L'immigration tunisienne ciblée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'immigration tunisienne ciblée

Message  sylvestre le Ven 29 Avr - 11:01

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110428.OBS2039/les-jeunes-tunisiens-arretes-ont-ete-choques.html

"Les jeunes Tunisiens arrêtés ont été choqués"

Omeyya Seddik a assisté aux arrestations de migrants tunisiens à Paris. Cet associatif dénonce un ciblage "raciste" et "arbitraire" par la police. Par Laura Thouny.


Des dizaines d'immigrés tunisiens ont été arrêtés mercredi soir à Paris et à Marseille. (AFP) Des dizaines d'immigrés tunisiens ont été arrêtés mercredi soir à Paris et à Marseille. (AFP)

Vous étiez aux côtés des migrants tunisiens qui se sont fait arrêter mercredi soir près de la Villette. Que s'est-il passé précisément ?

Sur le même sujet

- Dans le secteur, il y a un parc dans lequel les jeunes migrants tunisiens ont l'habitude de se rassembler, car les différentes associations leur apportent des aides. Juste à côté, il y a un point où des dîners chauds sont distribués. Aussi, le soir, il y en a un grand nombre qui se rassemble dans le secteur pour manger.

Hier, au moment du dîner, un grand dispositif policier s'est déployé autour du site. A la fin du dîner, les policiers ont commencé à interpeller les jeunes migrants de manière massive et à les embarquer dans des cars et des fourgons. Une centaine de migrants a été arrêtée.

 

Que dites-vous de ces arrestations ?

- Nous avons vraiment été choqués. Les jeunes Tunisiens eux-mêmes ont été choqués. Ils quittent des années de dictature, et s'imaginaient arriver dans un pays démocratique, où les gens sont traités de manière légale et régulière. On leur a remis des papiers, en leur disant qu'ils pouvaient circuler en Europe, et on les arrête. Certains sont véritablement traumatisés par ces événements.

Ces arrestations sont totalement arbitraires. Les policiers ont embarqué tous les jeunes Tunisiens, sans vérifier s'ils avaient ou non des papiers, alors que beaucoup ont des permis de séjour. En même temps, ils n'ont ciblé que des Tunisiens : nous dénonçons donc un ciblage raciste.

Certains ont été libérés, d'autres sont toujours en garde à vue, d'autres enfin ont été envoyés dans des centres de rétention, sans que l'on sache pourquoi ces traitements diffèrent : encore une fois, c'est totalement arbitraire.

Nous demandons la libération de l'ensemble des personnes arrêtées. Certaines sont en situation régulière, en possession de permis de circulation dans l'espace Schengen. Nous demandons aussi que soit fourni un accueil digne à ces personnes qui se trouvent dans une situation de grande précarité. Nous demandons également à rencontrer le Premier ministre, le ministre de l'Intérieur et l'Inspection générale des affaires sociales.

 

Claude Guéant estime que ce n'est pas à l'Etat français de pourvoir au séjour de ces Tunisiens.

-  La semaine dernière, Claude Guéant et Nicolas Sarkozy ont déclaré qu'ils voulaient mettre des moyens en œuvre pour aider le processus démocratique en Tunisie. L'arrivée de ces Tunisiens en France est complètement liée à la situation en Tunisie, et l'Etat français s'est engagé à ne pas faire obstacle à cette démocratisation. C'est à M. Guéant de nous dire si la France a décidé ou non d'aider la Tunisie.

Les solutions humanitaires sont possibles. Le nombre de Tunisiens arrivés en France n'est pas énorme, contrairement à ce que le gouvernement affirme, et des solutions avaient déjà été trouvées pour nombre d'entre-eux qui avaient des pistes d'emploi. Cette crise a été façonnée de toutes pièces pour des motifs électoraux. Lors de la crise des Balkans, on avait accueilli cent fois plus de personnes et on avait géré ça tranquillement.

Maintenant, la situation est de plus en plus catastrophique. Comment peut-on trouver des solutions quand on est pourchassé comme une proie ? Ces jeunes sont désormais dispersés, ils n'arriveront pas à joindre les associations qui peuvent les soutenir. C'est terrible, et ça peut déboucher sur des troubles à l'ordre public. Les autorités ont créé une situation qui risque de dégénérer gravement.

Interview de Omeyya Seddik, représentant de la Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR), par Laura Thouny

(le jeudi 28 avril 2011)

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Expulsion violente de Tunisiens

Message  verié2 le Mer 4 Mai - 17:54

Il faut ajouter qu'un certain nombre de personnes venues soutenir les Tunisiens ont été arrêtées. Certaines ont été relâchées, d'autres non pour le moment. La charge des policiers a été assez brutale. Une manif de protestation/solidarité est se prépare.

Société - le 4 Mai 2011- L'Humanité

Expulsion en force de Tunisiens d'un immeuble à Paris

L'immeuble du nord de Paris occupé depuis lundi par une centaine de jeunes migrants du Collectif des Tunisiens de Lampedusa à Paris, a été évacué par la force mercredi en début d'après-midi

"Les 138 Tunisiens qui occupaient l'immeuble de l'avenue Simon Bolivar à Paris ont été évacués avec une violence inouïe par les forces de l'ordre", s'indigne le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, dans un communiqué. "Comment ne pas être indigné de la manière dont sont traités les Tunisiens en France lorsque ces mêmes Tunisiens se sont soulevés contre le régime Ben Ali pour leur liberté et leur dignité", ajoute-t-il.

Le bâtiment était occupé depuis lundi matin par une centaine de jeunes migrants tunisiens, pour la plupart passés par l'Italie, qui dormaient depuis leur arrivée à Paris dans des jardins de la ville, notamment au Parc de la Villette. "Nous agissons sur réquisition du propriétaire des lieux (l'immeuble appartient à la Ville de Paris)", a indiqué la préfecture de police de Paris. "Le maire socialiste de Paris, Bertrand Delanoë, a reconnu que l"intervention policière s'était faite à la demande de la ville de Paris. "Ce lieu est reconnu comme dangereux et n'est nullement conçu pour servir d'hébergement", dit-il dans un communiqué. Leur évacuation s'est terminée aux alentours de 15H00 avec le départ de trois cars de Tunisiens. Une banderole, estampillée "Ni police ni charité, un lieu pour s'organiser - Les Tunisiens de Lampedusa à Paris", barrait toujours la façade. Pendant l'évacuation, plusieurs dizaines de personnes soutenant les migrants ont crié "Liberté! Liberté!", face à un cordon de CRS protégeant l'accès à l'immeuble.

La Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR) a condamné dans un communiqué "l'attitude de ce gouvernement qui, malgré des demandes répétées de prise en charge humaine de la question des migrants tunisiens, ne sait utiliser que des solutions répressives".

"Cette décision couvre de honte ce gouvernement" et nuit à la réputation de la France dans le Maghreb, assure dans un communiqué Jean-Luc Mélenchon, co-président du Parti de gauche. L'union syndicale Solidaires dénonce "l'abjecte politique du gouvernement qui bafoue la liberté de circulation en pourchassant les Tunisiens."

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'immigration tunisienne ciblée

Message  louhans le Mer 4 Mai - 20:28

verié2 a écrit:"Cette décision couvre de honte ce gouvernement" et nuit à la réputation de la France dans le Maghreb, assure dans un communiqué Jean-Luc Mélenchon, co-président du Parti de gauche. L'union syndicale Solidaires dénonce "l'abjecte politique du gouvernement qui bafoue la liberté de circulation en pourchassant les Tunisiens."
[/quote]


mélenchon et solidaires, ils chargent le gouvernement, mais pas delanoë ?

louhans

Messages : 44
Date d'inscription : 28/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'immigration tunisienne ciblée

Message  verié2 le Jeu 5 Mai - 7:40

louhans a écrit:
verié2 a écrit:"Cette décision couvre de honte ce gouvernement" et nuit à la réputation de la France dans le Maghreb, assure dans un communiqué Jean-Luc Mélenchon, co-président du Parti de gauche. L'union syndicale Solidaires dénonce "l'abjecte politique du gouvernement qui bafoue la liberté de circulation en pourchassant les Tunisiens."
mélenchon et solidaires, ils chargent le gouvernement, mais pas delanoë ?



Delanoe avait d'abord proposé un lieu d'hébergement, puis il aurait tourné sa veste. Ce n'est pas très clair. Quoi qu'il en soit, en ce qui concerne le PdG, il reconnaître que sa représentante, élue je ne sais où, a été très correcte. Elle était au premier rang de la chaîne face à la police, avec son écharpe, et s'est faite bousculer comme tout le monde. Ses déclarations ont ensuite été très correctes aussi... Ce qui ne dédouane évidemment pas le PdG et Mélenchon de l'ensemble de leur politique. En revanche, on n'a vu ni le maire du 19ème (PS), ni aucun de ses élus locaux...


Dernière édition par verié2 le Jeu 5 Mai - 9:49, édité 1 fois

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'immigration tunisienne ciblée

Message  ramiro le Jeu 5 Mai - 9:36

Salut,
un article sur libé.fr ( http://www.liberation.fr/societe/01012335453-des-migrants-tunisiens-expulses-de-leur-squat-parisien )

En fait, une dépêche AFP agrémentée de liens vers le site de Serge Quadrupanni et de la Coordination des intermittents et des précaires ( !!! )

http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=5614
http://quadruppani.blogspot.com/2011/05/le-savoir-faire-francais.html
http://www.archyves.net/html/Blog/?p=1530

A signaler, aussi, le billet d'humeur d'un élu communiste (proche de Braouzec) sur médiapart. Résolument anti-socialiste ! : http://blogs.mediapart.fr/blog/madjid-messaoudene/040511/migrants-tunisiens-quand-les-socialistes-parisiens-salignent-sur
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'immigration tunisienne ciblée

Message  verié2 le Jeu 5 Mai - 9:56

ramiro a écrit:

A signaler, aussi, le billet d'humeur d'un élu communiste (proche de Braouzec) sur médiapart. Résolument anti-socialiste ! : http://blogs.mediapart.fr/blog/madjid-messaoudene/040511/migrants-tunisiens-quand-les-socialistes-parisiens-salignent-sur

Le problème, c'est tout de même que le PCF - son parti - s'aplatit régulièrement derrière le PS, quand il ne gouverne pas avec lui, nationalement ou localement. Et aussi que, dans diverses communes, comme par exemple Bagnolet et Aubervilliers, certains maires PCF n'ont pas fait mieux que Delanoe face à des squatters avec ou sans papiers...

Cela-dit, il y avait des militants PCF du 19ème aux côtés des Tunisiens.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'immigration tunisienne ciblée

Message  verié2 le Jeu 5 Mai - 13:40

APPEL A LA SOLIDARITE AVEC LES JEUNES TUNISIENS

RASSEMBLEMNT DEVANT LE MINISTERE DE L INTERIEUR

POUR EXIGER LA LIBERATION DE TOUS LES ARRETES DU 51 AVENUE SIMON BOLIVAR

POUR LA REGULARISATION DE TOUS LES MIGRANTS TUNISIENS DE LAMPEDUSA

POUR SOUTENIR LES JEUNES DES REVOLUTIONS DEMOCRATIQUES ARABES

NOUS APPELONS A UN RASSEMBLEMENT

PLACE DE LA MADLEINE A PARIS . MERTRO MADLEINE . LIGNE 8 ET 12

LE JEUDI 05 MAI 2011 A 18H30

cet appel émane de la FCTR (association de Tunisiens) et est soutenu par diverses organisations, dont le NPA et A.L.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'immigration tunisienne ciblée

Message  verié2 le Jeu 5 Mai - 14:54

Voici la liste des partis et organisations qui soutiennent l'appel à manifester en solidarité avec les Tunisiens expulsés hier, rue Simon Bolivar.

RASSEMBLEMENT

JEUDI 5 MAI à 18h30

Place de la Madeleine

Métro Madeleine ligne 8 et 12

ATMF , AMF , ADTF (ex ATF-Paris), ATF, Droit au logement, FASTI, GISTI, LDH, MRAP, Solidaires, Traversée, UTIT-IF, ... et de EELV, Les Alternatifs, NPA, PCF, PG, PS,...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'immigration tunisienne ciblée

Message  Invité le Jeu 30 Juin - 14:26

Les Tunisiens, Delanoë les préfère morts, riches ou expulsés

(Le 28 juin 2011)

Indy Nantes, mardi 28 juin 2011

Jeudi 30 juin à 11h, môssieur le maire et une cohorte de costumes-cravates viendront inaugurer une placette à Paris. Situé au carrefour de l’avenue Reille et de la rue Sibelle (14e), ce triangle de béton portera désormais le nom de Mohamed Bouazizi. Bouazizi est ce jeune vendeur à la sauvette harcelé par les flics qui s’est immolé le 17 décembre 2010 à Sidi Bouzid... déclenchant le soulèvement tunisien qui conduira à la chute de Ben Ali le 14 janvier.

Les Tunisiens, Delanoë les préfère riches

Un des arts de la domination réside dans le pouvoir de nommer les choses, afin de mieux les neutraliser. Ainsi, décider du nom des rues et des places où nous vivons, nous, est typiquement un apanage des puissants. Quel que soit leur bord, cette proposition de « place Bouazizi » a fait l’unanimité entre le PS et l’UMP au Conseil de Paris en mars 2011. Cette union sacrée sur le dos d’un mort qui n’en demandait pas tant, sonne d’ailleurs un peu faux, comme si tous avaient justement quelque chose à se faire pardonner. Sans vergogne, n’ont-ils pas tous fait pendant des décennies de bonnes affaires avec le désormais infréquentable Ben Ali ? Ce despote éclairé offrait des places de jet privé à Michèle Alliot-Marie et, en tant que membre de l’Internationale Socialiste, il festoyait avec Delanoë, Moubarak et Gbagbo... Et le banquet est loin d’avoir pris fin, vu qu’en Tunisie, la plupart des bons amis de Môssieur le maire sont restés en place. On a pu en croiser de biens cossus au « village du Jasmin » le 22 mai sur le parvis de l’Hôtel de Ville, puis au « Salon de l’immobilier tunisien » le 11 juin, deux vitrines opulentes sponsorisées par la mairie.

Les Tunisiens, Delanoë les préfère expulsés

Le maire de Paris, ce grrrand ami des Tunisiens, met lui-aussi en œuvre le savoir-faire français en matière de maintien de l’ordre : le 4 mai, il fait expulser 128 harragas tunisiens d’un immeuble vide de la ville, au 51 avenue Bolivar (19e), les livrant ainsi à la police et aux centres de rétention. Début juin, il fait couper l’eau au square de la porte de la Villette, où des centaines d’entre eux se sont réfugiés, puis les fait virer manu militari. Aux Buttes-Chaumont, il fait fermer les grilles du parc pour aider les flics à les traquer. Fin mai, il avait déjà repris de force le gymnase de la rue de la Fontaine-au-Roi, occupé depuis le 7, avec une trentaine de gros bras : 100 places dedans, et tous les autres dehors, à la rue.

En réalité, la mairie a tout fait pour empêcher tout regroupement et toute auto-organisation des harragas en lutte. Ses propositions se sont résumées lors de rares négociations à quelques places provisoires dans un foyer carcéral géré par une annexe du constructeur de prisons Vinci (l’association « Aurore »). Pour ceux qui ont refusé, c’est l’expulsion directe des lieux occupés puis le centre de rétention. Pour tous, la chasse quotidienne dans les rues de la capitale continue. Môssieur le maire a trouvé des solutions de relogement : plus de la moitié des places du centre de Vincennes sont occupées par des Tunisiens.

Les Tunisiens, Delanoë les préfère morts...

Delanoë s’intéresse à d’autres vendeurs à la sauvette que Mohamed Bouazizi. Rénovant Paris pour réaliser son rêve d’une ville propre, vidéosurveillée et si possible sans pauvres, il aimerait bien virer tous les biffins qui survivent en vendant des bricoles à Couronnes, au pont de Bagnolet, à la porte de Montreuil ou à la porte de Clignancourt... Ces pauvres qui, comme les Bouazizi du monde entier, sont harcelés quotidiennement par la police à coups de matraques, de gaz lacrymogène et parfois de flash-ball. Les flics piétinent leur gagne-misère, parce qu’ils ne disposent pas d’une patente en bonne et due forme. Môssieur le maire supplie le préfet de faire « nettoyer » ces zones, ce qui a conduit fin janvier à la création d’une brigade spécialement musclée de quartier à Belleville, la BST.

Pour les charognards de la mairie, un vendeur à la sauvette tunisien n’a de valeur que mort, lorsqu’on peut le récupérer pour faire oublier qu’en haut, le grand business continue, et qu’en bas, les harragas d’ici, bien que pourchassés, sont bien vivants. Pour faire oublier que la « révolution », ce sont eux qui l’ont faite, et contre les amis de Delanoë et consorts de surcroît...

Des complices du soulèvement tunisien, avec ou sans papiers

http://cettesemaine.free.fr/spip/article.php3?id_article=4250

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'immigration tunisienne ciblée

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum