Ni Dieu, ni César ... ni Marabout

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Ni Dieu, ni César ... ni Marabout

Message  Eninel le Lun 22 Oct - 11:44

Mélenchon est entrain de faire honneur à sa réputation, cela est hors de doute.

Dernière exemple en date : la hargne qu'il professe contre les journalistes du service public, et le tombereau d'injures qu'il déverse contre les précieux journalistes d'investigation, réunis autours de la personnalité de Plenel et du blog Médiapart.

www.lemonde.fr/la-france-insoumise/article/2018/10/22/vise-par-les-juges-melenchon-cible-les-medias_5372766_5126047.html

Le député appelle La France insoumise à « pourrir » les journalistes, les qualifiant « d’abrutis », qualifiant Mediapart de « torchon » et d’« officine de la police et des juges », oui mais attention ... pas tous !

JL Mélenchon semble avoir quand même la clairvoyance de séparer le bon grain de l'ivraie. Pour lui il y a des médias de confiance, fréquentable. Ne voilà t-il pas qu'à présent il nous fait l'apologie des chaines de TV "info en continu" de type BFM !

"...Dans une note de blog publiée dimanche, le député des Bouches-du-Rhône a demandé « un débat public ­contradictoire avec nos diffamateurs de ­Radio France sur une chaîne comme BFM qui n’appartient pas au gouvernement »..."

Que BFM soit si indépendante du pouvoir, cela mériterait à mon avis un petit travail d'investigation, des journalistes médiapart par exemple, mais entendre du chef des insoumis, que cette chaîne épouvantable de désinformation et de bourrage de crâne, est apte à organiser un petit débat -public- impartial, pour faire jaillir la vérité, cela est proprement hallucinant !

Celui qui se dresse sur ses pieds ne peut pas très longtemps se tenir droit !

avatar
Eninel

Messages : 801
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni Dieu, ni César ... ni Marabout

Message  Eninel le Lun 22 Oct - 14:58

https://www.rtl.fr/actu/politique/perquisitions-de-la-france-insoumise-jean-luc-melenchon-irrite-certains-soutiens-7795277885

"...Olivier Spinelli, qui fait partie d'un collectif baptisé les "Socialistes insoumis", avait rejoint Jean-Luc Mélenchon au moment de la présidentielle. Avec ses proches, il s'apprête donc à faire scission. Dans quinze jours, ils formeront leur groupe, lanceront leur site internet, et commenceront à tenir leurs propres réunions, persuadés que Mélenchon est "grillé", selon leurs termes ..."



SOCIALISTES INSOUMIS ? C'est mieux non camarade BARNUM !!!


"...Pour l'heure, deux groupes de "frondeurs" de La France insoumise sont identifiés. Il y a les "Socialistes insoumis" précédemment évoqués, puis le collectif des "insoumis démocrates", qui s'est réuni dimanche 21 octobre pour la première fois. Plus de 250 personnes se sont rassemblées, parmi lesquelles notamment d'anciens responsables déçus, qui veulent, comme leur nom l'indique, plus de démocratie dans un parti qui fonctionne aujourd'hui avec un chef seulement...."


FRONDEURS PROCLAMANT : NI DIEU, NI CÉSAR, NI MARABOUT ? C'est mieux non camarade TROTSKYSTE !!!
avatar
Eninel

Messages : 801
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni Dieu, ni César ... ni Marabout

Message  barnum le Lun 22 Oct - 16:45

Allons bon, voilà une formation bourgeoise selon toi, les Insoumis, qui va donner naissance à des organisations ouvrières !!!! Diantre! Cela confirme surtout que la seule politique correcte de Front unique sur le terrain électoral était effectivement une candidature d'unité Mélenchon-Hamon.... Tout le reste n'était que division au seul profit du candidat du capital financier... Eh oui, l'une des forces du Trotskysme est de savoir distinguer l'ennemi principal et de combattre pour le Front unique ouvrier, unissant notamment PCF, PG, PS!

barnum

Messages : 628
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni Dieu, ni César ... ni Marabout

Message  Eninel le Lun 22 Oct - 20:09

barnum a écrit: Eh oui, l'une des forces du Trotskysme est de savoir distinguer l'ennemi principal

Oh que oui ! Et cet ennemi principal se nomme la bêtise !

Que veux tu , on essaye de te faire toucher du doigt certaines vérités, à t'initier à la souplesse intellectuelle de la dialectique. Mais toi, le nez dans le guidon, tu pédales dans la choucroute.

"... voilà une formation bourgeoise selon toi, les Insoumis, qui va donner naissance à des organisations ouvrières !!!!..." t'étonnes-tu , pensant ainsi me mettre en porte à faux vis à vis de mes affirmations passées.

Je croyais que nous étions d'accord pour considérer que des organisations syndicales, comme par exemple la CGT ou FO, étaient ouvrières-bourgeoises. Bourgeoises de part la ligne politique imprimée par leurs directions. Ouvrières de part leur histoire et la composition sociale de leurs adhérents. Je laisse de coté cette histoire d'appareil bureaucratique, très petit bourgeois en ses sommets, moins au niveau du petit personnel bureaucratique, plutôt ouvrier que cela plaise ou non.

Venons en à cette France insoumise, que je qualifie politiquement de bourgeoise dès le départ de son existence, à contrario du Front de Gauche. Mouvement politique en crise, semblant pouvoir libérer des tendances frondeuses, plutôt ouvrières, puisque une voudrait devenir une tendance " frondeurs socialistes ".

Personnellement je ne trouve pas cela très étonnant , puisque historiquement le mouvement bourgeois FI est déjà une OPA, une contradiction dialectique, du Front de Gauche, lui ouvrier-bourgeois. Nous pourrions assister au principe dialectique de Hegel de la négation de la négation, et voir un Front de gauche ouvrier apparaître sur les cendres de la France insoumise, suite à la faillite politique de sa direction, à un stade qualitatif supérieure, à savoir non plus un parti ouvrier-bourgeois, mais un parti ouvrier frondeur. Présenter cette évolution comme possible, ne voulant pas dire qu'elle va être inéluctable, mais je crois souhaitable, n'est ce pas !

Marx explique le développement de l'histoire humaine de cette manière : le communisme primitif matriarcale reposant sur la propriété collective, sa contradiction: la société patriarcale qui elle repose sur la propriété individuelle, et enfin la négation du capitalisme et de la propriété privée, le communisme supérieur : NÉGATION DE LA NÉGATION.

Alors Diantre! tu peux bien nous marteler camarade Barnum "que la seule politique correcte de Front unique sur le terrain électoral était effectivement une candidature d'unité Mélenchon-Hamon.", la contradiction insoluble dans les termes, de ta proposition de ton binôme diabolique, ( sur un bulletin de vote dans une élection type présidentielle, il faut un nom et pas deux ), tu n'arriveras pas à nous interdire de nous réjouir du fait, qu'un peu partout dans et hors du mouvement ouvrier, se déclare une FRONDE GENERALISEE.

A quand des frondeurs au POID ?
avatar
Eninel

Messages : 801
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni Dieu, ni César ... ni Marabout

Message  barnum le Mar 23 Oct - 10:16

Quelle bouillie de chat !!! Mon pauvre Eninel, où en es-tu arrivé !!
Sur le vote, quand l'un représente 18% et l'autre 6%, quel candidat retenir ? hou là là, gros problème!!
Vive la dialectique permettant à un parti bourgeois (selon toi d'accoucher) de plusieurs formations ouvrières grâce à l'expression "socialiste" !!!!
Les nazis ne se disaient-ils pas "national-socialiste"!
Lis plutôt l'appel du 20 octobre des comités pour l'unité sur un autre fil et constitue ton regroupement.

barnum

Messages : 628
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni Dieu, ni César ... ni Marabout

Message  Eninel le Mar 23 Oct - 12:49

barnum a écrit:Quelle bouillie de chat !!! Mon pauvre Eninel, où en es-tu arrivé !!
Sur le vote, quand l'un représente 18% et l'autre 6%, quel candidat retenir ? hou là là, gros problème!!
Vive la dialectique permettant à un parti bourgeois (selon toi d'accoucher) de plusieurs formations ouvrières grâce à l'expression "socialiste" !!!!
Les nazis ne se disaient-ils pas "national-socialiste"!
Lis plutôt l'appel du 20 octobre des comités  pour l'unité sur un autre fil et constitue ton regroupement.

Mon fidèle correspondant épistolaire camarade Barnum, on a tellement échangé tous les deux sur ce forum, qu'on doit être devenu de risibles duettistes aux yeux de nos lecteurs. Ils doivent s'interroger et se demander : " mais quel est le secret faisant que ces deux là trouvent encore moyen à se chamailler ! ".

Je n'ai pas de réponse, si ce n'est l'espoir un jour que tu deviennes un marxiste, un révolutionnaire conséquent. On est loin du compte , et ta dernière sortie tautologique : "... Sur le vote, quand l'un représente 18% et l'autre 6%, quel candidat retenir ?...", ne plaide réellement pas pour toi.

Tu caractérises la pensée dialectique de Marx comme étant de la bouillie de chat, et derrière tu viens nous faire l'apologie de l'exactitude des instituts de sondage. Depuis quand devons-nous, nous révolutionnaires, conditionner notre vote de classe, à la grandeur d'une popularité donnée d'un candidat, à un instant T, et selon les calculs orientés de tel ou tel institut de sondage, que nous ne devons pas douter un instant de la valeur objective et scientifique ?

De toute façon, officiellement, la direction de ton parti, jusqu'au bout durant les présidentielles, n'a pas choisi entre Hamon et Mélenchon, puisqu'elle n'est jamais sortie de la quadrature du cercle de sa candidature binôme impossible Hamon-Mélenchon !

Il est vrai qu'officieusement son cœur balance plutôt du côté du candidat, qui dit ne pas vouloir se soumettre à l'impérialisme allemand, qui comme vous parle de Constituante et de VI République, même si cette belle perspective d'émancipation nationale, ne doit pas se faire sous le drapeau rouge mais plutôt sous le drapeau des versaillais, voir du national-socialisme !

Si je parle de national-socialisme, c'est en réponse à ton pic quant à la tendance politique qui semble éclore au sein de la France insoumise et qui se baptise "socialiste", et non pas "national-socialiste". Je ne dis pas que cette tendance va automatiquement se réclamer dans les prochaines semaines de l'héritage du socialisme ouvrier, je dis que cela serait souhaitable, et que pour notre part nous ferons tout pour qu'il en soi ainsi. c'est tout.

Par contre nous sommes sûr d'une chose, c'est que le mouvement bourgeois "France insoumise" est profondément tiraillé entre son sommet très national, petit bourgeois voir bourgeois pour ce qui concerne Mélenchon, et sa base très internationale, ouvrière.

Et cette contradiction en germe c'est la lutte des classes, c'est la révolution !
avatar
Eninel

Messages : 801
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni Dieu, ni César ... ni Marabout

Message  barnum le Mar 23 Oct - 21:34

La bouillie de chat est dans ta tête, tu le démontres à chaque intervention, et certainement pas dans la dialectique marxiste !! Toi, tu es en pleine métaphysique puisque, d'une organisation bourgeoise ( et non pas ouvrière-bourgeoise comme tu essaies de le faire passer en douce!!), la France insoumise, naîtraient miraculeusement, comme le petit jésus, une ou plusieurs organisations ouvrières. Je t'en supplie,pour tout le monde et pour notre propre santé mentale, arrête de te réclamer de la dialectique marxiste et du Trotskysme!
Je te rappelle que TOUS les sondages, y compris ceux du PS ou de la France insoumise, donnaient respectivement 18% et 6% quinze jours avant le premier tour et donc le seul combat pour le Front unique était celui pour une candidature unique Mélenchon-Hamon, pendant que tu te vautrais dans la division derrière la candidature Hamon.
Encore une fois ( bêtise ou malveillance ?), tu confonds POID et POI, Le POI faisant ouvertement campagne pour Mélenchon (alors que faute d'unité, le POID ne soutint aucun candidat, au premier comme au second tour) comme ce même POI vient de s'allier avec l'aile droite dans FO pour dégager Pavageau, un peu trop critique sur les retraites pour le pouvoir !!! Tu dois être content avec ce fameux dégagisme des bureaucrates , Mailly puis Pavageau... à qui le tour ? Mais ce dernier dégagisme, dans l'intèrêt de qui au fait ?

barnum

Messages : 628
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni Dieu, ni César ... ni Marabout

Message  Eninel le Mer 24 Oct - 12:20

barnum a écrit:Tu dois être content avec ce fameux dégagisme des bureaucrates , Mailly puis Pavageau... à qui le tour ? Mais ce dernier dégagisme, dans l'intèrêt de qui au fait ?

Oui camarade, je suis extrêmement satisfait que le bureaucrate "réformiste" JC se soit pris des tomates dans la tronche lors du dernier Congrès FO, je suis très content de la démission du bureaucrate "centriste" PP, qui à l'usage nous a vite prouvé ses limites.

Entre un bureaucrate syndical "réformiste" qui accompagne les réformes libérales gouvernementales et un bureaucrate syndical "centriste", faisant le beau le temps d'un Congrès", et immédiatement après, allant faire des ronds de jambes au Medef, plaider un "moratoire" impossible, et finalement se montrer aussi corrompu et inefficace que son prédécesseur, l’intérêt bien compris des travailleurs et de la base FO, est de neutraliser en les dégageant ces messieurs, plaçant au dessus de toute autres considérations, leurs libertés de mouvements et leurs caprices de bureaucrates syndicaux à la botte de Macron.

Le sir Pavageau, dans sa lettre de démission pathétique, veut nous arracher des larmes quant à la manière qu'il aurait été traité. On aurait osé vouloir le privé de sa liberté d'action et de comportement dont il abusait ! Quel crime !!

Au delà du pathos , nous syndicalistes frondeurs, ce que nous retenons, c'est que puisque le sortant se plaint qu'on aurait voulu le mettre en laisse, j'imagine son aile gauche ( majoritaire dans l'organisation ), cela prouve qu'une action politique a été mené, vous sans doute au POID vous vous êtes associés à cette action, pour le laisser en place et le sauver de ses divagations d'autocrates en puissance. Il a refusé le deal. que faire ! Tant pis pour lui et tant mieux pour le prolétariat !

Mais ce dernier dégagisme, dans l’intérêt de qui au fait ? Mais camarade Barnum, dans l’intérêt de la cause, dans l’intérêt de la démocratie ouvrière, dans l’intérêt de la réputation du syndicalisme de classe et de lutte que nous chérissons, dans l’intérêt de nos intérêts de classe.

Le parlement FO va se réunir mi novembre. Charge à ce comité confédéral national de moraliser une bureaucratie syndicale, qui ne peut espérer se sauver des griffes de Macron, qu'à partir du moment où elle se mettra -vraiment- au service de la défense des intérêts du prolétariat. L'homme compte peu. Par contre la cohérence et la volonté politique de l'aile gauche contestataire, plébiscité lors du dernier Congrès, comptera.

https://www.liberation.fr/direct/element/le-parlement-de-fo-convoque-les-21-et-22-novembre-pour-decider-de-lapres-pavageau_88799/

Vendre cher n'est pas une faute, mais c'en est une que de faire fausse mesure !
avatar
Eninel

Messages : 801
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni Dieu, ni César ... ni Marabout

Message  barnum le Mer 24 Oct - 13:04

Tu ne réponds rien sur l'ensemble de mes remarques, notamment ta confusion entre dialectique et métaphysique, et la seule politique correcte pour le Front unique aux présidentielles;
Quant à la vase tournante des bureaucrates, l'appareil au sommet reste bourgeois quel qu'en soit le représentant... Seules les masses en mouvement imposeront le Front unique ouvrier et nettoieront les organisations syndicales.
Le tête à tête avec les bureaucrates ne peut être que le tryptique "pression-dénonciation-capitulation", par exemple construire un nouveau syndicat et laisser les mains libres à ceux en place!


barnum

Messages : 628
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni Dieu, ni César ... ni Marabout

Message  Eninel le Ven 9 Nov - 17:02

Dans cette histoire de "gilets jaunes", faisons un peu de tactique.

Il fut un temps où lorsqu'un gouvernement de centre droite était agressé par des forces de droite ou d'extrême droite, par exemple et toutes choses étant égales par ailleurs, le gouvernement Giscard Barre des années 70, se faisant voler dans les plumes par les gaullistes chiraquiens ou les poujadistes des petits copains de Lepen, la gauche (et l'extrême gauche ) trouvaient cela plutôt positif.

Aujourd'hui non ! Cette gauche et cette extrême gauche déplorent ces attaques, et pire elles font bloc derrière ce pauvre Macron.

J'exagère ? Lisons le communiqué de la direction de la centrale CGT et celle de la direction du NPA.

Communiqué de presse de la Confédération,
Montreuil, le 29 octobre 2018 :

http://ud85.reference-syndicale.fr/2018/10/17-novembre-entre-exasperation-et-instrumentalisation/

Communiqué du NPA , Montreuil le 31 octobre:

www.npa2009.org/communique/justice-sociale-ce-nest-pas-le-17-novembre-que-nous-pourrons-nous-faire-entendre

En réponse à la célèbre chanson de Jean Ferrat :

« Si les paysans bretons
vous font pousser des boutons,
si les cris des commerçants
vous perforent les tympans,
si vous avez des vapeurs
devant les viticulteurs,
etc. »


La direction du NPA répond :

"...Et oui, une nouvelle organisation sociale est nécessaire, où nous n'aurions pas à nous serrer la ceinture pour mettre 10 litres de plus dans le réservoir de notre véhicule pour aller bosser pour des salaires de misère… Tout cela, il faudrait pouvoir le dire, touTEs ensemble, dans la rue, par la grève, en bloquant le pays. Mais nous ne pourrons pas le dire le samedi 17 novembre dans des actions ou des rassemblements prétendument « citoyens »aux allures de foire poujadiste, dans lesquels nous nous retrouverions au côté des ennemis les plus farouches du mouvement ouvrier.

Montreuil, le 31 octobre 2018 ..."

Question ? Et depuis quand les paysans bretons, les petits commerçants et artisans, les viticulteurs en un mot la petite bourgeoisie, sont-ils les "...ennemis les plus farouches du mouvement ouvrier..." ???

L'ennemi principal du Travail c'est le Capital. Ce sont les gouvernements bourgeois, conseils d'administrations des affaires communes de la bourgeoisie des banques et du CAC 40, ce n'est pas la petite bourgeoisie et les travailleurs non salariés, surtout lorsqu'elle revêt un habit de guerre et ses gilets jaunes, seraient-ils infiltrés par la fachosphére !

Le mouvement ouvrier n'a pas à distribuer des bons points, entres les partis de la bourgeoisie soit disant "démocratiques" , en réalité mondialistes, et ceux qui sont souverainistes et ou populistes.

Il est parfaitement inexacte, caricaturale, faux et finalement politiquement intéressée, de résumer le mouvement "gilets jaunes" naissant à l'extrême droite. Par contre ce que les gilets jaunes observent c'est l'absence de la gauche.

Le gouvernement Macron-Philippe, pour des raisons qui lui serait propre, interdirait-il les chiens dans la rue, faudrait-il que les propriétaires de chiens se considérant de gauche, laissent leurs animaux domestiques séquestrés à la maison, sous prétexte que des fachos ont des chiens ?

Non nous dira la direction du NPA : vous pourrez les sortir, mais pas le 17 novembre, seulement lorsque le mouvement ouvrier vous y autorisera !

Mais de quel mouvement ouvrier le NPA nous parle-t-il, lorsqu'il nous promet un jour que nous pourrons riposter aux attaques multiples de Macron et enfin bloquer le pays ?

"...On ne s’y trompera donc pas. Tout comme les syndicats CGT et Solidaires, samedi 17 novembre, nous ne mêlerons pas nos colères aux manœuvres des patrons et aux récupérations de l’extrême droite qui n'est pas une alliée de circonstance mais reste notre ennemie mortelle...."

La direction du NPA se solidarise des direction CGT et Sud puisque "tout comme eux" . Allons voir un peu ce que nous proposent ces cadors, à titre d'exemple la politique de la direction de la centrale CGT :

"... il faut impérativement ouvrir partout des négociations salariales, gagner l’augmentation des pensions, des minimas sociaux, en se mobilisant massivement dans les entreprises et établissements et relever le smic à 1800 euros..."

Que cette direction Martinez nous permette de ne pas pouvoir retenir nos rires lorsqu'elle ose parler encore de mobilisations massives, on sait ce que veux dire "massif" dans la bouche de cette bureaucratie ouvrière, bien moins portée à faire le chahut dans la rue, que de siéger sagement aux tables de négociations de Macron.

Et face à la mobilisation des gilets jaunes ( l'objet de ce communiqué ) que propose la direction de la centrale CGT ? Aller tenter de négocier des miettes ! Tenter d'arracher une petite revalorisation du smic , et sans doute aussi des petites pensions des retraités. C'est tout !!!

Retrait de la taxe carbone ?
Exigence de faire payer le véritable pollueur qui n'est autre que le patronat ?
La revendication d'un rattrapage de tous les salaires, et pas seulement les bas salaires ?
L'indexation des salaires sur les prix ( indice CGT ) ?

NON ! Même pas en rêve !!! La direction de la centrale CGT et les autres directions ouvrières, couverte par les "révolutionnaires" du NPA , ne savent faire qu'une seule chose :

Tenter de discréditer les gilets jaunes et les insulter au passage, à ne voir chez eux que les pires ennemis du prolétariat, chose qui a ce stade est un jugement très prématuré, monter les travailleurs salariés contre les travailleurs non salariés, et pour le reste ... RIEN !

Si ! Apporter leur soutien au gouvernement Macron-Philippe, en maintenant leur présence dans les rounds de négociations, sur la casse de l'Unedic et de nos Retraites. Pour négocier une réforme il faut en partager la philosophie !

Si ! En continuant a tellement s'enferrer dans leur mensonge et leur mauvaise fois, nos mignons ne veulent pas manifester le samedi maintenant, que ce n'est pas seulement la petite bourgeoisie qu'ils sont entrain de précipiter dans les bras de l'extrême droite, mais maintenant le prolétariat.

"...L’appel lancé un samedi, sans réelle ambition de bloquer l’économie, s’appuie sur une colère légitime mais dont les ressorts sont obscurs et les solutions préconisées pour sortir de cet engrenage sur le long terme demeurent floues, voire dangereuses pour le monde du travail..."

Mais que cette direction CGT nous le dise ? Que faisait-elle dans la rue le samedi 26 mai 2018.

Ces véritables ennemis des travailleurs ( salariés et non salariés ) , que sont les directions débiles de cette gauche à la solde de Macron, ces partenaires sociaux de Macron et du Capital, sont une honte et un danger constant pour nous travailleurs.

Lorsque la gauche soutient politiquement la droite, elle fait le lit de l’extrême droite. toute l'histoire du XX ° siècle le prouve.

Il faut contraindre les directions ouvrières actuelles, tant que nous ne pouvons pas nous débarrasser de ces lèpres , de constituer le front unique ouvrier , et le 17 novembre , avec les gilets jaunes, tout en dénonçant la démagogie et l'opportunisme des Wauquier, Dupont la joie et Lepen,

Le Front Unique Ouvrier doit exiger avec les gilets jaunes le RETRAIT PUR ET SIMPLE DE LA TAXE CARBONE !

Ce n'est pas parce que l'extrême droite tape la droite que nous gauche nous ne devons pas frapper !



avatar
Eninel

Messages : 801
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni Dieu, ni César ... ni Marabout

Message  barnum le Ven 9 Nov - 18:04

C'est le "dehors Macron" qui clarifiera la situation!

barnum

Messages : 628
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni Dieu, ni César ... ni Marabout

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum