Cambodge

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Cambodge Empty Cambodge

Message  sylvestre le Mer 28 Juil - 12:16

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/07/27/97001-20100727FILWWW00295-cambodgegreve-intervention-policiere.php

Cambodge/grève: intervention policière
Reuters
27/07/2010 | Mise à jour : 09:56 Réagir
Au moins neuf ouvrières d'une usine de confection près de Phnom Penh ont été blessées aujourd'hui lorsque la police anti-émeutes est intervenue pour mettre fin à un mouvement de grève d'une semaine.
Une centaine de policiers, dont une cinquantaine étaient en tenue anti-émeutes et armés de fusils d'assaut ont tenté de contraindre quelque 3.000 ouvrières à retourner dans leur usine des faubourgs de Phnom Penh, où sont fabriqués des vêtements pour Gap, Benetton, Adidas ou Puma. Plusieurs ouvrières ont été jetées au sol et frappées, a constaté un journaliste de Reuters. Au moins neuf d'entre elles ont été blessées, a dit Srey Kimheng, responsable syndical.

L'industrie textile a été particulièrement affectée par la crise au Cambodge, où il s'agit du troisième plus important secteur économique derrière l'agriculture et le tourisme.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  sylvestre le Ven 10 Sep - 14:42

http://www.cambodgesoir.info/index.php?option=com_content&view=article&id=37244%3Atextile--le-preavis-de-greve-est-maintenu&catid=19%3Asociete&Itemid=38

Textile : le préavis de grève est maintenu


La Fédération des syndicats des ouvriers du Cambodge et la CCAWDU ont pris acte de l’échec des négociations avec le patronat.

©Archives CSH

©Archives CSH

Une grève massive devrait se tenir du 13 au 18 septembre dans les usines textiles, les syndicats indépendants et le patronat ayant échoué à trouver un accord sur les salaires, a annoncé Ath Thorn, président de la Coalition of Cambodian Apparel Workers Democratic Union (CCAWDU).

Le Gmac, principale organisation patronale du secteur textile, a rencontré lundi 6 septembre les deux syndicats indépendants dirigés par Ath Thorn et Mam Nhim qui ont refusé de signer l’accord du 8 juillet dernier, portant le salaire minimum à 61 dollars par mois.

Le Gmac a rejeté la proposition des syndicats de porter le salaire minimum à 75 dollars et d’accepter la tenue de négociations annuelles sur les rémunérations. Il a également refusé de discuter avant le mois de novembre des augmentations annexes (indemnités de repas, ancienneté, assiduité) et de l’étendue des augmentations à l’ensemble des ouvriers.

Les 125 délégués syndicaux de la Fédération des syndicats des ouvriers du Cambodge et la CCAWDU, réunis le 8 septembre à Phnom Penh, ont approuvé le maintien du préavis de grève pour le 13 septembre.

Cheat Khemara, représentant juridique du Gmac, a indiqué à Cambodge Soir Hebdo que Ath Thorn « devrait prendre ses responsabilités » en cas de mouvement social, qui aura pour conséquences des « coupes salariales pour les grévistes » et « l’impossibilité pour les entrepreneurs d’honorer leurs commandes ».

« Je demande aux ouvriers de ne pas cesser le travail. Les syndicalistes doivent respecter l’accord obtenu le 8 juillet au sein du Comité consultatif du travail, adopté à la majorité », ajoute Cheat Khemara.

La Fédération des syndicats des ouvriers du Cambodge et la CCAWDU sont les deux seuls syndicats indépendants membres du Comité, les autres syndicats représentés étant réputés proches du PPC.

sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  sylvestre le Mer 15 Sep - 15:38

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jhWUC7T5GKpbCSmBVlEtYdOE9aeA

Cambodge: la grève du textile prend de l'ampleur

(AFP) – Il y a 4 heures

PHNOM PENH — Les syndicats du secteur du textile au Cambodge ont menacé mercredi de faire durer pendant des semaines un mouvement social entamé lundi sur des questions de salaire et qui gagne en importance.

Kong Athit, secrétaire général de la Confédération cambodgienne du travail, a affirmé que 190.000 personnes avaient cessé le travail dans 90 usines, contre 60.000 lundi.

L'Association des producteurs de vêtements au Cambodge (GMAC) n'a fait état que de 30.000 grévistes, mais a confirmé que le chiffre était à la hausse depuis le début du mouvement.

"S'il n'y a pas de réponse des employeurs d'ici au 18 septembre, nous nous réunirons avec nos représentants syndicaux pour décider de continuer la grève au moins pendant un mois", a déclaré Kong Athit.

Le mouvement fait suite à un accord entre gouvernement et industriels, fixant le revenu minimum à 61 dollars (47,5 euros) par mois pour l'industrie du vêtement et de la chaussure. Les organisateurs réclament au moins 93 dollars.

Ken Loo, secrétaire général de la GMAC, a affirmé que des non-grévistes avaient été menacés et regretté que "la police n'agisse pas quand ces gens violent la loi".

Les industriels dénoncent un mouvement susceptible selon eux de pousser les grandes marques à faire appel à des pays voisins.

Le secteur, qui produit pour des marques comme Gap, Benetton, Adidas et Puma, est une des principales sources de revenus pour ce pays encore très pauvre, gagné par les mouvements sociaux comme plusieurs autres pays asiatiques.

Il emploie 345.000 ouvriers, mais a subi le contrecoup de la crise mondiale l'an passé, avec des exportations passées de 3,1 milliards de dollars en 2008 à 2,69 milliards en 2009. Les chiffres officiels font cependant état d'une croissance de 13,4% durant les sept premiers mois de 2010.

Plus de 30% des 14 millions de Cambodgiens vivent avec moins de 50 cents par jour.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  sylvestre le Ven 24 Sep - 10:21

http://www.cambodge-post.com/?page_id=1966

Grève du textile : 10 000 employés bravent les tribunaux

Quelques 10 000 employés du textile n’avaient toujours pas repris le travail mardi, ignorant les injonctions des tribunaux ordonnant une reprise de la production au plus tard samedi matin. Ils entendent ainsi protester contre la suspension par leurs employeurs de dizaines de délégués syndicaux, au motif qu’ils ont pris part au mouvement de grève nationale organisé la semaine dernière.

A l’heure actuelle, il reste difficile d’obtenir des informations sur le nombre exact de syndicalistes sanctionnés dans le pays. Lundi, le chiffre de 200 personnes était avancé.

Dans un communiqué commun, plusieurs organisations de défense des droits de l’homme- la Licadho, le Centre pour les droits de l’homme et la branche locale du Centre Américain pour la Solidarité Internationale du Travail- estiment qu’au moins 70 syndicalistes ont été suspendus dans la province de Kandal et 22 autres dans la province de Kompong Speu.
Ces associations dénoncent les mesures de rétorsion exercées à leur encontre, en violation de la loi sur le travail qui interdit toute forme de discrimination envers des syndicalistes.

De son coté, l’Association des producteurs de vêtements au Cambodge (Garment Manufacturer’s Association in Cambodia, Gmac) justifie ces mise à pieds en invoquant l’illégalité de la grève.

Sur les murs des usines concernées des affiches ont été placardées pour informer les employés des risques encourus ; Ils seront « automatiquement » licenciés s’ils ne se présentent pas à leur travail mardi matin.
Selon le secrétaire général du Gmac, les employeurs auraient finalement différé de 24 heures la sanction.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  Copas le Ven 6 Avr - 22:34

Le Cambodge à marche forcée dans le développement capitaliste et la concentration des terres

Le Cambodge, malgré son extrème pauvreté, est devenu un état clé au centre du développement capitaliste de la péninsule indochinoise. Son positionnement géo-stratégique appelle également des investissements dans les infrastructures pour créer un couloir de développement partant du sud de la Chine, passant par le Vietnam, le Cambodge, la Thaïlande, la Malaisie, Singapour et l'Indonésie.
L'avenir d'une grande zone économique capitaliste homogénéisant l'ASEAN et la liant à l'impérialisme chinois se joue également au Cambodge.

L'intervention et les investissements du Capitalisme chinois sont en très forte croissance, plus de 60% chaque année depuis plusieurs années, pendant que nombre de trusts internationaux cherchent des très bas salaires notamment pour le textile (16% du PIB).

L'importance du textile et du tourisme rendent très fragile et soumis aux chocs internationaux du capitalisme ce pays.

Parallèlement à cela une classe ouvrière est née et s'organise depuis des années dans une situation très répressive.
La grève et la manif des travailleurs de Win Shingtex sauvagement agressés par la police.
Ils réclamaient la réintégration de cinq syndicalistes suspendus et une augmentation de l'allocation de transport.





Pendant que la bataille pour les terres continue mais avec des meurtres
Les agriculteurs sont confrontés aux attaques des grandes entreprises agricoles qui utilisent de plus en plus des armes contre les protestations paysannes.
Plus de 20 blessés dans six manifestations contre les sociétés depuis Novembre.




La sur-exploitation dans le textile et l'exposition aux produits chimiques utilisés pour des trusts du textile provoque des évanouissements collectifs au Cambodge
Cambodge Sabrin10
Tabassés par une police aux ordres quand ils protestent, les travailleurs du textile souffrent d'évanouissements collectifs.

Avant-hier, 107 travailleurs d'une usine textile se sont évanouis à cause des produits extrêmement dangereux utilisés.
Ces terribles empoisonnements se sont reproduits depuis 1 an dans ce pays, tous des travailleurs du textile : là 284 ouvrières bossant pour H&M s'écroulant et ici 49 tombant dans les vaps pour des produits Puma.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  Copas le Mer 16 Jan - 8:24

La montée de la classe ouvrière

Bataille pour un meilleur salaire minimum :




Face à WalMart et H&M contre les licenciements



Grèves ouvrières

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  Copas le Jeu 30 Mai - 11:10

http://www.pane-rose.it/files/index.php
Cambodge Cambod11

Nouvelles agressions des patrons du textile et de la chaussure dans un pays en voie de développement :

23 travailleurs d'une usine Nike blessés au Cambodge pour écraser une grève ouvrière
Une ouvrière enceinte a perdu son enfant

(Sur 1 an, plus de 500 000 ouvrières et ouvriers ont mené des grèves pour le salaire minimum, un mouvement ouvrier est en train de croitre au Cambodge)

Au moins 23 ouvrières du Cambodge dans une usine qui fabrique des vêtements pour Nike ont été blessées hier à cause d'agressions de la police.
Les forces de répression ont attaqué avec des matraques électriques pour écraser des manifs qui se déroulaient depuis une semaine devant une usine de Kampong Seu, à l'ouest de la capitale Phnom Penh.

Le 21 mai, environ 3000 travailleurs - surtout des femmes - ont bloqué une route menant à l'usine de fabrication de vêtements Sabrina, réclamant une augmentation de salaire de 14 $ par mois pour compenser les coûts de transport et d'hébergement.

Parmi les blessés, il y a une femme enceinte, qui a subi une fausse couche après avoir été frappé. De son lit d'hôpital, un autre travailleur a expliqué à Reuters qu'il avait été frappé à la tête avec une matraque électrique.

Dans la dernière décennie plusieurs grandes marques étrangères ont intensifié leur production au Cambodge, où en 2011 ces productions ont représenté 75% des exportations du Cambodge.

Dans la dernière année environ 500.000 ouvrières du textile ont organisé des vagues de grèves pour plus de droits, des conditions de travail moins dangereuses et le salaire minimum.

Les accidents du travail sont fréquents, et le 16 mai, deux ouvriers ont été encore tués dans l'effondrement d'un toit dans une usine qui fabrique des chaussures Asics.

Cambodge Cambod12


La colère ouvrière



Démangeaisons américaines vues par Russia Today...



Cambodge Cambod10
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  Roseau le Jeu 5 Sep - 13:24

Manifestation de soutien aux ouvriers du textile licenciés

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2013/09/05/cambodge-manifestation-de-soutien-aux-ouvriers-du-textile-licencies_3471919_3216.html
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  sylvestre le Ven 6 Sep - 16:43

Textile : les ouvriers cambodgiens remportent une bataille
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  Copas le Jeu 3 Oct - 21:08

La crise politique s'approfondit avec le choix du principal syndicat de soutenir un appel à la grève générale de l'opposition

La crise a surgit sur le résultat des dernières élections où l'opposition accuse le gouvernement de fraude massive;

"Si l'opposition organise une grève, les ouvriers s'y joindront", a déclaré Chea Mony, président du Free Trade union, dénonçant les promesses "vides" du gouvernement d'augmenter les salaires.

Les divergences politiques entre clans bourgeois et la poussée du mouvement ouvrier créent une situation nouvelle.


Pendant ce temps des milliers d'ouvriers du textile ont à nouveau manifesté contre les licenciements, la violence patronale, pour de meilleures payes, et un bon salaire minimum :



Et les bandes armées du capital sont de sortie :
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  Copas le Jeu 3 Oct - 21:50

Le torrent des événements vu par des cathos vietnamiens :

* Le 25 août, sur ordre du Conseil constitutionnel du Cambodge (CCC), le Comité national électoral (CNE) remet officiellement les documents électoraux de la province de Kratié: 8 des 13 boîtes de « sécurité A » (la plus haute) ne sont pas scellées. Dans les 13 boîtes, les chiffres sont différents de ceux communiqués aux différents partis. Le
30 août, 12 boîtes semblables de la province de Siemréap sont ouvertes: 7 étaient déchirées ou mal scellées. Le CNE reconnaît les faits, qu’il attribue au peu de formation des présidents de bureaux de vote. Au minimum, cela démontre l’incompétence du CNE. Le CCC demande que les membres du CNE fautifs soient l’objet d’un blâme, mais non punis. Le CNE n’envisage pas pour autant de changer les résultats.

* Le 24 août, la LICADHO, constatant les multiples irrégularités constatées par des témoins oculaires, en plus de 100 bureaux, demande de nouvelles élections.

* Le 26 août, à l’appel de l’opposition, une manifestation non violente rassemble plus de 10 000 personnes, pour demander la création d’un comité neutre afin d’examiner les irrégularités de vote. La municipalité avait fixé le nombre des manifestants à 6 000.

* Le 28 août, le ministre de l’Intérieur fait remettre à 40 ambassades et aux ONG internationales un dossier visant à prouver que le Parti du salut national cambodgien (PSNC) était lié à un obscur groupe de Cambodgiens des Etats-Unis et viserait à renverser le gouvernement par la force. C’est une manœuvre de plus pour discréditer l’opposition, mais elle ne convainc personne.

La suite .../...
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  Copas le Ven 1 Nov - 15:03

La crise politique continue au Cambodge et l'opposition réunit des foules considérables :

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  Copas le Dim 22 Déc - 15:41

La crise politique et sociale cambodgienne n'en finit plus et secoue des masses de plus en plus grosses.

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  Copas le Mer 25 Déc - 4:34

Les grèves ouvrières se multiplient au Cambodge et les travailleurs ne veulent plus retourner au travail, les accords trouvés sont vite dénoncés. L'opposition politique a demandé aux travailleurs de les soutenir dans le bras de fer engagé avec le gouvernement mais les travailleurs y vont avec leurs revendications.

La Special Economic Zone Manhattan in Bavet devenue incontrolable :

The cambodia daily :
No End in Sight for Svay Rieng SEZ Strikes  

En résumé grossier de cet article :

Un dirigeant syndical des deux zones économiques spéciales (ZES) de Svay Rieng et leurs 30 000 grévistes a indiqué qu'il n'avait plus aucun "contrôle" sur les grévistes et qu'il ne savait pas quand ils seraient de retour au travail.

Les 36 usines impliquées sont fermées.

Je ne sais pas s'ils vont revenir ou non au travail . J'ai essayé d'expliquer à ces travailleurs qui , sur le sujet du salaire minimum , une solution pourrait être trouvée maintenant ".
" Je leur ai expliqué que si ils ne reprenaient pas le travail il n'y aurait pas de bons résultats. Mais ils ne m'ont pas écouté et ont estimé plus juste de ne pas revenir jusqu'à ce que leurs demandes soient complétement satisfaites " .

Les grévistes demandent un salaire mensuel minimum à 154 $.

Le Conseil consultatif du travail ( BAC) doit rencontrer mardi à se prononcer sur des propositions visant à augmenter le salaire minimum . Le Conseil des ministres a décidé vendredi de recommander de porter le salaire minimum  à 160 dollars en...  2018.

Par ailleurs la grève aurait dû s'arrêter suite à un accord négocié mais les travailleurs ont rejeté l'accord le lendemain et ont attaqué à les usines en jetant des pierres dessus.
13 dirigeants grévistes ont été brièvement arrêtés et battus par la police.  

Seng Yeak Mey , 22 , une travailleuse qui a participé à la grève , a rappelé que l'action industrielle continuera jusqu'à ce que le salaire minimum est passé à $ 154 . " Nous irons à nos usines de demain , mais cela ne signifie pas que nous allons accepter de travailler , "

Meas Sokna , 31 , un autre gréviste , a indiqué que les grèves s'étendaient et éclataient ailleurs.  
" Nous voulons tous augmenter le salaire maintenant . Nous ne pouvons pas attendre jusqu'à l'année prochaine parce que le prix des marchandises ont déjà augmenté " ,

Ly Hong Shin , le président de la Tai Seng Bavet ZES , a convenu qu'il n'y a pas de fin de la grève prévisible car les travailleurs ne sont pas satisfaits par les pourparlers officiels  .

" Qu'est-ce que je peux faire pour ces travailleurs ? Comment peuvent-ils revenir lorsque leurs exigences sont en dehors de la loi "  

Ken Loo , secrétaire général de l'Association des fabricants de vêtements au Cambodge , a déclaré qu'une «minorité» de travailleurs du textile en grève ne devrait pas être en mesure d'empêcher les autres de travailler.

" Les mouvements sont menés illégalement avec un petit nombre de travailleurs qui circulent ... et empêchent les autres de travailler .  "

La zone économique spéciale concernée est à la frontière vietnamienne, à 70-80 km au nord-ouest-ouest de Ho-Chi-Minh-Ville.


Les grèves se sont étendues dans la province de Kompong Cham, toujours sur les salaires
https://www.youtube.com/watch?v=gRzoEk14l94
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  Copas le Mer 25 Déc - 4:45

L'appel à la grève générale pour aujourd'hui, jour de Noël par les syndicats cambodgiens
Ouvriers, enseignants, fonctionnaires sont appelés à la grève
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  Copas le Ven 27 Déc - 1:17

160 $ minimum !
La grève générale est très suivie et des cortèges ouvriers ont déferlé dans Phnom Penh sur leurs revendications,
notamment un salaire minimum de 160 $ par mois, rejoignant la contestation de opposition politique.

L'expression sur la scène centrale de la classe ouvrière est un grand moment de l'histoire du Cambodge.







Un rassemblement dans la province de Kampong Speu (à une quarantaine de km à l'ouest de Phnom Penh) :


Kompong Cham pour les 160 $..

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  Roseau le Sam 28 Déc - 13:59


AFP 27 DÉCEMBRE 2013

La police cambodgienne a effectué des tirs de semonce lors de heurts vendredi avec plusieurs milliers d’ouvriers du textile en grève massive pour réclamer des hausses de salaire.

Les affrontements se sont produits lorsque la police a tenté de déloger les ouvriers bloquant une route de la capitale Phnom Penh, selon Am Sam Ath, de l’organisation de défense des droits de l’Homme Licadho.

Les forces de l’ordre ont quant à elles assuré avoir dû intervenir après que des ouvriers s’en sont pris au matériel de leur usine.

«Si nous n’avions pas effectué de tirs de semonce, ils auraient tout détruit», a expliqué à l’AFP Kheng Tito, porte-parole de la police militaire.

Les manifestants ont lancé des pierres, auxquelles les policiers ont répliqué par des tirs de semonce et des coups de matraque, faisant plusieurs blessés de part et d’autre.

Des dizaines de milliers d’ouvriers restaient en grève vendredi.

Au cœur des revendications des ouvriers du secteur textile, clef pour l’économie cambodgienne et qui fournit de nombreuses marques internationales: le passage à un salaire minimum de 160 dollars par mois en 2014. Il est jusqu’ici de 80 dollars et le gouvernement a promis cette semaine de le porter à 95 dollars dès avril 2014, ce que les syndicats jugent insuffisant.

Le secteur textile emploie quelque 650.000 ouvriers, dont 400.000 pour des sociétés exportatrices.

Dans une étude récente, l’Organisation internationale du travail (OIT) soulignait que les conditions du travail des ouvriers cambodgiens s’étaient détériorées.


Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  Copas le Mer 1 Jan - 22:44

l'épreuve de force continue au Cambodge

Cambodge Image10

C'est bien un affrontement entre le prolétariat (et en son centre le jeune prolétariat des zones industrielles) face au gouvernement et aux patrons.

Dans cet affrontement l'opposition politique semble être utilisée par les travailleurs des centaines d'usines fermées

Les associations de patrons demandent au gouvernement de ne rien lâcher, d'arrêter et trainer en justice les syndicalistes et grévistes, de réprimer le mouvement.
L'attitude du gouvernement est plus complexe. Ils sont passés de 80$ puis 95$ puis 100$ sur le salaire minimum (la revendication des ouvriers est de 160$ minimum), et hésitent sur la répression. Ils préfèrent laisser pourrir apparemment.

Les cortèges ouvriers continuent, avec rassemblements devant les sièges du pouvoir, notamment devant le ministère du travail. A ces opérations les tentatives pour faire débrayer de nouvelles usines continuent, comme les blocages d'axes routiers.



Les enseignants ont annoncé leur mise en grève sur leurs revendications.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  verié2 le Ven 3 Jan - 12:20

Cambodge: la police tire sur des ouvriers du textile, 3 morts
AFP 3 janvier 2014 à 06:56 (Mis à jour : 3 janvier 2014 à 07:39)


La police cambodgienne a ouvert le feu vendredi à Phnom Penh sur une manifestation d’ouvriers du textile, faisant au moins trois morts, dernier épisode violent d’une mobilisation qui dure depuis des semaines pour réclamer des augmentations de salaires.

Les tirs ont eu lieu alors que des milliers d’ouvriers bloquaient une route devant leurs usines et que certains manifestants armés de bâtons, de pierres et de cocktails Molotov se sont opposés aux forces de l’ordre.

La police militaire a d’abord effectué des tirs de semonce, avant d’ouvrir le feu directement sur les manifestants, selon un photographe de l’AFP.

«Trois personnes sont mortes et deux ont été blessées», a déclaré à l’AFP Chuon Narin, commissaire adjoint de la police de Phnom Penh.

La mobilisation des ouvriers du textile, qui coïncide avec des manifestations de l’opposition réclamant le départ du Premier ministre Hun Sen, avait déjà conduit en novembre dernier à la mort d’une femme par balle.

«Cette fois, ils ont utilisé des fusils», a dénoncé Chan Soveth, du groupe de défense des droits de l’Homme Adhoc, qui était sur place, assurant qu’une dizaine de manifestants avaient été gravement blessés.

Le porte-parole de la police militaire Kheng Tito a lui indiqué que l’intervention avait été rendue nécessaire après que neuf policiers ont été blessés dans des incidents avec les manifestants.

«Nous étions inquiets pour la sécurité, alors nous devions réprimer» la manifestation, a-t-il déclaré, notant que deux personnes avaient été interpellées.

«Anarchie»

«Si nous leur permettons de continuer à faire grève, cela va devenir l’anarchie», a-t-il assuré.

Les manifestations du secteur textile, crucial pour l’économie cambodgienne, se sont multipliées ces dernières années pour dénoncer les conditions de travail. Les syndicats se plaignent notamment d’évanouissements collectifs, attribués à la sous-alimentation et au surmenage.

L’Organisation internationale du travail (OIT) a souligné récemment que les conditions de travail s’étaient détériorées.

Au coeur des revendications de cette dernière mobilisation: le passage à un salaire minimum de 160 dollars par mois en 2014. Il est jusqu’ici de 80 dollars et le gouvernement a promis récemment de le porter à 95 dollars dès avril 2014, ce que les syndicats jugent insuffisant.

Le secteur textile emploie quelque 650.000 ouvriers, dont 400.000 pour des sociétés qui travaillent pour des grandes marques internationales.

Les ouvriers du textile se sont récemment alliés aux manifestants de l’opposition qui réclament de nouvelles élections, estimant que celles de juillet ont été entachées de fraudes massives.

«Nous déplorons ces violences, que nous condamnons avec la plus grande vigueur», a déclaré vendredi à l’AFP le chef de l’opposition Sam Rainsy.

«C’est une tentative inacceptable de casser non pas seulement une grève ouvrière, mais c’est une tentative pour casser le mouvement ouvrier dans son ensemble. Et derrière le mouvement ouvrier, de casser le mouvement démocratique qui est en train de se développer au Cambodge», a-t-il ajouté.

Le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP) de Rainsy, qui manifeste quotidiennement dans la capitale, prévoit un grand rassemblement de trois jours à partir de dimanche.

Après la «fusillade» de vendredi, «les gens sont certes choqués mais ils sont plus déterminés que jamais à obtenir pour les ouvriers un salaire minimum décent et pour tous les citoyens cambodgiens de nouvelles élections», a insisté Rainsy.

Selon les résultats officiels, le Parti du peuple cambodgien (CPP) au pouvoir, malgré son plus mauvais score depuis 1998, a remporté 68 sièges aux législatives du 28 juillet, contre 55 au CNRP.

Mais l’opposition a revendiqué la victoire et dénoncé un «coup d’Etat constitutionnel». Ses députés boycottent l’Assemblée nationale depuis son ouverture en septembre, notamment pour protester contre le fait que Rainsy, rentré d’exil juste avant le scrutin, n’avait pas été autorisé à y participer.

Hun Sen, 61 ans, au pouvoir depuis 1985, a promis d’y rester encore au moins dix ans.

Malgré sa croissance rapide, le Cambodge reste l’un des pays des plus pauvres de la planète, et le mécontentement de la population augmente face à l’accaparement des richesses, notamment des terres, par les proches du pouvoir.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  Copas le Ven 3 Jan - 21:45

L'opposition a rendu hommage aux victimes ouvrières de la répression ouvrière et un rassemblement de l'opposition a été transformé en rassemblement d'hommage aux victimes
4 morts et 40 blessés, le choc est considérable dans la classe ouvrière et indique un revirement de la situation.
Les affrontements ont été importants, torture, humiliations, tirs sur les travailleurs.




Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  verié2 le Sam 4 Jan - 12:55

Phnom Penh, Hun Sen Soldiers Elite Violate Human Rights
Sûr que si c'était les Khmers rouges, on entendrait parler...

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  Copas le Sam 4 Jan - 20:33

La répression de la classe ouvrière est globale au Cambodge

L'appel à solidarité envers les ouvriers cambodgiens est nécessaire
Toujours est-il que la répression a pris une nouvelle dimension . C'est une véritable normalisation très violente et le nombre de morts suite à l'attaque au fusil d'assaut contre des travailleurs a été ré-estimé à 7 d'après Chhiv Kek Punk, médecin et présidente de la Ligue cambodgienne des droits de l'homme.
Le régime a envoyé partout ses forces militaires et policières contre la mobilisation ouvrière. Il en a profité pour attaquer le freedom park où l'opposition politique tenait ses meetings de masse. Toutes les manifs, grèves et rassemblements sont interdits.

Quartiers ouvriers et populaires sont investis, les zones industrielles quadrillées




Une tentative de riposte ce matin

L'attaque du lieu de rassemblement permanent de l'opposition



On se demandait qui de l'opposition ouvrière et du parti d'opposition démocratique bourgeois prendrait le pas, nous avons un début de réponse depuis hier.

Le leader du CNRP, Sam Rainsy, a estimé hier que la répression du mouvement des ouvriers du textile qui dure depuis des mois visait également l'opposition.

"C'est une tentative inacceptable de casser non pas seulement une grève ouvrière, mais c'est une tentative pour casser le mouvement ouvrier dans son ensemble. Et derrière le mouvement ouvrier, de casser le mouvement démocratique qui est en train de se développer au Cambodge", avait-il indiqué.



http://www.franceinfo.fr/monde/au-cambodge-on-est-en-train-de-reprimer-la-liberte-d-expression-1270127-2014-01-04

Cambodge Pung10
La situation se dégrade, au Cambodge. Et cela ne date pas d'hier. Depuis les dernières élections législatives l'été dernier, l'opposition manifestait et dénonçait un scrutin entâché de fraudes et ne reconnaissait pas les résultats. Cela ne semblait pas déranger le pouvoir en place.

Mais depuis quelques jours, les ouvriers du textile ont entamé des grèves et eux aussi descendent dans la rue. En cause, leurs faibles conditions salariales. Cela panique le pouvoir en place depuis 28 ans. Vendredi, l'armée a tiré sur la foule. Il y a eu plusieurs morts, sept au moins d'après les ONG internationales. L'ambiance reste explosive, comme l'explique Chiv Kek Pung, présidente de la Ligue cambodgienne des droits de l'homme, et une des seules à avoir accepté de témoigner.


Quelle est l'atmosphère dans les rues de Pnom Penh ?

Je suis très très inquiète. Les rumeurs circulent qu'on veut arrêter les leaders, les chefs les syndicalistes... J'ai bien peur que la violence continue.
Ils ont déployé les forces armées dans la ville. Les autorités ont mis des barricades partout. Pourquoi les militaires viennent défendre les intérêts privés d'une compagnie ? Cela ne devrait pas être le cas. Les militaires servent à défendre le pays contre des ennemis éventuels.

Qu'est-ce qui a poussé les ouvriers du textile à manifester ?

Il y a à peu près plus de 700.000 ouvriers du textile, dont 80% sont des femmes, la plupart très jeunes. Ces ouvriers gagnent très peu, 81 dollars par mois, et ils demandent 160 dollars par mois. Plusieurs usines se sont donc mises en grève. Malheureusement le clash est arrivé. Il y a une quarantaine d'usines où les ouvriers ont été manifesté, très tranquillement, mais il y a eu répression de la part des autorités. Ils sont venus leur taper dessus, il y a eu des coups de feu, il y aurait eu 7 morts.

On ne sait toujours pas combien il y a eu de blessés, mais au moins 40, et la plupart des blessés le sont par balles. Demain, il était prévu qu'ils fassent une grande manifestation dans les rues de Pnom Penh, mais le gouvernement a dit non, on ne vous autorise plus à faire aucune manifestation, pas de rassemblement, pas de marche, c'est fini, c'est interdit (l'opposition a annulé un grand rassemblement, prévu dimanche).

L'interdiction des manifestations n'est-elle pas contraire à la loi cambodgienne qui autorise le droit de grève ?

Elle est contraire à la loi cambodgienne, à la loi internationale, et elle est même contraire à notre constitution. Mais là, on est en train de réprimer la liberté d'expression, la liberté de rassemblement, sous prétexte qu'on rétablit l'ordre.
Vous vous sentez en danger vous, en tant que défenseur des droits de l'homme ?

Oui, c'est très dangereux pour nous de dénoncer tout cela. C'est très dangereux au Cambodge de dire ce que vous pensez. a la Ligue cambodgienne des droits de l'homme, nous avons des enquêteurs, une dizaine d'enquêteurs. Ils reçoivent des menaces de mort (contactés, ils ont logiquement refusé de répondre aux questions de France Info). Quand je parle comme ça, ils vont dire que j'incite les gens à la révolte, mais non, je dis la verité !

Vous sentez une mobilisation qui commence à se cristalliser parmi l'opinion ?


Tout le monde réclame quelque chose : c'est ça dont le parti au pouvoir a peur. Les ouvriers réclament plus d'argent, les fonctionnaires, les enseignants, la police l'armée... Tous les fonctionnaires ont un salaire très bas et avec l'inflation c'est dur de survivre. Les fermiers aussi, car ils n'arrivent pas à vendre leur culture.

   "80% des Cambodgiens sont agriculteurs : leur enlever leur terre, c'est les condamner à une mort certaine"

Beaucoup ont perdu leur terrain, au moins 50.000 personnes ont perdu leur terrain et leur maison pour cause d'expropriation Sur 15 millions et demi c'est beaucoup ! 80% des Cambodgiens sont des agriculteurs : leur enlever leur terre, c'est les condamner à une mort certaine. Les gens sont très malheureux. Tous ces gens protestent donc, et c'est ça qui inquiète le pouvoir. Le pouvoir a peur que tous ces gens-là viennent à Pnom Penh rejoindre l'opposition.

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  Copas le Mer 8 Jan - 22:01

L'ordre règne au Cambodge




Une poignée d'ouvrière et d'ouvriers dans cette ambiance de répression massive est venue déranger le sommet de l'ASEAN


L'écrasement ne se passe pas si aisément
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  sylvestre le Lun 14 Avr - 14:00

Le Monde : La longue lutte des ouvrières cambodgiennes du textile
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  Copas le Mar 10 Juin - 21:27

Les Fédérations syndicales internationales saluent la remise en liberté des activistes cambodgiens

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cambodge Empty Re: Cambodge

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum