Tendances et courants publics du NPA

Page 1 sur 11 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tendances et courants publics du NPA

Message  fée clochette le Mar 15 Mar - 19:31

Bon ben voilà. La P3 a fait savoir par 2 textes (un appel et une déclaration) qu'elle se constitue officiellement en "courant public" du NPA c"est à dire une tendance quoi. Vu ce qu'ils écrivent et qui sera certainement "publiquement" diffusé, ça ressemble plus à une fraction
avatar
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 52
Localisation : vachement loin de la capitale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  iztok le Mar 15 Mar - 21:37

une fraction qui ne dit pas son nom.

Une tendance c'est uniquement interne normalement. Alors la p3 joue sur les mots avec "courant public" pour ne pas dire fraction... mais publique ça veut dire que ce n'est plus uniquement à usage interne du parti.
Comme quoi les pratiques pourris de cette "tendance" se perpétuent malgré les scissions et les défections.
avatar
iztok

Messages : 241
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 29
Localisation : toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  Gauvain le Mer 16 Mar - 0:16

iztok a écrit:une fraction qui ne dit pas son nom.

Une tendance c'est uniquement interne normalement. Alors la p3 joue sur les mots avec "courant public" pour ne pas dire fraction... mais publique ça veut dire que ce n'est plus uniquement à usage interne du parti.
Comme quoi les pratiques pourris de cette "tendance" se perpétuent malgré les scissions et les défections.

Je ne supporte pas cette façon méprisante de parler des choix d'organisation des camarades au sein du parti. Nos statuts garantissent le droit de fraction et de tendance, sans définir ni l'un ni l'autre de ces deux mots. Je n'ai vu nulle part qu'une tendance doive être uniquement à "usage interne", et je ne vois pas d'où tu tires cette définition.
Pour l'instant, toutes les formes de regroupement internes sont possibles, aucune n'a fait l'objet d'un "interdit" de la part d'aucune instance : tendance, fraction, courant, "regroupement", plate-forme, liste mail, revue... bref, chacun fait ce qu'il veut de ce point de vue, et en fait j'aime autant ça.
avatar
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  iztok le Mer 16 Mar - 0:21

ha mais oui tout le monde fait ce qu'il veut, et c'est bien ça le probleme. Mais c'est surtout la p3 qui fait ce qu'elle veut, au détriment du parti et en jouant, maintenant publiquement, le jeu du front de gauche.
avatar
iztok

Messages : 241
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 29
Localisation : toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  Gauvain le Mer 16 Mar - 0:30

iztok a écrit:ha mais oui tout le monde fait ce qu'il veut, et c'est bien ça le probleme. Mais c'est surtout la p3 qui fait ce qu'elle veut, au détriment du parti et en jouant, maintenant publiquement, le jeu du front de gauche.

Si t'es pas d'accord, faut proposer un amendement aux statuts au prochain congrès. Pour l'instant on reste sur la base de ce qui a été voté, démocratiquement, lors du congrès de fondation.
Et je ne vois pas en quoi c'est un problème que, dans ce domaine, chacun fasse ce qu'il veut.
Et c'est trop facile de dire que la P3 fait publiquement le jeu du Front de gauche contre le parti. C'est un vieil argument, d'accuser les minorités de vouloir détruire le parti... moi je trouve ça sain qu'il y ait des débats publics sur l'orientation du NPA. C'est une question d'honnêteté vis-à-vis des gens à qui on s'adresse, de se montrer tels qu'on l'est : un parti pluriel et ouvert au débat, pas comme LO ou le POI. Après, je ne partage pas l'orientation de la P3, même si je partage certaines de leurs critiques contre la direction. Mais si le P3 pose le débat, c'est une excellente occasion pour les autres courants du NPA d'y répondre.
avatar
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  iztok le Mer 16 Mar - 1:04

et moi je pense qu'il faut une certaine discipline du parti dont la p3 (et ses erzats) s'est systématiquement foutu ... Il y a une différence entre aller baver dans les médias contre le npa comme ils l'ont toujours faits, et défendre ses idées démocratiquement en interne comme toute tendance "normale".
Le passé a quand même largement montré que picquet, puis unir, puis maintenant les dirigeants de la p3 se sont toujours comportés comme de fieffés bureaucrates qui jouent le jeu du front de gauche et des réformistes en général. Qu'ils le fassent en interne c'est leur position, qu'ils le fassent maintenant en publique je trouve ça lamentable. Mais bon ça aura au moins le mérite de clarifier le flou où ils étaient ... et ce sera dans la droite ligne de leur passé ...
avatar
iztok

Messages : 241
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 29
Localisation : toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  bromure le Mer 16 Mar - 15:58

Est ce que quelqu'un peut m'envoyer les textes en question par MP? On a visiblement rien reçus dans les comités de mon coins.
avatar
bromure

Messages : 102
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

P3 et Gauche Unitaire.

Message  Andrew Coates le Mer 16 Mar - 18:45


Andrew Coates

Messages : 15
Date d'inscription : 19/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  BouffonVert72 le Mer 16 Mar - 20:44

Si les dirigeants de la P3 se mettent en quasi-(in)fraction, c'est qu'ils sentent qu'ils sont de plus en plus persona non gratta au Npa... Ce qui est logique, puisque qu'il a été prouvé (grâce, en partie, à moi) depuis 2 ans qu'il ne peut y avoir aucun rapprochement entre le Front de Gauche et le Npa vu que la finalité des buts est totalement différente...

Quand je pense que certains voulaient carrément supprimer la P4... Alors que s'il y a bien une position qui est quasi-inadequoat avec le fondemment de la création du NPA, c'est bien la 3...

Qu'attendent tous les dirigeants de la P3 pour faire ce qu'ils rêvent de faire depuis le début, à savoir rejoindre les nucléocrates du PC au sein du Front de Gauche ?


BV72 ki/ Il faut s'assumer dans la vie !
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  Gauvain le Mer 16 Mar - 21:11

iztok a écrit:et moi je pense qu'il faut une certaine discipline du parti dont la p3 (et ses erzats) s'est systématiquement foutu ... Il y a une différence entre aller baver dans les médias contre le npa comme ils l'ont toujours faits, et défendre ses idées démocratiquement en interne comme toute tendance "normale".
La discipline (dans l'action) n'a jamais supposé une discipline dans les prises de position publiques, donc externes.

Edit : et je me koins à la requête de Bromure, j'ai rien reçu, moi !
avatar
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  Copas le Mer 16 Mar - 22:05

bon ben c'est ce qu'on appèle une fraction, quand c'est public et permanent.

et c'est un droit.

Maintenant sur la dynamique de ce courant, ceux qui mènent celui-ci se retrouvent à mon sens sur une logique de sortie du NPA.
Il a été prouvé longuement que les concessions permanentes aux petits partis réformistes largement excentrés du prolétariat moderne n'ont servi à rien et ont été une impasse. Bien pire, cette orientation a conduit à tourner le dos aux franges radicalisées existantes au profit d'un discours confus et politicien.

Construit pour répondre aux attentes de franges importantes de travailleurs, précaires, souvent jeunes, le NPA s'est précipité pour discuter alliance avec des directions de partis moqués et completement HS, réformistes, avec comme seul résultat de perdre des forces, de remettre un petit peu en selle ces vieux partis .

Depuis le début du NPA l'ensemble des concessions effectuées au courant plus ou moins représenté par les camarades qui ont pondu les textes en références, concessions qui ont fait tourner le dos aux travailleurs radicalisés au profit des petits partis de la gauche réformiste, n'auront servi à rien sauf de brouiller completement l'émergence d'un projet construit au travers d'une stratégie compréhensible par le plus grand nombre (et accessoirement aux militants du NPA). Et finalement ils sont quand même partis.

Maintenant une partie de ceux qui restent se structurent en fraction dans le NPA.

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  Roseau le Mer 16 Mar - 22:11

Qu'attendent tous les dirigeants de la P3 pour faire ce qu'ils rêvent de faire depuis le début, à savoir rejoindre les nucléocrates du PC au sein du Front de Gauche ?

Nucléocrates, pas tous au FdG. Pas toujours la même base électorale...
Par contre, tous les dirigeants sont des politiciens de la gauche radis(qui)cale, hier les mains dans le cambuouis au service du capital, aujourd'hui à se frotter les mains en négociant avec le PS les louches de caviar à venir.


Dernière édition par Roseau le Mer 16 Mar - 22:31, édité 1 fois
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  tomaz le Mer 16 Mar - 22:23

BouffonVert72 a écrit:Si les dirigeants de la P3 se mettent en quasi-(in)fraction, c'est qu'ils sentent qu'ils sont de plus en plus persona non gratta au Npa... Ce qui est logique, puisque qu'il a été prouvé (grâce, en partie, à moi) depuis 2 ans qu'il ne peut y avoir aucun rapprochement entre le Front de Gauche et le Npa vu que la finalité des buts est totalement différente...

Quand je pense que certains voulaient carrément supprimer la P4... Alors que s'il y a bien une position qui est quasi-inadequoat avec le fondemment de la création du NPA, c'est bien la 3...

Qu'attendent tous les dirigeants de la P3 pour faire ce qu'ils rêvent de faire depuis le début, à savoir rejoindre les nucléocrates du PC au sein du Front de Gauche ?


BV72 ki/ Il faut s'assumer dans la vie !

BV tu es vraiment fantastique jocolor

avatar
tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  Marco Pagot le Jeu 17 Mar - 1:39

tomaz a écrit:
BouffonVert72 a écrit:Si les dirigeants de la P3 se mettent en quasi-(in)fraction, c'est qu'ils sentent qu'ils sont de plus en plus persona non gratta au Npa... Ce qui est logique, puisque qu'il a été prouvé (grâce, en partie, à moi) depuis 2 ans qu'il ne peut y avoir aucun rapprochement entre le Front de Gauche et le Npa vu que la finalité des buts est totalement différente...

Quand je pense que certains voulaient carrément supprimer la P4... Alors que s'il y a bien une position qui est quasi-inadequoat avec le fondemment de la création du NPA, c'est bien la 3...

Qu'attendent tous les dirigeants de la P3 pour faire ce qu'ils rêvent de faire depuis le début, à savoir rejoindre les nucléocrates du PC au sein du Front de Gauche ?


BV72 ki/ Il faut s'assumer dans la vie !

BV tu es vraiment fantastique jocolor


On peut avoir beaucoup à dire sur BV, je l'ai fait, mais ici c'est pas le sujet.
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  tristana le Jeu 17 Mar - 8:58

Je suis à la tendance 3, j'en suis plutôt fier, et je ne supporte pas les supputations et les calomnies à notre encontre.
Nous sommes au NPA, nous n'avons absolument pas l'intention de rejoindre le Front de Gauche, ni le PS, ni le FN, ni les Verts.
Que nous soyons constitué en tendance ou en fraction, quel est le problème ?
Notre but est de construire, de renforcer le NPA, et de mener la bataille pour l'unité de la gauche anticapitaliste sur nos bases d'indépendance vis à vis du PS.
Si la candidature unitaire n'aboutit pas pour les présidentielles, nous ferons la campagne de Besancenot, ou de quiconque investi par le NPA.
Jamais nous ne rallierons Mélenchon, ni le PC! Laissons cela aux renégats de la GU, ou aux bobos qui s'étaient trompés de crèmerie en rejoignant le NPA...
avatar
tristana

Messages : 263
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur http://www.npa-var-est.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  BouffonVert72 le Jeu 17 Mar - 20:09

Le problème est qu'il y a moins 2 parties dans la P3 :

- l'une dont les membres sont comme Tristana, cad hônnetes, fiables, loyales, et qui sont sincères dans leur position de vouloir tenter une unité antiK sans compromissions... Appellons-les les "P3 idéalistes"...

- l'autre dont les membres sont en fait les picquetistes (appelons-les les "P3 picquetistes") qui n'étaient pas partis à la GU à la création du NPA, et qui ont probablement pour mission d'empêcher le NPA de se construire sur sa gauche... Au profit de qui, ça je n'ose l'imaginer...


La problématique actuelle est donc d'éliminer les P3 picquetistes, tout en sauvant les P3 idéalistes en les ramenant à la raison, tout en éradiquant la position 3 qui n'a plus d'objet puisqu'a été acté le fait que les objectifs finaux NPA/Front de Gauche sont inconciliables.
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  Roseau le Jeu 17 Mar - 20:53

Plus précisément, ce sont moins les objectifs du FdG le problème que le subjectif des dirigeants, nomenclaturistes chargés du flanc gauche de l'alternative de remplacement de Sarko usé...et jeté.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  tristana le Jeu 17 Mar - 21:19

L'unité n'est pas seulement souhaitable, elle est nécessaire.
Elle est incontournable, pour tout militant bolchévik qui se respecte.
Et même si aujourd'hui, de façon tout à fait conjoncturelle, les conditions ne sont pas réunies pour qu'elle aboutisse, c'est un horizon indépassable qu'il s'agit de ne pas désespérer.
La tendance 3 est là pour assurer les fondamentaux du bolchévisme, en oeuvrant sans relâche pour que le prolétariat se dote enfin d'une organisation crédible susceptible de constituer l'alternative politique, la seule, au capitalisme et au social libéralisme.
Mais cela ne veut pas dire que nous devons nous rallier au front de gauche, aujourd'hui soumis au PS.
Deux minutes, je vais voir ce que donne le corner...
Bof, une occasion manquée...
Je disais donc que les camarades qui voient en nous des sous marins au service des...
attendez, un coup franc bien placé.... eh merde, obstruction de Néné...
au service du Front de Gauche et des néo réformistes, là c'est du n'importe quoi!
Comme cette passe mal assurée de Bodmer, oh, les gars, faut s'appliquer!
Hier on s'est pris la branlée face au Real, on va pas se faire bouffer par des portugais!!!!
Donc, la tendance 3 est une tendance utile, attention au coup franc, non, y a rien, utile et même la seule ayant les pieds sur terre, pas comme Makélélé, eh merde! en gros celle qui défend les acquis historiques du trotskysme et de la LCR..
Saviola nous emmerde! Il faut lui mettre un carton bordel de merde!
Bref, vous m'aurez compris, que vous soyez à la tendance 1, 2 ou 4, si vous voulez vraiment défendre l'intéret du prolétariat mondial, faites un effort, pas comme ces pingouins du PSG qui jouent à l'envers!





avatar
tristana

Messages : 263
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur http://www.npa-var-est.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  Copas le Ven 18 Mar - 1:04

Limiter les questions de l'unité avec le front de gauche est une conception très particulière des choses.

Concevoir les questions de l'unité à une alliance politique avec des débris réformistes qui, tous confondus, sont moins influents qu'un NPA agonisant, très âgés, ayant une influence décroissante dans des segments très réduits des couches sociales de la classe ouvrière ne me semble pas correct. C'est voir ces forces réformistes avec des lunettes grossissantes et , bien pire, être incapable de comprendre les énormes vagues de défiance qui existent de franges radicalisés vis à vis du Front de gauche.

il ne sert à rien là dessus de se gargariser sur les bolchéviques etc...

C'est tout à fait clownesque.

Le front de gauche n'est ni radical, ni révolutionnaire, il est réformiste et un peu à droite de l'assemblage qui fit le programme commun, mais avec des forces militants dix fois moindres, et une influence 10 fois moins importante et excentrée.

la question de faire évoluer les travailleurs qui sont influencés par eux, et une partie de leurs militants (il n'y a pas grand chose de non réformiste de droite), passe par l'affirmation d'une stratégie claire, ce que le NPA n'a pas, qui s'adresse à la masse des travailleurs radicalisés peu politisés et peu organisés.

il n'y a pas d'alliance passagère possible utile quand on n'a pas d'identité et de stratégie claire. Le courant de droite du NPA a considérablement travaillé pour bloquer toute évolution du NPA là dessus, ne concevant les questions d'unité qu'en sur-dimensionnant les questions d'alliance avec les groupes réformistes au détriment d'ailleurs de s'adresser à leurs bases sur des terrains utiles .

la question de l'unité est fondamentale mais elle se fait d'abord dans le travail d'unification des intérêts des couches sociales de la classe ouvrière au sens moderne du terme, en travaillant à construire l'unité dans les luttes sociales les plus larges sur des objectifs de "classe", sans que cela ne se confonde avec une unité des seules nomenclaturas .

Ces batailles centrales : se tourner vers les couches de travailleurs radicalisés peu politisées et écœurés par les charabias allongés, et tordus produits par des tentatives de rapprochement dans la confusion avec la petite gauche racornie. Reprendre donc le projet d'origine du NPA là où il a été abandonné, projet qui se proposait de rassembler et aider à la progression de couches radicalisées peu politisées et justement écoeurées par le PS, les Verts, le PC, ou le courant de mélenchon pour ce qu'ils ont fait et sont prèts à refaire (et ne se limite pas à la question de l'alliance ou pas avec le PS mais se concentre de fait sur les relations aux institutions, le reste en découlant) .

Le choix d'abandonner l'effort de s'adresser et s'implanter sérieusement dans le prolétariat moderne (la fameuse ouverture) a été remplacé par les assauts de la droite du NPA en faveur d'une ouverture sur les petits appareils réformistes.

Et cela a été ressenti comme une fermeture violente du NPA en faveur des politiciens sans que cela serve à quelque chose, sauf à renforcer les réformistes.

La question n'est pas tant, pour moi, des accords ou pas avec des petits partis réformistes pour faire ceci ou cela, mais l'importance qu'on accorde à cela. La droite met cette question au centre alors que la question centrale est bien quand même en dehors de cela, même si les batailles électorales font parti des champs de bataille.

Pour ce qui est de la fraction qui s'est constituée et dont on nous sert là un verbiage néo-bolchévique, désolé mais ça fait rigoler et il faut surtout commencer par être honnête : vous êtes une fraction, ni une tendance, ni même un courant dans le NPA.

Mais une fraction, les mots ont un sens. Et c'est votre droit.

Après on verra sur la trajectoire. Mais ça sent quelque chose de classique : s'organiser pour sortir avec un max de monde. affraid Twisted Evil
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  bromure le Ven 18 Mar - 1:57

"Mais ça sent quelque chose de classique : s'organiser pour sortir avec un max de monde."

Même que ça me fatigue déjà.....
avatar
bromure

Messages : 102
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  Toussaint le Ven 18 Mar - 2:10

La problématique actuelle est donc d'éliminer les P3 picquetistes

Alors, là, ça me scie... Tu veux des trucs pour les éliminations, BV? Ou simplement tu ne réfléchis pas aux conneries que tu mets?
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  kinane le Ven 18 Mar - 3:06

copas comment se fait-il que tu ais autant de mépris pour les fractions de la classe ouvrière organisées, et tellement d'admiration pour celles qui ne le sont pas?

kinane

Messages : 56
Date d'inscription : 07/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  Copas le Ven 18 Mar - 13:34

kinane a écrit:copas comment se fait-il que tu ais autant de mépris pour les fractions de la classe ouvrière organisées, et tellement d'admiration pour celles qui ne le sont pas?

???

remarque un peu tordue...

Sur les fractions, je n'ai aucun mépris pour la fraction l'étincelle... ce que j'attaque c'est une ligne politique et la logique qui la porte.

Sur le pronostic sur le courant de droite dans le NPA qui vient de se constituer en fraction, l'avenir nous le dira.

Par ailleurs je ne confonds pas ceux qui furent sur les positions de la tendance 3 au congrès avec ceux qui font ce truc.

Par ailleurs sur la fraction qui s'est constituée dans la droite du NPA. Elle existe pour moi depuis longtemps et n'a cessé de se servir de ses appuis en dehors pour attaquer le NPA. Elle est pour l'unité politique avec les réformistes de droite et c'est ça que je combats.

Sinon, je n'ai aucunement indiqué que j'étais contre des fractions ou des courants organisés...

J'ai dit cela quelque part ?

Où ça ?


Par ailleurs, je parle, peut-être férocement, mais je parle du fonds, pas toi.

Sur le projet du NPA tel qu'il fut créé, c'était justement, et je le répète, d'abord par le constat d'une impossibilité d'une unité avec d'autres courants à gauche pour construire un parti de masse parce qu'on estimait qu'il existait le potentiel à cette fin.

Au moins pour un petit parti de masse (quelques dizaines de milliers de membres).

Cela fut dit et répété et un des fondements du projet NPA (l'autre fondement, la question de la ré-organisation des outils de masse de la classe ouvrière fut abandonné très rapidement en même temps que la direction du NPA se tournait vers des partis réformistes droitiers).

C'est bien l'impasse des logiques de rapprochements par en haut qui conduisit au projet NPA, en même temps qu'il y avait une contradiction de plus en plus béante entre le potentiel de radicalisation et l'état réel des forces organisées en France à gauche.

Ainsi c'est bien parce qu'il existait, et existe toujours, une énorme contradiction entre un potentiel de mobilisation, de radicalisation ET l'état des forces organisées à gauche que le projet NPA est né .

Cette orientation fut sans cesse combattue par la droite de la LCR (de ce que j'ai compris) avec la sortie des piquetistes puis après par la fraction de fait qui discourait sur les ondes et la grande presse contre le NPA en permanence. Je répète que cela est leur droit. Mais c'est également notre droit d'en critiquer l'orientation et la trajectoire.

Ces assauts permanents ont conduit rapidement le NPA à abandonner l'adresse aux travailleurs radicalisés pour les organiser au profit d'une confrontation permanente avec les vieux appareils faibles et très droitiers, au point de glisser vers des charabias incompréhensibles et de prendre un retard presque létal sur l'établissement d'axes stratégiques de changement de la société.

Encore une fois, ce n'est pas la question de savoir si il faut ou non s'allier avec des partis réformistes finalement très droitiers; désagrégés et faibles, mais ce qu'on cherche.

et comment on le fait. Avec quels outils.

je laisserai les innombrables sondages qui ont indiqué presque tous que les sympathies pour le NPA étaient bien plus populaires que celles du FdG et le fait qu'on tourne le dos à une réalité persistante depuis 15 ans en France d'un courant puissant de radicalisation qui n'est pas entre le FdG et le NPA, mais sur un autre plan.

Ces non-réponses s'expriment encore dans les sondages sur les abstentionistes (22% se sentant proches de LO et du NPA, 27% proches de LePen, et 3% proches du FdG).http://www.marianne2.fr/Exclusif-qui-vote-qui-ne-vote-pas-et-pourquoi_a203926.html?preaction=nl&id=2935605&idnl=26269&. Ca ne signifie aucun blanc seing de ce type de sondage mais confirme un certain nombre d'enquêtes là dessus ainsi que ce qu'on peut constater quand on est dans les entreprises.

Cela corrobore ce qu'on peut constater sur le terrain du prolétariat au sens moderne du terme, particulierement dans les couches jeunes à mures.

Je ne suis pas pour une alliance politique avec des partis réformistes se situant à droite de ceux du programme commun de la "belle époque" tout en étant infiniment plus faibles. Mais je répète que le fond n'est pas là mais dans le travail d'organisation vis à vis de notre cœur de cible (80% de la population), la relation à l'état et les questions d'organisation de la classe populaire.

A la limite on peut s'allier , mais ça ne représente en rien ce qu'on peut souhaiter d'une politique unitaire et ça ne se conçoit que si ça renforce un message d'aide à la mobilisation indépendante de l'état et des institutions.

Bref si c'est un aspect secondaire d'une bataille bien plus large.

L'importance accordée par la droite du NPA à la question des petits partis de gauche réformistes droitiers excentrés vis à vis de la classe ouvrière moderne, au point d'en faire un axe central de délimitation et de préparer une scission là dessus, illustre bien une dérive fâcheuse. Il ne s'agit pas là de front unique ouvrier , ni même de front populaire à la 1936, mais d'un ersatz très fatigué.

Maintenant je ne dis pas que le FdG ne sera jamais une force de gauche puissante dans la classe ouvrière (ce qu'elle n'est pas), à force que l'extrême gauche la sur-évalue et se saborde de ne pas assumer ses responsabilités ça va peut-être pouvoir le faire.


avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  Invité le Ven 18 Mar - 13:55

Copas a écrit:Je ne suis pas pour une alliance politique avec des partis réformistes se situant à droite de ceux du programme commun de la "belle époque" tout en étant infiniment plus faibles. Mais je répète que le fond n'est pas là mais dans le travail d'organisation vis à vis de notre cœur de cible (80% de la population), la relation à l'état et les questions d'organisation de la classe populaire.
Juste une remarque en passant : en quoi les composantes du Front de gauche sont-elles "réformistes" ? Je n'en ai entendu aucune parler du passage au socialisme et à la propriété collective des moyens de production par la voix pacifique et électorale.
En France, à l'extrême limite, il peut y avoir de véritables réformistes au sein du NPA, c'est-à-dire des gens qui parlent du socialisme sans se poser la question de la prise du pouvoir par une classe révolutionnaire.
Mais sinon, du réformisme, cela fait belle lurette qu'il n'en existe plus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  Roseau le Ven 18 Mar - 14:40

On trouve un peu de socialisme dans les programmes ou envolées de tribune, notamment celles de Mélenchon.
Et la stratégie héritée du réformisme de "révolution par les urnes".

Sur les 5 % en gros du FdG, il y a une majorité de dépendants des élus PC,
et du 3ème et 4ème âge nostalgiques du même parti,
mais il y a aussi des gens sincères et réformistes.
Un tiers, un tiers, un tiers ? A vérifier.

La grande différence d'avec les grands partis réformistes d'autrefois,
c'est que certains des dirigeants y croyaient encore.
Aujourd'hui, plus aucun dirigeant du FdG ne croit à ce qu'ils racontent.
Ils savent autant que nous que la bourgeoisie n'accepte le suffrage universel
que là où elle a les moyens de le violer au besoin.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendances et courants publics du NPA

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 11 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum