Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Dates stocks PS5 : consoles en vente sur Carrefour et ...
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Nike fin de saison : jusqu’à -50% sur une sélection d’articles
Voir le deal

POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792 - Page 2 Empty Re: POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792

Message  barnum Mer 16 Déc - 19:30

"Il faut poser ici comme un principe inébranlable : l'auto-isolement capitulard hors des syndicats de masses, ( équivaut ) à la trahison de la révolution, est incompatible, avec l'appartenance à la IV° Internationale." ( Trotsky )

C'est pourtant bien toi, lors des grèves RATP et SNCF, qui proposais de construire une autre bureaucratie, "révolutionnaire" celle-là, à côté de celles de la CGT, de FO, et de SUD !!


"Cette vaste action de reconquête de nos centrales ouvrières, leur réunification et leur renforcement par une campagne de re-syndicalisation, doit être le travail urgent des directions LO et NPA à la CGT, le POI et POID ( aidé des anarcho-syndicaliste ) à FO.

C'est la seule voie possible, la seule politique, pour assurer la réussite de la grève générale et pour la montée en masse sur Paris, non seulement pour l'interdiction de licenciements, mais plus principalement encore, foutre dehors Macron".


Eh bien tu risques d'attendre des années et laisser ainsi les mains libres à Macron pour tout détruire d'ici 2022!!

SEULE SOLUTION: le combat immédiat pour le FUO de la base au sommet, les comités d'action pour l'unité et le débordement des appareils si nécessaire.
C'est toute la différence entre l'incantation-dénonciation et la pratique révolutionnaire !

barnum

Messages : 1231
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792 - Page 2 Empty Re: POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792

Message  Eninel Jeu 17 Déc - 11:32

barnum a écrit:
C'est pourtant bien toi, lors des grèves RATP et SNCF, qui proposais de construire une autre bureaucratie,  "révolutionnaire" celle-là, à côté de celles de la CGT, de FO, et de SUD !!



Tu n'es quand même pas sérieux là, à appeler " bureaucratie", des structures de circonstance comme des comités de grève ou une coordination nés dans et pour un mouvement de grève, comme par exemple le mouvement de grève massive à la SNCF et RATP l'an dernier ????

Nous frondeurs de la CGT, non seulement nous proposions la création de comités de grève, mais mieux et de plus, nous en avons fait massivement élire un.


LE COMITE DE GREVE DU DEPOT DE BUS VITRY VOUS INVITE A PARTICIPER MASSIVEMENT A L’AG DU LUNDI 09 DECEMBRE 2019 A 09h00


Camarades grévistes, ce vendredi 06 décembre en AG une partie d’entres nous a élu de manière très démocratique un comité de grève dans notre dépôt.

Ce comité, nous voulons qu’il soit représentatif de tout le personnel gréviste du dépôt.

Votre présence lundi matin est indispensable.

Ce comité de grève devient, et par votre présence lundi matin il le sera plus encore, la représentation unique de la grève au dépôt.

Le mandat que nous ont confié nos camarades ce vendredi est clair :

PAS DE NEGOCIATION – RETRAIT DU PROJET DE LOI

Travailler au rassemblement des grévistes, à la structuration et à la centralisation de notre mouvement, jusqu’à la grève générale interpro, pour donner à notre grève qui durera, jusqu’au retrait pur et simple du projet de loi Macron Delevoye, l’unité et la force nécessaire pour atteindre cet objectif.

LE COMITE DE GREVE DE VITRY BUS
LE SAMEDI 07 DECEMBRE 2019



Ou vois tu camarade Barnum le début d'une bureaucratie naissante dans cette initiative ???

Est ce que par hasard tu mens et tu baratines comme la direction de ton parti le POID ???

Pour ce qui concerne ce combat que nous avons mené pour la mise en place d'une Coordination SNCF-RATP, nous étions les seuls dans cette perspective de Coordination à y envoyer des délégués mandatés, ce document en fait preuve :


MANDAT POUR LA MISE SUR PIED DE NOTRE COORDINATION SNCF-RATP COMME DIRECTION ALTERNATIVE AUX DIRECTIONS BUREAUCRATIQUES


Grève illimitée interpro jusqu’au retrait du projet de loi retraite !

L’horloge tourne, et le mouvement de contestation contre le projet de loi sur les retraites du gouvernement Macron-Philippe, au rythme et selon les méthodes que nous imposent les directions bureaucratiques de nos syndicats, va tout droit vers une défaite politique majeure. Avec nos camarades cheminots déjà à la tâche, nous prenons la décision de jeter toutes nos forces dans la bataille pour la mise en place de cette coordination démocratique indispensable pour notre victoire, pour cela nous mandatons les camarades :

………………………………………………………………………………………

De L’Assemblée Générale du lundi 16 décembre de l’attachement RATP :

………………………………………………………………………………………


Noms Attachements Signatures



Je tais les noms des camarades signataires et à l'initiative de ces mandats démocratiques, j'ai le document il y en a des centaines, je peux le montrer à qui aura la curiosité de venir le voir.

Mais quand même, lorsque tu viens me faire la morale sur la nécessité de construire un front unique ouvrier de la base au sommet, tu me fais bien rire, car en décembre dernier cette action c'est nous qui la menions, pas vous au POID.

Il y avait de vos militants POID dans cette grève ... ils collaient à l'agitation permanente et à la bouzille des gauchistes, ils n'avaient absolument rien à objecter quant à une coordination qui finalement à vu le jour, mais une coordination gauchiste, sans nous, sans mandats, et très respectueuse des directions syndicales CGT FO et SUD.

Cette Coordination anti démocratique n'avait pour seule tête de turcs ... la direction de la CFDT !

Malgré nos sollicitations, jamais les militants du POID ne sont venu nous aider.

Il suffit de retourner en arrière sur ce forum et lire nos échanges sur décembre 2019, chacun pourra le constater.

[i]Les bureaucrates des syndicats s'opposeront, en règle générale, à la création de comités d'usine, de même qu'ils s'opposeront à tout pas hardi dans la voie de la mobilisation des masses. Il sera, cependant, d'autant plus facile de briser leur opposition que le mouvement aura plus d'ampleur. Là où les ouvriers de l'entreprise, dans les périodes "calmes", appartiennent déjà tous aux syndicats (closed shop), le comité coïncidera formellement avec l'organe du syndicat, mais il en renouvellera la composition et en élargira les fonctions.


https://www.marxists.org/francais/trotsky/livres/trans/tran6.html

C'est exactement ce que nous avons fait l'an dernier camarade Barnum .... nous et pas vous !






Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792 - Page 2 Empty Re: POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792

Message  Eninel Jeu 17 Déc - 11:48

POURQUOI UN COMITÉ DE GRÉVE DANS NOTRE DÉPÔT

SON RÔLE, SA FORCE, SES LIMITES


Le 05 décembre dernier, notre entreprise ratp a vécu une grève historique, et pourtant chacun le ressent, chacun le pressent, la partie est loin d’être gagnée.

Beaucoup d’entre nous avons vécu dans le passé des conflits aussi puissants que celui que nous sommes en train de vivre. Nous nous croyions au début invincible et pourtant à la fin nous mordions systématiquement la poussière.

La raison, chacun la connaît, elle était due à la trahison systématique des directions syndicales qui non contentes de nous cloisonner sur nos attachements, in fine négociaient un compromis pourri avec le gouvernement ?

Il en va exactement de même pour ce conflit. Les directions syndicales acceptent de continuer à discuter avec la macronie, alors même que depuis le 13 septembre et systématiquement, les AG aux quatre coins du pays leur demandent de rompre, d’appeler à la grève interpro jusqu’au retrait.

Une régression sociale, la fin de notre statut et de notre régime de retraite ne se négocie pas, elle se combat !

Vos élus à la ratp vous diront que c’est ce qu’ils font : ils combattent ce projet. C’est un mensonge, du simple fait qu’ils ne disent mot et ne dénoncent pas la politique traître de leurs supérieurs dans les syndicats !

Les directions syndicales avaient trois mois pour préparer cette grève, et en faire une grève illimitée structurée et centralisée, sommes nous structurés, sommes nous centralisés, sommes nous organisés ?

Poser cette question c’est y répondre ! Tout est à faire !

Le rôle de votre comité va être de faire ce que les bureaucrates refusent de faire !

Certes notre force, cette force que nous allons quotidiennement puiser dans votre énergie et dans votre volonté de vaincre, dans nos assemblées générales souveraines, va n’en doutons pas être grandement et dangereusement pondérée par la mauvaise volonté de la bureaucratie syndicale.

Le summum vendredi dernier été atteint lorsqu’une assemblée générale d’un dépôt de bus donné, le nôtre en la circonstance, décidait unanimement de créer un comité d’organisation, et que malgré notre insistance, nos représentants syndicaux refusaient d’y siéger.

Ce matin nous réitérons cette demande, même si leur absence ne va en rien freiner notre ardeur de travailler à notre victoire prochaine.

La force d’un comité de base c’est qu’il est l’émanation directe de la volonté de combat et de victoire de tous les grévistes d’un attachement, syndiqués et non syndiqués.

Sa faiblesse, sa grande faiblesse, c’est qu’il est tout autant enclavé, tout autant atomisé qu’une assemblée générale isolée et impuissante dans son coin.

La grande besogne de notre comité va être de nous fédérer et nous centraliser, à l’échelle d’un département d’abord, à l’échelle d’une entreprise ensuite, à l’échelle du pays pour finir. Camarades grévistes, sans vous nous ne pouvons arriver à rien, apportez nous chaque jour votre soutien dans nos assemblées générales.

Nous nous engageons à regarder la réalité en face ; à ne pas chercher la ligne de moindre résistance ; à appeler les choses par leur nom ; à vous dire la vérité quelque amère qu’elle soit ; à ne pas craindre les obstacles ; à être rigoureux dans les petites choses comme dans les grandes, à élever votre conscience de classe en vous donnant confiance et en permettant à votre abnégation à la lutte à s’épanouir et être utile à la cause, voilà à quoi nous nous engageons !

Pour que notre comité, les comités, un comité central des grévistes de la RATP (qu’il faut aller chercher vite, le compteur tourne) centralisent notre grève illimitée jusqu’au retrait, protégez votre comité, protégez vos délégués.

LE COMITÉ DE VITRY BUS RATP Samedi 07 décembre 2019
Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792 - Page 2 Empty Re: POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792

Message  barnum Jeu 17 Déc - 12:15

Tu ne peux pas nier que ta pensée profonde c'est de considérer que le FUO au sommet n'est pas possible tant que les dirigeants des appareils ne nous conviendront pas alors que nous pensons que la force du FUO à la base peut imposer le FUO au sommet , d'où la nécessité des comités d'action (cf Trotsky en 1935) pour éventuellement déborder ces appareils! !
Rappelons que Trotsky considérait que s'il s'était retrouvé à la tête de la bureaucratie ça n'aurait rien changé car la nature bourgeoise et contre-révolutionnaire de l'appareil aurait imposé sa loi !! D'où l'inutilité du "à bas Veyrier et Martinez". Mais comme en 1968, la force du "tous ensemble" à imposé le FUO au sommet le 13 mai et ce FUO au sommet n'a pu éviter le déferlement de la grève générale même si les appareils reprendront le contrôle faute d'un comité central de grève et des erreurs de l'avant-garde!


barnum

Messages : 1231
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792 - Page 2 Empty Re: POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792

Message  Eninel Jeu 17 Déc - 13:08

barnum a écrit:
Rappelons que Trotsky considérait que s'il s'était retrouvé à la tête de la bureaucratie ça n'aurait rien changé car la nature bourgeoise et contre-révolutionnaire de l'appareil aurait imposé sa loi !! D'où l'inutilité du "à bas Veyrier et  Martinez".


Et bien sur la base de cette analogie historique formelle entre l'URSS et les syndicats ouvriers tu te trompes.

A FO une direction Bergeron ou Blondel , une direction Mailly ou Pavageau , une direction Veyrier ou une direction d'un secrétaire général issu du POID, ce n'est pas la même chose, ce ne serait pas la même chose.

Trotsky expliquait que si il était resté dans l'équipe dirigeante en URSS, et si il avait voulu être le successeur de Lénine, il aurait dû accepter d'être le chef de la bureaucratie du Kremlin ... un Staline, c'est vrai et tout à fait juste.

Mais une bureaucratie dans un syndicat ouvrier n'est pas la même chose qu'une bureaucratie ouvrière à la tête d'un pays, il en faut de beaucoup.

Rien n'est écrit selon quoi un appareil bureaucratique dans un syndicat ouvrier est immuable et intouchable, seigneur tout puissant à vie !

La grande différence entre une bureaucratie comme celle du Kremlin et un appareil syndical, c'est la coercition et la faculté qu'à cet appareil d'éliminer physiquement ses opposants.

Dans un syndicat ouvrier, au pire on risque l'exclusion si on dispute le pouvoir à une bureaucratie, rien de plus. C'est une question de rapport de force dans le syndicat, par exemple nous frondeurs, nous ne sommes pas exclus de la CGT.

De plus rien n'est écrit selon quoi un appareil bureaucratique dans un syndicat doit être forcément réformiste et à la colle avec les patrons, c'est faux !

On a vu dans l'histoire des appareils ouvriers bureaucratiques mener la vie dure à leur bourgeoisie, les staliniens contre Vichy par exemple.

En conclusion, lorsque Pavageau a été élu contre JC Mailly, ça a été la fête au dernier Congrès FO !

Mailly, c'était une certaine conception d'un dialogue social sans complexe avec le gouvernement, une tentative des réformistes de revenir sur l'époque du fort en gueule Blondel. Pavageau c'était une promesse de rupture avec ce dialogue social, et d'ailleurs anarcho et trotskystes à FO ne s'y trompaient pas, ils appuyaient Pavageau contre le social démocrate Mailly. Ils avaient raison.

Il y eu l'accident, la connerie de Pavageau, le forçant à démissionner. Il y eu aussi suite à cela, le chantage sans non des réformistes, menaçant le syndicat de scission, si le successeur de Pavageau n'était pas, sinon un réformiste bon teint, à tout le moins un éléments neutre : un Veyrier.

Anarcho et trotskystes capitulaient et acceptaient le deal Veyrier.

Seulement voilà aujourd'hui, l'effacé social-démocrate Veyrier, ce lieutenant historique de Mailly, il est revenu complétement sur une ligne réformiste, il impose à FO un dialogue social décomplexé avec Macron.

Et vous au POID, au mieux vous êtes des cocus, au pire des complices de ces réformistes, voilà la vérité !

Alors vous pouvez chercher des justifications historiques, des analogies ridicules, a votre inaction face à Veyrier, votre politique dans les syndicats se voit comme le nez sur un visage !
Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792 - Page 2 Empty Re: POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792

Message  barnum Jeu 17 Déc - 14:22


"Mais une bureaucratie dans un syndicat ouvrier n'est pas la même chose qu'une bureaucratie ouvrière à la tête d'un pays, il en faut de beaucoup.

Rien n'est écrit selon quoi un appareil bureaucratique dans un syndicat ouvrier est immuable et intouchable, seigneur tout puissant à vie !"


La bureaucratie stalinienne n'avait rien d'ouvrière....C'est un appareil BOURGEOIS !!! Il n'y a pas à dire, ton vieux fond pabliste te colle à la peau !!
C'est Trotsky lui-même dans ses écrits (polémique au sein du SWP) qui fait la comparaison ente un syndicat et L'URSS et leur double nature : origine et base ouvrières, appareils bourgeois et PUREMENT bourgeois.
Quant à l'appareil syndical, il n'est pas immuable et intouchable effectivement dans le cas d'une explosion révolutionnaire et du développement de la révolution (tout comme ça aurait été la même chose pour la bureaucratie stalinienne face à une révolution politique!), sinon c'est une perte de temps et d'énergie pour des changements infimes car l'appareil reste sur le fond un instrument au service des intérêts de la bourgeoisie.

barnum

Messages : 1231
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792 - Page 2 Empty Re: POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792

Message  Eninel Jeu 17 Déc - 17:45

barnum a écrit:


La bureaucratie stalinienne n'avait rien d'ouvrière....C'est un appareil BOURGEOIS !!!

On est vraiment dans le n'importe quoi avec toi !

La bureaucratie du Kremlin en URSS c'était ses millions et ses millions de fonctionnaires, petits et grands, seule maitre de l'économie socialiste et soviétique de haut en bas.

Si réellement cet immense appareil administratif était bourgeois, n'avait rien d'ouvrier, pourquoi alors, aurions nous continué à définir ce régime stalinien comme un Etat ouvrier dégénéré ?

Il fallait carrément considérer la bureaucratie du Kremlin comme une nouvelle classe bourgeoise capitaliste, chargée un peu comme dans un capitalisme d'Etat, de faire fonctionner l'économie soviétique et socialiste à son avantage de caste parasitaire.

Mais voilà c'est un peu plus compliqué que cela.

De la même manière tu dis qu'un syndicat est ouvrier de part seulement sa composition à la base syndiquée. Tous ceux qui sont en responsabilité, l'appareil bureaucratique au dessus du simple syndiqué ouvrier, est BOURGEOIS ????

C'est véritablement une distorsion phénoménale des thèses marxistes.

Tout est ouvrier dans un syndicat ouvrier, même Martinez se revendique d'être un salarié de Renault, Blondel un salarié de la sécurité sociale, Veyrier un salarié de la Météo etc .

99% de l'appareil est composé de salariés qui sont devenus des permanents syndicaux. Il y a peut être quelques spécialistes technocrates petits bourgeois proches des Martinez et Veyrier, qui sont insérés dans les directions syndicales, en vue de commettre des missions spéciales, mais même cela c'est nouveau. Il y a peu, 100 % de l'appareil contre révolutionnaire d'un syndicat était ouvrier.

On dit que les appareils syndicaux sont ouvriers-bourgeois, du simple faite que l'orientation que les directions syndicales impriment à nos organisations, en s'appuyant pour cela sur un appareil ouvrier docile, est pro-bourgeoise et contre révolutionnaire.

Mais lorsqu'une direction révolutionnaire et ouvrière vient faire une OPA sur cet appareil de bureaucrates, qu'elle prend la direction des opérations dans un syndicat, l'appareil à peine retouché suit le mouvement, paradoxalement avec un peu plus d'entrain, que lorsque cet appareil est systématiquement obligé de se jouer de sa classe sociale.

Que ne vas tu pas inventer pour justifier l'inaction de tes camarades dans l'appareil FO !







Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792 - Page 2 Empty Re: POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792

Message  barnum Jeu 17 Déc - 19:46

Mais mon pauvre Eninel, tu ne comprends rien à l'analyse de Trotsky,,,, relis ses écrits sur la polémique dans le SWP, avec Cannon contre Shachtman, où il compare la Russie et un syndicat et où il parle expressément de la double nature de l'Etat ouvrier et non pas la double nature de l'appareil !!! OUVRIER par son origine, son histoire, ses liens avec la classe ouvrière, la propriété collective et la planification impérative, BOURGEOIS par son appareil stalinien, collectif contre-révolutionnaire, agent de l'impérialisme mondial même si cet appareil est composé de nombre de personnes d'origine ouvrière !! Encore une fois, la DIALECTIQUE !!
Et il dit la même chose pour le syndicat, il parle "d'appareil bourgeois" et jamais d'appareil ouvrier-bourgeois bien sûr!! OUVRIER par ses origines, son histoire, sa composition, sa fonction (défendre les intérêts ouvriers), sa nature de classe donc, BOURGEOIS par son appareil dirigeant, donc contre-révolutionnaire même si ses membres, les Veyrier, Martinez and co... sont d'origine ouvrière, ils sont des agents directs des intérêts capitalistes. COLLECTIVEMENT, l'appareil est bourgeois indépendamment de la nature des individus qui le composent et donc remplacer Veyrier ou Martinez ne change rien pour l'essentiel ! C'est pour cette raison que la grève générale passera forcément par le DEBORDRMENT DES APPAREILS même si ceux-ci sont contraints d'aller plus loin qu'ils ne le voudraient pour garder le contrôle de leurs organisations ( cf le 13 mai 68).



"Tout est ouvrier dans un syndicat ouvrier", Te rends-tu compte de ce que tu arrives à dire !!! tout est ouvrier SAUF L'ESSENTIEL, sa politique exclusivement bourgeoise désarmant ainsi les travailleurs en leur ôtant la seule arme à leur disposition, à savoir leur organisation de classe, leur force collective.

barnum

Messages : 1231
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792 - Page 2 Empty Re: POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792

Message  Eninel Ven 18 Déc - 8:54

barnum a écrit:


"Tout est ouvrier dans un syndicat ouvrier", (...)

tout est ouvrier SAUF L'ESSENTIEL, sa politique exclusivement bourgeoise désarmant ainsi les travailleurs en leur ôtant la seule arme à leur disposition, à savoir leur organisation de classe, leur force collective.


On est d'accord !
Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792 - Page 2 Empty Re: POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792

Message  barnum Sam 19 Déc - 13:47

Eh oui, tout peut-être ouvrier et en même temps être un appareil bourgeois...C'est dur la dialectique !!

barnum

Messages : 1231
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792 - Page 2 Empty Re: POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792

Message  Eninel Sam 19 Déc - 17:46

barnum a écrit:Eh oui, tout peut-être ouvrier et  en même temps être un appareil bourgeois...C'est dur la dialectique !!

J'ai l'impression que pour toi il n'y a pas que la dialectique qui est source de difficulté !
Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792 - Page 2 Empty Re: POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792

Message  barnum Sam 19 Déc - 20:42

Pas du tout car, contrairement à toi, je tiens fermement le même gouvernail trotskyste.

barnum

Messages : 1231
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792 - Page 2 Empty Re: POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792

Message  Eninel Dim 20 Déc - 12:27

barnum a écrit:Pas du tout car, contrairement à toi, je tiens fermement le même gouvernail trotskyste.

Puisque nous filons la métaphore, il n'y a aucun prestige particulier à être un grand timonier, seul sur une embarcation, une fois avoir balancé par dessus bord l'ensemble des membres de l'encadrement de l'équipage, qui vous contestaient vos compétences supposées, à tenir vous et vous seul, le gouvernail trotskyste !

Si la tendance communiste à laquelle tu appartiens, dirigeait le parti de manière démocratique, après avoir participé au sommet à une lutte loyale avec les autres tendances en lice, avoir réussi à convaincre le parti de la justesse du cap que vous préconisiez en opposition des autres tendances, vous pourriez vous prévaloir de votre autorité à diriger un parti communiste fort de sa diversité communiste et de sa richesse.

Mais là ? Tenir un parti rabougri et monolithique, faisant suite à un nombre incalculable de lutte d'appareil et d'exclusion de bon camarades communistes, de gauche ( Just ) comme de droite ( Broué ), comment pouvez-vous vous réjouir de régner sur un champ de ruine ?

Vous vouliez dépasser la stricte délimitation trotskyste du parti, communiste, l'ouvrir à d'autres tendances dans le mouvement ouvrier, pour aller à un grand parti des travailleur pluraliste. Vous vous prévaliez que cette stratégie allait à coup sûr nous permettre d'aller au parti des 10 000.

Combien êtes vous aujourd'hui, réponds franchement et ne mens pas, j'ai les chiffres !

Grand dialecticien que tu es, essayes de comprendre que la force d'un capitaine réside dans les rapport de confiance qu'il sait nouer avec ses seconds, que cet encadrement n'est rien sans la qualité des matelots travaillant sous ses ordres, que pour être un navire et non pas une coquille de noix à la dérive comme vous êtes, il faut se convaincre qu'aussi sûr que les méthodes staliniennes ont détruit le PCF et l'URSS, les votres comme copie conforme de celles ci, sont entrain de détruire le trotskysme et rend extrêmement difficile notre combat.

A quand chez vous la prochaine exclusion arbitraire, la prochaine scission sans principe, bientôt c'est écrit, très bientôt, ne serait ce qu'au regard de cette question syndicale, que vous refusez de traiter, vous contentant d'ouvrir hypocritement le parapluie de la Charte d'Amiens.

"Le sommeil est le frère jumeau de la mort " ( Homère, l'Iliade )
Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792 - Page 2 Empty Re: POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792

Message  barnum Dim 20 Déc - 18:58

Tu t'en racontes de belles mon pauvre Eninel..... c'est nous qui avons été exclus par le POI qui justement magouille à fond la caisse au sein des appareils syndicaux, rien à voir avec nous ! Vie démocratique sans problèmes, préparation d'une montée nationale sur Paris pour l'interdiction des licenciements, ligne trotskyste des comités d'action sur la ligne d'imposer le FUO de la base au sommet avec débordement des appareils, le tout cadré par le "Dehors Macron!"), 2500 adhérents avec la dernière vague dont la moitié de trotskystes et des centaines de GER ouverts à partir des dernières initiatives ( conférences et meetings sur Internet)...

barnum

Messages : 1231
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792 - Page 2 Empty Re: POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792

Message  barnum Mer 6 Jan - 12:24

La situation politique est plus que jamais marquée par le rejet total de Macron, sa politique, ses ministres, profitant de la crise sanitaire pour porter leurs mauvais coups !
Tout peut basculer à n'importe quel moment....La Tribune des travailleurs, dans ses numéros du 23 décembre et du 6 janvier montre nombre d'exemples d'acharnement des travailleurs à imposer l'unité sur des revendications précises.
C'est ce qui explique le même acharnement des appareils à protéger le gouvernement de la bourgeoisie, soit par la soumission au calendrier électoral de 2022, soit par la programmation de journées d'action à répétition: Le calendrier de la CGT, diffusé en tract (21 janvier 26 janvier, 28 janvier, 4 février) est de ce point de vue particulièrement significatif, avec les cautions "gauche" de LO, du POI, sans parler de certaines fractions du NPA !
Actualité plus que jamais, avec le POID, du combat pour l'interdiction des licenciements, le "dehors Macron et sa politique", la montée nationale sur Paris, et dans cette voie, la constitution de centaines de comités pour l'unité, de comités d'action ( cf Trotsky en 1935), pour imposer le FUO et le débordement des appareils.

barnum

Messages : 1231
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792 - Page 2 Empty Re: POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792

Message  barnum Mar 16 Fév - 9:34

Rejoignez le Parti ouvrier indépendant démocratique
 Chaque jour plus nombreuses des voix s’élèvent pour dire : il faut en finir avec le chaos organisé par le gouvernement
sur la vaccination, il est urgent de réquisitionner en les nationalisant les entreprises pharmaceutiques, de mettre les
brevets dans le domaine public, d’organiser des centres de vaccination massive. Oui, c’est l’urgence pour pouvoir
vacciner l’ensemble des travailleurs, des jeunes, des mères de famille qui le souhaitent.
 Chaque jour plus nombreuses des voix s’élèvent pour exiger l’interdiction des licenciements, l’arrêt de tous les plans
de restructuration et l’indemnisation à 100 % des travailleurs jetés au chômage total ou partiel.
 Chaque jour plus nombreuses des voix s’élèvent pour exiger l’annulation pure et simple de la dette de centaines de
milliards d’euros créée par le gouvernement en quelques mois car cette dette n’est pas celle du peuple, elle n’a servi
qu’à engraisser les capitalistes.
 Chaque jour qui passe, plus nombreuses sont les voix d’étudiants, de lycéens, d’enseignants et de parents qui exigent
la réouverture (avec protection sanitaire) des universités et le retour en classe de tous les lycéens avec le
recrutement d’enseignants et la mise en place des locaux nécessaires pour que tous puissent étudier.
Oui, chaque jour plus nombreuses s’élèvent les voix qui exigent les mesures radicales
de rupture pour faire face à la situation.
Le POID est partie prenante de ce mouvement qui grandit, ce mouvement de colère qui se traduit en particulier dans
les grèves qui s’étendent dans tout le pays.
Répondre à cette aspiration pose trois questions : quels moyens, qui le fera, comment y parvenir ?
Quels moyens ? 560 milliards ont été votés par l’Assemblée nationale en moins d’un an, offerts aux capitalistes et aux
banquiers au nom de « la relance » mais qui, en réalité, servent à spéculer. Le point de départ de cette gabegie des
fonds publics, c’est le vote du 19 mars 2020 qui a vu à l’Assemblée nationale les députés de tous les bords politiques
voter dans une union sacrée sans faille pour offrir 343 milliards (augmentés plus tard à 560 milliards) aux spéculateurs
licencieurs. Les moyens sont simples : réquisition des 560 milliards pour les affecter à l’école, aux services publics, à
l’hôpital, à l’organisation des centres de vaccination, à la socialisation des moyens de production des vaccins !
Qui le fera ? Seul un gouvernement rompant avec cette logique capitaliste sera capable de mettre en œuvre une telle
politique, un gouvernement indépendant des banques et de l ’Union européenne, un gouvernement de la classe
ouvrière qui en appellera au peuple pour définir ce que doit être la démocratie dans le pays.
Comment y parvenir ? Que se rassemble la force des millions et des millions de travailleurs et de jeunes qui sont prêts
à se mobiliser pour ouvrir une issue indépendante. Le Parti ouvrier indépendant démocratique se fixe d’aider à avancer
en ce sens. Il est ouvrier parce qu’il défend les intérêts de la classe ouvrière face à la classe capitaliste et les aspirations
des exploités face aux exploiteurs, des opprimés face aux oppresseurs. Il est indépendant parce qu’il refuse toute
union nationale avec Macron et tout soutien aux capitalistes. Il est démocratique parce qu’il propose d’en finir avec
la Ve République, régime anti-démocratique et d’élire une Assemblée constituante souveraine par laquelle le peuple
définira lui-même la forme et le contenu de la démocratie.
Travailleurs, militants, jeunes, mères de famille, vous qui voulez lutter pour que, le plus tôt possible, s’impose
cette solution de rupture démocratique : construisons ensemble le Parti ouvrier indépendant démocratique

barnum

Messages : 1231
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792 - Page 2 Empty Re: POUR UNE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE TYPE 1792

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum