L'énergie nucléaire

Page 1 sur 32 1, 2, 3 ... 16 ... 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'énergie nucléaire

Message  Vérosa_2 le Mer 9 Fév - 14:23

que soit reconnu que le principale dégat écolo a ce jour,ce sont les centrales a charbons qui se dévelloppent en Indes et en Chine(chaque années des centaines de morts directs et des milliers différés avec la silicose) et qu'actuellement,le nucléaire est de loin le moindre mal.
Si on croise les doigts en priant pour qu'aucune catastrophe ne surgisse, oui, on peut considérer que le nucléaire est un "moindre mal".

Mais en l'état actuel des techniques pouvant être mises en oeuvre (fission) - que ce soit dans une société capitaliste ou socialiste - les risques qualitatifs liés à la fission nucléaire dépassent largement tous les autres. Sans parler des centrales nucléaires pourries de l'ex-URSS (Tchernobyl), un train bourré de déchets peut fort bien dérailler, un réacteur peut très bien avoir une défaillance, et là le résultat ne se mesurera pas à l'aune des nuisances mineures que tu évoques, par exemple, pour les éoliennes, ni même ne sera à comparer à la nocivité avérée des énergies fossiles (auxquelles, c'est vrai, il convient de mettre un terme).

Alors bien sûr il y a, dit-on, cette fameuse technologie de la "fusion" qui mettrait peut-être fin à bien des risques, le seul petit souci étant que depuis une dizaine d'années qu'on en parle, cela n'est toujours pas sorti des laboratoires de recherche. De là à parvenir à mise en oeuvre pratique, il passera bien de l'eau sous les ponts.

En attendant, on fait quoi avec cette épée de Damocles du nucléaire ?


Vérosa_2

Messages : 683
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énergie nucléaire

Message  Calamity Jane le Mer 9 Fév - 16:40

Il me semble qu'un marxiste se doit d'être pro-nucléaire au nom de la croyance au progrès.

Calamity Jane

Messages : 30
Date d'inscription : 08/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://revolution.exprimetoi.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énergie nucléaire

Message  jacquouille le Mer 9 Fév - 16:45

Vérosa_2 a écrit:


Si on croise les doigts en priant pour qu'aucune catastrophe ne surgisse, oui, on peut considérer que le nucléaire est un "moindre mal".

En attendant, on fait quoi avec cette épée de Damocles du nucléaire ?



Moi j'ai répondu,Vérosa,bien que tu trouves mes interventions sans intérets,elles sont bien réelles:

Nous avons le nucléaire,qui pourrait,comme tu le signal,etre amélioré.Mais dont nous devons envisager la sortie tranquilement.Ensuite pour limiter la croissance du nucléaire,voire envisager son recule,il n'y a pas de solutions miracles uniques.Dans les années 60/70,l'EDF-GDF prospectaient dans le gigantisme,de nombreux projets ont été écartés,jugés"non-rentable"et ce monopole n'envisageait que des solutions centralisées,rendant le consomateur,mais aussi les communes,les entreprises ultra dépendantes.Ils ont meme été a deux doigts de détruire la vallée de la Loire avec une série de méga-barrages.La Loire a été sauvée de justesse par les centrales Giscardiennes.

J'ai vu,dans ma lointaine jeunesse,abandonner,voire détruire nombre de barrage"au fil de l'eau"qui pourtant pour certains alimentaient des villages entiers.Dans le meme ordre d'idée,des projets de centrales marée-motrices ont été abandonné,car détruisant le littoral,et réchauffant l'eau des cotes dégradant les conditions de vie de la faune et la flore marine.Mais des projets plus modestes,non dangereux n'ont meme pas été envisagés car"non-rentable".Relancer ces études pourraient satisfaire une partie des besoins.

En y ajoutant l"énergie géo-thermique et solaire,associé a une serieuse politique d'économies d'énergie.On apporterait une réponse a une grande partie de nos besoins.Voila,je n'ai pas de recette magique,mais quelques pistes que je crois plus éfficaces que les prieres que tu proposes.Quand a l'épée de Damocles que tu présentes,sans dire que je m'en fout,elle m'inquiete beaucoup moins que le dévelloppement des centrales charbon en Asie,avec les dizaines d'accidents mortels tous les ans,les dizaines de milliers de travailleurs silicosés,et les considérables dégats sur le réchauffement climatique.

En espérant que cette fois tu arriveras a me lire et a me comprendre,et que tu n'ajouteras pas a ma peine en trouvant mes réponses"sans intérets". Razz
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énergie nucléaire

Message  jacquouille le Mer 9 Fév - 16:58

Calamity Jane a écrit:Il me semble qu'un marxiste se doit d'être pro-nucléaire au nom de la croyance au progrès.


J'ignore,Calamity,si ton poste est une boutade,ou serieux,mais comme il n'y a pas de smileys je vais le prendre au serieux.

Un Marxiste se doit d'etre pour la recherche scientifique et l'expérimentation.Il se doit de combattre pour que cette recherche se fasse dans le but de satisfaire les besoins des masses(alimentaires,médicales,confort materiel,culturel...)Je ne pense pas qu'il se doive d'etre"pro-nucléaire",mais favorable a son utilisation dans le contexte actuel,et revendiquer l'amélioration des mesures de sécurité.Tout en favorisant la recherche pour d'autres solutions et surtout pour que les sources soient multiples,en favorisant les énergies saines et gratuites.

Pour conclure,je dirais que je rejete le terme"croyance au progres"le progres n'est pas une religion,mais la possibilité d'améliorer nos conditions d'existances,il faut donc arracher le pouvoir de décision des mains de la bourgeoisie pour qui le progres consiste a faire grimper le taux de profit.


Dernière édition par jacquouille le Sam 19 Fév - 10:57, édité 1 fois
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énergie nucléaire

Message  gérard menvussa le Mer 9 Fév - 19:56

Premièrement, la corrélation entre "progrès" et "nucléaire" n'est nullement établie...

D'autre part, la corrélation entre marxisme et "croyance au progrès" ne concerne que cette sorte de marxiste dite "marxiste positiviste" particulièrement présente en france (et représentée jusqu'à la carricature quelquefois par LO) Mais marx lui même condamnnait assez fortement le positivisme (même si le principal courant marxiste ("Guesdiste") en france du temps de Marx l'était totalement, ce qui agaçait tout particuliérement Marx (c'est à leur propos qu'il s'est exclamé : "si c'est cela être marxiste, alors je ne suis pas marxiste", qui a donné lieu à tant de fausses interprétations)

Je rappelle que le "positivisme"était ce courant philosophique "scientiste" qui pronait que la seule connaissance possible était les sciences "dures" (la physique en particulier) D'autre part, ils avançaient qu'il y avait une "loi du progrès" qui faisait que l'histoire humaine était une fonction linéaire vers l'accomplissement du "progrès" (des forces sociales et techniques "de mieux en mieux maitrisées)

Bref, le nucléaire avec le marxisme, ce n'a rien d'obligatoire...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire = Cancers !

Message  BouffonVert72 le Mer 9 Fév - 20:25

Calamity Jane a écrit:Il me semble qu'un marxiste se doit d'être pro-nucléaire au nom de la croyance au progrès.

Ce n'est pas du marxisme ça... C'est du scientisme, de la bigoterie quasi-religieuse...

Le seul progrès est l'amélioration des conditions de vie... Or l'épidémie de Cancers qui se propage depuis l'avénement de l'ère industrialo-chimico-pétroléo-nucléaire ne peut pas être considérée comme un progrès.

Ce que vous nous proposez, c'est qu'on vive dans un environnement tellement pollué (et les radiations émises par tous les matériaux nucléaires sont bien une pollution, même si elle ne se voit pas à l'oeil nue) que nous allons tous nous chopper un Cancer ? Et évidemment une fois que vous l'aurez, vous ferez quoi ? Vous irez courrir chez un charlatan de la médecine "moderne" pour qu'ils vous prolongent 12 mois de plus pendant lesquels ils vous feront payés très chers des traitements totalement innefficaces et très douloureux et ainsi vous aurez contribué à alimenter l'industrie pharmaceutique ?

C'est une fuite en avant éperdue... Et les seuls bénéficiaires, ce sont les Kapitalistes derrière les lobbys nucléaro-chimico-pétroléo-pharmaceutiques.

Le progrès est : les éoliennes (et ne nous faites pas chier avec votre anti-éoliannisme, les éoliennes off-shore ne vous emmerde pas à ce que je sache), les panneaux photo-voltaïques, la géothermie, les pompes à chaleur (air-eau, air-air...), l'énergie marrée-motrice, les gaz de fermentation (je ne sais plus comment ça s'appelle, la méthanisation ?)...


A cause de cette foi dans le scientisme au sein de LO, jamais je ne pourrais y aller... Le Npa heureusement a des bases solides en la matière... Même si j'espère une fusion entre les 2...


BV72 ki/ Et pas nucléaire celle-là...
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énergie nucléaire

Message  jacquouille le Mer 9 Fév - 21:20

gérard menvussa a écrit:Premièrement, la corrélation entre "progrès" et "nucléaire" n'est nullement établie...

D'autre part, la corrélation entre marxisme et "croyance au progrès" ne concerne que cette sorte de marxiste dite "marxiste positiviste" particulièrement présente en france (et représentée jusqu'à la carricature quelquefois par LO) Mais marx lui même condamnnait assez fortement le positivisme (même si le principal courant marxiste ("Guesdiste") en france du temps de Marx l'était totalement, ce qui agaçait tout particuliérement Marx (c'est à leur propos qu'il s'est exclamé : "si c'est cela être marxiste, alors je ne suis pas marxiste", qui a donné lieu à tant de fausses interprétations)

Je rappelle que le "positivisme"était ce courant philosophique "scientiste" qui pronait que la seule connaissance possible était les sciences "dures" (la physique en particulier) D'autre part, ils avançaient qu'il y avait une "loi du progrès" qui faisait que l'histoire humaine était une fonction linéaire vers l'accomplissement du "progrès" (des forces sociales et techniques "de mieux en mieux maitrisées)

Bref, le nucléaire avec le marxisme, ce n'a rien d'obligatoire...


Heu,sinon,menvussa,ca vient faire quoi la ton brouet de culture insipide?
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énergie nucléaire

Message  Roseau le Mer 9 Fév - 21:27

Non seulement les camarades ont raison de proposer des énergies propres et renouvelables,
mais ce que la découverte des limites de la nature appelle, c'est une révolution de civilisation,
arrêter la mégalomanie très occidentale qui pousse à se penser comme fils de Dieu et maitres de l'Univers.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énergie nucléaire

Message  jacquouille le Mer 9 Fév - 21:52

[quote="BouffonVert72"]

1)Le seul progrès est l'amélioration des conditions de vie... Or l'épidémie de Cancers qui se propage depuis l'avénement de l'ère industrialo-chimico-pétroléo-nucléaire ne peut pas être considérée comme un progrès.

2)Le progrès est : les éoliennes (et ne nous faites pas chier avec votre anti-éoliannisme, les éoliennes off-shore ne vous emmerde pas à ce que je sache)


3)A cause de cette foi dans le scientisme au sein de LO, jamais je ne pourrais y aller...

[quote]


1)Lavénement de l'ere machin truc dont tu parles remonte a plus d'un siecle,or,depuis plein de gens sont morts d'un truc innomable,que l'on a débusqué depuis:le cancer,dans la meme periode,je te signal que meme sans que la bourgeoisie pousse a la roue,l'espérance de vie a grimpée de plus de 30 ans.

2)ton "progres",meme si j'accepte la seconde partie tu me permettras de te"faire chier"en te disant: tes éoliennes c'est de la merdes,non seulement elles coutent la peau des fesses,elles sont une polution sonore et esthetique,elles sont en train de faire disparaitre 5 a 6 especes d'oiseaux et de chauve-souris.mais en plus elles ne sont absolument pas rentables,et génerent une énorme polution.Car,quand il n'y a pas de vent,ou trop peu elles ne produisent rien,et pire,quand le vent est trop fort,il faut les arreter,donc ces grandes branleuses ne bossent meme pas a mi temps,et pour avoir une production continue,il faut les coupler avec un systeme tres réactif....le thermique voir groupes électrogenes,la pire des engences question polution.

Donc soyons serieux,le solaire,le géo-thermique,les mini barrages hydroliques,les mini marées motrices etc...mais pas tes saloperies tout juste bonnes a faire de la figuration dans un téléfilm néo moderne sur"don qui chotte".

3)La tu me rassure,nous n'aurons donc pas a te ménager pour te dire que ...tout compte fait....ben vois tu...
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énergie nucléaire

Message  BouffonVert72 le Jeu 10 Fév - 0:27

jacquouille a écrit:
BouffonVert72 a écrit:

1)Le seul progrès est l'amélioration des conditions de vie... Or l'épidémie de Cancers qui se propage depuis l'avénement de l'ère industrialo-chimico-pétroléo-nucléaire ne peut pas être considérée comme un progrès.

2)Le progrès est : les éoliennes (et ne nous faites pas chier avec votre anti-éoliannisme, les éoliennes off-shore ne vous emmerde pas à ce que je sache)

3)A cause de cette foi dans le scientisme au sein de LO, jamais je ne pourrais y aller...

1)L'avénement de l'ère machin truc dont tu parles remonte à plus d'un siècle, or, depuis plein de gens sont morts d'un truc innomable, que l'on a débusqué depuis : le cancer, dans la même période, je te signal que même sans que la bourgeoisie pousse à la roue, l'espérance de vie a grimpé de plus de 30 ans.
J'eusse préféré qu'on n'ait jamais développé le nucléaire, et les autres saloperies, et que l'espérance de vie n'ait pas grimpé de plus de 30 ans.

Cette obsession pour la quantité (du nombre d'années de vie par exemple) est symptômatique d'une idéologie productiviste. Malheureusement même des marxistes tombent dans ce piège à cause du grand lavage de cerveaux que la Bourgeoisie Kapitaliste fait subir au prolétariat par l'entremise des Médias. Donc je ne t'en veux pas car tu es toi-même victime de cette idéologie...
Il y a la quantité Evil or Very Mad , et la qualité. Twisted Evil

En grossissant le traît ça donne : Nous préférons effectivement une belle vie courte au naturel, plutôt qu'une très moche vie trop longue dans la pollution radioactive.


2)ton "progrès", même si j'accepte la seconde partie tu me permettras de te "faire chier" en te disant : tes éoliennes c'est de la merde, non seulement elles coutent la peau des fesses, elles sont une polution sonore et esthetique, elles sont en train de faire disparaître 5 à 6 espèces d'oiseaux et de chauve-souris. Mais en plus elles ne sont absolument pas rentables, et génèrent une énorme pollution. Car, quand il n'y a pas de vent, ou trop peu elles ne produisent rien, et pire, quand le vent est trop fort, il faut les arrêter, donc ces grandes branleuses ne bossent meme pas à mi-temps, et pour avoir une production continue, il faut les coupler avec un système tres réactif... Le thermique voire groupes électrogènes, la pire des engences question pollution.
J'ai dit off shore !!! Ce ne fait chier personne en off shore !!! (ça veut dire en pleine mer).


3)Là tu me rassures, nous n'aurons donc pas à te ménager pour te dire que... Tout compte fait... Ben vois-tu...
Ne pavoise pas, un jour ou l'autre nous nous retrouverons tous dans un seul et même grand parti. Laughing
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

9 centrales nucléaires de 900 mégawatts ont un problème de sécurité concernant le refroidissement des réacteurs !

Message  BouffonVert72 le Dim 13 Fév - 1:45



Reuters
Samedi 12 février 2012


EDF décèle une anomalie dans neuf centrales nucléaires en France


EDF a décelé une anomalie dans la mesure du débit d'eau d'un système de sécurité de neuf centrales nucléaires en France pouvant avoir des conséquences sur la sûreté des installations, indique vendredi l'électricien dans une note publiée sur son site internet.



L'anomalie générique qui concerne tous les réacteurs de 900 mégawatts provient d'un manque de précision dans la mesure du débit du dispositif d'injection de sécurité.

Ce dispositif qui se déclenche automatiquement en cas d'accident dans le circuit primaire permet d'injecter de l'eau massivement afin de refroidir le coeur du réacteur.

L'incertitude dans la mesure est de l'ordre de 20%, écrit EDF, qui précise que, lors de la conception des centrales, l'incertitude de cette mesure n'était pas normalisée.

"Cet écart (...) a des conséquences potentielles sur la sûreté des installations des centrales concernées", peut-on lire dans la note.

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), a classé cette anomalie au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires (Ines), qui culmine à sept.

Dès le 1er semestre 2011, de nouveaux instruments utilisant une technique par ultra-son seront testés sur un des sites concernés.

La France, qui produit 74% de son électricité à partir de l'énergie nucléaire, possède 58 réacteurs répartis dans 19 centrales.

Les centrales concernées sont celles du Blayais (Gironde), du Bugey (Ain), de Chinon (Indre et Loire), de Cruas (Ardèche), de Dampierre (Loiret), de Fessenheim (Haut-Rhin), de Gravelines (Nord), de Saint-Laurent (Loir-et-Cher) et de Tricastin (Drôme et Vaucluse).

Mathilde Cru, édité par Yves Clarisse

avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Mururoa pourrait s'effondrer, créer un tsunami, tuer 227 habitants, et libérer toute la radioactivitée !

Message  BouffonVert72 le Dim 13 Fév - 3:29

http://www.maxisciences.com/mururoa/mururoa-pourrait-provoquer-un-tsunami-dans-le-pacifique_art12490.html



Info rédaction, publiée le 11 février 2011


Mururoa pourrait provoquer un tsunami dans le Pacifique


Après avoir été le théâtre d’essais nucléaires français pendant des années, l’atoll de Mururoa, en Polynésie française, pourrait bien s’effondrer et provoquer un tsunami.

Les 137 essais nucléaires réalisés entre 1975 et 1996 sous Mururoa ont incontestablement fragilisé l’atoll, où se trouvent encore des militaires aujourd’hui. Si bien que 670 millions de mètres cubes de sa falaise nord-est pourraient s’écrouler, d’un coup, dans la mer. Un événement dramatique qui serait suivi de vagues océaniques pouvant atteindre 2 à 3 mètres d’altitude. C’est ce que révèle un rapport de surveillance géomécanique de l’atoll, remis aux autorités et associations polynésiennes par Marcel Jurien de la Gravière, délégué à la sûreté nucléaire et à la radioprotection pour les activités et installations intéressant la défense (DSND).

Son rapport fait trembler les 227 habitants de l’atoll de Tureia, situé à 105 kilomètres de Mururoa. Ces derniers vivent dans la crainte d’être engloutis par les vagues. Selon des simulations, dix minutes suffiraient pour que celles-ci parcourent la distance séparant les deux atoll ! Heureusement, pour les habitants, les zones peuplées sont situées au-dessus de 3 mètres d’altitude et pourraient échapper à cette catastrophe, estime Marcel Jurien de la Gravière.

Risques géologiques et radiologiques

Pourtant, cela n’empêche pas le rapport de susciter une vive émotion en Polynésie, en particulier sur cet atoll. Une pétition signée par la population de Tureia a été remise au DSND "exigeant des explications, la mise en place de mesures de protection de leur atoll et l'envoi en Polynésie d'une mission d'experts indépendants du Commissariat à l'énergie atomique et des armées pour évaluer les risques géologiques et radiologiques et leurs conséquences et pour proposer des mesures de protection des habitants de l'atoll de Tureia", rapporte Le Monde.

En effet, la question radiologique alimente également les inquiétudes. La radioactivité emprisonnée dans la roche va-t-elle polluer les alentours si Mururoa s’écroule ? Quelles seront les véritables conséquences environnementales de ce glissement de terrain ? Bruno Barrillot, de l'association des vétérans des essais Mururoa E Tatou, cité par le journal, est indigné. Selon lui, les autorités admettent un éventuel effondrement "mais minimisent les risques".

Depuis le début des années 1980, le sous-sol de Mururoa est appareillé d'un système de surveillance géomécanique (Telsite) pour alerter ses occupants d'un glissement de terrain plusieurs jours à plusieurs semaines à l’avance. Mais ce n’est pas suffisant. Les habitants de ce bout de Pacifique sont excédés : "Tout ce qu'on nous a envoyé, ce sont des sirènes pour nous prévenir que la vague arrive et qu'on va crever" le jour où Mururoa s’effondrera.



BV72, affreux réac anti-nucléaire.
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La centrale de Fessenheim bâtie sur une zone sismique inquiète ses voisins allemands

Message  BouffonVert72 le Mar 22 Mar - 5:11

Reuters a écrit:il y a 8 heures 26 min

La centrale de Fessenheim inquiète ses voisins allemands

Les représentants des collectivités allemandes proches de l'Alsace ont exprimé lundi à Colmar leurs inquiétudes vis-à-vis de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), la plus vieille du parc français.

Lors d'une réunion de la Commission locale d'information et de surveillance (Clis) de la centrale, plusieurs ont estimé que la France devait, comme l'Allemagne, mettre à l'arrêt ses installations les plus anciennes dans l'attente d'un retour d'expérience des accidents survenus à Fukushima au Japon.

"La population m'a mandatée. Nous savons tous qu'il faut avoir ce retour d'expérience du Japon. C'est valable aussi pour la France", a affirmé Dorothea Störr-Ritter, conseillère de la région de Fribourg en Breisgau, dans le Land de Bade-Wurtemberg.

"Il serait peut-être utile, comme en Allemagne, d'avoir un moratoire", a-t-elle ajouté, évoquant les "préoccupations" suscitées par l'âge de l'usine EDF de Fessenheim.

"Après les événements au Japon, je ne suis pas sûr que la situation à Fessenheim soit suffisante pour être rassuré", a renchéri Jürgen Ehret, maire de la commune de Heitersheim.

Une manifestation d'antinucléaires avait rassemblé dimanche près de 10.000 personnes, majoritairement allemandes, sur une île du Rhin proche de Fessenheim.

Les deux réacteurs de 900 MW de la centrale alsacienne, mise en service en 1977, font actuellement l'objet de leur troisième visite décennale qui doit dire s'ils peuvent fonctionner dix années de plus.

Le verdict doit être rendu avant le mois de juin pour le premier d'entre eux et en 2012 pour le second, dont l'inspection débutera seulement en mai.

L'Allemagne vient de son côté de mettre à l'arrêt ses sept réacteurs nucléaires construits avant 1980, en réaction à l'accident survenu au Japon à la suite du séisme et du tsunami du 11 mars.

ZONE SISMIQUE

La centrale de Fessenheim est elle-même bâtie sur une zone sismique attestée par le tremblement de terre, d'une intensité évaluée à 6,2 sur l'échelle de Richter, qui a détruit la ville suisse de Bâle, à 40 kilomètres plus au sud, le 13 octobre 1356.

Elle a été conçue pour résister à un séisme d'une énergie cinq fois supérieure, soit 6,7 sur l'échelle de Richter, l'épicentre étant en outre considéré comme situé au plus près.

"Est-ce que 6,7 est encore la bonne valeur de référence ? Est-ce qu'il faut envisager la combinaison séisme et rupture de digue ?", s'est interrogé le représentant du Land du Bade-Wurtemberg, Julian Würtenberger.

Les représentants d'EDF et de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), se sont efforcés de rassurer en soulignant les marges de sécurité dont était dotée la centrale, les différences de technologie par rapport aux centrales japonaises mais aussi la réévaluation permanente des normes auxquelles elle est soumise .
"Si le retour d'expérience du Japon le demande, l'ASN n'aura pas de mal à demander sa prise en compte", a assuré Florien Kraft, chef de la division de Strasbourg de l'ASN.

Ce que Michel Habig, vice-président UMP du conseil général et président de la Clis a traduit en termes plus directs.

"Ce n'est pas la peine de faire un moratoire pour évaluer les risques. L'évaluation est faite de manière permanente en France", a-t-il dit.

S'il a refusé de mettre aux voix une demande de moratoire émanant des associations de défense de l'environnement, il a annoncé que la Clis poserait plusieurs questions à EDF sur la réévaluation des risques après Fukushima.

Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse

1977, déjà eut beaucoup de problèmes ces dernières années, construite sur une faille sismique (la même qui a détruit Bâle !), autorités politiques complices et aux ordres des dirigeants de la Centrale... Nous avons là tous les ingrédiens pour une belle catastrophe nucléaire à venir ! Shocked
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énergie nucléaire

Message  gérard menvussa le Mar 22 Mar - 12:51

.Quand a l'épée de Damocles que tu présentes,sans dire que je m'en
fout,elle m'inquiete beaucoup moins que le dévelloppement des centrales
charbon en Asie,avec les dizaines d'accidents mortels tous les ans,les
dizaines de milliers de travailleurs silicosés,et les considérables
dégats sur le réchauffement climatique.
On peut toujours choisir entre les 20000 morts de bhopal et les 80000 morts de Tchernobyl, mais on peut aussi choisir de ne pas choisir... En tout cas, ce qu'on voit avec le nucléaire, c'est qu'une fois que la machine est lancée, alors il est impossible de revenir en arrière ! Si les allemands tenaient le même discours avec leurs centrales à charbon, on s'rais pas rendu...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énergie nucléaire

Message  Roseau le Mer 23 Mar - 2:08

Les camarades de LO qui pensent encore que l'homme peut manipuler la nature comme bon lui semble,
sont des héritiers de la culture judéo-chrétienne qui place l'homme non pas dans mais au dessus de la nature.

C'est une croyance religieuse dont le Dieu est l'homme, étrangère à toute pensée scientifique.
Comme la sorcellerie, cette croyance est de plus en plus exotique,
grâce à la connaissance des dangers patents des manipulations de l'atome comme du vivant,
sans parler de la destruction de l'environnement.

Il faudra, comme toujours, des années à leur direction pour regarder devant, et pas derrière. Patience.

En attendant, les suisses ont les pieds sur terre:

Des cantons suisses demandent à la France de fermer une centrale nucléaire
GENEVE - Les cantons suisses de Bâle Ville et Bâle Campagne ont appelé mardi la France à fermer sa centrale nucléaire de Fessenheim, estimant qu'elle avait besoin d'être contrôlée minutieusement à la suite de l'accident au Japon.

"Les gouvernements des cantons de Bâle Campagne et de Bâle Ville demandent aux autorités françaises et à EDF d'éteindre et de fermer immédiatement la centrale nucléaire de Fessenheim jusqu'à ce qu'elle ait fait l'objet d'un contrôle minutieux prenant en compte les évènements au Japon", ont-ils indiqué dans un communiqué commun.

Les cantons ont indiqué qu'ils avaient soulevé la question ces dernières années sur les risques entourant la centrale située à 35 kilomètres au nord de Bâle.

"Le dernier accident nucléaire grave qui vient de survenir au Japon renforce notre opinion que la centrale nucléaire de Fessenheim représente une menace sérieuse pour la population de la région, souligne le communiqué.

Construite en 1977-1978, Fessenheim est la plus ancienne centrale nucléaire en France encore en fonctionnement, indiquent les cantons, relevant que le réacteur se trouve aussi dans une zone sismique.

Les cantons prévoient de déposer leur demande auprès de la région Alsace le 1er avril.

La centrale nucléaire de Fukushima endommagée après le séisme et le tsunami du 11 mars a incité plusieurs gouvernement à faire procéder à une vérification de leurs réacteurs nucléaires.

Après l'accident japonais, la Suisse a été le premier pays à annoncer qu'elle suspendait le renouvellement de ses centrales nucléaires.

(AFP / 22 mars 2011 23h07)

Des collectivités allemande proches de Fessenheim ont fait la même demande.



avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le nucléaire: enfer pour les travailleurs sous traitants

Message  Roseau le Mer 23 Mar - 6:40

Entretien avec Philippe Billard, salarié sous-traitant du nucléaire, militant CGT, président de l’association Santé et Sous-traitance. Avec bon dossier de références multiples.
http://voila-le-travail.fr/2011/03/21/nous-qui-travaillons-en-zone-a-risques-notre-crainte-cest-de-rester-enfermes-dans-la-centrale/

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire: les premières victimes de Fukushima

Message  Roseau le Mer 23 Mar - 19:50


Le Cavaliere suspend le programme nucléaire italien : la peur de perdre le référendum du 12 juin ?
En Europe, en Chine et aux Etats-Unis, on commence à revoir les stratégies nucléaires. Revue de détail.

http://www.journaldelenvironnement.net/article/nucleaire-les-premieres-victimes-de-fukushima,22252

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énergie nucléaire

Message  Vals le Mer 23 Mar - 22:52

Lutte Ouvrière n°2225 du 25 mars 2011
Sommaire du n°2225


Nucléaire
Des dangers liés à l'énergie ou aux irresponsables qui la contrôlent ?



La catastrophe de la centrale de Fukushima, au Japon, relance l'inquiétude sur les dangers de l'énergie nucléaire, et plus précisément sur les dangers dérivant d'un accident dans une centrale et l'impréparation des responsables pour y faire face.

Depuis une cinquantaine d'années qu'existe l'industrie nucléaire, un certain nombre de risques liés à son exploitation sont connus, ainsi que les moyens d'y faire face, du moins pour la plupart d'entre eux, le problème du traitement des déchets nucléaires n'étant toujours pas résolu. En principe, toutes les mesures de sécurité devraient être correctement respectées pour empêcher au maximum que se produise un accident et, si cela arrive quand même - toute activité humaine comportant des risques -, en limiter les conséquences dramatiques à court et long terme.

En principe donc, car dans la réalité on est loin du luxe de précautions que devrait nécessiter cette industrie encore mal maîtrisée. La centrale de Fukushima a révélé que, pour faire des économies de-ci de-là, les responsables ne tiennent pas compte des avertissements sur les risques sismiques, rognent sur les protections des centrales en limitant le nombre de coffrages de ciment, sur l'installation des systèmes de refroidissement ou sur l'entretien courant. Plus que l'énergie nucléaire en elle-même, c'est l'irresponsabilité de ceux qui la gèrent, qu'il s'agisse d'entreprises privées, nationalisées ou d'État, comme à Tchernobyl, qui mène à la catastrophe.

Ce n'est pas là seulement le propre de l'énergie nucléaire. Le charbon a tué, et continue de tuer en Chine, en Afrique du Sud, mais aussi dans des pays riches comme les États-Unis et le Canada ; des dizaines de milliers de mineurs sont morts dans des catastrophes, ou à petit feu parce qu'ils ont été atteints de silicose. Le pétrole aussi a son lot d'accidents et de marées noires, comme récemment celle de BP dans le golfe du Mexique. Ces énergies fossiles ont aussi des conséquences à long terme sur l'avenir de la planète, étant à la source du réchauffement climatique. Quant à l'énergie hydraulique, que l'on nous présente comme « propre », elle comporte aussi le risque de rupture de barrages, comme celui de Malpasset en France dans les années cinquante, avec la dévastation de toute une vallée.

Une catastrophe dans une mine ou sur un puits de pétrole peut déjà avoir des conséquences à grande échelle. Mais c'est sans doute encore plus vrai avec l'énergie nucléaire. Non seulement les travailleurs ou la population locale peuvent en être victimes, mais une vaste zone de la planète peut être contaminée, comme l'a montré l'explosion de la centrale de Tchernobyl. Et cette contamination, qui plus est, est là pour des siècles.

Tout cela devrait inciter les responsables à un redoublement de prudence. Mais dans ce système, le pouvoir de décision est entre les mains de ceux qui ont des capitaux et qui, pour cette raison, se permettent de faire ce qu'ils veulent dans ce qu'ils considèrent être leur « propriété », même si les enjeux vont bien au-delà, ce que montre la catastrophe de Fukushima. Plus encore que le danger du nucléaire, c'est le danger qu'il y a à laisser la gestion de la société entre les mains de « décideurs » pour qui seul compte le critère du profit et sur lesquels la population n'a aucun contrôle. Laisser en place ces gens-là, en qui on ne peut mettre aucune confiance, c'est leur laisser le pouvoir de mettre en péril l'avenir de la planète.

Marianne LAMIRAL



avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énergie nucléaire

Message  Roseau le Jeu 24 Mar - 0:34

Comme pour d'autres procédés de production très dangereux, les militants ouvriers demandent l'interdiction,
ou un moratoire, en attendant de trouver des solutions.
Comme le dit l'article, c'est très dangereux, et on ne sait même pas quoi faire des déchets.

Conclusion: il faut exiger de la bourgeoisie qu'elle arrête le nucléaire.
Pour la direction de LO, non, pas du tout.
Cela s'appelle le scientisme, une croyance irrationnelle héritée du mythe judéo-chrétien de l'homme créé à l'image de Dieu
et maitre de la Nature.
Les militants réfléchissent à chaque catastrophe.
La Direction, elle, est vitrifiée.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énergie nucléaire

Message  jacquouille le Jeu 24 Mar - 11:01

Roseau a écrit:

-1)Comme pour d'autres procédés de production très dangereux, les militants ouvriers demandent l'interdiction,
ou un moratoire, en attendant de trouver des solutions.

-2)Pour la direction de LO, non, pas du tout.
Cela s'appelle le scientisme, une croyance irrationnelle héritée du mythe judéo-chrétien de l'homme créé à l'image de Dieu
et maitre de la Nature.

-3)Les militants réfléchissent à chaque catastrophe.
La Direction, elle, est vitrifiée.




-1)Menteur!

-2)Calomniateur!

-3)Dans tes reves! depuis des mois que tu fabules sur ce theme,tu as été mis au défi de nous dire:qui? ou? quand?....et aucunes réponses de ta part,comme toutes les saloperies que tu écris sur LO....de la daube Rosarienne!
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énergie nucléaire

Message  Vérosa_2 le Jeu 24 Mar - 11:52

J'ai lu hier sur le FALO une contribution qui me laisse tout bonnement pantois :

L'intervenant disait en substance que ce qui se passait au Japon pouvait être considéré comme positif (déjà, bonjour le cynisme ou la bêtise, au choix), dans la mesure où cela peut ouvrir des perspectives pour les projets de centrales à fusion nucléaire. Or, sans être spécialiste des questions techniques relative à la "fusion", n'importe qui se tenant un tant soit peut au fait de ces choses sait pertinemment qu'ITER n'est qu'un prototype fort coûteux, dont l'objet n'est pas d'être opérationnel mais simplement de démonter la faisabilité de la technologie par fusion à l'horizon 2050. Voir le site du CEA - agence ITER France. Or cette faisabilité n'est à ce jour pas prouvée (cf: le physicien Sébastien Balibar : "on nous annonce que l'on va mettre le Soleil en boîte. La formule est jolie. Le problème, c'est que l'on ne sait pas fabriquer la boîte" - source wikipédia).

Bref, pour cet intervenant, l'avenir repose sur un programme dont on ne sait même pas s'il peut déboucher sur quoique ce soit de tangible.

De plus, au stade expérimental où se trouve ce projet, nous ignorons tout des risques de la fusion nucléaire (sauf pour les bombes H, ce qui laisse pour le moins songeur en termes de perspectives sereines). On peut cependant supposer par défaut une dangerosité potentielle, car produire de l'énergie à des températures de l'ordre de 100 ou 150 millions de degrés n'est certainement pas anodin, et à l'heure actuelle - dans l'état des technologies - aucun matériau n'existe pour exposer les enceintes de confinement à de tels niveaux de chaleur. (ce qui renforce pour l'heure l'impasse potentielle en terme de faisabilité). un autre risque et non des moindres réside en ceci que, parmi la kyrielle de projets inscrits dans le programme ITER viennent se glisser plusieurs études à l'intention du thermo-nucléaire militaire.

Maintenant, le plus grave dans cette affaire n'est pas tant la contribution en elle-même que l'indifférence générale qui a suivi ce post sur le FALO. Comme si tout cela "allait de soi", tranquille et peinard. J'aurais certes pu m'inscrire pour poster une réponse mais je n'ai pas vocation à servir les feux nourris m'affublant de bobo décroissant.


Vérosa_2

Messages : 683
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énergie nucléaire

Message  Vals le Jeu 24 Mar - 13:05

Maintenant, le plus grave dans cette affaire n'est pas tant la contribution en elle-même que l'indifférence générale qui a suivi ce post sur le FALO. Comme si tout cela "allait de soi", tranquille et peinard. J'aurais certes pu m'inscrire pour poster une réponse mais je n'ai pas vocation à servir les feux nourris m'affublant de bobo décroissant.


On peut (comme toi je pense) ne pas être un "bobo décroissant" , et subir , quand on conteste le capitalisme et ses tares, le poids des obscurantistes écolos, des technophobes réactionnaires qui passent leurs temps, devant des medias complaisants et des oreilles déboussolées, à tenter de montrer que tout le mal de nos sociétés provient du progrès technique, de l'évolution scientifique et du non-respect de la sainte mère nature que les humains ont offensée et qui se venge cruellement ....
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énergie nucléaire

Message  Vérosa_2 le Jeu 24 Mar - 13:50

Franchement Vals je ne pense pas subir le "poids des obscurantistes écolos" quand je pointe du doigt l'énormité de la contribution que j'ai lue sur le FALO. Ca c'est une première chose. La seconde est que ce forum de discussion fourmille d'intervenants paraissant avoir un certain savoir dans le domaine de la physique et d'autres disciplines scientifiques. La moindre des choses auraient été qu'ils répondent de façon neutre et "technique" à ce post en mettant quelques points sur les "I".


Dernière édition par Vérosa_2 le Jeu 24 Mar - 13:57, édité 1 fois

Vérosa_2

Messages : 683
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énergie nucléaire

Message  gérard menvussa le Jeu 24 Mar - 13:54

Et justement le fait de l'enormité d'une telle contribution, et le fait qu'elle ne soit pas contesté par les plus aguerris des militants de LO est justement du pain béni pour tous les réactionnaires, les admirateurs de "mother eath" et de Gaïa, les technophobes...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énergie nucléaire

Message  jacquouille le Jeu 24 Mar - 14:43

@ Vérosa,(et accessoirement a Menvussa):Il y avait une tradition de fait,ou appellons ca un accord tacite,genre"pacte de non agression", entre l'ancien FMR et le FALO,cela amenait chacun des deux forums a interdire les reprises,les critiques,des contributions du voisin,car comme tout le monde le sait,c'est mettre le doigt dans l'engrenage et passer a la polémique,a la carricature.....etc.....et aboutire a la"guéguerre".

Le dernier rappel a l'ordre d'un modérateur que j'ai lu sur l'ancien FMR venait de la part de Sylvestre.Dommage qu'il n'ait pas"embarqué"ce principe dans ses bagages pour le FMR"2".car le respect de ce principe de non ingérence avait pour éffet d'inciter les membres d'un forum a s'inscrire sur l'autre.
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énergie nucléaire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 32 1, 2, 3 ... 16 ... 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum