PS

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: PS

Message  yannalan le Dim 6 Fév - 21:14

Ben,nous non plus justement, c'estpopur ça qu'on est ni au PS ni au PC et qu'on les critique.
eut-être que yannalan peut expliquer d'ou vient le capitalisme et peut aussi expliquer d'ou vient le PS et le PCF
Quel est le rapport avec la choucroute ?

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

PS

Message  Toussaint le Dim 6 Fév - 21:21

Franchement, camarade, lorsque tu vois ce qu'a fait la gauche au pouvoir, tu te rends compte qu'elle a entamé tout ce qu'a ensuite aggravé la droite, absolument tout. Sans aucune exception. La "restauration du profit et le démantèlement des services publics, c'est la gauche qui a entamé le mouvement, la droite avait du mal.

Si tu peux dire en quoi le PS n'est pas lié au grand capital, je suis tout ouïe. Mais hélas... son candidat le mieux placé dirige le FMI, sans parler de Lamy et l'OMC. Ce n'est pas seulement des questions de personnes. En Janvier 2007, le numéro 2 du PS s'appelait Besson, il est aujourd'hui dirigeant de l'UMP et ministre ô combien zélé de droite. Et l'emblématique Kouchner, le pendant socialo de Mère Thérésa... Et Bockel... et Fadela Amara, l'égérie chère à LO de NPNS... et tant d'autres qui ont peu ou prou mangé dans la main de Sarko.Si toutes ces crapules sont passées si facilement de l'autre côté, ce n'est pas seulement parce que ce sont de tristes personnages, cela, on le savait avant. C'est parce que sur le fond, rien de fondamental ne sépare le programme du PS de celui de la droite. Ce n'est pas un hasard si à chaque contre-réforme libérale, le PS se divise et devient inaudible.

Quant aux propositions des pré-candidats, bonjour!

Non, le capital en France marche avec deux paires de chaussures: la gauche ex-plurielle (FDG, PG, PC, PS, EE) et la droite. Selon les circonstances, l'une ou l'autre lui rendront les services possibles. Tu veux à ton tour faire l'expérience, vas-y. A mon âge, chpère, on a donné.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  Roseau le Dim 6 Fév - 21:22

ils n'ont rien fait pour stopper l'objectif de la décentralisation

Enfin de quoi rigoler...
Schivardi et compagnie sont repartis faire de l'entrisme dans le PS...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  jacquouille le Dim 6 Fév - 21:36

[quote="Toussaint"]

....."et Fadela Amara, l'égérie chère à LO de NPNS...".....

[quote]


Tu oublies de préciser,Toussaint que si Fadela Amara que tu présentes comme "égérie" de NPNS,n'était pas"chere" a LO,mais simplement invitée dans des débats a notre fete,comme l'avais été également son mentore Julien Dray dont elle faisait partie de ses réseaux avec sos racisme,etc...Réseaux que cet ignoble s'était constitué lorsqu'il était membre de.....la.....
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

très belles phrases de Toussaint

Message  Invité le Dim 6 Fév - 22:36

"le capital en France marche avec deux paires de chaussures" très belles phrases de Toussaint, mais que peut on faire?? quelles solutions pour nos enfants nos parents dans cette vie qui devient de plus en plus invivable? Je ne sais pas Roseau ce que veut dire schivardi? et puis je ne fais pas d'entrisme je suis triste aujourd'hui donc je discute sur ce forum que je trouve intéressent afro
d'ailleurs je me demande comment on désactive son compte? est-ce que quelqu'un peut me répondre? merci

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  nico37 le Dim 6 Fév - 22:44

Roseau, tu penses qu'on a affaire à un lambertriste Question Laughing

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

nico

Message  Invité le Dim 6 Fév - 23:00

Nico sais-tu comment je peux désactiver mon compte? Shocked mais je ne suis pas lambertiste je ne suis rien de tout ça! juste triste Crying or Very sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  Roseau le Dim 6 Fév - 23:40

nico37 a écrit:Roseau, tu penses qu'on a affaire à un lambertriste Question Laughing

Tu as déjà vu un lambert gay ?
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  BouffonVert72 le Lun 7 Fév - 0:17

LOcaBIOtal a écrit:Attaquer le PS C'est faire gagner la droite et en particulier l'UMP

Etre triste, je peux comprendre, mais de là à nous proposer de ne plus attaquer le PS... Là ça montre que tu es complétement désespéré ! Shocked

Tu sais, si nous considérons le PS comme adversaire, ou ennemi, ce n'est pas à la légère... Nous l'avons étudié en long, en large, et en travers... Il n'y a plus rien à sauver de ce parti :

Rainbow Warrior (Mitterand a fait assassiner un photographe en ordonnant à Hernu de faire sauter le bateau des écolos), les essais atomiques, les irlandais de Vincennes, la grotte d'Ouvéa, le sang contaminé pour faire du fric, retard pour interdire les farines animales, Urba-Sages-Graco, la privatisation tous azimut de 97 à 2002 par D$K (Lire dans ce même topic mon post sur la liste de toutes les privatisations qu'il a faites), la francisque, les nombreuses attaques sur les travailleurs, les usines qu'il a laisser fermer (Renault Vilvoorde...), Crs qui mattraquent les travailleurs, "Ah bain on a tout essayé contre le chômage", "l'État ne peut pas tout", vote oui pour le TCE, etc...

Ils n'ont de socialistes que le nom. En réalité ils ne sont pas socialistes. On peut les appeler sociaux-démocrates, ou sociaux-libéraux, ou sociaux-traîtres... Mais ils n'ont plus rien à voir avec le socialisme. Car ils sont, entre-autres, pour le Kapitalisme vu qu'ils ont dit y'a pas longtemps que leur horizon indépassable est l'économie de marché. Or ça, c'est absolument rédhibitoire avec le fait d'être de gauche. La direction du PS est clairement bourgeoise.
La Bourgeoisie Capitaliste a 2 faces : la face bleue (Ump-Centres-FN) et la face rose (PS).

Si tu veux défendre des conceptions vraiment socialistes, mais non révolutionnaires (LO-NPA), il te reste l'un des autres partis du Front de Gauche (PG-PC-GU), voire EELV à la limite... N'écoute pas les autres au-dessus quand ils mettent PS et FDG dans le même sac... C'est leur marotte... Wink
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

salut Bouffonvert 72

Message  Invité le Lun 7 Fév - 2:39

Salut Bouffonvert72, Like a Star @ heaven
J'ai lu avec attention ton message, et je vais faire une recherche sur les informations que tu as donné comme sur celui de H... (je n'étais pas en France à cette époque là). Je regarderai ton post demain sur les privatisations study. là je suis tellement fatiguée qu'il m'est impossible de penser. Bien au contraire sache que je respecte vos points de vue car ce sont des observations de faits. Ceci étant moi j'attaque surtout le gaullisme que j'estime responsable de la guerre d'algérie et l'impérialisme colonial. Bonne fin de soirée Sleep

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  Roseau le Jeu 10 Fév - 0:10

J'avoue que je ne savais pas...le parti de Moubarak était aussi membre de l'IS.
C'est avec ces sabre-peuple que les bobos du Foutage de Gueule veulent nous refaire la 'Gauche plus Rien"!
http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article20140
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  BouffonVert72 le Jeu 10 Fév - 0:38

Le FDG n'a rien à voir avec l'IS !
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  Roseau le Jeu 10 Fév - 0:51


Merci à Papillon pour ce remarquable tableau de nature morte:

En début de ce XXIe siècle, le caviar est encore de bonne qualité. C’est le peuple qui le produit. Les verts qui le servent. Le P.S. qui se goinfre et le Front de gauche qui fait la vaisselle. La droite, elle, di-gère.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  nico37 le Sam 12 Fév - 18:57


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  Roseau le Sam 12 Fév - 19:52

L'évidence même à rappeler alors que les dirigeants gauche caviar du FdG s'en prennent à DSK pour enfumer leurs militants pendant qu'ils négocient leurs places dans le système avec Aubry...

Vincent Peillon:
Il faut en finir avec cette idée qui voudrait qu'il y ait des divergences de fond entre Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn. Certes, leurs personnalités sont différentes, et leurs responsabilités aussi. Mais ils ont toujours suivi la même ligne politique. Je les ai connus en 1994, quand ils voulaient être les "rénovateurs" du Parti socialiste. Je les ai ensuite vus, en 1997, être ensemble les deux piliers du gouvernement de Lionel Jospin. Situer Dominique Strauss-Kahn à la droite du PS, c'est une curiosité pour ceux qui en connaissent l'histoire.

Source: Lemonde.fr ce jour

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  BouffonVert72 le Sam 12 Fév - 23:37

On le sait déjà, y'a eu un article y'a qq semaines, que j'ai posté un peu plus haut, où Martine Aubry elle-même confessait qu'elle ferait exactement la même chose que DSK si elle était élue...

Que ce bourgeois emperruqué de Peillon, très anti-Npa (je me souviens d'une de ses interventions tv y'a qq années... J'avais failli cracher sur l'écran tv), fasse désormais totalement allégeance au système bourgeois côté rose, après avoir hypocritement constitué le Nouveau Parti Socialiste avec Montebourg, est plein d'enseignement : le PS est irréformable de l'intérieur... D'ailleurs Montebourg doit probablement s'en rendre-compte de jour en jour, vu l'echec total de leur primaire...

BV72 ki/ Les masques (et les perruques) tombent !
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  panchoa le Ven 18 Fév - 9:37

haro sur DsK .pour mieux addouber martine aubry ou d'autres du PS. Inutile de vous mettre le texte il est en entier dans bellaciao

Qui est Strauss-Kahn ? de : al
jeudi 17 février 2011 - 22:25
par Raoul Marc JENNAR

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  BouffonVert72 le Sam 19 Fév - 1:11

Ca fait 10 minutes que je cherche ce texte en vain... Ca prouve ce que je savais déjà : Bella Ciao est illisible.
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Quand DSK via le FMI prone la régression sociale

Message  Roseau le Mar 26 Avr - 13:34

A retenir face à tout candidat PS...

Il importe en outre de renforcer les plans actuels de
rééquilibrage à moyen terme, face à la menace de la
hausse des dépenses de retraites et de santé. Certains
pays (par exemple l’Espagne, la France, la Grèce,
l’Irlande et l’Italie) ont déjà entrepris de réformer les
dépenses de prestations sociales, mais il y a encore des
progrès à faire dans ce domaine.
Source: http://www.imf.org/external/french/pubs/ft/weo/2011/01/pdf/textf.pdf
page 75
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  Vals le Mar 10 Mai - 15:00

Lutte Ouvrière n°2231 du 6 mai 2011


Il y a trente ans, le 10 mai 1981 Mitterrand était élu : espoir et déception

On célèbre officiellement les trente ans de l'élection de Mitterrand à la présidence de la République. Les dirigeants socialistes et leur entourage fêtent avec gourmandise cet anniversaire, qui marquait le retour de la gauche au gouvernement après vingt-trois ans de domination de la droite. Mais aujourd'hui, alors que depuis bientôt dix ans la droite au gouvernement conduit une politique au service du patronat et des plus riches de façon arrogante, voire provocatrice, alors que les coups pleuvent sur les classes laborieuses, il faut avoir en mémoire ce passé repeint en rose, ne serait-ce que pour être averti de ce qui risque d'arriver si le Parti Socialiste revenait à l'Élysée.

Mitterrand s'est retrouvé élu le soir du 10 mai 1981, au terme d'un processus initié dix ans plus tôt, après qu'il eut pris la direction d'un Parti Socialiste en pleine déconfiture. En 1974, Mitterrand avait été choisi comme candidat unique de la gauche par le PS et le PCF. Le PCF répétait alors sur tous les tons à ses militants, aux travailleurs et aux électeurs que la seule condition du changement était de faire élire une majorité de gauche, qui ne fut pas élue cette fois-là mais sept ans après, en 1981.

Beaucoup pensaient qu'avec des « amis » de gauche au gouvernement les choses allaient changer. Peut-être pas la vie, comme le laissaient entendre certains dirigeants du PS ou du PC, mais du moins allait-on voir venir de notables améliorations. Et ce sentiment était encore renforcé par la présence de quatre ministres communistes dans le gouvernement Mauroy.

L'espoir allait vite se muer en déception.

Le bilan des principales mesures

Quand on veut évoquer le bilan positif de la gauche au pouvoir, on pense à l'abolition de la peine de mort. Ce fut incontestablement un progrès de société, mais un progrès qui ne coûta strictement rien à la bourgeoisie. En revanche, le changement promis et attendu par le monde du travail fut moins glorieux.

Il y a eu bien sûr la retraite à 60 ans adoptée en 1981. À l'époque elle existait déjà dans bien des entreprises, le patronat ne voulant pas garder des travailleurs usés et payés trop cher. Alors, si sa généralisation a représenté un progrès incontestable, elle ne fut en rien une révolution.

Des ordonnances de janvier 1982 promulguées par le gouvernement Mauroy accordèrent la cinquième semaine de congés payés et les 39 heures. Mais s'agissait-il d'un cadeau aux travailleurs ou d'une énième façon d'aider les patrons derrière un habillage avenant ? Pour la première fois depuis 1936, ces ordonnances remettaient en cause le principe du temps de travail calculé sur la base des heures travaillées par semaine. Elles instituaient une flexibilité qui allait, plus tard, se développer. Mitterrand et Mauroy avaient conditionné l'octroi de la cinquième semaine à des accords où les patrons avaient le droit de reprendre tous les avantages en congés et en temps de pause qu'ils avaient accordés jusqu'ici. Enfin, le passage de 40 heures à 39 heures était prévu sans indemnisation obligatoire.

Face aux appétits patronaux qui s'étaient immédiatement manifestés, il y eut des grèves dans certains secteurs. Cette réaction, pour limitée qu'elle fut, amena Mitterrand à annoncer qu'après réflexion la réduction du temps de travail serait indemnisée pour tous à 100 %.

Mais avant même ces ordonnances, le gouvernement Mauroy avait mis en place le forfait hospitalier promis à un grand avenir, tout comme la CSG qu'instituera Rocard après 1988.

L'aggravation brutale des conditions d'existence du monde du travail

Pour le reste, les travailleurs allaient devoir compter les dégâts. Les nationalisations ? Elles furent une formidable aubaine pour la bourgeoisie, qui se fit payer au prix fort les actions qu'elle possédait dans des entreprises parfois mises à mal par la crise. Non seulement l'État lui offrait ces milliards qu'elle allait pouvoir placer ailleurs, en particulier dans des fonds de placement financiers, mais en plus il prenait à sa charge les restructurations, leur coût comme les conséquences sociales et les centaines de milliers de licenciements qui allaient les accompagner.

Dans la sidérurgie, le sale travail avait été entamé en 1972, puis s'était accéléré sous Giscard. Mitterrand et Mauroy se contentèrent d'honorer les dettes, en versant un supplément de plus de dix milliards aux barons de l'acier et en reprenant en 1984 la vague de fermetures et de licenciements interrompue un temps après les révoltes ouvrières de 1978-1979.

Dans d'autres secteurs les travailleurs, à qui les militants syndicaux et politiques avaient promis la solution à leurs problèmes grâce aux nationalisations, n'allaient avoir que quelques mois de répit... avant d'être assommés par l'annonce de licenciements massifs et de fermetures d'usines. Ce fut le cas par exemple pour deux grandes entreprises, Péchiney-Ugine-Kuhlmann et Saint-Gobain.

Bien loin de régresser, comme l'avait promis Mitterrand lors de sa campagne, le chômage explosa. Il passa de 6 % de la population active en 1981 à plus de 10 % en 1986, atteignant 2,6 millions de chômeurs, selon les normes du Bureau international du travail. Ce désastre, le gouvernement de gauche y avait toute sa part.

Quant au pouvoir d'achat, il suivit le même chemin. Le smic avait certes été augmenté de 10 % d'un coup en juin 1981 mais au total, pour cette seule année, les prix augmentèrent de 13,8 % et de plus de 20 % en 1982-1983. Le gouvernement eut beau décréter dès 1982 le blocage des prix et des salaires, le blocage ne fut effectif que pour les salaires, et le pouvoir d'achat commença à dégringoler. Les seuls qui voyaient leur situation embellir étaient les actionnaires, dont le ministre socialiste de l'Économie Bérégovoy se fit le champion. Un banquier de l'époque, interviewé à la télévision ces derniers jours, déclarait, goguenard : « Pour nous ce furent des temps heureux. »

La démoralisation politique et sociale en héritage

Tous ces coups furent durement ressentis par les travailleurs et les milieux populaires. Les désillusions politiques étaient profondes et entraînaient une hémorragie brutale dans les rangs des organisations syndicales. Les chiffres des adhérents de la CGT, donnés par la confédération, illustrent cet effondrement : de deux millions d'adhérents avant 1981, elle est passée à un peu plus de 600 000 dix ans plus tard. Cette saignée n'a jamais été comblée depuis, ni dans les entreprises, ni dans les quartiers populaires. L'espoir du changement, la condamnation de la société capitaliste en tant que système, la confiance dans les forces du monde du travail, tout cela a en partie disparu. C'est là le legs que nous ont laissé ces hommes qui se disaient les « amis des travailleurs », en menant au pouvoir la politique voulue par les maîtres de la société, les grands capitalistes et financiers.

Le mouvement ouvrier retrouvera ses forces, mais à condition que les travailleurs gardent les yeux ouverts et n'oublient pas ; à condition qu'ils n'abandonnent pas leur sort à de faux amis, qui se disent de gauche pour mieux les tromper, mais qui ne sont en réalité que les pantins mis sur le devant de la scène pour cacher ceux qui tirent les ficelles.

Paul SOREL



avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  Gaston Lefranc le Mer 11 Mai - 14:03

PS : un programme de continuité avec le sarkozisme assaisonné de quelques mesurettes pour tenter de se distinguer de l'UMP

Article de la tendance CLAIRE à lire ici : http://tendanceclaire.npa.free.fr/contenu/autre/artpdf-231.pdf

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  nico37 le Dim 26 Aoû - 15:33


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  nico37 le Mer 27 Mar - 2:58

Le PS veut une rupture entre le PCF et Mélenchon François-Xavier Bourmaud 26/03

Les socialistes condamnent les invectives de l'ex-candidat à l'Élysée et souhaitent que les communistes s'en détachent.

Cette fois, il a vraiment réussi à les énerver. Jusqu'alors, les socialistes réagissaient plutôt mollement aux invectives de Jean-Luc Mélenchon à leur encontre. Le leader du Front de gauche avait même pu traiter François Hollande de «capitaine de pédalo», le surnommer «Hollandreou» ou jurer qu'il était «aussi aveugle que Louis XVI», sans s'attirer guère plus que de vagues commentaires indignés, les socialistes s'efforçant de ne pas insulter l'avenir en prononçant des paroles indépassables. Cette fois, c'est fini.

«Il faut que cela cesse», a tranché le patron des députés PS, mardi à l'Assemblée nationale, après la dernière polémique en date, celle portant sur les attaques de Jean-Luc Mélenchon à l'encontre de Pierre Moscovici, accusé par le tribun de ne plus penser «en français» mais «dans la langue de la finance internationale».

Pour Bruno Le Roux, Jean-Luc Mélenchon «n'est pas un allié, il est dans l'opposition depuis plusieurs mois, dans l'opposition la plus dure, la plus caricaturale, qui emploie des termes qui n'ont jamais été employés dans le débat politique à gauche».

Mélenchon et les socialistes, c'est vraiment fini? À en juger par les réactions d'autres responsables PS, la ligne semble claire et les «éléments de langage» bien calés. Dans la foulée des déclarations de Bruno Le Roux, les deux porte-parole du groupe PS enchaînaient sur le même ton, Annick Lepetit assurant que Jean-Luc Mélenchon avait «insulté toute la gauche» et Thierry Mandon le renvoyant à ses échecs électoraux: «Quand Jean-Luc Mélenchon aura fait ses preuves au suffrage universel direct dans une circonscription ouvrière, il pourra donner des leçons de gauche à ceux qu'il critique.»

Mais disant cela, les socialistes ne s'adressent pas qu'à Jean-Luc Mélenchon. Au-delà de leur principal contempteur, ils parlent aussi à leurs alliés communistes qui, à l'Assemblée nationale, ne chipotent pas leur soutien à la politique du gouvernement. Sauf justement en ce moment, alors que les députés s'apprêtent à examiner l'accord national sur l'emploi. Le gouvernement souhaite voir ce texte, retranscription de l'accord signé entre le patronat et les syndicats, adopté en l'état. Or les communistes se préparent à livrer une bataille d'amendements.

Bataille des municipales

En s'en prenant désormais frontalement à Jean-Luc Mélenchon, le PS met les communistes à l'épreuve. Et leur rappelle de façon de moins en moins subliminale que l'année prochaine, ils auront besoin du soutien du PS pour conserver ou gagner des villes aux municipales. Bref, qu'à continuer à soutenir Jean-Luc Mélenchon, ils ne peuvent pas espérer de soutien de leur part en 2014. En revanche, qu'ils se détachent de lui et les vieilles alliances resteront d'actualité. Le PS a «toujours été au rendez-vous du rassemblement de la gauche», a d'ailleurs opportunément rappelé le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies, lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée, mardi.

Ces réactions très vives des socialistes aux dernières provocations de Jean-Luc Mélenchon s'inscrivent dans la continuité du travail de sape visant à décoller les communistes du Parti de gauche. Ce week-end, le secrétaire national du PS aux relations extérieures, Luc Carvounas, assurait avoir «toujours fait la différence entre les éructations de Jean-Luc Mélenchon et la position des responsables du Parti communiste». Et au PCF, le porte-parole, Olivier Dartigolles, expliquait récemment «préférer la discussion à la menace». Le message est en train de passer.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  nico37 le Mer 3 Avr - 0:40


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  Roseau le Mer 3 Avr - 0:47

Comme déjà écrit sous la vidéo déjà publiée,
je connais ce comédien depuis 1968 et ai toujours admiré son talent!
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PS

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum