Après son IV Congrès, où va le NPA ?

Aller en bas

Après son IV Congrès, où va le NPA ?

Message  Eninel le Mar 13 Fév - 18:28

Un Congrès pour rien, une crise de direction qui s'approfondit, voilà ce que nous dit la tendance CLAIRE, suite à la tenue du quatrième congrès du NPA début février.

Face à une direction sortante mise en minorité, direction proclamant provocatrice: "... Nous avons gagné le droit précieux de recommencer ..." parce que comme "majorité relative" (sic) et malgré le fait que nous ne pouvons nous appuyer sur une "majorité large", ( une majorité tout simplement notera l'observateur objectif ), nous allons continuer comme avant, et à notre guise, de faire semblant , "... cela ne nous empêchera pas de construire le parti !..." .

Nous allons continuer à coller à une politique, celle des réformistes du PS et du PCF, n'empêchant pas la bourgeoisie d'avancer dans la destruction du prolétariat, construire un type de parti comme un simple forum de discussion et de divertissement, pour des militants en manque de sensations fortes, certainement pas un parti se fixant comme objectif de peser dans la lutte des classes.

Une opposition atomisée, composée d'une aile gauche ayant sans doute mal lu la déclaration de principe du jeune Front Social, et un vaste centre, renvoyant dos à dos une droite opportuniste et une gauche aventurière et autiste, voilà la réalité du bilan à ce jour de ce parti.

"Le congrès a d'abord été un moment de bilan" nous affirme froidement et calmement la pf W, reconnaissant en ce sens qu'elle ne vit pas le recul historique du prolétariat actuel, et l'urgence de le stopper, comme une urgence. La pf X lui répondant: " (Un) Congrés en demi teinte sans doute, mais en positif malgré tout", soulignant ainsi comme positif que malgré l'impasse, le simple fait de rester dans une même salle est déjà hautement positif. La pf Y elle, essayant de se consoler qu'avec une direction sortante mise en minorité, " Le parti (sera) paralysé", pronostique profondément erronée puisque, la pf U affirme se "heurtant à un front du refus des autres pf" cela ne va pas l'empêcher de continuer à construire le parti à sa main et en dernière analyse au service du capital.

Mais c'est la pf V qui finalement va à l'essentiel, en affirmant que "En dépit du vote majoritaire des militants, le Congrès tourne le dos au Front Social ! ".

En guise de "stratégie communiste révolutionnaire assumée et commune" (pf Z) , et parce que le congrès a rejeté " à deux voix la motion Front Social" (pf T), le NPA repart sur une ligne collaboration de classe, et laisse de coté la ligne lutte des classes. La crise va donc s'approfondir car le paysage politique français n'a nul besoin d'un nouveau parti "anticapitaliste" en parole, défenseur honnête et loyal du capitalisme français en crise dans les faits.

La plate forme T nous dit que "la gauche du parti a montré un spectacle lamentable" (sic), mais en quoi a-t-elle était lamentable ? En quoi cette gauche n'a-t-elle pas su rallier le centre et prendre la direction du parti ?

On parle beaucoup du Front Social à la gauche du NPA. Mais de quel Front Social parle-t-on exactement ?

Celui qui dans son manifeste écrit:

"Le Front Social est un outil de combat et de rassemblement, non un substitut aux confédérations et aux partis. Sa capacité d’initiative est l’essence même de son utilité sociale. Il veut rassembler, s’unir pour ne plus subir."

et

"Son début d’extension nationale et l’écho qu’il rencontre montrent que les confédérations syndicales doivent tout faire pour combattre les réformes destructrices des acquis sociaux programmées par le gouvernement Macron, et non pas chercher « le dialogue social » qui vise à faire passer ces réformes en douceur." .

Ou ce Front Social, se substituant aux confédérations et aux partis, semblant se satisfaire à l'automne, d'avoir amené une poignée de militants aux portes de l'Elysée, ne se souciant sûr le coup pas trop de savoir comment nous pourrions contrer ce dialogue social  qui vise à faire passer les réformes libérales en douceur.

L'aile gauche du NPA au Congrès n'a pas su choisir quel Front Social elle voulait soutenir à l'avenir.

Le centre, fort justement est resté l'arme au pied, dans une expectative songeuse: mais où nous mêmes nos fringants et intrépides aventuriers ?

Le temps de la réflexion est une économie de temps !
avatar
Eninel

Messages : 538
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après son IV Congrès, où va le NPA ?

Message  barnum le Jeu 15 Fév - 12:49

Qu'attendent le NPA et autres pour préparer avec nous la manifestation du 13 mai 2018 "1 an, Macron , ça suffit!", cinquantième anniversaire du 13 mai 68 et du "10 ans, De Gaulle,ça suffit!"

"Est-ce un début de réponse que la déclaration de Danielle Simonnet du Parti de Gauche: "Et si, le 13 mai 2018, 50 ans après Mai 68,on se retrouvait pour dire "un an de Macron, ça suffit!"

Macron, représentant du capital financier, est en train de bousiller, on ne peut attendre 2022, attente entretenue et alimentée par les divisions politiques (Hamon, Mélenchon, Laurent...) et les divisions syndicales qui se vautrent dans la concertation avec le gouvernement et les journées d'action à répétition.... contre le Front unique ouvrier! A nous d'imposer le Front unique à la base, seul à même d'imposer le Front unique au sommet.

barnum

Messages : 354
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après son IV Congrès, où va le NPA ?

Message  Duzgun le Jeu 15 Fév - 13:52

Eninel a écrit: et un vaste centre
Eninel a écrit:Le centre, fort justement est resté l'arme au pied, dans une expectative songeuse: mais où nous mêmes nos fringants et intrépides aventuriers ?
Question bête, mais qui appelles tu "le centre"? (voire le "vaste centre")
avatar
Duzgun

Messages : 1601
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après son IV Congrès, où va le NPA ?

Message  Eninel le Jeu 15 Fév - 18:18

Duzgun a écrit:
Eninel a écrit: et un vaste centre
Eninel a écrit:Le centre, fort justement est resté l'arme au pied, dans une expectative songeuse: mais où nous mêmes nos fringants et intrépides aventuriers ?
Question bête, mais qui appelles tu "le centre"? (voire le "vaste centre")

Les camarades du NPA qui ne sont n'y aventuristes, ni opportunistes, qui même si ils sont déçus de la direction actuelle et ses faux semblants, ne sont pas plus convaincus par ceux qui la critiquent le plus violemment, sont l'arme au pied au soir de ce congrès.

En effet, lorsque l'on parle d'un communisme auto-gestionnaire, qu'est ce qu'encore cette nouvelle définition nec plus ultra ? lorsque l'on fait voter une motion "Front Social" sans expliquer ce qu'on attend de ce front, bref lorsque l'on recherche le pouvoir pour le pouvoir et qu'on formule des critiques histoire de critiquer, on ne peux pas être perçu comme une alternative crédible pour l'immense majorité de nos camarades, ce "vaste centre".

Le camarade militant du NPA, n'est pas plus intelligent ou pas plus bête qu'un autre salarié, il serait plutôt dans la première catégorie. Parce qu'il n'est pas bête il sait qu'il vaut mieux tenir que courir.

Intelligent, il n'a pas non plus la prétention d'apporter une doctrine et une ligne politique à l'organisation. Il confie cette besogne à des prétentieux comme moi, qui osent encore aujourd'hui dire: voilà ce qu'il faut faire !

Ces prétentieux sont de deux catégories. Il y a ceux qui conseillent de profiter et de faire copain copain avec les puissants ( les opportunistes); ceux qui veulent résister et qui appellent à la "révolte" ( les aventuristes ) !

Moi je veux bien que la révolution soit une aventure, je suis plutôt de cette tendance, encore qu'au nom de cette révolution il ne faut pas verser dans le grand n'importe quoi !

Ces "meneurs", ces boucans sont numériquement faibles. Au NPA, comme toujours dans l'histoire des organisations, ils sont à la marge de l'organisation et encadrent un centre remplis d’indécis, dans l'expectative.

Ceci écoutent les uns et les autres, et ils arrivent qu'ils restent de marbre quant aux propositions qui viennent de la droite ou celles qui viennent de la gauche.

Je crois qu'au NPA actuellement on en est là: beaucoup de bruit, peu de fruit !
avatar
Eninel

Messages : 538
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après son IV Congrès, où va le NPA ?

Message  Duzgun le Ven 16 Fév - 13:58

Tes théories sont intéressantes mais justement... très théoriques.
Dans la pratique, je ne vois pas vraiment de recouvrement avec la réalité du NPA, de ses sensibilités, de ses plateformes de congrès etc. Du coup ça reste pour moi très abstrait, j'ai du mal à voir de qui tu parles ni où tu veux en venir.
avatar
Duzgun

Messages : 1601
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après son IV Congrès, où va le NPA ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum