Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -55%
Remise de 50% sur le tractopelle de chantier à ...
Voir le deal
10 €
Le Deal du moment : -54%
Aspirateur Balai sans fil et sans sac – Bosch ...
Voir le deal
91.09 €

Secteur télécoms

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Secteur télécoms Empty Secteur télécoms

Message  alexi le Dim 11 Juil - 19:02

Est-ce que quelqu'un possède le jugement prud'hommal de Toulouse qui vient de tomber et qui condamne Infomobile/SFR ?

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  alexi le Dim 11 Juil - 19:09

Blog du bulletin de L'Etincelle à france télécom :

http://etincelleorange.blogspot.com/

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  alexi le Mar 14 Sep - 18:22

Convergences Révolutionnaires n°69 Mai-Juin 2010

A lire

Enquêtes

Ivan du Roy
Orange stressé
Le management par le stress à France Télécom

Éditions La Découverte 2009

252 pages, 15 €.



« À celles et à ceux qui restent ». Dès la dédicace du livre, le ton est donné.

Même si l’organisation du travail à France Télécom/Orange n’est pas un cas particulier (notamment Renault à Guyancourt, IBM, EDF et Peugeot), Ivan du Roy tente de décrypter les mécanismes de maltraitance programmée qui y sont à l’œuvre. Il nous décrit cette brutalité d’un management au langage abscons et déshumanisé, d’une gestion par le stress délibérément choisie pour obtenir la docilité des salariés et qui fut un laboratoire de la privatisation d’EDF-GDF, de la SNCF ou des PTT.

D’une logique de service public...


Alors que le principe de péréquation tarifaire (conception sociale où, entre autres, les entreprises payent plus cher leurs communications afin de financer le raccordement au réseau des particuliers) était devenue la règle, les diverses commissions patronales et politiques n’ont eu de cesse d’organiser sa suppression. L’ère du numérique a été l’occasion de mettre en place la dérégulation. Les prestataires de services de ce secteur (De Benedetti, Pierre Lescure, les PDG de Volvo et Telefónica) ont réclamé à la Commission européenne un marché intérieur suffisamment rentable tout en organisant eux-mêmes les groupes de travail, les livres blancs et autres rapports destinés aux représentants politiques.

Une fois les investissements réalisés par les services publics et les usagers, la rente de situation ne devait plus leur échapper.

… À une logique purement commerciale...

Dès la privatisation, les priorités de France Télécom se déplacent très vite du pôle technique vers le pôle commercial, vers le « tout-client ». Le management se voit assigner avant tout des objectifs quantitatifs et non plus qualitatifs.

Pour ce faire, FT ferme à tout va ses sites techniques puis mute les personnels vers des centres d’appels ou de ventes directes. Il faut à tout prix augmenter le chiffre d’affaires avec pour slogan « Tout le monde au front ! Tout le monde à la vente ! ».

C’est la machine à cash et peu importent les compétences acquises auparavant, les spécialités des uns ou des autres. Beaucoup craquent. Certains vont jusqu’au suicide. L’auteur nous dépeint quelques-uns parmi ces travailleurs à bout de force en nous rapportant les témoignages de leur entourage personnel ou professionnel.

Face à cela, Orange fait tout pour se dédouaner en expliquant que les causes sont multiples.

… Qui s’appuie sur un nouveau taylorisme

Atomisation et isolement des salariés. À l’instar du taylorisme, il s’agit désormais de mécaniser, automatiser la manière de penser, d’agir et de s’exprimer du salarié :

« Lorsque commence sa journée de travail, Christelle s’assoit à sa ‘marguerite’. L’ambiance est pourtant loin d’être bucolique. Les marguerites désignent ces bureaux en étoile séparés par une mince cloison. Elle doit réciter un script précis qui amène à des situations kafkaïennes comme : ‘Monsieur, votre contrat va être résilié, êtes-vous satisfait de ma réponse ?’ ».

Pour les « coachs », seuls comptent tableaux, courbes, colonnes et performances quantitatives. Ils aiment organiser des challenges qui incitent les salariés à s’engager totalement pour l’entreprise, du téléopérateur au PDG, comme si les deux en tiraient les mêmes bénéfices !

L’auteur, qui prépare son livre, sollicite une réaction du service presse de FT juste après le suicide d’un agent à Tours en février 2008. Réponse : le service communication est trop occupé par une « grosse actu boursière » et il ne peut traiter ce « sujet magazine ». Bref, la bourse avant la vie.

Ce livre résulte d’une longue enquête qui donne une analyse pertinente du vécu au sein de France Télécom et apporte un éclairage sur tout ce qui se généralise actuellement dans la Fonction Publique avec la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques).

Dimitri DANTEC





alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  alexi le Jeu 29 Nov - 20:31


etincelleorange.blogspot.com

Convergences Révolutionnaires n° 84

Chez Orange, comme à la SNCF ou La Poste, Des milliers d’embauches en trompe-l’œil

28 novembre 2012

À grand renfort de déclarations médiatiques, plusieurs grands groupes comme Orange, la SNCF ou La Poste [1], ont annoncé des milliers de recrutements pour les années à venir. Illusion !

Chez Orange, pour 4 000 embauches en CDI annoncées sur trois ans, il y a 9 000 départs prévus, soit la suppression nette de 5 000 postes sur les 100 000 que compte l’entreprise. Sans oublier les effets d’annonces de la période précédente (2010-2012) où France Telecom s’était engagée à embaucher 10 000 salariés et n’a à ce jour atteint que le chiffre de 8 000 ! France Telecom compte par ailleurs sur sa politique de recrutement par milliers de jeunes apprentis et contrat pro pour tenter de combler les trous.

Et, comme les dividendes promis aux actionnaires restent à un très haut niveau, la pression à la rentabilité va s’accroître sur l’ensemble du personnel. D’ailleurs, même si la direction, pour l’instant, met plus de gants qu’avant la « crise des suicides », la pression a commencé.

Par exemple, les chefs demandent aux techniciens d’intervention chez le client de faire plus de rendez-vous. Sur les plateaux téléphoniques, le poste de travail e-chat permet de répondre en direct par mail aux demandes des clients au lieu de le faire par téléphone ; c’est un poste récemment créé pour sortir de la prise d’appels en continu et pour permettre aux télé-conseillers de souffler un peu. Il n’était donc pas soumis à des objectifs quantitatifs mais voilà que ce n’est plus le cas.

Dans ces conditions, nombre de collègues aimeraient partir à la retraite. Ils ont d’ailleurs les droits nécessaires pour le faire. Or beaucoup restent, contraints et forcés, car le niveau de retraite est si faible qu’il ne permet pas de vivre correctement, encore moins quand on a encore les études des enfants à financer ou la maison à finir de payer. Une situation sociale aberrante qui oblige à maintenir des travailleurs âgés au boulot alors que toute une jeunesse en attend un.

8 novembre 2012, Vladimir DANTEC

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  alexi le Lun 11 Fév - 19:53

Un bulletin commun L'Etincelle/NPA vient de se créer sur le site France Télécom de Raspail à Paris.

Vous pouvez retrouver les deux premiers numéros ainsi que ceux de L'Etincelle du site de Fontenay-sous-Bois :

http://etincelleorange.blogspot.fr/

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  Marco Pagot le Lun 11 Fév - 20:19

Le dernier bulletin ft du npa paris 11 http://tendanceclaire.npa.free.fr/contenu/autre/artpdf-458.pdf

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.
Marco Pagot
Marco Pagot

Messages : 940
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  stef le Mar 12 Fév - 19:40

Marco Pagot a écrit:Le dernier bulletin ft du npa paris 11 http://tendanceclaire.npa.free.fr/contenu/autre/artpdf-458.pdf

La particularité de ce texte, c'est qu'il ne dit pas un mot du gouvernement.
Etait-il si difficile d'écrire que "l'accord du 11 janvier et le projet de loi qui en découlent montrent encore une fois que ce gouvernement n'est pas le nôtre, mais celui du MEDEF. Il y a urgence à réaliser l'unité contre lui, de constituer une opposition de gauche qui ne lâche rien et alimente l'action sur tous les terrains.". Même ça, ça n'y est pas !

Vous avez dit para-syndicalisme ?

stef

Messages : 184
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  stef le Mer 13 Fév - 12:01

Hey Marco, tu dors ?
Tu ne défends même pas ton chef d'oeuvre ?
Je m'ennuie....

stef

Messages : 184
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  dug et klin le Mer 13 Fév - 12:09

stef a écrit:Hey Marco, tu dors ?
Tu ne défends même pas ton chef d'oeuvre ?
Je m'ennuie....

Marco il est dans son pagot,il pionce.
dug et klin
dug et klin

Messages : 813
Date d'inscription : 07/02/2012
Localisation : quelque part entre St-Malo et Collioure en passant par Sarlat

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  Gaston Lefranc le Mer 13 Fév - 16:11

Qu'est ce que tu nous racontes Stef ? La tendance claire n'oserait pas dire aux travailleurs qu'il faut combattre le gouvernement ?

C'est une blague : dans ce bulletin, on dit "La CGT et FO, Solidaires et la FSU dénoncent l’accord. C’est leur responsabilité de préparer, d’organiser et mener jusqu’au bout le combat contre l’accord". Cela ne s'appelle pas combattre le gouvernement, cela ?

Au congrès, on a proposé notamment ceci :

Le NPA met toutes ses forces pour contribuer à renforcer ces convergences, impulser leur autoorganisation et construire un pôle alternatif à la politique des directions des confédérations syndicales qui, pour le moment, ne font rien pour organiser une riposte collective du monde du travail.

Dans le même temps, le patronat a obtenu la signature de la CFDT, de la CFTC et de la CGC pour un accord sur le marché du travail qui constitue une véritable déclaration de guerre contre les salariés.Hollande-Ayrault s’apprêtent à le transcrire dans la loi. Le NPA place au cœur de son activité pour les prochains mois le combat pour le mettre en échec.

La CGT, FO, Solidaires et la FSU refusent cet accord. Le PC et Mélenchon le critiquent également. Cependant, ils n’envisagent rien d’autre pour le moment qu’une lutte parlementaire. Le NPA s’adresse à toutes les organisations du mouvement ouvrier qui rejettent l’accord pour préparer une grande manifestation nationale avant le vote du Parlement. Cela pourra être une première étape importante pour défaire cet accord et ainsi infliger une défaite au patronat et au gouvernement.


cf. http://tendanceclaire.npa.free.fr/contenu/autre/feuilleroute.pdf

Tu appelles cela du parasyndicalisme ?

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  stef le Mer 13 Fév - 20:00

Relis ton tract. Tu verras qu'à aucun moment il n'y est question de ce que le NPA est CONTRE ce gouvernement.
Je le redis. L'idée simple comme quoi "l'accord du 11 janvier et le projet de loi qui en découlent montrent encore une fois que ce gouvernement n'est pas le nôtre, mais celui du MEDEF. Il y a urgence à réaliser l'unité contre lui, de constituer une opposition de gauche qui ne lâche rien et alimente l'action sur tous les terrains".

Le combat contre le gouvernement en tant que tel n'est pas identifiable à celui à mener contre l'accord ANI. Ce n'est pas pareil.

Ce texte est sur une orientation FLOmicale et je suis en désaccord avec parce que la question du gouvernement, du pouvoir n'y est pas. C'est un désaccord de principe, je le dis sans aucun sectarisme, mais pour qu'on comprenne bien ce qui nous sépare vraiment.


stef

Messages : 184
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  Gaston Lefranc le Mer 13 Fév - 23:06

Bien sur, on ne veut pas combattre le gouvernement en tant que tel...
Il s'agissait d'un tract axé sur l'accord du marché du travail, donc le tract est centré sur le combat contre l'intégration de l'accord dans la loi par le gouvernement. Donc l'axe est clair : le combat contre le gouvernement, décliné sur le sujet du tract. On aurait pu ajouter "sur tous les terrains", cela n'aurait posé aucun problème à personne dans la TC. Et ne t'inquiète pas, tu verras très prochainement des formules plus générales sur le combat contre le gouvernement. Il n'y aura que toi pour y voir une inflexion.
Assimiler notre ligne à celle de la fraction l'étincelle est vraiment infondé. L'axe de combat contre la politique des directions syndicales n'est pas du tout celui de la FLO, que je sache, et il figure bien dans notre tract. De même, tous nos textes témoignent du fait qu'on insiste sur la nécessité de mettre en avant la question du pouvoir de façon concrète, d'insister sur la nécessité du gouvernement de travailleur, etc. Là aussi, rien à voir avec ce qu'écrit la fraction, qui pense que la question ne se pose pas aujourd'hui de façon concrète.

La vraie différence avec toi Stef, n'est pas sur la nécessité d'apporter une réponse politique, ou d'avoir une politique à l'intérieur des syndicats contre les bureaucrates. Il est dans le fait que tu t'es rallié à la majorité sortante, et à toutes les ambiguïtés véhiculées autour de la formule du "gouvernement d'austérité", qui est la réponse politique de la majorité. Jamais ce gouvernement anti-austérité est défini comme un gouvernement en rupture avec les institutions bourgeois, qui exproprierait le capital, romprait avec l'UE, etc. Il faut vraiment être aveugle pour ne pas voir que la majorité sortante n'y met pas le contenu que toi. Tu leurs sers de caution de gauche avec tes références à Trotsky, etc., et tu leur a ramené quelques voix. Mais tu n'as absolument pas contribué à clarifier la ligne de la majorité, plus ambiguë que jamais.

Tu as estimé que le combat (juste) contre le parasyndicalisme de la plateforme Y était prioritaire, et c'est ce qui a justifié ton ralliement à la majorité sortante. Quant à moi, je considère que les lignes de la PX (crypto-réformiste) et de la PY (parasyndicaliste) sont fausses toutes les deux, et c'est pourquoi la PZ était nécessaire, et est d'ailleurs la seule à progresser dans le parti (pendant que la PX et la PY s'effondrent en nombre de suffrages par rapport au congrès précédent).

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  alexi le Jeu 14 Fév - 20:42

Gaston :
L'axe de combat contre la politique des directions syndicales n'est pas du tout celui de la FLO, que je sache, et il figure bien dans notre tract.
Effectivement, et ça n'empêche pas de travailler de concert. cheers

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  stef le Jeu 14 Fév - 23:38

alexi a écrit:
Gaston :
L'axe de combat contre la politique des directions syndicales n'est pas du tout celui de la FLO, que je sache, et il figure bien dans notre tract.
Effectivement, et ça n'empêche pas de travailler de concert. cheers

Surtout sur ton orientation - j'entends bien....

stef

Messages : 184
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  Copas le Ven 15 Fév - 9:10

Le combat contre les les bureaucraties syndicales (couche sociale) n'est pas exactement un axe de combat contre la politique des directions syndicales .

Et cette bataille qui passe par une tendance inter et extra-syndicale, et une politique claire de parti, est un des aspects sur les bordures des problèmes rencontrés.
Dans les batailles contre les licenciements, ce n'est pas seulement une opposition à une politique de directions qui est posée aux révolutionnaires, mais bien le problème brulant et organisationnel de construire une coordination organisée de la résistance des travailleurs. Car les dites directions ne sont même pas là très souvent, elles ne se déplacent plus dans beaucoup de cas.
L'opposition ne peut être menée sans se battre immédiatement pour des cadres organisationnels mobilisateurs de résistance qui prennent en main les questions abandonnées par les directions de confs.

Comment arriver à résoudre ce problème organisationnel, sur quelles revendications, avec quelles méthodes ?
Ce n'est pas une question para-syndicale, c'est une question centrale, brulante actuellement.

Les rêves de réorientation des confs sont des peines perdues. Ils sont compréhensibles de la part d'une partie des syndicalistes, mais pour les révolutionnaires c'est de la connerie, les directions de confs expriment les intérets d'une couche sociale spécifique qui est un obstacle pour notre classe.

Alors revenir aux accords de la honte en France de la CFDT est toujours utile et il faut faire, mais il y a un problème de ré-organisation dans le combat des organisations de résistance de la classe. Cette question doit être traitée et des initiatives prises en ce sens afin de cesser d'être des commentateurs.

C'est une question centrale qui s'articule bien à des revendications particulières élargies , c'est à dire que par exemple, les coordinations pour construire les batailles contre les licenciements , n'arrivent pas à s'élargir car les appels prennent mal en compte les autres attaques complémentaires contre les travailleurs , comme les attaques sur les salaires, les non remplacements de départs à la retraite , les fins de contrats, etc...

Donc question revendicative (le LKP mena bataille sur 146 revendications pas sur 2, voir 1, et cela n'a pas amoindri la bataille, et les revendications spécifiques ne furent pas oubliées).

Donc on a bien des aspects du cahier de revendications et des aspects organisationnels brulants et à plusieurs étages.

Cette dernière question est une des questions centrales de ces dernières vingt années en Europe, et c'est une question + politique que bien des abstractions sur les gouvernements qu'aucun révolutionnaire ne peut prendre en compte sérieusement sans que cela ne soit un dérivé secondaire de la puissance organisée des travailleurs (dont retour au centre du problème).
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  stef le Dim 17 Fév - 10:29

Gaston Lefranc a écrit:La vraie différence avec toi Stef, n'est pas sur la nécessité d'apporter une réponse politique, ou d'avoir une politique à l'intérieur des syndicats contre les bureaucrates. Il est dans le fait que tu t'es rallié à la majorité sortante, et à toutes les ambiguïtés véhiculées autour de la formule du "gouvernement d'austérité", qui est la réponse politique de la majorité. Jamais ce gouvernement anti-austérité est défini comme un gouvernement en rupture avec les institutions bourgeois, qui exproprierait le capital, romprait avec l'UE, etc. Il faut vraiment être aveugle pour ne pas voir que la majorité sortante n'y met pas le contenu que toi. Tu leurs sers de caution de gauche avec tes références à Trotsky, etc., et tu leur a ramené quelques voix. Mais tu n'as absolument pas contribué à clarifier la ligne de la majorité, plus ambiguë que jamais.

Mensonges !
Le mot d'ordre de gouvernement anti-austérité adopté par le NPA a un contenu précis et soigneusement borné. Le §11 du rapport national du NPA s'intitule "un programme pour les luttes dans la perspective d'un gouvernement contre l'austérité, pour les droits des travailleurs, et l'annulatiion de la Dette". On peut y lire que
"les anticapitalistes ne pourraient soutenir ou participer à un gouvernement que s'il rompait avec la politique définie par le pacte budgétaire, avec l'austérité (...)"
ou
"La production et la consommation doivent être organisées rationellement non seulement sous le contrôle des producteurs mais aussi des usagers pour satisfaire leurs besoins et non ceux de l'oligarchie financière"
Vas tu nous chanter qu'un tel gouvernement se situe dans le cadre des institutions ?

Et quand tu écris que "Jamais ce gouvernement anti-austérité est défini comme un gouvernement qui romprait avec l'UE", on lit dans le texte voté qu'
il n'y a pas d'issue (à la crise) qui ne remette pas en cause leur pouvoir." (de l'UE, de la BCE)
Le mot d'ordre de "gouvernement anti-austérité" est exclusivement une "formulation populaire" du mot d'ordre de gouvernement ouvrier. En particulier, ceux qui comme tes camarades, écrivent que ce gouvernement se situe dans le cadre des institutions mentent consciemment
Pour le reste, nous avons voté pour un texte qui était de loin le moins dingo, parce que nous sommes preneurs de tout pas en avant. Pour le reste, on verra bien.

stef

Messages : 184
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  Vals le Dim 17 Fév - 12:18

Le mot d'ordre de "gouvernement anti-austérité" est exclusivement une "formulation populaire" du mot d'ordre de gouvernement ouvrier.

Que voilà une savante alchimie !

Gouvernement anti-austérité, ça définit une politique (relance par la consommation par exemple ou politique de grand travaux...)
Gouvernement ouvrier, ça définit une nature sociale .

Dire qu'on est prêt à participer à un gouvernement anti-austérité, c'est dire clairement qu'on pourrait participer à un gouvernement dans le cadre des institutions bourgeoises pourvu qu'il mène une politique de relance (et bien sûr qu'il se replie sur ses intérêts nationaux en se dégageant des contraintes imposées par les odieux diktats des institutions européennes)...

S'il s'agit de faire de la la pédagogie avec une formulation populaire, pour expliquer que c'est ça "un gouvernement ouvrier" auquel on pourrait participer, c'est sûr que ça va faire progresser le niveau de conscience de classe !!!!!
Vals
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  Roseau le Dim 17 Fév - 17:45

Il s'agit bien, dans la grande crise en cours,
pour ne pas ouvrir un boulevard au fascisme,
de proposer une alternative, et non pas une alternance,
donc un gouvernement de notre classe, cad des travailleurs.
La pédagogie, c'est cela.

Et à propos de pédagogie bien sûr, vu le sens commun des mots,
et la réalité sociale en France, il faut proposer l'alternative non pas d'un "gouvernement ouvrier",
mais d'un "gouvernement des travailleurs".

Quelle autre formule pour l'instant, car dans la crise qui commence,
à moins d'une nouvelle version du fascisme,
naitront des organes de double pouvoir,
dont nous ne connaissons ni le nom ni la forme de centralisation,
et qui pourraient donner corps à la formule générale
(dite parfois "algébrique") de "gouvernement des travailleurs".
Nous n'y sommes pas.

Mais nous sommes dans la préparation de ces échéances
là où le pire serait pour le NPA de retenir "gouvernement anti-austérité"
celle des vieux politiciens de retour qui viennent de lancer une campagne "anti-austérité"
destinée à ratisser jusqu'aux élections de 2014...

"Gouvernement des travailleurs" est d'ailleurs conforme aux Principes Fondateurs
qui désignent l'objectif du "pouvoir des travailleurs", du socialisme (et l'éco-socialisme),
par la voie révolutionnaire qu'ils opposent à la "voie des réformes",
donc sur la "révolution sociale".
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  stef le Dim 17 Fév - 18:40

Sur une formulation, on peut discuter à l'infini.
Vaut-il mieux parler de "gouvernement des travailleurs", idéologiquement connoté, ou de gouvernement anti-austérité, plus accessible ? Ca se discute. La seconde formule me semble plus adaptée au moment, mais je n'en ferai pas une guerre de tranchées.

Ce qui ne se discute pas, par contre, ce sont les trucages visant à donner au gouvernement anti-austérité un contenu réformiste ("dans le cadre des institutions") alors que les textes sont clairs sur le sujet. Ca c'est insupportable, et c'est la méthode de la Tendance Claire et d'autres.

stef

Messages : 184
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  Roseau le Dim 17 Fév - 20:01

stef a écrit:Sur une formulation, on peut discuter à l'infini.
Vaut-il mieux parler de "gouvernement des travailleurs", idéologiquement connoté, ou de gouvernement anti-austérité, plus accessible ? Ca se discute. La seconde formule me semble plus adaptée au moment, mais je n'en ferai pas une guerre de tranchées.
C'est la plus adaptée...pour la campagne du FdG,
prêt à prendre la place de Ayrault puis Hollande au service du capital,
et la plus étrangère aux Principes Fondateurs du NPA!
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  stef le Dim 17 Fév - 20:23

Roseau a écrit:
stef a écrit:Sur une formulation, on peut discuter à l'infini.
Vaut-il mieux parler de "gouvernement des travailleurs", idéologiquement connoté, ou de gouvernement anti-austérité, plus accessible ? Ca se discute. La seconde formule me semble plus adaptée au moment, mais je n'en ferai pas une guerre de tranchées.
C'est la plus adaptée...pour la campagne du FdG,
prêt à prendre la place de Ayrault puis Hollande au service du capital,
et la plus étrangère aux Principes Fondateurs du NPA!

La tu sombres dans le délire. On arrête là.

stef

Messages : 184
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  alexi le Dim 17 Fév - 20:47

Steph :
Ce qui ne se discute pas, par contre, ce sont les trucages visant à donner au gouvernement anti-austérité un contenu réformiste ("dans le cadre des institutions") alors que les textes sont clairs sur le sujet. Ca c'est insupportable, et c'est la méthode de la Tendance Claire et d'autres.
Ce gouvernement anti-austérité, en tout cas qui dit vouloir l'être, est celui avancé par le PCF et Mélenchon, qui, chacun le sait, se situent en dehors des institutions.
Ce que certains veulent nous vendre, y compris au sein du NPA, c'est de servir de caution de gauche à un gouvernement qui acceptera comme les autres de servir au mieux l'ordre social existant et certainement pas de chercher à le renverser.
Avons-nous vu le moindre changement au Brésil grâce aux camarades-ministres ? Wink

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  Roseau le Dim 17 Fév - 21:00

stef a écrit:La tu sombres dans le délire. On arrête là.
Tu as le droit de ne pas argumenter. C'est la règle des forums.
(En plus on est HS, ça devrait être déplacé dans discussion stratégique NPA...)

Mais, vite dit, le fait est là:
dans la crise terrible qui commence,
l'erreur (pas besoin d'aller chercher le "délire"), c'est d'ignorer que
le "gouvernement anti-austérité", qui ne manquera pas d'avoir le soutien
des réformistes de toute couleur, FdG pur porc ou toute gôche radis(cale) derrière,
fera encore plus d'austérité que Sarko plus Hollande,
et ouvrira un boulevard au fascisme.

Seule une "révolution sociale" qu'il faut annoncer et préparer
peut sauver notre classe.
C'est la seule raison d'être d'un parti non collabo.
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  Eugene Duhring le Lun 18 Fév - 0:03

Roseau a écrit:
stef a écrit:La tu sombres dans le délire. On arrête là.
Tu as le droit de ne pas argumenter. C'est la règle des forums.
(En plus on est HS, ça devrait être déplacé dans discussion stratégique NPA...)

Mais, vite dit, le fait est là:
dans la crise terrible qui commence,
l'erreur (pas besoin d'aller chercher le "délire"), c'est d'ignorer que
le "gouvernement anti-austérité", qui ne manquera pas d'avoir le soutien
des réformistes de toute couleur, FdG pur porc ou toute gôche radis(cale) derrière,
fera encore plus d'austérité que Sarko plus Hollande,
et ouvrira un boulevard au fascisme.

Seule une "révolution sociale" qu'il faut annoncer et préparer
peut sauver notre classe.
C'est la seule raison d'être d'un parti non collabo.
Et c'est à un parti réduit à moins de 3000 adhérents, secrétant encore des tendances qui s'entredéchirent, que tu penses à même de préparer les conditions de la "révolution sociale". Au fait pourquoi des guillemets à révolution sociale ? Passe encore que ce vieux rêve d'un NPA au milieu de sa classe l'organisant soit dans l'esprit d'un jeune militant mais d'un militant qui aligne ses 40 années au compteur cela devient presque grotesque. Au fait es-tu au NPA ?

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  Roseau le Lun 18 Fév - 2:13

Eugene Duhring a écrit:
Roseau a écrit:
stef a écrit:La tu sombres dans le délire. On arrête là.
Tu as le droit de ne pas argumenter. C'est la règle des forums.
(En plus on est HS, ça devrait être déplacé dans discussion stratégique NPA...)

Mais, vite dit, le fait est là:
dans la crise terrible qui commence,
l'erreur (pas besoin d'aller chercher le "délire"), c'est d'ignorer que
le "gouvernement anti-austérité", qui ne manquera pas d'avoir le soutien
des réformistes de toute couleur, FdG pur porc ou toute gôche radis(cale) derrière,
fera encore plus d'austérité que Sarko plus Hollande,
et ouvrira un boulevard au fascisme.

Seule une "révolution sociale" qu'il faut annoncer et préparer
peut sauver notre classe.
C'est la seule raison d'être d'un parti non collabo.
Et c'est à un parti réduit à moins de 3000 adhérents, secrétant encore des tendances qui s'entredéchirent, que tu penses à même de préparer les conditions de la "révolution sociale". Au fait pourquoi des guillemets à révolution sociale ? Passe encore que ce vieux rêve d'un NPA au milieu de sa classe l'organisant soit dans l'esprit d'un jeune militant mais d'un militant qui aligne ses 40 années au compteur cela devient presque grotesque. Au fait es-tu au NPA ?
Oui, les militants du NPA, d'autres orgas MR,
et pas mal de militants sans parti, qui n'attendent que le moment du rassemblement,
seront parti essentielle du futur parti de la révolution qui résultera des luttes titanesques à moyen terme,
dans la pire crise, car sociale et écologique, du capitalisme.

Quant à la "révolution sociale" mot banni dans le PC,
je l'ai mis entre parenthèses comme les autres termes
en soulignant que ce sont ceux des principes fondateurs du NPA.

Pendant ce temps-là, Duhring, depuis le PC, contribue à entretenir
les politiciens professionnels dits "communistes"?

NB, réponse à dernière question: je ne te demande rien car je ne travaille pas pour les RG Laughing
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Secteur télécoms Empty Re: Secteur télécoms

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum