Parution suspendue du Combat Syndicaliste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Parution suspendue du Combat Syndicaliste

Message  nico37 le Lun 24 Jan - 1:42

Chers et chères abonnéEs,

Comme vous avez pu le constater, le Combat syndicaliste de janvier n'est pas arrivé dans votre boîte aux lettres.
En effet, suite au dernier congrès confédéral de la CNT en décembre dernier, l'équipe de rédaction du CS n'a pas trouvé de repreneurs.
Ce mandat est toujours vacant mais nous espérons une reprise prochaine.
C'est pourquoi il n'y aura pas, non plus, de numéro en février.
Si toutefois, la parution du Combat syndicaliste se trouvait suspendu de façon prolongée, nous nous efforcerons de rembourser les numéros dus.

Merci de votre patience et de votre fidélité au CS qui, espérons-le, reparaîtra prochainement.

L'équipe en charge de l'administration du CS

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution suspendue du Combat Syndicaliste

Message  nico37 le Sam 12 Fév - 14:49


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution suspendue du Combat Syndicaliste

Message  nico37 le Lun 21 Mar - 23:28


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution suspendue du Combat Syndicaliste

Message  nico37 le Dim 1 Mai - 22:00

CNT - Infos n°3 Bulletin d’information confédéral
CNT - Infos est un bulletin d’information confédéral mensuel. A lire en ligne et à télécharger pour diffuser massivement autour de vous !

Pour s’abonner à la newsletter ou pour faire remonter vos informations écrivez à : cntinfo@cnt-f.org

http://www.cnt-f.org/IMG/pdf/cnt_info_3-2.pdf

Au sommaire :

Edito : diviser pour mieux régner !
La Bourse des travailleurs
Infos d’ici... et d’ailleurs
International
Communiqués

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution suspendue du Combat Syndicaliste

Message  nico37 le Sam 18 Juin - 20:06

Sommaire du CS n°358 (juin 2011)

Le sabordage de la sécurité sociale continue : empêchons le !

Après avoir «  sauvé les retraites  » en les vendant au privé et en réduisant les pensions de la majorité la moins riche de la population, le gouvernement et le patronat entreprennent maintenant de «  sauver la sécurité sociale  »... au profit des assureurs.

Une lutte bien soignée à l’école des aides-soignant-e-s

Après notre lutte victorieuse de février qui a conduit, après une semaine de grève, au départ du directeur général, l’IFRASS (école de travailleurs sanitaires et sociaux) s’est remise en mouvement mercredi 27 avril.

IKEA et les NAO, innaceptable pour les précaires !

Le jeudi 21 avril 2011, s’est tenue à Fos sur Mer, la dernière journée de négociation annuelle obligatoire.

L’éducation nationale, lourdement sanctionnée.

Le jeudi 21 avril 2011, s’est tenue à Fos sur Mer, la dernière journée de négociation annuelle obligatoire.

G8 de l’éducation et de la recherche : coulé !

Déclaration finale du contre-G8 «  éducation-recherche  »

L’éducation un problème épineux.

La situation des établissements scolaires en Seine-Saint-Denis ne cesse de se dégrader. Tout d’abord dans les écoles primaires et maternelles, les non-remplacements des enseignants atteint des niveaux dramatiques.

EREA : ça remue chez les parents pauvres de l’éducation.

Le 28 mars, une heure d’information syndicale (HIS) est organisée par les syndicats FSU et CNT. Thème : « les relations entre la hiérarchie et les différents personnels (enseignants, éducateurs, profs d’atelier, atoss...), ainsi qu’entre les élèves et les adultes ».

L’acharnement à la poste.

Contre la repression féroce qui frappe les militants, la solidarité...

Université populaire, la faculté de se prendre en main.

À Nantes, un mouvement d’autoformation dans la lignée des principes des premières bourses du travail.

Casse de l’écuation prioritaire laboratoire néo-libéral.

À partir de la rentrée 2011, le programme CLAIR va se généraliser après une année d’expérimentation sans qu’un réel bilan n’ait été fait. Il s’étend non seulement à la grande majorité des collèges et lycées RAR (réseau ambition réussite), mais aussi aux écoles et à d’autres établissements de l’éducation prioritaire. CLAIR devient éCLAIR (écoles, collèges, lycées ambition, innovation, réussite).

Gaz de schiste : la boulette du gouvernement.

Contre le gaz de schiste, trouvons l’énergie de virer le capitalisme !


Vers une révolution en Algérie ?

Depuis quelques mois l’Algérie connaît de fortes mobilisations. Elles ont continué malgré l’annonce de profondes réformes par Abdelaziz Bouteflika le 19 mars. Rappelons que l’état d’urgence avait été levé le 24 février suite à des manifestations populaires qui ont fait craindre au gouvernement en place un embrasement du pays à la suite de ses voisins du bassin méditerranéen.

1er mai sous les balles à Setubal.

Ce 1er mai au Portugal a marqué un pas de plus dans la répression. À Setubal, ville industrielle proche de Lisbonne, la manifestation anticapitaliste s’est faite tirer dessus à balles réelles.

Palestine : 2 militants éliminés.

Révolte au Burkina.

Depuis février le Burkina Faso est secoué par des manifestations et des émeutes. Les étudiants sont descendus dans la rue, pour réclamer vérité et justice sur l’assassinat d’un des leurs par la police. Ni une violente répression ni les promesses du gouvernement n’ont entamé la détermination des manifestants.

Journées internationales de l’éducation publique.

La FTE-CNT organise les 11 et 12 juin 2011 une rencontre internationale de branche, contre la marchandisation de l’éducation. Plusieurs organisations de l’Europe et du Maghreb participeront à cet événement. 

« Terre et Liberté »

La Confédération nationale du travail (CNT) travaille en solidarité avec des structures syndicales et associatives se revendiquant de la lutte des classes et de l’émancipation à travers le monde. Cette solidarité passe également par une veille permanente des événements liés aux droits sociaux des travailleurs et à la qualité de vie de chacun dans les pays dans lesquels nous avons des contacts. Pour cela elle s’est dotée d’un Secrétariat international.

Le capitalisme des mots déguisé en évidence.
Mayonnaise Christ.
Rudolf Rocker.
La rue à témoins.
Semons la résistance.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution suspendue du Combat Syndicaliste

Message  nico37 le Jeu 14 Juil - 15:19

[1er mai] Si tu veux gagner la lutte des classes... Prépare toi... syndique-toi !
............................................................



CNT Infos n°4, spécial 1er mai :
http://www.cnt-f.org/IMG/pdf/tract_1mai_RV.pdf

............................................................

Le 1er mai, à la fois un jour de souvenir et un jour d’avenir !

Jour de souvenir car il est le symbole de toutes les luttes de l’histoire du mouvement ouvrier. C’est en quelque sorte un jour anniversaire de la lutte des classes. Il revient chaque année et partout sur la planète comme un jour d’affirmation de la lutte des classes, même en temps de défaite sociale.
Ce jour inscrit chaque camarade y participant dans l’histoire des luttes sociales. C’est aussi un jour qui permet de ne pas oublier nos anciens, ceux et celles qui se sont battus avant nous parfois au prix de leur vie. L’histoire de nos anciens c’est aussi l’histoire de leurs organisations de luttes syndicales. N’oublions pas que toutes ces luttes et victoires ont été le fruit de l’organisation syndicale : l’organisation de tous les travailleurs contre les patrons. Une lutte ne se gagne pas en claquant des doigts, nous l’avons vu lors du mouvement sur les retraites. Cela nécessite de l’analyse, de la stratégie, des moyens financiers et humains… bref une organisation.
Mais c’est aussi un jour d’avenir en tant que jour de revendication et de manifestation. C’est toujours l’occasion de faire le point sur l’actualité sociale et de revendiquer.

Un 1ermai de lutte des classes

Contrairement à Ce que nous disaient les médias et les politiciens la lutte des classes n’a pas disparu. Bien au contraire, sa théorisation revient au goût du jour.
Nous sommes dans une période de recul depuis quelques décennies. Cela se traduit par un appauvrissement général de notre classe et par l’enrichissement de nos ennemis. La part des salaires dans la richesse produite a baissé au bénéfice des profits. Du côté des patrons et des actionnaires, la vie est belle. L’argent n’a plus de valeur pour ces gens qui gagnent en un an plusieurs vies de Smicard. Les valeurs s’emballent, les actionnaires veulent toujours plus de dividendes, les patrons plus de stock options, les traders plus de bonus… ils ont tous très faim ! Ils en veulent toujours plus sans se rendre compte qu’ils sont en train de détruire les entreprises et les hommes et femmes qui y travaillent sans parler de la planète. Nous sommes dans une société de plus en plus financiarisée, qui repose de plus en plus sur la spéculation et donc sur du vent. Un petit coup de vent et c’est toute l’économie mondiale qui est en crise, bravo !
Mais gare au vent de la révolte, gare à la tempête sociale ! Les récentes révolutions dans les pays arabes ont une nouvelle fois montré que, du jour au lendemain, le peuple peut décider de renverser ses tyrans. Aussi ce premier mai fêté internationalement doit être un témoignage de soutien à tous les peuples en lutte, que ce soit dans les pays du Maghreb, au Chiapas ou dans le reste du monde.

Un 1ermai de combat

Faisons de ce 1er mai le point de départ d’une nouvelle phase de combat. Tournons la page de la défaite sur les retraites. Tournons la page de toutes nos défaites. Retroussons- nous les manches et pensons à nos anciens qui ont commencé la lutte alors qu’ils n’en n’avaient même pas le temps matériel tant ils bossaient, nos anciens qui se faisaient tirer dessus dans les manifs ! Au regard de leur histoire, notre lutte ne paraît pas si illusoire. Alors tous en lutte. Tous au combat pour reprendre nos vies en mains et inverser la vapeur sur les services publics qui disparaissent, les retraites et la sécu qui s’amenuisent, les salaires qui stagnent, les prix qui flambent, les profits qui s’envolent…
L’enjeu central de ce 1er mai est bien sûr la lutte contre la vie chère tant ce problème nous touche tous et toutes, mais aussi pour une vie digne et libre. Une grande inquiétude envahit les esprits : comment allons nous pouvoir continuer à payer l’essence qui nous permet d’aller bosser ? Comment allons-nous pouvoir continuer à payer nos loyers qui ne cessent d’augmenter ? Comment allonsnous pouvoir payer nos prochaines factures de gaz ?… De plus en plus de gens se voient glisser vers la misère : plus assez d’argent pour se chauffer, manger autre chose que des pâtes, se loger (et finir par habiter dans une voiture)…
Et pourtant, il suffirait qu’on se mette à protester tous ensemble pour casser cette chute. Tous ensemble nous pouvons imposer d’autres choix économiques : arrêter de gaver quelques riches individus (patrons, actionnaires) pour assurer une vie décente à l’ensemble de ceux et celles qui produisent (les travailleurs).

Revendiquer un autre futur !

Nous exigeons :
la revalorisation du SMIC à 1 600 € net par mois.
l’augmentation des salaires selon une échelle décroissante de 300 euros net pour les salaires les moins élevés à rien pour les salaires audes sus de deux fois le SMIC réévalué.
un chômage (total ou partiel) payé à 100 %.
pas de retraites inférieures au SMIC.
le plafonnement des loyers, de l’énergie et des produits de première nécessité.
la gratuité des transports en commun et des soins médicaux.

Et au-delà c’est vers une autre forme de société qu’il nous faut aller si l’on ne veut pas voir notre humanité disparaître. À travers ses crises successives, qu’elles soient économiques ou écologiques, le capitalisme nous montre qu’il est bien incapable d’apporter le bonheur à tous les humains. Il nous faut mettre en place une société qui ne soit plus basée sur l’argent mais sur l’humain si on veut retrouver du sens dans nos vies, une société basée sur le travail de tous et toutes sans hiérarchies ni jugement de valeur, une société libre et solidaire…

Publié le 26 avril 2011.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution suspendue du Combat Syndicaliste

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum