au vu de la population que vous souhaitez toucher.
L'Occitanie libre ? Pourquoi pas. Après tout, personne ne sait quel est l'ordre de grandeur géographique nécessaire à l'impulsion d'une révolution. Si les travailleurs occitans sont en capacité d'effectuer une révolution sociale localisée, qu'importent les curés nationaux ?

vilenne

Messages : 264
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Gayraud de Mazars le Jeu 21 Fév - 11:48

Adiu lo redoccitania,

redoccitania a écrit:Adishatz,

OH! gayraud d'on es tu? Perque b'ei tan negatiu sus tot aquò?! normaument un comuniste que devi porta la positivitat, lo combat que progressa com jamei, la question que tornar a estar populara. Atau qu'ei; qu'ei atau!

Soi en Borgonha dins l'exili dempuei 25 ans, soi pas trop negatiu per dire, solament vegèri lo moviment occitanista, per aver trabalhat amb AAP (HAR/FAR), lo Corrent Revolucionari Occitan (CROC) e lo SOE, pensi qu'i a trop de fracas, pr'aquo es de veire vostre propaganda sul terren, per vos es "d'anar al patac", soi atentiu, esperi encara que se passa quicom, endacom...

Mas benleu que Vilenne a rason, sabi pas, soi un muci un desesperat de la causa occitana !

Revilada !

Je suis en Bourgogne depuis 25 ans, je suis pas trop négatif en fait, seulement j'ai vu le mouvement occitaniste, pour avoir travaillé avec AAP ou le SOE, je pense qu'il y a trop d'échecs. Cependant il faut voir vos actions sur le terrain, pour vous c'est de vous lancer, je suis attentif, j'attend qu'il se passe quelque chose, quelque part...

Mais peut être que Vilenne a raison, je ne sais pas, je suis un peu un desespéré de la cause occitane.

Roge de cor e d'oc,
Gayraud de Mazars
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 49
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 17 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum