La médecine

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La médecine

Message  alexi le Mer 12 Jan - 20:02

Duzgun :
Et oui, notre système immunitaire est capable de nous guérir tout seul de la plupart des maladies.
D'ailleurs les vacins ne servent à rien Evil or Very Mad

Gérard :
Pourquoi Alexi est il plus prompt a dénoncer l'inanité de la "méthode de Rika Zaraï que les 500 à 2000 morts du Mediator ? .
Si un médicament est dangereux autant en prendre aucun.
Et vive la médecine douce flower

gérard menvussa a écrit:
Je me souviens que LO avait défendu le remboursement des cures thermales (qui n'en ont pas plus)
Byrrh
Ce doit être lié à la moyenne d'âge de leurs effectifs, je ne vois pas d'autre explication..
Pour des travailleurs qui peuvent rarement prendre du repos, une cure thermale, remboursée par la Sécu, où l'on s'occupe bien de vous, avec toute une série de massages, de bains etc, est un luxe qu'ils ne pourraient pas avoir autrement.

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  Duzgun le Mer 12 Jan - 20:56

alexi a écrit:
Duzgun :
Et oui, notre système immunitaire est capable de nous guérir tout seul de la plupart des maladies.
D'ailleurs les vacins ne servent à rien Evil or Very Mad
1. Les vaccins ne servent pas à guérir, uniquement à prévenir (en préparant justement le système immunitaire à un virus donné)
2. Les vaccins ne visent généralement pas les maladies courantes, pour lesquels notre système immunitaire suffit, mais plutôt les maladies dangereuses
3. Il y a effectivement un certain nombre de vaccins inutiles (comme le lot pour la grippe H1N1 de Bachelot), ce qui ne veut pas dire qu'ils le soient tous
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  alexi le Mer 12 Jan - 21:09

Duzgun :
1. Les vaccins ne servent pas à guérir, uniquement à prévenir (en préparant justement le système immunitaire à un virus donné)
2. Les vaccins ne visent généralement pas les maladies courantes, pour lesquels notre système immunitaire suffit, mais plutôt les maladies dangereuses
3. Il y a effectivement un certain nombre de vaccins inutiles (comme le lot pour la grippe H1N1 de Bachelot), ce qui ne veut pas dire qu'ils le soient tous

Je n'ai évidemment pas dit que les vacins guérissaient mais comme ton système immunitaire fait tout le boulot tout seul je ne vois plus l'utilité pour toi de te vacciner.
Mais bon, tu ne sembles pas être très sûr de toi puisque tu écris que les vaccins aideraient quand même ton système immunitaire.

Et puis tu fais un étrange distingo entre maladies courantes et maladies dangereuses. Quelles sont les unes et quelles sont les autres ?

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  gérard menvussa le Mer 12 Jan - 21:25

alexi a écrit:
Duzgun :
Et oui, notre système immunitaire est capable de nous guérir tout seul de la plupart des maladies.
D'ailleurs les vacins ne servent à rien Evil or Very Mad

Gérard :
Pourquoi Alexi est il plus prompt a dénoncer l'inanité de la "méthode de Rika Zaraï que les 500 à 2000 morts du Mediator ? .
Si un médicament est dangereux autant en prendre aucun.
Et vive la médecine douce flower

gérard menvussa a écrit:
Je me souviens que LO avait défendu le remboursement des cures thermales (qui n'en ont pas plus)
Byrrh
Ce doit être lié à la moyenne d'âge de leurs effectifs, je ne vois pas d'autre explication..
Pour des travailleurs qui peuvent rarement prendre du repos, une cure thermale, remboursée par la Sécu, où l'on s'occupe bien de vous, avec toute une série de massages, de bains etc, est un luxe qu'ils ne pourraient pas avoir autrement.

Sur le un, la réponse de Dugzun m'agrée : ce qui veut dire que le vaccin n'est pas inutile (puisque notre systéme immunitaire peut être trop faible pour lutter, et qu'il faut le préparer) Aprés, les vaccins peuvent comporter des risques, c'est alors un rapport cout bénéfice qu'il faut faire, sans oublier la transparence auprès des utilisateurs !

Sur le deux, c'est peu dire que celle d'Alexi ne me satisfait pas du tout ! Je parle d'un médicament qui a tué entre 5000 et 2000 personne, sans aucun bénéfice thérapeutique. C'est largement plus que tous les médicaments homéopatiques (qui n'ont tué, éventuelement, que ceux qui auraient substitué un traiitement Homéopathique à un traitement "scientifique" alors que ce dernier était efficace et que le ponostic vital était engagé) Pour moi, un médicament est fait pour guerir, pas pour tuer ! Mais si je comprend bien Alexis, le malade doit crever au bénéfice de la Science. Ca fait penser aux médicastres de Moliére ! Et ça fait peur....


Dernière édition par gérard menvussa le Mer 12 Jan - 21:30, édité 1 fois
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  yannalan le Mer 12 Jan - 21:29

Si tu ne fais pas la distinction entre une crise cardiaque et un rhume, j'espère que tu n'es pas toubib...
Bien sur, toute maladie peut évoluer,pais une grippe sur quelqu'un qui est en forme n'est pas semblable à une grippe chez un vieux de 90 ans cardiaque et hypertendu. Que le second se fasse vacciner, on peut le comprendre.
La polio, vaut mieux, c'est jamais bénin.
Tu bosses dans l'informatique ? Non, je te demande ça parce que tu as un raisonnement complètement binaire, tout ou rien. Il n'y a pas d'un côté les gens qui vont à l'hosto et de l'autre ceux qui vont chez le sorcier.
Ce sont souvent les mêmes qui font les deux selon le problème.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  gérard menvussa le Mer 12 Jan - 21:48

Qu'est ce que t'as contre les gens qui bossent dans l'informatique ? Very Happy Sont pas tous scientistes et obtus, tu sais !

Sinon, c'est assez bizarre l raisonnement d'Alexi : si tu dis que l'homéopathie fonctionne uniquement avec l'effet placebo, tu es un défenseur des médecines douces.

En informatique, ce genre de raisonnement on appelle ça un "effet de bord"...

Mais bon, il s'énerve contre l'homéopathie et reste muet sur les méfaits de l'industrie pharmaceutique "scientifique" ! C'est assez abasourdissant ! Pour moi son rejet (que je trouve brutal) des "médecines douces" serait plus crédible si il était aussi sévère pour la médecine "scientifique". Par exemple, que dire de la surconsommation d''antidépresseurs, alors que ceux ci sont inefficace dans la plupart des cas (comme l'a révélé une étude récente) Et là, c'est pas de la poudre de perlimpinpin, c'est un produit dangereux...


Dernière édition par gérard menvussa le Mer 12 Jan - 22:04, édité 1 fois
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  yannalan le Mer 12 Jan - 21:59

Non,pas tous, je suis d'accord,mais y en a pas mal que ça rend un peu bizarre

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  alexi le Mer 12 Jan - 22:16

Gérard :
Mais si je comprend bien Alexis, le malade doit crever au bénéfice de la Science. Ca fait penser aux médicastres de Moliére ! Et ça fait peur.... .
Ce qui fait peur c'est ta malhonnêté intellectuelle !

Yannalan :
Si tu ne fais pas la distinction entre une crise cardiaque et un rhume, j'espère que tu n'es pas toubib...
Duzgun :
le temps que ton système immunitaire se mette en route, et que tu guérisses.
(...) je dis que tu guéris de la majorité des maladies

Duzgun affirme que son système immunitaire soigne la plupart des maladies, puis non, après réflexion, c'est seulement quand la maladie est grave mais sans qu'il juge nécessaire de nous faire connaître des exemples illustrant que la PLUPART des maladies n'ont pas besoin d'autre chose que de son système immunitaire.
S'ajoute à cela qu'il dédaigne aussi les vaccins (enfin cela dépend de ses posts).
La grippe n'est pas dangereuse, elle nécessite aucun vaccin; les espagnols et les indiens d'Amérique le savent bien, le système immunitaire suffit amplement pour la terrasser.
Le problème n'est pas tant de savoir ce que font les gens mais ce que des militants communistes ont à leur dire.
L'homéopathie ne se considère pas elle-même comme un phénomène placebo mais bien comme une médecine à part entière en opposition à l'allopathie.

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  BouffonVert72 le Mer 12 Jan - 22:32

jacquouille a écrit:...comme conneries!Vous préconisez de laisser faire notre"systeme immunitaire",de ne pas prendre de médocs,de mener une vie saine,etc...etc...alors que:

-A l'époque ou l'homme n'avait que son systeme immunitaire,et quelques décoctions de plantes,qu'il ne mangeait que du naturel et pratiquait des dietes régulieres,respirait un air pur,et avait de longues periodes d'éxercices physiques.Son espérance de vie était inferieur a 40 ans.

-De nos jours,malgres la polution ambiante,malgres une nourriture trop riche en sel,sucre et graisse et pourrie de saloperies chimiques,malgres un dévelloppement des activités sédentaires,mais grace au systeme de santé,médecine et médicaments l'espérance de vie atteint 80 ans.

Cherchez l'erreur dans le fatras d'inepties dont vous nous abrevez.Allez!salut les "petits bobos"et bien le bonjour a vos amis les témoins de Jehova.

Mais qui-te-dit qu'atteindre absolument 80 ans est le but ultime de tout le monde ? C'est la pensée unique, ça...
Avec ces idées que tu développes là, on n'est pas loin des pro-acharnements thérapeuthiques, etc...
La vie, pour une bonne partie de la population, n'est qu'une suite de souffrances... Alors pourquoi vouloir absolument prolonger ces souffrances ?

Moi je préfère encore claquer pas trop vieux (une quarantaine d'années me semblent suffisantes à mon goût... A 38 ans là, je pense avoir largement fait le tour...) en étant pas trop mal, et chez moi dans mon lit en bois là où l'air est encore pas trop pollué et avec une nourriture saine que j'aurais choisie, plutôt qu'arriver à 80 ans dans des souffrances pas possibles avec maladies grâves insoignables et invalidantes, et finalement claquer dans un mouroir sur un lit en plastic et acier radioactif, provenant de la réutilisation des matériaux contaminés par substances radioactives que les industriels ont désormais le droit d'utiliser pour la fabrication des objets de consommation courante (depuis l’arrêté du 5 mai 2009), et que je n'aurais même pas choisit, en bouffant une nourriture infecte pleines de viandes rouges à pryons hormonées et génétiquement modifiées ou des poulets à la dioxine qui viennent d'Allemagne et de Chine ou des poulets américains chlorés ou des fruits et légumes irradiés au cobalt 60 ou césium 137 ("pasteurisés" on dit, ça passe mieux Wink ) et bourrés de pesticides...


Une fois de plus vous voulez nous condamner, à vie, à une vie merdique et malheureuse, dans votre paradis pollué...
Si toutes vos saloperies chimiques provoquaient le bonheur de l'Humanité, ça se saurait depuis le temps... No


BV72 ki/ Vivement 2012 l'avênement de la révolution, après je pourrais claquer heureux en mangeant mes biscuits labelisés Max Havelar... flower
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  jacquouille le Mer 12 Jan - 23:48

BouffonVert72 a écrit:

Mais qui-te-dit qu'atteindre absolument 80 ans est le but ultime de tout le monde ? C'est la pensée unique, ça...
Avec ces idées que tu développes là, on n'est pas loin des pro-acharnements thérapeuthiques, etc...
La vie, pour une bonne partie de la population, n'est qu'une suite de souffrances... Alors pourquoi vouloir absolument prolonger ces souffrances ?

Moi je préfère encore claquer pas trop vieux (une quarantaine d'années me semblent suffisantes à mon goût... A 38 ans là, je pense avoir largement fait le tour...)



B.V.,en lisant ton message,ma réaction a d'abord été de me dire"qu'est-ce qu'il est con,mais alors con.... Twisted Evil ".et puis j'ai compris scratch que c'était pas possible a ce point la geek ,et que tu n'étais qu'un vil provocateur bom ,qui nous prenait nous pour des cons.Et comme,en fin de compte, nous sommes tous le con de quelqu'un,nous sommes quelques uns a aller nous coucher ce soir en ayant trouver le notre.

Bonne nuit a tous cheers Sleep Sleep Sleep
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  gérard menvussa le Jeu 13 Jan - 0:07

Que la médecine ait fait de gros progrés, et qu'on sache maintenant soigner des maladies mortelles a coup sur, c'est évident. Pourtant quand jacquouille fait découler l'augmentation de l'espérance de vie des SEULS progrés de la médecine, je ne crois pas qu'il ait raison (bien que contrairement au bouffon, je ne nie pas ces progrès) Parce qu'il oublie l'essentiel : la lutte des classes ! La médecine a contribué à une vie globalement meilleure, mais pas autant que la lutte des ouvriers pour leurs droits. Et ça a eu une conséquence directe sur leur longévité : combien commençaient trés jeune (mon grand père à 11 ans) travaillaient comme des dingues (un autre de mes grands père a travaillé jusqu'a 12 h par jours) et mourraient prématurément ? Autre chose, aux usa on a constaté que la courbe de progression de la longévité s'inversait : pourtant la médecine progresse la bas ! Cela n'aurait rien à voir avec la regression social absolue qu"on y promeut (et qu'on tente d'imposer ici, probablement avec les mêmes résultats si nous ne réagissons pas) ?
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  Invité le Jeu 13 Jan - 0:40

Sans parler de la lutte des classes, parce que c'est pas franchement la question, y a aussi la question de la médecine et de l'accès à la médecine. Ce qui permet l'augmentation de la durée de vie, d'un point de vue sanitaire, c'est la médecine d'urgence, et l'hygiène quotidienne. Le reste joue à la marge. Sauf que la marge ça fait vite quelques millions de personnes, qui n'ont effectivement d'autre choix pour la plupart que de faire confiance à leur système humanitaire, et bien souvent d'en crever.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  Azadi le Jeu 13 Jan - 0:48

gérard menvussa a écrit: Personnellement (et politiquement) je pense que l'industrie pharmaceutique n'est pas "sans peur et sans reproche"... et qu'elle a tendance a inventer des maladies (par exemple l'hyperactivité de l'enfant, la dépression, etc) pour multiplier les bénéfices !

Je n'ai aucune formation médicale ou même scientifique, mais pour écrire que la dépression est une maladie inventée pour multiplier les bénéfices, je te souhaite sincèrement de ne jamais avoir une dépression ! C'est une vraie maladie, qui t'empêche de faire plein de choses, très douloureuse, etc.

Je ne te comprend pas : même Jacquouille ne va pas voir le toubib quand il n'est pas malade...

Ben moi ça m'est arrivé de voir le toubib sans être malade juste pour ce truc qui me fait un super effet placebo à chaque fois, m'offre le plaisir de pas voir les chefs et qui s'appelle l'arrêt-maladie Laughing
avatar
Azadi

Messages : 82
Date d'inscription : 27/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  gérard menvussa le Jeu 13 Jan - 1:27

Il y a une explosion de "dépression" depuis une vingtaine d'année. Dépression qui ne connait qu'un traitement dans la plupart des cas, le traitement médicamenteux. Traitement totalement inutile la plupart des cas... (les antidépresseurs ne sont utiles que dans le cas d'une dépression "sévère") Maintenant, c'est vrai que j'ai été un peu abrupt -et beaucoup provocant... Il y a un article trés intéressant de pignarre la dessus, et je suis d'accord avec sa démarche (mais pas avec certaines de ses hypothèses, donc de ses conclusions)

Un "petit" passage (le texte est long, et son site totalement merdique)

Tous les observateurs sont troublés par un fait qu’ils ont du mal à expliquer : la vague de diagnostics de dépression posés par les médecins suit l’arrivée sur le marché de nouveaux antidépresseurs. C’est particulièrement vrai avec l’arrivée du Prozac et des autres inhibiteurs de la sérotonine : une nouvelle famille de médicaments, globalement moins efficaces que les anciens mais induisant moins d’effets secondaires désagréables. L’existence des antidépresseurs pourrait donc avoir eu un effet sur les médecins. Ils auraient justifié, fortifié, enraciné le diagnostic de dépression. Ils auraient créé le caractère bienvenu, et même souhaitable, de ce diagnostic. Ce n’était pas le cas avant leur mise sur le marché.

Les médecins reçoivent des patients qui ne vont pas bien – sans que l’on puisse repérer chez eux un trouble organique –, avec une nouvelle question dans la tête : « Ne pourrais-je pas améliorer leur état en leur prescrivant un antidépresseur ? » Le regard du médecin généraliste est désormais armé pour voir la dépression. Avant la mise à sa disposition des antidépresseurs, son regard flottait autrement, se fixait sur des choses différentes, retenait d’autres épisodes dans le récit multiple des patients (c’était un « chaos extrême »…). Désormais, il vérifie si la dépression n’est pas une bonne porte d’entrée dans l’état de son patient. Dépression et existence des antidépresseurs ont donc partie liée. Les antidépresseurs permettent aux médecins de ne plus s’intéresser au contenu du discours des patients, mais seulement à ce dont ce discours est une manifestation (ainsi les raisons données par le patient à son mal-être seront écoutées d’une oreille distraite, ce qui compte ce sont les symptômes et leur durée).

Au fil du temps, le médecin abandonnera la définition théorique et académique de la dépression – finalement sans grand intérêt pour lui –, pour appeler ainsi tous les états qu’il aurait auparavant vus de manière différenciée, mais dont il sait peu à peu, par « expérience » (encouragée par les formations dispensées par les laboratoires pharmaceutiques), qu’ils peuvent s’améliorer grâce à la prise d’un antidépresseur. Où, plutôt, la définition de la dépression évoluera en fonction de l’expérience des médecins. D’où la formule naïve, mais certainement exacte, que l’on retrouve dans de nombreux ouvrages écrits par des psychiatres : la dépression, c’est ce qui est soigné, ou amélioré, par les antidépresseurs. C’est ici que les études cliniques jouent un rôle essentiel, triant d’un côté, au sein de la psychologie et, de l’autre, au sein de la réceptologie neurobiologique et créant des correspondances empiriques qui ne sont théorisées qu’a posteriori.

Pour rendre compte de ce dispositif, on pourrait parler de « niche écologique » comme le fait le philosophe Ian Hacking : les médecins et les médicaments antidépresseurs créent un milieu, une écologie qui n’existait pas avant, favorable au repérage et au traitement de la dépression
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  Duzgun le Jeu 13 Jan - 21:44

alexi a écrit:S'ajoute à cela qu'il dédaigne aussi les vaccins (enfin cela dépend de ses posts).
Non tu n'as pas bien lu, ça dépend des vaccins. Celui de Bachelot était par exemple totalement inutile et ne pouvait s'avérer que dangereux.
Un vaccin présente par essence une part de danger, donc son utilisation est évidemment à peser en fonction de son utilité réelle, et du danger que représente la maladie dont il te protège.
Ce n'est pas moi qui le dis, c'est le b-a-ba de la vaccination pour n'importe quel médecin.
Après il est évident que les labos pharmaceutiques font du lobbying pour vendre un maximum de vaccins, dès qu'ils en "inventent" un nouveau, et quelle que soit son utilité. C'est normal, c'est une activité capitaliste comme une autre.

alexi a écrit:La grippe n'est pas dangereuse, elle nécessite aucun vaccin; les espagnols et les indiens d'Amérique le savent bien, le système immunitaire suffit amplement pour la terrasser.
C'est là une méconnaissance du fonctionnement du système immunitaire, qui est évidemment adapté à un environnement bactériologique donné. S'il rencontre un virus totalement inconnu, pour lequel il n'a aucun plasmocyte prêt à produire les anticorps, il sera incapable d'y résister et tu auras de bonnes chances d'en crever.
Sauf que par définition, si le virus est totalement inconnu, soit c'est qu'il est uniquement présent dans une autre région du globe isolée de la tienne, auquel cas une vaccination spécifique peut être utile avant d'entreprendre un voyage par exemple, soit il est inconnu tout court, et il n'y a de toute façon aucune chance d'avoir un vaccin à l'avance pour un virus pas encore connu.

alexi a écrit:L'homéopathie ne se considère pas elle-même comme un phénomène placebo mais bien comme une médecine à part entière en opposition à l'allopathie.
Pas en opposition, en complément. L'homéopathie ne prétend pas tout soigner, contrairement à ce que ta phrase laisse penser.
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  gérard menvussa le Ven 14 Jan - 0:52

Et comme ça tombe bien, c'est justement les cas ou la "médecine officielle" est totalement inefficace que l'homéopathie intervient ! Donc, dans des cas ou il y a le choix entre rien et l'homéopathie.. C'est d'ailleurs le cas de la plupart des cas des "medecines douces".... Elles n'interviennent en général qu'en cas de non intervention de la "médecine officielle". Cette "non intervention" peut avoir des tas de raisons : d'une part que la "médecine offficielle" trouve ses limites (elle ne sait pas encore tout soigner, j'en sais quelque chose !) soit que la "médecine officielle" trouve "non rentable" d'intervenir (c'est le cas à haiti par exemple, ou une majorité de gens se "soignent en feuille" faute de pouvoir se payer les médicaments..) soit pour ds tas d'autres raisons (elle est trop "technicienne", etc)
Le probléme c'est que dans ces cas la,, dénoncer les médecines "douces",, "naturelles" "alternatives", ne sert strictement à rien : entre laisser faire, et agir d'une façon totalement douteusee, les gens préférent l'action...
Puisque Alexi se demande "que faire", je dirais que "ça dépend" (des cas). Dans le premier cas, malheureusement, il n'y a pas grand chose à faire : sutout dans un cas désespéré, les gens sont pret à tout ! Dans le deuxieme cas, se battre pour des droits sociaux est déterminant. la sécurité sociale a plus fait contre les rebouteux que n'importe quelle démarche de dénonciation. Et dans le troisiéme, c'est à la médecine d'évoluer, d'être plus accessible, plus ""humaine"....
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  BouffonVert72 le Ven 14 Jan - 3:52

Nous sommes un certain nombre, de plus en plus nombreux j'ai l'impression, à considérer les vaccins comme de véritables poisons...
Plus d'info : http://ameliorermasante.com/2009/07/14/vaccination-les-decouvertes-du-dr-andrew-moulden/


BV72 ki/ Jacquouille, le pire, c'est que j'étais sérieux... Laughing
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  gérard menvussa le Ven 14 Jan - 20:28

Il y a aussi l'effet négatif du placebo : le nocebo

Autrement, voici un article que j'ai trouvé sur une étude récente indiquant que le placebo fonctionne même quand on sait que l'on prend un placebo :

L’effet placebo fonctionne même si on sait que ce n’est qu’un placebo

Pour la plupart d’entre nous, l’«effet placebo» est synonyme de la puissance de la pensée positive, le placebo fonctionne parce que l’on croit prendre un vrai médicament. Mais des chercheurs de la Harvard Medical School et du Beth Israel Deaconess Medical Center (BIDMC) constatent que les placebos « fonctionnent », même administrés en toute connaissance de cause. Des résultats surprenants publiés dans l’édition du 22 décembre de la revue PLoS ONE qui tiennent, expliquent les auteurs à l’exécution même du rituel médical.

Les placebos sont couramment utilisés dans les essais cliniques et administrés aux groupes témoins pour démontrer l’efficacité de nouveaux médicaments. Même si les placebos ne contiennent pas de principes actifs, ils déclenchent fréquemment une réponse de la part des patients. En fait, les données sur les placebos sont si convaincantes que de nombreux médecins américains délivreraient, selon les auteurs, des placebos aux patients sans méfiance.

Mais cette pratique est pour le moins douteuse, sur un plan éthique, c’est ce que pense le Pr. Ted Kaptchuk, professeur agrégé de médecine au BIDMC qui, avec son équipe a voulu étudier si « le pouvoir » des placebos peut être utilisé en toute transparence. 80 patients atteints du syndrome du côlon irritable ont été divisés en deux groupes: un groupe témoin n’a reçu aucun traitement, tandis que l’autre groupe a reçu un traitement par placebo, honnêtement décrit “comme des pilules à base de sucre», à prendre deux fois par jour.

«Il était absolument clair pour les patients que ces pilules n’avaient aucun principe actif, seul le terme « placebo », était imprimé sur le flacon», précise le Dr. Kaptchuk. “Nous avons même expliqué aux patients qu’ils ne doivent pas croire à l’effet placebo et simplement avaler la pilule”. Les patients ont été suivis durant 3 semaines. À la fin de l’étude, près de deux fois plus de patients traités par placebo rapportent un soulagement des symptômes par rapport au groupe témoin (59% contre 35%). En outre, précisent les auteurs, les patients prenant le placebo ont atteint un taux d’amélioration des symptômes à un niveau « à peu près équivalent » de celui lié aux effets des médicaments les plus puissants…

«Je me sentais maladroit face aux patients à qui je demandais, littéralement, de prendre un placebo. Mais à ma grande surprise, cela a semblé fonctionner pour beaucoup d’entre eux.” explique l’auteur principal, Anthony Lembo, professeur agrégé de médecine à BIDMC. Certes, c’est une étude de petite taille et de portée limitée, sur un seul type de pathologie, mais elle suggère que les placebos sont efficaces, même pour un patient bien informé…Cela tiendrait, expliquent les auteurs, à l’exécution même du rituel médical.

D’où le sens de l’expression « lui faire avaler la pilule ».

Source : PLoS ONE, Décembre 22, 2010, “Placebos without deception: A randomized controlled trial in irritable bowel syndrome”, traduction, adaptation, mise en ligne Claire Tancrède, Santé log, le 28 décembre 2010
http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-placebo-ccedila-marche-mecircme-en-toute-connaissance-de-cause-_4681_lirelasuite.htm#lirelasuite

Il se trouve que le professeur Kaptchuck est un médecin extrémement douteux, partisan des pseudo médecines (spécialisé dans la "médecine chinoise") Mis a part ça, cette étude remet donc en cause les fondements même de la médecine scientifique, et en particulier l'explication (partielle) de l'éffet placebo par "autopersuasion" En effet, on sait maintenant dans le traitement de la douleur que le fait de se persuader de l'efficacité du traitement va libérer des endomorphines (sources naturelles "antidouleur") Si cette explication n'est pas valable, alors l'effet placebo est un effet "magique" qu'on ne sait ni comprendre, et encore moins expliquer...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  Bat Le Ouf le Jeu 20 Jan - 16:15

BouffonVert72 a écrit:Nous sommes un certain nombre, de plus en plus nombreux j'ai l'impression, à considérer les vaccins comme de véritables poisons...

Non, là je suis désolé mais ça fait quand même sectaire.
Je suis médecin généraliste, et le premier à dénoncer les méfaits du système capitaliste sur notre pratique. Mais les vaccins, non, c'est pas des poisons. C'est des médicaments, qui ont des effets secondaires (comme tous les principes actifs, les placebos aussi d'ailleurs), il faut donc analyser la balance bénéfices risques.
Le lien que tu nous fournis me fait plus penser à un article du "Nouveau Détective" qu'à une publication scientifique. Le rapport vaccination/autisme par exemple a été complétement écarté, notamment par la revue Prescrire, qui n'est pas connue pour son allégeance envers les firmes.

avatar
Bat Le Ouf

Messages : 34
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 36
Localisation : agen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  gérard menvussa le Jeu 20 Jan - 17:39

C'est que tu n'est pas informé des méandres du forum Le bouffon (vert) est.... un bouffon. Ce qu'il dit est un sotisier...

Oui effectivement, les vaccins n'ont rien d'un "poison"...Et effectivement, le rapport bénéfice risque, tout ça... Sachant que dans le cas de vaccinations "massive" tu est autant, et même plus, protégé par la vaccination de ton voisin que par la tienne propre. Et ça te laisse la possibilité d'être un rebeltz de la mort qui tue à bon compte. "Moi je rejette la vaccination" Ben oui, tu es protégé par les 99% de tes collègues qui le sont, vaccinés... Mais tu n'ira pas pousser la révolte jusqu'à refuser les traitements préventifs avant de partir en afrique ! Tu es un bouffon, pas un fou...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  yannalan le Jeu 20 Jan - 18:10

Il y a aux Pays-Bas un certain nombre d'églises protestantes "zwarte kousjes" (bas noirs) qui rejettent la vaccination pour des raisons religieuses.(c'est contraire à la divine providence)
En 71, isl se sont retrouvés avec 5 morts et une quarantaine handicapés à Staphorst, quand même....
Rejeter la vaccination par principe me parait un peu fou

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  Vérosa_2 le Jeu 20 Jan - 19:39

Tu es un bouffon, pas un fou...

C'est une supposition.

Vérosa_2

Messages : 683
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  gérard menvussa le Ven 21 Jan - 10:24

Je ne pensais pas au notre ! Bouffonvert "canalhistorique" je ne le connait pas... Je songe à un autre bouffon, de mon entourage qui me dit de même "les vaccins caca" et qui se fait vacciner à donf quand il va en Afrique...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  BouffonVert72 le Sam 22 Jan - 0:28

Désolé mais les fous ou sectaires, ou disons plutôt, les inconscients, ce serait apparemment vous tous : continuez de boire de l'eau du robinet dans laquelle les empoisonneurs rajoutent des sels d'alluminium, continuez de vous faire vacciner avec des substances auxquelles sont rajoutées de nombreux additifs dont l'alluminium (eh oui encore et toujours l'alluminium dont vous êtes fan apparemment), et après vous ferez encore les surpris quand on vous annoncera que vous êtes atteint de cancers et d'alzheimer (y'a eu des études de faites sur la relation alzheimer-alluminium) !

Dominique Farugia ? La sclérose en plaque ? Et toutes les autres personnes qui sont en train de creuver ou qui sont mortes à cause de vos saloperies de soi-disant vaccins ?
Pour une personne sauvée par les vaccins, vous êtes prêts à saccrifiés des dizaines de milliers d'individus...
Ca me rappelle tout-à-fait ceux qui préfèrent des innocents en prison ou exécutés, plutôt que l'idée qu'un "coupable" puisse être en liberté...


Il semblerait que j'ai touché tellement juste le sujet, que l'industrie pharmaceutique par mes propos se sentant en danger, elle ait envoyé à sa rescouce Bat Le Ouf...


BV72 ki/ Un jour on se libérera de l'oppression pharmaceutique et alliopathique !
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  Vals le Sam 22 Jan - 4:02

BouffonVert72 a écrit:Nous sommes un certain nombre, de plus en plus nombreux j'ai l'impression, à considérer les vaccins comme de véritables poisons...
Plus d'info : http://ameliorermasante.com/2009/07/14/vaccination-les-decouvertes-du-dr-andrew-moulden/


BV72 ki/ Jacquouille, le pire, c'est que j'étais sérieux... Laughing

Et on est en 2011.........effarant...
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum