Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-28%
Le deal à ne pas rater :
-140€ sur Roborock S5 Max Aspirateur Robot
359.99 € 499.99 €
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
LEGO : Le 2eme à -50%
Voir le deal

conte la répression syndicale à la RATP

Aller en bas

conte la répression syndicale à la RATP Empty conte la répression syndicale à la RATP

Message  Aura le Mar 24 Mai - 22:41

TOUS EN DÉLÉGATION LE JEUDI 26 MAI 2011 16H00 A STALINGRAD

Les syndicats SUD RATP et CGT Métro-RER Ligne 2 appellent
l’ensemble des salariés à venir soutenir Nathalie conductrice à Nation 2
qui est convoquée le jeudi 26 mai 2011 à 16h00, 159-161 boulevard de la
Villette 75010 PARIS M° Stalingrad, à un entretien préalable à une
mesure disciplinaire.
La Direction de la ligne 2 en sommeil, depuis la présentation de
l’expertise « SOUFFRANCE AU TRAVAIL » début février 2011 au
CHSCT, a décidé de se réveiller en relançant ses méthodes managériales
répressives.
La Direction de la ligne 2 n’accepte pas que Nathalie se batte pour
défendre ses droits et ses conditions de travail. Il faut la faire taire !

VENEZ NOMBREUX !
Aura
Aura

Messages : 262
Date d'inscription : 28/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

conte la répression syndicale à la RATP Empty Harcèlement des salariés de la ligne 2 du métro

Message  Aura le Mar 24 Mai - 22:43

HISTORIQUE DES METHODES DE MANAGEMENT SUR LA LIGNE 2

Nous avons tous en mémoire les sanctions abusives affligées à deux de nos collègues pour dégradation volontaire du
service offert aux voyageurs. Le seul but de la Direction a été de semer la terreur et de faire comprendre à l’ensemble
du personnel qui était le maître à bord ! Il ne fallait surtout pas que les agents appliquent stricto sensu la réglementation
et remettent en cause les objectifs à atteindre notamment en termes de kilomètres parcourus.

En plus des interventions tout azimut des organisations syndicales pour signaler le mal être au travail des salariés,
certains agents ont eu le courage d’adresser des lettres à la présidence de la RATP, l’inspection du travail, le CHSCT,
la médecine du travail, le STIF... pour dénoncer les méthodes de management de l’encadrement de la ligne 2. Il fallait
que cela se sache ! En règle générale, il faut savoir que les personnes harcelées restent plutôt blotties dans l’ombre.
Résultat, sur demande du CHSCT, le cabinet ISAST analyse sur l’établissement Ligne 2 les incidences de
l’organisation du travail actuelle et des modes de management sur les conditions de travail et la santé des
salariés. Il cherche également à identifier les facteurs de souffrance et de mal être au travail pour les salariés.

La Direction locale a fait croire que le message avait bien été enregistré en changeant rapidement la cadre de terminus
de Nation. Mais sur le fond, le management répressif a-t-il vraiment disparu ???

REPONDEZ UNIQUEMENT À CE QUE JE VOUS DEMANDE !

L’ergonomie parfaitement étudiée du MF01 a contracté chez certains conducteurs divers problèmes de santé (mal de
dos, tendinites, maux de tête...). Pour minimiser ces douleurs, le médecin du travail a prescrit des restrictions de
circulation sur ce matériel pouvant aller jusqu’à trois tours. Que n’en déplaise la Direction, la santé des salariés prime à
la productivité. Vouloir transformer les conducteurs en robot pour assurer un confort douillet à nos voyageurs par soi
disant une bonne régularité des trains n’est pas la meilleure des solutions !

Conséquences : les pressions psychologiques exercées sur le personnel ont abaissé leur vigilance et ont occasionné une
augmentation des dépassements de vitesse et des franchissements de signaux.
Les constats professionnels et les propositions de mesures disciplinaires pullulent. Les crayons ont été expressément
taillés pour dresser les rapports ou les déclarations !

Le 14 août 2010, pour son deuxième tour, une collègue conductrice constate l’absence de bande sur son tachro. Elle en
avertit immédiatement l’agent de maîtrise qui lui réplique que son changement occasionnerait trop de retard. Il lui
ordonne même de continuer avec ce train. « Pour rappel, le poste de bande a été unilatéralement supprimé par la
Direction ». Dégarnir une équipe pour assurer le remplacement des bandes n’est donc pas la première de ses priorités !
On peut comprendre la légèreté à laquelle les signalements sont pris ; les sous-chefs ont d’autres missions plus
importantes à accomplir !!!

La collègue soucieuse de sa sécurité refuse. Au lieu de la faire glisser sur un autre train, l’AMP décide de la garder
pour prendre sa déclaration sur son quatrième tour. Vous rendez vous compte, un tour a été perdu !

La conductrice exprime son mécontentement à cet égard et notifie les obligations de la RATP en matière
d’enregistrement de données, au cas où il arriverait un accident (exemple : voyageur traîné). La déclaration déplaît
fortement à la Direction qui lui demande le lendemain d’en rédiger une autre. Cette fois-ci, des précautions ont été
prises : il faut qu’elle réponde uniquement aux questions qu’on lui pose. La cadre du terminus de Porte Dauphine qui
assurait l’intérim ce jour-là rêvait de voir l’étau se resserrer envers cette conductrice rebelle et trouvait une bonne
occasion de la sanctionner !

La collègue ne s’est pas déstabilisée et s’est prêtée au jeu en précisant dans sa « déclaration dirigée » que si on lui avait
donné un train avec une bande, elle serait partie en ligne !

SEPTEMBRE 2010 : L’INSPECTION TRANSPORT DONNE RAISON A LA CONDUCTRICE


Si les conducteurs ont des règles à respecter, la Direction a également des devoirs à assumer vis-à-vis de la sécurité des
biens et des personnes. Elle a omis l’instruction de sécurité ferroviaire 35 qui comporte un chapitre complet sur
l’enregistrement des paramètres d’exploitation, notamment l’article 11-02.
Cette ISF rappelle bien l’obligation d’avoir à bord de chaque train un système d’enregistrement en fonction. La bande
est à l’exemple d’une boîte noire sur les avions un boîtier qui enregistre certaines données du fonctionnement du train
pour pouvoir déterminer les causes d’un éventuel accident et déculpabiliser ou non le conducteur.
Le ministère des transports serait bien surpris de voir avec quelle légèreté ce dossier est traité par la RATP et tout
particulièrement sur la ligne 2 !

Alors, pourquoi avoir autant d’acharnement sur cet agent ? Le nombre de kilomètres voitures parcouru est-il plus
important que le reste ? Faut-il systématiquement avoir des mots d’excuses auprès du STIF pour justifier les tours
perdus ? La sanction est-elle une échappatoire pour ne pas payer des pénalités ?

La section SUD RATP Ligne 2 a alerté l’Inspection Transport qui donne entièrement raison à notre collègue.
Trois jours plus tard, suite également à l’intervention du CHSCT, l’encadrement de proximité signifiera à notre
collègue qu’aucune sanction ne sera prise à son encontre, mais aucun mot d’excuse !

DÉFINITION DU HARCÈLEMENT

Conseil Economique et social
« Constitue un harcèlement moral au travail tous
agissements répétés visant à dégrader les
conditions humaines, relationnelles, matérielles
de travail d’une ou plusieurs victimes, de nature
à porter atteinte à leurs droits et leur dignité
pouvant altérer gravement leur état de santé et
pouvant compromettre leur avenir
professionnelle ».

Code du travail L1152-1

« Aucun salarié ne doit subir les agissements
répétés de harcèlement moral qui ont pour objet
ou pour effet une dégradation de ses conditions
de travail susceptible de porter atteinte à ses
droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique
ou mentale ou de compromettre son avenir
professionnelle ».

Code Pénal Article 222-33-2

« Le fait de harceler autrui par des agissements
répétés ayant pour objet ou pour effet une
dégradation des conditions de travail susceptible
de porter atteinte à ses droits et à sa dignité,
d’altérer sa santé physique ou mentale ou de
compromettre son avenir professionnelle, est
puni d’un an d’emprisonnement et de 15000
euros d’amendes ».

Accord interprofessionnel pour lutter contre
la violence et le harcèlement au travail
Les partenaires sociaux ont signé le 26 mars
2010 un accord sur le harcèlement et la violence
au travail. Étendu le 31 juillet, il s’applique
désormais dans toutes les entreprises. Le texte
réaffirme la nécessité de « prévenir ces
phénomènes, les réduire et, si possible, les
éliminer ». Il reconnaît par ailleurs, que le stress
découlant de l’organisation ou de
l’environnement au travail, ou encore d’une
mauvaise communication dans l’entreprise peut
conduire à des situations de harcèlement et de
violence.

SYNDICAT SUD/RATP
5, Impasse Mousset - 75012 PARIS
http://www.sudratp.fr
Cotisations : 60€/an
Se syndiquer à SUD,
C’est se Défendre !
Aura
Aura

Messages : 262
Date d'inscription : 28/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum