Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-55%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 50% sur le tractopelle de chantier à construire MECCANO
10 € 22 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -44%
Compresseur digital programmable Michelin 12V – ...
Voir le deal
44.99 €

Réforme des retraites

Page 38 sur 39 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39  Suivant

Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Roseau le Sam 7 Sep - 21:57

Je repose la question de Vic plus haut:
Pourquoi PC et PG n'ont pas appelé ?
Ce serait la construction de la grève générale,
on comprendrait leur sabotage, comme déjà en 2010,
mais ce n'était qu'un meeting...
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Rougevert le Sam 7 Sep - 22:55

Peut-être parce que des négociations pour les élections municipales sont en cours et qu'il ne faut pas fâcher le PS (nationalement)?
Rougevert
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Vic le Dim 8 Sep - 8:01

Oui , je pense . En effet ce sont les responsables fédéraux qui sont venus et non les PC locaux embrouillés eux aussi par leurs projets divergents .
Vic
Vic

Messages : 474
Date d'inscription : 29/08/2013
Age : 66
Localisation : Près de la Mer du Sud

http://emma-en-ligne.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Roseau le Dim 8 Sep - 18:32

Retraite: 61% des Français pour la manif
http://news.google.com/news/url?sa=t&ct2=fr%2F0_0_s_0_0_t&usg=AFQjCNHC84OPgeK9Q4a9xQ3YW2e_gYcH3Q&did=c944c0af6449b71d&cid=52778514387848&ei=RKYsUpCqDOjw8AGq6gE&rt=STORY&vm=STANDARD&url=http%3A%2F%2Fwww.lefigaro.fr%2Fflash-eco%2F2013%2F09%2F08%2F97002-20130908FILWWW00123-retraite-61-des-francais-pour-la-manif.php
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Vic le Lun 9 Sep - 3:27

http://npa2009.org/node/38555
Vic
Vic

Messages : 474
Date d'inscription : 29/08/2013
Age : 66
Localisation : Près de la Mer du Sud

http://emma-en-ligne.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Achille le Lun 9 Sep - 14:28

http://www.lepartidegauche.fr/system/documents/Tract_reforme_retraites_FINAL_v02.pdf

Achille

Messages : 2738
Date d'inscription : 24/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Roseau le Lun 9 Sep - 15:23

Ajoutons que les militants du FdG doivent faire pression sur Mélenchon
qui après avoir defendu la durée de cotis de 37,5 annuité face à Sarko,
s'est plié devant Flamby en y renonçant pour 40 annuités!


Dernière édition par Roseau le Mar 10 Sep - 21:40, édité 1 fois
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Re: Réforme des retraites

Message  mykha le Lun 9 Sep - 15:32

Mardi 10 septembre, manifestons notre refus de la politique du gouvernement !

Les gesticulations guerrières de Hollande en direction de la Syrie ne peuvent certainement pas faire oublier les coups portés aux travailleurs. Avec l’attaque du gouvernement contre les retraites, l’occasion nous est donnée de dire notre colère contre sa politique anti-ouvrière.
Mardi 10, la CGT, FO, la FSU et Solidaires appellent à faire grève et à manifester. Quels que soient leurs calculs et leurs arrière-pensées, c’est l’occasion de protester contre ce nouveau racket sur les pensions. Le PS qui, en 2010, prétendait s’opposer à la réforme des retraites de Sarkozy veut l’aggraver maintenant qu’il est au pouvoir !
Tout est odieux, dans cette attaque : l’allongement de la durée de cotisation à 43 annuités, dont le but est d’abaisser les pensions ; l’augmentation des cotisations, à sens unique, puisque les patrons ont l’assurance qu’elle sera compensée tandis que les travailleurs, eux, paieront ; le report de la revalorisation des pensions du 1er avril au 1er octobre, qui est un vol dissimulé de 1,5 milliard dans les poches des retraités.
Le gouvernement Hollande-Ayrault ressasse comme la droite : « Nous vivons plus longtemps, il faut travailler plus longtemps ». Mais avant de forcer les anciens à travailler jusqu’à 67 ans, qu’ils donnent du travail aux chômeurs et aux jeunes !
Quant à l’espérance de vie, elle n’y est pour rien. Qu’elle progresse n’est pas chose nouvelle, elle augmentait déjà en 1981 quand l’âge de départ a été abaissé à 60 ans par Mitterrand, avec 37,5 annuités de cotisation pour une retraite à taux plein.
Si ce qui était possible en 1981, avec un niveau moindre de richesses, ne l’est plus aujourd’hui, c’est que le chômage et l’exploitation se sont aggravés, creusant les déficits sociaux tandis qu’une poignée de riches accumule des sommes extravagantes. C’est que la rapacité patronale a grandi et que la part que les riches prélèvent sur la société, avec la complicité des gouvernements de droite et de gauche, est de plus en plus grande.
Cette attaque contre les retraites justifie à elle seule de manifester, mais il y a bien d’autres raisons. Flambée des prix, gel des salaires, angoisse du chômage et de la précarité, les conditions de vie sont menacées par tous les bouts.
Combien de travailleurs ont reçu un choc en découvrant leur avis d’imposition ? Combien ont cru à une erreur du fisc en voyant leurs impôts augmenter de 100, 200, 300 € alors que leur revenu n’a pas augmenté d’un centime ?
Pour les uns, c’est le résultat de la refiscalisation des heures supplémentaires ; pour d’autres, c’est le fruit du gel du barème de l’impôt ou la suppression de l’avantage pour celles et ceux qui ont élevé seuls un enfant… Quand tout ne se cumule pas !
Et comment payer toujours plus quand son salaire stagne, baisse ou, pire, disparaît ? Car en dépit des boniments sur la « reprise », le grand patronat veut encore laminer les salaires, les primes, les majorations. Il veut allonger le temps de travail, accroître la flexibilité. Il pense qu’il peut tout se permettre, faire travailler gratuitement les ouvriers trois heures de plus par semaine par exemple !
L’entreprise Revima, près de Rouen, qui impose cela n’est pas un cas isolé. Grâce au gouvernement Hollande-Ayrault, c’est même… la loi ! Alors aujourd’hui, tous les grands patrons veulent leur « accord de compétitivité » qui forcera les salariés à travailler plus, pour moins de salaire.
Et pourquoi le patronat se gênerait-il, quand le gouvernement prétendument socialiste lui donne un blanc-seing et traite les travailleurs de la Fonction publique de la même façon ?
L’entreprise a des difficultés ? Les patrons veulent faire payer les salariés ! Et qu’ils soient eux-mêmes mis dans les pires difficultés n’arrête ni le patronat ni le gouvernement.
Alors, sans réaction collective, sans opposition résolue, gouvernement et patronat continueront à faire les poches des travailleurs. Ce n’est pas la journée du 10 qui les fera reculer. Pour qu’ils stoppent leurs attaques, il faudrait que les travailleurs se lèvent en masse, par centaines de milliers, par millions, une journée, puis deux, puis trois… jusqu’à ce qu’ils soient contraints de reculer.
On n’en est pas à bouleverser le rapport de forces au point de faire peur au grand patronat mais il faudra en passer par là pour ne pas être poussés vers la pauvreté par un patronat avide et un gouvernement servile. Ils peuvent nous imposer bien des choses, mais ils ne peuvent pas nous empêcher de crier notre colère. Mardi, manifestons pour dire « Non, ça suffit » !
LUTTE OUVRIERE
mykha
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Invité le Lun 9 Sep - 23:59

56% des Français pour la mobilisation sur les retraites
Une majorité de Français (56%) déclare soutenir la mobilisation de mardi pour défendre les retraites, organisée par quatre syndicats (CGT, FSU, FO, Solidaires), selon un sondage Harris Interactive pour LCP-Assemblée nationale publié lundi.
http://actu.orange.fr/politique/56-des-francais-pour-la-mobilisation-sur-les-retraites-afp_2550922.html
Contre le TCE le pourcentage contre était beaucoup plus bas.
Une bonne campagne pourrait donner de bon résulta dans la défense des retraite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Roseau le Mar 10 Sep - 0:33

Tu as raison car le refus de cette contre réforme concerne tous les salaries.
Mais dans la lutte pour le Non au TCE, les dirigeants PC Mélenchon et autres réformistes
contestaient le pouvoir de la droite.
La, ils sont liés de mille façon, idéologiquement et matériellement
à la majorité de "gauche" dont ils se réclament toujours.
Il va falloir beaucoup d'organisation et d'action à la base
pour contourner leurs manoeuvres.
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Invité le Mar 10 Sep - 7:00

Roseau a écrit:Tu as raison car le refus de cette contre réforme concerne tous les salaries.
Mais dans la lutte pour le Non au TCE, les dirigeants PC Mélenchon et autres réformistes
contestaient le pouvoir de la droite.
La, ils sont liés de mille façon, idéologiquement et matériellement
à la majorité de "gauche" dont ils se réclament toujours.
Il va falloir beaucoup d'organisation et d'action à la base
pour contourner leurs manoeuvres.
Ta cas publié ta version 2013 de j'accuse.
Réforme des retraites - Page 38 577834_437290529684891_1687450192_n

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Toujours d'actualité

Message  Roseau le Mar 10 Sep - 13:42

Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Re: Réforme des retraites

Message  tristana le Mar 10 Sep - 14:05

2500 manifestants ce matin à Toulon.....
tristana
tristana

Messages : 263
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : Var

http://www.npa-var-est.com/

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Salariés et retraités en ligne de mire

Message  Roseau le Mar 10 Sep - 14:06

par Martine Bulard
http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2013-09-09-retraites
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Rougevert le Mar 10 Sep - 15:26

Roseau a écrit:Retraite: 61% des Français pour la manif
http://news.google.com/news/url?sa=t&ct2=fr%2F0_0_s_0_0_t&usg=AFQjCNHC84OPgeK9Q4a9xQ3YW2e_gYcH3Q&did=c944c0af6449b71d&cid=52778514387848&ei=RKYsUpCqDOjw8AGq6gE&rt=STORY&vm=STANDARD&url=http%3A%2F%2Fwww.lefigaro.fr%2Fflash-eco%2F2013%2F09%2F08%2F97002-20130908FILWWW00123-retraite-61-des-francais-pour-la-manif.php
A Caen 1500 personnes grand maxi.
Rougevert
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Re: Réforme des retraites

Message  yannalan le Mar 10 Sep - 15:29

Pontivy, 300 ou 400, la plupart retraités ou en-dehors de leurs heures de boulot.Procession habituelle (au moins, celles des cathos, on chante)

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Gaston Lefranc le Mar 10 Sep - 19:15

Selon la CGT, il y avait 360 000 manifestants aujourd'hui ; selon la police, 155 000. A Paris, la CGT annonce 50 000 et la police 15 000.

C'est beaucoup, beaucoup plus faible que la première manif de 2010 (7 septembre) avec 1,1 millions selon la police et 2,7 millions selon la CGT

J'ai pas encore trouvé d'infos sur les taux de grève, mais nul doute qu'ils sont très faibles.

A Paris, l'essentiel, de très loin, du cortège était CGT. Les cortèges FSU étaient très faibles, ce qui laisse penser que le taux de grève des enseignants était faible. Les cortèges FO étaient aussi vraiment maigrichons ; présence substantielle de FO police et FO pénitentiaire (à noter aussi un cortège, minuscule, CGT police....). A noter un cortège SUD Rail substantiel, compact et dynamique.

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Rougevert le Mar 10 Sep - 20:57

Rougevert a écrit:
Roseau a écrit:Retraite: 61% des Français pour la manif
http://news.google.com/news/url?sa=t&ct2=fr%2F0_0_s_0_0_t&usg=AFQjCNHC84OPgeK9Q4a9xQ3YW2e_gYcH3Q&did=c944c0af6449b71d&cid=52778514387848&ei=RKYsUpCqDOjw8AGq6gE&rt=STORY&vm=STANDARD&url=http%3A%2F%2Fwww.lefigaro.fr%2Fflash-eco%2F2013%2F09%2F08%2F97002-20130908FILWWW00123-retraite-61-des-francais-pour-la-manif.php
A Caen 1500 personnes grand maxi.
Mais FR3 Normandie a annoncé entre 3000 et 5000.
Rougevert
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Réforme des retraites : manifestations en retrait

Message  Roseau le Mar 10 Sep - 21:40




Par Rachida El Azzouzi et lorraine kihl

Le gouvernement peut souffler, les syndicats contestaires s'inquiéter.
La réforme des retraites n'a pas provoqué de « déferlante » dans les rues.
Reportage à Paris.

La première grande journée d’action nationale contre la première réforme des retraites d’un gouvernement de gauche n’a pas drainé la foule ce mardi 10 septembre mais quelque 155 000 personnes – dont 15 000 à Paris– selon le ministère de l'Intérieur, 370 000 selon la CGT. Difficile de parler d’un succès. A Paris comme en région, la mobilisation n’a pas été « surprenante » contrairement à ce qu’avait prédit le matin même Thierry le Paon, le secrétaire général de la CGT, l’un des quatre syndicats organisateurs avec Force ouvrière, Fsu et Solidaires.

Dans le cortège parisienDans le cortège parisien© LK / MP.

Son homologue de FO Jean-Claude Mailly avait été lui plus prudent, conscient que cette journée test pour le gouvernement de François Hollande comme pour l’opposition de gauche n’égalerait pas celles de l’automne 2010 où la CFDT était de la partie contre la réforme de Nicolas Sarkozy qui avait rassemblé entre 1,2 million de personnes (police) et 3,5 millions (syndicats). Et la prudence était de rigueur.

Comme prévu, il n’y a pas eu de déferlante, encore moins d’irruption sur la scène sociale des salariés du privé, des jeunes, précaires et chômeurs, des non-syndiqués pour entonner «Métro, boulot, caveau, non merci !» et siffler François Hollande « qui fait du Sarkozy » en entérinant l’allongement progressif de la durée de cotisation pour atteindre 43 ans en 2035. Le défilé parisien qui allait de la place de la République à celle de la Nation était même assez déprimant. Il lui a fallu presque deux heures pour se mettre en marche et quand les averses se sont invitées, il a fini de se clairsemer.

S’il a légèrement dépassé le cercle militant, le cortège a avant tout rassemblé les forces vives des bastions syndicaux, des syndicats de retraités, des associations de jeunesse comme l’Unef, des partis de gauche comme le NPA, le Front de gauche, Europe Ecologie Les Verts et de nombreux salariés du public. Très loin des espérances syndicales qui tablaient sur un mouvement plus large pour faire pression sur le gouvernement et la majorité avant le débat parlementaire prévu début octobre.

Dans les rangs des manifestants, la déception, et un certain fatalisme, se lisaient sur les visages mais la plupart ne s’avouaient pas surpris par la faible mobilisation. Il faut dire que le calendrier choisi par les syndicats n’était pas le plus pertinent en ces temps où le pouvoir d’achat et le moral des Français est en berne. Organiser une manifestation contre une réforme jugée «anti-jeunes» quelques jours après la rentrée scolaire alors que la rentrée universitaire n'a pas encore eu lieu et que les lycéens découvrent tout juste leur emploi du temps rassure le gouvernement et n’aide pas à grossir les foules.







« Il fallait l’organiser un peu plus tard et sur un week-end. Ma fille vient de reprendre son travail. Elle ne pouvait se permettre de sacrifier une journée de boulot car elle doit payer un loyer de 1000 euros ! », s’indigne Brigitte, 59 ans, une mère de famille, proche de la retraite, venue manifester pour elle et sa fille. Agent territorial dans une municipalité de la région parisienne, Brigitte arrive en fin de carrière, touche depuis peu 2400 euros net et commence seulement «à se faire une chaussette en cas de pépin de santé». Auparavant, elle ne pouvait pas car elle gagnait seulement 1800 euros. Si elle se félicite que le gouvernement ait finalement décidé de ne pas remettre en cause le mode de calcul de retraites des fonctionnaires, elle craint que ce ne soit remis à plus tard.


Louis, 66 ans, retraité de l’Education nationale, de toutes les manifs depuis 1968, venu «faire une chaîne de solidarité entre les générations», en est persuadé. «Le gouvernement a très bien joué. Sa réforme n’est pas spectaculaire et violente comme celle de son prédécesseur. Il n’a pas touché aux fonctionnaires, ni trop tapé sur nous les seniors, bref, il a calmé son électorat. Sa réforme qui entérine tout de même tout ce qui a été entrepris par le passé par la droite est en train de passer comme une lettre à la Poste mais il recule pour mieux sauter», analyse cet ancien directeur d’école syndiqué FSU, «très déçu par Hollande». Il manifeste lui aussi «pour les jeunes sans autre horizon que le présent et la précarité », en particulier pour sa fille de 29 ans, actuellement à l’étranger. AVS, aide à la vie scolaire dans une école, elle gagne 600 euros par mois, «un scandale», juge son père, et complète son salaire en étant comédienne.

Micheline, elle, n’a jamais raté une manifestation pour la défense des retraites. Hier sous la droite, aujourd’hui sous la gauche, elle bat le pavé dès que «les acquis, les droits sociaux sont menacés», les siens comme ceux de ses enfants, des générations futures. Elle n’a plus ses vingt ans pour tenir la tête du cortège et hurler les slogans mais 63 ans. Ce mardi 10 septembre, elle a fait «un truc» qu’elle n’avait jamais osé faire jusqu’à présent: alpaguer par la manche un journaliste, en l’occurrence Mediapart, pour raconter sa détresse et son dégoût de «petite retraite oubliée du monde» et demander: «Pourquoi on ne parle jamais de nous ?».

Dans son sac à mains, son relevé de compte bancaire. Aux yeux, les larmes d’avoir démarré à 15 ans, travaillé 194 trimestres à l’usine, dans les collectivités pour finir ses jours avec 940 euros net par mois. Micheline ne part jamais en vacances, s’autorise un seul repas par jour le midi et ne s’habille qu’auprès des associations caritatives. Elle a peur pour que son fils de 36 ans, agent RATP après des années d’intérim et de chômage, ne touche pas de retraite et meurt au travail.

Comme beaucoup de camarades de sa génération, Tiphaine, 31 ans, «encartée nulle part mais citoyenne», s’y prépare mentalement (voir la vidéo page précédente). Salariée dans un théâtre public, pas malheureuse financièrement, elle a essayé de motiver ses collègues mais la réponse était souvent la même : «A quoi cela sert que je manifeste puisque je n’aurais pas de retraite ?». Pour elle, si la mobilisation échoue, c’est en partie «à cause de la crise qui scotche les gens dans leur peur, dans l’individualisme» et «des syndicats trop divisés qui défendent les salariés mais pas assez les précaires». Elle aimerait faire partie d’un syndicat mais elle n’a jamais trouvé celui qui lui convenait. «Il faut inventer un nouveau syndicalisme», dit-elle en pointant un autre problème: «l’électorat de gauche qui n’ose pas manifester car c’est la gauche au pouvoir».

A la CFTC, certains militants le pensent très fort comme les agents CFTC des personnels des administrations parisiennes qui ont fait grève et battu le pavé ce mardi à Paris alors que leur fédération et leur confédération soutiennent à l’instar de la CFDT la réforme du gouvernement Ayrault. Patrick, 54 ans, agent depuis plus de 20 ans, a joué le porte-parole de ce groupe qui passait difficilement inaperçu avec ses gilets bleu foncés. « A la mairie de Paris, nous, les agents de la CFTC, avons une constance. En 1993, 2003, 2010, nous avons manifesté contre les réformes Balladur, Fillon, Sarkozy… Il n’y a aucune raison à ne plus manifester puisque François Hollande poursuit le travail de sape entamé par Nicolas Sarkozy. Moi, je ne change pas d’avis parce que c’est la gauche ou la droite. cette réforme, c’est de la merde. Mon fils a 24 ans. Il veut être professeur des écoles. C’est pas sérieux de penser qu’il sera encore prof à 68 ans».
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Vic le Mer 11 Sep - 6:40

Retraites : plus forte mobilisation syndicale depuis l'arrivée de la gauche          PARIS, 10 sept 2013 (AFP) - Salariés, jeunes et retraités, entre 150.000  selon la police et 370.000 selon la CGT, sont descendues mardi dans la rue  pour contester la première réforme des retraites d'un gouvernement de gauche,  un succès aux yeux des organisateurs qui entendent lui donner une suite.    Le ministère de l'Intérieur a compté 170 rassemblements à travers le pays -  la CGT près de 200 - pour cette journée d'action appelée par quatre syndicats  - CGT, FO, Solidaires, FSU. Il s'agit de la plus forte mobilisation syndicale  depuis l'élection de François Hollande en mai 2012.     Le défilé parisien entre la place de la République et Nation a rassemblé  15.000 personnes, selon la police, 50.000 selon la CGT.    La mobilisation "va surprendre", avait prévenu dès la matinée le numéro un  de la CGT Thierry Lepaon, qui dans l'après midi avait prédit entre 300.000 et  500.000 manifestants.    Dès la fin des manifestations, la CGT a annoncé une suite : elle appelle  "les jeunes salariés à se mobiliser avec les organisations de jeunesse le 18  septembre", jour de la présentation du projet en conseil des ministres.    Elle entend aussi créer "toutes les conditions avec les organisations  syndicales et de jeunesse pour élargir la mobilisation dans les prochains  jours".    Cette mobilisation, affirme le premier syndicat français, "contredit  l'échec annoncé par les défenseurs de cette réforme". Selon la CGT, "les  salariés ne se résignent pas à la baisse des pensions et à l'allongement de la  durée de cotisations".    Pour le numéro un de FO, Jean-Claude Mailly, la mobilisation "dépasse le  cercle militant", même si ce "n'est pas une déferlante". Il a indiqué  également que les syndicats discuteront la semaine prochaine de la suite à  donner à cette journée.    "C'est une bonne mobilisation" plus massive, selon lui, que celle contre la  réforme de l'emploi organisée par les mêmes syndicats le 5 mars dernier, et  qui avait rassemblé 200.000 personnes, selon eux.    M. Mailly a appelé le gouvernement à faire "encore des efforts. Il y a un  verrou à faire sauter, celui de l'allongement de la durée" de cotisation à 43  ans en 2035. Cette mesure du projet focalise la contestation syndicale et en  fait une loi "anti-jeunes", selon eux.    En tête de cortège parisien, une pancarte proclamait "aux profits du CAC 40  de financer les retraites".        "Sarko, Hollande, même combat"        Mais, contrairement à la réforme de 2010, les syndicats ne réclament pas le  retrait du projet. M. Lepaon y voit même "un progrès" en rappelant la question  de pénibilité. Leur objectif est d'obtenir une "amélioration" du texte lors  des débats parlementaires. Pour la CGT, la mobilisation prouve l'exigence  d'une "autre réforme".    Mais le temps presse puisque le projet sera en examen en procédure  d'urgence au Parlement en octobre.    Pour Olivier Besancenot (NPA), présent à la manifestation, cette  mobilisation "est loin  d'être ridicule. Tous ceux qui ont fanfaronné sur le  thème d'une mobilisation mort-née, faut qu'ils rebouchent la bouteille de  champagne!"   Des défilés et des rassemblements ont eu lieu  dans de nombreuses villes: à  Nantes (entre 4.500, selon la police et 8.000, selon les syndicats), Toulouse  (4.000/16.000), Lyon (4.000/8.500), Marseille (6.300/50.000), Bordeaux  (6.200/12.000), Lille (3.000/4.500), Grenoble (entre 2.000 et 10.000), Rennes  (2.200/4.500).    Dans de très nombreuses autres villes, comme Clermont-Ferrand, Calais,  Caen,  Albi, Besançon, Le Havre, Pau ou Metz, la police a compté des centaines  voire des milliers de participants.    "Retraite, 20 ans de régression ça suffit", lisait-on sur une banderole à  Nantes, la ville du Premier ministre Jean-Marc-Ayrault.    "Sarko, Hollande même combat, retrait retrait du projet de loi",  entonnaient des militants à Brest, tandis qu'à Strasbourg, un slogan accusait  le PS de faire "une politique de misère". "Nous ne sommes pas des vaches à  lait, nous voulons travailler", lançaient des jeunes dans le cortège lillois  derrière une banderole Unef.    L'appel à la grève a été peu entendu : le trafic était globalement quasi  normal dans les transports, malgré des débrayages dans certaines villes  (Clermont-Ferrand).     L'ampleur de la mobilisation est loin d'égaler les manifestations de 2010  contre la réforme des retraites de Nicolas Sarkozy qui avaient rassemblé pour  la plus massive entre 1,2 million de personnes (police) et 3,5 millions (selon  les syndicats).    A l'inverse de 2010, les syndicats réformistes - CFDT, CFE-CGC et la CFTC -  n'étaient pas dans la rue. a écrit:
Vic
Vic

Messages : 474
Date d'inscription : 29/08/2013
Age : 66
Localisation : Près de la Mer du Sud

http://emma-en-ligne.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Lu sur Bella Ciao

Message  Vic le Lun 16 Sep - 12:50

Retraite : nouvelle manifestation le 18 septembre, sur appel de la CGT
lundi 16 septembre 2013 - 11h50

La CGT a appelé "jeunes salariés" à se mobiliser de nouveau le 18 septembre contre la réforme des retraites, à l’issue de la journée d’action nationale qui a réuni 370.000 salariés, selon elle.

La CGT a appelé mardi 10 septembre au soir les "jeunes salariés" à se mobiliser de nouveau le 18 septembre contre la réforme des retraites, à l’issue de la journée d’action nationale qui a réuni 370.000 salariés, selon elle. "La CGT va créer toutes les conditions avec les autres organisations syndicales et de jeunesse pour élargir la mobilisation dans les prochains jours", a indiqué la centrale dans un communiqué.

"D’ores et déjà, elle appelle les jeunes salariés à se mobiliser avec les organisations de jeunesse le 18 septembre", jour de la présentation du projet de loi sur les retraites en Conseil des ministres. La centrale fait état de 370.000 participants (contre 360.000 annoncé précédemment) mardi à la journée d’action, dans "près de 200 rassemblements et manifestations", à l’appel de quatre syndicats (CGT, FO, Solidaires, FSU). La police a compté 155.000 manifestants à travers le pays.

Cette mobilisation "contredit l’échec annoncé par les défenseurs de cette réforme", ajoute la CGT. "La mobilisation d’aujourd’hui vient confirmer les sondages d’opinion de ces derniers jours pour exiger une autre réforme", assure-t-elle.

http://www.rtl.fr/actualites/info/a...
Vic
Vic

Messages : 474
Date d'inscription : 29/08/2013
Age : 66
Localisation : Près de la Mer du Sud

http://emma-en-ligne.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Qui veut construire les suites du 10 Sept ?

Message  Roseau le Ven 20 Sep - 14:03

http://npa2009.org/node/38755
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Roseau le Mar 24 Sep - 16:34

Réforme des retraites - Page 38 Dessin-humour-impots-riches
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Défense des retraites, le sens d'un combat

Message  Roseau le Mer 25 Sep - 16:13

par H. Wilno
http://npa2009.org/node/38859
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Toulouse: Meeting unitaire retraite 11 Oct

Message  Roseau le Jeu 26 Sep - 21:54

meeting unitaire sur les retraites qui aura le Vendredi 11 octobre 2013 20 heures salle Jean Mermoz

Meeting unitaire "Retraite à 60 ans et à taux plein pour tou-te-s"
avec Jean Marie Harribey (ATTAC Copernic)
Eric Aubin (CGT)
Annick Coupé (Solidaires)
Bernadette Groison (FSU)
Laurence Cohen (PCF Raquel Garrido (PG)
Myriam Martin (Trait d’Union)
Philippe Poutou (NPA)
Alain Liepietz (EELV)









Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 38 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 38 sur 39 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum