Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -35%
KARCHER : promo sur nettoyeur haute pression K5 ...
Voir le deal
241.99 €
-29%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur mobile et réversible Argo Milo Plus – 13000 BTU/H
389 € 549 €
Voir le deal

Bangladesh

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Bangladesh Empty Bangladesh

Message  Gauvain le Jeu 24 Juin - 11:41

Grève salariale massive au Bangladesh :
23/06/2010 17:47








Dacca secouée par des émeutes d'ouvriers du textile



Ils
réclament une augmentation du salaire moyen, fixé à 23 € par mois en
2006 dans 700 usines qui fournissent les grandes marques occidentales,
dont H & M

Le groupe textile H & M a décidément
des soucis au Bangladesh. Outre les accusations de « pratiques fiscales
immorales » pour n’y avoir payé que 60 € d’impôt sur les sociétés en
2008, le groupe suédois a été confronté comme ses confrères occidentaux
à une grève de quatre jours des ouvriers du textile. Ce mouvement a
entraîné la fermeture de 700 usines qui emploient environ 800 000
personnes.

Selon les médias bangladais, la plupart des usines de confection
fermées à la suite de ce mouvement ont commencé à rouvrir mercredi 23
juin à Dacca, la capitale du Bangladesh. « Le climat d’anarchie et de
panique » semble avoir cédé la place à une « situation presque normale
», rapporte The Daily Star.Bangladesh Pix_transLes patrons n’ont proposé qu’une hausse de 3 € par mois

Bangladesh Pix_transQuelques
jours plus tôt, une manifestation rassemblant plus de 50 000 ouvriers
du textile avait dégénéré, faisant une centaine de blessés, vendredi 18
juin (plus de 200 selon le journal en ligne bangladais bdnews24.com).
Les ouvriers descendus dans les rues avaient érigé des barricades avec
de vieux pneus, mis le feu à des camions de livraison et lancé des
projectiles sur les forces de l’ordre pour la quatrième journée
consécutive.

À l’origine de ce mouvement violent, la revendication d’une
augmentation de salaires, parmi les plus bas au monde. Le salaire
moyen, fixé en 2006, tourne autour de 23 € par mois. Les ouvriers du
textile demandent à ce qu’il soit porté à 58 €.

Le gouvernement s’était engagé en avril 2010 à ce que les salaires
progressent mais les patrons des usines de confection n’ont proposé
qu’une hausse de 3 € par mois. Les entrepreneurs se disent étranglés
par la baisse de la demande étrangère et l’augmentation des coûts de
production liée à la crise de l’énergie et à des infrastructures en
mauvais état dans le pays.Bangladesh Pix_trans«Pouvoir proposer un salaire décent autour du 28 juillet»

Bangladesh Pix_transInsuffisant,
jugent les milliers d’ouvriers employés dans la zone industrielle
d’Ashulia, dans la banlieue de Dacca. Ils se sont mis en grève,
entraînant la fermeture de 700 usines qui fournissent les plus grandes
enseignes européennes et américaines (Wal-Mart, H & M, Tommy
Hilfiger, GAP et Levi Strauss). Ce secteur représente 80 % des
exportations annuelles du Bangladesh et emploie 40 % de la main-d’œuvre
industrielle du pays, pour la plupart, des femmes.

Devant l’importance de la grève, le ministre du travail, Khandaker
Mosharraf Hossain, a annoncé la tenue d’une réunion tripartite avec le
gouvernement, des patrons et des représentants d’ouvriers. Il espère «
pouvoir proposer un salaire décent autour du 28 juillet, respectant les
recommandations du comité », rapportent les médias bangladais.
Bangladesh Pix_trans
Anne-Fleur DELAISTRE
http://www.la-croix.com/Dacca-secouee-par-des-emeutes-d-ouvriers-du-textile/article/2430167/55400
Gauvain
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Bengladesh

Message  fée clochette le Ven 25 Juin - 14:26














Textile : retour au calme au Bangladesh après
les grèves





Des
revendications salariales dans 700 usines avaient tourné à l'émeute près de
Dacca . Les 800 000 ouvriers travaillant dans 700 usines
textiles situées au Bangladesh, qui étaient en grève depuis le 19 juin pour
réclamer des salaires plus élevés, ont repris le travail mercredi 23 juin. Le
mouvement avait provoqué de violentes manifestations, rassemblant plusieurs
dizaines de milliers de personnes et réprimées par les forces de l'ordre.



Mardi, dans la zone industrielle d'Ashulia, au nord de
Dacca, la police anti-émeute a tiré des balles en caoutchouc et des bombes
lacrymogènes sur les manifestants pour les disperser. Pour la quatrième journée
consécutive, ils avaient érigé des barricades avec de vieux pneus, mis le feu à
des camions, et lancé des projectiles sur les forces de l'ordre.



Ces mouvements ont créé un " climat de panique
et d'anarchie "
,
avec le saccage d'une cinquantaine d'usines, empêchant de livrer des commandes
à temps, selon le patronat des fabricants et des exportateurs de textile
(BGMEA). Celui-ci avait décidé le même jour la fermeture de ces usines jusqu'à
nouvel ordre.



Le ministre du travail, Mosharraf Hossain, avait alors
promis, à l'issue d'une réunion d'urgence avec le patronat du textile, des
hausses de salaires, mais avait aussi menacé de " mesures énergiques
"
les
manifestants. Mercredi, après avoir reçu l'assurance du gouvernement que la
sécurité serait garantie pour entamer des négociations, le BGMEA a décidé de
rouvrir les usines. Celles-ci travaillent aussi bien pour les enseignes
Walmart, H&M, Tesco, Carrefour, Metro que pour de grandes marques comme
Tommy Hilfiger, Gap ou Levi Strauss.



Les ouvriers exigent un salaire d'au moins 5 000 takas
(60 euros) par mois ; l'actuel salaire minimum, fixé en 2006, n'est que de 2
000 takas. Le Bangladesh est le pays où les ouvriers du textile sont le moins
bien payés de la planète, selon l'International Trade Union Confederation,
spécialisée dans le droit du travail et basée à Vienne (Autriche).



Les ouvriers affirment qu'ils ne peuvent plus subvenir
aux besoins de leurs familles, en raison de la récente hausse des prix des
biens de consommation. Rashida Akter, une jeune couturière de 23 ans employée
sur un site de Dacca, dit ainsi qu'il lui " est devenu impossible de
payer, comme par le passé, toutes ses factures avec un salaire de 1 200 takas
"
.



Au Bangladesh, l'industrie du textile représente 80 %
des exportations et pèse, dans la balance commerciale, 12 milliards de dollars
(9,8 milliards d'euros). Elle emploie quelque 2 millions de personnes, soit 40
% de la main-d'oeuvre nationale, réparties dans 4 000 usines. La plupart des
employées sont des femmes.



Selon Gildas Minvielle, directeur de l'Observatoire
économique de l'Institut français de la mode (IFM), le Bangladesh représente,
pour les fabricants de prêt-à-porter, une alternative à la Chine,
essentiellement dans le façonnage des vêtements bon marché et de la maille.



Jean-Marc Genis, le président exécutif de la Fédération
des enseignes de l'habillement ajoute que " toutes les grandes
enseignes font du "sourcing" en Asie, sans jamais concentrer toutes
leurs commandes dans un seul pays. Elles sont dispersées entre la Chine, le
Vietnam, le Bangladesh, le Cambodge, selon les prix et le savoir-faire local en
façonnage "
. Vu
l'extrême multiplicité des fournisseurs, si l'un ne peut pas effectuer une
commande, cette dernière est rapidement délocalisée ailleurs.



C'est l'essence même de la problématique sociale de la
mondialisation dans le secteur du textile. Aucun des pays n'a vraiment de prise
sur les commanditaires, ces géants du prêt-à-porter qui diversifient jusqu'à
700 ou 1 000 le nombre de leurs sous-traitants sur la planète entière. Cela
leur permet de jouer la concurrence, d'imposer les tarifs les plus bas et de ne
pas être trop dépendants de ces usines.



Cette tendance s'est accrue avec " le phénomène
de changes qui n'est pas favorable aux vêtements de grande consommation : ils
sont vendus en euros mais produits en zone dollar "
, souligne Evelyne Chabalier,
directrice des études économiques de l'IFM.



Nicole
Vulser (avec AP et AFP)



fée clochette
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 55
Localisation : vachement loin de la capitale

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Re: Bangladesh

Message  sylvestre le Ven 30 Juil - 11:34

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100729.FAP6217/bangladesh-le-salaire-des-ouvriers-du-textile-augmente-de-80.html

Bangladesh: le salaire des ouvriers du textile augmenté de 80%



DACCA (AP) — Le Bangladesh a décidé d'augmenter de 80% le salaire mininum de ses quelque deux millions d'ouvriers dans l'industrie textile, a annoncé jeudi le ministre du Travail. La mesure intervient après des mois de manifestations contre les bas salaires et les conditions de travail dans ce secteur.

Pour sa première revalorisation depuis 2006, le salaire minimum des ouvriers du textile passera à 3.000 takas (33 euros) par mois contre 1.662 takas (18 euros) actuellement, a précisé le ministre du Travail Khandaker Mosharaff Hossain.

"Nous avons essayé de notre mieux de répondre aux demandes des ouvriers", a-t-il assuré en annonçant l'augmentation, qui intervient après des mois de négociations avec les propriétaires des usines de confection. La nouvelle grille des salaires entrera en vigueur en novembre et comporte sept échelons, le plus élevé étant fixé à 9.300 takas (102 euros).

Les ouvriers et les organisations défendant leurs droits demandaient que le salaire mensuel minimum soit porté à 5.000 takas (55 euros). Selon la Confédération syndicale internationale, basée à Vienne, les ouvriers du textile au Bangladesh sont les moins bien payés au monde et n'ont pas les moyens d'acheter de la nourriture et de s'assurer un toit avec leurs maigres salaires.

Les exportations de vêtements, principalement vers les Etats-Unis et l'Europe, rapportent plus de 12 milliards de dollars (9 milliards d'euros) par an au Bangladesh, soit près de 80% de ses revenus d'exportation. Le secteur de la confection dans le pays compte 4.000 usines qui emploient plus de deux millions d'ouvriers, essentiellement des femmes.

Ces derniers mois, des milliers d'ouvriers demandant des hausses de salaires ont manifesté dans la rue, attaquant des usines et bloquant des routes à Dacca, la capitale. En juin, quelque 700 usines de confection dans un centre industriel proche de Dacca ont été fermées deux jours après des jours de violentes manifestations.

Les groupes Wal-Mart, Tesco, H&M, Zara, Carrefour, Gap, Metro, JCPenney, Marks & Spencer, Kohl's, Levi Strauss et Tommy Hilfiger importent l'essentiel de leurs produits textiles du Bangladesh. AP
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Re: Bangladesh

Message  sylvestre le Dim 1 Aoû - 22:41

http://www.mediapart.fr/node/88532

La révolte des ouvriers du textile au Bangladesh!
01 Août 2010 Par M. CHALLALI

De violents affrontements se sont déroulés samedi à Dacca, capitale du Bangladesh, entre des ouvriers du textile et la police. Après des mois de grèves et de manifestations pour réclamer l’augmentation de leurs salaires, ces ouvriers, les moins payés du monde dans leur secteur, et qui travaillent pour des grandes marques occidentales, le gouvernement, après une longue sourde oreille, n'a fini que par leur proposer une légère augmentation qu’ils refusent d’emblée.

Sous la pression d’un conflit qui dure et des manifestations violentes qui commencent à s'étendre à l'extérieur de Dacca, le gouvernement, patronat et syndicats ont décidé, à l’issue d’une négociation, de faire passer le salaire mensuel de ces ouvriers du textile de 1.662 takas par mois (19,1 euros) , salaire le plus bas du monde encore une fois, à 3.000 takas (34,5 euros). Décision jugé insuffisante à la fois par les ouvriers et les syndicats, et ils réclament 5.000 takas par mois (55,9 euros) pour «faire face à l'augmentation du coût de la vie». Et ils menacent d’appeler à une grève générale dans pays.


Durant les manifestations de samedi, des milliers d'ouvriers, principalement des ouvrières, ont bloqué les autoroutes, attaqué des usines et saccagé des commerces de Dacca. La police, qui a fait usage de gaz lacrymogène et des balles en caoutchouc pour disperser les manifestants a fait au moins 50 blessés et plus de 100 manifestants arrêtés, selon les syndicats.

«Plus de 20.000 ouvriers ont quitté leur travail et nombre d'entre eux ont affronté la police à coups de pierres. Nous avons tiré des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes pour les disperser» a indiqué à l'AFP un responsable de la police Nasir Ahmed. «Les manifestants ont également brûlé des pneus, bloqué la route une importante route reliant Dacca au nord du pays, s'en sont pris à des usines et ont contraint des policiers à reculer, au moins 10.000 ouvriers ont bloqué une route au sud de Dacca à Narayanganj». Les propriétaires d'usines étaient obligés de fermer leurs portes, expliquant que «la violence était quelque peu retombée mais que la situation était toujours tendue».


«Le gouvernement a simplement fait ce que les propriétaires des usines veulent, déclare Mosherafa Mishu, représentante du Forum des ouvriers du textile, cette offre n'est pas acceptable» indique la même source.

«Ces chaînes occidentales comme Wal-Mart, Tesco, H&M, Zara, Carrefour, Gap, Marks & Spencer, Levi Strauss, importent l'essentiel de leurs produits textiles du Bangladesh, où l'industrie emploie 3,5 millions de personnes, tout en bénéficiant d'incitations fiscales extrêmement généreuses du coût de production très bas et seul un très faible pourcentage du capital investi profite finalement au pays», constate l'association humanitaire Action Aid. «Le seul chiffre d'affaires d'H&M est supérieur au budget annuel total du gouvernement bangladais» souligne encore cette ONG.

La pauvreté et les conditions sociales déplorables dans ce pays qui compte parmi les plus pauvres du monde expliquent en effet cette attraction des grandes marques internationales qui font fabriquer leurs vêtements dans certaines des 4.000 fabriques textiles au Bangladesh. Coût du travail très bas va de fait avec une rentabilité très haute.


Et comme pour le Bangladesh le travail du textile représente 80% des ses devises, environ 12 milliards de dollars (9,1 milliards d’euros) ce qui est une quasi sinon une totale dépendance économique du pays, étant donné qu’il n’a pas une autre ressource équivalente, alors, des industriels du textile «branché», se permettent en toute conscience d’exploiter des ouvriers, la majorité des ouvrières, à 19 euros par mois, sous le prétexte que la concurrence entre multinationales est très rude dans ce secteur.



En juin dernier uniquement, même si la machine bien rodée de la mondialisation s’est quelque-peu affaiblie ces temps-ci avec «la crise», qui en réalité, il n’y a que les rouages périphériques qui ont cessé de chauffer comme avant, les exportations ont battu un record, en atteignant 1,72 milliard de dollars, un niveau jamais réalisé depuis quarante ans.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Bangladesh

Message  alexi le Dim 12 Déc - 12:28

AFP - 12/12/2010

Bangladesh : 3 morts dans des manifestations d'ouvriers du textile

Trois personnes ont été tuées et de nombreuses blessées dimanche alors que des dizaines de milliers d'ouvriers du textile ont violemment protesté dans la capitale Dacca et à Chittagong (sud-est) contre les bas salaires, a annoncé la police.

photo : Munir Uz Zaman, AFP La police a tiré à balles réelles et a utilisé des gaz lacrymogènes lors de ces manifestations violentes à Dacca et Chittagong au lendemain de la fermeture par le groupe sud-coréen Youngone de l'intégralité de ses 17 usines à la suite de manifestations des ouvriers.

Les ouvriers du textile protestent contre le fait qu'une augmentation des salaires décidée le mois dernier n'ait pas été appliquée.

"Trois personnes ont été tuées, dont un conducteur de rickshaw, mort après avoir reçu une brique", a indiqué Meshbahuddin, chef de la police de Chittagong.

Une cinquantaine de personnes ont été blessées dans une zone industrielle de Chittagong où 20.000 ouvriers ont attaqué des usines et un poste de police, a-t-il ajouté.


alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Re: Bangladesh

Message  sylvestre le Mer 28 Nov - 12:35

sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Re: Bangladesh

Message  Roseau le Mar 4 Déc - 6:01

De nouveaux heurts ont opposé, lundi 3 décembre, au Bangladesh la police à quelque 10’000 ouvriers du textile manifestant pour de meilleures conditions de travail,après l’incendie qui a coûté la vie à 110 d’entre eux, le 24 novembre, dans une usine près de la capitale, Dacca.

Selon le directeur adjoint de la police chargé du secteur industriel, Moktar Ali, une fausse rumeur faisant état d’un nouvel incendie dans une usine a déclenché des manifestations à Ashulia, une zone industrielle abritant plus de cinq cents usines de confection dans la périphérie de Dacca.

UNE CINQUANTAINE D’USINES FERMÉES

“Il y avait environ 10’000 ouvriers. Ils ont bloqué une route à Ashulia et s’en sont pris à des véhicules et à des usines”, a déclaré M. Ali. La police a tiré des balles en caoutchouc et des grenades lacrymogènes pour disperser les manifestants, qui ont répliqué en jetant des pierres, a-t-il ajouté, précisant qu’une cinquantaine d’usines avait fermé par crainte de vandalisme et de nouvelles violences.

L’incendie le 24 novembre dans l’usine Tazreen Fashion, à Ashulia, a fait 110 morts, dont de nombreuses femmes, parmi les ouvriers qui travaillaient pour des marques occidentales et dont le revenu minimum mensuel est de 28 euros.

Depuis le drame, des militants pour le droit du travail et des ouvriers manifestent presque quotidiennement à Ashulia et à Dacca. La Clean Clothes Campaign, une association de défense des travailleurs du textile dont le siège se trouve à Amsterdam, affirme qu’environ 700 employés de la confection sont morts dans des incendies depuis 2006 au Bangladesh, devenu le deuxième pays exportateur au monde de vêtements.

(LeMonde.fr avec AFP, 3 décembre 2012)
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty GG ce jour

Message  Roseau le Lun 4 Mar - 20:17

http://tendanceclaire.npa.free.fr/breve.php?id=4365
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Re: Bangladesh

Message  Roseau le Ven 29 Mar - 14:51

La sécurité des ouvriers du textile menacée au Bangladesh et Pakistan
http://www.novethic.fr/novethic/rse_responsabilite_sociale_des_entreprises,ressources_humaines,conditions_de_travail,la_securite_ouvriers_textile_menacee_bangladesh_et_pakistan,139479.jsp?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_content=novethicInfo&newsletter=ok
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Re: Bangladesh

Message  Copas le Ven 26 Avr - 13:33

L’effroyable bilan du terrorisme patronal
Un immeuble à Dacca s'écroule avec des centaines d'ouvriers et d'ouvrières dedans


Le bilan des victimes c'est accrut d'heure en heure depuis 2 jours.
Il y aurait à minima 290 morts déjà comptabilisés , probablement plus de 300 morts.

Bangladesh 19910410

Les patrons faisaient travailler dans cet immeuble 3000 personnes dans une série d'ateliers à chaque étage. L’immeuble qui s’est effondré comptait neuf étages, et abritait cinq entreprises textiles, employant plusieurs milliers d’ouvriers, surtout des femmes, pour des salaires de 40 à 50 dollars par mois.

Les fissures apparus dans l’immeuble depuis un moment avaient été dénoncées ne suscitant aucune mesure d'évacuation des patrons, ni de réparations . Et quand celles-ci avaient été vraiment très grandes ils ont exigé des travailleurs de continuer de travailler dedans.

Dés l’effondrement des milliers d'ouvriers volontaires se sont précipités pour sauver les rescapés et faire des chaines humaines évacuant les blessés, les morts, dégageant les décombres. Cette solidarité s'est produite alors que l'intervention de l'état a constitué en la mobilisation dans un premier temps de policiers anti-émeutes.


Bangladesh 19908610


Le bilan monstrueux a suscité une immense colère et des centaines de milliers de travailleurs sont sortis dans la rue et dans plusieurs cas ont pourchassés les policiers accusés d'avoir laissé faire .

Bangladesh Md0_li10
Policiers pourchassés par les travailleurs

Des dizaines de milliers d'ouvriers ont attaqué des usines, fait fermer des usines textiles qui voulaient continuer de produire sans respect de ce qui se passait, renversé les véhicules rencontrés, détruit les échoppes croisées en exigeant l'arrestation et l’exécution des patrons.

La responsabilité des commanditaires a été dénoncée et leur jugement demandé (les marques européennes, américaines, japonaises, chinoises, etc, sont visées).

Un responsable de la police aurait dit que «La situation est très instable. Des centaines de milliers d’ouvriers participent à la manifestation».

Un cri de colère « Mourn not, protest » (Ne portez pas le deuil, protestez !).

Ce drame du au terrorisme patronal est un terrible jour pour les travailleurs du monde entier. L'identification des commanditaires français des patrons locaux doit être facilitée et leur mise à disposition judiciaire pour qu'ils répondent de leurs actes face aux travailleurs de Dacca exigée.




Immeuble écroulé au Bangladesh : le bilan monte... par lemondefr


Dernière édition par Copas le Dim 28 Avr - 15:12, édité 1 fois
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Re: Bangladesh

Message  Copas le Sam 27 Avr - 21:06

Nous en sommes à 351 morts et plus de 1200 blessés.

Il reste encore entre plusieurs dizaines à 900 disparus suivant les sources.


Les multinationales doivent payer, les groupes du textiles doivent payer, les marques d'hypermarchés qui recherchent dans le monde les travailleurs low cost, maltraités et mal-payés doivent payer.

Bangladesh Bangla13
Bangladesh Bangla14
Bangladesh Bangla15



2300 ouvriers et ouvrières survivants ont été arrachés aux linceuls de pierre du patronat bengali.

Cette tragédie doit être prise en compte dans tout le prolétariat du monde, particulierement dans les états comme l’Espagne, la Grande-Bretagne et la France où sont planqués les commanditaires du terrorisme patronal qui a sévit à Dacca, les vrais profiteurs de cette horreur, ceux qui ont estimé que les ouvriers en France, puis en Afrique du Nord, puis en Chine se défendaient trop et coutaient trop chers.

Les travailleurs bengalis se débattent avec ces fauves maintenant nés sur nos rivages et tirant les ficelles à partie de l’Europe, trouvant des patrons bengalis pour accomplir leurs tâches mortifères.

4500 usines sont maintenant pratiquement à l’arrêt au Bangladesh sous le coup des grèves et de la rage de la classe ouvrière de ce pays.

Le patronat du secteur a décrété fériés samedi et dimanche . Les syndicats ont lancé un appel à la grève pour dimanche afin d’exiger de meilleures conditions de travail.

Ne laissons pas seuls les ouvriers bengalis (20% du textile français) face à nos ennemis communs, face au terrorisme patronal international
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty la galerie des monstres (les commanditaires)

Message  Copas le Dim 28 Avr - 13:29

376 martyrs du terrorisme patronal au dernier bilan.

On en sait plus sur l’enquête sur les commanditaires .

http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/04/28/le-proprietaire-de-l-immeuble-effondre-au-bangladesh-arrete-a-la-frontiere-indienne_3167883_3234.html

Bangladesh Pic3010

Ceux qui ont reconnu être avoir été des commanditaires :

Textile Audit Company (Espagne)
Mango (Espagne)
Primark (Grande Bretagne)
Bon Marché (anglais)
Corte Ingles (Espagne)
Joe Fresh (Canada) marque vendue dans les supermarchés Loblaw

Ceux qui ne l’ont pas reconnu mais dont les vêtements auraient été photographiés dans les décombres par des journalistes ou présents sur une liste fournie par la Fédération des ouvriers du textile et de l’industrie au Bangladesh qui auraient constaté les étiquettes in situ :

"Tex" la marque maison des fringues de Carrefour
C & A groupe belgo-allemand
United Colors of Benetton"
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Les lecteurs du figaro internet ont-ils une âme ?

Message  Copas le Dim 28 Avr - 21:48

L'industrie du textile embarrassée par le drame au Bangladesh

Commentaires sur le site du figaro sur un article traitant des embarras de l'industrie textile à propos de la tragédie de Dacca
Un haut le cœur quasi généralisé :

l’appât du gain. Leur donner de meilleures conditions c'est diminuer les profits.

Le commerce équitable commence par nous-même


Si nous n'achetions pas, ils ne vendraient pas.


..autour des 30 euros par mois...?
YAhou! Et dire que les ponces de Golmans sachs avec Draghi à la BCE avec La-garde des banques, voudraient imposer surtout à la France de baisser leur salaire de 30%! (info d 'il y a 2 semaines). On est encore loin du compte mais patience avec les pro-européens et Barnier, le Commissaire européen des banquiers de la Zone euro, ce qui est impossible deviendra possible!..


Quand on fait le tour chez C&A il n'y a que des vêtements fabriqués dans ces pays .Pas un fabriqué en France <; quand vous le lavez c'est la cata / Si vous frottez une tache la laine fout le camp !! J'AI ACHETÉ Un GILET JE N4Y VAIS PLUS <;


Voir certaines réactions est parfois choquant. Celui qui a la responsabilité de la délocalisation c'est l'ouvrier ou l'employé. On parle couramment des patrons mais les patrons ne l'ont fait que parce qu'il y avait un marché, des clients qui étaient justement les ouvriers. Ce sont les ouvriers qui ont scié la branche sur laquelle ils étaient assis à vouloir s'embourgeoiser rapidement. A tout vouloir, tout de suite, avec leur salaire de misère, il fallait fabriquer ailleurs. Ensuite sont venues la délocalisation et la montée du chômage. Logique ! Dès que l'Etat ne pourra plus financer les aides diverses, le chateau de cartes s'écroulera. C'est demain ! Espèrons que cela ne surprendra personne !


Les 81 $ minimum mensuel des ouvrieres du textile au Cambodge sont faibles aussi, il y a quelques temps c'etait 61 $ minimum. Pas mal d'ouvrieres ici se sont evanouies dans les ateliers (conditions de travail : chaleur, cadences, alimentation carencee).

Le travail en France coute trop cher parce que les ouvriers francais veulent des ateliers en dur.

chaque fois que NOUS achetons des produits à petit prix fabriqués dans tous ces pays dits " en voie de développement", nous sommes, et je pèse mes mots, des SALOPARDS complices du maintien de tous ces gens dans un état d'esclavage afin de satisfaire nos petits caprices de gens gavés et qui ne s'en rendent même pas compte...


Ils mettent une partie de la France au chômage et en plus ils mettent des hommes et des femmes, des enfants aussi, en danger de mort...
Nous sommes revenus au temps de Germinal, avec les commerçant et frabriquants de textiles sans scrupules qui faisaient travailler les gamins, gamins s'endormant sur les machines et récoltant un bras ou une main coupée... Voilà donc LA REVOLUTION INDUSTRIELLE EN MARCHE ARRIERE ! Quelle honte : ils exploitent à l'extérieur et rendent miséreux à l'intérieur, et il faudrait les applaudir ?

abominable de découvrir que des grandes marques qui vende cher leurs vêtements l’achète souvent au poids a des esclavagistes pour presque rien que du bénef dans les poches des actionnaires pendant que les pauvres n'en peuvent plus de ses restrictions au nom de la dette pendants ce temps les mêmes s'en mettes pleins les poches il y a vraiment quelque chose a revoir
(excuser les fautes bien involontaires)

Pour l'industrie textile, tout comme pour l'ensemble des affairistes régnant sur cette planète, l'argent n'a pas d'odeur et la fin justifie tous les moyens...


Tiens pourtant l'ump nous rabat à longueur de journée sur le coup du travail, et bien voilà la solution 30 euros par mois, sécurité minimum, profits maximums , bon de temps en temps il y a 1 petit accident, bon c'est emmmerdant pour la marchandise perdue, la main d'oeuvre c'est pas grave avec le taux de natalité du bangladesh ça ne manque pas, voilà le monde dont rêvent le medef et l'ump.


S'ils sont inquiets pour leur marchandise, ils trouveront bien d'autres fournisseurs qui sacrifieront, eux aussi la santé et la vie de leurs ouvriers sous payés et mal traités.D'autant que leurs clients ne seront pas regardants !
Je suis totalement d'accord avec Anne, et il n'y a pas que pour les jeans. Ceci étant dit, comment on fait ? Tant que l'on aura pas trouvé la solution, l'indignation me semble bien faire preuve d'une hypocrisie sans retenue.

Zut, un moment de compassion, dans un monde d'actionnaires....Pourvu que cela ne dure pas, la bourse à autre chose à faire....
Seule compte le fric, le reste ...

Nonpeutetre, l'esclavagisme n'a pas attendu le 18ème et la quête de richsesses non plus ...

Pour revenir au drame, nos familles sont très contentes de trouver des jeans à 10 € chez Carrefour pour habiller les gamins. Or tout le monde sait qu'un jean à 10 € n'a pas été fait en France, ce n'est même pas une heure de Smig...
Alors, foin d'hypocrisie !
je pense à d'autres marques dont les prix plus qu'élevés me faisaient penser que c'était fabriqué en France et non même pas.
Il faut toujours se rappeler quand on parle du cout du travail du % dans le prix des produits et il est parfois infime. Ces sociétés et d'autres devront répondre devant leurs clients et j'espère devant la justice bengalie.

Un photographe de l'AFP a pris des clichés de chemises bleues étiquetées "United Colors of Benetton"

Voilà de quoi faire la prochaine campagne de pub de Benetton. Oliviero Toscani pourra enfin utiliser un bon cliché pour illustrer que "La Pub est une charogne qui nous sourit".

Ce drame a au moins le mérite d'ouvrir les yeux aux gens. Tous les peuples du monde sont aujourd'hui sous la coupe d'un matérialisme païen, né au 18ème siècle avec l'idéologie franc maçonne. On appelle parfois ce système maçonnique le « nouvel ordre mondial ». Ce matérialisme païen peut être privé ou d'État. Quand il est privé, on le nomme plus souvent capitalisme. Quand il est d'État, on parle plus souvent de socialisme ou communisme, qui ne sont donc en réalité que du capitalisme d'État, encore plus dur et inhumain que le capitalisme privé. Ce matérialisme franc maçon n'a qu'une idole, le veau d'or, l'argent, qui n'a pas d'odeur et achète les consciences. La masse des autres êtres humains n'est là que pour permettre à ces élites dirigeantes d'amasser de plus en plus de richesses. Ce « nouvel ordre mondial » n'est qu'un « nouvel esclavagisme mondial ».


le plus scandaleux se sont les marges que se font ces requins de l'habillement multinational et de la distribution ! acheté 1 euros pièce vendu 25 euros ! et l'Etat se sucre au passage avec les taxes et impôts évidemment !


Je lis plus bas que l'on parle de jeans a 10 Euros et je suis d'accord qu'il ne faut pas être étonné des conditions de travail des ouvriers... Mais, là,en plus, il s'agit aussi de grande marque qui vendent leurs fringues la peau du c.. alors qu'ils les font fabriquer pour une misère... De toute façon dans les deux cas,c'est une honte..


parce qu'ils vont nous faire croire qu'ils connaissent pas les conditions de travail


Mais non, puisqu'on vous dit et qu'on vous répète que ces gens là sont des créateurs de richesse qu'il faut absolument admirer, même qu'on est jaloux si on ose critiquer.
De plus, on fait travailler des enfants et on vient manifester pour dire "protégeons les enfants, il leur faut un papa et une maman" mais on se précipite acheter dans les magasins de ces marques avant la prochaine manif... Belle bande d'hypocrites.

silence, on tue...

TOUS COUPABLES ..HONTEUX PROFITER DE LA PAUVRETÉ DES GENS POUR S ENRICHIR ... MAIS QUAND ON ACHÈTE UN JEAN A 10 EURO IL FAUT SE POSER LES BONNES QUESTIONS


Le capitalisme (qu'il soit privé ou étatiste) est l'une des formes les plus inhumaines du matérialisme païen. Son seul dieu, son idole, c'est l'argent, le capital. Une vie humaine n'a de valeur aux yeux des capitalistes que par l'argent qu'elle peut leur rapporter. Ils se moquent donc bien de 1.000 esclaves morts, quand ils en ont tant qu'ils veulent à leur disposition.

honte a s'est enseigne
les nouveaux négriers


Lorsque l'on fait le choix de faire travailler des gens qui vivent très pauvrement, l'on ne voit pas la misère de ces gens? Comment ces entreprises osent elles (aussi bien les locales que les francaises) surtout les françaises peuvent retoutner au moyen age UNIQUEMENT POUR DE L ARGENT? honte, perversité et assassins tels sont les mots qui me viennent lorsque l'on voit cela. et ces gens là osent se pavaner dans leur richesse sans état d'ame? je les condamne sans aucun jugement que l'on prenne tous leur avoir et donnons les aux parents des victimes,

Toute l'Asie travaille pour le reste du monde...mains d'oeuvres bons marchés...12/14h par jour pour un bol de riz et nos belles démocraties se mettent sur le cul la sueur des pauvres!
Triste réalité d'un monde qui marche sur la tête!

Un jean à 10€ ça n'a pas de prix !!

Simplement embarrassé ??? si nous avions un vrai pouvoir et en France et en UE et non en collusion totale avec le monde financier ... Députés et européens et nationaux devraient mettre en place une commission d'enquête sur qui profitent de l'exploitation humaine si proche de l'esclavage et qui alimentent nos boutiques ... mais voilà .. ils resteront juste embarrassés!!!
tout comme nous continuerons à acheter les fruits de l'esclavagisme économique!
Le 28/04/2013 à 16:45

Est-ce la faute à CRF, Auchan, Wal-mart ou bien cela est simplement du "notre faute" ??? qui achète le moins cher possible ? qui coure les promotions ? Qui préfère suivre la mode plutôt que de remplir le frigo ??? si les critères d'achat étaient la qualité du produit, la protection de la nature lors de la fabrication, les kilomètres parcourus pour acheminer ces containers....les conditions des salariés...mais non, le seul critère c'est le prix...tout vient de là. Pas la peine d'accuser la GMS...nous avons le pouvoir de choisir...c'est finalement le seul pouvoir qu'il nous reste.

Quand vous achetez un jean à 10 € et des godasses à 15 €, ne vous posez-vous pas la question de leur origine???


Espérons surtout que cela ne gâchera pas les vacances des frères Benetton dans leur 10 000 ha de Patagonie où ils aiment tant vivre loin des foules de la "diversité"


La pression sur les salaires depuis 20 ans amènent les gens à toujours rechercher les petits prix d'où les délocalisations qui créent le chômage ici et l'esclavage là bas

Le capitalisme est criminel.

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty La terreur "Made in capitalism"

Message  Antonio Valledor le Lun 29 Avr - 19:13


http://www.avanti4.be/analyses/article/made-in-bangladesh

Antonio Valledor

Messages : 160
Date d'inscription : 01/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Un appel à la solidarité avec les travailleurs

Message  Roseau le Mar 30 Avr - 4:20

ALAM Badrul, BKF
http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article28531
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Re: Bangladesh

Message  Roseau le Mar 30 Avr - 13:46

Made in Bangladesh: la terreur du capitalisme et quelques traits d’une économie «dominée»

Par Vijay Prashad et Charles-André Udry
http://alencontre.org/asie/bangladesh/made-in-bangladesh-la-terreur-du-capitalisme-et-quelques-traits-dune-economie-dominee.html
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Re: Bangladesh

Message  Copas le Sam 4 Mai - 1:17

Dernier bilan, 501 morts et encore 149 disparus officiellement (il y a des désaccords sur les disparus).

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Bangladesh : une tragédie pas si lointaine que ça…

Message  Resistance-politique le Dim 5 Mai - 23:06

Bangladesh Bangladesh-01


À Dacca, au Bangladesh, ce sont finalement plus de cinq cents personnes qui ont trouvé la mort dans l’effondrement d’un immeuble qui accueillait des ateliers textiles liés avec l’Occident par des relations d’affaires. Cette tragédie nous amène une fois de plus à nous interroger sur les conditions inhumaines auxquelles sont soumis les travailleurs locaux.

Finalement, qui est le plus coupable ? Un État qui ne fait rien pour améliorer les conditions de travail et la santé de ses citoyens, ou les sociétés occidentales, sans scrupules si ce n’est le seul profit, qui lui passent commande des chaussures et des vêtements que nous portons aujourd’hui ? Difficile de répondre. Toujours est-il que les victimes de cette nouvelle catastrophe ouvrière s’ajouteront aux 2.300.000 personnes qui meurent chaque année d’un accident ou d’une maladie lié au travail.

Même l’Union européenne y est allée de son couplet. « L’Union appelle les autorités bangladeshies à agir immédiatement en vue de garantir que les usines du pays respectent les normes internationales… », peut-on lire dans un communiqué publié par Catherine Ashton, haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et par de Karel De Gucht, commissaire en charge du commerce. L’UE avait déjà exhorté le Bangladesh à suivre les normes de l’OIT en janvier après l’incendie de deux usines, dont l’un en novembre 2012 avait déjà causé la mort de 112 personnes.

Les déclarations de l’Union européenne ressemblent malheureusement fort à un discours convenu et il y a fort à parier qu’aucune sanction ne sera prise au final. Car dans le système capitaliste, ce sont les profits et les affaires qui comptent. Au Bangladesh, l’industrie textile emploie trois millions de personnes (dont 90 % de femmes), et plus des trois quarts des exportations du pays proviennent de ce secteur. Mais les salaires n’y dépassent pas cinquante euros par mois et les 4.500 usines y sont surnommées les « ateliers de la misère ». Des coûts de production imbattables ! Rien d’étonnant dans ces conditions à ce que l’Union européenne achète 60 % des exportations textiles du Bangladesh : 8 milliards d’euros en 2011, 8,6 en 2012. Il faut dire que le pays asiatique jouit d’une clause d’accès préférentiel au marché européen.

L’union européenne a donc sa part de responsabilités dans cette tragédie. Mais plutôt que de pointer du doigt tel ou tel pays, c’est le système économique dans son ensemble qu’il faut revoir. Une réalité s’impose en tout cas comme une évidence : le capitalisme ne tient aucun compte des droits humains qu’il préfère sacrifier sur l’autel du profit.

Capitaine Martin

http://www.resistance-politique.fr/article-bangladesh-une-tragedie-pas-si-lointaine-que-a-117593939.html
Resistance-politique
Resistance-politique

Messages : 113
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Lille

http://www.resistance-politique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Re: Bangladesh

Message  Copas le Lun 6 Mai - 10:10

610 morts au dernier bilan de l'immeuble abritant des ateliers de confection

L'orientation est de se saisir des responsables et principaux actionnaires des grands groupes du textile européen pour qu'ils aillent rendre des comptes sur leurs responsabilités à Dacca devant les travailleurs concernés et leurs familles.

Ça calmerait certainement leur frénésie à pousser à une surexploitation aux portes de l'horreur.

Tous les dirigeants d'entreprises et principaux actionnaires, qui ont fait fabriquer dans ces ateliers de cet immeuble, doivent être mis en cause et livrés aux travailleurs bengalis concernés afin de répondre de leurs actes.

Le dernier bilan est de 610 morts selon les autorités militaires, plus d'un millier de blessés.

Ouvrières, familles
Bangladesh 31684810
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Re: Bangladesh

Message  Copas le Mer 8 Mai - 19:50

L’effondrement de l'immeuble qui abritait 3000 ouvrières et ouvriers à Dacca

"Le bilan s'élève désormais à 803 morts", dont 790 personnes retrouvées dans les ruines et 13 décès de blessés ayant succombé à l'hôpital, a indiqué un porte-parole de l'armée en charge des secours.

Tous les jours des corps sont dégagés. Cette catastrophe et ce crime contre la classe ouvrière n'en finit plus de compter ses victimes. 2437 personnes ont été secourues vivantes.
Les chiffres sur le nombre d’ouvrières et d'ouvriers présents au moment de l'accident sont dés lors discutables.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Garantissez la sécurité dans les usines

Message  Roseau le Jeu 9 Mai - 0:37

Une campagne LaborStart en partenariat avec IndustriALL, représentant au niveau international, 50 millions de travailleurs dans 140 pays à travers les chaînes d’approvisionnement de la mine, de l’énergie et de la production industrielle.
http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article28610
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Re: Bangladesh

Message  Copas le Jeu 9 Mai - 22:44

Dernier bilan de l'immeuble écroulé de Dacca : 912 morts

Malheureusement, tout est loin d'être dégagé, il se peut que le bilan final soit bien plus terrible.
Les rescapés ont manifesté à nouveau pour la justice et pour être payés. Ils n'ont plus rien depuis longtemps déjà.

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Re: Bangladesh

Message  sylvestre le Ven 10 Mai - 12:35

Campagne intéressante de la confédération syndicale britannique : contre l'idée que les mauvaises conditions au Bangladesh sont de la faute des travailleurs pauvres en occident qui veulent des habits pas chers, un appel à faire pression sur le gouvernement bangladais pour augmenter les salaires et améliorer les conditions de travail.

Bangladesh Tshirt-goingtowork
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Re: Bangladesh

Message  Roseau le Ven 10 Mai - 14:01

La Confédé a raison, il faut commencer par là,
mais il faut aller plus loin!

A ce propos, j'ai vu l'émission consacrée au sujet sur France5
http://www.france5.fr/c-dans-l-air/economie/tissus-100-pour-sang-bangladais-38869Q
A la question discutée "qui est responsable, le donneur d'ordre, le fabriquant ou le consommateur"'
quelques réponses bien intentionnées, ou même en partie justes,
mais pas un seul pour dire l'essentiel:
Aucun, car le responsable c'est le capitalisme.
Ce n'est pas un problème de personnes qui devraient changer de comportement!
Tant que les peuples n'exproprieront pas le capital,
sa dynamique, à travers l'accumulation exigée par la concurrence,
se fera aux dépens de l'homme, et de plus en plus de la nature.

Il y avait Aguiton...que certains ont connu jeune.
Ca fait un moment qu'il se traine en pantoufles,
mais depuis qu'il a rejoint le Foin de Gauche,
il vaut même plus un fétu d'herbe...

Conclusion:
- campagne Anti-K
- appui aux luttes pour les droits des travailleurs (ce que font nos camarade MR sur place)
- solidarité immédiate, comme proposé ci-dessous
Enfin, pour votre agitprop, la meilleure source d'infos en français sur Bangladesh
Une mine!
http://www.europe-solidaire.org/spip.php?rubrique455

Europe solidaire sans frontières (ESSF) soutien une initiative de solidarité financière initiée par un mouvement paysan, membre de Via Campesina, avec lequel nous collaborons : la Bangladesh Krishok Federation (BKF). Bien des ouvrières et ouvriers victimes de l’effondrement du Rana Plaza sont d’origine rurale et leurs familles se trouvent toujours au village. L’aide multiforme – matérielle, financière, politique, légale – doit être assurée des campagnes aussi, en complément des actions engagées à Dacca.

Pour envoyer des dons

Mentionnez « Bangladesh » sur au dos des chèques ou pour les transferts.

Chèques
Les chèques en euros seulement et payables en France à l’ordre d’ESSF doivent être envoyés à :
ESSF
2, rue Richard-Lenoir
93100 Montreuil
France

Banque :
Crédit lyonnais
Agence de la Croix-de-Chavaux (00525)
10 boulevard Chanzy
93100 Montreuil
France
ESSF, compte n° 445757C

Références bancaires nationales (RIB) :

Banque : 30002
Indicatif : 00525
N° de compte : 0000445757C
Clé : 12
Compte au nom de : ESSF

Coordonnées bancaires internationales :
IBAN : FR85 3000 2005 2500 0044 5757 C12
BIC / SWIFT : CRLYFRPP
Compte au nom de : ESSF

Paypal : vous pouvez aussi transférer vos dons via Paypal (voir la commande placée en haut à gauche de la page d’acceuil).

En France, ces dons donnent droit à des déductions d’impôt. Il nous faut votre adresse pour vous envoyer un reçu fiscal (en général indiquée sur les chèques).

Nous vous tiendrons régulièrement informés via notre site de la situation et de l’utilisation du fonds de solidarité.


Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Re: Bangladesh

Message  Copas le Ven 10 Mai - 22:31

"Le nombre de morts s’élève maintenant à 1.006" suivant un porte-parole de l’armée.
(ce matin)

Les plus de 2400 rescapés et rescapées souffrent souvent de blessures multiples, fractures, un grand nombre ont du être amputées.
On demeure effaré de voir que les ruines de l’immeuble ne sont pas encore complétement dégagées. Ce qui signifie que le bilan sera hélas encore plus lourd.

Nous sommes confrontés maintenant à des chiffres qui rejoignent les pires catastrophes ouvrières mondiales de l’histoire. Le terrible bilan de la La catastrophe de Courrières du 10 Mars 1906, ses 1099 morts n’est plus très loin.
Cette catastrophe de Courrières fut un virage et un acte fondateur de la CGT et d’un mouvement ouvrier nouveau dans les premières années du 20eme siècle, elle provoqua d’immenses tensions sociales et des reculs de la bourgeoisie face à un mouvement ouvrier en colère.

La catastrophe de Courrières du 10 Mars 1906
http://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe_de_Courri%C3%A8res

Bangladesh Chapea10
Bangladesh Catast12

Près du deuil les forces de répression ne sont jamais loin, de Courrières au Rana Plaza de Savar.

Le Bangladesh vit ce moment important, dans le sang et les larmes, où son prolétariat doit sentir la solidarité du mouvement d’un prolétariat devenu maintenant planétaire.

Nous ne pouvons oublier que les donneurs d’ordre des trusts européens furent ceux qui détruisirent le textile en Europe pour chercher en Tunisie, au Maroc et en Turquie des travailleurs moins chers, avant de rebondir face aux résistances de ces travailleurs vers la Chine et l’Indonésie, puis face à des travailleurs là aussi qui ne s’en laissaient pas compter exploitent maintenant au Bangladesh, en Birmanie (où les ouvrières ont mené une série de grèves dures et difficile face aux prédateurs internationaux), au Cambodge (où les ouvrières se battent durs face à un pouvoir violent et pro-patronal).

C’est une bataille planétaire d’un capital planétaire face à un prolétariat planétaire.

Les travailleurs du Bangladesh se battent dans des conditions extrêmement difficiles depuis des années, pour des droits élémentaires et fondamentaux, le salaire, les conditions de travail, le respect, le droit d’organisation, la santé, etc.

Ce prolétariat là honore celui de la planète et fait face à la violence déchainée des trusts européens (entre autres) qui ont cassé en Europe et sont toujours prédateurs sur ce dernier sous-continent où ils vendent le fruit de leurs rapines.

Il est hors de question que ce prolétariat soit laissé seul face à des prédateurs communs.

A minima c’est bien qu’il n’y ait pas de réunion de syndicats, initiatives ouvrières, partis politiques, en Europe sans d’abord un mot de solidarité et de fraternité avec les ouvrières de Dacca écrasées par ce qui ressort d'un terrorisme patronal mondial.

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bangladesh Empty Re: Bangladesh

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum