Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -30%
Promotion sur les maillots de football Nike des ...
Voir le deal
62.97 €
Le Deal du moment : -31%
Jabra Elite 65t à 59€ + 4,98€ de ...
Voir le deal
59 €

antifascisme

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  yannalan Lun 10 Fév - 20:41

http://www.rennestv.fr/catalogue/web-tv/antifasciste-rennes-meeting-front-national-affrontements-fevrier-2014-municipales.html

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  chejuanito Mar 11 Fév - 0:17

Rennes : après la mobilisation antifasciste du 8 février
chejuanito
chejuanito

Messages : 566
Date d'inscription : 08/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  sylvestre Ven 14 Fév - 17:01

Des antifascistes protestent contre le candidat FN à Sciences Po
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  Joe Hill Sam 15 Fév - 1:35

http://rebellyon.info/?Deux-antifascistes-poignardes-dans

Deux personnes poignardées par des fascistes dans le Vieux Lyon
Publié le 15 février

Ce vendredi 14 février, dans la soirée, deux jeunes militant-e-s ont été pris pour cibles par des nervis d’extrême-droite dans le vieux Lyon. Attaqué-e-s au couteau par les fascistes, les deux agressé-e-s ont été pris en charge à l’hôpital et sont hors de danger.
RASSEMBLEMENT ANTIFASCISTE à 14h demain samedi 15 Février sur la place de la Comédie, LYON 1er
Article mis à jour régulièrement.
Ce soir, des cama­ra­des de lutte ont été atta­qués par une dizaine de nervis néo-nazis en pleine rue. Deux d’entre eux ont été poi­gnar­dés. Leurs jours ne sont pas en danger mais ils res­te­ront en obser­va­tion pour la nuit.

La bana­li­sa­tion des idées fas­cis­tes a tué. A Lyon, cette agres­sion s’ins­crit mal­heu­reu­se­ment dans une longue série d’atta­ques ultra-vio­len­tes ciblées sur toute per­sonne s’oppo­sant ou ne cor­res­pon­dant pas à l’idéo­lo­gie fas­ciste.

Nous appe­lons à une réponse immé­diate. L’anti­fas­cisme, c’est l’affaire de toutes et tous.

RASSEMBLEMENT ANTIFASCISTE à 14h demain samedi 15 Février sur la place de la Comédie, LYON 1er

NO PASARAN
Des cama­ra­des

Joe Hill

Messages : 340
Date d'inscription : 21/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  Invité Dim 16 Fév - 19:35

Joe Hill a écrit:http://rebellyon.info/?Deux-antifascistes-poignardes-dans

Deux personnes poignardées par des fascistes dans le Vieux Lyon
Publié le 15 février
     
Ce vendredi 14 février, dans la soirée, deux jeunes militant-e-s ont été pris pour cibles par des nervis d’extrême-droite dans le vieux Lyon. Attaqué-e-s au couteau par les fascistes, les deux agressé-e-s ont été pris en charge à l’hôpital et sont hors de danger.
RASSEMBLEMENT ANTIFASCISTE à 14h demain samedi 15 Février sur la place de la Comédie, LYON 1er
Article mis à jour régulièrement.
Ce soir, des cama­ra­des de lutte ont été atta­qués par une dizaine de nervis néo-nazis en pleine rue. Deux d’entre eux ont été poi­gnar­dés. Leurs jours ne sont pas en danger mais ils res­te­ront en obser­va­tion pour la nuit.

La bana­li­sa­tion des idées fas­cis­tes a tué. A Lyon, cette agres­sion s’ins­crit mal­heu­reu­se­ment dans une longue série d’atta­ques ultra-vio­len­tes ciblées sur toute per­sonne s’oppo­sant ou ne cor­res­pon­dant pas à l’idéo­lo­gie fas­ciste.

Nous appe­lons à une réponse immé­diate. L’anti­fas­cisme, c’est l’affaire de toutes et tous.

RASSEMBLEMENT ANTIFASCISTE à 14h demain samedi 15 Février sur la place de la Comédie, LYON 1er

NO PASARAN
Des cama­ra­des

Je l'avait vue mais j'ai pas relié "l'info" a cause du manque de précision. Ont sais pas qui sont les auteures de l'agression, et sur le face de bouk antifasciste paris banlieue, il y a des commentaire qui sous entant que se serait la LDJ.
????


JFD a écrit: quelle violence... en apparté je viens de parcourir la page officielle de la LDJ. et suis abasourdi! qu'ils assimilent les "jour de colère" à des antisémites, je ne peux que comprendre mais nous, les anti-fascistes, on y passe aussi. vous en pensez quoi?
https://www.facebook.com/pages/Action-Antifasciste-Paris-Banlieue/126207707507571

Il y a donc des confusion et l'article a chaud n'est pas très  claire, j'ai noté qu'il n'était pas non plus corriger sans doute l'émotion (normale depuis la manif pour tous, et en juin (clément Meric), la monté d'aube doré en Grèce, ça commence a faire beaucoup).

Rien ne dit que c'est vraiment l’extrême droite pour le moment, ça peut être aussi une opération de barbouze.
les deux agressés ont été pris en charge à l’hôpital et sont hors de danger.

Je trouve que c'est floue même si on peut se réjouir que les deux agressé sont hors de danger, il en reste pas moins qu'ils y a un doute sur l'origine des agresseurs il me semble?

com sur afpb a écrit: Alors sur demande des parents et des victimes, pas de rassemblement à Lyon demain. On prend le temps de se concerter et de préparer quelque chose d'unitaire car la situation le nécessite. Merci à ceux et celles qui ont pris des initiatives avant de prendre des nouvelles des victimes de retirer leur appel (FSE). Et à ceux et à celles qui n'ont pas su aller à l'encontre de ce rassemblement de bien repenser à tout ça cette nuit, avant de tous et toutes se voir demain. Les agressions ne doivent pas être un moyen de récupérer une cause (FSE), mais bien de construire une riposte populaire, des stratégies d'autodéfenses réfléchies. C'est pas au jeu de la première orga qui pose un rassemblement qu'on vaincra les timbrés d'en face!
https://www.facebook.com/pages/Action-Antifasciste-Paris-Banlieue/126207707507571

PS) ceci n'est pas une info.  Je me rappel des affaire ou les service de l'état avait monté des opération de barbouze en corse (l'affaire des paillotes, et aussi l'affaire du Rainbow Warrior), le but étant de rajouté de l'huile sur le feu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  sylvestre Sam 22 Fév - 19:54

Incidents lors de la manifestation contre les tags homophobes, antisémites et néo-nazis à Toulouse

2000 personnes, selon la police, ont défilé samedi après-midi pour dénoncer les inscriptions homophobes, antisémites et néo-nazies taguées le week-end précédent à Toulouse. Mais des représentants de la communauté juive ont été conspués par une partie du cortège
VA, avec Pascale Lagorce et AFPPublié le 22/02/2014 | 16:25, mis à jour le 22/02/2014 | 18:24


A l'appel notamment d'Arc-en-ciel, association de défense des homosexuels en Midi-Pyrénées, 2000 personnes, selon la police, ont participé samedi
après-midi à une manifestation pour dénoncer les inscriptions homophobes et antisémites du week-end dernier à Toulouse. Mais durant la manifestation, des représentants de la communauté juive ont été conspués par une partie du cortège.

Le rassemblement était parti de la Maison de la Diversité acceuillant un centre LGBT (Lesbiennes, gays, bi et transsexuels) visé la semaine passée par une série de croix gammées et d'inscriptions antisémites et homophobes. Plusieurs organisations et partis parmi lesquels Act Up, la Ligue des droits de l'homme, le Parti de gauche, EELV s'étaient associés à cette manifestation. Le maire socialiste Pierre Cohen, candidat à sa propre sucession lors des prochaines municipales, s'était déplacé devant la Maison de la citoyenneté en signe de soutien, sans toutefois prendre part à la manifestation. "Le PS sera toujours là pour lutter contre le racisme, l'homophobie et l'antisémitisme", a-t-il dit.

Peu après le départ du défilé, des participants au cortège s'en sont pris avec virulence à Nicole Yardeni, présidente du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) de Midi-Pyrénées. "Yardeni casse-toi, le Crif, fascistes, sionistes, cassez-vous", ont-ils crié tandis que le service d'ordre retenait les manifestants les plus agressifs. "On ne s'attendait absolument pas à cet accueil, on vire des juifs d'une manifestation qui s'exprime contre l'antisémitisme", s'est exclamée Nicole Yardeni. "On a l'impression qu'une partie de ce cortège a fait de l'antisionisme son identité" sans voir la complexité de la société israélienne, a-t-elle expliqué.
Peu auparavant, le candidat UMP aux municipales, Jean-Luc Moudenc, ancien maire de Toulouse, avait également été pris à partie par des manifestants.
Il était venu, a-t-il précisé, pour dénoncer "des attaques inacceptables" contre les "valeurs de la démocratie" mais a également renoncé à défiler. D'autres politiques comme Laurence Arribagé (secrétaire départementale de l'UMP 31) ou Jean-Pierre Plancade (sénateur de la Haute-Garonne, ancien du PS et du PRG, également candidat aux municipales à Toulouse) ont également quitté la manifestation sous les quolibets et les insultes.
Outre le centre LGBT, le local de campagne du candidat du Parti de gauche aux municipales, celui du Front de gauche, un cinéma Art et essai, l'entrée de l'université Toulouse 1-Capitole et un cimetière avaient été tagués de croix gammées, de croix celtiques, emblèmes de l'ultra-droite, et d'inscriptions
s'en prenant aux juifs, aux homosexuels ou aux francs-maçons.
Arc-en-Ciel a assuré "regretter" ces débordements. "Nous sommes navrés", s'est désolée sa coprésidente Noémie Henry, soulignant que son association luttait contre toutes les discriminations.
Le Crif et la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) organisent par ailleurs samedi soir un rassemblement devant la préfecture pour protester contre la venue de Dieudonné le même soir à Toulouse pour y livrer la version édulcorée de son spectacle controversé, une présence qui
doit faire l'objet d'une vigilance particulière des forces de l'ordre.
Dans la matinée, des tags anti-Dieudonné ont été effacés par les services de nettoiement de la ville de Toulouse.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty 22 MARS // Manif antifasciste

Message  Joe Hill Mar 4 Mar - 21:51

http://www.vp-partisan.org/article1211.html

Le Front National a ouvert son local de campagne en plein cœur de Toulouse dans la plus grande indifférence. Nous nous opposons à ce silence.

Jean Marie Le Pen, à son époque, prônait l’ultralibéralisme, les privatisations et la déréglementation. Marine Le Pen confirmait en 2011 : « Nous ne remettons pas en cause l’économie de marché, ni les bienfaits de la concurrence ». Car c’est un parti qui à toujours, par la « valeur du travail », feinté d’être du côté des travailleurs pour en réalité servir nos exploiteurs.

Pour cela son programme économique se base sur le « produisons français », la fermeture des frontières, le retour du franc etc. bref un nationalisme économique exacerbé. A cela s’ajoute tout un corpus idéologique profondément réactionnaire : fermer les frontières, propager la peur de l’autre d’autant plus s’il est musulman, Roms ou gay, militer contre l’avortement et le déremboursement des moyens de contraception, fermer les planning familial, son opposition au mariage pour tous ne sont que des exemples.

Le développement des idées réactionnaires dans la société est une triste réalité. En période de crise, on assiste à une montée de l’extrême droite, tant institutionnelle que violente, tant dans les rues que les parlements. Car le système capitaliste, en temps de crise, peut compter sur ses plus fervents défenseurs, l’extrême droite.

Aujourd’hui les réactionnaires de tous bords ne se cachent plus. Des groupes d’extrême droite qui n’hésite plus à tuer dans la rue (Clément Meric le 6 juin dernier), à attaquer un concert de soutien aux sans-papiers à Clermont-Ferrand.

Mais les attaques viennent aussi de la gauche où le « produisons français », le patriotisme d’entreprise et économique sont de nouveau mis en avant comme solution à la crise. Enfin, que dire des gouvernements de ces dernières années qui ont rivalisé d’inventivité pour nous monter les uns contre les autres (débat sur l’identité nationale, stigmatisation des musulmans, des Roms, expulsions en augmentation constante…). Si tous entretiennent et créent ces divisions c’est avant tout pour protéger, servir et développer les intérêts économiques et sociaux des puissants.

Nous nous refusons au défaitisme.

Nous refusons de nous laisser désunir par le racisme, le sexisme, l’homophobie, par le patriotisme économique et la préférence nationale. Nous tenons à combattre la réaction où qu’elle se cache, et quelque soit le visage qu’elle prend.
Contre le fascisme, riposte populaire !

MANIFESTATION ANTIFASCISTE
SAMEDI 22 MARS 14H PLACE ARNAUD BERNARD

A l’appel de : Alternative Libertaire, Confédération Nationale du Travail, Coup Pour Coup 31, OCML Voie Prolétarienne, Union Antifasciste Toulousaine

antifascisme - Page 4 Antifa_tlse_ocml_vp-79130-fd531

Joe Hill

Messages : 340
Date d'inscription : 21/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  Roseau Mar 11 Mar - 0:45

Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Revue de presse antifa

Message  Roseau Jeu 13 Mar - 22:26

du 2 au 8 mars
http://tantquillefaudra.org/revue-du-web/article/revue-de-presse-2-au-8-mars-2014
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Conférence internationale antifasciste

Message  Roseau Mar 22 Avr - 16:03

http://npa2009.org/content/grece-conference-internationale-antifasciste
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  Invité Sam 10 Mai - 13:00

Avec leur tournée "anti-racaille", les identitaires descendent dans le métro parisien
DÉBAT - Après Lille et Lyon, les jeunes de génération Identitaire, un parti proche de l'extrême droite, ont décidé d'organiser une "tournée anti-racaille" vendredi soir, dans le métro parisien.
http://www.metronews.fr/paris/avec-leur-tournee-antiracaille-les-identitaires-descendent-dans-le-metro-parisien/mnei!LnFFhhpm8T54c/
Action Antifasciste Paris-Banlieue
il y a 15 heures
Tournée de sécurisation contre l'extrême droite. Face à la racaille identitaire tu n'es plus seul, rejoins nous ! #ParisAntifa

"Mais où est le Projet-Cachecache ?"
https://www.facebook.com/pages/Action-Antifasciste-Paris-Banlieue/126207707507571?hc_location=timeline

Je viens juste de le voir, du coup je sais pas quant ça se passe ou si c'est passé?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  sylvestre Sam 10 Mai - 15:11

C'était hier. Ils ont fait une petite balade dans les stations des quartiers chics.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  Pedrolito Dim 11 Mai - 9:45

Dans les beaux quartiers, car c'était un coup de com', art dans lequel les fafs sont passés maîtres. Ils ont tout compris au buzz et à internet. Du coup, malgré un nombre de sympathisants ultra-limité au départ, leurs idées se banalisent et se propagent. C'est l'effet tâche d'huile.

En tout cas, coup de com' réussi vu que les chaînes propagande ont repris l'info.

S'ils vont à Barbes ou à Saint-Denis, ça part en vrille à tous les coups. Ils se font casser la gueule, mini émeute, et bad buzz à la clé...

Y a pas à dire, l'extrême-droite a tout compris aux moyens de communication actuels.
Pedrolito
Pedrolito

Messages : 211
Date d'inscription : 30/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  Invité Jeu 15 Mai - 18:05

Action Antifasciste Paris-Banlieue a écrit:Le 5 juin 2013, Clément était tué par des militants d'extrême droite.
Son cas devenu emblématique n'est pourtant pas isolé. Nombreux sont ceux et celles qui doivent affronter les oppressions.
Elles prennent des formes multiples (violences policières, expulsions, stigmatisations, islamophobie, lois racistes, remise en cause du droit à l'IVG...). Les récents scores électoraux du Front National ne sont pas là pour nous rassurer.
C'est pour cela que nous croyons que la mémoire de Clément n'appartient à personne, mais vit dans le combat de toutes celles et ceux qui s'opposent, à hauteur de leurs moyens, à ces oppressions.
Nous appelons donc à continuer la lutte, en mémoire de Clément et pour toutes les victimes du fascisme, des racismes, du sexisme, de l'homophobie, en participant à la manifestation qui se tiendra un an après sa mort le 7 juin 2014. Action Antifasciste Paris-Banlieue
antifascisme - Page 4 10277746_501341386660866_6806301816595188654_n

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  Invité Mar 20 Mai - 19:39



Rendez- vous dans la rue le Samedi 7 Juin - 14h, Place de la Bastille.

Un an après la mort de Clément, assassiné par des fascistes : plus que jamais, combattons l'extrême droite !

Le 5 juin 2013, Clément était tué par des militants d'extrême droite. Son cas devenu emblématique n'est pourtant pas isolé. Nombreuses sont celles et ceux qui doivent affronter les oppressions. Elles prennent des formes multiples (violences policières, expulsions, stigmatisations, islamophobie, lois racistes, remise en cause du droit à l'IVG...).
Les récents scores électoraux du Front National ne sont pas là pour nous rassurer.
C'est pour cela que nous croyons que la mémoire de Clément n'appartient à personne, mais vit dans le combat de toutes celles et ceux qui s'opposent, à hauteur de leurs moyens, à ces oppressions. Nous appelons donc à continuer la lutte, en mémoire de Clément et pour toutes les victimes du fascisme, des racismes, du sexisme, de l'homophobie, en participant à la manifestation qui se tiendra un an après sa mort le 7 juin 2014.

Signataires (au 20 mai) :

Act Up-Paris - Action Antifasciste Paris-Banlieue - Action Radicale Féministe - Alternative Libertaire - Collectif 8 mars pour touTEs - Collectif Antifasciste Paris 18 - Collectif Antifasciste Paris-Banlieue - Collectif CIVG Tenon - Collectif d'habitants d'Arcueil contre le FN - Comité pour Clément - DAL - Debunkers des rumeurs/hoax d'extrême droite - Ensemble - Les Effronté-e-s - FASTI - Génération Palestine Paris - La Horde - Mémorial 98 - MILI - MJCF - NPA - Parti de Gauche - Quartiers Libres - RLF Banlieue Est - Union syndicale Solidaires - Solidaires Etudiant-e-s - Strass - UDB Yaouank Brest - Vies volées - VISA

https://www.facebook.com/events/50641...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  Invité Dim 25 Mai - 19:02

«De tout Paris et d'ailleurs, mobilisons-nous pour le 7 juin !»

Le vendredi 23 mai au soir, L'AFA et ses amis organisaient un grand collage pour annoncer la manifestation antifasciste du 7 juin.

Nous avons sillonné le 15e arrondissement d'Est en Ouest, avant de finir devant les portes d'Assas.

Nous remercions les habitantes et les habitants du 15e pour leur accueil chaleureux. Tout particulièrement celles et ceux qui nous ont ouvert leur portes pour nous permettre de refaire de la colle.

Évidemment quelques fascistes ont aboyé au loin. Mais la caravane est passée sans encombre.

Évidemment la police a tenté de nous arrêter violemment en déployant des effectifs par dizaines, en gazant et en frappant. Mais nous avons poursuivi notre route.

Rendez-vous le 7 juin 2014, à 14h place de la Bastille


Action Antifasciste Paris-Banlieue

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Le grand paradoxe de l’antifascisme d’aujourd’hui

Message  Resistance-politique Mar 27 Mai - 0:16

antifascisme - Page 4 Radicalement-antifasciste


Nous sommes au mois de juin 2013. La mort de Clément Méric, militant d’extrême-gauche antifasciste tué lors d’une rixe avec un groupe de skinheads d’extrême-droite, déclenche une vague d’indignation dans tout le pays. Les partis de gauche descendent dans la rue pour lui rendre hommage et faire barrage au fascisme. Or, près de soixante-dix ans se sont écoulé depuis la disparition des leaders historiques se réclamant de ce dernier. Il nous semble donc opportun de faire le point sur le combat de l’antifascisme et sa réalité d’aujourd’hui.

Dans les années trente, Hitler et Mussolini régnaient respectivement sur l’Allemagne et l’Italie. En Espagne, Franco sortait victorieux d’une guerre civile qui fit quelque 300.000 victimes et instaura, avec l’appui de l’Église catholique, une dictature qui dura trente-six ans. La France et l’Europe virent l’apparition de mouvements et organisations se réclamant plus ou moins ouvertement du fascisme. La Révolution de 1789 était ouvertement fustigée et ses acquis honnis. Le 6 février 1934, une manifestation pour protester contre le limogeage du préfet de police Jean Chiappe tourne à l’émeute. Dans la soirée, des milliers de manifestants, dont certains sont armés, tentent de marcher vers le Palais-Bourbon. Le putsch est évité de justesse. La mobilisation républicaine et antifasciste des Français permet à notre pays de faire face à la tentative insurrectionnelle des forces réactionnaires de tous poils.

La France est sauvée… mais pour peu de temps. En Allemagne et en Italie, un système implacable se met en place. La politique sociale du gouvernement est naturellement conditionnée par la politique économique. Elle est même complètement assujettie à l’objectif essentiel du régime : servir les intérêts du grand capital. Le fascisme a tenté de voiler son vrai caractère sous la frondaison rhétorique et la démagogie. Il a imposé à la classe ouvrière les plus grands sacrifices, non pas au nom de la bourgeoisie, mais au nom de la Nation… et de la production. Gouvernement anti-ouvrier ? Non, persistent et signent les fascistes : « c’est un gouvernement italien, en marge des classes, subordonnant les intérêts particuliers à l’intérêt supérieur de la l’État », déclarait Mussolini lors de son premier discours au Parlement après son coup d’État, ajoutant même : « aucun privilège aux classes travailleuses, tutelle sur tous les intérêts qui s’harmonisent avec ceux de la production et de la Nation… ».

« Dans le système fasciste, les travailleurs ne sont plus exploités ; ils sont collaborateurs de la production », disait le Duce le 22 juin 1926. Mussolini ne peut s’empêcher malgré tout quelques accès de franchise, et déclarait ainsi devant le Sénat le 9 juin 1923 que le régime était un « mouvement antisocialiste et par conséquent anti-ouvrier ». Cette déclaration du dictateur italien n’était pas nécessaire pour que le prolétariat en soit convaincu. Les violences contre le mouvement ouvrier, la destruction de leurs organisations bâties sur des décennies d’efforts et de combats, le régime de terreur instauré à l’usine, les attentats permanents et systématiques à la situation matérielle et juridique de la classe travailleuse ont été pour cette dernière plus éloquents que toute la phraséologie des fascistes.

À l’aube du XXIème siècle, l’économie capitaliste et ses conséquences (démembrement des services publics, imposture de la dette, précarité, reculs sociaux, démantèlement du code du travail, etc.) apportent la violence que les antifascistes d’hier dénonçaient mais contre laquelle certains antifascistes d’aujourd’hui sont étrangement silencieux...

Leur pseudo-antifascisme joue aujourd’hui le rôle d’une gauche désormais conciliée avec l’ordre néolibéral, qui doit se déclarer antifasciste pour ne pas avouer faire partie du système en place, qui peut s’agiter dans les mouvements de rues mais accepte en silence les tortures imposées par le système : le chômage de masse, la pauvreté rampante et le démantèlement de notre système social hérité du CNR (conseil national de la Résistance).

La matraque a aujourd’hui changé de forme mais les coups portés font toujours aussi mal. Dans un tel état de choses, un véritable pouvoir populaire n’est pas seulement légitime en tant qu’instrument propre au renversement des exploiteurs et à l’écrasement de leur résistance, mais encore absolument indispensable pour toutes celles et tous ceux qui souffrent. Il représente le seul moyen de défense contre la ploutocratie au pouvoir qui a déjà causé la guerre et qui en prépare encore d’autres.

Le point le plus important, que ne comprennent pas ces antifascistes de pacotille et qui constitue leur myopie théorique, leur emprisonnement dans les préjugés et leur trahison politique avec le monde du travail, c’est que dans la société capitaliste, dès que s’aggrave la lutte de classe qui est à sa base, il n’y a pas de milieu entre la dictature de la bourgeoisie et un pouvoir réellement populaire. Tous les rêves d’une solution intermédiaire ne sont que des lamentations réactionnaires de petits bourgeois.

Capitaine Martin

http://www.resistance-politique.fr/article-le-grand-paradoxe-de-l-antifascisme-d-aujourd-hui-123739354.html
Resistance-politique
Resistance-politique

Messages : 113
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Lille

http://www.resistance-politique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  sylvestre Jeu 29 Mai - 17:21

Belle manifestation à Paris à l'appel de toutes les organisations de jeunesse, du MJS au NPA. 3 ou 4000 personnes.

sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  Invité Jeu 29 Mai - 19:01

Manifs contre l’extrême-droite aujourd’hui en France
#actus #fn #jeunesse #manifestation #résistance 2014/05/29 Le-Kiosque-aux-Canards
Plusieurs manifestations, en province et à Paris, se déroulaient ce jeudi, à l’appel de plusieurs organisations étudiantes et lycéennes.

«La jeunesse emmerde le Front national»
Plusieurs centaines de jeunes ont commencé à manifester jeudi à Paris contre le Front national, arrivé en tête aux élections européennes avec près de 25% des voix - 11% du corps électoral - , à l’appel notamment de plusieurs syndicats étudiants et lycéens.

Les manifestants ont quitté la place de la Bastille vers 14H30 en direction de la place de la République, a constaté une journaliste de l’AFP. «La jeunesse emmerde le Front national», «Péril FN en la demeure» ou encore «Non au F-Haine», pouvait-on lire sur leurs pancartes et banderoles.

Le syndicat étudiant Unef, les organisations lycéennes UNL et Fidl, mais aussi les mouvements de jeunesse socialiste, communiste et écologiste et des associations comme Osez le féminisme ont appelé à manifester jeudi dans plusieurs villes de France. «Face à l’extrême droite, tous et toutes mobilisé(e)s pour l’égalité et la solidarité», résume le mot d’ordre des organisateurs.

Environ 3.000 manifestants en province
Quelque 800 manifestants, selon la police, ont marché jeudi «contre l’extrême droite» dans le centre de Toulouse, aux cris de «la jeunesse emmerde le Front national», arrivé en tête aux européennes dans 71 départements français (sur 101), dont la Haute-Garonne.

Il s’agissait pour l’essentiel de jeunes mobilisés sur les réseaux sociaux, à l’appel des «antifa» de l’Union antifasciste toulousaine, des syndicats étudiants et lycéens Unef et UNL, d’Osez le féminisme, des Jeunes communistes ou des Jeunes socialistes. «Nous sommes 2.000 manifestants sur Toulouse.

C’est beaucoup pour une mobilisation née uniquement sur les réseaux sociaux en trois jours, à partir de l’appel d’un lycéen marseillais lancé dimanche soir», a déclaré à l’AFP le président du syndicat étudiant Unef de Toulouse, Romain Panza, 23 ans. De leur côté, les policiers ont dénombré «450» personnes au début de la manifestation et «700 à 800» à la fin.

Une part importante des jeunes les moins diplômés avaient choisi de voter pour le FN.
Au total, plus de 3.000 personnes, étudiants en majorité, ont défilé jeudi contre le Front National dans plusieurs villes de province. Plus spontanées, d’autres manifestations avaient déjà été organisées dans la semaine, rassemblant des centaines de personnes, comme à Lille, Angers, Nantes ou Brest.

De récents sondages ont montré qu’une part importante des jeunes les moins diplômés avaient choisi aux européennes soit de s’abstenir, soit de voter pour le FN.
http://www.lekiosqueauxcanards.fr/actus/manifs-contre-lextreme-droite-aujourdhui-en-france

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  sylvestre Ven 30 Mai - 10:32

Nouvelle manifestation contre le FN lundi à Paris : https://www.facebook.com/events/280469742133509/
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  sylvestre Dim 1 Juin - 16:54

http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/05/28/des-syndicats-appellent-a-une-riposte-contre-l-extreme-droite_4428307_823448.html?xtmc=syndicat_extreme_droite&xtcr=4

Des syndicats appellent à une « riposte contre l'extrême droite »

Après les organisations lycéennes et étudiantes, c'est au tour de syndicats, tels la CGT, la Fédération syndicale unitaire (FSU) et Solidaires d'appeler – dans un communiqué commun signé avec l'UNEF, l'UNL et la FIDL – « à organiser les ripostes » contre l'extrême droite.

La Confédération générale du travail (CGT) appelle à une journée de grève et de manifestation le 26 juin contre le résultat des élections européennes et avant la conférence sociale des 7 et 8 juillet, a indiqué, mercredi 28 mai, son secrétaire général, Thierry Lepaon. Et une douzaine d'organisations, dont l'Union nationale des étudiants de France (UNEF), la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL) et l'Union nationale lycéenne (UNL), ont déjà appelé à manifester jeudi 29 mai après-midi à Paris contre l'extrême droite, sur les « valeurs d'égalité, de liberté et de solidarité ».

Lire : Des organisations lycéennes et étudiantes veulent manifester contre le FN

« CONTRE-OFFENSIVE CONCRÈTE DE TERRAIN »

« Nos organisations n'ont pas attendu le résultat des élections européennes de dimanche pour mesurer le danger de l'extrême droite », écrivent les syndicats, soulignant qu'ils sont engagés depuis plusieurs mois dans une campagne commune sur cette thématique.

Mais, disent-ils, le résultat de ces élections « confirme la poussée de l'extrême droite », et « face à l'imposture sociale de cette mouvance politique, il est plus que jamais nécessaire de s'organiser syndicalement, construire les mobilisations, lutter en partant des revendications des salarié-es, faire progresser la démocratie et gagner de nouveaux droits et conquêtes ».

« Une contre-offensive concrète de terrain, dans les lycées, les universités, les entreprises, les services publics, dans tous les territoires, est indispensable », soulignent les organisations, qui appellent « les forces qui agissent pour la transformation sociale à se fédérer dans l'unité la plus large ».
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  sylvestre Lun 2 Juin - 17:19

Dix thèses sur l'extrême-droite en Europe, par Michaël Lowy


I. Les élections européennes ont confirmé une tendance qu’on observe depuis quelques années dans la plupart des pays du Continent : la spectaculaire montée de l’extrême-droite. C’est un phénomène sans précédent depuis les années 1930. Dans plusieurs pays cette mouvance obtenait entre 10 et 20% , aujourd’hui dans trois pays (France, Angleterre, Danemark) elle atteint déjà entre 25 - 30% des voix. En fait, son influence est plus vaste que son electorat : elle contamine avec ses idées la droite « classique » et même une partie de la gauche social-libérale. Le cas français est le plus grave, la percée du Front National dépasse toutes les prévisions, même les plus pessimistes. Comme l’écrivait le site « Mediapart » dans un éditorial récent, « Il est minuit moins cinq ».


II.Cette extrême-droite est très diverse, on peut observer toute une gamme depuis les partis ouvertement néo-nazis, comme l’ « Aube Dorée » grecque, jusqu’à des forces bourgeoises parfaitement integrées dans le jeu politique institutionnel comme l’UDC suisse. Ce qu’ils ont en commun c’est le nationalisme chauvin, la xénophobie, le racisme, la haine des immigrés – notamment « extra-européens » - et des Roms (le plus vieux peuple européen), l’islamophobie, l’anti-communisme. A cela on peut ajouter, dans beaucoup de cas, l’antisémitisme, l’homophobie, la mysoginie, l’autoritarisme, le mépris de la démocratie, l’europhobie. Sur d’autres questions - par exemple pour ou contre le néo-libéralisme ou la laicité - cette mouvance est plus divisée.

III.Ce serait une erreur de croire que le fascisme et l’anti-fascisme sont des phénomènes du passé. Certes, on ne trouve pas aujourd’hui des partis de masses fascistes comparables au NSDAP allemand des années 1930, mais déjà à cette époque le fascisme ne se résumait pas à ce seul modèle : le franquisme espagnol et le salazarisme portugais étaient bien différents des modèles italien ou allemand. Une partie importante de l’extrême-droite européenne aujourd’hui a une matrice directement fasciste et/ou neo-nazie : c’est le cas de l’ « Aube Dorée » grecque, du Jobbik hongrois, de Svoboda et du Secteur Droite ukrainiens, etc ; mais cela vaut aussi , sous une autre forme, pour le Front National français, le FPÖ autrichien, le Vlaams Belang belge, et d’autres, dont les cadres fondateurs ont eu des liens étroits avec le fascisme historique et les forces de la collaboration avec le Troisième Reich. Dans d’autres pays - Hollande, Suisse, Angleterre, Danemark - les partis d’extrême droite n’ont pas des origines fascistes, mais ils partagent avec les premiers le racisme, la xénophobie et l’islamophobie. Un des arguments pour démontrer que l’extrême-droite a changé et n’a plus grand-chose à voir avec le fascisme c’est son acceptation de la démocratie parlementaire et de la voie électorale pour arriver au pouvoir. Rappelons qu’un certain Adolf Hitler est arrivé à la Chancellerie par une vote légal du Reichstag, et que le Maréchal Pétain a été élu Chef de l’Etat par le Parlement français. Si le Front National arrivait au pouvoir par des élections - une hypothèse que malheureusement on ne peut plus écarter - que resterait-il de la démocratie en France ?

IV. La crise économique qui sévit en Europe depuis 2008 a donc, de façon largement prédominante (à l’exception de la Grèce), favorisé plutôt l’extrême droite que la gauche radicale. La proportion entre les deux forces est totalement déséquilibrée, contrairement à la situation européenne des années 1930, qui voyait, dans plusieurs pays, une montée parallèle du fascisme et de la gauche anti-fasciste. L’extrême-droite actuelle a sans doute profité de la crise, mais celle-ci n’explique pas tout : en Espagne et au Portugal, deux des pays les plus frappées par la crise, l’extrême-droite reste marginale. Et en Grèce, si l’ « Aube Dorée » a connu une croissance exponentielle, elle reste largement dépassée par Syriza, la Coalition de la Gauche Radicale. En Suisse et en Autriche, deux pays largement épargnés par la crise, l’extrême-droite raciste dépasse souvent les 20%. Il faut donc éviter les explications économicistes qui sont souvent avancées par la gauche.

V.Des facteurs historiques jouent sans doute un rôle : une large et ancienne tradition anti-sémite dans certains pays ; la persistance des courants collaborationnistes depuis la Deuxième Guerre Mondiale ; la culture coloniale , qui imprègne les attitudes et les comportements longtemps après la décolonisation – non seulement dans les anciens Empires, mais dans presque tous les pays d’Europe. Tous ces facteurs sont présents en France et contribuent à expliquer le succès du Le Pénisme.

VI.Le concept de « populisme », employée par certains politologues, par les médias et même par une partie de la gauche, est parfaitement incapable de rendre compte du phénomène en question, et ne sert qu’à semer la confusion. Si dans l’Amérique Latine des années 1930 jusqu’à 1960 le terme correspondait à quelque chose de relativement précis - le varguisme, le péronisme, etc - son usage en Europe à partir des années 1990 est de plus en plus vague et imprécis. On définit le populisme comme « une position politique qui prend le parti du peuple contre les élites », ce qui est valable pour presque n’importe lequel mouvement ou parti politique. Ce pseudo-concept, appliqué aux partis d’extrême-droite, conduit – volontairement ou involontairement - à les légitimer, à les rendre plus acceptables, sinon sympathiques - qui n’est pas pour le peuple contre les élites ? – en évitant soigneusement les termes qui fâchent : racisme, xénophobie, fascisme, extrême-droite. « Populisme » est aussi utilisé de façon délibérément mystificatrice par des idéologues néo-libéraux pour opérer un amalgame entre l’extrême droite et la gauche radicale, caractérisés comme « populisme de droite » et « populisme de gauche », puisque opposés aux politiques libérales, à l’ « Europe », etc.

VII. La gauche, toutes tendances confondues, a - à quelques exceptions près - cruellement sous-estimé le danger. Elle n’a pas vu venir la vague brune, et donc elle n’a pas trouvé nécéssaire de prendre l’initiative d’une mobilisation anti-fasciste. Pour certains courants de la gauche, l’extrême-droite n’étant qu’un sous-produit de la crise et du chômage, c’est à ses causes qu’il faut s’attaquer, et non au phénomène fasciste lui-même. Ces raisonnements typiquement économicistes ont désarmé la gauche face à l’offensive idéologique raciste, xénophobe et nationaliste de l’extrême droite.

VIII. Aucun groupe social n’est immunisé contre la peste brune. Les idées de l’extrême-droite, et en particulier le racisme, ont contaminé une grande partie non seulement de la petite-bourgeoisie et des chômeurs, mais aussi de la classe ouvrière et de la jeunesse. Dans le cas français cela est particulièrement frappant. Ces idées n’ont aucun rapport avec la réalité de l’immigration : le vote pour le Front National, par exemple, est particulièrement élevé en certains régions rurales qui n’ont jamais vu un seul immigré. Et les immigrants Roms, qui ont été récemment l’objet d’une vague d’hystérie raciste assez impressionnante - avec la complaisante participation de l’alors Ministre « socialiste » de l’Intérieur, M. Manuel Valls – sont moins de vingt mille sur tout le territoire de la France.

IX. Une autre analyse « classique » de la gauche sur le fascisme est celle qui l’explique essentiellement comme un instrument du grand capital pour écraser la révolution et le mouvement ouvrier. Or, comme aujourd’hui le mouvement ouvrier est très affaibli, et le danger révolutionnaire inexistant, le grand capital n’a pas intérêt à soutenir les mouvements d’extrême droite, et donc la menace d’une offensive brune n’existe pas. Il s’agit, encore une fois, d’une vision économiciste, qui ne rend pas compte de l’autonomie propre aux phénomènes politiques – les électeurs peuvent choisir un parti que n’ a pas la faveur de la grande bourgeoisie - et qui semble ignorer que le grand capital peut s’accommoder de toutes sortes de régimes politiques, sans trop d’états d’âmes.

X. Il n’y a pas de recette magique pour combattre l’extrême-droite. Il faut s’inspirer, avec une distance critique, des traditions anti-fascistes du passé, mais il faut aussi savoir innover pour répondre aux nouvelles formes du phénomène. Il faut savoir combiner les initiatives locales avec des mouvements socio-politiques et culturels unitaires solidement organisés et structurés, à l’échelle nationale et continentale. L’unité peut se faire ponctuellement avec tout le spectre « républicain », mais un mouvement antifasciste organisé ne sera efficace et crédible que s’il est impulsé par des forces qui se situent hors du consensus néo-libéral dominant. Il s’agit d’une lutte qui ne peut pas se limiter aux frontières d’un seul pays, mas doit s’organiser à l’échelle de toute l’Europe. Le combat contre le racisme, et la solidarité avec ses victimes est une des composantes essentielles de cette résistance.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  sylvestre Lun 2 Juin - 17:25

Hayange : riposte sociale face au Front national


Dernière édition par sylvestre le Mar 3 Juin - 10:06, édité 1 fois
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  Roseau Lun 2 Juin - 23:20

Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  sylvestre Ven 6 Juin - 10:33

Angoulême: Mobilisation contre le fascisme


Angoulême: Mobilisation contre le fascisme

06h00 par François GOUBAULT | Mis à jour il y a 2 heures
11 réactions

Le collectif Antifa 16 avait appelé à manifester contre les extrémismes. Une centaine de personnes les ont rejoints sur le Champ-de-Mars.
Les représentants des différents mouvements qui appelaient à manifester ont pris Les représentants des différents mouvements qui appelaient à manifester ont pris. PHOTO/Photo Renaud Joubert

Pas de quartier pour les fachos; pas de fachos dans nos quartiers"; "Extrême droite = ennemie des femmes"; "Ne pas se tromper de colère: combattons l’extrême droite!"... Les slogans sont clairs. Une centaine de personnes étaient présentes, hier en fin d’après-midi sur le Champ-de-Mars, au pied des banderoles et des drapeaux, pour porter ces messages et dire leur refus de tous les extrémismes.

Cette centaine de personnes avaient répondu à l’appel du tout récent collectif Antifa 16 (pour Antifasciste Charente), qui avait jusqu’ici oeuvré dans l’ombre, collant notamment des affichettes sur les murs de la ville quelques heures avant les élections européennes du 25 mai.

Au collectif Antifa 16 s’étaient également joints, hier, un certain nombre de syndicats, d’associations et partis de gauche (Sud, Solidaires, Europe Ecologie Les Verts, Parti de gauche, NPA, Aides...), mais aussi quelques individuels. "Pour une première mobilisation publique dans la rue, on ne va pas crier victoire, mais nous sommes plutôt satisfaits du nombre de personnes présentes", se félicitent les organisateurs.

Après ce premier rendez-vous contre la xénophobie, l’islamophobie et toutes les dérives extrémistes, Antifa 16 et ses soutiens entendent poursuivre leurs actions. "Nous devons être présents dans l’espace public, dans les médias ou sur Facebook, comme l’est le Front national. Non pour tenter de convaincre les électeurs du FN, mais pour montrer que ceux qui combattent tous les extrémismes sont bien les plus nombreux", lancent Stéphane et Véronique, d’Antifa, en évoquant ce que sont, à leurs yeux, les racines du mal: la misère, la précarité, les politiques d’austérité menées depuis plus de trente ans. Contre lesquels ils se battent aussi.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

antifascisme - Page 4 Empty Re: antifascisme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum