sondages

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: sondages

Message  Vals le Lun 24 Jan - 19:01

Roseau a écrit:
Le NPA et LO n'ont pas à se renier. Chacun doit rester lui-même. Mais il faut s'unir (oui je sais, c'est très difficile dans les faits).


Il faudra pour cela des mobilisations intenses, à commencer par la grève générale contre laquelle les bureaucrates FdG, politiques comme syndicaux n'ont cessé de lutter activement depuis deux ans.



Pour que les bureaucrates et autres réformistes aient eu à "lutter activement" contre la grève générale, encore eût-il fallu que les conditions de sa réalistation aient connu l'once du début d'un commencement.....
Or les syndicats ont pu pousser leurs feux sans le moindre risque de débordement de masse, pour se refaire une santé et mieux être reconnus comme partenaires par les gouvernants.
C'est avec des appréciations totalement erronées comme ça d'une situation qu'on se plante "activement".
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  Roseau le Lun 24 Jan - 22:14

On a déjà eu ce débat.
Les secteurs les plus militants, y compris des camarades de LO que nous avons tous entendus et souvent cotoyés, appelaient à la grève générale.
La résolution de Congrès de la Direction de LO, devenue un vieil appareil fatigué, elle,
affirme que seuls "quelques gauchistes" défendaient la grève générale.
Les bureaucrates, beaucoup plus réalistes, de Thibaut à Mélenchon, ont combattu cette perspective.
La direction de LO, avec son affabulation, fait, inconsciemment j'ose croire, le jeu des bureaucrates.
Les travailleurs les plus avancés ne sont pas prêts d'oublier l'un et l'autre...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  BouffonVert72 le Mar 25 Jan - 4:56

Gauchisme quand tu nous tiens...
Au Portugal il y a eu une sorte de GG qui a aboutit à... La victoire des Kapitalistes...

C'est bien beau de jouer à celui qui sera le plus à gauche... Mais ce n'est pas comme ça qu'on va faire progresser le schmilblic antiKapitaliste... Un peu plus de sérieux dans les analyses ne peut pas faire de mal...


Ensuite, passons à son compère gauchiste...
Copas a écrit:mais il faut noter que Bouffon Vert continue de soutenir les diviseurs du Front de Gauche qui ne veulent toujours pas être claire sur un minimum...
Déjà, ce n'est pas le Front de Gauche que je soutiens, mais un Front de Gauche élargit vers LO et NPA, et évidemment pas vers le PS qu'à titre personnel j'honnis complétement.
Certains au Front-de-Gauche sont sur cette position : on n'ira jamais avec le PS, plutôt mourir ! D'autres, malheureusement, entretiennent qq ambiguïtées... La direction du PC surtout...

Le jour-même où le NPA (et j'espère, LO) entrerait au FG, celui-ci s'en trouverait considérablement renforcé à gauche... Mais évidemment si le NPA ne venait pas, alors ça renforcerait au FG ceux qui ne veulent pas lacher le PS...
Le NPA et LO ont donc une énorme responsabilité devant l'histoire du mouvement ouvrier. C'est quitte ou double.


Très drôles les sondages ...
Un rien t'amuse... Si le fait que le sondage place OB devant Mélenchon t'amuse, tu risques malheureusement de fortes déceptions (dans le cas où l'union échouerait)... Les instituts de sondages nous avaient déjà fait le coup auparavant, on a vu ce que ça a donné... En réalité les chiffres sont au moins inversés entre NPA et FG... Et très sous-estimés (pour le FG)...


On attend que le Bouffon aille brailler sur les sites du Front de Gauche qu'ils doivent soutenir Besancenot. S'il ne le fait pas, on pourra douter sacrément de la rectitude de sa démarche...
Pas de forum sur le site du Front de Gauche (comme il n'y en a plus sur le site du NPA hein, donc pas la peine de conclure hativement certaines choses)... Donc peux pas y aller "brailler"...
Pour l'instant nous attendons que Besancenot change d'avis sur sa position très raide et obtue... La main est tendue, il ne tient qu'à lui de faire le reste du chemin...


Plus facile quand on comprend la place des élections telles qu'elles sont dans cette société telle qu'elle est et non pas au travers des lunettes de ceux qui se soulent des illusions du grand soir électoral
Propos personnel d'un des tenants de l'illusion de la révolution par la seule-rue... Le mouvement ouvrier, lui, dans sa grande majorité sait bien que le changement ne pourra venir que d'une révolution marchant avec ses 2 jambes, la rue et les urnes.
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  gérard menvussa le Mar 25 Jan - 9:54

Very Happy Encore ce gauchiste de bouffon vert qui soutient un candidat de division qui plombe le candidat le mieux placé, Besancenot !

Diviseur ! Gauchiste ! cat
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  Roseau le Mar 25 Jan - 11:18

Pour l'instant nous attendons que Besancenot change d'avis sur sa position très raide et obtue... La main est tendue, il ne tient qu'à lui de faire le reste du chemin...

Très drôle.
Un porte-parole d'une organisation démocratique ne change pas la position de son organisation.
La tradition caporaliste est telle chez les réformistes (et au delà) que BV ne comprend pas
que Olivier est porte-parole d'une orga démocratique, avec une direction collective,
et qu'il n'est pas secrétaire général, président ou co-président (comme Mélenchon) au dessus des militants...

Ces conceptions relèvent d'une incapacité à comprendre le rôle central de la démocratie
dans la reconstruction du projet socialiste.
Il a conduit à la dégénérescence des orgas du mouvement ouvrier, stalinienne et autres.
Le projet de révolution socialiste ne deviendra une alternative majoritaire dans le camp du travail
que lorsque une ou plusieurs organisation manifesteront un engagement sans faille
pour l'émancipation de tous, donc pour la démocratie la plus radicale.


avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  BouffonVert72 le Mer 26 Jan - 2:21

Je sais pertinemment que le NPA a une direction collective, et qu'OB n'en est officiellement que porte-parole (plus pour très longtemps)...
Ceci-dit, il est au CPN, nan ? (c'est une question)... Si c'est le cas, ça veut dire qu'il est un peu plus que porte-parole...

Bon mais de toutes façons j'ai déjà eu l'occasion de dire que je pense qu'une direction collective à la tête d'un pays : ok, mais pas forcément à la tête d'un parti car il y a risque de trop grandes confusions et faiblesses... Les 2 (directions pays et directions parti) n'ont pas forcément de relation...
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  panchoa le Jeu 3 Fév - 15:44

Politiques 03/02/2011 à 10h00 Libe

"oui tous , dans la zunité derriére notre grand timonier O Besancenot, favori des sondages malgré l'absence de couverture par les médias de tous ses faits et gestes. Grace a Melenchon DSK chute dans les sondages, l'écart se reduit avec martine aubry la guerrière. Melenchon premier ministre de Besancenot futur président qui chassera tous les méchants kpitaliste" panchoa

DSK chute dans les sondages168 réactions


Dominique Strauss-Kahn à New Dehli, le 2 décembre 2010 (AFP / Prakash Singh)

Le socialiste Dominique Strauss-Kahn est toujours en tête des personnalités politiques avec une «cote d'avenir» de 42%, malgré une chute de 7 points en janvier, dans le baromètre mensuel TNS Sofres Logica pour Le Figaro Magazine rendu public jeudi.



«Cette baisse de la cote d’avenir de Dominique Strauss-Kahn est d’autant plus notable que celles de ses possibles concurrents aux primaires socialistes restent stables», souligne l'institut.

L'écart entre lui et Martine Aubry (seconde du classement avec 38%, -1) se réduit à 4 points, au lieu de 10 points le mois dernier. François Hollande (31%) et Ségolène Royal (28%) sont stables. Manuel Valls (18%) cède un point, ainsi qu'Arnaud Montebourg (17%).

Baisse de popularité générale

L'institut relève une baisse de popularité générale qui «n’est pas concentrée sur le couple exécutif mais témoigne d’une dégradation plus globale du rapport au politique».

«Les baisses sont particulièrement marquées chez les personnalités de droite et n’épargnent pratiquement aucun ministre», ajoute l'institut: Michèle Alliot-Marie (28%, -4 points), Christine Lagarde (28%, -4), Alain Juppé (27%, -4), Frédéric Mitterrand (23%, -3) et Xavier Bertrand (18%, -2) voient leur cote d’avenir reculer. Jean-François Copé perd 4 points à 19%.

A gauche de la gauche, Olivier Besancenot cède 4 points à 28% et Jean-Luc Mélenchon 2 points à 15%. François Bayrou (26%) recule de 5 points. Eva Joly (23%) en cède 1. Marine Le Pen est l'une des rares à progresser (d'un point), à 19%.

Enquête réalisée du 28 au 31 janvier auprès d'un échantillon de 1.000 personnes interrogées en face à face à leur domicile (méthode des quotas).

(source AFP)


panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  chejuanito le Jeu 17 Fév - 20:36

Bon juste pour le fun:
Les français et la révolte
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  BouffonVert72 le Ven 18 Fév - 5:28

Je le savais bien que les sondages précédents, qui donnaient OB au-dessus de Mélenchon et d'EELV, ne dureraient pas...
Par-contre Mélenchon stagne dangeureusement, à égalité avec OB...
LO est enterrée... Prévisible... Même si NA obtient au moins 1%... C'est mieux que les 0 % précédents...

Bon, l'augmentation de Marine Le Pen était prévisible : son élection à la tête du FN l'a probablement boostée.



Jeudi 17-02-11
Reuters

Marine Le Pen proche d'Aubry et Sarkozy, selon un sondage


Marine Le Pen enregistre une forte progression dans les intentions de vote pour l'élection présidentielle et talonne Martine Aubry et Nicolas Sarkozy, selon un sondage Ifop pour France Soir rendu public jeudi soir.



Dans une configuration où Martine Aubry serait la candidate du Parti socialiste, la présidente du Front national recueillerait 20% des intentions de vote contre 22% pour le premier secrétaire du PS et 23% pour Nicolas Sarkozy.

Les deux derniers sondages Ifop, dans la même configuration, donnaient Marine Le Pen à 12% en novembre et 16,5% en janvier, juste avant l'avènement de la fille de Jean-Marie Le Pen à la tête du parti.

Dans l'hypothèse où Dominique Strauss-Kahn serait le candidat du PS, il recueillerait 26% des intentions de vote, Nicolas Sarkozy 22% et Marine Le Pen 19%.

Dans les deux configurations, la concurrence est forte à droite avec quatre autres candidats testés: François Bayrou (7% à 8%), Dominique de Villepin (4% à 5%), Hervé Morin (2% à 2,5%) et Nicolas Dupont-Aignan (0,5% à 1%).

A gauche, Eva Joly, candidate d'Europe Ecologie-Les Verts, obtient 7% des intentions de vote, davantage que Jean-Luc Mélenchon (5,5 à 6%), Olivier Besancenot (5 à 5,5%) et Nathalie Arthaud (1%).

Le sondage a été réalisé les 16 et 17 février, par l'intermédiaire d'un questionnaire auto-administré en ligne et auprès d'un échantillon de 949 personnes inscrites sur les listes électorales.

Clément Guillou, édité par Henri-Pierre André

avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  Gaston Lefranc le Ven 18 Fév - 18:57

Le sondage est ici :
http://www.ifop.com/media/poll/1409-1-study_file.pdf

Le Pen est à 19-20% et Besancenot et Mélenchon sont autour de 5-6% (avec Mélenchon légèrement au dessus).

On peut noter ce qu’on savait déjà : l’électorat de Besancenot est plus jeune et plus prolétarien que celui de Mélenchon, qui fait ses plus gros scores chez les retraités et les cadres. Son tournant « populiste » ne paie pas (encore).

Il faut noter le score impressionnant de Le Pen chez les prolétaires : 32% chez les employés et 37% chez les ouvriers (dans le cas d’une candidature Aubry), son faible score chez les artisans et commerçants (les clients habituels de l’extrême droite traditionnelle).

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  nico37 le Ven 18 Fév - 21:27

Il est urgent d'assurer un meilleur encadrement juridique des sondages Par Eliane Assassi / 15 février 2011

Cette proposition de loi est la bienvenue.

Même si nous critiquons certains aspects ou manques, le sens général et l’objectif nous conviennent.

En effet, il est urgent d’assurer un meilleur encadrement juridique des sondages , donc une plus grande sincérité, une plus grande fiabilité, car ils ont pris non seulement dans le débat électoral et plus généralement dans le débat politique, une place considérable et quelque fois trop considérable.

Le rapport d’information de nos collègues Sueur et Portelli publié le 20 octobre dernier, rappelait que le nombre de sondages a été multiplié par deux depuis 20 ans pour atteindre un millier par an, soit trois par jour et que notre pays détenait la palme du sondage politique.

Or, si le sondage est un instrument de mesure de l’opinion à un moment donné, il est indéniable qu’il joue un rôle actif sur l’opinion. D’ailleurs, la multiplication et l’utilisation des sondages tendent peu à peu à substituer à la souveraineté populaire qui exprime le pouvoir du peuple, la démocratie d’opinion, qui serait en quelque sorte l’opinion du peuple sans pouvoir.

L’actuel Président de la République est un expert en la matière. Dans son mode de gouvernance, « l’opinion du peuple » guide sa politique. On pourrait dire, en quelque sorte : « sondage, réactivité immédiate, affichage, sondage ».

Ainsi, le débat idéologique et contradictoire, la réflexion, l’expertise, l’évaluation, bref, tout ce qui peut nourrir le débat démocratique est ringardisé.

Faut-il rappeler que le groupe de travail qui a travaillé sur le rapport d’information de nos collègues a été constitué après les révélations sur les liens existants entre l’institut de sondage Opinionway, l’Elysée et des organes de la presse quotidienne.

Au-delà des implications financières de cette affaire, des sommes importantes étaient en jeu, c’est l’utilisation des sondages dans la manipulation de l’opinion qui avait frappé à l’époque les esprits. En effet, la dissimulation du commanditaire, en l’occurrence l’Elysée, d’un sondage publié dans un second temps par un quotidien, était révélatrice d’une certaine conception de la démocratie.

Donc, les dispositions de la proposition de loi qui assure la publication du ou des commanditaires d’un sondage est à ce titre importante. Nous approuvons une amélioration sensible de la loi de 1977 en matière de publicité d’informations essentielles comme les marges d’erreur ou les taux de réponses, comme l’amélioration de la composition mais surtout de la compétence de la commission des sondages. Ceci participe d’une indispensable déontologie des professionnels et de la transparence pour les utilisateurs de sondages et de la population qui les reçoit. En même temps, l’amélioration, même significative, de la législation des sondages ne rendra pas à elle seule au débat politique sa noblesse.

La crise politique est grave. Il ne suffit pas de perfectionner le thermomètre. La présidentialisation à outrance du pouvoir rend les représentants du peuple impuissants, d’autant que le pouvoir politique a lui-même abdiqué au profit des marchés. Regagner la confiance de nos concitoyens ne se fera pas sans des changements profonds et logiques libérales et des institutions. Pour en revenir au texte, nous critiquons quelques points sur lesquels nous avons déposé des amendements.

Premièrement, pourquoi maintenir et même faciliter la réalisation de sondages sur le second tour d’une élection, avant même que le premier tour ait eu lieu ? Cette possibilité est contraire à l’idée même du pluralisme. En effet, qui peut nier que la publication, plusieurs mois avant une élection, voire des années avant, de sondages portant sur le second tour d’une élection présidentielle, influence le débat démocratique.

Un premier tour demeure-t-il même nécessaire dans ces conditions ? Pourtant, le triste résultat du 21 avril 2002 devrait inviter à plus de prudence et rappeler les principaux partis à la nécessité de mener un vrai débat d’idées avant le premier tour, sans tout miser sur le second tour dès le départ. C’est vrai de l’élection du Président de la République au suffrage universel avec élimination de tous les candidats sauf deux au deuxième tour, ainsi que du mode d’élection des députés au scrutin majoritaire à deux tours. Nous critiquons pour notre part ces modes de scrutin mais en tout état de cause, il faut permettre le respect du pluralisme à l’occasion du premier tour des élections lorsque les deux tours existent.

Deuxièmement, nous estimons important qu’une réelle transparence existe sur la situation des instituts de sondages, entreprises privées dont le rôle est de toute évidence, significatif dans la vie publique qui étudient mais façonnent aussi l’opinion. Leur rôle est de toute évidence significatif dans la vie publique. La transparence sur leur fonctionnement, et en particulier sur la composition de leurs organes dirigeants est essentielle pour que le mot transparence ait, justement, un sens.

Enfin, nous proposons que les remarques méthodologiques sur les sondages qui, maintenant, pourront être rendues publiques par la commission des sondages avant le déroulement d’un scrutin, ce qui est une avancée très positive, puissent l’être durant toute la période précédent le scrutin et pas seulement le mois le précédent.

Des manipulations méthodologiques peuvent avoir autant d’importance six mois avant l’élection que quelques jours auparavant. Avec ces quelques remarques et propositions d’amendements que vous pourriez adopter, les sénateurs du groupe CRC-SPG voteront cette proposition de loi.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  BouffonVert72 le Sam 19 Fév - 0:05

http://www.20minutes.fr/article/673011/politique-melenchon-denonce-la-grosse-manipe-sondages



Créé le 18.02.11 à 21h12 -- Mis à jour le 18.02.11 à 21h36

Mélenchon dénonce "la grosse manipe" des sondages


Jean-Luc Mélenchon, co-président du Parti de gauche, a dénoncé vendredi "une grossière manipulation en cours" des instituts de sondages, les mettant au défi "pour l'honnêté" de "donner les données brutes et les coefficients de redressement" de leurs études.

Dans un communiqué intitulé "la grosse manipe!", M. Mélenchon a réagi aux récents sondages dont celui de l'Ifop pour France Soir créditant Marine Le Pen de 19 à 20% d'intentions de vote si le premier tour de la présidentielle de 2012 avait lieu dimanche, et Dominique Strauss-Kahn de 63% des intentions de vote au second tour face à Nicolas Sarkozy.

Pour le candidat du Parti de gauche à l'investiture du Front de gauche, "les instituts de sondage relaient une campagne de communication destinée à diluer le pays politique dans les fantasmes". "Fantasme d'un candidat PS muet qui ferait des scores inouïs. Fantasme d'une extrême droite de confort qui menacerait de passer en tête du premier tour".

"Comme à chaque élection, les instituts veulent gagner de l'argent en organisant un spectacle qui est la négation de la politique. Directement liés à l'oligarchie du pays, les instituts tuent le débat politique au seul profit du spectacle. Ils fabriquent une scène arrangée qui veut égarer le peuple", a-t-il ajouté.

Il a souhaité que la proposition de loi des sénateurs UMP Hugues Portelli et PS Jean-Pierre Sueur, adoptée à l'unanimité au Sénat, mais à laquelle s'oppose le gouvernement, puisse être examinée "rapidement" par les députés.

"Et, pour l'honnêteté", a-t-il conclu, "je mets au défi les instituts de sondage de donner les précisions que cette loi demande: données brutes, coefficients de redressement".
© 2011 AFP


avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  Roseau le Sam 19 Fév - 0:48

On comprend que Mélenchon enrage...
5,5 % c'est court pour la "révolution par les urnes"...C'était pas la peine de combattre la grève générale au nom du grand soir électoral...
Mais en plus, ouvrez le lien plus haut du sondage IFOP, il confirme, après les européennes et les régionales,
que ces politiciens attirent peu les ouvriers et plus du tout la jeunesse:
- moins de 35 ans: 10% pour Olivier et 4% pour Mélenchon, et de 18 à 24 ans c'est 12% pour Olivier et...moins de 0,5 % pour Mélenchon
- mais retraité, c'est 1 % pour Olivier mais 7% pour Mélenchon.
Ils ne construiront jamais un parti utile à la révolution...
sauf celle qui depuis des dizaines d'années consiste à tourner autour des ors de la République.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  Copas le Sam 19 Fév - 22:44

Roseau a écrit:On comprend que Mélenchon enrage...
5,5 % c'est court pour la "révolution par les urnes"...C'était pas la peine de combattre la grève générale au nom du grand soir électoral...
Mais en plus, ouvrez le lien plus haut du sondage IFOP, il confirme, après les européennes et les régionales,
que ces politiciens attirent peu les ouvriers et plus du tout la jeunesse:
- moins de 35 ans: 10% pour Olivier et 4% pour Mélenchon, et de 18 à 24 ans c'est 12% pour Olivier et...moins de 0,5 % pour Mélenchon
- mais retraité, c'est 1 % pour Olivier mais 7% pour Mélenchon.
Ils ne construiront jamais un parti utile à la révolution...
sauf celle qui depuis des dizaines d'années consiste à tourner autour des ors de la République.

mais ça signifie également que le NPA fait encore une immense erreur de perdre son temps dans des soubresauts nombrilaires auto-flagellant qui abordent à l'envers , en brouillant tous les messages, en faisant des concessions inintelligibles à la vieille gauche racornie, la question électorale.

Il faut s'adresser aux plus larges masses et aux travailleurs radicalisés (ce sont les deux grandes directions) , c'est comme ça qu'on pèse éventuellement sur les partis réformistes PC et PdG , et c'est comme ça qu'ils ont d'ailleurs avancés, c'est à dire à coups de pied au cul, pas en jouant aux mamours avec les dirigeants.

Il ne s'agit pas de jouer à plus radical tu meurs mais de déployer ce qui manque au NPA avec urgence : une stratégie révolutionnaire compréhensible .

Il est absolument sur-réaliste de voir un NPA vilipendé, affaibli, déchiré, en hémoragie, avec 6000 adhérents (4000 tonnent certains) , dont le dirigeant n'est plus le chouchou des médias (comme disaient certains FdG chassant en meute) bien au contraire, qui n'a pas de stratégie , avoir autant de sympathie que les 140 000 adhérents du PC(au vrai dans les 40 000), les 6000 du PdG, les 1500 de la FASE, les centaines de la GU, du PCOF, de morceaux des alternatifs et autres soucoupistes, un leader chéri par les médias (jusqu'à ce qu'ils lui retirent l'échelle)

ca ne durera pas toujours, mais il faut en comprendre la signification qui est la même que celle qui a donné longtemps des bons scores à LO (puis à feue la LCR), c'est l'expression de la radicalité d'une partie de la classe populaire, notamment dans la jeunesse.

L'erreur colossale c'est de , sans cesse, contourner le boulevard qui s'offre pour s"implanter dans la classe telle qu'elle est et de rechercher à reconstruire sans cesse un concurrent majoritaire dans le mouvement ouvrier pour se la rejouer alliance-répulsion, en minoritaires.

Il faut trancher tout ça clairement.

D'autant plus que les chocs de grands affrontements résonnent de plus en plus fort et de plus en plus près.

Une candidature Besancenot s'impose immédiatement et sans trainer, sur une stratégie lisible et révolutionnaire qui permette une réelle implantation



avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  fée clochette le Sam 19 Fév - 23:14

Copas a écrit:
Roseau a écrit:On comprend que Mélenchon enrage...
5,5 % c'est court pour la "révolution par les urnes"...C'était pas la peine de combattre la grève générale au nom du grand soir électoral...
Mais en plus, ouvrez le lien plus haut du sondage IFOP, il confirme, après les européennes et les régionales,
que ces politiciens attirent peu les ouvriers et plus du tout la jeunesse:
- moins de 35 ans: 10% pour Olivier et 4% pour Mélenchon, et de 18 à 24 ans c'est 12% pour Olivier et...moins de 0,5 % pour Mélenchon
- mais retraité, c'est 1 % pour Olivier mais 7% pour Mélenchon.
Ils ne construiront jamais un parti utile à la révolution...
sauf celle qui depuis des dizaines d'années consiste à tourner autour des ors de la République.

mais ça signifie également que le NPA fait encore une immense erreur de perdre son temps dans des soubresauts nombrilaires auto-flagellant qui abordent à l'envers , en brouillant tous les messages, en faisant des concessions inintelligibles à la vieille gauche racornie, la question électorale.

Il faut s'adresser aux plus larges masses et aux travailleurs radicalisés (ce sont les deux grandes directions) , c'est comme ça qu'on pèse éventuellement sur les partis réformistes PC et PdG , et c'est comme ça qu'ils ont d'ailleurs avancés, c'est à dire à coups de pied au cul, pas en jouant aux mamours avec les dirigeants.

Il ne s'agit pas de jouer à plus radical tu meurs mais de déployer ce qui manque au NPA avec urgence : une stratégie révolutionnaire compréhensible .

Il est absolument sur-réaliste de voir un NPA vilipendé, affaibli, déchiré, en hémoragie, avec 6000 adhérents (4000 tonnent certains) , dont le dirigeant n'est plus le chouchou des médias (comme disaient certains FdG chassant en meute) bien au contraire, qui n'a pas de stratégie , avoir autant de sympathie que les 140 000 adhérents du PC(au vrai dans les 40 000), les 6000 du PdG, les 1500 de la FASE, les centaines de la GU, du PCOF, de morceaux des alternatifs et autres soucoupistes, un leader chéri par les médias (jusqu'à ce qu'ils lui retirent l'échelle)

ca ne durera pas toujours, mais il faut en comprendre la signification qui est la même que celle qui a donné longtemps des bons scores à LO (puis à feue la LCR), c'est l'expression de la radicalité d'une partie de la classe populaire, notamment dans la jeunesse.

L'erreur colossale c'est de , sans cesse, contourner le boulevard qui s'offre pour s"implanter dans la classe telle qu'elle est et de rechercher à reconstruire sans cesse un concurrent majoritaire dans le mouvement ouvrier pour se la rejouer alliance-répulsion, en minoritaires.

Il faut trancher tout ça clairement.

D'autant plus que les chocs de grands affrontements résonnent de plus en plus fort et de plus en plus près.

Une candidature Besancenot s'impose immédiatement et sans trainer, sur une stratégie lisible et révolutionnaire qui permette une réelle implantation




Comme j'aimais à le dire parfois sur le feu FMR, je plussoie entièrement
avatar
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 52
Localisation : vachement loin de la capitale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  BouffonVert72 le Sam 19 Fév - 23:27

Une candidature Besancenot s'impose immédiatement et sans trainer, sur une stratégie lisible et révolutionnaire qui permette une réelle implantation
Nom d'une citrouille, Copas se met à croire en un sauveur suprême (sauveteur du Npa ?)... Shocked

Le blème est qu'OB n'a plus envie... Ca fait déjà longtemps qu'il le répête partout... Il ne veut même plus être porte-parole... Et l'un des 2 autres pressentis pour le remplacer, Omar Slaouti, vient de jeter l'éponge d'après ce que j'ai lu qq part...

Et pour la stratégie lisible et révolutionnaire : c'est impossible avec le congrès qui vient d'avoir lieu... Il faut être réaliste...
Ou alors refaire un congrès, et tout revoir à la base...
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  jacquouille le Sam 19 Fév - 23:53

[quote="Copas"]

Il est absolument sur-réaliste de voir un NPA vilipendé, affaibli, déchiré, en hémoragie, avec 6000 adhérents (4000 tonnent certains) , dont le dirigeant n'est plus le chouchou des médias (comme disaient certains FdG chassant en meute) bien au contraire, qui n'a pas de stratégie , avoir autant de sympathie que les 140 000 adhérents du PC(au vrai dans les 40 000), les 6000 du PdG, les 1500 de la FASE, les centaines de la GU, du PCOF, de morceaux des alternatifs et autres soucoupistes, un leader chéri par les médias (jusqu'à ce qu'ils lui retirent l'échelle)

[quote]


J'ai lu sur ce forum 3 550 membres recensé(e)s dans la préparation du congres,d'ou vient ce chiffre?.
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  Copas le Dim 20 Fév - 2:59

[quote="jacquouille"][quote="Copas"]

Il est absolument sur-réaliste de voir un NPA vilipendé, affaibli, déchiré, en hémoragie, avec 6000 adhérents (4000 tonnent certains) , dont le dirigeant n'est plus le chouchou des médias (comme disaient certains FdG chassant en meute) bien au contraire, qui n'a pas de stratégie , avoir autant de sympathie que les 140 000 adhérents du PC(au vrai dans les 40 000), les 6000 du PdG, les 1500 de la FASE, les centaines de la GU, du PCOF, de morceaux des alternatifs et autres soucoupistes, un leader chéri par les médias (jusqu'à ce qu'ils lui retirent l'échelle)



votants il me semble

mais ça ne fait que rehausser mon propos

J'ai lu sur ce forum 3 550 membres recensé(e)s dans la préparation du congres,d'ou vient ce chiffre?.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  Aura le Dim 20 Fév - 17:52

BouffonVert72 a écrit:Je sais pertinemment que le NPA a une direction collective, et qu'OB n'en est officiellement que porte-parole (plus pour très longtemps)...
Ceci-dit, il est au CPN, nan ? (c'est une question)... Si c'est le cas, ça veut dire qu'il est un peu plus que porte-parole...

non.
avatar
Aura

Messages : 260
Date d'inscription : 28/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  tristana le Mer 23 Fév - 14:07

Marine Le Pen progresse et parvient au seuil du second tour

Parmi les principaux enseignements de la 3e vague de notre étude pour le Nouvel Observateur et i>Télé sur les intentions de vote pour l’élection présidentielle, on enregistre une légère progression des candidats socialistes, un tassement de Nicolas Sarkozy et surtout une nette hausse des intentions de vote en faveur de Marine Le Pen.

La nouvelle Présidente du Front National semble bénéficier de sa récente exposition médiatique, récoltant au premier tour entre 17% et 19% des intentions de vote selon la personnalité du candidat socialiste (+3,5 points à +4,5 points par rapport à notre vague précédente).

Le Président sortant pâtit de cette progression de Marine Le Pen, perdant entre 1 et 3 points au premier tour. Il serait nettement distancé par Dominique Strauss-Kahn (21% contre 29%) et se trouverait à égalité avec Martine Aubry (24% chacun) et François Hollande (23% contre 22%), devançant toutefois Ségolène Royal (24% contre 19%) et Arnaud Montebourg (25% contre 15%), testé pour la première fois. Ces chiffres représentent une légère progression pour les candidats socialistes, François Hollande se détachant toutefois nettement en gagnant 5,5 points depuis la précédente enquête.

Les différentes hypothèses de seconds tours ne présentent pas d’évolutions notables par rapport à notre vague de novembre : Dominique Strauss-Kahn battrait désormais le Président sortant avec 63% des voix contre 37%, François Hollande et Martine Aubry feraient de même avec 56% chacun contre 44%, quant à Ségolène Royal, elle devancerait Nicolas Sarkozy avec 52% des voix contre 48%.
Hausse des intentions de vote à l’extrême-gauche, mais baisse au centre et à droite

La gauche de la gauche progresse par rapport à notre précédente vague, réunissant au premier tour entre 14,5% et 16,5% des voix. C’est surtout Olivier Besancenot (LCR) qui en bénéficie (entre 7% et 8% des intentions de vote), soit une progression comprise entre 0,5 et 1,5 points. Jean-Luc Mélenchon (PG) conserve un socle électoral situé aux alentours de 7%, en légère progression, mais Nathalie Arthaud (LO), qui ne bénéficie pas de la même exposition médiatique que ses concurrents, reste comprise entre 0,5% et 1% des voix.

Inversement, on constate une baisse des intentions de vote au centre : la candidate EELV Eva Joly atteint entre 6% et 8% des intentions de vote (en repli de 0,5 à 2 points) même si elle obtient un niveau supérieur à celui jamais obtenu par un écologiste lors d’une élection présidentielle ; quant à François Bayrou (MoDem), il chute plus lourdement, perdant entre 1 et 3 points et réunissant de 5% et 6% des voix.

La situation est semblable à droite, où Jean-Louis Borloo perd entre 1 et 4,5 points de son capital électoral pour s’établir entre 4% et 5% des intentions de vote. Cependant, Dominique de Villepin reste stable avec entre 3,5% et 5,5% des voix.

L’affaiblissement de Nicolas Sarkozy et la progression des candidats socialistes se poursuit donc, mais la dispersion des voix à gauche et au centre-droit rend le premier tour imprévisible : Marine Le Pen se trouve désormais à faible distance d’au moins un des principaux candidats dans chacune des hypothèses envisagées, sauf en cas d’affrontement entre Nicolas Sarkozy et Martine Aubry, auquel cas la Présidente du FN serait rejetée 6,5 points derrière les prétendants de l’UMP et du PS.
avatar
tristana

Messages : 263
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur http://www.npa-var-est.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  tristana le Jeu 24 Fév - 9:25

Sarkozy meilleur candidat de la droite pour 2012

Selon un sondage, le chef de l'Etat est le seul à droite capable de devancer au premier tour Marine Le Pen.




Nicolas Sarkozy est le meilleur candidat de la droite pour la présidentielle de 2012, même si 59% des Français ne souhaitent pas qu'il se représente, car il serait le seul à droite capable de devancer au premier tour Marine Le Pen, selon un sondage CSA pour BFMTV/RMC/20Minutes publié jeudi 24 février.


Dans cette enquête 59% des sondés ne souhaitent pas que le chef de l'Etat brigue un second mandat, contre 33% d'un avis contraire et 8% qui ne se prononcent pas. En revanche, chez les sympathisants de droite, ils sont 69% à souhaiter sa candidature en 2012 (29% d'un avis contraire et 2% ne se prononçant pas).
Marine Le Pen devant Copé, Borloo et Fillon



Dans l'hypothèse où Nicolas Sarkozy ne se représenterait pas, 62% des personnes interrogées estiment que François Fillon serait "le meilleur candidat pour représenter la droite". 18% choisissent le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, 13% l'ex ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo, 2% "un autre", 1% "aucun de ceux là", et 4% ne se prononcent pas. Marine Le Pen battrait Jean-François Copé (19% contre 12%), Jean-Louis Borloo (18% contre 12%) et serait à égalité avec François Fillon (18% chacun). Dans ces trois derniers cas de figures, Dominique Strauss Kahn creuserait l'écart avec son adversaire UMP: 34% dans l'hypothèse Copé, 33% dans l'hypothèse Fillon, 33% dans l'hypothèse Borloo.

Dans l'hypothèse d'une candidature de Nicolas Sarkozy au premier tour, le chef de l'Etat serait devancé par Dominique Strauss-Kahn (23%-28%). Marine Le Pen arriverait en 3e position avec 18% des intentions, suivie loin derrière par le leader du NPA Olivier Besancenot (8%), le président du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon (6%), Le président du MoDem François Bayrou (5,5%), l'ex Premier ministre Dominique de Villepin (5%), l'eurodéputée Europe Ecologie-Les Verts Eva Joly (4%), le président du Nouveau centre Hervé Morin (1%), le leader de Lutte ouvrière Nathalie Arthaud (1%) et le président de Debout la République Nicolas Dupont-Aignan (0,5%).

Sondage réalisé par téléphone les 21 et 22 février auprès d'un échantillon représentatif de 1.005 personnes âgées de 18 ans et plus et inscrites sur les listes électorales en France (méthode des quotas).

(Nouvelobs.com)
avatar
tristana

Messages : 263
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur http://www.npa-var-est.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  panchoa le Jeu 24 Fév - 16:02

si les sondages + pour OB, la situation sociale et poliitique au niveau francais et inter pouvait faire que les militants du NPA et leurs tendances arrétent de jouer AUx CONS, servent de véritable repoussoir, ca serait pas mal Panchoa

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  Roseau le Jeu 24 Fév - 18:42

Sur la popularité de OB tu as raison. Ce n'est pas une mince responsabilité.
Surtout quand le précédent sondage donne OB à 12% pour les 18-24 ans (et Mélenchon à 1%)

Quant à
que leurs tendances arrétent de jouer AUx CONS

Il y a bien d'autres choses à débattre que le débat entre alliances réformistes et révolution,
mais c'était la punition inscrite dans le projet même du NPA.
La lecture et discussion des MR et révolutions passées ne suffit pas.
Les débats de tendance sont une formation essentielle pour les militants.
Le fait que tant de réformistes soient partis vers le FdG est la meilleure nouvelle.
C'est le signe qu'il sentent que la discussion interne favorise le camp révolutionnaire et pas le réformiste.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  tristana le Jeu 24 Fév - 18:45

En effet, il faudrait que les tendances cessent leurs querelles internes pour se consacrer à la construction du NPA qui,
malgré la crise et les démissions, se renforce chaque jour davantage dans l'opinion de ce pays.
Déserteurs, reprenez le combat!
Démissionnaires, rentrez dans le rang!
Ronchons, oubliez vos égos!
Braillards, soyez disciplinés!
Malgré notre cœur de velours, le NPA doit montrer sa main de fer!
La classe ouvrière a besoin d'ordre, d'abnégation, de don de soi: les phalanges prolétariennes sont en ordre de marche!

Tristana, paradoxalement partisan de l'aile droite du NPA, mais nonobstant dévoué à la cause du Parti.
avatar
tristana

Messages : 263
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur http://www.npa-var-est.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  fée clochette le Jeu 24 Fév - 19:12

tristana a écrit:En effet, il faudrait que les tendances cessent leurs querelles internes pour se consacrer à la construction du NPA qui,
malgré la crise et les démissions, se renforce chaque jour davantage dans l'opinion de ce pays.
Déserteurs, reprenez le combat!
Démissionnaires, rentrez dans le rang!
Ronchons, oubliez vos égos!
Braillards, soyez disciplinés!
Malgré notre cœur de velours, le NPA doit montrer sa main de fer!
La classe ouvrière a besoin d'ordre, d'abnégation, de don de soi: les phalanges prolétariennes sont en ordre de marche!

Tristana, paradoxalement partisan de l'aile droite du NPA, mais nonobstant dévoué à la cause du Parti.

Bravo !!! cheers
avatar
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 52
Localisation : vachement loin de la capitale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sondages

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum