La sécurité du transport ferroviaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La sécurité du transport ferroviaire

Message  verié2 le Jeu 25 Juil - 15:37

Juste après l'accident de Brétigny (TER), l'accident du TGV en Espagne vient de faire, selon les premiers chiffres, 70 morts et des centaines de blessés. Au cours des années précédentes, parmi les plus graves, il y a eu celui du RER de Buenos Aires (50 morts, 500 blessés) et celui du TGV chinois (50 morts et des centaines de blessés, bilan peut-être minimisé par les autorités.) Et aussi l'accident d'un train de fret transportant du pétrole au Canada qui a fait des victimes parmi les habitants des environs.

Certes ce ne sont pas les premiers ni mêmes les plus graves de l'histoire. Parmi les plus terribles, il y a eu la catastrophe ferroviaire d'Oufa du 4 juin 1989, en URSS, qui a frappé deux trains d'enfants, les uns partant en colonies de vacances, les autres en revenant (575 morts et 800 blessés). Sur le plan de l'insécurité industrielle et des transports, l'URSS stalinienne a probablement occupé la place de tête, parmi les Etats développés ou relativement développés. (L'Inde doit être bien placée aussi à ce sinistre hit parade, mais elle ne joue pas tout à fait dans la même catégorie.)

Il n'en reste pas moins que la multiplication d'accidents meurtriers dans plusieurs pays, frappant diverses catégories de train permet de se demander s'il n'y a pas une dégradation générale des conditions de sécurité liée à la course au profit, aux économies, et aussi aux performances, du moins en ce qui concerne les TGV, car le RER de Buenos Aires et le TER de Brétigny ne sont guère performants.

Dans le cas des TGV, les mesures de sécurité n'ont peut-être pas suivi l'augmentation considérable de la vitesse, qui exige certainement une vigilance exceptionnelle. Dans ceux des TER et RER, c'est l'utilisation de vieux matériels et l'insuffisance d'entretien des voies qui sont en cause.

Pour le fret, un accident de transport de matières dangereuses pourrait à tout moment se produire en France, par exemple au Bourget et à Villeneuve Saint-Georges où les "incidents" ont été nombreux, notamment avec des wagons contenant du chlore. (Gaz mortel contre lequel aucune mesure ne peut être efficace s'ils se répand en nuage, sauf à disposer de fenêtres rigoureusement étanches.)

En ce qui concerne le TGV espagnol, si c'est bien la vitesse excessive qui est en cause, il faut se poser la question : comment est-ce possible qu'un conducteur fasse rouler son train à une vitesse double de celle prévue sur une voie non conçue pour les TGV ? Fatigue ? Insuffisance de formation ? Pressions pour respecter les horaires ? Conduite avec un seul agent ?

Une étude sérieuse serait sans doute nécessaire pour vérifier s'il y a, statistiquement, une aggravation des risques ferroviaires. Mais les progrès de la technologie et les vitesses qu'elle permet désormais ne font pas bon ménage avec les économies sur l'entretien...

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum