Casa del popolo (maison du peuple)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Casa del popolo (maison du peuple)

Message  ramiro le Jeu 26 Mai - 15:00

Juste un petit message pour vous parler d'initiatives qui, en Italie, fédèrent les militants communistes et leurs sympathisants. Il s'agit des "case del popolo", des "maisons du peuple". Historiquement, elles sont liées aux stratégies d'implantation du PCI au sein des classes populaires. Ces maisons du peuple étaient la propriété des cellules locales ou régionales du parti communiste. Elles accueillaient plusieurs sortes d'activités militantes ou culturelles. L'enjeu culturel, théorisé par Gramsci comme étant partie prenante de la conquête du pouvoir servaient non seulement a élever les classes populaires en leur proposant des activités culturelles basiques (comme des cours d'alphabétisation) mais aussi relativement ambitieuses (comme des activités de théâtre ou au sein de bibliothèques populaires).

La force des Partis Communistes occidentaux a toujours été de cultiver l'aspect méta-politique de l'action militante. On ne nait pas militant mais on le devient, pourrait-on dire. En France tout le monde connait les liens que les Partis de gauches entretenaient avec la fédération des Auberges de Jeunesse, les clubs Léo Lagrange pour la SFIO ou le secours populaire et les associations culturelles qui gravitent autour du PCF. En Italie, les "case del popolo" ont joué ce rôle et part leur fréquentation nombreux ont été les ouvriers ou les paysans qui se sont forgés une culture générale et politique.

Lorsque le PCI a sombré, lorsqu'il a organisé la liquidation de son passé communiste et qu'il a intensifié ses relations avec les sociaux démocrates, ses dirigeants ont entrepris de se séparer des case del popolo. Mais il en existe encore quelques unes la plupart du temps animées par des communistes dissidents qui ont suivis Rifondazione Communista. La "casa del popolo" "Primo Moroni" est l'une d'entre elle.http://casadelpopoloponticelli.org/

Au delà du fait que je vous conseille d'aller y faire un tour un jour (la prochaine fête de la Casa del popolo a lieu les 11 et 12 juin prochain et aura pour thème le Sport populaire et invitera les boxeurs d'un centre social (squatt autogéré) qui travaillent avec des jeunes des quartiers de Bologne), je m'interroge sur les stratégies similaires qui sont organisées en France.
Est-ce que vous connaissez des lieux similaires ?
Est-ce que vous ne pensez pas qu'il faudrait, peut être, aussi se lancer dans ce genre d'activités pour gagner de plus en plus de monde à notre cause.
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Casa del popolo (maison du peuple)

Message  ELEA le Jeu 26 Mai - 19:16


Ce serait vraiment bien que ce genre de maisons fleurissent chez nous.
avatar
ELEA

Messages : 14
Date d'inscription : 26/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Casa del popolo (maison du peuple)

Message  gérard menvussa le Jeu 26 Mai - 19:25

Tout a fait : voir l'importance que cela a pris en Espagne et en Italie... Que ce soit sur le plan "syndical" (avec l'expérience au XIX siècle des "bourses du travail") ou des exemples plus "socio cul" Et là on est plus uniquement dans des discussions "idéologiques", mais aussi dans des question de construction et d'organisation...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Casa del popolo (maison du peuple)

Message  Invité le Jeu 26 Mai - 21:02

gérard menvussa a écrit:Tout a fait : voir l'importance que cela a pris en Espagne et en Italie... Que ce soit sur le plan "syndical" (avec l'expérience au XIX siècle des "bourses du travail") ou des exemples plus "socio cul" Et là on est plus uniquement dans des discussions "idéologiques", mais aussi dans des question de construction et d'organisation...
Il ne faut pourtant pas négliger un autre aspect de ce mouvement des "maisons du peuple", "bourses du travail", "magasins coopératifs", etc. : en France, en Belgique ou en Allemagne, ces lieux étaient généralement le fruit des conceptions du mouvement ouvrier réformiste. Ces établissements "autogérés", conçus comme une contre-société, étaient présentés comme les prémisses d'un mouvement qui devait mettre en difficulté les commerces capitalistes et amener au socialisme par la voie pacifique, coopérative.

Dans la célèbre Maison du Peuple de Bruxelles (qui a longtemps été le siège de la IIème Internationale et qui, au rez-de-chaussée, était dotée d'une brasserie et de grands magasins coopératifs), on croisait davantage de gens comme Emile Vandervelde que comme Lénine, même si celui-ci y fit une conférence dans les années 1910...

Encore aujourd'hui, en Belgique, il reste des vestiges de ce mouvement coopératif parfaitement intégré aux institutions : notamment, le réseau de mutuelles "socialistes" gérées par le PS.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Casa del popolo (maison du peuple)

Message  Vals le Jeu 26 Mai - 23:21

Parfaitement d'accord sur ce constat ...Hélas, les illusions coopératives, mutuelles, avec tout ce qu'elles ont de sympathiques , de romantiques refleurissent proportionnellement au recul de l'idée que les travailleurs peuvent et doivent prendre le pouvoir....ailleurs que dans des secteurs périphériques ......
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Casa del popolo (maison du peuple)

Message  gérard menvussa le Ven 27 Mai - 9:07

Sauf que si tu prend le mouvement des "bourses du travail" en france à la fin du XIX siécle, ou le mouvement des centres sociaux en italie ou en espagne, on a pas le même souffle "réformiste". A mon sens, le but de creer de tels espaces, ce n'est pas de développer des "espaces libérés" ou régne une douce utopie autogestionnaires (même si de tels lieux sont en général "autogérés") mais de batir des espaces de rencontre, de confrontation et de lutte... Nos ancêtres trotskystes se sont massivement investi dans le mouvement des auberges de jeunesses : ce n'était pas pour faire joli sur la photo...
Un point important, c'est la question du "culturel". Au début du (court) XX siécle, les ouvriers avaient leur propre espace culturel fait de troupes de théatre (le groupe Octobre étant le plus connu, auquel participaient aussi des trotskystes), des journaux, des librairies, des bibliothéques... Aujourd'hui la culture du prolo, c'est TF1, et nul ne peut prétendre que cela n'a pas de conséquences politiques...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Casa del popolo (maison du peuple)

Message  Copas le Ven 27 Mai - 11:11

Vals a écrit:Parfaitement d'accord sur ce constat ...Hélas, les illusions coopératives, mutuelles, avec tout ce qu'elles ont de sympathiques , de romantiques refleurissent proportionnellement au recul de l'idée que les travailleurs peuvent et doivent prendre le pouvoir....ailleurs que dans des secteurs périphériques ......

Ca ne correspond pas à l'histoire ça. Tous ces trucs ont largement accompagné les poussées de la classe ouvrière, bien au contraire, et les périodes de recul de la classe ouvrière ont vu la perte de bourses du travail, de locaux de rencontre pour la classe populaire, etc;

Quand au statut et la dynamique des mutuelles, coopératives, bourses du travail, etc, il ne faut pas tout mélanger. Ce sont des expressions diverses du mouvement ouvrier (les mutuelles pas trop, tandis que les coopératives souvent oui, du moins exprimant l'espérance de travailleurs de se retrouver dans un autre cadre qu'une entreprise dirigée par des actionnaires, un peu comme un meilleur salaire et de meilleures conditions de travail, ça ne fait pas la révolution mais ça fait du bien).

Rappelons au passage que quand on parle de mutuelles belges, on parle de sécurités sociales (et non de mutuelles complémentaires au sens où on l'entend en France), il y a plusieurs sécus concurrentes en Belgique :
Le régime de sécurité sociale belge est applicable à tous les salariés, à l'exception des marins de la marine marchande pour lesquels il existe un régime particulier.

Le fonctionnement du régime est assuré à la fois par des organismes de droit public et par des organismes de droit privé. Au niveau des organismes de paiement des prestations, le système se caractérise, exception faite pour le secteur des pensions et celui des maladies professionnelles, par un pluralisme institutionnel.

Ce sont des organismes privés, créés à l'origine à l'initiative des employeurs ou des organisations de travailleurs qui restent chargés du paiement des prestations (mutualités, caisses syndicales de paiement des allocations de chômage, caisse de compensation des allocations familiales). Dans chacun de ces trois secteurs, il a été créé, en outre, un organisme auxiliaire de paiement sous forme d'établissement public, qui est chargé du paiement des prestations pour les personnes qui ne relèvent pas d'un organisme précis.

Les lieux de débat et de regroupement physiques pour et par la classe populaire, comme les bourses du travail (et leurs autres
déclinaisons sous différents noms) ont fait partie des creusets de l'unité d'une classe.

Et ça fait partie des choses à construire et reconstruire si c'est possible. Vu le prix de l'immobilier il s'agit de comprendre que caresser l'idée est bien gentil mais faire est une autre affaire, un seul local convenable dans une grande ville coutant probablement plus que toute la campagne présidentielle Besancenot de 2007.

Demandez, au prix de l'immobilier, ce que vaudrait la vente du local de Montreuil.... Pour avoir une idée.

Donc, si il faut de l'audace, et à moins de riches donateurs, il faudra probablement trouver d'autres moyens de rencontre que des locaux qui ne sont pas accessibles financièrement.

Mais l'idée de retrouver ce qui lie et relie la classe populaire dans sa vie résistante est une des questions utiles et importantes dans la situation actuelle.

Nos syndicats peuvent être de ces creusets qui aident à relier les travailleurs , futurs travailleurs (jeunes), anciens travailleurs (retraités), travailleurs sans emploi (chômeurs), etc, les unir, débattre, rompre les isolements, se sentir plus forts au travers de l'organisation collective, préparer les batailles en commun, comme les soupes au pistou ensemble.

Le fait de disposer de ces points d'appui ne ressort pas d'un réformisme béa . Du moins ça ne l'est pas en soi. C'est au contraire une impérieuse nécessité qui ne saurait se réduire à chercher de l'auto-organisation seulement dans les périodes de crise révolutionnaire aigüe.

Ces éléments sont parmi les questions organisationnelles qui doivent rentrer dans le champ de la politique d'un parti révolutionnaire.
A condition de ne pas en faire un nouveau front qui vient s'additionner aux autres de la politique d'un petit parti sans que cela ne s'enserre dans une stratégie globale.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Casa del popolo (maison du peuple)

Message  tomaz le Ven 27 Mai - 12:21

une expérience (libertaire) lyonnaise : le centre social autogéré de la croix rousse

http://csaxrousse.info/

ciné club, soutient scolaire, bouffe, atelier artistiques avec les gamins du quartier etc

a soutenir ! (j'ose espérer que les camarades npa de lyons ne font pas la fine bouche...)
avatar
tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Casa del popolo (maison du peuple)

Message  gérard menvussa le Ven 27 Mai - 12:49

Vu le prix de l'immobilier il s'agit de comprendre que caresser l'idée est bien gentil mais faire est une autre affaire, un seul local convenable dans une grande ville coutant probablement plus que toute la campagne présidentielle Besancenot de 2007.

Demandez, au prix de l'immobilier, ce que vaudrait la vente du local de Montreuil.... Pour avoir une idée.

Donc, si il faut de l'audace, et à moins de riches donateurs, il faudra probablement trouver d'autres moyens de rencontre que des locaux qui ne sont pas accessibles financièrement.

Mais l'idée de retrouver ce qui lie et relie la classe populaire dans sa vie résistante est une des questions utiles et importantes dans la situation actuelle.

Ca doit être pour çà que les "centres sociaux autogérés" sont en général des squats... Quand a "autogérés", c'est par oposition par "aidé et richement doté par la Mairie"...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Casa del popolo (maison du peuple)

Message  tomaz le Ven 27 Mai - 14:06


celui de lyons n'est pas un squat, ils payent un loyer, d'où l'appel a soutient
avatar
tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Casa del popolo (maison du peuple)

Message  ramiro le Ven 27 Mai - 15:22

[quote="Copas"]
Vals a écrit:

Et ça fait partie des choses à construire et reconstruire si c'est possible. Vu le prix de l'immobilier il s'agit de comprendre que caresser l'idée est bien gentil mais faire est une autre affaire, un seul local convenable dans une grande ville coutant probablement plus que toute la campagne présidentielle Besancenot de 2007.

Demandez, au prix de l'immobilier, ce que vaudrait la vente du local de Montreuil.... Pour avoir une idée.

Donc, si il faut de l'audace, et à moins de riches donateurs, il faudra probablement trouver d'autres moyens de rencontre que des locaux qui ne sont pas accessibles financièrement.


Juste une question...comment fait l'extrême droite à Lille par exemple, avec sa "vlaams huis" ? Je vois aussi que les identitaires cultivent aussi une filiation avec cette tradition importée d'Italie (sous la forme fasciste de la "casa pound" squatt d'extreme droite romain).

Est-ce que nous (le NPA) avec nos milliers de militants, on ne pourrait pas dégager un budget pour ça ?
En l'associant avec des pratiques d'autogestion et d'autonomie financière ?
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Casa del popolo (maison du peuple)

Message  Gauvain le Ven 27 Mai - 18:50

ramiro a écrit:

Est-ce que nous (le NPA) avec nos milliers de militants, on ne pourrait pas dégager un budget pour ça ?
Un QUOI ?????

Ah oui, tu veux dire, en prélevant de l'argent sur les recettes dégagées par le journal, par exemple ? Very Happy Very Happy
avatar
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Casa del popolo (maison du peuple)

Message  gérard menvussa le Ven 27 Mai - 20:37

C'est pas tellement de "budget" qu'on a besoin que de savoir s'organiser vraiment (mais vu nos problémes d'organisation, j'ai comme un doute) et surtout comme dit Copas "d'inscrire ça (la construction d'un "lieu") dans une perspective stratégique d'ensemble". Et là j'ai encore plus peur : y'a d'un coté ceusses qui veulent s'allier avec la gauche de la droite (ou la droite de la gauche, je n'sais plus) ou ceux qui pratiquent la langue de bois pseudo révolutionnaire...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Casa del popolo (maison du peuple)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum