Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Lorcana : où acheter le Trésor des Illumineurs Les Terres ...
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Disney Lorcana Chapitre 3 : où acheter le Coffret Cadeau Les Terres ...
Voir le deal

Le majordome

Aller en bas

Le majordome Empty Le majordome

Message  verié2 Jeu 12 Sep - 9:46

Rappeler, comme le fait brièvement ce film, que les Etats Unis prétendent combattre les camps de concentration dans le monde mais qu'ils en ont entretenus pendant deux siècles sur leur sol n'est évidemment pas sans intérêt. Raconter l'histoire de la lutte pour les droits civiques au travers du regard d'un majordome de la Maison Blanche pouvait être aussi une démarche intéressante. Mais le réalisateur fait preuve d'une complaisance envers les divers Présidents qui confine à la naïveté et la chute sur l'élection d'Obama évoque un clip de propagande en faveur du parti démocrate... Couvrir une période qui va de 1926 à 2008 était évidemment très difficile. De fait, les différentes étapes du combat des Noirs américains pour l'égalité ne sont que survolées et la vision qui en est donnée est bien consensuelle. On imagine qu'un cinéaste comme Spike Lee aurait réalisé un film beaucoup plus subversif. Sur le plan politico-idéologique, ce film laisse donc des sentiments mitigés : un spectateur ignorant la situation actuelle des minorités aux Etats Unis pourrait croire que c'est gagné, que tout est bien qui finit bien. Sur le plan de l'interprétation, Forest Whitaker est un acteur fabuleux et son vieillissement progressif sur plus d'un demi siècle est particulièrement réussi. Les autres comédiens sont plus inégaux et incertains, notamment dans des rôles de présidents étrangement humains et dénués du cynisme qui fait la réussite d'un politicien. Le scénario évoque un peu un catalogue historique entrecoupé de scènes familiales assez répétitives et ennuyeuses. Sur le combat des Afro-Américains, on préférera de loin le film à petit budget Légitime défense, où l'on retrouve d'ailleurs le même Whitaker à la tête d'une milice d'auto-défense ouvrière contre le Ku Klux Klan dans les années cinquante. Reposant sur une histoire vraie, ce film est beaucoup moins convenu que Le majordome. Et l'on y voit, ce qui est rare, une fraction de la classe ouvrière s'organiser pour défendre ses droits.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum