Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur les tongs Havaianas Brasil en noir
11 € 22 €
Voir le deal
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur les tongs Havaianas Brasil en noir
11 € 22 €
Voir le deal

Relaxe pour les 13 postiers de Bordeaux-Bègles

Aller en bas

Relaxe pour les 13 postiers de Bordeaux-Bègles Empty Relaxe pour les 13 postiers de Bordeaux-Bègles

Message  nico37 le Dim 10 Oct - 11:17

Relaxe pour les 13 postiers de Bordeaux-Bègles

Signer la pétition - Voir les signataires

En 2005, 14 militants syndicaux ont été durement sanctionnés par La Poste suite à un conflit social sur le centre de tri de Bègles.
13 d’entre eux sont assignés le vendredi 5 novembre 2010 devant le Tribunal Correctionnel de Bordeaux, un des leurs étant malheureusement décédé en 2009.
Ces militants agissaient avec l’ensemble du personnel contre les suppressions d’emplois sur leur lieu de travail.
La Poste a baladé les organisations syndicales de réunions en réunions. Elle a refusé de négocier, a préféré jouer le pourrissement provoquant ainsi l’exaspération du personnel.

Pire, à la demande de la direction de La Poste, le Préfet de la Gironde a fait intervenir le GIPN au matin du 26 mai 2005, alors que les postiers voulaient que la direction écoute leurs revendications.

L’intervention du GIPN dans un conflit du travail constitue une atteinte claire au droit de revendiquer des organisations syndicales.

La Poste a voulu décapiter les équipes syndicales et mettre fin à toute velléité de résistance des personnels face à ses projets de restructuration. En interne, elle a prononcé de lourdes sanctions administratives, un licenciement et des exclusions de fonction allant jusqu’à 2 ans.
Au terme de leur sanction, La Poste a refusé de réintégrer les militants sur le centre de tri. Elle les a dispersés sur plusieurs services du département sur des métiers différents.
Elle a voulu, en déposant plainte faire passer des syndicalistes et des postiers pour des délinquants et criminaliser l’action syndicale.

Les craintes qu'exprimaient les organisations syndicales se sont confirmées : depuis La Poste a fermé le centre de tri de Bègles et a supprimé 450 emplois ! Les centres d’Agen, Dax, Périgueux également ont fermé avec tout ce que cela implique : désastre social, multiplication des camions sur les routes, mobilités forcées etc.

La Poste ne peut répondre aux revendications par la répression.

Attachés au droit de revendiquer, nous demandons la relaxe pour les 13 syndicalistes du centre de tri de Bordeaux Bègles.

A l'initiative de Solidaires 33, UD CGT 33, FSU 33

Carlos ABRANTES (Militant cgt ford blanquefort), Vincent ALAUZE (Militant cgt ford blanquefort), Alain BACHE (Conseiller régional aquitaine - front de gauche), Monica CASANOVA (Conseillère municipale lormont - npa), Annick COUPE (Porte parole union syndicale solcidaires), Monique DE MARCO (Vice présidente conseil régional aquitaine les verts), Cécile GONDARD LALANNE (Secrétaire générale sud ptt), Stéphane GUTHINGER (Conseiller régional aquitaine - front de gauche), Laurent MARZIN (Militant cgt ford blanquefort), Loïc NOTAIS (Secrétaire départemental cgt fapt gironde), Jean jacques PARIS (Conseiller général pcf bègles), Philippe POUTOU (Secrétaire cgt ford blanquefort), Pascal ROI (Militant cgt ford blanquefort), M SINÉ (Dessinateur), Stéphane SMETS (Secrétaire départemental sud ptt gironde), Isabelle UFFERTE (Conseillère municipale pessac - npa).

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum