Quand face aux grèves, les réformistes découvrent la révolution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand face aux grèves, les réformistes découvrent la révolution

Message  Roseau le Mar 14 Déc - 3:42

J'ai découvert il y a peu ce texte extraordinaire, où la SFIO (ancêtre du P"S"),
suite à la démonstration de force de la grève générale de 36,
propose un parti unique au PC.

Contenu détonnant, en partie d'actualité, qui indique le degré de trahison,
(de crétinisme parlementaire disent les âmes compatissantes)
qui a atteint depuis les professionnels du caviar PC-PG-PS.

Aucun n'arrive à la moitié de la cheville de Blum...
Il faut connaitre l'histoire de notre classe, comparer et ainsi mesurer le vide sidéral
des politiciens de la gauche de cambouis utilisés pour l'alternance et la continuité du capitalisme,
la prétention de précieuse ridicule de la "révolution par les urnes".

http://www.marxists.org/francais/inter_soc/sfio/sfio_19360709.htm

Extrait en apéro:
Le Parti unique du prolétariat vise à combattre et à détruire le système capitaliste. Il ne saurait admettre une politique de collaboration avec les partis bourgeois. Il ne saurait rechercher la participation au gouvernement dans la société bourgeoise. Il repousse toute tentative faite pour masquer les antagonismes de classe toujours croissants à l’effet de faciliter un rapprochement avec les partis bourgeois. Même lorsqu’il utilise au profit des travailleurs les conflits secondaires des possédants ou qu’il se trouve combiner son action avec celle d’un parti politique pour la défense des droits et des intérêts du prolétaire, il reste toujours un parti d’opposition fondamentale et irréductible à l’ensemble de la classe bourgeoise et à l’Etat qui en est l’instrument.

Il repousse les moyens de nature à maintenir la classe dominante et qui assurent ainsi la domination de la bourgeoisie ; par voie de conséquence, il refuse au gouvernement bourgeois les crédits militaires, les crédits de conquête coloniale, les fonds secrets et l’ensemble du budget.

Voilà ce que Blum et autres sociaux démocrates avaient signé.
Malgré soixante dix ans de plus de confirmation du caractère de classe de l'Etat,
PC, PS, et Verdâtes mis au service de l'Etat,
ont tout voté pendant des années, pour la bourgeoisie et contre leur peuple,
pour l'impérialisme et contre les peuples du monde entier, jusqu'à faire le lit du FN!
Et certains veulent remettre le couvert (et rose) entre caviar et macarons Fauchon.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand face aux grèves, les réformistes découvrent la révolution

Message  sylvestre le Mar 14 Déc - 15:43

Roseau a écrit:
Voilà ce que Blum et autres sociaux démocrates avaient signé.

Signé, mais alors qu'ils faisaient exactement le contraire ! Au gouvernement dans un état bourgeois, en coalition avec un parti bourgeois study
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum