Adlène Hicheur : terroriste malgré lui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Adlène Hicheur : terroriste malgré lui

Message  sylvestre le Ven 7 Jan - 12:08

http://islamophobie.net/art_read.php?ai=514

Adlène Hicheur : terroriste malgré lui

C’est une histoire incroyable, sortie tout droit d’un film de science fiction américain pourtant c’est en France que se déroule l’horreur que vit Adlene Hicheur, brillant physicien Français qui semble avoir pour une unique tare d’être musulman. Adlene est enfermé depuis maintenant 14 mois. Motif ? "Soupçons" d’activités terroristes mais pas encore jugé.

 

Cela fait 14 mois. 14 mois qu’Adlene Hicheur, jeune physicien originaire de Vienne dans l’Isère, est emprisonné à Fresnes. Soupçonné d’activités terroristes, mais toujours pas jugé. Une durée « trop longue » estiment plusieurs de ses anciens collègues, qui ont décidé de monter un comité de soutien.

« Pendant longtemps, Adlene n’avait pas souhaité que l’on mette en lumière cette affaire. Il pensait que cela pouvait nuire à ses demandes de remise en liberté. Mais comme elles sont systématiquement rejetées tous les 4 mois, il a accepté », explique son président, Jean-Pierre Lees, directeur adjoint du Lapp (Laboratoire appliqué de physique des particules) d’Annecy-le-Vieux...

Fort d’une centaine de membres -dont quelques noms comme l’essayiste suisse Jean Ziegler ou le Prix Nobel de physique 98, Jack Steinberger- ce comité commence à bouger. Il vient ainsi d’envoyer une lettre au président de la République. Et veut alerter l’opinion publique sur le sort particulier d’Hicheur. Après 96 heures de garde à vue consécutives à son interpellation, le 8 octobre 2009, les policiers de la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur) avaient en effet écroué le jeune chercheur pour “association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste”.

 

14 mois qu’il répond la même chose...

 

Sur le moment, les policiers avaient parlé de ses liens présumés avec l’Aqmi, l’organisation d’Al Qaïda pour le Maghreb. Puis, le 13 novembre 2009, avait filtré une autre information. Selon des sources policières, le jeune chercheur de l’EPFL (École polytechnique fédérale de Lausanne) aurait préparé un attentat contre le 27 e BCA à Annecy. Depuis, aucun élément nouveau n’est sorti. Logiquement, Christophe Teissier, le juge en charge de l’enquête, se refusant à         « tout commentaire » tant que l’instruction est en cours. Mais voilà justement ce qui offusque les membres du comité de soutien.

« Cela fait 14 mois qu’on l’interroge, 14 mois qu’il répond la même chose. Ses disques durs ont été épluchés. Que faire de plus ? », note Jean-Pierre Lees. « Dans ce dossier, la seule chose avérée et qu’il reconnaît, c’est avoir traîné sur des forums internet islamistes. Il est sensible à ce qui se passe en Afghanistan par exemple... », explique le directeur-adjoint du Lapp. « Depuis la garde à vue, on n’a pas avancé d’un iota », estime Dominique Beyreuther, son avocate.

Celle-ci dépose une demande de remise en liberté tous les mois. « La chambre d’instruction ne me répond même pas. Je suis obligée d’interpeller la cassation ». Et Jean-Pierre Lees de pointer du doigt un paradoxe. « Même si par hasard, il y avait des choses solides, je ne comprends pas pourquoi il n’est pas déjà en procès ». Serait-on dans l’un de ces abus régulièrement pointés par les organisations de défense des Droits de l’Homme permise par une législation anti-terroriste, il est vrai, très particulière en France ?

Ses défenseurs en sont de plus en plus persuadés. Ce qui est sûr, c’est qu’on est dans l’intention, pas dans les actes.  « Cela ne correspond pas au personnage », estime encore Jean-Pierre Lees. Et le temps file pour Adlene Hicheur qui souffre d’une double hernie discale alors que la prochaine possibilité de revoir la liberté sera le 7 janvier...

 

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adlène Hicheur : terroriste malgré lui

Message  sylvestre le Mar 10 Mai - 15:51

Site du comité de soutien : http://soutien.hicheur.pagesperso-orange.fr/

AUJOURD'HUI, 4 mai 2011, C'EST LE 572ieme JOUR DE DÉTENTION PROVISOIRE (Presque 19 mois!) POUR NOTRE COLLÈGUE ADLÈNE HICHEUR QUI  POUR AVOIR FRÉQUENTÉ DES SITES INTERNETS "DOUTEUX"  EST INCARCÉRÉ DEPUIS PLUS D'UNE ANNÉE À FRESNES SANS QU'AUCUN ÉLÉMENT CONCRET ET OBJECTIF NE VIENNE JUSTIFIER CETTE DÉTENTION ABUSIVE QUI NE RÉPOND À AUCUN DES CRITÈRES* ÉNONCÉS PAR LA CONVENTION EUROPÉENNE DES DROITS DE L'HOMME.  

LES  POLITIQUES SÉCURITAIRES ENTRÉES EN VIGUEUR DEPUIS 2001 ONT FAIT RECULER L'ÉTAT DE DROIT, ET AUJOURD'HUI PERSONNE N'EST À L'ABRI D'UNE ARRESTATION ET D'UNE DÉTENTION SANS PREUVES, SUR LA BASE DE SIMPLES SOUPÇONS. REJOIGNEZ LE COMITÉ DE SOUTIEN POUR DÉNONCER CE DÉNI DE JUSTICE QUI DÉSHONORE NOTRE PAYS .



avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adlène Hicheur : terroriste malgré lui

Message  sylvestre le Lun 30 Jan - 10:47

http://soutien.hicheur.pagesperso-orange.fr/

10 janvier 2012: Après la cloture de l'instruction mi octobre et le réquisitoire de l'accusation fin novembre, l'instruction a enfin rendu son réquisitoire et demande le maintien en détention d'adlène et le renvoi devant le tribunal correctionnel comme nous nous y attendions. Une date provisoire a été proposée pour le procès fin mars 2012, à confirmer en audience de fixation mi février. Lire les articles publiés en janvier 2012:  libération    le point - Médiapart (pdf)
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adlène Hicheur : terroriste malgré lui

Message  Aura le Mer 1 Fév - 1:35

Sur Arte a été diffusé le 6 septembre 2011 "L'obsession sécuritaire" , un film de Marita Neher et Niels Bokamp consacré aux dérives sécuritaires de la politique antiterroriste. Un chapitre de ce film traite du cas d'adlène Hicheur, toujours en detention "provisoire" depuis pres de deux ans. la video n etant plus visible sur le site d'ARTE, vous pouvez la visionner en cinq chapitres sur youtube.

Le cas d'Adlène est traité dans les videos 2 et 3.

Part 1: http://www.youtube.com/watch?v=SHxq42b-7J8

Part 2: http://www.youtube.com/watch?v=RKf3caMERiU

Part 3: http://www.youtube.com/watch?v=5kUqAyiEesY

Part 4: http://www.youtube.com/watch?v=pvo7KUSctTQ

Part 5: http://www.youtube.com/watch?v=5GCHbZLA0Js
avatar
Aura

Messages : 260
Date d'inscription : 28/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adlène Hicheur : terroriste malgré lui

Message  sylvestre le Sam 24 Mar - 15:36

http://blogs.mediapart.fr/blog/jplees74/240312/les-charognards

Les "charognards"

A chaque nouvelle affaire liée de près ou de loin au terrorisme c'est la même chose... Des journalistes bien intentionnés se précipitent pour obtenir l'analyse de spécialistes (auto proclamés?) en terrorisme. Et à chaque fois on voit refleurir les mêmes poncifs... qui sont ils, ces Guidère, ces Daguzan, ces je ne sais qui encore, pour répandre leur bonne parole régulièrement dans les journaux, quel est le sujet de recherche génial auquel ils ont contribué et qui leur vaudra un jour un prix nobel? Mystère...

Tant qu'ils parlent de leur travail et ne débitent pas des âneries, ok, tout va bien, je ne partage peut être pas leur analyse mais après tout Monsieur Sarkozy n'ayant pas encore déclaré l'état d'urgence pour faire passer des lois censurant aujourd'hui l'apologie du terrorisme mais demain Dieu sait quoi, nous sommes encore en démocratie et chacun a le droit de s'exprimer. Mais quand ces charognards se mettent à parler d'affaires judiciaires en cours dont is ne connaissent rien mais sur lesquelles ils expriment cependant un avis, stop, trop c'est trop, quand on est un vrai chercheur on s'abstient de pérorer sur des choses dont on ignore tout.

Dernier en date, le journal Libération qui sous la plume d'Alexandra Schwartzbrod interrogeait un de ces pseudospécialistes nommé Francois Heisbourg, "expert des questions de sécurité". "C'est qui pour un?", diraient mes amis Savoyards?

eh bien que lit on en réponse à la seconde question de la journaliste? La phrase suivante, qui ose tenter le parallèle entre la triste affaire de toulouse et celle qui concerne Adlène Hicheur (sans le citer nommément, ouf, mais tout le monde aura compris): De plus, deux présumés jihadistes solitaires pouvaient servir d’exemple : un chercheur du Cern qui avait travaillé en Afghanistan et voulait s’en prendre - avec son frère, similitude troublante - à la 27e brigade de chasseurs alpins à Chambéry, en 2009 ; et un type de Nancy, «révélé» par les Libyens du temps de Kadhafi, qui voulait s’en prendre au 13e régiment de parachutistes de Dieuze en Lorraine, en 2007.

De l'affaire de Nancy, je ne connais rien, mais je me suis laissé dire qu'on était la aussi dans un délire total. (Peut être Médiapart pourrait il s'y intéresser un de ces jours?) Mais de l affaire Hicheur... comment peut on oser écrire de telles bêtises sans aller vérifier ses sources? assez incompréhensible, d'autant que Libération avait publié un article plutot pas mal (à mon avis) sur l'affaire hicheur voici un mois

  1. Adlène Hicheur n'a jamais mis les pieds en Afghanistan: ou ce monsieur est il allé inventer des âneries pareilles?
  2. Le frère de M.Hicheur a été mis totalement hors de cause après un jour de garde à vue, de cela tout journaliste faisant un tant soit peu sérieusement son travail est au courant. On appréciera de plus l'insinuation assez odieuse - avec son frère, similitude troublante -
  3. Adlène Hicheur voulait s'en prendre à la 27e brigade de chasseurs alpins à Chambéry,. Pauvre ignorant (je suis gentil), a-t-on envie de lui répondre, as tu lu le dossier pour être aussi bien informé? Si tu es un aussi grand spécialiste, tu saurais déjà que le 27ieme BCA est à Annecy, pas à Chambéry.

Bref, à lire cet article on se sent profondément révolté que des personnes puissent faire aussi mal leur travail et parler pour ne rien dire au nom du sensationnel de caniveau. D'autant que ce journal est coutumier du fait: en 2010 déjà, il avait déjà cité en exemple M.Hicheur dans un article intitulé "Terrorisme: le temps des loups solitaires" . Ce dernier, qui n'est ni un loup solitaire ni un Djihadiste assoiffé de sang, avait envoyé un droit de réponse passé totalement aux oubliettes par Libération.

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adlène Hicheur : terroriste malgré lui

Message  sylvestre le Mer 28 Mar - 11:54

http://www.lematin.ch/monde/frere-terroriste/story/18288108

«Mon frère n'est pas un terroriste»

Procès

Le physicien du CERN, arrêté en 2009, pour avoir échangé des e-mails avec un islamiste est jugé jeudi.

Par Laurent Grabet. Mis à jour le 25.03.2012
En octobre 2009, la police, lourdement armée, procédait à l’interpellation d’Adlène H. au domicile de ses parents à Vienne, dans l’Isère.

En octobre 2009, la police, lourdement armée, procédait à l’interpellation d’Adlène H. au domicile de ses parents à Vienne, dans l’Isère.
Image: MAXPPP

Mohamed Merah s’invite au procès

Réaction
L’ombre du tueur de Toulouse planera sur le procès d’Adlène H. Pour son frère Halim H., Mohamed Merah – tué par le RAID la semaine passée après avoir assassiné sept innocents – n’a rien à voir avec Adlène. Le trentenaire voit plutôt dans cette affaire une «preuve des dérives de l’antiterrorisme». «Pourquoi un vrai extrémiste comme Merah était libre et peu surveillé alors qu’un innocent comme Adlène est derrière les barreaux?» interroge-t-il. Me Baudoin, l’avocat du Franco-Algérien aurait pu demander le report du procès. A sa demande, après une visite en prison jeudi, il ne l’a pas fait. «Le climat émotionnel actuel pousse à la répression. Ce n’est évidemment pas idéal, mais mon client a envie que le tribunal se prononce enfin. Il y voit même l’occasion de montrer qu’il n’a rien à voir avec un Mohamed Merah.»


var badword = 1; var badwordserch = 1; «Si les milliers d’internautes tenant des propos limites étaient embastillés, les prisons françaises n’y suffiraient pas!» assène Me Patrick Baudoin. En 2009, son client Adlène H. a échangé une trentaine d’e-mails avec une personne «apparaissant comme être un membre d’Al-Qaida au Maghreb islamique» d’après l’ordonnance de renvoi. Depuis 28 mois, le physicien de 34 ans est en préventive à Fresnes pour les opinions pro-islamiques qu’il échangeait sur le Net. Il sera jugé jeudi et vendredi par le Tribunal correctionnel de Paris.

Jusqu’à 10 ans de prison

L’arrestation de ce Franco-Algérien avait fait du bruit en Suisse puisqu’il travaillait à l’EPFL et au CERN. Ce point avait contribué à convaincre les services antiterroristes qu’ils avaient ferré un gros poisson. «Adlène H. était une prise idéale avec laquelle ils se sont livrés à un marketing sécuritaire bon marché», affirme son avocat. A l’époque, le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux, avait déclaré qu’un attentat avait sans doute été évité.

Une grosse année après pourtant, la Confédération qui avait lancé sa propre enquête, jetait l’éponge faute d’éléments probants. Adlène H. encourt 10 ans de prison pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Il sera seul à comparaître. «Et aucun élément n’accrédite la mise en œuvre concrète de propos très théoriques», assène son avocat, confirmant ainsi les extraits des e-mails sortis dans la presse.

Me Baudoin plaidera l’acquittement «avec conviction mais sans illusions excessives». Notamment parce que le procès se déroule en pleine campagne présidentielle et juste après l’affaire Merah. Et aussi car, par le passé, les juges antiterroristes ont montré qu’ils ne s’écartaient guère de la version présentée par les enquêteurs, eux-mêmes sujets aux pressions politiques. En 1994, 70 innocents avaient été emprisonnés des mois sur la base de soupçons avant d’être libérés. Souvent brisés, comme l’est déjà un peu Adlène H.

«Il se déplace avec une canne à cause d’une hernie mal soignée, confirme son frère Halim, et il a fallu le secouer pour qu’il prenne sa défense au sérieux.» Le physicien était convaincu que la justice le condamnerait à une peine couvrant sa détention provisoire. Cela semble probable. Son avocat, qui mise beaucoup sur la couverture médiatique pour l’éviter, lui a dit qu’il risquait plus. Du coup, Adlène H. s’est mis à potasser son dossier. Soit 10 000 pages auxquelles il a pu accéder il y a trois semaines.

Un homme à bout

Dans un texte publié dernièrement sur le site de son comité de soutien, l’accusé que l’on sent à bout dénonce «l’exposition hystérique» de sa personne et son «incarcération injuste basée sur un dossier traficoté de toutes parts». Une trentaine d’amis de son quartier, organisés en collectif, viendront le soutenir à l’audience. «La preuve qu’Adlène n’est pas le loup solitaire présenté par certains, conclut son frère Halim, mais un être social, normal, qui doit être jugé sur des faits et pas sur des opinions.» De son côté, le sociologue genevois Jean Ziegler qui est membre du comité de soutien d’Adlène H. est pessimiste: «Cette affaire est hautement politique et ce ne serait pas la première fois que l’antiterrorisme français dérape.» (Le Matin)

Créé: 25.03.2012, 22h42

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adlène Hicheur : terroriste malgré lui

Message  sylvestre le Ven 4 Mai - 16:43

Scandaleux.

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120504.OBS4681/adlene-hicheur-condamne-a-4-ans-ferme-pour-terrorisme.html

Adlène Hicheur condamné à 4 ans ferme pour terrorisme

Créé le 04-05-2012 à 14h58 - Mis à jour à 16h01 Réagir

Le physicien, détaché au Cern de Genève, avait échangé des mails avec un responsable présumé d'Aqmi.


Croquis d'audience du procès d'Adlène Hicheur, à Paris. (BENOIT PEYRUCQ / AFP)

Croquis d'audience du procès d'Adlène Hicheur, à Paris. (BENOIT PEYRUCQ / AFP)

Adlène Hicheur, un physicien franco-algérien détaché au Cern de Genève, a été condamné vendredi 4 mai à Paris à quatre ans de prison ferme pour avoir échangé des mails équivoques, dont certains évoquant de possibles attentats, avec un responsable présumé d'Aqmi.

Le docteur en physique des particules, âgé de 35 ans, a été condamné à cinq ans de prison, dont un avec sursis par le tribunal correctionnel pour avoir participé en 2008 et 2009 à une "association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme".

Il a déjà accompli deux ans et demi de détention provisoire depuis son arrestation. En raison du jeu des remises de peines, "il devrait sortir assez prochainement", a annoncé son avocat, Me Patrick Baudouin.

Le 8 octobre 2009, Adlène Hicheur avait été interpellé à Vienne (Isère) chez ses parents et écroué. Le coeur de l'accusation repose sur 35 messages électroniques échangés entre le chercheur et un certain Mustapha Debchi, responsable supposé d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). La défense conteste avec vigueur l'identité de ce mystérieux interlocuteur sur lequel se base l'essentiel des charges.

En mars 2009, Adlène Hicheur avait écrit à Mustapha Debchi être prêt à proposer des objectifs "en Europe et notamment en France". Dix jours plus tard, il avait été plus loin et avait évoqué "un pur objectif militaire", la base aérienne de Cran-Gévrier (Haute-Savoie), qui forme des soldats pour partir en Afghanistan.

A l'audience du 30 mars, le prévenu avait minimisé ce message. "Il n'y a jamais eu de dévolu sur quoi que ce soit", s'était-il emporté. La base de Cran-Gévrier, "c'est apparu une fois et ce n'est plus jamais apparu".

Il avait mis ces mails "tangents" sur le compte de son "état de santé physique et psychologique" de l'époque, où il était en arrêt-maladie pour une hernie discale.

Des "faits graves"

Le tribunal n'a pas été de cet avis. Dans son jugement, la 14e chambre a estimé qu'il avait servi "de relais et de soutien logistiques et médiatiques à diverses structures terroristes de la nébuleuse islamiste radicale, en participant à des discussions via des flux internet avec un membre d'Aqmi parti dans le maquis algérien (...) en lui donnant son accord quant à la création d'une cellule opérationnelle en Europe et en définissant les cibles futures de celle-ci, et enfin en mettant en oeuvre des projets pour soutenir financièrement Aqmi".

Pour le tribunal, il s'agit de "faits graves". Toutefois, il a accordé à Adlène Hicheur un an de sursis en prenant en compte la personnalité du prévenu qui, au cours des débats, "a employé plusieurs fois le terme d''humiliation' et l'on sent, à travers les messages de cet homme intelligent et fier, la douleur d'appartenir à un peuple qui a effectivement été colonisé pendant deux siècles par des représentants de son pays d'accueil et d'adoption ainsi que la difficulté à surmonter cette antinomie".

"Un scandale judiciaire"

De même, le tribunal dit ne pouvoir "ignorer qu'Adlène Hicheur est né à Séfif, ville de triste mémoire, ce qui n'a pu que renforcer son sentiment d'injustice, d'humiliation devant le sort réservé à ses pères". "C'est un Guantanamo français", a dénoncé à l'issue du délibéré le frère du prévenu, Halim Hicheur. Tout en reconnaissant les "propos parfois inquiétants et certes critiquables" de son client, Me Baudouin a dénoncé pour sa part "un scandale judiciaire", car Adlène Hicheur a été condamné "au vu de simples mots échangés sur le net".

"C'est l'aboutissement logique du rouleau compresseur de la justice antiterroriste", a-t-il conclu, considérant que cette décision "contre-productive" était "un coup de main donné par la justice" aux "véritables terroristes" qui font "leur pain blanc des failles de la démocratie". Il ignorait si son client ferait appel.



avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adlène Hicheur : terroriste malgré lui

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum