Prostitution/Travail du sexe

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  verié2 le Dim 15 Déc - 10:57

Mykha
les études les rapports que nous avons cités disent le contraire. La traite et les réseaux organisent la quasi totalité de la prostitution. La dette et/ou le chantage à la violence sur les enfants où les familles des personnes prostituées en constituent les moyens pour forcer les femmes déportées à la prostitution.
Justement non ! Les "rapports et études" - et j'en ai cités aussi - sont contradictoires. La dette n'est d'ailleurs pas à mettre sur le même plan que le chantage ou la traite. La dette existe aussi pour de très nombreux immigrants sans papiers, ne serait-ce que pour payer le passeur et le coût du voyage.

Et si je citais la proportion croissante de la prostitution masculine, c'est justement parce qu'elle ne résulte pas d'une traite, ni même d'une dette pour la majorité des prostitués masculins qui, selon le rapport du sénat, ne seraient pas des étrangers.

La vision que tu défends est très réductrice et ne permet pas de comprendre le phénomène.

Mykha
un client prostitueur achète de droit d'exercer une violence sexuelle sur une personne prostituée c'est dans la totalité des cas, une relation de domination des clients "hommes" sur les personnes prostituées.
D'abord, il ne s'agit pas de domination masculine quand il s'agit de la prostitution des hommes au "profit" de femmes. Et ce n'est pas une prostitution marginale, anecdotique.
Il est tout à fait logique que, dans ce domaine, le comportement des femmes ou d'une partie d'entre elles rejoigne celui des hommes. Tout comme le comportement d'une femme cadre, d'une femme politicienne, d'une femme patronne ou d'une femme flic sera le même que celui d'un homme occupant la même situation sociale. C'est un "progrès vers l'égalité" du droit à disposer du corps d'autrui moyennant finance. La prostitution est donc avant tout un rapport marchand et non un rapport de violence, sauf si le ou la prostitué(e) est véritablement maintenu(e) en esclavage et violé(e) quotidiennement.

Parler de viol et de violences est un abus de langage et une vision effectivement moraliste pour ce qui est d'un rapport marchand. Pour prendre une comparaison, c'est ne pas comprendre la différence qu'il y a entre le salariat et l'esclavage. Ce sont deux modes de domination et d'exploitation différents. Ca ne veut pas dire que l'un est supérieur à l'autre, moins cruel etc, mais ils sont de nature différente. Du moins pour les marxistes. Croire que les mafias et la violence machiste seraient à l'origine de la prostitution, c'est prendre l'effet pour la cause. Je ne crois pas qu'on puisse combattre convenablement un phénomène qu'on ne comprend pas ou qu'on refuse de comprendre.
C'est pourquoi les féministes de gouvernement, en admettant qu'elles et ils soient bien intentionné(e)s, ce qui n'a rien de certain, ne peuvent pas combattre efficacement la prostitution.
Mykha
Appliqué à la lutte des classes dans les entreprises le raisonnement de vérié2 aboutirait au refus de combattre pour les revendications syndicales sous prétexte que c'est "le système" qu'il faut combattre, attitude ultra gauchiste de soutien au capital
Ta comparaison n'est pas bonne du tout. Car les revendications syndicales (enfin celles des travailleurs, pas forcément celles des bureaucraties, mais c'est un autre sujet) sont formulées par les travailleurs et défendues par eux par la lutte. En l'occurrence, ce sont les revendications formulées par les prostitué(e)s qu'il faudrait prendre en compte. Or la seule qui a été prise en compte, c'est la question du délit de racolage. Aucun(e) prostitué(e) ne demande qu'on pénalise ses clients. Et encore moins des organisations de prostitué(e)s.

Mais, si tu veux seulement dire que nous devons soutenir des lois qui protègent au moins un peu les travailleurs dans le cadre du système capitaliste, il est évident que nous sommes d'accord. La question est donc, encore une fois, de savoir si cette loi va améliorer ou non le sort des prostitué(e)s, au delà de la condamnation morale de principe de leur clientèle. Mais il me semble que tu te places beaucoup plus dans une logique de combat de la prostitution par des mesures de prohibition que d'amélioration du sort des prostituées. Or la logique de combat de la prostitution par des interdictions, si elle n'est pas accompagnée de véritables mesures d'aides à la réinsertion pour celles qui le souhaitent peut conduire au contraire à la détérioration de leur situation. C'est dans ce sens que je suis tout à fait réservé vis à vis de cette loi, même si je n'irai pas manifester pour la dénoncer.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  Achille le Dim 15 Déc - 12:45


Pot-pourri  :
verié2 a écrit:
il ne s'agit pas de domination masculine quand il s'agit de la prostitution des hommes au "profit" de femmes...
C'est un "progrès vers l'égalité" du droit à disposer du corps d'autrui moyennant finance...
La prostitution est donc avant tout un rapport marchand et non un rapport de violence...
Parler de viol et de violences est un abus de langage

La démonstration est faite depuis déjà longtemps et plus personne n'est trompé par leur duplicité et leurs procédés : avec Vérié2 au mégaphone et comme le STRASS ils se positionnent comme militants prostitueurs afin de maintenir le système qui unit client et proxénetes/réseaux bien l'abri des lois, pour maintenir dans la souffrance, la spoliation et l'esclavagisme les personnes prostituées. Qu'ils se réclament de Marx et de la révolution n'y changera rien. Ils ont choisi leur camp, le camp des réseaux et de la traite qui déportent les femmes, qui les forcent à la prostitution pas la dette, le chantage et les violences pour fournir la chair à  ceux qui achètent le non-désir, le droit d'exercer des violences, le droit de violer les personnes prostituées en toute impunité.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  mykha le Dim 15 Déc - 13:16

Achille a écrit:
Pot-pourri  :
verié2 a écrit:
il ne s'agit pas de domination masculine quand il s'agit de la prostitution des hommes au "profit" de femmes...
C'est un "progrès vers l'égalité" du droit à disposer du corps d'autrui moyennant finance...
La prostitution est donc avant tout un rapport marchand et non un rapport de violence...
Parler de viol et de violences est un abus de langage

La démonstration est faite depuis déjà longtemps et plus personne n'est trompé par leur duplicité et leurs procédés : avec Vérié2 au mégaphone et comme le STRASS ils se positionnent comme militants prostitueurs afin de maintenir le système qui unit client et proxénetes/réseaux bien l'abri des lois, pour maintenir dans la souffrance, la spoliation et l'esclavagisme les personnes prostituées. Qu'ils se réclament de Marx et de la révolution n'y changera rien. Ils ont choisi leur camp, le camp des réseaux et de la traite qui déportent les femmes, qui les forcent à la prostitution pas la dette, le chantage et les violences pour fournir la chair à  ceux qui achètent le non-désir, le droit d'exercer des violences, le droit de violer les personnes prostituées en toute impunité.

La quête éperdue de Vérié pour trouver toujours de nouvelles raisons de refuser la pénalisation des clients/abuseurs a effectivement quelque chose de sidérant...Même s'il est bien seul sur ce forum a chercher à justifier tous azimuts l'alignement du NPA sur les positions du STRASS, je crois que c'est plus là que se trouve l'explication de ce comportement, que dans une défense des prostitueurs (même si ça aboutit à revendiquer l'impunité pour les abuseurs et le maintien du flux financier pour les proxos).

il s'agit en s'alignant sur un truc clinquant/provocateur comme le STRASS de prétendre à une ligne "radicale", de ne pas sembler "moraliste", de préférer les paillettes, les plumes et les pauvres outrances à résille, à une véritable position communiste et féministe;
Ces coquetteries de position ne sont pas nouvelles et on les a souvent trouvées chez les gauchistes de tout poil cherchant à se démarquer à tout prix, quitte à dériver vers n'importe quoi : positions sur les drogues, valorisation de certaines délinquances, adhésion aux sottises réacs des "décroissants" etc.....
"Plus anticonformiste que moi, tu meurs" pourrait être la devise de certains qui ont balancé par dessus bord leurs boussoles marxistes et communistes.
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  verié2 le Dim 15 Déc - 14:27

Achille
Ils ont choisi leur camp
Accuser les contradicteurs d'être dans "le camp des clients et des proxénètes" - et pourquoi pas clients ou proxénètes eux-mêmes au point où nous en sommes ? - c'est évidemment plus facile que d'essayer de comprendre leurs conceptions. Les staliniens sont coutumiers de cette méthode.

Néanmoins, même quand on a affaire à des interlocuteurs de mauvaise fois et peu sérieux, ca peut valoir le coup de discuter sérieusement, ne serait-ce que pour approfondir ses propres conceptions et vis à vis des lecteurs du forum qui ne s'expriment pas.

Des lois pour protéger les travailleurs
Revenons sur la question des lois dans le cadre du système capitaliste. Bien entendu, personne parmi nous n'est partisan du "tout ou rien", nous sommes tous d'accord pour dire qu'on peut et on doit essayer d'obtenir des lois qui protègent les travailleurs et les classes populaires dans certaines limites. Mais ces lois, que nous soutenons, ont pour objectif d'améliorer les conditions de vie, d'éviter des abus patronaux, de renforcer nos droits etc.

Des lois pour punir
En ce qui concerne les lois concernant la délinquance, la criminalité, nous ne défendons par des lois répressives pour "punir" les délinquants. La "punition" est une notion morale, elle vise à infliger une souffrance au délinquant. Lorsque la prison à l'américaine a été importée en France par Tocqueville, elle avait pour objectif (du moins officiel) d'isoler les détenus dans des cellules, comme les moines, pour leur permettre de méditer sur leurs crimes, de se repentir. Au point d'ailleurs que, pour maintenir cet isolement pendant les promenades, les détenus portaient des cagoules. Cette notion de punition est partagée encore aujourd'hui par une grande partie de la population, à des degrés divers. Lors des exécutions aux Etats Unis, les familles des victimes peuvent assister à l'agonie du condamné. Nous ne partageons évidemment pas ces conceptions de punition, vengeance, loi du Talion etc.

Des lois pour dissuader les criminels et protéger la population ?
A côté de la notion de punition, il y a celle du rôle dissuasif que l'on prête à la sanction. Il n'est plus question de faire souffrir le délinquant pour le punir, mais de le dissuader et de protéger la société. Nul doute qu'une minorité d'individus dangereux doivent être mis à l'écart, pas nécessairement dans une prison, mais pour protéger leurs concitoyens. Et cela sera encore le cas dans une société socialiste, du moins au début. Mais la sanction protégerait-elle la société des diverses formes de délinquance ? C'est la thèse de tous les politiciens les plus réactionnaires, à commencer par le FN qui réclame le rétablissement de la peine de mort. Ou la peine de mort pour des crimes considérés comme plus odieux que les autres, la pédophilie et les meurtres d'enfants par exemple.

Cette démagogie s'appuie à la fois sur l'illusion que plus la peine est lourde, plus les délinquants potentiels seront dissuadés et sur le désir de les faire souffrir, de les punir. Or nous savons que, dans l'histoire, la répression la plus féroce n'a jamais fait reculer la délinquance. A l'époque où on pendait les voleurs au coin des rues et où on étripait les délinquants en place publique, le niveau d'insécurité n'en était pas moins très élevé.
Quant on a affaire par exemple à des délinquants comme des pédophiles, la catégorie la plus unanimement haïe, la répression est totalement impuissante. Nous ne demandons donc pas l'aggravation des peines, qui n'ont d'ailleurs cessé de s'alourdir. Nous sommes mêmes hostile à l'instrument de répression barbare qu'est la prison.

Une loi à caractère moral et sans efficacité
Revenons-en à la loi de pénalisation de l'achat d'actes sexuels. Cette loi protégera-t-elle les prostituées ? Certainement pas, personne n'ose le prétendre. Fera-t-elle disparaître ou même reculer la prostitution de façon significative ? Personne ne le prétend non plus.
Tout le monde reconnait que la prostitution s'adaptera de diverses façons. Personne ne pourra empêcher une prostituée et son client de négocier le prix d'une passe dans l'intimité d'un studio ou d'une chambre d'hôtel. Personne ne pourra vérifier s'il y a eu ou non rapport sexuel tarifé. Si la loi est appliquée strictement, ce qui n'est pas certain, tout au plus fera-t-elle reculer la prostitution de rue la plus visible. Il n'y a aucune raison que cette pénalisation ait davantage d'efficacité dissuasive que toutes les autres dans d'autres domaines, la délinquance ou la drogue par exemple.

On ne peut donc pas dire que cette loi présente un caractère de protection de la société.
Sa seule fonction est de punir des individus considérés comme méprisables, voire comme des violeurs selon certain(e)s. Nous retrouvons donc encore cette notion purement "morale" de "punition".

La seule vertu éventuelle de cette loi sera donc de faire comprendre que "ce n'est pas bien" de louer le corps d'autrui. Mais cette compréhension ne pourrait vraiment progresser au sein de la population, féminine comme masculine d'ailleurs, puisqu'une partie des femmes ont de plus en plus recours comme les hommes à des services sexuels tarifés, que si elle était accompagnée d'une campagne d'éducation de grande ampleur, et même par une transformation des relations humaines qui reposent aujourd'hui de plus en plus sur le fric.


Dernière édition par verié2 le Dim 15 Déc - 15:43, édité 1 fois

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  Invité le Dim 15 Déc - 14:37

Non mais faut pas s'en étonner finalement de cette indulgence envers ou de cet alignement idéologique avec le STRASS.
Il y a bien des marxistes qui défendent les syndicats de flics et de matons au prétexte que ces derniers sont des prolétaires comme les autres...  Rolling Eyes 

Quand on est pas foutu de reconnaitre que le secteur répressif est un ennemi de classe, on peut se demander si on est foutu de reconnaitre que le STRASS est un ennemi quasi identique, au sens où ce syndicat défend sa croute en brouillant les pistes, en racontant des contes de fées sur la prostitution dans sa globalité (comme les syndics de la répression qui écrivent des fables sur "la répression plus humaine", "plus respectueuse et à l'écoute du citoyen" etc. On peut par ailleurs ajouter dans le même sac une partie de la médecine...).

Alors quand le responsable de ce syndic libéral cachant la forêt de la prostitution se présente sur les listes électorales, c'est quand même le pompon, une absurdité pour le prolétariat et son auto-organisation/émancipation.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  Achille le Lun 16 Déc - 19:34

La traite des femmes à des fins d’exploitation sexuelle : entre le déni et l’invisibilité

par Sandrine Ricci, Lyne Kurtzman et Marie-Andrée Roy, Les Cahiers de l’IREF, collection Agora, no 4, 2012, 218 pages.

Résumé (4e de couverture)

La traite à des fins d’exploitation sexuelle désigne le recrutement, le transport et le transfert – à l’intérieur ou à l’extérieur d’un pays, par des moyens légaux ou illégaux – ainsi que l’hébergement ou l’accueil de personnes, principalement des femmes et des enfants, dans le but de les exploiter sexuellement. Le présent rapport s’applique à documenter et comprendre ce phénomène au Québec en plaçant la parole et l’expérience de femmes dans l’industrie du sexe au cœur de l’analyse.

On trouvera dans ce Cahier différentes ressources pour appréhender solidement le phénomène de la traite, le déni et l’invisibilisation dont il est l’objet : des repères théoriques pour mener une analyse féministe ; une étude du contexte juridico-politique ; des perspectives d’intervenantes œuvrant dans le secteur communautaire de même que des informations relatives aux pratiques policières en matière de lutte contre la traite.

L’analyse des trajectoires de femmes trafiquées ou exploitées dans l’industrie du sexe met au jour le fonctionnement de la traite prostitutionnelle, des leurres du recrutement aux difficiles voies de sortie de ce système. Un bilan analytique expose trois dimensions clés du dispositif de violence à l’œuvre dans la traite : la culture de banalisation de la marchandisation du corps et de la sexualité des femmes ; la question du pseudo-consentement des femmes prostituées et l’industrie du sexe comme manifestation exacerbée de la violence patriarcale.

Enfin, les auteures mettent de l’avant une série de recommandations qui visent une stratégie concertée de lutte contre la traite des femmes à des fins d’exploitation sexuelle. Elles appellent à des changements des mentalités concernant la prostitution au niveau des pratiques d’intervention ainsi que sur les terrains politique et juridique. Elles demandent notamment aux gouvernements canadien et québécois de revoir lois et règlements en vue de reconnaître que l’exploitation sexuelle et commerciale constitue une violence contre les femmes et porte atteinte à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Télécharger la synthèse du rapport (23 p.) :
http://www.iref.uqam.ca/upload/files/publications/textes_en_ligne/Synthse_rapport_traite_28_nov_2012_final.pdf

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  sylvestre le Mar 17 Déc - 12:03

Entretien très intéressant avec Morgane Merteuil, secrétaire générale du STRASS : « Reconnaître que nous sommes dans une relation de travail, pour développer une conscience de classe »

A propos de l'opération récente "contre le proxénétisme", France-Info donne la parole aux prostituées du 13ème arrondissement : http://www.franceinfo.fr/societe/les-conditions-de-vie-sordide-des-prostituees-chinoises-1251337-2013-12-16
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  verié2 le Mar 17 Déc - 12:36

Il y a à la fois des choses intéressantes, des points contestables et des bizarreries dans cet interview. Par exemple :
l’abolitionnisme réhabilite également le couple hétérosexuel, soi-disant gratuit. C’est la démarche des mecs de « zéro macho », qui disent que ce qu’ils veulent, c’est que les femmes les désirent. Ils ne veulent pas payer parce qu’ils veulent être désirés pour ce qu’ils sont plutôt que de s’abaisser à payer. C’est une démarche complètement égocentrique.
En quoi serait-ce égocentrique de ne pas vouloir payer pour avoir des relations sexuelles ? Shocked Payer est en effet humiliant, et celui qui paie sait inévitablement que le plaisir n'est pas partagé, sauf s'il est complètement aliéné. Et un plaisir non partagé n'a, me semble-t-il, aucun intérêt sauf pour des gens complètement égocentriques qui ont une mentalité de prédateurs...

Donc elle défend son gagne pain, mais il ne faut pas raconter n'importe quoi.

Sur le fond, on ne peut nier aux prostituées, quoi qu'on pense de leur activité, le droit de s'organiser pour se défendre sur tous les plans. Une "conscience de classe", c'est autre chose. Car cette conscience suppose la volonté de faire disparaître la prostitution, ce qui est tout de même contradictoire avec le fait de réclamer qu'elle soit banalisée. Cela-dit, le problème se pose aussi pour des travailleurs qui bossent dans des secteurs non seulement parasitaires mais nuisibles, comme ceux des entreprises d'armement. Une vraie conscience de classe suppose de lutter pour une société qui ne produira plus de Rafale et de bombes au phosphore. Ce qui supposerait une reconversion qui n'est pas souhaitée. C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquels les syndicats des entreprises d'armement sont généralement particulièrement corporatistes et chauvins...

De son côté, Myrtille comparait les syndicats de prostitué(e)s avec les syndicats de policiers et de gardiens de prison. Eux non plus ne remettent pas en cause leur fonction. La différence est tout de même que les prostituées ne jouent pas un rôle répressif au service de la bourgeoisie...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  sylvestre le Mar 17 Déc - 16:30

verié2 a écrit:Il y a à la fois des choses intéressantes, des points contestables et des bizarreries dans cet interview. Par exemple :
l’abolitionnisme réhabilite également le couple hétérosexuel, soi-disant gratuit. C’est la démarche des mecs de « zéro macho », qui disent que ce qu’ils veulent, c’est que les femmes les désirent. Ils ne veulent pas payer parce qu’ils veulent être désirés pour ce qu’ils sont plutôt que de s’abaisser à payer. C’est une démarche complètement égocentrique.
En quoi serait-ce égocentrique de ne pas vouloir payer pour avoir des relations sexuelles ? Shocked Payer est en effet humiliant, et celui qui paie sait inévitablement que le plaisir n'est pas partagé, sauf s'il est complètement aliéné. Et un plaisir non partagé n'a, me semble-t-il, aucun intérêt sauf pour des gens complètement égocentriques qui ont une mentalité de prédateurs...


Grand bien leur fasse mais justement : le bonheur sexuel de ces messieurs n'est pas le sujet. Morgane Merteuil pointe simplement le fait que la démarche de Zéro Macho, apparemment féministe, reste en fait androcentrée.

Sur le fond, on ne peut nier aux prostituées, quoi qu'on pense de leur activité, le droit de s'organiser pour se défendre sur tous les plans. Une "conscience de classe", c'est autre chose. Car cette conscience suppose la volonté de faire disparaître la prostitution, ce qui est tout de même contradictoire avec le fait de réclamer qu'elle soit banalisée. Cela-dit, le problème se pose aussi pour des travailleurs qui bossent dans des secteurs non seulement parasitaires mais nuisibles, comme ceux des entreprises d'armement. Une vraie conscience de classe suppose de lutter pour une société qui ne produira plus de Rafale et de bombes au phosphore. Ce qui supposerait une reconversion qui n'est pas souhaitée. C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquels les syndicats des entreprises d'armement sont généralement particulièrement corporatistes et chauvins...

Deux points :
- une conscience de classe n'est pas nécessairement révolutionnaire. A un niveau de base elle signifie la conscience de faire partie d'une classe qui a des intérêts communs antagoniques à la classe dominante. Faire grandir la conscience de classe chez les prostitué-es cela peut signifier construire des solidarités pour l'accès à la santé, au logement, à l'éducation, à des papiers, etc.
- l'activité des prostituées est nettement moins nuisible que celles des ouvriers de l'armement, je trouve que la comparaison n'est pas très utile.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  verié2 le Mar 17 Déc - 16:59

l'activité des prostituées est nettement moins nuisible que celles des ouvriers de l'armement, je trouve que la comparaison n'est pas très utile.
La comparaison vaut ce qu'elle vaut en effet...
Le point commun, c'est tout de même que les prostitué(e)s comme les ouvriers de l'armement ou ceux du luxe exercent des activités qui seraient appelées à disparaître dans une société socialiste. Mais ni les un(e)s ni les autres ne souhaitent cette disparition, dans la mesure où ils en tirent, non seulement leurs moyens de vie, mais des revenus généralement plus élevés que ceux de l'ensemble des classes populaires. Cette situation contribue à développer un esprit corporatiste qui va à l'encontre d'une véritable conscience de classe. Et encore la qualification souvent élevée des ouvriers de l'armement leur permettrait sans doute de se reconvertir relativement facilement, ce qui n'est pas le cas des prostitué(e)s qui sont généralement sans qualification. Aucune activité non qualifiée ne peut d'ailleurs rapporter autant. Les dizaine de milliers de prostituées vietnamiennes qui avaient tiré profit de l'occupation américaine n'ont pas du apprécier d'être envoyées, au mieux dans les champs et rizières, au pire dans des camps de rééducation...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  sylvestre le Mar 17 Déc - 17:24

verié2 a écrit:
l'activité des prostituées est nettement moins nuisible que celles des ouvriers de l'armement, je trouve que la comparaison n'est pas très utile.
La comparaison vaut ce qu'elle vaut en effet...
Le point commun, c'est tout de même que les prostitué(e)s comme les ouvriers de l'armement ou ceux du luxe exercent des activités qui seraient appelées à disparaître dans une société socialiste. Mais ni les un(e)s ni les autres ne souhaitent cette disparition, dans la mesure où ils en tirent, non seulement leurs moyens de vie, mais des revenus généralement plus élevés que ceux de l'ensemble des classes populaires. Cette situation contribue à développer un esprit corporatiste qui va à l'encontre d'une véritable conscience de classe. Et encore la qualification souvent élevée des ouvriers de l'armement leur permettrait sans doute de se reconvertir relativement facilement, ce qui n'est pas le cas des prostitué(e)s qui sont généralement sans qualification.



Aucune activité non qualifiée ne peut d'ailleurs rapporter autant. Les dizaine de milliers de prostituées vietnamiennes qui avaient tiré profit de l'occupation américaine n'ont pas du apprécier d'être envoyées, au mieux dans les champs et rizières, au pire dans des camps de rééducation...

Il n'y a rien d'évident ou d'automatique à ce que ces activités permettent d'obtenir des revenus élevés, ni que cela conduise à un esprit plus corporatiste que dans n'importe quelle autre activité. Les usines d'armement ont été un haut lieu d'agitation bolchevik, il y a une longue tradition de militantisme chez les ouvriers spécialisés type luxe (dont Lip était un exemple), etc.

Si on va par là il y a par ailleurs un facteur important qui va à l'encontre du corporatisme chez les prostitué-es c'est justement l'envie pour beaucoup d'entre elles de ne pas faire ça toute sa vie ! Ce qui signifie s'assurer que les autres professions sont bien rémunérées, l'accès à la formation aisé, etc.


avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  Marco Pagot le Mar 17 Déc - 18:05

Sinon, on a le droit d'être abolitionniste et contre la loi de pénalisation, ou il faut absolument choisir son camp ?

Parce qu'entre certainEs anarcapitalistEs qui gravitent autour du STRASS et avec qui j'ai eu l'occasion de discuter (pas Merteuil hein) et qui planquent un agenda politique derrière la défense des prostituéEs; et de l'autre les prohibitionnistEs camoufléEs en abolitionnistEs qui eux-elles ont un discours putophobe, transphobe (Delphy, Le Doaré...), androcentré dans le cas de Zéro Macho, ben moi je veux pas choisir...

Pas plus que je ne veux choisir entre les méthodes comme celles des effrontéEs qu'entre celles et ceux qui nous expliquent que passer des articles en caisse ou faire des pipes c'est la même chose...

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  verié2 le Mar 17 Déc - 18:30

Marco Pagot
Sinon, on a le droit d'être abolitionniste et contre la loi de pénalisation, ou il faut absolument choisir son camp ?
Non, tu n'as pas le droit. Si tu as le moindre doute sur l'intérêt de la loi de pénalisation, c'est que tu appartiens au "lobby proxénète" et que tu es un "militant prostitueur". What a Face Du moins à en croire un certain nombre d'intervenants...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  Achille le Mar 17 Déc - 19:04

Marco Pagot
Sinon, on a le droit d'être abolitionniste et contre la loi de pénalisation, ou il faut absolument choisir son camp ?

Tu as tous les droits bien sur, certains défendent bien  la prostitution déréglementée pour les "travailleurs du sexe". Mais simplement cela devrait ce faire ici sous le titre "Prostitution/Travail du sexe" et dans ce cadre. Car il est interdit d'ouvrir un sujet pour débattre de l'abolitionnisme. Sylvestre, qui soutient le STRASS en a décidé ainsi.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  Marco Pagot le Mar 17 Déc - 19:14

Achille a écrit:
Marco Pagot
Sinon, on a le droit d'être abolitionniste et contre la loi de pénalisation, ou il faut absolument choisir son camp ?

Tu as tous les droits bien sur, certains défendent bien  la prostitution déréglementée pour les "travailleurs du sexe". Mais simplement cela devrait ce faire ici sous le titre "Prostitution/Travail du sexe" et dans ce cadre. Car il est interdit d'ouvrir un sujet pour débattre de l'abolitionnisme. Sylvestre, qui soutient le STRASS en a décidé ainsi.

O Calimero ! Arrête toi un peu !

Sur 99% des fora, on n'ouvre pas plusieurs sujets pour parler de la même chose !

1 thème abordé, 1 sujet. Et c'est tout.

Arrête de chougner et de gueuler comme une blatte après une censure imaginaire !

Sache que t'es un de ceux qu'on retiendra le moins si tu veux partir...

Si au moins tu faisais profil bas au lieu de troller en permanence...

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  Achille le Mar 17 Déc - 21:08

Marco Pagot a écrit:
O Calimero ! Arrête toi un peu !
Arrête de chougner et de gueuler comme une blatte après une censure imaginaire !

Bouhhh l'encre rouge...  What a Face 

On a produit des recherches, des rapports, des enquêtes et des témoignages et toi tu arrives avec ton encre rouge. On voit la qualité de ta contribution :
chougner et de gueuler comme une blatte

Marco Pagot a écrit: Sache que t'es un de ceux qu'on retiendra le moins si tu veux partir...

Quand à moi j'apprécie les contributions et les débats avec de nombreux camarades comme Eugène, Mikha, Toussaint, Myrtille...et quelques autres, avec des accords et des désaccords. Que tu ne souhaites pas t'y joindre ou que tu y participes à l'encre rouge c'est un peu comme l'eau sur les plumes d'un canard.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  Achille le Mar 17 Déc - 21:16

à propos de la prostitution "librement" "choisie par les "travailleurs du sexe"


Étude - Les femmes entrent dans la prostitution très jeunes, souvent mineures
3 décembre 2013 | Caroline Montpetit | Actualités en société

Dans le cadre d’une enquête effectuée auprès de 109 femmes faisant ou ayant fait de la prostitution, la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES) a établi que 37 % d’entre elles étaient mineures au moment d’entrer dans la prostitution, tandis que 79 % avaient alors 25 ans ou moins. Par ailleurs, 81 % des femmes rencontrées par la CLES, qui pratiquaient toujours la prostitution, ont dit vouloir quitter l’industrie du sexe.


La CLES a recensé 1077 lieux de transaction à Montréal, y compris les annonces, dont 400 lieux physiques. De ce lot, 74,7 % sont des salons de massage. Selon Éliane Legault-Roy, de la CLES, ces salons, parce qu’ils opèrent derrière des portes closes, permettent davantage d’exploiter des mineures.


« On l’a vu tout récemment, à côté de nos locaux. Il y avait un salon de massage qui embauchait les 17 ans et plus. Une militante est allée faire sa petite enquête et a dit “ma voisine a 16 ans, elle est bien travaillante”, et ils étaient prêts à l’embaucher », dit-elle.


Les lieux repérés par la CLES « sont surtout situés dans les quartiers centraux, sur les grandes artères et près des ponts ».


Portrait varié


Selon Mme Legault-Roy, les expériences de prostitution varient énormément d’une personne à l’autre. « On a eu une femme qui a commencé à quatre ans parce qu’elle a été vendue par son grand-père », dit-elle.


Les répondantes de l’enquête de la CLES avaient entre 17 et 60 ans, et 45 % d’entre elles travaillent toujours dans l’industrie du sexe, 55 % en étant sorties.


Fait à noter, toutes les femmes étaient dans une situation de pauvreté, même alors qu’elles travaillaient dans l’industrie du sexe. Cette situation mettait d’ailleurs un frein à leur sortie du métier. Les femmes rencontrées par la CLES ont dit avoir de grands besoins d’hébergement abordable. « Le prix des logements peut engendrer une prostitution de fin de mois, ou la nécessité de vivre avec son proxénète ou avec d’autres femmes du milieu », dit Mme Legault-Roy. La toxicomanie était également présente parmi les femmes rencontrées, avec d’autres problèmes de santé physique ou mentale. « Les femmes avaient également énormément de besoins liés à la judiciarisation », dit-elle.
http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/394209/les-femmes-entrent-dans-la-prostitution-tres-jeunes-souvent-mineures

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  Marco Pagot le Mar 17 Déc - 21:33

Achille a écrit:
Marco Pagot a écrit:
O Calimero ! Arrête toi un peu !
Arrête de chougner et de gueuler comme une blatte après une censure imaginaire !

Bouhhh l'encre rouge...  What a Face 

On a produit des recherches, des rapports, des enquêtes et des témoignages et toi tu arrives avec ton encre rouge. On voit la qualité de ta contribution :
chougner et de gueuler comme une blatte

Marco Pagot a écrit: Sache que t'es un de ceux qu'on retiendra le moins si tu veux partir...

Quand à moi j'apprécie les contributions et les débats avec de nombreux camarades comme Eugène, Mikha, Toussaint, Myrtille...et quelques autres, avec des accords et des désaccords. Que tu ne souhaites pas t'y joindre ou que tu y participes à l'encre rouge c'est un peu comme l'eau sur les plumes d'un canard.

L'encre rouge c'est une intervention de modérateur pour essayer de maintenir les débats dans des cadres un minimum corrects...

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  Achille le Mar 17 Déc - 22:05

Marco Pagot a écrit:

L'encre rouge c'est une intervention de modérateur pour essayer de maintenir les débats dans des cadres un minimum corrects...

ha oui tu m'as traité de blatte et tu m'as encouragé à "partir" car j'avais publié ceci :

Achille a écrit:
Tu as tous les droits bien sur, certains défendent bien  la prostitution déréglementée pour les "travailleurs du sexe". Mais simplement cela devrait ce faire ici sous le titre "Prostitution/Travail du sexe" et dans ce cadre. Car il est interdit d'ouvrir un sujet pour débattre de l'abolitionnisme. Sylvestre, qui soutient le STRASS en a décidé ainsi.

En quoi ces trois lignes sont en deça du minimum correct ? C'est une opinion formulée respectueusement. La déréglementation de la prostitution est une des revendication principale du STRASS de ce qu'il appelle les "travailleurs du sexe". Et c'est vrai qu'ouvrir un sujet pour débattre de l’abolitionnisme n'a pas été possible. Est quoi est ce incorrect ? Alors ???

En revanche toi tu écris :
O Calimero ! Arrête toi un peu !
Arrête de chougner et de gueuler comme une blatte

on peut comparer ainsi qui est correct et qui ne l'est pas.

PS : on a toujours pas ton avis sur la loi du 4/12, sur l'abolitionnisme, sur le STRASS...etc.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  Marco Pagot le Mar 17 Déc - 22:22

Achille a écrit:
Marco Pagot a écrit:

L'encre rouge c'est une intervention de modérateur pour essayer de maintenir les débats dans des cadres un minimum corrects...

ha oui tu m'as traité de blatte et tu m'as encouragé à "partir" car j'avais publié ceci :

Achille a écrit:
Tu as tous les droits bien sur, certains défendent bien  la prostitution déréglementée pour les "travailleurs du sexe". Mais simplement cela devrait ce faire ici sous le titre "Prostitution/Travail du sexe" et dans ce cadre. Car il est interdit d'ouvrir un sujet pour débattre de l'abolitionnisme. Sylvestre, qui soutient le STRASS en a décidé ainsi.

En quoi ces trois lignes sont en deça du minimum correct ? C'est une opinion formulée respectueusement. La déréglementation de la prostitution est une des revendication principale du STRASS de ce qu'il appelle les "travailleurs du sexe". Et c'est vrai qu'ouvrir un sujet pour débattre de l’abolitionnisme n'a pas été possible. Est quoi est ce incorrect ? Alors ???

En revanche toi tu écris :
O Calimero ! Arrête toi un peu !
Arrête de chougner et de gueuler comme une blatte

on peut comparer ainsi qui est correct et qui ne l'est pas.

PS : on a toujours pas ton avis sur la loi du 4/12, sur l'abolitionnisme, sur le STRASS...etc.

Ben oui, j'interviens parce que ça n'a rien à voir avec le sujet.
Mais qu'il s'agit de disserter sur le bon fonctionnement du forum, ou plutot de ta part, de te plaindre d'une énième fantasmagorique agression du npa contre ta personne que tu souhaites dénoncer devant les masses.

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  Marco Pagot le Mar 17 Déc - 22:24

Marco Pagot a écrit:Sinon, on a le droit d'être abolitionniste et contre la loi de pénalisation, ou il faut absolument choisir son camp ?

Parce qu'entre certainEs anarcapitalistEs qui gravitent autour du STRASS et avec qui j'ai eu l'occasion de discuter (pas Merteuil hein) et qui planquent un agenda politique derrière la défense des prostituéEs; et de l'autre les prohibitionnistEs camoufléEs en abolitionnistEs qui eux-elles ont un discours putophobe, transphobe (Delphy, Le Doaré...), androcentré dans le cas de Zéro Macho, ben moi je veux pas choisir...

Pas plus que je ne veux choisir entre les méthodes comme celles des effrontéEs qu'entre celles et ceux qui nous expliquent que passer des articles en caisse ou faire des pipes c'est la même chose...

Quand à mes positions, elles sont là, petit flic...

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  Achille le Mar 17 Déc - 22:57

Marco Pagot a écrit:
Quand à mes positions, elles sont là, petit flic...

Et bien voilà les méthodes démasquées de "Marco Pagot".


Comme tu exécutes Delphy en une phrase par des affirmations non argumentées

   et de l'autre les prohibitionnistEs camoufléEs en abolitionnistEs qui eux-elles ont un discours putophobe, transphobe (Delphy, Le Doaré...)

on serait curieux d'avoir un peu plus d'arguments surtout pour contrecarrer quelqu'un comme Delphy avec ses engagements et combats féministes de quelques dizaines d'années.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  Roseau le Mar 17 Déc - 23:27

Le dernier qui puisse critiquer la conduite de qui que ce soit sur ce forum est bien Achille ! Smile 

Relevé savoureux par Babel des insultes et insanités d’Achille juste en quelques mois:
http://forummarxiste.forum-actif.net/t2126p105-front-de-gauche#38979

Un Achille déjà averti plusieurs fois par une modération à juste titre très tolérante,
tant son comportement illustre ses arguments
Modération le Ven 31 Mai - 14:24
Les insultes ne sont pas admises sur ce forum, or tu en emploies un bon nombre dans tes posts, qui sont par conséquent supprimés. Bien évidemment si tu continues, tu seras banni.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  mykha le Mar 17 Déc - 23:30

Achille a écrit:
Marco Pagot a écrit:
Quand à mes positions, elles sont là, petit flic...

Et bien voilà les méthodes démasquées de "Marco Pagot".


Comme tu exécutes Delphy en une phrase par des affirmations non argumentées

   et de l'autre les prohibitionnistEs camoufléEs en abolitionnistEs qui eux-elles ont un discours putophobe, transphobe (Delphy, Le Doaré...)

on serait curieux d'avoir un peu plus d'arguments surtout pour contrecarrer quelqu'un comme Delphy avec ses engagements et combats féministes de quelques dizaines d'années.

Bon, en même temps, on peut essayer de garder son calme :
la pénalisation (même trop faible) des clients/abuseurs va être votée et promulguée. C'est la moindre des choses même s'il est évident que ça n'amènera pas à l'abolition de la prostitution ni du viol tarifé;
Ça met en tout cas un bon coup sur la gueule des STRASS, 347 salopards et de tous les réacs qui veulent maintenir l'impunité des abuseurs.
et à part ici, j'ai l'impression que le "STRASS" tout le monde s'en fout, ne connait pas et que ça n'a rien mobilisé pour défendre le "client-roi" .
Et finalement, même si c'est peu, c'est mieux que rien et c'est une défaite pour les défenseurs de la "prostitution libre" face aux "proxénètes et abuseurs libres".
Alors pas trop d'excitation nécessaire dans le camp des abolitioniste : l'immense majorité de l'expression féministe est pour, idem pour le mouvement ouvrier et le camp révolutionnaire.
Et dans cette période pourrie, c'est pas si mal et toute avancée contre la barbarie, même minime, est bonne à prendre.
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  Achille le Mar 17 Déc - 23:38

Tout a fait, cette défaite des clients prostitueurs et abuseurs ne va pas être suffisant pour contraindre le système prostitutionnel à renoncer. D'autant que les moyens des réseaux sont énormes, argent du crime et de la traite, profit colossaux de la pornographie... vont être utilisés pour contourner cette loi. Nous allons voir comment cela va se passer au sénat. Il ne faut donc certainement pas baisser la garde même si la victoire est petite est doit être préservée.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prostitution/Travail du sexe

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum