95% des éléphants du Liberia massacrés en 30 ans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

95% des éléphants du Liberia massacrés en 30 ans

Message  BouffonVert72 le Dim 30 Jan - 1:17

http://www.maxisciences.com/%e9l%e9phant/le-massacre-des-elephants-du-liberia_art12134.html

maxisciences.com a écrit:
Info rédaction, publiée le 29 janvier 2011



Le massacre des éléphants du Liberia


Dans les années 1980, 20.000 éléphants peuplaient le Liberia. Trente ans plus tard, 19.000 d'entre eux ont été tués par des braconniers. Un véritable massacre dénoncé par Patrick Omondi, directeur du Kenya Wildlife Service, lors d’une Conférence organisé à Monrovia, la capitale du pays.

"Malgré la lutte du Liberia contre le commerce de l'ivoire, il est encore pratiqué illégalement dans le pays. Ce commerce a un impact négatif sur les ressources du pays, et c'est pourquoi nous devons tous allier nos efforts afin de protéger la richesse de la faune sauvage", a insisté Patrick Omondi lors d'une conférence rapportée par le Liberian Daily Observer.

En l'espace de trente ans, 95% de la population d'éléphants du Liberia aurait été tués par des braconniers. 20.000 dans les années 1980, ils ne seraient aujourd'hui plus qu'un millier. La conférence de Monrovia avait pour visée de renforcer le rôle de la communauté scientifique libérienne au sein de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (Cites). Rétablir l'autorité de cette communauté est primordial pour organiser une lutte efficace contre le massacre des éléphants, et plus globalement pour faire face au défi que représente la préservation de la faune et la flore du Liberia, estime Patrick Orandi. Et d'évoquer la menace du réchauffement climatique, l'augmentation de la population qui empiète de plus en plus sur les espaces naturels, ou encore la déforestation.

Mais après quatorze ans de guerre civile, la restauration de l'autorité de la communauté scientifique libérienne semble trop prématurée. Selon Moses Wogbeh, directeur général de l'Autorité pour le développement de la sylviculture (FDA), le Liberia n'est à ce jour "pas capable de gérer seul la préservation de la biodiversité" qu'abrite le pays.

avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum