Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-37%
Le deal à ne pas rater :
Montre connectée HONOR Band 5 Sport
16.99 € 26.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -20%
Microsoft Manette Xbox One sans Fil + Câble pour ...
Voir le deal
47.99 €

L'impérialisme aujourd'hui

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Aller en bas

impérialisme - L'impérialisme aujourd'hui - Page 11 Empty Re: L'impérialisme aujourd'hui

Message  Copas le Dim 21 Déc - 12:00

Roseau a écrit:A son tour, le Danemark revendique le pôle Nord

"Comme la Russie et le Canada auparavant, le Danemark a revendiqué le 15 décembre la souveraineté du pôle Nord devant la commission des limites du plateau continental des Nations unies. Cette exigence s'inscrit, comme l'explique le journal danois Politiken, dans le cadre de la revendication plus large d'une énorme portion territoriale du sol arctique. Ce dernier serait relié, d'après Copenhague, à une partie du plateau continental du Groenland, et ferait ainsi partie du royaume du Danemark. La Russie et le Canada ont déjà déposé une demande auprès de la commission des limites du plateau continental des Nations unies ; les Etats-Unis et la Norvège s'apprêtent aussi à le faire. Tous espèrent trouver d'importants gisements d'hydrocarbures ou des minéraux."

http://www.courrierinternational.com/article/2014/12/16/a-son-tour-le-danemark-revendique-le-pole-nord?google_editors_picks=true

Si le Groenland obtient son indépendance, ils sont dans la merde... Le réchauffement climatique et l'éventualité d'un pôle nord en eaux libres suscite décidément bien des convoitises. Une expédition canadienne est allée cartographier les fonds cet été...

Nous sommes en plein partage par les prédateurs de territoires (là sous-marins)...
La discussion technique sur les fonds marins est abordée là :
http://forums.futura-sciences.com/geologie-catastrophes-naturelles/159853-russes-larctique-debat-geologico-politique.html

Pour l'instant les fonds de l'arctique c'est comme ça :

impérialisme - L'impérialisme aujourd'hui - Page 11 Arctic10

ou autrement dit un beau plateau continental à se goinfrer (pétrole, méthane, ressources halieutiques, etc):

impérialisme - L'impérialisme aujourd'hui - Page 11 Arctic11

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

impérialisme - L'impérialisme aujourd'hui - Page 11 Empty Re: L'impérialisme aujourd'hui

Message  Copas le Dim 28 Déc - 13:47

Canal de Panama, Canal du Nicaragua
Les trusts chinois vont tirer les moustaches du tigre US jusque dans sa tanière...
Sur le chapitre IV du livre l'impérialisme, stade suprême du capitalisme.
IV. L'EXPORTATION DES CAPITAUX

Ce qui caractérisait l'ancien capitalisme, où régnait la libre concurrence, c'était l'exportation des marchandises. Ce qui caractérise le capitalisme actuel, où règnent les monopoles, c'est l'exportation des capitaux.

.../...
Au seuil du XXe siècle, on vit se constituer un autre genre de monopoles : tout d'abord, des associations monopolistes capitalistes dans tous les pays à capitalisme évolué; ensuite, la situation de monopole de quelques pays très riches, dans lesquels l'accumulation des capitaux atteignait d'immenses proportions. Il se constitua un énorme "excédent de capitaux" dans les pays avancés.
.../...
Tant que le capitalisme reste le capitalisme, l'excédent de capitaux est consacré, non pas à élever le niveau de vie des masses dans un pays donné, car il en résulterait une diminution des profits pour les capitalistes, mais à augmenter ces profits par l'exportation de capitaux à l'étranger, dans les pays sous-développés.
Les profits y sont habituellement élevés, car les capitaux y sont peu nombreux, le prix de la terre relativement bas, les salaires de même, les matières premières à bon marché. Les possibilités d'exportation de capitaux proviennent de ce qu'un certain nombre de pays attardés sont d'ores et déjà entraînés dans l'engrenage du capitalisme mondial, que de grandes lignes de chemins de fer y ont été construites ou sont en voie de construction, que les conditions élémentaires du développement industriel s'y trouvent réunies, etc. La nécessité de l'exportation des capitaux est due à la "maturité excessive" du capitalisme dans certains pays, où (l'agriculture étant arriérée et les masses misérables) les placements "avantageux" font défaut au capital.
Bienvenu à Lénine et au Canal du Nicaragua donc... (Lénine, lumineux là dessus donc).

Un des plus énormes projets de BTP dans le monde vient de démarrer, c'est la construction d'un canal au Nicaragua qui sera en concurrence avec le canal de Panama.
Ce projet qui a été voté par le parlement nicaraguayen mobilisera 50 000 ouvriers pendant 5 ans pour un cout de 50 milliards de dollars (entre 4 et 5 fois le PIB du Nicaragua).
Illustration de la progression de l'impérialisme chinois, là au travers de l'entreprise HKND de Hong Kong, sous initiative du trust hongkongais de Wang Jing plus spécialisé jusqu'à maintenant dans les télécommunications.
On peut s'interroger sur les entreprises chinoises réellement derrière ce projet. L'entreprise Hongkongaise qui dirige ce projet ne semble pas spécialisée dans le BTP. Par contre la Chine populaire en dehors de Hong Kong possède les plus gros groupes mondiaux de BTP. 5 groupes sur les 10 premiers mondiaux sont chinois en terme de chiffre d'affaire, dont les 3 premiers. Ce sont des acteurs majeurs d'un très grand nombre de gros chantiers infrastructure dans le monde.
Le groupe choisi semble l'être pour ne pas trop tirer les moustaches du fauve US. Le siège social à Hong Kong passe mieux qu'à Beijing. Mais la levée de capitaux, gigantesque, implique des acteurs majeurs qui ne peuvent se trouver à Managua.

L'entreprise HKND aurait pendant 50 ans les droits exclusifs d'exploitation et la liberté de construire des aéroports, des zones franches ou même des complexes touristiques.
Les risques sur l’environnement sont colossaux, notamment sur le plus grand lac d'eau douce d'Amérique centrale qui risque de se saliniser. ... Et c'est un vieux rêve local de développement d'infrastructure qui est mis en route.
Les expulsions nécessaires pour satisfaire le trust chinois, au travers de ka Loi 840, votée en juin 2013 par l'Assemblée Nationale, ne concèdent à l'expulsé "aucune faculté de négociation".
Les réactions sociales sont donc extrêmement vives parmi les populations qui sont en train d'être chassées ou qui vont l'être de leurs terres, leurs maisons, leurs emplois, etc, qui se trouveraient sur la bande de terre concédée par le gouvernement et le parlement nicaraguayens.
Au Nicaragua, des milliers de personnes ont protesté à plusieurs reprises contre ce projet
Ce type d’investissements illustre l'exportation de capitaux chinois à la recherche d'un meilleur rendement qu'en Chine.


Par ailleurs article nostalgique d'une ukrainienne sur le site Ria Novosti :

Les Etats-Unis enterrés dans le sable
Oubliez un moment la crise ukrainienne. Oui, elle est très proche des frontières russes. Et elle est très pénible. Mais elle n'est pas le centre de l'histoire mondiale. Les agences de presse rapportent en effet que la Chine a lancé la construction d'un canal reliant les océans Atlantique et Pacifique au Nicaragua.

Et le monopole centenaire des États-Unis, qui contrôlent de fait le continent américain, n'est pas seulement menacé mais subit un coup ravageur. Si ce canal entrait en service, le monde assisterait au lever du soleil chinois.

Pour le moment, le canal de Panama est toujours la voie la plus courte entre l'Atlantique et le Pacifique. Pour le percer le président américain Theodore Roosevelt avait même créé un nouvel État, le Panama, détachant ce territoire de la Colombie en 1903. Cette escroquerie géopolitique américaine d'envergure globale, la première d'une longue série, a été un succès brillant. Il y a cent ans, le canal de Panama laissait passer son premier navire, permettant aux successeurs de Roosevelt de transporter leur flotte vers n'importe quel coin du monde avec une avance sur leurs concurrents, et de contrôler les échanges commerciaux entre l'Occident et l'Orient.

A l'origine, le canal de Panama était la propriété des États-Unis. Puis ces derniers l'ont "transmis" au pays en 1999. Mais comme le gouvernement panaméen peut être renversé par les Américains à n'importe quel moment - le sort du général rétif Noriega en 1989 l'illustre parfaitement - ce canal reste en réalité un actif américain, à l'instar de tout le Panama "indépendant".

L'idée de créer un canal concurrent sur le territoire du Nicaragua existe depuis toujours mais sa mise en œuvre n'a été lancée que cette année. Derrière l'entreprise hong-kongaise qui construit ce nouveau canal international, le gouvernement chinois veille. L'entrée en service de ce site devrait avoir lieu en 2019.

Pourtant, je ne partage pas la joie aveugle des patriotes orthodoxes qui saluent cette l'initiative visant à faire effondrer l'hégémonie américaine à l'autre bout du monde. Car le canal de Nicaragua sera chinois, tout comme celui de Panama appartient, de facto, aux États-Unis. Il aurait pu être le nôtre si l'URSS ne s'était pas disloquée en 1991, évitant également la crise ukrainienne, la querelle entre deux peuples-frères, la présence américaine au sud de la Russie, etc.

Dans les années 1970, l'URSS n'a pas ménagé ses efforts pour faire chuter le gouvernement proaméricain du Nicaragua, soutenir les rebelles de Daniel Ortega et accorder à ce pays lointain une aide technique et financière énorme (des membres de ma famille y avaient travaillé). Mais tout a tourné à l'eau de boudin.

Les autorités de l'époque n'ont pas pu comprendre l'influence du déficit en jeans sur la stabilité du régime de l'Union soviétique… et ont commencé leur aventure afghane au lieu de travailler plus activement en Amérique latine, affectée par le virus du marxisme. L'intervention en Afghanistan, à partir de 1979, a coïncidé avec la chute du régime de Somoza au Nicaragua.

Selon moi, tout cela montre qu'il faut frapper les points les plus faibles de l'ennemi sans se laisser distraire par des sujets secondaires. Les Chinois, avec leurs 5 000 ans d'expertise stratégique, le comprennent sans doute parfaitement. C'est pourquoi le Nicaragua (et le monde) verra se lever le soleil chinois.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum