Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -33%
Ventilateur ROWENTA VU5640 TURBO SILENCE EXTRÊME
Voir le deal
67 €
Le Deal du moment : -50%
-50% sur les tongs Havaianas Brasil en noir
Voir le deal
11 €

République d'Irlande

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

République d'Irlande Empty République d'Irlande

Message  sylvestre le Mar 7 Sep - 10:45

Yes !

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100906.FAP7816/tony-blair-annule-une-seance-de-dedicace-a-londres-par-crainte-de-manifestations.html

Tony Blair annule une séance de dédicace à Londres par crainte de manifestations

LONDRES (AP) — Après avoir été la cible de divers projectiles lancés par des manifestants pacifistes ce week-end à Dublin, Tony Blair a annulé lundi une apparition publique prévue à Londres pour promouvoir ses "Mémoires" en raison des inquiétudes liées à de possibles actions de protestation.

L'ex-Premier ministre britannique a précisé qu'il "ne souhaitait pas que le public soit dérangé par la pagaille inévitable causée par des protestataires" à l'occasion de sa venue mercredi à la librairie Waterstone dans le centre de Londres.

"Je sais que la police métropolitaine ferait comme toujours un superbe travail" face à d'éventuels fauteurs de troubles, "mais je ne souhaite pas imposer" à la police une "tension supplémentaire, simplement pour une séance de dédicace" d'un ouvrage, a déclaré Tony Blair dans un communiqué.

Samedi, des manifestants protestant contre sa décision d'engager le Royaume-Uni dans la guerre en Irak avaient jeté des chaussures et des oeufs dans sa direction à son arrivée dans une librairie de Dublin pour une séance de dédicace de "Mémoires" ("A Journey", en anglais), ouvrage dans lequel il défend sa politique pendant ses dix années de pouvoir.

Des manifestants pacifistes envisageaient de se rassembler devant la librairie à Londres, et Tony Blair a précisé qu'il s'inquiétait également de possibles troubles causés par le Parti national britannique, une formation d'extrême droite.

Le directeur général de Waterstone Dominic Meyers a précisé que l'annulation de la séance de dédicace était une source de "regret", observant que les "actions probables d'une minorité" empêchaient les clients de la librairie de pouvoir rencontrer l'ancien Premier ministre britannique. D'après Tony Blair, "A Journey" se "vend de façon fantastique". L'ouvrage pointe actuellement en tête de la liste britannique d'Amazon en Grande-Bretagne et fait partie des dix meilleurs ventes de sa liste aux Etats-Unis.

Le livre, pour lequel l'ex-leader travailliste a reçu une avance de quatre millions de livres sterling (4,7 millions d'euros), a déclenché des actions de protestation dans les rangs de ses opposants, en particulier au sujet de l'invasion de l'Irak en 2003. AP



sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  Aura le Jeu 4 Nov - 22:49

http://le-nouveau-poireau-rouge.blogspot.com/2010/11/manifestation-etudiante-dublin.html







4 novembre 2010

Manifestation étudiante à Dublin


Ce ne sont pas que les étudiants français qui manifestent. Ici, desimages d'une manifestation géante des étudiants irlandais contre lesmesures d'austérité qui les frappent particulièrement (réduction desbourses, augmentation des frais d'inscription).

Les étudiants d'Outre-Manche ne sont pas connus pour leur militantisme mais cette situation est peut-être en train de changer. Jeudi 28 octobre, à Oxford, 1 000 étudiants de la prestigieuse université britannique ont défilépour les mêmes raisons que leurs camarades irlandais. En effet, lenouveau gouvernement de coalition projette, tout comme son homologueirlandais, d'augmenter les frais d'insription, qui atteindrontprobablement 9 000 livres par an. La manifestation à Oxford a contraintle ministre libéral-démocrate, Vince Cable, à annuler une visite à laville.

Les étudiants français - et de façon encore plus spectaculaire, leslycéens y compris ceux des lycées techniques - ont surpris le monde parleur opposition déterminée à la réforme des retraites. Mais ce n'estpas la seule explication de leur mécontentement. De façon générale,l'enseignement supérieur et la recherche sont en première ligne face àl'offfensive néolibérale. Dans les mois et les années à venir, lacontestation deviendra sans doute plus générale - et plus politique. Lagauche radicale saura-t-elle se mettre à la tête de ce mouvement etconstruire des liens entre les étudiants, les enseignants et lepersonnel des universités - et entre le mouvement dans les facs et lestravailleurs en lutte ? Ou le mouvement sera-t-il dévié vers la voieparlementaire ? Ici, comme ailleurs, il nous faut avancer le motd'ordre : 'N'attendons pas 2012' !
Aura
Aura

Messages : 262
Date d'inscription : 28/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  sylvestre le Ven 5 Nov - 12:03

sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  sylvestre le Mer 10 Nov - 16:59

http://www.slate.fr/lien/29839/fromage-pour-tous-irlande

L'opération «fromage pour tous» ne passe pas en Irlande

sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  sylvestre le Mer 17 Nov - 13:51

Intéressant de voir le poids des banques françaises dans la dette irlandaise :

http://www.socialistworker.co.uk/art.php?id=23055

The banks that are holding Ireland to ransom

Here is a list of the banks that "bought" Ireland

THE MAIN bondholders in the Irish economy are:

  • Royal Bank of Scotland £4.3 billion
    • Allied Irish Bank £3.5 billion
    • Bank of Ireland £1 billion
    • Credit Agricole £787 million
    • Danske Bank £555 million
    • HSBC £508 million
    • BNP Paribas £483 million
    • Groupe BPCE £416 million
    • Societe Generale £384 million
    • Banco BP1 £345 million

      The Royal Bank of Scotland is owned by the British government—but the biggest bondholders are Irish Banks.

      Working people have put billions into Allied Irish Banks and the Bank of Ireland, which then lent the money back to the government, but a higher interest rate.

sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  sylvestre le Jeu 18 Nov - 12:27

Ireland fights to retain economic sovereignty
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  sylvestre le Ven 19 Nov - 12:43

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/index.php?act=artl&num=2207&id=25&via=rss

Quelques déclarations, lors de la réunion du Conseil de l'Europe fin octobre, sur la façon dont il serait possible dans l'avenir, après 2013, de prévenir la faillite d'un État de la zone Euro, en mettant éventuellement à contribution les organismes prêteurs, auront suffi. Les « marchés financiers », c'est-à-dire les grandes banques d'affaires qui tirent une bonne partie de leurs profits des emprunts d'États, se sont inquiétés et ont déclenché une nouvelle tourmente financière en Europe, tourmente qui a immédiatement fragilisé l'euro.

SPECULER CONTRE LES ÉTATS ET LEUR FAIRE PAYER LES RISQUES !

Les « marchés financiers », ce sont les grandes banques d'affaires, sociétés d'assurances, fonds d'investissements, parfaitement identifiés, qui ont pignon sur rue. En France, il s'agit entre autres du Crédit Agricole, de la Société Générale, la BNP, Natixis, etc. Ces banques, qui prêtent de l'argent aux États et spéculent sur leur capacité à rembourser, voudraient que ces mêmes États continuent à éponger toute perte éventuelle en cas de mauvais pari, comme cela s'est fait jusqu'à présent. L'idée de devoir payer, même un peu, les indispose.

Pour l'instant le Fonds européen de stabilisation financière, FESF, mis en place suite à la crise grecque, doté de 750 milliards d'euros par les États européens et le FMI, permet aux États européens qui seraient en difficulté d'éviter la faillite et de payer leurs dettes, c'est-à-dire de sauver la mise de ces mêmes banques prêteuses. Mais ce fonds ne doit exister que jusqu'en 2013. Un nouveau mécanisme, encore à l'état de déclarations d'intention, doit le remplacer dans trois ans et pourrait alors mettre à contribution les organismes prêteurs.

Mais, pour apaiser l'inquiétude de ces institutions financières suite à l'évocation de cette hypothèse, c'est-à-dire pour obtempérer aux moindres désirs des grandes banques, les ministres des Finances des cinq principaux pays de l'Union européenne ont ensuite promis que le nouveau mécanisme ne s'appliquera qu'aux dettes créées après 2013. Cela n'a calmé le jeu que quelques jours, avant que la spéculation sur la dette irlandaise reparte de plus belle.

LA DETTE: NOEUD COULANT QUI ETRANGLE LES PEUPLES POUR SAUVER LES PROFITS

Si l'Irlande est ainsi aujourd'hui au cœur de la tourmente, c'est que l'État irlandais s'est considérablement endetté pour commencer à éponger les pertes abyssales des banques irlandaises dans la spéculation immobilière. En raison du coût fantastique de ce sauvetage, le déficit budgétaire de l'État irlandais a atteint 32 % du PIB en 2010. Si on retranchait les sommes offertes aux banques, le déficit ne serait que de 12 % du PIB. C'est dire à quel point le système financier est parasitaire : il aspire aujourd'hui l'essentiel des richesses du pays !

Prévoyant que l'État irlandais devra à nouveau emprunter, les fameux « marchés financiers » se sont par avance garantis contre d'éventuelles pertes qu'ils auraient à subir à cause de la nouvelle réglementation, augmentant dès maintenant leurs taux d'intérêt qui sont montés jusqu'à 9 % !

Cette augmentation record des taux d'intérêt n'est pourtant que virtuelle car le gouvernement irlandais, qui avait déjà largement emprunté, n'a pas besoin de le faire dans l'immédiat. Le ministre des Finances a dit avoir suffisamment de réserves jusqu'en juin prochain et a affirmé n'avoir nulle intention de demander l'aide du Fonds de stabilisation.

Mais les « marchés » ne l'entendent pas de cette oreille. Ils veulent obliger l'Irlande à emprunter quand même, ne serait-ce qu'à travers l'appel au Fonds de stabilisation. Car d'une part ce sont toujours ces mêmes marchés financiers qui alimentent le Fonds de stabilisation et touchent évidemment des intérêts, qui ne se montent certes pas à 9 %, mais des intérêts tout de même. Et puis surtout, si le gouvernement irlandais emprunte au Fonds de stabilisation, celui-ci pourra lui imposer de pressurer plus encore la population pour satisfaire l'appétit insatiable des créanciers. Il s'agit de resserrer encore le nœud coulant qui étrangle l'Irlande.

L'État irlandais n'a pas besoin de cet emprunt pour l'instant mais les ministres des Finances européens, réunis à Bruxelles, ont commencé à discuter de la meilleure façon de satisfaire les marchés financiers. Sous la pression, le ministre des Finances irlandais a commencé à admettre de faire appel au Fonds pour renflouer ses banques ! Le journal Les Échos constate ainsi que « la balle n'est pas dans le camp des gouvernements, mais dans celui des marchés financiers ».

EXPROPRIER LES BANQUES : UNE MESURE DE SALUT PUBLIC

L'Irlande comme la Grèce ne sont que des exemples particulièrement démonstratifs du parasitisme des détenteurs de capitaux. Le système financier est à l'évidence l'aspirateur qui permet à la bourgeoise de siphonner une très grande partie des richesses produites. Les dettes des États permettent d'opérer une véritable transfusion, via les banques, en direction de ces possesseurs de capitaux. Ceux-ci n'investissent plus dans la production, mais accroissent tout de même leur richesse en prélevant une part de plus en plus importante des richesses produites. Toute la société s'appauvrit alors que la bourgeoisie parasitaire prospère.

Il faudrait arrêter d'urgence l'hémorragie, arrêter de jeter des milliards à fonds perdus dans le système financier. Il faudrait exproprier les banques, sans indemnité ni rachat, les fusionner en une seule banque, facilement contrôlable par les employés et la population, et ainsi pouvoir orienter l'argent vers la production de tout ce qui manque pour satisfaire les besoins de la majorité. À l'heure actuelle, le système financier ponctionne sans retenue les richesses de toute la société pour en faire profiter une minorité de riches bourgeois. Un système bancaire unifié, sous le contrôle de la population, sera un objectif vital pour les luttes à venir de la classe ouvrière.

Dominique CHABLIS
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  sylvestre le Mer 24 Nov - 16:00

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5j7mjA3DNdP7OcnzouoEnePdq4KqA?docId=CNG.c8c7c3914e3f79d0ae9b27abe857b9af.b1

Irlande : des élections anticipées après un budget et plan d'aide contestés

De Loïc VENNIN (AFP) – Il y a 1 jour

DUBLIN — La crise financière s'est doublée d'une crise politique lundi soir à Dublin quand le Premier ministre irlandais Brian Cowen a annoncé lundi des élections législatives anticipées en début d'année prochaine, soit après le vote du budget et l'adoption d'un plan de sauvetage international de l'île.

"Mon intention est de conclure la procédure budgétaire avec l'entrée en application de la législation nécessaire l'année prochaine, et de procéder ensuite à une dissolution du Parlement pour permettre aux gens de déterminer à qui ils veulent confier la responsabilité du gouvernement pour la difficile période à venir", a déclaré M. Cowen qui espère ainsi obtenir un sursis politique de quelques semaines.

Le Premier ministre s'exprimait lors d'une conférence de presse à l'issue d'une journée qui a vu l'opposition demander sa démission immédiate, et les Verts, membres clefs de la coalition au pouvoir, réclamer des élections anticipées "dans la deuxième quinzaine de janvier", après l'adoption du budget et le bouclage du plan de sauvetage par l'Union eurpéenne et le Fonds monétaire international (FMI).

Lors de sa brève intervention lundi soir, M. Cowen a confirmé que son gouvernement présenterait ce mercredi son plan d'austérité sur quatre ans, qui est très contesté par une population irlandaise ayant déjà consenti à des sacrifices importants.

Il a aussi confirmé que le budget 2011 serait présenté le 7 décembre, avec un vote des députés devant intervenir au plus tôt courant janvier. En cas d'enlisement des débats, les législatives pourraient intervenir en février voire mars, a aussitôt indiqué le quotidien Irish Times.

Le chef des écologistes, John Gormley, avait créé la surprise dans la matinée en estimant que "le temps était venu de convoquer des élections législatives dans la deuxième quinzaine de janvier 2011".

Jusqu'à présent, son parti maintenait un soutien indéfectible à la coalition en dépit de son impopularité grandissante. Le dirigeant du mouvement écologiste a cependant voulu laisser un sursis à M. Cohen.

"Laisser le pays sans gouvernement au moment où ces questions sont en suspens irait à l'encontre de notre devoir", a-t-il dit.

Les six députés écologistes sont indispensables à la survie politique du parti du Premier ministre Brian Cowen, le Fianna Fail.

Cette formation centriste a toutes les chances de perdre des élections anticipées. Selon un sondage publié dimanche, le parti ne recueille que 17% des intentions de vote, et les Verts 3%, loin derrière le Fine Gael (33%), les Travaillistes (27%) et le Sinn Féin (11%). Ces deux derniers partis ont clairement fait savoir qu'ils ne soutenaient pas l'aide internationale.

M. Gormley ne s'est pas prononcé sur les plans en préparation, mais il a souligné que le prêt de l'UE et du FMI, qui pourrait atteindre jusqu'à 90 milliards d'euros, devait être mis en place "dans l'intérêt de la population irlandaise, tout comme de la zone euro".

"Le peuple se sent trompé et trahi", a-t-il souligné, dans une allusion à l'humiliation souvent ressentie par la population après la décision de Dublin de faire appel à l'aide extérieure.

Le mécontentement porte également sur le plan de rigueur très contesté qui sera annoncé mercredi, et qui vise à économiser sur quatre ans 15 milliards d'euros, afin de ramener à 3%, comme le veut l'UE, un déficit public qui est aujourd'hui de 32%.

Les Irlandais en sont déjà à leur troisième budget d'austérité : plus de 100.000 suppressions d'emplois publics sont prévus, ainsi que des coupes dans les allocations chômage et familiales. Le nouveau plan de rigueur devrait aller encore plus loin en touchant au salaire minimum, jusqu'alors tabou.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  Roseau le Ven 3 Déc - 4:21

La conf UNITE appelle à reconquérir l'indépendance syndicale et à la grève générale
http://www.independent.ie/national-news/budget/news/unite-urges-national-strike-2446195.html
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  Roseau le Mar 14 Déc - 15:12

L’Irlande toujours en récession en 2011 (-2.3 %) selon Ernst & Young.
Sa conclusion: il faudrait de nouvelles mesures d'austérité pour réduire le déficit...
http://www.independent.ie/business/irish/economy-to-shrink-again-in-2011-report-predicts-2459506.html

Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  un chien ardent le Mer 15 Déc - 16:47

Un documentaire (à quand sa distribution en France?) retrace une lutte contre un projet d'exploitation d'une réserve de gaz naturel par Shell, ça se passe vers les steppes du nord Mayo.
source: http://www.shelltosea.com/content/overview-corrib-gas-project
La bande-annonce est

un chien ardent

Messages : 36
Date d'inscription : 12/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Proche de l'effondrement ?

Message  Roseau le Lun 20 Déc - 23:38

D'après les données d'une société d'études réputée,
46.000 sociétés commerciales sont menacées de faillite en Irlande,
soit des pertes évaluées à 288 milliards d’euros.

http://www.independent.ie/business/irish/almost-46000-firms-at-risk-of-going-bust-2467176.html

Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  sylvestre le Lun 28 Fév - 11:01

http://le-nouveau-poireau-rouge.blogspot.com/2011/02/irlande-le-fianna-fail-victime-de-la.html

27 février 2011

Irlande : le Fianna Fail victime de la crise, la gauche progresse

***
Moins spectaculaires que la révolution dans les pays arabes, mais tout aussi symptomatiques des turbulences politiques actuelles, les résultats des élections législatives anticipées en Irlande  sont là: le parti au pouvoir, seul ou en coalition, pour la plus grande partie de l'histoire de l'Irlande indépendante, Fianna Fail, est tombé bien bas.

De plus de 40% des voix en 2007, le parti du premier ministre Brian Cowen, grand architecte de la politique économique d'avant la crise, est passé à seulement 15%. Les 70 députés du parti sont réduits à une vingtaine (à Dublin il passe de 15 à un seul), alors que leurs alliés les Verts sont éliminés du parlement.

Il est vrai que le principal bénéficiaire de cette implosion est un autre parti de droite, Fine Gael, avec 36% des voix. A gauche, ce sont le Labour Party (traditionnellement à la traîne de l'un ou l'autre des deux grands partis bourgeois), avec 20%, et Sinn Fein (10%), qui ont le mieux réussi le test électoral, (la participation était élevée).

Mais il y a aussi les résultats de la gauche radicale, celle qui refuse les mesures d'austérité et appelle à la résistance des travailleurs. La United Left Alliance entre au parlement avec un groupe de cinq députés : Joe Higgins et Clare Daly du Socialist Party (trotskiste), Joan Collins (People Before Profit), Seamus Healy du Tipperary Unemployed and Workers' Action Group et Richard Boyd Barrett (People Before Profit/Socialist Workers Party). 

Ici, un premier commentaire de Simon Basketer dans Socialist Worker (en anglais) : Bosses' party implodes as left makes gains in Irish election

Le résultat des élections irlandaises vu par le NouvelObs ...


Le discours d'un camarade élu :



sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Convocation d'un réferendum pour pouvoir supprimer les Sénat...

Message  irneh09218 le Sam 8 Oct - 19:56

http://www.irishtimes.com/newspaper/ireland/2011/1006/1224305330155.html Very Happy

irneh09218
irneh09218

Messages : 502
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 69
Localisation : L'Ametlla de mar

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  Copas le Sam 26 Nov - 23:55

Petite mise en jambe contre les plans d'austérité à Dublin :

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  chejuanito le Dim 27 Nov - 10:39

C'est marrant, j'étais persuadé que le socialist party (affilié au CIO) était important en Irlande, pourtant si on se fie aux images de cette manif, ils sont nettement moins nombreux que le swp (et a fortiori que les anars du wsm), quelqu'un sait ce qu'il en est de l'implantation des différentes orgas trotsk en irlande? Je ne crois pas que la 4 lambertiste y existe, ni que le suqi y existe en dehors de Belfast.
chejuanito
chejuanito

Messages : 566
Date d'inscription : 08/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  Copas le Dim 5 Fév - 2:02

b]la lutte des Vita Cortex , dure et longue[/b]
32 ouvriers et ouvrières avec une solidarité autour d'eux et elles, contre les patrons voyous,

2.5 millions d'euros pour 3 actionnaires et 0 euros pour 32 ouvrier(e)s, 847 ans de service, un monde à changer, un pouvoir des travailleurs nécessaire...

République d'Irlande 37861610
République d'Irlande 37616510

47eme jour d'occupation :


Leur courage inspire les cathos

la solidarité
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  Copas le Lun 23 Avr - 21:50

Un petit raout devant le Fine Gael et le parti travailliste

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  sylvestre le Lun 21 Mai - 22:41

Le pacte européen d'austérité est soumis à référendum en République d'Irlande. Un clip pour la campagne du "non" par l'un des plus grands syndicats :

sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  Roseau le Mer 14 Nov - 23:40

L’Irlande aura besoin d’un soutien financier supplémentaire
lorsque le programme d’aide internationale en cours arrivera à son terme, fin 2013,
a estimé mercredi l’agence de notation Moody’s.

http://www.lecho.be/actualite/economie_politique_europe/L_Irlande_pourrait_avoir_besoin_d_une_nouvelle_aide_Moody_s.9268034-3323.art
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  Copas le Dim 10 Fév - 20:30

100 000 le 9 Février à Dublin contre l'austérité
République d'Irlande 2e5c9310
République d'Irlande Ictuma10
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Comment la BCE finance le dumping fiscal

Message  Roseau le Mer 13 Mar - 17:10

A partir de 5mn 30
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Evolution du PIB

Message  Roseau le Ven 26 Avr - 4:39

http://www.les-crises.fr/pib-trimestriel-irlande/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+les-crises-fr+%28Les-Crises.fr%29
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  Roseau le Mer 26 Juin - 22:19

Le journal "Irish Independant" fait scandale en Irlande
avec la transcription de conversations téléphoniques datant de 2008
de deux dirigeants de l’Anglo Irish Bank...
Le document sonore prouve qu'ils ont menti à propos de ses besoins en capital,
dans l’intention manifeste d’amorcer une pompe qui ne pourrait plus être arrêtée.
Plus de 30 milliards d’euros furent nécessaires...
déséquilibrant le budget irlandais et l’entraînant à demander un plan de sauvetage.
http://www.independent.ie/business/irish/anglo/
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty banquiers sauvés par chiffres"sortis de leur cul"

Message  Roseau le Ven 28 Juin - 3:28

sur le site suivant:
http://www.lesmotsontunsens.com/scandale-en-irlande-les-banquiers-sauves-par-des-chiffres-sortis-de-leur-cul-14358

L'Irish Independent a publié des enregistrements internes à l'Anglo Irish Bank, au moment de son sauvetage qui aura coûté 30 milliards d'euros, en 2008. On y entend des banquiers hilares, se moquant ouvertement des autorités financières, auxquelles ils ont refourgué des chiffres "sortis de leur cul" pour leur soutirer du flouze. Histoire d'une escrocrise en bande organisée...

Scandale Anglo Irish Bank

L'Anglo Irish Bank (AIB) a été sauvée par l'argent des contribuables, en 2008. De 30 à 40 milliards d'euros, selon les sources, soit un quart du produit intérieur brut irlandais. Et tout cela dans l'intérêt du peuple, entendait-on alors. Mais c'est une toute autre histoire que nous conte l'Irish Independent, qui vient de publier des enregistrements issus du propre système téléphonique de la banque.

Au cours de ces conversations, un des directeurs de la banque, John Bowe, explique en rigolant à un autre directeur, Peter Fitzgerald, non moins hilare, comment l'AIB a enfumé l'Etat irlandais. Objectif : ne réclamer en premier lieu qu'une petite somme, 7 milliards d'euros, alors que tout le monde, dans la banque, savait qu'il en faudrait beaucoup plus. Une fois que le premier chèque aurait été encaissé, l'Etat n'aurait dès lors plus le choix : il faudrait qu'il aille jusqu'au bout en continuant de régler les douloureuses à répétition, à grand coup d'argent public.

Un système cul par dessus tête

Comment a été choisi ce chiffre de 7 milliards ? Bowe l'affirme clairement : "Comme [David Drumm, qui était alors le pédégé de l'Anglo Irish Bank] le dirait lui-même, il est sorti de mon cul". Le tout suivi d'un éclat de rire. "S'ils [la banque centrale irlandaise] voient d'emblée l'énormité [des chiffres], ils vont peut-être décider de faire un choix. Tu vois ce que je veux dire ? Ils pourraient dire que le coût pour le contribuable est trop élevé... Si ça ne semble pas trop important au début, assez pour être important, mais pas au point de tout remettre en cause, alors je pense que l'on a une chance. Je pense donc qu'on pourra ensuite augmenter le montant, sournoisement", explique Bowe. "Ouais", répond Fitzgerald. "Ils mettent leur peau en jeu, et c'est ça, la clé".

Irlande Chiffres sortis de mon cul

David Drumm, qui a pris la tangente aux Etats-Unis dans la foulée, rigole tout aussi gaiement : "un jour, un milliard" blague-t-il, en se référant aux pertes que la banque centrale était condamnée à subir. A un autre moment, John Bowe se met à chanter "Deutschland Uber Alles" en évoquant la réaction négative de l'Allemagne sur cette aide publique. Dans un autre enregistrement, Bowe et Fitzgerald rient de nouveau de concert lorsqu'ils évoquent la naïveté des autorités, qui croyaient alors que la banque allait leur rembourser les prêts accordés.

"Pour la première fois, les contribuables peuvent avoir un aperçu des manigances banquières qui ont coûté sa souveraineté à l'Irlande", conclut amèrement le journal. Il est possible que ces enregistrements aient été en possession des autorités depuis 2009, mais rien n'aurait été fait depuis lors. D'autres révélations sont à attendre, ces prochains jours, qui impliqueraient des politiciens et des hauts fonctionnaires... La banque a été liquidée en début d'année, après avoir été nationalisée en 2009, des milliards d'argent public auraient pu être économisés. Mais ç'aurait été moins drôle, n'est-ce pas ?

Proverbe irlandais : "Chat timide fait souris effrontée"
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

République d'Irlande Empty Re: République d'Irlande

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum