Combat :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Combat :

Message  nico37 le Jeu 10 Mar - 15:56

n° 55

Edito a écrit:VITE ET BIEN, PRÉPARONS-NOUS !

Aucun répis ne sera laissé à la population. Aussitôt terminée la dernière attaque sur les retraites, voilà que l’oligarchie en demande encore !

Sarkozy prépare la nouvelle offensive patronale et financière autour du marché de la dépendance.

1,2 millions de personnes sont concernées aujourd’hui, 400 000 de plus le seront en 2040. Et c’est nous tous qui devront cracher. Car le pouvoir a trouvé une nouvelle astuce, l’arnaque aux cotisations obligatoires calquée sur le modèle démocrate américain. Les bourgeoisies se passent le mot !

Les salaires stagnent tandis que les prix du carburant remontent en flèche, les prix des transports en commun augmentent, les loyers, le gaz, les assurances, les impôts locaux augmentent.

UMP et PS sont d’accord pour “ouvrir le débat sur les 35 heures”. Ils veulent en finir avec la durée légale du temps de travail. C’est dans leurs plans. Ils remettent aussi sur le tapis la fameuse TVA sociale. Au nom de la compétitivité de l’économie française, le gouvernement voudrait alléger les charges patronales et nous imposer plus de taxes sur tous les biens de consommation courants ! Tout dans les caisses de l’État pour finir dans celles du patronat. C’est leur programme. Pas un pour sauver l’autre ! Les hypocrites, ils mentent, la crapule de gauche et de droite, fonctionnaire de la bourgeoisie et des milliardaires !

Pour repousser les effets de leur crise de surproduction, le pouvoir a endetté le pays à coups de prêts aux banques et de subventions à l’industrie. Maintenant, l’ouvrier d’usine et l’employé de magasin à 1000 ou 1500 euros, l’autoentrepreneur à 500 euros de revenu mensuel doivent courber l’échine. Le salarié et l’artisan ne travaillent plus pour eux. Ils travaillent gratis, pour l’État patronal, pour la maffia actionnariale !

Et aucune des mesures qui visent à dégrader nos revenus et nos conditions de vie et de travail ne représenteront jamais un début de solution. Les marchés solvables sont réduits par rapport aux capacités de production immense de nos économies industrielles modernes. La vérité est là. Le système du marché est débile. Nos gouvernements sont ses défenseurs.

Mais continuez à presser le citron ! Ce ne sont pas des pépins que vous prendrez bientôt à la figure ! L’explosion de révolte de ceux qui veulent rester humains sera de fer et de feu ! Nous nous surprendrons nous-mêmes !

En Chine, dans les pays arabes, aux États-Unis ou dans la vieille Europe, sur les cinq continents, c’est le même régime d’exploitation, le même régime de corruption plus ou moins caché, le même régime d’oppression plus ou moins perfectionné.

Et bien, s’il y a une compétition à faire, nous ferons la compétition entre nous salariés et peuples travailleurs du monde pour prendre en chasse les maffias du Capital et ses représentants, et sa police et tous ses obligés ! Préparons-nous vite et bien pour la société future ! La révolution libératrice des peuples est pleine de promesses !

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat :

Message  nico37 le Lun 25 Juil - 23:52

POUR L’AUGMENTATION DES SALAIRES, LA GRÈVE

La vie devient de plus en plus chère, les salaires ne suivent pas.

En un an, le prix du fioul domestique a augmenté en moyenne de 23,2%, celui des carburants de 13,4%, des légumes frais de 11%, des assurances automobiles de 6,6%, du tabac de 5,8%, de l’eau de 3,3%. Tout laisse à penser que la hausse des prix se poursuivra, celle des produits alimentaires et notemment de la farine, des pâtes et du pain, du café et de l’huile, et aussi de l’énergie, du gaz et de l’électricité, des soins, des loyers...

Aux banques, les États prêtent l’argent gratis, celui qui est prélevé de nos impôts et des taxes à la consommation. Mais aux foyers modestes, les prêts des banques sont usuraires.

Pour Jean Claude Trichet, président de la Banque centrale européenne au confortable salaire de 350 000 euros annuels, “augmenter les salaires serait la dernière bêtise à faire”. Pour le grand patronat, ce serait bête effectivement !

Les plus riches qui n’ont jamais été aussi riches ne seront jamais assez riches ! En France et dans le monde, 1000 fortunes concentrent aujourd’hui 1,5% des richesses planétaires alors que 68,4% de la population mondiale s’en partage seulement 4,2% ! La bourgeoisie entend réduire les besoins des larges couches du prolétariat pour mieux satisfaire les besoins d’accumulation privée.

Au sommet européen du 24 et 25 mars dernier, les chefs d’États européens préparaient leurs nouveaux plans d’attaques contre les salariés du publique et du privé. Ils viennent d’y adopter plusieurs projets de directives pour “adapter l’âge réel de la retraite”, “favoriser la flexisécurité”, réduire “les charges fiscales pesant sur le travail”, “réexaminer les dispositifs de fixation des salaires”...

Alors que les bénéfices des 40 plus grandes entreprises françaises frôlent des records historiques avec 82,5 milliards d’euros de bénéfices en 2010, 85% de plus que l’année passée, les gouvernements s’entendent dans tous les pays de l’Union Européenne pour changer notre vie en calvaire.

Comment justifier qu’entre 1959 et 1974, le pouvoir d’achat des salaires individuels ait doublé alors que son niveau de 2007 ne représente que 1,2 fois celui de 1983 ? INJUSTIFIABLE !

Nous devons contrecarrer les plans patronaux. Par la grève, imposons l’augmentation de nos salaires ! Organisons-nous à l’échelle de chaque entreprise, de chaque groupe et par secteur d’activité en assemblées générales et en coordinations. Mobilisons-nous pour le droit à vivre dignement et pour que les richesses que nous avons créé nous reviennent. Et empêchons les capitalistes de reprendre d’une main ce qu’ils ont dû nous concéder. Imposons l’échelle mobile des salaires, l’indexion de l’évolution des salaires sur celle des prix. Imposons le gel des prix sur les produits alimentaires, le carburant et les loyers ! Imposons notre contrôle sur la formation des prix !

A bas la dictature du Marché et du Capital !

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum