Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -29%
Climatiseur mobile et réversible Argo Milo Plus ...
Voir le deal
389 €
Le Deal du moment : -36%
Nike Air Max 270 React – Chaussure pour Homme
Voir le deal
102 €

Répression contre des militants antifascistes

Aller en bas

Répression contre des militants antifascistes Empty Répression contre des militants antifascistes

Message  sylvestre le Lun 12 Mar - 14:47

http://alternativelibertaire.org/spip.php?article4698

Solidarité avec les militantEs antifascistes inculpéEs
Une répression terrible s’abat sur dix militantEs antifascistes, interpelléEs à Paris dans la soirée du 8 mars alors qu’ils et elles collaient des affiches contre la tenue des « Assises de la nationalité, de la citoyenneté et de l’identité », organisées par le Bloc identitaire, groupe aux idées racistes revendiquées. Pour de simples affiches, ces militantEs ont été gardéEs à vue 48h, avant d’être déférréEs samedi soir au parquet de Paris en ayant fait un passage à la section antiterroriste de la brigade criminelle !! Au total ce sont plus de 60h qu’ils et elles ont passées dans les locaux de la police puis de la justice. Rien dans les actes ni dans l’attitude des militantEs ne justifiait cette garde à vue et ce déferrement.
Grâce à la mobilisation des organisations, réseaux et sympathisantEs antifascistes, ils et elles ont été libéréEs ce dimanche avec des procès verbaux signifiant des inculpations pour participation à un groupe formé en vue de la préparation de violences contre les personnes ou des destructions pour dégradation de biens. Cela leur vaut d’être convoquéEs pour être jugéEs devant la 29e chambre du Tribunal de grande instance de Paris le 7 mai 2012. Aussi nous dénonçons ici une répression purement politique.

Une surenchère répressive sur les militantEs antifascistes

Nous dénonçons une véritable stratégie d’intimidation menée par la Justice.

A chacune des apparitions publiques des organisations antifascistes, que ce soit face aux catholiques intégristes ou aux divers néo-nazis adeptes du « saucisson-pinard », les ordres du pouvoir sont clairs : la police protège systématiquement l’extrême droite.

Les organisations engagées dans le combat contre l’extrême droite tentent ni plus ni moins d’alerter l’opinion contre la banalisation du racisme et des idées d’extrême droite, et de s’opposer à leurs représentants de tous poils.

Nous dénonçons une criminalisation croissante de ce combat.

Une Justice à deux vitesses

Rappelons qu’il y a à peine trois mois, deux membres de la mouvance catholique intégriste ont été arrêtés au théâtre du Rond-Point, alors qu’ils s’apprêtaient à en détruire le système de sécurité. Ces deux-là n’ont écopé que d’une dizaine d’heures de garde à vue et d’un banal rappel à la loi, avant de repartir… tranquilles. Une différence de traitement aussi criante manifeste clairement la propension du pouvoir et de sa police à « couvrir » des groupuscules violents et liberticides.

Sans oublier la couverture de la justice dont bénéficient des ministres en poste lors de leurs « dérapages » tout à fait contrôlés à l’encontre des immigré-e-s ou lorsqu’ils affirment qu’il existe une inégalité de valeur entre, ce qu’ils appellent, les « civilisations »…

Nous dénonçons donc un pouvoir qui encourage les expressions d’intolérance, de conservatisme et de racisme, et qui défend ceux qui les répandent.

Une indulgence coupable

Si le gouvernement les protège, c’est que les fascistes lui sont très utiles : d’abord ils diffusent efficacement ses idées, désignant les mêmes boucs-émissaires (étranger-e-s, musulman-e-s, chômeurs-ses, et combien d’autres encore), popularisant les mêmes solutions radicales qui consistent à stigmatiser et exclure. Mais en plus, ils sont un ennemi majeur pour le mouvement social, à qui ils font barrage par leurs attaques, leur propagande et leurs provocations.

Nous ne supporterons pas plus longtemps une situation où les fascistes ont les mains libres tandis que l’on enferme ceux et celles qui les dénoncent et organisent la mobilisation et une riposte militante face à eux.

Nous interpellons la population sur la répression éhontée qui sévit sur le mouvement antifasciste en particulier et sur le mouvement social en général.

Nous exigeons que les poursuites à l’encontre des 10 militant-e-s antifascistes soient abandonnées et appellons à la mobilisation de toutEs en solidarité.

Premiers signataires : Alternative libertaire, Les Alternatifs, Ras l’Front Marne la Vallée, Emancipation tendance intersyndicale, CNT Etpreci 75, CNT Santé social, UD CNT 95, Section carrément anti Le Pen (SCALP), Fédération Total respect / Tjenbé réd (Fédération de lutte contre les racismes, les homophobies et le sida), SUD Culture Solidaires, Action antifasciste Paris banlieue (AFA), Christianisme social, Solidaires Paris, Nouveau parti anticapitaliste, SUD Etudiant.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Répression contre des militants antifascistes Empty Re: Répression contre des militants antifascistes

Message  Lascar Kapak le Lun 12 Mar - 21:54

Faut laisser les fachos s'exprimer et tenir leurs assises à la con, ben oui, tout ça dans une quasi-indifférence générale, pffff.

Solidarité avec les militants antifa !
Lascar Kapak
Lascar Kapak

Messages : 105
Date d'inscription : 11/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Répression contre des militants antifascistes Empty Re: Répression contre des militants antifascistes

Message  fée clochette le Mer 18 Avr - 16:15

http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article4768

Solidarité avec les antifascistes inculpé-es
Paris, Lundi 30 avril : Repas de soutien.

Repas de soutien le lundi 30 Avril 2012 à partir de 19h à la Rôtisserie, 4 rue Sainte-Marthe à Paris 10ème (M°Belleville, Colonel Fabien, Goncourt)

Du jeudi 8 au dimanche 11 mars, 10 militants et militantes antifascistes (dont des membres de l’Action antifasciste Paris Banlieue, de l’AL, de la FA et du NPA) ont été retenus pendant 62 heures (en garde à vue puis au dépôt) avec un passage devant la section anti-terroriste de la Brigade criminelle au 36 quai des Orfèvres. Ce traitement faisait suite à une arrestation alors que se tenait un collage d’affiche contre les assises « La France en danger » organisées par le groupuscule d’extrême droite Bloc identitaire à l’Espace Charenton le samedi 10 mars et au cours desquelles était notamment invité à s’exprimer Jared Taylor, membre de l’American Renaissance, qui défend des thèses racialistes et plus précisément la supériorité de la « race blanche ».

Inculpé-es de « participation à un groupe formé en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destructions ou dégradations de biens », leur procès est prévu le 7 mai. Face à la haine et aux violences racistes des groupes d’extrême droite, la solidarité avec les militant-es antifascistes inculpé-es doit être unitaire et massive.

Pour aider à couvrir les frais de justice qu’occasionne une telle répression rejoignez-nous pour un : Repas de soutien le lundi 30 Avril 2012 à partir de 19h à la Rôtisserie, 4 rue Sainte-Marthe à Paris 10ème (M°Belleville, Colonel Fabien, Goncourt)

Vous pouvez également adresser un chèque à l’ordre de SIA (avec la mention « Solidarité 8 mars » au dos) à l’adresse suivante : Alternative libertaire, BP 295, 75921 PARIS Cedex 19. Les sommes récoltées seront réparties entre tou-te-s les inculpé-es.
fée clochette
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 55
Localisation : vachement loin de la capitale

Revenir en haut Aller en bas

Répression contre des militants antifascistes Empty 20 militants antifascistes interpellés à Paris

Message  Lascar Kapak le Mar 15 Mai - 21:51

Et ca continue !

Avec une petite vidéo (et le communiqué d'ailleurs) là : http://alternativelibertaire.org/spip.php?article4820

20 militants antifascistes interpellés : l’État protège encore l’extrême droite à Paris.

Le samedi 12 mai 2012, une diffusion unitaire et pacifique de tracts a eu lieu dans le 13e arrondissement de Paris. Ces tracts dénonçaient l’implantation d’une extrême-droite radicale dans les quartiers, et demandait la fermeture de la boutique du dénommé Serge Ayoub, dit Batskin, figure de l’extrême-droite radicale, à la droite du Front National.


Une vingtaine de militants antifascistes et antiracistes a été interpellée par les forces de l’ordre et mise au dépôt après 24 heures de garde à vue. De son côté la préfecture de police a autorisé et toléré que des groupuscules néo-fascistes paradent dans les rues de la capitale en toute impunité.

La logique répressive de l’État envers nos militant-e-s est intolérable. Nous, militant-e-s antifascistes et antiracistes ne nous laisserons pas intimider et continuerons le combat. Nous demandons l’abandon des poursuites, la fermeture de la boutique et nous affirmons que nous ne laisserons pas les nervis d’extrême droite s’implanter dans les quartiers.

Signataires : Action Antifasciste Paris-Banlieue, Alternative Libertaire, CNT-Région Parisienne, Fédération Anarchiste, NPA 13è, SUD Étudiant, UL Solidaires 5e/13e
Lascar Kapak
Lascar Kapak

Messages : 105
Date d'inscription : 11/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Répression contre des militants antifascistes Empty Re: Répression contre des militants antifascistes

Message  Vals le Mer 16 Mai - 2:18

Lascar Kapak a écrit:Et ca continue !

Avec une petite vidéo (et le communiqué d'ailleurs) là : http://alternativelibertaire.org/spip.php?article4820

20 militants antifascistes interpellés : l’État protège encore l’extrême droite à Paris.

Le samedi 12 mai 2012, une diffusion unitaire et pacifique de tracts a eu lieu dans le 13e arrondissement de Paris. Ces tracts dénonçaient l’implantation d’une extrême-droite radicale dans les quartiers, et demandait la fermeture de la boutique du dénommé Serge Ayoub, dit Batskin, figure de l’extrême-droite radicale, à la droite du Front National.


Une vingtaine de militants antifascistes et antiracistes a été interpellée par les forces de l’ordre et mise au dépôt après 24 heures de garde à vue. De son côté la préfecture de police a autorisé et toléré que des groupuscules néo-fascistes paradent dans les rues de la capitale en toute impunité.

La logique répressive de l’État envers nos militant-e-s est intolérable. Nous, militant-e-s antifascistes et antiracistes ne nous laisserons pas intimider et continuerons le combat. Nous demandons l’abandon des poursuites, la fermeture de la boutique et nous affirmons que nous ne laisserons pas les nervis d’extrême droite s’implanter dans les quartiers.

Signataires : Action Antifasciste Paris-Banlieue, Alternative Libertaire, CNT-Région Parisienne, Fédération Anarchiste, NPA 13è, SUD Étudiant, UL Solidaires 5e/13e

Compte tenu du nombres d'organisations signataires, on peut penser qu'avec simplement pour chacune, une vingtaine de militants viendront vite à bout de ce noyau fasciste parisien....
Vals
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Répression contre des militants antifascistes Empty Re: Répression contre des militants antifascistes

Message  Lascar Kapak le Mer 16 Mai - 8:28

Oui c'est comme la lutte des classes, avec tout ce qu'on est comme exploités, on devrait pas avoir de mal à venir à bout du petit noyau d'exploiteurs ahaha... Une affaire de quelques jours, et pas besoin de s'y mettre tous, ça se saurait !

Je pense que ta remarque se voulait écœurante, elle l'est.
Lascar Kapak
Lascar Kapak

Messages : 105
Date d'inscription : 11/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Répression contre des militants antifascistes Empty Re: Répression contre des militants antifascistes

Message  Roseau le Mar 8 Jan - 23:40

Soutien pour les 10 militantEs antifascistes inculpéEs!...
Source: https://forummarxiste.forum-actif.net/post?t=2051&mode=reply
mardi 8 janvier 2013

Mercredi 9 janvier 2013, 10 militantEs [AFA, AL, FA, NPA] doivent comparaître au Tribunal de Grande Instance de Paris.

Le 8 mars 2012, ces militants avaient été interpelléEs et placéEs en garde à vue avant d'être déféréEs au Palais de Justice au motif de tags et d'affiches contre la tenue d'un meeting « La France en danger » organisé à l'Espace Charenton (Paris 12ème) par le Bloc Identitaire - groupuscule appartenant à la frange dure de l'extrême droite.

Au total, 62 heures passées dans les locaux de la police pour ces militantEs antifascistes, dont près de 40h à la Section anti-terroriste de la Brigade criminelle du 36 Quai des orfèvres.

Alors que les courants fascistes réinvestissent la rue et les espaces publics, que leurs appels à la haine se propagent dans les médias, que les idées réactionnaires et racistes progressent inlassablement dans le champ politique, la riposte antifasciste n'est pas seulement urgente, elle est vitale.

Le 9 Janvier, soyons nombreu-ses-x pour crier notre opposition au fascisme, à la répression d'État et exiger la relaxe pour touTEs les militantEs antifascistes inculpéEs!

RDV mercredi 9 janvier à 12h45 sur le parvis face au Palais de Justice de Paris - Métro Cité
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Répression contre des militants antifascistes Empty Re: Répression contre des militants antifascistes

Message  sylvestre le Jeu 10 Jan - 11:03

10 militants jugés pour des tags contre un rassemblement d'extrême droite

PARIS, 09 jan 2013 (AFP) - 10 militants de gauche ont été jugés mercredi
par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir protesté par des tags contre
un rassemblement d'extrême droite en mars 2012 dans le XIIe arrondissement de
la capitale.
Olivier Besancenot, venu avant l'audience soutenir les prévenus, dont
certains font partie du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), a jugé
"complètement disproportionné" le traitement réservé à ces "militants
anti-fascistes".
La justice reproche à trois d'entre eux des faits de "dégradations", pour
avoir dessiné le 8 mars 2012 de larges tags sur les murs de l'espace
Charenton, un centre de salons et de congrès qui devait accueillir quelques
jours plus tard les "assises nationales identitaires", organisées avec le
soutien du Bloc identitaire. Des tags avaient également été tracés sur les
murs d'un cimetière voisin et d'une enceinte SNCF.
Sept des prévenus sont poursuivis pour "participation à un groupement en
vue de la préparation de dégradations de biens".
L'avocate générale Murielle Desheraud a requis des amendes de 500 à 1.000
euros pour neuf d'entre eux, et un travail d'intérêt général pour le dixième,
le seul à avoir déjà été condamné.
A l'audience, tous se sont décrits comme des "militants anti-fascistes" et
se sont dits "solidaires" des actions de protestation menées contre le
rassemblement identitaire, qui consistaient principalement selon eux à coller
des affiches pour "informer la population". Aucun n'a reconnu être l'auteur
des tags.
Leur avocate, Me Irene Terrel, a demandé l'annulation de la procédure,
selon elle irrégulière au regard des "dommages légers" occasionnés. Elle a
souligné que ses clients avaient "pour quelques graffitis" fait "48 heures de
garde à vue" afin d'être déférés devant la Brigade criminelle, service d'élite
de la police judiciaire parisienne.
Il s'agit selon elle d'"une affaire purement politique, qui a fait l'objet
d'une répression politique". Elle a demandé la relaxe des 10 prévenus "faute
d'éléments légaux" les impliquant et au nom de la "liberté d'expression".
La 14e chambre correctionnelle rendra son jugement le 20 février.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Répression contre des militants antifascistes Empty Re: Répression contre des militants antifascistes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum