La Commune des Communes.

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Ven 1 Mar - 14:12

Que de circonvolutions pour ne rien démontrer du tout, au contraire!! Jamais, contrairement à toi ( et à S.Just justement!), Trotsky ne parle de "bureaucratie ouvrière" !! Et qu'il ait combattu jusqu'au bout pour éviter d'en arriver à la restauration du capitalisme, nul n'en doute! Malheureusement la nature bourgeoise, non pas de l'Etat ( ouvrier dégénéré , ou ouvrier-bourgeois), mais de la bureaucratie stalinienne au sommet de cet Etat, elle, de nature purement bourgeoise, a été la plus forte, la classe ouvrière n'ayant pu la renverser à temps ! Une révolution sociale ( et non plus seulement politique) reste à faire.
Relis S.Just sur la nature du pablisme et tu te reconnaîtras aisément !!

barnum

Messages : 923
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Ven 1 Mar - 17:49

barnum a écrit:
Relis S.Just sur la nature du pablisme et tu te reconnaîtras aisément !!

Bien ! Que nous raconte S Just au nom de la direction de l'OCI sur le pablisme ?

Que les renégats de la IV Internationale de l'époque ( depuis il y en a eu d'autres des renégats, beaucoup ), derrière Pablo, se trompaient à croire, que les bureaucraties à la tête des Etats ouvriers ( Yougoslavie, Chine ) à leur manière barbare et totalitaire, réussiraient à construire le Socialisme, certes sur plusieurs centaine d'années.

Que d'une certaine manière les gouvernements stalinien ( titiste, maoiste ) étaient progressistes, et donc qu'il fallait en finir avec la construction de la IV Internationale, rentrer dans les partis staliniens.

En France c'est ce que fit par exemple les militants trotskystes étudiants , à l'origine une fois exclut du PCF, de la LCR ( Krivine ).

Mais est ce que je dis cela moi ????

Où m'as tu vu remettre en cause la construction de nouveaux partis communistes, d'une nouvelle Internationale ouvrière ????

Depuis bien longtemps, l'implosion de l'URSS, les vues d'esprit non marxiste des Pablo, Mandel et Cie sont absconses et oubliées.

Les Etats ouvriers dans les mains d'une caste bureaucratique exploitant et opprimant le prolétariat ( aujourd'hui la Chine par exemple ), sont en très grand danger de restauration capitaliste, si le prolétariat n'arrive pas à chasser cette caste dans le cadre d'une révolution politique.

Le pablisme, il n'y a que vous au POID qui continuez à agiter ces fantômes, pour vous donnez l'apparence de théoriciens marxistes. C'est ridicule vraiment.

Votre soit disant pureté théorique, s’accommode mal, d'avec vos zig-zags opportunistes constants, en fonction de l'urgence du moment.

Un jour avec votre pote petit bourgeois Shivardi, vous vous empressez de rejoindre Mélenchon sous le drapeau tricolore ( même pas le drapeau de 1792, non celui de la FI, celui comme tu passes ton temps à le dire, le versaillais, celui de l'impérialisme français contemporain, celui que Mélenchon chéri ); un autre jour, parce que comme tous les politiciens du pays vous tremblez devant la dimension révolutionnaire du mouvement des gilets jaunes, vous prétextez ne pas pouvoir supporter un drapeau tricolore, paradoxalement celui là, celui des sans culottes de 1793, et vous ne jurez plus que par le drapeau rouge.

Comment voulez-vous dans ces conditions rassembler dans vos comités, actuellement fictif, une avant garde conséquente ?

"... On peut donner du syndicat à peu près la définition programmatique suivante: organisation des travailleurs d'une corporation ou d'une industrie qui se donne pour objectif : 1) de lutter contre le capital pour améliorer la situation des travailleurs ; 2) de participer à la lutte révolutionnaire pour renverser la bourgeoisie ; 3) de participer à l'organisation de l'économie sur des fondements socialistes. Si nous comparons cette réalité "normative" et la réalité effective nous paraissons contraints d'affirmer: il n'existe pas au monde un seul syndicat. Mais semblable façon d'opposer les normes et le fait, c'est-à-dire l'expression généralisée du développement et une manifestation particulière de ce même développement semblable opposition formelle, ultimatiste et non-dialectique entre le programme et la réalité est totalement privée de vie et n'ouvre aucune voie à l'intervention du parti révolutionnaire. En même temps les actuels syndicats opportunistes peuvent sous l'impact de la décadence du capitalisme et doivent, si nous menons une politique correcte dans les syndicats, se rapprocher de nos normes programmatiques et jouer un rôle historique progressiste. Cela suppose bien entendu un changement complet de direction. Il est nécessaire que les travailleurs des USA, de France, d'Angleterre réussissent à chasser Green, Citrine [6], Jouhaux [7] et Cie...."

Non pas déborder les appareils camarade Barnum, mais aborder, chasser les Martinez et Veyrier, contrôler et faire tourner les appareils syndicaux " bourgeois" à l'avantage du prolétariat et de la révolution !

Le POI et le POID doivent prendre inconditionnellement le pouvoir à FO !

Il y a urgence. Si le mouvement ouvrier révolutionnaire des gilets jaunes est écrasé, Macron en faisant plébisciter sa politique par référendum, va écraser toute la classe ouvrière, surtout l'aristocratie ouvrière.
Eninel
Eninel

Messages : 1113
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Ven 1 Mar - 21:25

Je crois que tu ne comprends pas la nature profonde du pablisme et de sa réalité actuelle! Le fond du pablisme, c'est l'adaptation permanente aux appareils, ce sont les illusions développées sur ces appareils, c'est la recherche éperdue de substituts à la construction du parti révolutionnaire et le rejet de toute politique indépendante pour la classe ouvrière !
L'exemple le plus pur d'un néo-pablisme évident: celui du POI qui s'aligna derrière le fameux "appareil de la lutte" CGT-FO" et leurs 14 journées d'action sur la loi El Khomri en 2016, contre la grève générale et avec en prime la dénonciation des militants du POID qui combattaient, eux, pour la grève générale et le blocage du pays ( d'où d'ailleurs leur exclusion préventive du POI !!), puis le même POI de s'aligner derrière Mélenchon et la France insoumise en 2017, d'où leur enthousiasme ( au moins au même niveau que le tien!) pour les gilets jaunes en 2018-2019....Toujours des appareils, toujours des substituts... tout comme toi qui ne conçoit aucune politique indépendante de la classe ouvrière sans intervention des appareils, soit ces appareils acceptant (contraints ou non) de se mettre à la tête d'une mobilisation révolutionnaire (que d'illusions!!!), soit en subissant un renouvellement dans leurs rangs mais qui ne changerait en rien leur nature d'appareil bourgeois au service exclusif du système capitaliste, pas plus qu'un Gorbatchev remplaçant un Brejnev... et, en supposant la présence d'un révolutionnaire dans l'appareil, il ne pourrait qu'être un otage-caution de cet appareil malgré ses éventuelles dénonciations et lamentations permanentes.... TOUT COMME TOI, qui alterne aussi en permanence pression-adaptation-dénonciation, elle est bien là la permanence du pablisme, tout comme au NPA mais aussi à LO, fervent défenseur des appareils et leurs journées d'action bidon .... ET TOUS, de vous retrouver au cul des gilets jaunes, côte à côte avec Mélenchon et Le Pen, leur peuple central interclassiste, leurs drapeaux versaillais et leur Marseillaise!)

Effectivement, la seule ligne révolutionnaire est de préparer l'action indépendante de la classe, de préparer le débordement des appareils, d'aider à l'explosion révolutionnaire, la grève générale, le blocage du pays et le combat pour un Gouvernement ouvrier.... C'est ce que font le POID et les centaines de comités d'action, de comités pour l'unité.

barnum

Messages : 923
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Sam 2 Mar - 10:40

Le démocrate bourgeois Gluckstein au sommet de sa forme :

https://latribunedestravailleurs.fr/2019/02/27/la-grande-entourloupe/

"...Quand le peuple travailleur se dresse contre le régime en place, celui qui redoute d’en appeler à l’Assemblée constituante souveraine est condamné à rester prisonnier des institutions honnies et à préserver les gouvernants rejetés : c’est une leçon de l’histoire universelle...."

S'il devait y avoir des leçons a tirer de l'histoire moderne, ce serait que quelque soit les formes institutionnelles qu'épousent les républiques bourgeoises, la domination de classe reste !

S'il devait y avoir des leçons à tirer des éditos du sir Gluckstein, c'est qu'il pète les plombs, et en arrive à dire tout et son contraire dans un même billet.

Qui est ce peuple travailleur (se dressant) contre le régime en place ? les gilets jaunes – et ceux qui les soutiennent – se refusant obstinément de rompre avec la politique des gouvernements successifs (Macron étant le dernier en date) au service des capitalistes et des banquiers, cultivant le clair-obscur ???

La direction du POID se fout de la gueule du peuple travailleur, et tout particulièrement du prolétariat, a en appeler à une Assemblée constituante souveraine, alors même que le suffrage universel, est la dernière cartouche dont la bourgeoisie dispose, pour maintenir sa domination de classe !

Qui cultive le clair-obscur théorique ? Qui est le champion de l'entourloupe politique ? Gluckstein.
Eninel
Eninel

Messages : 1113
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Sam 2 Mar - 11:26

J'espère que tu as bien compris la nature réelle du pablisme et sa pleine actualité dont tu ne te sors pas toi-même indemne (relis attentivement l'intervention précédente)!
Quant à l'ASSEMBLEE CONSTITUANTE SOUVERAINE, elle est rejetée tant par la bourgeoisie que par les appareils, y compris les Mélenchon et Hamon !! Et pour cause! ( Et bien sûr pour les anarchistes et les gauchistes qui ne connaissent que deux couleurs, le noir et le blanc, éventuellement le jaune!!)
Nous sommes dans une situation pré-révolutionnaire, revendiquer une telle assemblée signifie ni plus ni moins "à bas le bonapartisme!", "à bas la Cinquième république!" et une crise ouverte de l'Union européenne! C'est justement un mot d'ordre révolutionnaire: suffrage universel direct à la proportionnelle intégrale, vote ouvert aux mineurs de 16-17 ans et aux travailleurs immigrés, chaque parti défendant son programme et pour le POID, actuellement minoritaire, le programme ouvrier d'un Gouvernement ouvrier.
Dès l'ouverture de la crise révolutionnaire avec la grève générale et le blocage du pays, CE MOT D'ORDRE TOMBE et la question devient celle de la fédération des comités de grève, des soviets et donc du combat immédiat pour le pouvoir des soviets et l'instauration d'un Gouvernement ouvrier rassemblant autour de lui la jeunesse et toutes les catégories populaires!
Je te rappelle que pour Lénine comme pour Trotsky, ce mot d'ordre est nécessaire dans TOUT REGIME CAPITALISTE n'ayant pas une démocratie bourgeoise, ce qui est par exemple le cas tant de l'Algérie que de la France depuis 1958... et pour cause, le capitalisme pourrissant ayant naturellement tendance à pousser vers des systèmes bonapartistes voire fascistes.
Faut-il encore maîtriser, pour le parti révolutionnaire en construction, les tenants et les aboutissants de la dialectique et de la transition !!

barnum

Messages : 923
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Dim 3 Mar - 18:56

barnum a écrit:l'ASSEMBLEE CONSTITUANTE SOUVERAINE C'est justement un mot d'ordre révolutionnaire: suffrage universel direct à la proportionnelle intégrale, vote ouvert aux mineurs de 16-17 ans et aux travailleurs immigrés, chaque parti défendant son programme et pour le POID, actuellement minoritaire, le programme ouvrier d'un Gouvernement ouvrier.


C'est assez extraordinaire, afin de faire passer votre mot ordre "Constituante", vous le gauchissez au maximum, et d'une certaine manière, c'est vous - d'autorité- qui prenez la plume et qui l'écrivez : Dans cette nouvelle république il y aura donc les mineurs qui voteront, le suffrage sera direct et à la proportionnel, le programme ouvrier en sera le cœur, même si les autres partis auront leur mot à dire.

A non je m'égare ! En fait le vote des mineurs, la proportionnelle, l'application du programme ouvrier, ce n'est pas au moment où l'on écrit la nouvelle constitution, c'est avant, au moment où le peuple sera invité à élire les députés constituants.

Mais si le peuple, et plus que le peuple, le prolétariat, est en mesure d'imposer ce type d'exigence démocratique, le programme ouvrier, à la bourgeoisie, pourquoi donc alors réunir une assemblée constituante. Ce ne serait pas plus simple et plus logique d'instaurer de facto la dictature du prolétariat ?

Je passe sur le fait que trouver une solution bourgeoise ( la Constituante ), à une crise révolutionnaire ouvrière gigantesque, comment sinon rêver cette belle élection au suffrage direct et proportionnel, cette démarche est vraiment étonnante de la part de gens qui se disent marxiste, et je préfère dénoncer ces gens pour ce qu'ils sont : des escrocs politiques.

Quand bien même toute vos revendications démocratiques seraient acceptées par le pouvoir bourgeois actuel, quand bien il y aurait dans le pays ce rapport de force éminemment favorable, il n'est absolument pas sûr qu'une consultation du peuple, direct et à la proportionnelle intégrale, donne le résultat que vous nous vantez.

Vous avez l'aimable élégance de mentionner dans votre perspective de solution à la crise de représentativité actuelle, que vous POID ( tout puissant parce que comprenons bien, c'est la grève générale, c'est la révolution prolétarienne, et vous vous êtes au sommet de votre popularité ), vous reconnaîtrez le droit, aux autres partis de se présenter dans le cadre de votre admirable élection.

Laissant le peuple seul juge de son devenir, toutes classes sociales confondues, il vous semble en effet difficile à vouloir interdire les autres partis. Ce sera la démocratie pure. Tous les partis pourront présenter leurs candidats et vendre leur programme, en vue d'élire des députés constituants qui une fois désignés pourront écrire une belle Constituante pour le pays.

Et si dans cette compétition franche, ouverte, cette élection n'était pas à la hauteur de vos espoirs ?

Que deviendrait-il si des partis d'extrême droite gagnaient cette élection ?

Parce qu'enfin aujourd'hui, c'est quoi sur le plan électoral le mouvement ouvrier ?

Et si l'aboutissant de toute votre agitation constitutionnelle débouchait en définitive à permettre aux fascistes d'écrire une Constitution pire encore que celle de la V République ?

Vous auriez l'air malin messieurs les représentants ouvriers démocrates , derrière les barreaux des geôles des bourgeois fanatisés !

En effet si en toutes lettres il était acté dans cette belle Constitution, l'interdiction des partis et syndicats ouvriers, et l'emprisonnement des leaders ouvriers hors la loi ?

Une montée fabuleuse de l'intensité de la lutte des classes, la grève générale, certes idéale mais comme c'est souvent le cas dans l'histoire, le fait d'une minorité active, comme en 36, comme en 68.

Le prolétariat en ordre de bataille, frontalement opposé à la bourgeoisie, et vous qu'avez vous à dire à ces révolutionnaires ?

On fait voter les contre révolutionnaires !

Vous êtes des minables !
Eninel
Eninel

Messages : 1113
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Dim 3 Mar - 21:03

"Dès l'ouverture de la crise révolutionnaire avec la grève générale et le blocage du pays, CE MOT D'ORDRE TOMBE et la question devient celle de la fédération des comités de grève, des soviets et donc du combat immédiat pour le pouvoir des soviets et l'instauration d'un Gouvernement ouvrier rassemblant autour de lui la jeunesse et toutes les catégories populaires!"

SAIS-TU LIRE !!

Le mot d'ordre d'assemblée constituante souveraine ne vaut que dans la situation (actuelle) qui précède la crise révolutionnaire ouverte et correspond à "à bas la Cinquième république!" Relis Lénine et Trotsky pour tout régime bourgeois ne correspondant pas à une démocratie parlementaire !!

L'insulte comme substitut à un défaut d'argumentation !! As-tu reconnu ta nature néo-pabliste (ça n'est pas une insulte mais une caractérisation politique !)

barnum

Messages : 923
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Dim 3 Mar - 21:28

barnum a écrit:
Le mot d'ordre d'assemblée constituante souveraine ne vaut que dans la situation (actuelle)

Absolument pas !

Dans la situation actuelle de grave crise idéologique et de confusion, avec un gouvernement menteur, des médias tapageurs, des directions ouvrières ( partis syndicats ) systématiquement dans l'erreur, faire de l'agitation sur le mot ordre de suffrage universel est faute politique majeur.

Il y a des choses bien plus importantes à dire aux salariés, que de tirer des plans sur la comètes et leur faire croire qu'une bonne élection bien proprette réglera le tout.

A bas le suffrage universel, donnant la possibilité à une majorité d'inactif ( bourgeois et petits bourgeois rentiers et oisifs , jeunes, chômeurs, retraités ), sous la propagande constante et abrutissante de l'Etat bourgeois, de cinq milliardaires accaparant 100% de la communication, de réduire en esclavage une minorité prolétaire !

Vive la dictature du prolétariat en gilet jaune !

Vive la Commune des communes du mouvement ouvrier révolutionnaire des gilets jaunes !
Eninel
Eninel

Messages : 1113
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Lun 4 Mar - 14:30

Tu passes ton temps à déguiser des petits et moyens patrons, des artisans, des commerçants.... en prolétaires!!! Evidemment quand on tourne le dos au Marxisme, au Trotskysme !! Et tu sombres dans une fuite en avant désespérée, noyé dans le peuple interclassiste et ses drapeaux versaillais!
Osez parler de "dictature du prolétariat en gilet jaune" alors que les ouvriers des grandes entreprises privées et publiques, la jeunesse lycéenne et étudiante, les jeunes de banlieue, les travailleurs immigrés, les fonctionnaires.. SONT TOUS L'ARME AU PIED....faut le faire !!!
En plus, cela n'a aucun sens en l'absence d'un parti ouvrier révolutionnaire reconnu !!
Quant au POID et aux comités pour l'unité, le mot d'ordre est "la grève générale ouvrière", "le blocage du pays " pour "chasser Macron et sa politique!" "pour un Gouvernement ouvrier!", "Halte à la concertation et aux journées d'action bidon!" C'EST CELA NOTRE AGITATION POLITIQUE !!! Lis la TT, vois le nombre de grèves qui imposent l'unité à la base et qui démontrent qu'il faudra déborder les appareils au sommet ( et non pas les épurer, ce qui n'a aucun sens, l'appareil étant par nature et collectivement un appareil bourgeois... et 2 ou 3 révolutionnaires, pris en otages, ne changeront rien à l'affaire! Relis Trotsky qui, à la tête de l'Armée rouge, aurait pu renverser sans coup férir Staline, et qui, lui aussi aurait été pris en otage par l'appareil et l'aurait rendu impuissant à offrir une perspective alternative, obligé de jouer le rôle de Bonaparte! Mais je crois que tu ne comprends rien fondamentalement au Trotskysme, à la dialectique et à la transition!). Et l'exigence d'une Assemblée constituante souveraine ne fait que démontrer la nature réelle, bonapartiste et de plus en plus autoritariste de la Cinquième république, qu'il faut abattre, tout comme l'Union européenne!

barnum

Messages : 923
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Lun 4 Mar - 17:38

barnum a écrit:Tu passes ton temps à déguiser des petits et moyens patrons, des artisans, des commerçants.... en prolétaires!!!

Et toi et la direction du POID l'inverse !

Seulement voilà, dès le 17 novembre ce sont bien des salariés, des retraités, des chômeurs, dans la précarité, qui se sont engouffrés dans le mouvement de contestation des gilets jaunes.

Bien sûr il y a eu, et il y a encore, une petite partie de la petite bourgeoisie dans le mouvement ouvrier des gilets jaunes. Mais à partir des mesures prises par Macron début décembre, beaucoup moins. La mesure de Sarko, reprise par Macron, sur la défiscalisation des heures sup' les ont vite fait rentrer dans le rang.

C'est royale cette mesure pour un petit patron. Sur les deux salariés qu'il comptait dans son effectif, il en vire un, et les 80 heures de boulot qu'il peut fournir pour la semaine, il le confie à celui restant. A l'arrivée il gagne un salaire entier, et son activité est défiscalisée de moitié.

Pourquoi veux tu que la petite bourgeoise reste enragé contre Macron ?
Eninel
Eninel

Messages : 1113
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Lun 4 Mar - 17:52

barnum a écrit:
Osez parler de "dictature du prolétariat en gilet jaune" alors que les ouvriers des grandes entreprises privées et publiques, la jeunesse lycéenne et étudiante, les jeunes de banlieue, les travailleurs immigrés, les fonctionnaires.. SONT TOUS L'ARME AU PIED....faut le faire !!!

L'aristocratie ouvrière est l'arme au pied, c'est vrai. Mais pourquoi ? Qui protège les Martinez et Veyrier et leurs fausses mobilisations, leurs grèves "saute mouton", sinon vous ?

Pour ce qui est de la jeunesse, inutile de préciser que les jeunes bureaucrates des syndicats étudiants et lycéens n'ont rien à envier à leurs ainés lorsqu'il s'agit de dévoyer les luttes.

Enfin les travailleurs immigrés comme tu dis, je ne vois pas en quoi il faudrait leur réserver un statut particulier. En gilets jaunes si ils sont dans l'extrême précarité, l'arme au pied autrement, comme les copains " français" en quelque sorte !

Maintenant peut être fais tu allusion aux migrants lorsque tu nous parle des travailleurs immigrés ?

Hélas ces pauvres malheureux, ce lupen prolétariat moderne, ont certes d'autres difficultés a affronter au quotidien, que de lire les billets de ton démocrate bourgeois radical Gluckstein
Eninel
Eninel

Messages : 1113
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Lun 4 Mar - 18:05

barnum a écrit:
Relis Trotsky qui, à la tête de l'Armée rouge, aurait pu renverser sans coup férir Staline, et qui, lui aussi aurait été pris en otage par l'appareil et l'aurait rendu impuissant à offrir une perspective alternative, obligé de jouer le rôle de Bonaparte!

Cette comparaison est un aveu de votre part.

Nous ne sommes donc pas dans une phase ascendante de la lutte des classes, dans une situation pré-révolutionnaire, mais une phase où la réaction reprend le dessus, les appareils dominent, comme celle de l'époque où Trotsky fut marginalisé et éjecté du parti bolchevique.

Crois tu un instant que Trotsky aurait hésité une minute à se maintenir au pouvoir à la tête du parti bolchevique, même en leader "bonapartiste", si les conditions objectives de la lutte des classes lui avaient permis ?

Trotsky théorise l'idée qu'il ne veut pas être un Staline, et c'est tout à son honneur, parce que l'époque est mauvaise, et une énième révolution en URSS n'est plus à l'ordre du jour en 1928.

En France en 2019 tu nous informes d'un nombre de grèves assez fortes pour imposer l'unité à la base et qui démontrent que le débordement des appareils au sommet est à l'ordre du jour.

Dans un tel contexte Trotsky, un révolutionnaire, guide la base syndicale pour aller faire la fête aux Martinez, Veyrier et Cie.

Pas vous !
Eninel
Eninel

Messages : 1113
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Lun 4 Mar - 18:19

barnum a écrit: Et l'exigence d'une Assemblée constituante souveraine ne fait que démontrer la nature réelle, bonapartiste et de plus en plus autoritariste de la Cinquième république

Et cette manière de présenter comme cela l'existence du bonapartisme bourgeois chez vous, prouve que vous ne comprenez rien à rien, et aux conditions matérielles objectives du bonapartisme, et au trotskysme !

Trotsky prenait comme exemple, pour expliquer la dégénérescences des régimes bourgeois, du parlementarisme, au bonapartisme ou au fascisme, le développement naturel, de la jeunesse à la vieillesse sénile, d'un individu.

Trotsky se moquait de ces démocrates radicaux, nostalgiques du parlementarisme bourgeois, comme un vieux est nostalgique de sa jeunesse.

Vous faites partie de ces charlatans voulant faire tourner la roue de l'histoire à l'envers, et essayant de faire croire aux travailleurs , que la convocation d'une Constituante, déboucherait inévitablement sur le retour à un régime parlementaire bourgeois démocratique pur et intégral.

Camarade Barnum, tes dirigeants au POID sont des escrocs politiques !
Eninel
Eninel

Messages : 1113
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Lun 4 Mar - 20:04

Quand je te dis que tu ne comprends rien, une seule preuve: le simple fait de parler de "dictature du prolétariat" en l'absence de parti révolutionnaire reconnu et avec politiquement la petite-bourgeoisie à la manoeuvre (la majorité des gilets jaunes étant des électeurs ou futurs électeurs de Le Pen et Dupont Aignan) !!!
Et Trotsky, quand il parle d'appareil bourgeois, sait très bien que quelle qu'en soit sa composition ou l'évolution de celle-ci, il reste un appareil bourgeois au service exclusif des intérêts capitalistes !! Malheureux Eninel à qui il faut répéter dix fois les mêmes choses!!

Enfin, notre orientation est claire!! "Grève générale ouvrière pour chasser Macron et sa politique" L'Assemblée constituante souveraine est un mot d'ordre politique dans une situation pré-révolutionnaire transitant vers la crise révolutionnaire ouverte balayant la Cinquième république, et non pas vers un retour de la démocratie parlementaire, malheureux Eninel qui voudrait tellement avoir raison !!

"Dès l'ouverture de la crise révolutionnaire avec la grève générale et le blocage du pays, CE MOT D'ORDRE TOMBE et la question devient celle de la fédération des comités de grève, des soviets et donc du combat immédiat pour le pouvoir des soviets et l'instauration d'un Gouvernement ouvrier rassemblant autour de lui la jeunesse et toutes les catégories populaires!"

barnum

Messages : 923
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Mer 6 Mar - 17:43

Que l'on m'explique !

Est-il nécessaire de présenter ce groupe politique continuateur du trotskysme en France : Le Groupe pour la construction du parti ouvrier révolutionnaire, la construction de l'internationale ouvrière révolutionnaire.

http://socialisme.free.fr/

Ce groupe ces derniers jours, publie un tract , une déclaration parue sur le site " Maghreb socialiste ".

http://socialisme.free.fr/supplements/2019_02_28_supp_cps71_algerie.pdf

Excellent tract si l'en est, puisque cette déclaration épouse absolument et fidèlement, une ligne trotskyste révolutionnaire, comme de nos jours elle n'existe nul part ailleurs.

Donnons- nous la peine de la lire :

"...Depuis vendredi, on assiste partout en Algérie à une déferlante de manifestations avec une exigence : en finir avec le régime (...) Tous ensemble, les travailleurs, la jeunesse, les intellectuels… défient une dictature (...) Ce qui est à l’ordre du jour, c’est de parvenir à ce que le prolétariat prenne la direction de l’organisation du combat, en imposant aux directions des organisations ouvrières (UGTA et syndicats autonomes) qu’elles prennent en charge le combat pour la satisfaction des
revendications (...) L’organisation du combat nécessite donc que les travailleurs se réapproprient leurs centrales syndicales pour imposer un véritable front unique. Les syndicats n’appartiennent pas à leurs dirigeants, ils appartiennent aux travailleurs ! Les dirigeants doivent se soumettre ou se démettre !..."

Comment pouvons-nous ne pas saluer la clairvoyance des rédacteurs de ce communiqué ! Comment ne pouvons-nous pas nous poser cette grave question, de savoir pourquoi ce qui est juste en Algérie ne l'est pas en France ? En effet ce groupe, réagissant instantanément à des premiers troubles populaires en Algérie, semble beaucoup moins réactif, voir pas du tout, à des mêmes troubles populaires qui se passent en France depuis quatre mois.

Sur le site de ce groupe, sur la colonne de gauche, nous pouvons observer que depuis le 05 décembre 2018, la publication de leur bulletin est gelé au numéro 71. Seul existe le 11 décembre un "Supplément «Gilets Jaunes» à CPS n°71 ".

La seule chose à dire c'est que sur ce supplément, nos camarades ne se montrent pas tendre vis à vis du mouvement ouvrier des gilets jaunes. Comme amabilité on peut lire :

"...On ne peut rien comprendre à la place qu'a occupée et qu'occupe le mouvement des "gilets jaunes" si l’on ne commence pas par dire dans quel contexte il est apparu (...) D'un côté il y a les cadeaux fiscaux aux "premiers de cordée" (...) de l'autre l'alourdissement de la fiscalité sous tous les prétextes pour la classe ouvrière mais aussi pour les couches sociales en voie de prolétarisation ..."

"...S'agissant de ce mouvement ( ce mouvement ouvrier révolutionnaire des gilets jaunes - eninel ), la variété des soutiens qu'il reçoit peut étonner (...) L'étonnant arc-en-ciel politique des soutiens aux ”gilets jaunes” exige d'avoir une appréciation politique précise sur ce dont il s'agit ici..."

"...de l'extrême droite à l'extrême gauche, tous s'émerveillent de la "spontanéité" de ce mouvement. En réalité, sa spontanéité est relative. Les forces organisées y existent, même si, dans le cas présent, elles se déguisent sous le masque de l'"apolitisme" (...) Les Le Pen, Dupont Aignan ou Fillon : tous sont à la manœuvre. Les Buhler, Drouet, Cauchon, Chalençon, Miralles, figures connues du mouvement, ont tous en commun leur engagement dans les eaux fangeuses du FN, de DLF, de LR ..."

Conclusion de nos trotskystes, et justification de leur transparence depuis quatre mois sur la lutte des classes se déroulant en France :

"... Dis-moi qui tu hantes, qui tu acceptes, qui tu tolères, qui te soutient, et je te dirai qui tu es ! La devise s'applique ici entièrement...."

Ainsi donc pour ce groupe trotskyste en France, en propre seul canal historique du marxisme dans notre pays, à l'aune de cette devise, le mouvement ouvrier des gilets jaunes est potentiellement, beaucoup plus réactionnaire, qu'il n'est révolutionnaire. Le premier secrétaire de la CGT, Philippe Martinez peut jubiler : il n'est pas seul à dénoncer ce mouvement de contestation se réduisant à "...une poussière d'individus engagés dans la lutte de chacun contre tous, et à ce titre pouvant être enrôlés au service d'autres classes. C'est ce qui se déroule sous nos yeux..."

Alors interrogeons-nous, et cherchons les raisons poussant les révolutionnaires vivant en France, à voir ici , et pas en Algérie que "... La composition sociale du mouvement des "gilets jaunes", l'existence parmi eux de prolétaires parmi les plus exploités n'en fait en rien un mouvement allant dans le sens des intérêts ouvriers. Ce qui détermine la nature de ce mouvement, c'est la nature de sa direction et la nature de ses objectifs politiques..."

Regardons un peu ce qui ce passe de l'autre côté de la méditerranée. Quelles forces politiques se placent à la tête des masses insurgées algériennes, loin très d'être que prolétariennes, et immédiatement qu'elles sont "...la nature de ses objectifs politiques..." ?

Nous avons un certain Ali Ghediri, général à la retraite. Il s'est fait connaître en publiant une lettre ouverte dans le quotidien El Watan il y a trois mois. Il y déclare craindre une «redescente aux enfers» du pays qui «a assez souffert depuis le recouvrement de son indépendance». «Ses enfants sont en droit de vivre une rupture qui réponde à leurs aspirations, à leur rêve», écrit celui qui se présente comme le «candidat du peuple».

Il y a ce trouble Rachid Nekkaz, pas franchement un communiste celui là. Omniprésent sur les réseaux sociaux, l'homme d'affaires Rachid Nekkaz draine des foules de jeunes enthousiastes. Opposant virulent à l'interdiction du voile intégral en France, il est connu dans l'Hexagone pour régler les amendes dressées pour port de niqab, lorsqu'il n'est pas marchand de sommeil.

Peut-être alors un type de politicien issu du FLN : Ali Benflis, principal opposant lors des deux dernières élections présidentielles. «Ma place n'est plus dans une compétition électorale dont notre peuple (...) dénonce avec vigueur le caractère biaisé et faussé. Le peuple a pris la parole et je l'ai entendu (...) L'élection présidentielle, dans les circonstances actuelles, n'a ni sens ni raison d'être», nous dit ce grand défenseur de la cause ouvrière !

Nous pouvons bien chercher un représentant du mouvement ouvrier algérien, nous n'en trouverons pas un seul ces dernières semaines à la tête des insurgés. D'ailleurs "Mahgreb socialiste" dans son communiqué le confirme : "...UNE NÉCESSITE IMPÉRIEUSE : imposer la rupture des dirigeants de l’UGTA et syndicats autonomes avec le pouvoir !.."

Alors pourquoi la doctrine de l'internationalisme de ce XXI siècle naissant, doit obliger les meilleurs des révolutionnaires, à pousser à des insurrections populaires partout, sauf où ces révolutionnaires vivent ?

Lénine lui qui était vraiment révolutionnaire, non seulement partait du principe que l'ennemi du prolétariat est dans son propre pays, mais il considérait aussi impossible une révolution ouvrière et socialiste, sans l'apparition préalable d'une contestation de type populaire, toutes classes sociales confondues, que cela éclate dans un pays semi colonial comme l'Algérie , ou dans un pays impérialiste comme la France :

"...La révolution socialiste en Europe ne peut pas être autre chose que l'explosion de la lutte de masse des opprimés et mécontents de toute espèce. Des éléments de la petite bourgeoisie et des ouvriers arriérés y participeront inévitablement - sans cette participation, la lutte de masse n'est pas possible, aucune révolution n'est possible - et, tout aussi inévitablement, ils apporteront au mouvement leurs préjugés, leurs fantaisies réactionnaires, leurs faiblesses et leurs erreurs..."

Que l'on m'explique !





Eninel
Eninel

Messages : 1113
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Mer 6 Mar - 20:16

Non Lénine comme Trotsky, contrairement à toi, n'étaient pas des adeptes du peuple central interclassiste derrière les drapeaux de l'ennemi !!
Lénine (qui combattait pour construire un parti OUVRIER révolutionnaire) pensait qu'avec la classe ouvrière il y aurait inévitablement des éléments de la petite bourgeoisie alors qu'avec les gilets jaunes (qui sont tout sauf un mouvement ouvrier accomplissant une révolution prolétarienne mais un mouvement populaire exprimant sa révolte), et qu'avec la petite bourgeoisie à la manoeuvre, il y aurait inévitablement des éléments ouvriers isolés, des retraités, des mères de famille venant s'agréger (tous le sondages montrent un vote massif des gilets jaunes pour Le Pen et Dupont Aignan !!) avec leurs préjugés, leurs fantaisies....Rien à voir !!
Et en Algérie, les forces sociales en mouvement sont les jeunes, les ouvriers, les intellectuels.... dans un pays dominé économiquement qui n'a donc rien à voir avec le pays impérialiste qu'est la France! Donc, difficile de comparer directement, d'autant que la classe ouvrière, les ouvriers des grandes entreprises publiques et privées, le mouvement ouvrier organisé, la jeunesse, les fonctionnaires restent pour l'instant l'arme au pied en France!

"ce groupe trotskyste en France, en propre seul canal historique du marxisme dans notre pays"
TU PARLES, CHARLES !! Avec les illusions que ce groupe trimbale sur les appareils, avec son néo-pablisme déguisé, à la remorque de Hamon et d'une solution de type Front populaire aux présidentielles et qui considère par ailleurs les gilets jaunes comme un mouvement réactionnaire alors que celui-ci met directement en cause Macron !

barnum

Messages : 923
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Ven 8 Mar - 18:16

barnum a écrit:Non Lénine comme Trotsky, contrairement à toi, n'étaient pas des adeptes du peuple central interclassiste derrière les drapeaux de l'ennemi !!
!

"les drapeaux de l'ennemi !!" TU PARLES, BARNUM !!

L'histoire étant ce qu'elle est, le drapeau tricolore français, est symbole de tout et son contraire. Il est indiscutablement les couleurs de la république bourgeoise française, du "liberté, égalité fraternité ! ", que Marx traduisait en " infanterie, artillerie, cavalerie !", pour cet Etat impérialiste français assassin et voleur. Il est aussi dans le monde le symbole de la révolution française, et ce n'est pas par hasard que ce drapeau flottait à côté du drapeau rouge lors de la révolution russes.

La Commune des Communes. - Page 4 3303256868_1_11_EzldJCKh


"...En avril 1917, la Marseillaise est entonnée à Saint-Pétersbourg pour accueillir Lénine arrivant de Suisse en wagon plombé. Déjà en février 1917, lors de la première révolution russe, démocrate-socialiste, elle est chantée par les manifestants et après octobre 1917 la Marseillaise, en russe est un certain temps l’hymne officiel de la Russie soviétique...."


http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/la-marseillaise-chant-de-guerre-chant-de-liberte

"...Ainsi la Marseillaise est-elle bien plus qu’un chant ou hymne français : elle est chantée, souvent dans leur langue, par des combattants de la liberté, de l’indépendance, de la révolte politique ou sociale à travers toute l’Europe du XIXe et du premier XXe siècle. À partir de son adoption comme hymne national en France en février 1879, son caractère de chant révolutionnaire, d’hymne à la liberté, est bien plus marqué à l’étranger qu’en France même...".

Alors pourquoi ce drapeau tricolore chez les travailleurs en gilets jaunes ?

Est ce bien compliquer, de comprendre que la classe ouvrière en France en particulier, dans le monde en général, assimile le drapeau rouge au crime du stalinisme, à des personnalités politiques aujourd'hui, comme Kim Jong Un, Pol Pot hier.

Dans une première phase d'indignation, le prolétariat contemporain - en gilets jaunes- se saisit des idéaux de la révolution française, pas de celui de la révolution mondiale socialiste.

Et alors ? Il y en a beaucoup des drapeaux rouges cette après midi à Alger ???



Eninel
Eninel

Messages : 1113
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Ven 8 Mar - 19:08

On parle de la lutte de classes.... en France, où le drapeau bleu-blanc-rouge est devenu le drapeau de la bourgeoisie à partir de 1848!!
Quant à la Russie, on est seulement dans la première phase de la révolution prolétarienne, de février à avril 17, c'est à dire la phase des tâches d'une révolution démocratique bourgeoise qui va vite être remplacée par "tout le pouvoir aux soviets!" ! A partir d'Octobre 17, fini le drapeau versaillais, place au drapeau rouge !!

barnum

Messages : 923
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Ven 8 Mar - 21:55

barnum a écrit:
Quant à la Russie, on est seulement dans la première phase de la révolution prolétarienne, de février à avril 17, c'est à dire la phase des tâches d'une révolution démocratique bourgeoise qui va vite être remplacée par "tout le pouvoir aux soviets!" ! A partir d'Octobre 17, fini le drapeau versaillais, place au drapeau rouge !!

Pas très logique ce que tu nous dis là !

Ainsi, parce qu'en Russie jusqu'en avril 1917, nous sommes "seulement dans la première phase de la révolution prolétarienne", "la phase des tâches d'une révolution démocratique bourgeoise", le drapeau des français, est tolérable pour accueillir Lénine et ses thèses d'avril ???

Lénine l'ami de la Commune de Paris, tolère face à lui le drapeau des versaillais ? Bizarre !

Mais si l'on suit ton raisonnement, ce n'est pas le drapeau français "bleu blanc rouge" en bandes verticales que nous devrions voir sur l'image, mais le drapeau russe "bleu blanc rouge" en bandes horizontales !

En effet qu'est ce que les tâches d'une révolution démocratique bourgeoise ? Il y a l'obtention des libertés démocratiques, l'élection d'une Constituante, la réforme agraire, mais il y a aussi l'indépendance nationale, et donc le drapeau national.

Si comme tu le dis les révolutionnaires russes, en avril devaient être obnubilés par leur révolution bourgeoise nationale, pourquoi porter un drapeau étranger ? Pourquoi le drapeau français ? en toute logique ils auraient dût brandir le drapeau russe !

Tu affirmes de manière péremptoire que "A partir d'Octobre 17, fini le drapeau versaillais, place au drapeau rouge !!"

Tu commets une nouvelle erreur. Ta connaissance de l'histoire d'Octobre laisse à désirer. En aucun cas le drapeau de la révolution française n'était perçu par les bolcheviques et les masses, comme contradictoire avec la révolution communiste russe.

Comme nous te l'apprenons cette après midi, la "Marseillaise" ( en russe ), avec l'Internationale", était le premier hymne officiel de la jeune République Ouvrière.

Je pense que ta volonté de démontrer que les gilets jaunes sont des affreux te pousse à finir par dire n'importe quoi !
Eninel
Eninel

Messages : 1113
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Sam 9 Mar - 10:47

Que dans l'imaginaire des peuples la Révolution française et son drapeau tricolore soient une référence c'est une chose, mais que pour la classe ouvrière française, cet emblème soit devenu le drapeau de la bourgeoisie depuis 1848 , c'est la réalité depuis près de deux siècles !! Et que le drapeau versaillais soit aussi l'emblème de la petite bourgeoisie déclassée et donc radicalisée, marquée idéologiquement par Le Pen et Dupont Aignan et agrégeant avec elle nombre de salariés précaires et isolés, de retraités, de mères de famille, mais aussi presque toute l'extrême gauche éperdue et fascinée par les coups de mains combinés de l'ultra droite et des blacks blocs, c'est autre chose, surtout quand on sait que pour l'instant le mouvement ouvrier organisé, les ouvriers des grandes entreprises privées et publiques, la jeunesse lycéenne et étudiante, les jeunes de banlieue, les fonctionnaires... restent l'arme au pied ! Ils sont beaux les pseudo-révolutionnaires s'alignant comme des moutons derrière la Marseillaise et le drapeau de la réaction même si la révolte populaire des gilets jaunes pose la question de balayer Macron (et non pas de lui quémander sa démission!)

barnum

Messages : 923
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Sam 9 Mar - 13:26

barnum a écrit:Ils sont beaux les pseudo-révolutionnaires s'alignant comme des moutons  derrière la Marseillaise et le drapeau de la réaction même si la révolte populaire des gilets jaunes pose la question de balayer Macron  

Mais si la révolte populaire des gilets jaunes pose la question de balayer Macron, alors oui ils sont beaux les révolutionnaires qui les accompagnent !

Moins beaux ceux qui chicanent subjectivement sur les différents symboles d'un drapeau pour ne rien faire !

La mauvaise foi n'a jamais fait une politique !
Eninel
Eninel

Messages : 1113
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Sam 9 Mar - 14:01

Le problème n'est pas seulement de balayer Macron mais de savoir par quoi on le remplace !! Quant à nous, nous combattons pour préparer la grève générale ouvrière qui chassera Macron et posera la question d'un Gouvernement ouvrier ( puisque alors la crise révolutionnaire sera ouverte!).
Se regrouper depuis des mois derrière le drapeau versaillais et la Marseillaise n'est pas une simple chicanerie, surtout quand en plus on prétend se réclamer de Lénine et de Trotsky !

barnum

Messages : 923
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Sam 9 Mar - 16:10

barnum a écrit:Le problème n'est pas seulement de balayer Macron mais de savoir par quoi on le remplace !!

Donc tant que la réponse à cette question reste incertaine, on ne cherche pas à balayer Macron.

Vous au POID, vous n'avez pas en propre la réponse à la question gouvernementale puisque vous nous dites, que lorsque "la crise révolutionnaire sera ouverte", "la grève générale ouvrière posera la question du gouvernement ouvrier".

Vous vous déchargez sur les masses. Ce sont les masses qui sous certaines conditions détiennent la réponse du pouvoir, pas une avant garde.

Bon, de toute façon vous n’êtes déjà pas capable d'analyser l'existence d'une crise révolutionnaire ouverte, lorsqu'elle est sous votre nez depuis quatre mois. alors avancer la solution de savoir qui mettre à la place de Macron, pour vous cela ne peut être qu'un grand mystère !

Résumons-nous : Il y a aura une crise révolutionnaire ouverte lorsqu'il y aura la grève générale, or cette grève générale ne viendra pas des appareils bourgeois mais de leur débordement, donc il y aura la grève générale ( et on pourra commencer à répondre à la question du pouvoir ) lorsque les comités d'action du POID prendront du volume et gagneront en audience dans la classe, pas avant.

C'est vois tu à ce type de sophisme que l'on reconnais de manière imparable les faux révolutionnaires et vrais petits bureaucrates tenue ayant un fil à la patte !

Parce que voilà Trotsky lui répond clairement à ce qui vous parait obscur. Il dit :

"..La tâche centrale de la IV° Internationale consiste à affranchir le prolétariat de la vieille direction, dont le conservatisme se trouve en contradiction complète avec la situation catastrophique du capitalisme à son déclin et constitue le principal obstacle au progrès historique. L'accusation capitale que la IV° Internationale lance contre les organisations traditionnelles du prolétariat, c'est qu'elles ne veulent pas se séparer du demi-cadavre politique de la bourgeoisie.

Dans ces conditions, la revendication adressée systématiquement à la vieille direction : "Rompez avec la bourgeoisie, prenez le pouvoir !", est un instrument extrêmement important pour dévoiler le caractère traître des partis et organisations de la II° et de la III° Internationales, ainsi que de l'Internationale d'Amsterdam..."


https://www.marxists.org/francais/trotsky/livres/trans/tran13.html

A ce stade donc il faut adresser systématiquement aux vieilles directions PS PCF LO NPA CGT CGT-FO l'exigence de rompre avec la bourgeoisie et prendre le pouvoir.

Qu'il y est une grève générale ou pas ! Qu'il y est une situation révolutionnaire ouverte ou non, quelque soit la couleur du drapeau flottant au dessus de la tête d'un mouvement de contestation cherchant à balayer le pouvoir en place, SYSTÉMATIQUEMENT IL FAUT PRESSER LES DIRECTIONS OUVRIÈRES TRAÎTRES ET LES CONTRAINDRE A ROMPRE ET PRENDRE LE POUVOIR !

C'est cela la réponse révolutionnaire à la crise du capitalisme , et non pas vos faux semblants, vos chicanes et vos sophismes de traîtres patentés.
Eninel
Eninel

Messages : 1113
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Sam 9 Mar - 17:30

Tu vois bien que tu ne sais plus ce que tu dis !! Tu confonds simple révolte populaire et crise révolutionnaire ouverte (qui suppose la mise en mouvement de la classe ouvrière et de la jeunesse).
Cette crise révolutionnaire ouverte ne viendra JAMAIS des appareils bourgeois, pas plus qu'en 1936 ou 1968, mais de l'irruption spontanée des masses débordant les appareils (ce à quoi nous contribuons aujourd'hui), réalisant la grève générale et le blocage du pays, renversant Macron et posant la question d'un Gouvernement ouvrier rassemblant autour de lui la jeunesse et toutes les catégories populaires dont nombre de gilets jaunes ( je suis obligé de me répéter!).
Et donc, dans la situation actuelle pré-révolutionnaire, la revendication d'une assemblée constituante souveraine pour en finir avec la Cinquième république bonapartiste et son monarque Macron est tout à fait adéquate et peut en même temps créer une brèche décisive pour mettre à bas l'Union européenne, instrument du capital financier.
Dans toutes nos interventions, on associe "Dehors Macron!" et "Gouvernement ouvrier!" sans s'en remettre à un "peuple central" interclassiste effaçant la lutte entre les deux classes fondamentales, la classe ouvrière et la classe bourgeoise.... Seule, la petite bourgeoisie ne peut que pencher à droite, il lui faut un chef ouvrier c'est pour cette raison que l'urgence est de créer les conditions de la grève générale, sans s'en remettre aux appareils qui préféreront TOUJOURS le suicide politique à la victoire de la révolution socialiste!

barnum

Messages : 923
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Dim 10 Mar - 16:46



"...Tu confonds simple révolte populaire et crise révolutionnaire ouverte ..."

Quand bien même ne s'agirait-il que d'une "révolte populaire", ce n'est pas le cas, elle provoque de toute façon déjà une crise révolutionnaire ouverte. Ce sont ceux qui ne veulent surtout pas entendre de lutte des classe, de prolétariat et de révolution, qui usent et abusent des vocables "peuple", révolte" et "populaire" !

"...Une crise révolutionnaire ouverte (...) suppose la mise en mouvement de la classe ouvrière et de la jeunesse ..."

Pas forcément ! Souvent dans l'histoire il y a eut des crises révolutionnaires ouvertes, du fait qu'une fraction seulement du prolétariat et/ou de la jeunesse se mettaient en mouvement. C'est le cas en ce moment. Par exemple en 1995 avec la grève des transports par délégation faisant choir le gouvernement Chirac Juppé.

"...Cette crise révolutionnaire ouverte ne viendra JAMAIS des appareils bourgeois, pas plus qu'en 1936 ou 1968, mais de l'irruption spontanée des masses débordant les appareils ..."

Jamais est un mot qui n'existe pas en politique, mais quand bien même il est peu probable que les directions ouvrières ( partis et syndicats ) rompent d'elles mêmes avec le pouvoir bourgeois, paradoxalement cette crise révolutionnaire actuelle est la résultante du fait que les partis historiques et traditionnels du prolétariat ont perdus le contrôle sur toute une partie du prolétariat en France. D'une certaine manière ces partis et syndicats de gauche ont été surpris et débordés par la masse des travailleurs le plus dans la précarité.

"...je suis obligé de me répéter!..."

Tu n'es pas le seul !

"...l'irruption spontanée des masses débordant les appareils (ce à quoi nous contribuons aujourd'hui), réalisant la grève générale et le blocage du pays, renversant Macron et posant la question d'un Gouvernement ouvrier rassemblant autour de lui la jeunesse et toutes les catégories populaires dont nombre de gilets jaunes ..."

Là tu ne te répétés pas tu anones, ce que tout jeune révolutionnaire apprend dans ces premières semaines de "groupe d'étude révolutionnaire" ! Tu nous chantes l'idéal d'un développement classique d'un départ standard d'une révolution ouvrière. Tu peux répéter à l'infini aussi la chanson "chiffon rouge" et faire l'apologie du "grand soir", cela ne fait pas de toi un marxiste, mais un étudiant ayant bien du mal à passer des figures simples aux figures composées.

"...Dans la situation actuelle pré-révolutionnaire, la revendication d'une assemblée constituante souveraine pour en finir avec la Cinquième république bonapartiste et son monarque Macron est tout à fait adéquate ..."

Non ! Pas dans un pays impérialiste ! Jamais ! Tu vois tu n'es pas le seul à te répéter.

"...Dans toutes nos interventions, on associe "Dehors Macron!" et "Gouvernement ouvrier!"..."

Non ! sur le mot ordre "Dehors Macron ! " vous vous êtes calmés, comme d'ailleurs l'ensemble des autres directions ouvrières. Seuls les travailleurs en gilets jaunes continuent chaque samedi à exiger le départ de Macron. Leur revendication est relayée par aucune organisation en France , d'où qu'elle vienne, à gauche comme à droite ! Dans cette condition votre mot d'ordre de "gouvernement ouvrier", de toute façon faisant suite à la convocation d'une Constituante, n'est là que pour abuser les militants ouvriers du POID.

"...Seule, la petite bourgeoisie ne peut que pencher à droite, il lui faut un chef ouvrier..."

Dans ce charabia il y a une part de vrai ! Oui les représentants petits bourgeois, comme ceux auto proclamés des gilets jaunes actuellement, ne peuvent qu'ouvrir une perspective à droite. Oui au mouvement ouvrier révolutionnaire des gilets jaunes il faut un "chef ouvrier" , en la personne d'un parti communiste ( ou d'un groupe ), qui acceptera de remplir son rôle historique, de parti avant gardiste, un pas devant les masses, non pas un pas devant le prolétariat mais un pas devant les masses. C'est exactement ce que vous ne faites pas !

"...un "peuple central" interclassiste effaçant la lutte entre les deux classes fondamentales, la classe ouvrière et la classe bourgeoise..."

Que les deux classes fondamentales soient la bourgeoisie et le prolétariat, nous en revenons au catéchisme du marxisme, et nous sommes évidemment d'accord. Mais cette chose dite, comment faire silence que sous les vocables "interclassiste" et "peuple central", les ennemis du prolétariat cherchent à isoler le prolétariat des masses. Les masses populaires ! Celles la mêmes qui peu ou prou prolétarisées, se soulèvent à un moment contre la politique inhumaine de la bourgeoisie ! Celles la mêmes ayant absolument besoin d'un parti communiste -un pas devant elles- pour les mener à la victoire sur la bourgeoisie.

Nous sommes là au cœur de la stratégie de prise du pouvoir des communistes en toutes circonstances.

Et vous, vous n’êtes pas au rendez-vous. Vous faites passer un examen aux masses de travailleurs, et dédaigneusement vous faites la moue, vous leurs tournez les talons, les laissant sans direction, et les condamnant à la défaite face à la bourgeoisie.

"...Les appareils préféreront TOUJOURS le suicide politique à la victoire de la révolution socialiste!..."

Vous en êtes la parfaite illustration.






Eninel
Eninel

Messages : 1113
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 4 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum