Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -56%
Casque PC Sennheiser EPOS – GSP 300 BLUE
Voir le deal
34.99 €
Le deal à ne pas rater :
Captive : où commander le Tome 2 Collector de Captive ?
26.90 €
Voir le deal

L'affaire Josey Aimes

Aller en bas

L'affaire Josey Aimes Empty L'affaire Josey Aimes

Message  verié2 Mar 14 Jan - 10:39

Vu hier sur la chaîne câblée Ciné Emotion. Un très beau film social et féministe tiré d'une histoire vraie. Dans les années quatre-vingt, une mère célibataire qui a deux enfants à charge doit aller travailler dans une mine du Minnesota pour s'en sortir. Cette mine, c'est l'enfer, surtout pour la poignée de femmes qui ont réussi à se faire embaucher.
Leurs collègues considèrent que ce n'est pas la place des femmes et les voient comme des concurrentes qui devraient rester au foyer faire le ménage. Non seulement on leur confie les boulots les plus durs et les plus salissant, mais elles sont harcelées sexuellement et doivent subir toutes sortes de brimades avec la complicité de l'encadrement. Les rares hommes qui condamnent ces comportement s'écrasent, sous la pression de leurs collègues.

Le syndicat ne veut pas prendre leurs revendications en compte, en dépit de l'énergie d'une militante à les défendre. Licenciée pour avoir osé aller demander des comptes au patron, au siège de l'entreprise, Josey Aimes va intenter un procès au patron et réussir à entraîner les autres femmes. Quelques hommes finiront aussi par se rallier à elle. Une des plus belles scènes est l'assemblée syndicale houleuse au cours de laquelle Josey affronte une bande d'abrutis machos et où les autres femmes se taisent, terrorisées.

Le film montre aussi la misère qui règne dans la région. La mine est la seule source de revenus et personne n'ose s'attaquer au patron, de crainte de la faire fermer.

La réalisatrice, Niki Caro,  Australienne, a su donner un caractère militant à ce film, sans idéaliser ni les ouvrières ni les quelques hommes qui se rallient à elles, sans dissimuler la lâcheté et le chantage exercé par le patronat pour diviser, refuser de payer des congés maternité. On peut regretter sans doute un excès de mélo par moments, mais toutes les scènes du monde du travail, en particulier dans le décor impressionnant et parfois terrifiant de la mine, sonnent juste. Les films saluant le combat des femmes ouvrières sont rares. A voir et faire voir. Ca doit se trouver en DVD.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum