SNCF

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Communiqué SUD Rail

Message  Roseau le Jeu 19 Juin - 18:13


http://www.sudrail.fr/index.php?page=actualite&id_article=1401&date=2014-06

Un amendement qui confirme l’éclatement en 3 EPIC n’arrêtera pas la grève !

Les médias, le gouvernement, la Gauche, la Droite, et même un responsable syndical national mettent en avant ce matin un amendement voté hier à l’Assemblée Nationale pour justifier une possible fin de la grève que mènent les cheminot-es.

La fédération SUD-Rail réaffirme que les seul-es qui ont à décider de la suite de la grève, ce sont les grévistes ! Les Assemblées Générales représentatives des grévistes ont cette légitimité.

Ce n’est pas sur les bancs, quasi-déserts, de l’Assemblée que le conflit social se règlera. Il faut que le gouvernement d’une part, la direction SNCF d’autre part négocient avec les fédérations syndicales CGT et SUD-Rail, sur les revendications des grévistes.Concernant l’amendement en question, la fédération SUD-Rail constate qu’il confirme l’existence de trois EPIC là où les grévistes disent avec raison qu’il n’en faut qu’un ! Cet amendement s’inscrit dans la logique du projet de loi sans le remettre en cause fondamentalement : il signifie que 90% des 150 000 cheminot-es seront « mis à disposition » d’une entreprise (SNCF Réseau ou SNCF Mobilités) qui ne sera pas leur employeur.

Nous sommes loin de la revendication des grévistes : Réintégration de l’ensemble du système ferroviaire dans une seule entreprise publique. Par ailleurs, la fédération SUD-Rail constate que, sans surprise, les amendements apportés au texte ne répondent en rien aux trois autres revendications portées par les fédérations CGT et SUD-Rail et par les milliers de cheminots et cheminotes en grève :
•Arrêt de l’éclatement de l’entreprise SNCF qui détruit le service public et brise des vies.
•Annulation de la dette imposée depuis des années aux entreprises publiques ferroviaires.
•Maintien du RH 0077 et du Statut, qu’il faut améliorer et étendre à tous les salarié-es du secteur ferroviaire.

La fédération SUD-Rail appelle à maintenir l’unité syndicale et à poursuivre le mouvement de grève. Pas d’instrumentalisation des grévistes par des arrangements politiciens !
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  Gaston Lefranc le Jeu 19 Juin - 19:28

La manifestation était nettement plus nombreuse que mardi ; mardi, nous étions 1500 environ (quasiment que des cheminots), aujourd'hui, c'était plusieurs milliers, sans doute autour de 3000-4000, avec beaucoup de non cheminots, intermittents, postiers, etc.

La manif a été emmenée par la CGT jusqu'à Invalides. Prises de paroles de bureaucrates CGT, puis dispersion. Ensuite, pendant de très longues minutes, rien ne se passait, et les gens partaient au fur et à mesure. Finalement, certains ont relancé la manifestation, et nous avons erré dans les rues, sans savoir où nous allions ; finalement on s'est retrouvé à la tour Eiffel... et à 14h, les gens qui restaient se sont assis au milieu des touristes.

Alors qu'il y avait beaucoup plus de monde que mardi, c'est assez désolant que rien n'ait été prévu pour "utiliser" cette masse de manifestants pour faire quelque chose d'utile. Du coup, des gens ont décidé d'aller n'importe où et les gens ont suivi, et cela s'est évidemment terminé en eau de boudin. Mardi, les camarades NPA avaient su impulser l'action à Montparnasse. Là, il n'y a rien eu. Si nous avions "utilisé" les milliers de manifestants pour aller occuper une ou plusieurs gares et bloquer la circulation, cela aurait eu un gros impact, et aurait pu redonner du peps aux grévistes. Mais cela ne s'est pas passé ainsi.

Les nouvelles ne sont pas bonnes : le taux de gréviste décline encore, et désormais, des AG votent la reprise. Le taux de gréviste va encore lourdement chuter demain. Déjà aujourd'hui, les trains circulent à 70% en moyenne, donc les perturbations sont à peine visible.

En tant que NPA, nous devrions exprimer ce que nous pensons des politiques des directions syndicales et des réformistes. Nous devons dire ce que nous pensons, sans craindre les foudres des réformistes. Exposer les faits de sabotage, de façon minutieuse, que cela plaise ou non. Les grévistes ont besoin d'explications, et nous devons expliquer qu'il faut construire un parti révolutionnaire capable de déjouer les stratégies de sabotage. En face des buros, il n'y a rien ou pas grand chose, et tout l'enjeu est d'être capable de construire un tel parti.

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  Copas le Jeu 19 Juin - 20:40

Pour cela il faut un parti dans les entreprises et le monde du travail avec une ligne de reconstruction des organisations du mvt ouvrier.

Les intermittents, la santé, les postiers poussent depuis des mois dans ce sens. Ils sont dans le torrent qui s'exprime notamment en Espagne d'une reconstruction dans le cadre des batailles sociales.
Dans ce cadre on ne peut être seulement dans le sens d'une orientation de débordement de directions faibles, diviseuses et nomenklaturistes à cœur.

On a rien sans rien.
L'heure est à construire des cadres d'organisation supérieurs et unifiant les équipes syndicales (ou pas).
C'est le cadre de ce qui est en train d'essayer de se construire dans la Santé, un secteur qui fait dans les 2 à 3 millions de salariés quand on compte l'ensemble du secteur, de la sécu, social, des hôpitaux, EHPAD, centres sociaux, compagnies d'ambulances, labos et des usines qui travaillent dans le médicament, dans les appareillages, etc... Un secteur central de la classe ouvrière.

Dans ce secteur ce qui est en train d'émerger et qui est très fragile encore c'est une convergence des hôpitaux en lutte contre l’austérité qui est le nom de la coordination qui s'est tenue le 18 Juin à Caen avec des équipes syndicales et non syndicales d'une cinquantaine d’hôpitaux et CHU en lutte.
Cette assemblée de plus de 50 hôpitaux entourée de 600 (suivant la police) à 1300 travailleurs, tenue dans un endroit excentré (très loin pour les travailleurs du sud), avec des manœuvres dilatoires de factions bureaucratiques (comme appeler dans certaines régions à des mobilisations canada dry en contre feur)  et dans le contexte de grève des cheminots, est donc indéniablement un succès.
C'est un pas en avant lié par ailleurs au soutien de la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternité de proximité, montrant qu'un réseau de soutien peut se constituer rapidement.
Tous les efforts doivent être entrepris maintenant pour créer des assemblées régionales, muscler la représentation nationale afin de passer à plusieurs centaines d'établissements, et préparer le baptême du feu de cette structure : appeler à un mvt social toute seule comme une grande.

La lutte des intermittents montre également une avancée incontestable de l'auto-organisation, et des progressions réelles mêmes si encore petites vers les autres précaires.
Les postiers voient des batailles opiniâtres dans de petites structures (comme quoi c'est aussi possible dans de petites unités) et des tentatives d'extension qui ne doivent pas cesser. Les constructions et reconstructions sont âpres et longues pour l'instant et ne correspondent pas aux imaginaires d'une autre époque.
La bataille des cheminots n'a pas permis que se construise pour l'instant des formes unitaires d'organisation.

Il faut un parti pour le pouvoir des travailleurs, un parti qui cesse de s'obnubiler dans des orientations politiciennes avec des partis n'existant pas réellement de façon perceptible dans la classe ouvrière, comme si c'était le centre du monde alors que par ailleurs de nombreuses luttes de résistance sociale existent depuis plus d'1 an, un parti qui cesse d'estimer qu'il suffit de remplacer la tête du mvt ouvrier pour réussir alors que tout est à reconstruire et que cela est possible.

Bref cesser de choisir de rester dans une mare à se disputer avec des têtards, alors que les océans et leurs immensités sont devant nous.
La question de la manif complexe qui a eu lieu en soutien des cheminots se situait bien dans le climat qui règne actuellement d'un contrôle très relatif des bureaucraties. Elles ont un pouvoir de nuisance mais de moins en moins un pouvoir de contrôle.

Mais pour déborder cela d'une façon solide il faut autre chose que de bonnes baskets, il faut une alternative organisationnelle de masse capable de prendre des décisions.

L'heure est à l'audace .
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  Prado le Jeu 19 Juin - 21:07

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2014/06/19/120-patrons-ivres-sement-le-trouble-dans-le-TGV-1954104

120 patrons ivres sèment le trouble dans le TGV

19/06/2014 16:03

Le TGV Bordeaux-Lille a été stoppé pendant plus d'une heure, vers 15 h, en gare de Saint-Pierre. Une centaine de patrons ivres semaient le trouble dans les wagons. La police est intervenue.

En gare de Saint-Pierre, vers 15 h, les voyageurs ont pu assister à un curieux spectacle. Une vingtaine de policiers, portant des casques et la tenue d'intervention, ont été déployés aux abords du TGV Bordeaux-Lille. Le motif ? Des incidents perpétrés dans le TGV par 120 personnes manifestement ivres... Des patrons en séminaire ! La police est intervenue pour calmer les esprits et le train est reparti seulement au bout d'une heure...

Ils avaient embarqué à Bordeaux, avec des bouteilles !

Dans la soirée, on apprenait que ces voyageurs étaient des membres de la Confédération des jeunes dirigeants qui se rendraient en congrès à Lille... Ils avaient embarqué à Bordeaux, avec des bouteilles. A Saint-Pierre, les forces de l'ordre ont négocié avec eux de les vider sur le quai.

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  verié2 le Ven 20 Juin - 8:22

Gaston Lefranc
Si nous avions "utilisé" les milliers de manifestants pour aller occuper une ou plusieurs gares et bloquer la circulation, cela aurait eu un gros impact
D'une part, ces actions doivent être décidées par les cheminots eux-mêmes, en AG. D'autre part, les actions spectaculaires et minoritaires ne sont pas nécessairement aussi positives que tu sembles le penser dans un contexte (que tu constates) d'essoufflement de la grève. Sans compter les risques de répression si ceux qui bloquent les voies sont isolés.

Le problème de cette grève est d'une part que les directions syndicales ne lui ont pas donné d'autres perspectives que de se mettre à la remorque d'un débat parlementaire, d'autre part qu'aucun comité de grève, aucune coordination, même limitée à un secteur, n'ont été mis en place. Aucun appel non plus aux travailleurs des autres corporations qui, pour beaucoup, ne comprennent pas cette réforme, alors qu'ils comprennent l'aggravation des conditions de travail, les baisses d'effectifs etc qu'ils subissent eux-mêmes.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  Invité le Ven 20 Juin - 9:17

Neuvième jour de grève : 10 000 personnes à la manif interpro

Publié le 14 juin 2014 | Maj le 19 juin
https://paris-luttes.info/neuvieme-jour-de-greve-manif

verié2 a écrit:D'une part, ces actions doivent être décidées par les cheminots eux-mêmes

Exacte, a eux d'organisé leurs mouvement mais...

Ils y a des point de convergence avec d'autre secteur du service publique..

Une gréve général plutôt qu'une gréve "d’intérêt général"..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  Gaston Lefranc le Ven 20 Juin - 10:07

Occuper une ou des gares, à l'issue d'une manif beaucoup plus imposante que mardi, cela aurait eu du sens. Mardi, cela s'est bien passé, et cela aurait été une action encore moins minorisante jeudi. La détermination de l'avant-garde cheminote était grande, et il est dommage que l'initiative ait été laissée à des petits groupes qui nous ont emmené n'importe où ; il semblerait qu'ils voulaient nous conduire au Medef, mais cela n'avait pas grand sens, alors que la masse des manifestants étaient des cheminots.

Par ailleurs, les chiffres de "Infos luttes" sont gonflés outrageusement. Il n'y avait pas 10 000 manifestants, et encore moins 1000 personnes à la Tour Eiffel.....


Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  Invité le Ven 20 Juin - 12:50

Gaston Lefranc a écrit:Occuper une ou des gares, à l'issue d'une manif beaucoup plus imposante que mardi, cela aurait eu du sens. Mardi, cela s'est bien passé, et cela aurait été une action encore moins minorisante jeudi. La détermination de l'avant-garde cheminote était grande, et il est dommage que l'initiative ait été laissée à des petits groupes qui nous ont emmené n'importe où ; il semblerait qu'ils voulaient nous conduire au Medef, mais cela n'avait pas grand sens, alors que la masse des manifestants étaient des cheminots.

Par ailleurs, les chiffres de "Infos luttes" sont gonflés outrageusement. Il n'y avait pas 10 000 manifestants, et encore moins 1000 personnes à la Tour Eiffel.....


Tu pense pas que convaincre  les gens avec des argument, c'est mieux que de se mette les gens a dos en les bloquant, en comptant sur des hypothétique "élites" ?
De plus tu dit.
GF a écrit:Par ailleurs, les chiffres de "Infos luttes" sont gonflés outrageusement. Il n'y avait pas 10 000 manifestants, et encore moins 1000 personnes à la Tour Eiffel.....
C'était pas vraiment l'occasion de bloqué je pense?


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  verié2 le Ven 20 Juin - 13:00

En ce qui concerne les chiffres de la manif, je dirais entre 3000 et 5000 grand max, mais c'était en effet très combatif, avec beaucoup de jeunes. Mais ce n'est pas en fin de manif, dans un contexte d'essoufflement, qu'on donne des perspectives à un mouvement en entraînant quelques centaines voire quelques dizaines de gars dans des actions spectaculaires.

La tentative lancée à Saint Lazare de mettre sur pied un "AG des AG" était plus intéressante, mais bien trop tardive.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  Gaston Lefranc le Ven 20 Juin - 13:38

Mardi, c'était très bien d'avoir fait cette action à Montparnasse. Quand on est en grève, c'est pour que celle-ci ait une efficacité. Ce n'est pas pour manifester 1h et rentrer chez soi, sinon on fait grève pour la forme sans aucune perspective de victoire. Jeudi, c'était déjà en grande partie pliée, mais à partir du moment où la grève était toujours là, l'enjeu était qu'elle soit la plus visible possible. Au bout de 10 jours de grève, le but principal c'est pas de "convaincre les gens", mais rendre la grève la plus gênante possible et de l'étendre. Les buros de la CGT ont soudainement voulu orienter les grévistes vers des tracts à destination des usagers, au bout de 10 jours de grève. Une énième façon de saboter et d'empêcher que les grévistes se prennent en main et osent rendre la grève pleinement effective.

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  verié2 le Ven 20 Juin - 14:11

Les buros de la CGT ont soudainement voulu orienter les grévistes vers des tracts à destination des usagers, au bout de 10 jours de grève.
Je ne crois pas que ce soit un élément essentiel - d'ailleurs le NPA a souvent été dans ce sens. A Gare de Lyon des étudiants NPA se sont ramenés avec un tract (non signé) expliquant la réforme en long et en large et ont essayé de convaincre des cheminots de le diffuser avec eux...

La tactique de la CGT a consisté à laisser pourrir sans donner de perspective, après avoir mis le mouvement au service du "combat de nos parlementaires vraiment de gauche". Il a d'abord été question de refuser la réforme, puis d'une autre réforme et enfin de quelques amendements à la réforme - amendements incompréhensibles. Surtout pas prendre en charge les revendications des cheminots en matière de conditions de travail, effectifs, salaires, ce qui aurait été mieux compris par les autres travailleurs. Enfin, s'adresser aux "usagers" et non aux travailleurs, ce qui est très différent. Sud a suivi et s'aligne dans divers endroits, par exemple à Gare de Lyon. Sauf dans de très rares endroits, comme Saint Lazare (et faudrait voir de près), l'extrême-gauche n'a joué aucun rôle, en particulier LO qui certainement l'orga la plus implantée chez les cheminots.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  Roseau le Ven 20 Juin - 14:46

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  Roseau le Ven 20 Juin - 15:15

SNCF: les magouilles entre le gouvernement et les bureaucrates

Lire ici : http://tendanceclaire.npa.free.fr/contenu/autre/canard1.pdf

Et ici : http://tendanceclaire.npa.free.fr/contenu/autre/canard2.pdf

Voir aussi ce billet sur le blog du NPA Hérault :

http://npaherault.blogspot.fr/2014/06/coup-de-gueule-mobilisation-la-sncf-et.html
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Appel AG de AG

Message  Roseau le Ven 20 Juin - 15:19

Appel du 19 juin
Nous, cheminots en grève réunis ce jeudi 19 juin à Saint Lazare dans une AG des AG de la région parisienne appelons à continuer et amplifier notre mouvement de grève.
Les amendements votés par l’Assemblée nationale, avec le soutien du gouvernement, ne modifient en rien ce projet de réforme ferroviaire. Cette loi n’est ni amendable, ni négociable. Elle sépare la SNCF en trois et abroge la réglementation du travail de 98% du secteur ferroviaire. Nous continuons d’exiger son retrait pur et simple. Même si elle est votée, nous pouvons la faire abroger.
Les cheminots ont toutes les raisons de continuer sur la base du rapport de forces déjà établi : continuons la grève ! Utilisons l’arme de la grève. Nous pouvons obtenir le retrait de cette réforme, l’arrêt des suppressions de postes, l’embauche des précaires, CDD, cheminots du privé, sous-traitants, avec le même statut et la même réglementation du travail améliorée.
Notre appel s’adresse en même temps aux autres secteurs qui sont confrontés aux mêmes attaques que nous : intermittents, postiers, hospitaliers, salariés du public et du privé. Nous appelons à une journée nationale de mobilisation mardi 24 juin, et pour la région parisienne à une manifestation à 14h, de la Gare St Lazare jusqu’à l’Assemblée Nationale. Nous appelons aussi à prendre des initiatives semblables dans le reste du pays.
Dès ce samedi, nous appelons l’ensemble des cheminots en lutte et l’ensemble des secteurs mobilisés de la région parisienne (intermittents, postiers, hospitaliers,…) à se réunir pour un pic-nic festif à La Villette (devant la Grande Halle) à partir de 19h.
Nous appelons les AG de toutes les gares, de région parisienne et de tout le pays, à envoyer des délégations les plus nombreuses possibles à la prochaine AG des AG le mardi 24 juin à 17h à Paris St Lazare.
Des grévistes des Assemblées Générales suivantes :
Paris Montparnasse
Paris Austerlitz
Paris Saint-Lazare
Paris Nord
Paris Est
Paris Sud Est / Gare de Lyon
Juvisy
Melun
Gretz
Versailles
Trappes
Armainvilliers
Longueville
Rueil
Achères
Triage de Villeneuve
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  Invité le Sam 21 Juin - 8:08

Gaston Lefranc a écrit:Mardi, c'était très bien d'avoir fait cette action à Montparnasse. Quand on est en grève, c'est pour que celle-ci ait une efficacité. Ce n'est pas pour manifester 1h et rentrer chez soi, sinon on fait grève pour la forme sans aucune perspective de victoire. Jeudi, c'était déjà en grande partie pliée, mais à partir du moment où la grève était toujours là, l'enjeu était qu'elle soit la plus visible possible. Au bout de 10 jours de grève, le but principal c'est pas de "convaincre les gens", mais rendre la grève la plus gênante possible et de l'étendre. Les buros de la CGT ont soudainement voulu orienter les grévistes vers des tracts à destination des usagers, au bout de 10 jours de grève. Une énième façon de saboter et d'empêcher que les grévistes se prennent en main et osent rendre la grève pleinement effective.

Les action n'explique pas les raison d'une grève, si il y a pas un raisonnement construit qui accompagne une grève, ta réponse vide ou on a l'impression qu'il faux faire gréve parce que!

Les buros de la CGT ont soudainement voulu orienter les grévistes vers des tracts à destination des usagers, au bout de 10 jours de grève.

Dommage qu'ils ne l'ont pas fait 10 jours avant...



Je viens de suivre les lien de roseau du coups, ça explique la communication défaillante de la CGT..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  Roseau le Sam 21 Juin - 18:34

Jesuisfred a écrit:
Merci Fred de mettre en évidence cet article.
C'est à encadrer, car c'est un exemple, parmi tant,
du rôle des différents éléments de l'appareil d'Etat bourgeois.

L'objectif est clair: une contre-réforme de plus vers la privatisation et la barbarie.
Les rôles aussi: arrangement entre gouvernement et buros
sur le débat parlementaire: il doit ajouter vernis de gauche et amendements pour laisser
aux politiciens FdG le mérite d' avoir lutté pour des "amendements".

Mais les travailleurs ont toujours un jour raison de ces rouages de l'Etat bourgeois
que sont ministres, buros syndicaux ou politiciens.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  Invité le Sam 21 Juin - 18:55

Roseau a écrit:
Jesuisfred a écrit:
Merci Fred de mettre en évidence cet article.
C'est à encadrer, car c'est un exemple, parmi tant,
du rôle des différents éléments de  l'appareil d'Etat bourgeois.

L'objectif est clair: une contre-réforme de plus vers la privatisation et la barbarie.
Les rôles aussi: arrangement entre gouvernement et buros
sur le débat parlementaire: il doit ajouter vernis de gauche et amendements pour laisser
aux politiciens FdG le mérite d' avoir lutté pour des "amendements".

Mais les travailleurs ont toujours un jour raison de ces rouages de l'Etat bourgeois
que sont ministres, buros syndicaux ou politiciens.

De rien, c'est moi qui te remercie pour cette info. Il y avait des truc que je comprenez pas, comme le manque de communication des syndicat, et le trac four tout du PG passer pas..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  Invité le Lun 23 Juin - 7:35

11e jour de grève : la base contre les directions syndicales

Publié le 21 juin 2014 |
Paris |  grèves | SNCF
Suivi jour par jour du mouvement contre la réforme de la SNCF. Largement axé sur l’Île-de-France, nous essayons aussi de relayer quelques infos venues d’ailleurs.

La base contre les directions syndicales
Les déclarations du secrétaire générale de la CGT, l’acharnement des médias et le manque d’informations ont fait vaciller le mouvement de grève. Dans de nombreuses régions, la reprise du travail a été votée.
Pourtant, au-delà de la suspension de la grève, c’est les directions syndicales qui ont perdu, la CGT en tête. Partout, les grévistes semblent décider à continuer, à ne pas se contenter de quelques amendements de complaisance accordés au Front de gauche.
Lire le suite...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les buros auront saboté la grève jusqu’au bout !

Message  Roseau le Mar 24 Juin - 12:09

Depuis la fin de semaine dernière, l'AG des AG de Saint Lazare (coordination des AG qui s'était réunie jeudi dernier) appelait à un départ de manif à 14h mardi 24 juin à la gare de Saint Lazare. Lire l'appel ici :

http://tendanceclaire.npa.free.fr/contenu/autre/Cheminots%20Appel%20du%2019%20juin.pdf

Les bureaucraties syndicales de la CGT et de SUD ont cherché aujourd'hui à casser cet appel, fruit d'une auto-organisation qui leur échappait. SUD Rail appelle à un rassemblement à Invalides mardi 24 juin à 10h30 à Invalides (cf. http://www.sudrail.fr/IMG/pdf/2014_-_06_-_21_-_La_greve_12.pdf), et la CGT Austerlitz appelle à un autre rassemblement à 14h à Invalides.

Les bureaucraties montrent ainsi qu'elles sont prêtes à tous les sabotages pour dégoûter et décourager les cheminots. Elles ont refusé de se battre pour le retrait de la réforme, n'ont jamais construit la grève, et maintenant elles sabotent le rassemblement de demain. Tout cela prouve qu'il est nécessaire de s'organiser face à elles pour faire gagner les grèves.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  chejuanito le Mar 24 Juin - 22:48



avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  Roseau le Mer 25 Juin - 9:59

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  verié2 le Jeu 26 Juin - 11:18

Edito L'étincelle PSE diffusé aujourd'hui 25 juin
Nous avons montré la voie !


Avec 10 jours de grève, et davantage pour certains secteurs qui ont continué plus longtemps, comme de nombreux dépôts et gares de la région parisienne, nous avons montré notre détermination à combattre la réforme imposée par le gouvernement et, d’une façon plus générale, la dégradation de nos conditions de travail, le manque d’effectifs que cette réforme va aggraver, et nos salaires minables pour beaucoup. Notre détermination est apparue aussi dans plusieurs manifestations particulièrement combatives, que ce soit celle du 22 mai avant la grève où celle du 19 juin entre Montparnasse et Invalides pendant la grève. Nous pouvons être fiers de cette lutte où nous avons montré l’exemple face aux attaques que subissent tous les travailleurs. Cette lutte est la plus importante depuis des années, le patronat et le gouvernement ont redouté qu’elle ne s’étende.

Cette détermination n’a pas suffi à obliger le gouvernement à remballer sa réforme. Les différents amendements adoptés par le parlement n’ont été que de l’enfumage pour nous convaincre de reprendre le travail. Pourtant Thierry Lepaon, le secrétaire général de la CGT, les a jugés positifs et a parlé d’un « tournant » dans le mouvement. C’était sa manière d’annoncer que l’état-major de la CGT s’inclinait devant le gouvernement et appelait, comme Hollande et Valls, à reprendre le boulot. Sud a d’ailleurs suivi la CGT ! Quant à l’UNSA et à la CFDT, qui se sont comportés comme les fidèles toutous de Pépy, inutile d’en parler. Ils ont même osé demander des sanctions contre des grèvistes, sous prétexte qu’ils auraient exercé des pressions sur des collègues !

Alors, qu’est-ce qui a manqué pour l’emporter ? Certes nous avons eu la possibilité de décider de la reprise ou de la continuation dans les assemblées générales locales, mais assemblée par assemblée, sans coordination entre les différentes gares, les différentes régions, et parfois même les différents services d’une même gare, comme à la Gare de Lyon. Dans ces conditions, la véritable décision ne pouvait appartenir qu’aux directions syndicales. Et de fait, celles-ci ne voulaient pas d’une lutte prolongée que les cheminots auraient contrôlée eux-mêmes et qui aurait pu s’étendre à d’autres corporations et déboucher sur un affrontement massif avec le gouvernement. On est passé de l’objectif du retrait pur et simple de la réforme, à celui d’une autre réforme puis à une amélioration de la réforme par des amendements parlementaires… en fait à aucune amélioration du tout ! Comment la population et même les cheminots pouvaient-ils s’y retrouver ?

Contrôler nos luttes et les coordonner !
De toute évidence la politique anti-sociale du gouvernement va se poursuivre, contre les cheminots comme contre toutes les corporations. Une riposte générale tous ensemble reste à l’ordre du jour. D’ailleurs d’autres luttes continuent comme celles des Intermittents du spectacle, des postiers, de la SNCM, des aiguilleurs aériens. Les hospitaliers, de leur côté, préparent de nouvelles actions pour le mois de septembre. Nous ne pourrons pas gagner en restant isolés, c’est la convergence de toutes ces luttes, leur coordination qui nous donneront les meilleurs chances de faire reculer Hollande, Valls et leurs amis du Medef. De premiers pas vers cette convergences des luttes ont été faits avec la présence d’Intermittents et de postiers dans certaines assemblées générales. Il faut se préparer à nous investir pour contrôler et coordonner nos prochaines luttes avec des comités de grève, au niveau de la SNCF comme des autres corporations. Car le gouvernement et le patronat ne nous laisseront pas le choix et en voudront toujours plus. Alors tous ensemble, ouais !




verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  verié2 le Jeu 26 Juin - 11:21

Verso du bulletin L'Etincelle - Paris Sud Est diffusé le 25-26 juin.

Provoc !
La direction s’est livrée à une petite provocation minable en nous envoyant des SMS sur le vote de la réforme à l’assemblée, le 20 juin, alors que beaucoup d’entre nous étaient encore en grève.
Ca montre une fois de plus le niveau et l’esprit revanchard de ces gens-là. Ils ne nous feront aucun cadeau. A nous de ne pas leur en faire non plus !

Gilet rouge pour faire le jaune
Pour une fois, ce sont des cadres et même des cadres sup, avec le gilet rouge, qui ont du se coltiner les explications aux voyageurs. La direction avait mobilisé le ban et l’arrière ban de ses fidèles. En jouant ainsi les jaunes, ils auront peut-être appris que ce n’est pas si facile que ça d’arpenter la gare au milieu des gens impatients. Mais les plus hargneux anti-grèvistes ont dû être déçus : malgré la propagande des médias, les voyageurs qui exprimaient leur hostilité aux cheminots étaient rares.

Des patrons bourrés prennent un TGV en otage
Le jeudi 19, 160 membres du Centre des jeunes dirigeants d’entreprise, qui se rendaient à leur congrès national à Lille, ont forcé sur la bouteille lors de leur départ de Bordeaux. Ils se sont trompés de train et leurs billets n’étaient pas valides.
Ces patrons ivres ont flanqué une telle pagaille que le chef de train a été obligé de faire arrêter le TGV à Saint-Pierre des Corps et d’appeler la police pour les évacuer. Il aurait fallu une heure pour nettoyer le train et en particulier ramasser les bouteilles vides.
Comme on s’en doute, aucun patron n’a été appréhendé ni même verbalisé. On imagine la campagne de presse si des grèvistes bourrés avaient bloqué un train !

A quand un nouveau Brétigny ?
Une fois de plus, des éclisses auxquelles manquaient des boulons ont été signalées par des cheminots, à Laon cette fois. Le coup précédent, c’était à Melun sur les voies de manœuvre.
La direction souhaiterait une nouvelle catastrophe qu’elle ne s’y prendrait pas autrement.

Mensonges, mensonges
La direction n’a pas cessé de mentir pendant cette grève, que ce soit sur le pourcentage de grèvistes ou sur celui de trains qui roulent. Sur la ligne D, il suffisait d’écouter radio ligne D pour constater immédiatement la différence avec les chiffres officiels fournis aux médias. D’ailleurs, bien avant la grève, les cadres eux-mêmes avouaient qu’ils n’avaient jamais vu de pareilles piles de DII à Melun…

Ils n’ont pas honte
On peut dire que les médias se sont surpassés pour cogner sur les cheminots. Il fallait entendre ces présentateurs TV payés 10 000 à 20 000 € par mois cracher sur les soi-disant « privilèges » des cheminots. Ces petits parasites qui se font inviter partout gratos et ne payent rien, même leurs fringues de luxe, osaient même dégoiser sur nos facilités de circulation. Leur haine de classe, leur hypocrisie et leur servilité devant les patrons n’ont aucune limite.

Déraillements médiatiques
La revue ACRIMED, qui s’est fixé pour objectif de décoder les manipulations médiatiques, a consacré toute une enquête à la propagande contre la grève. Ca va du Parisien qui faisait dire à un pseudo sondage que trois personnes sur quatre étaient contre la grève, à Claire Chazal de TF1 qui ne s’était jamais autant intéressée aux moyens de transports des lycéens. France 2 se fait aussi épingler, de même que France 5 qui titrait « Valls résiste aux syndicats »…
http://www.acrimed.org/IMG/article_PDF/article_a4383.pdf

On les a virés
Sans complexe, des journalistes TV ont tenté de filmer l’AG de Gare de Lyon le jour de la reprise. Ils auraient bien aimé filmer des cheminots en train de s’engueuler ou de pleurer leur défaite.
Mais un certain nombre de collègues avaient déjà remarqué leur façon de chercher à obtenir la petite phrase choc lors des interviews et de couper au montage ce qui n’allait pas dans leur sens pour nous faire dire n’importe quoi.
Quand on les a priés sans façon d’aller exercer plus loin, ils n’ont pas eu l’air surpris…

Le ministre lui aussi déraille
Deux jours après le début de la grève, Cuvillier
déclarait sur France Inter, avec des trémolos dans la voix, que des « actes de violences et des incendies volontaires » avaient été commis à Villeneuve St Georges. Ses « informateurs » ont du confondre avec le barbecue d’un piquet de grève…

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Lepaon dans le mille !

Message  Roseau le Jeu 26 Juin - 15:07

Dans un entretien au Figaro (article payant), le patron de la CGT reconnait
"ce sentiment que la base est très remontée et déborde ses structures à chaque conflit".
"Nous sommes bousculés, c'est vrai car nous subissons une crise de représentativité. Tout ce qui représente quelque chose est aujourd'hui contesté, syndicats, politiques. Les salariés nous mettent donc nous aussi au pied du mur"


avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

SNCF : le ParleMENT

Message  Roseau le Jeu 26 Juin - 22:27

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SNCF

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum