Bilan du mouvement par le NPA

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bilan du mouvement par le NPA

Message  verié2 le Lun 6 Déc - 9:56

Vu hier soir Olivier Besancenot interviewé sur Soir 3.

Autant il est toujours excellent pour dénoncer des faits quotidiens de l'exploitation (hier encore le cas d'une boîte qui licencie), autant je l'ai trouvé équivoque par rapport aux perspectives, par rapport à la gauche, et même un peu confus sur le bilan du mouvement contre les retraites.

Par exemple, quand on lui demande s'il s'agit d'une défaite, il répond : "On verra si Sarkozy réussira à ressouder son camp ou si le mouvement a provoqué une faille dans ce camp". Il avait tenu le même langage lors d'une AG des cheminots NPA de la région parisienne et j'avais pensé que son topo était peut-être improvisé. Mais cette insistance sur cette "faille" possible au sein de la droite semble être une ligne politique. Mais quel interêt ? Est-ce cela qui serait important après ce mouvement ? N'y-a-t-il pas d'autres enseignements ? A commencer par nécessité de mettre sur pied des formes d'auto organisation ?

Sur la gauche, je l'ai trouvé très ambigu. Certes la critique du PS était ferme, mais Olivier m'a semblé bien mollasson par rapport à Mélenchon...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  gérard menvussa le Lun 6 Déc - 12:48

Ben ça n'a rien d'un "bilan du mouvement" Si tu veut un véritable "bilan du mouvement, rien de mieux que d'assister à la "conférence ouverte" du 11 (samedi prochain)
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  verié2 le Lun 6 Déc - 12:50

Gérard Menvussa a écrit:Ben ça n'a rien d'un "bilan du mouvement" Si tu veut un véritable "bilan du mouvement, rien de mieux que d'assister à la "conférence ouverte" du 11 (samedi prochain)

D'accord, ce n'est pas un bilan mais seulement "un élément du bilan". Mais un élément sur lequel Olivier s'est assez longuement attardé à deux reprises, et à ma surprise.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  gérard menvussa le Lun 6 Déc - 12:55

Ben samedi, tu pourra dire tout le mal que tu pense de ses interventions.... Comme je ne les ait pas vu, je n'en dirais rien, mais j'ai plutot tendance à te faire confiance...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  Gauvain le Lun 6 Déc - 14:32

verié2 a écrit:Vu hier soir Olivier Besancenot interviewé sur Soir 3.

Autant il est toujours excellent pour dénoncer des faits quotidiens de l'exploitation (hier encore le cas d'une boîte qui licencie), autant je l'ai trouvé équivoque par rapport aux perspectives, par rapport à la gauche, et même un peu confus sur le bilan du mouvement contre les retraites.

Par exemple, quand on lui demande s'il s'agit d'une défaite, il répond : "On verra si Sarkozy réussira à ressouder son camp ou si le mouvement a provoqué une faille dans ce camp". Il avait tenu le même langage lors d'une AG des cheminots NPA de la région parisienne et j'avais pensé que son topo était peut-être improvisé. Mais cette insistance sur cette "faille" possible au sein de la droite semble être une ligne politique. Mais quel interêt ? Est-ce cela qui serait important après ce mouvement ? N'y-a-t-il pas d'autres enseignements ? A commencer par nécessité de mettre sur pied des formes d'auto organisation ?

Sur la gauche, je l'ai trouvé très ambigu. Certes la critique du PS était ferme, mais Olivier m'a semblé bien mollasson par rapport à Mélenchon...

C'est un truc que Besancenot dit souvent, ça... L'idée que pour gagner, il faut compter non seulement sur nos propres forces mais aussi sur les divisions internes au camp d'en face. Il cite généralement l'exemple de la victoire en 2006 à propos du CPE, où Sarko avait glissé une "peau de banane" sous les pieds de Villepin.
C'est un discours que j'ai tendance à trouver plutôt décourageant, en tout cas... ça veut dire que si les autres ne se tirent pas une balle dans le pied, ou s'il n"y a pas de "faille" dans le camp d'en face, on ne peut pas gagner ?
avatar
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  Roseau le Lun 6 Déc - 15:44

C'est une erreur d'Olivier, qui fait débat intéressant.
Au foot, par exemple, on ne prépare pas le match en disant que l'équipe adverse perdra demain un défenseur.
On essaie de corriger les défauts de son équipe.
Et là, il faut se mettre d'accord, sur beaucoup de points.
La liste, qu'on partage ou pas les conclusions, est bien dressée dans le texte bilan du mouvement dressé par la tendance 4

http://collectiftrnpa.wordpress.com/2010/11/30/le-mouvement-historique-contre-la-reforme-des-retraites-confirme-l%E2%80%99urgence-de-reaxer-la-construction-du-npa-pour-un-programme-de-transition-revolutionnaire-pour-l%E2%80%99implantation-prior/
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  gérard menvussa le Lun 6 Déc - 17:10

Je crois que vous portez mal le problème stratégiquement : si on est à l'offensive, cela va amener normalement "l'ennemi" à commettre des erreurs. Et ces erreurs, il faut jouer avec, en profiter. Cela n'a rien a voir avec le fait de "dépendre" des erreurs de l'ennemi... En tout cas, c'est comme ça que je vois les choses ! On est dans une lutte (ça s'appelle même la "lutte de classe") Et pour qu'on ait une petite chance de gagner, il faut un ensemble de conditions, à analyser et à préparer : l'unité dans notre classe, et le désordre dans le camp d'en face....Ce désordre ne surgira pas ""ex nihilo", c'est aussi à nous a l'analyser et à le préparer avec nos actions.... Tant qu'ils sont assuré d'une victoire facile, il peut y avoir des différences et des divergences dans leur camp, mais ça ne les mènera pas a se désunir : ils ne sont pas fou non plus. Alors ces erreurs, c'est à nous à les susciter en choisissant un terrain ou ils ne nous attendent pas automatiquement, en étant intelligent dans nos attaques.... Mais aussi ces "erreurs", ces dissensions, il faut savoir en profiter...

Je crois que je vais me faire encore hair mais ce nest pas dans les écrits de marx qu'on trouve ça, mais dans les "36 stratagèmes", ce livre de tactiques chinoises qui date de 5000 ans...

. « Assiéger Wei pour secourir Zhao »


(oui, même le yi king est utile à la lutte de classe...) Shocked

On peut aussi utiliser sun tzi







故用間有五:有因間,有內間,有反間,有死間,有生間。
原文 241

Le grand secret de venir à bout de tout consiste dans l'art de savoir mettre la division à propos ; division dans les villes et les villages, division extérieure, division entre les inférieurs et les supérieurs, division de mort, division de vie.




avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  verié2 le Lun 6 Déc - 17:27

Il me semble que Olivier et le NPA - si c'est une ligne politique ? - accorde beaucoup trop d'intérêt à la division éventuelle de la droite qui relève de la politique politicienne. D'ailleurs cette division éventuelle de la droite aurait davantage de chance de profiter aux fractions rivales de la classe politique, en l'occurrence le PS, qu'à la classe ouvrière. Une division de la droite sur la meilleure tactique à adopter pour faire payer la crise aux classes populaires ne signifierait même pas une division véritable de la bourgeoisie ! Il suffit de voir que le PS prépare déjà ses prochaines attaques, au cas où il viendrait au pouvoir. En attestent les propositions de Terra Nova (Think tank où participent Strauss Kahn et Fabius) qui visent à amputer les retraites déjà versées d'une sorte de "taxe jeunes", au nom de la "solidarité intergénérationnelle". (Voir de multiples tribunes libres dans Le Monde et Libération.)

Certes, Olivier, dans son intervention, a bien souligné que les gouvernements de gauche, en Espagne et au Portugal, mènent eux aussi des attaques anti-sociales. Mais quel intérêt de savoir si Sarko va réussi ou non à souder les politiciens de droite autour de lui !!! Vraiment, son insistance sur ce sujet me dépasse...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  gérard menvussa le Lun 6 Déc - 17:58

Assez bizarrement il me semblait avoir répondu a ce que tu disait : la question n'est pas de "profiter" des division de la "droite", divisions effectivement "politiciennes", qui découlent du fait que dans la cinquiéme république il y a un seul poste vraiment décisif (président de la répubique) et beaucoup qui piaffent d'impatience... Le but est de SUSCITER des divisions dans le camp d'en face, et de savoir en profiter, tout en soudant notre camp... Et ça, ça n'a rien de "politicien", c'est de la stratégie et tactique tout a fait "moderne", contemporaine... Si on ne sait pas unifier notre classe, et introduire des ferments de division dans le camp d'en face, autant pisser dans un violon... D'ailleurs, a toutes les époques, les révolutionnaires ont su jouer des contradictions de leurs ennemis, sinon ce ne sont pas des révolutionnaires, mais des phraseurs qui discutent révolution...

Au foot, par exemple, on ne prépare pas le match en disant que l'équipe adverse perdra demain un défenseur.

Au foot, on prend un temps dingue pour analyser le jeu de son adversaire et profiter de ses faiblesses éventuelles... Et ce n'est même pas ce dont je parlais, mais de susciter de telles faiblesses par une action résolue, une action politique.

Actuelement, qu'est ce qu'une partie de la bourgeoisie reproche à Sarkozy ? C'est de montrer des ressorts de l'état bourgeois qui selon eux doivent rester sinon "secret", du moins "discret". Or on a un président "à talonnette"... C'est a dire un président qui en fait trop, "bling bling"... Franchement, je ne suis pas sur que individuelement le personnage soit plus fat et arrogant que villepin ou Dsk, mais il a un besoin irraisonné (qui en partie remonte a son histoire personnelle) de montrer "qu'il en a" : un top modele comme épouse, un gros zavion, et quand il se ballade dans une usine, tout le monde doit mesurer moins d'un mètre cinquante...

Et quand on dit au prolo moyen que ce gouvernement est le gouvernement des riches, des copains du CAC 40, les copains qui te prétent leur yacht, on a des gens qui écoutent... Plus que du temps de Chirac. Pourtant, quelle différence au fond entre les deux ? Strictement aucune... Et on refuserait de se servir de ça ? On serait bien con, tiens...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  Gauvain le Lun 6 Déc - 18:15

Gérard Menvussa a écrit:Assez bizarrement il me semblait avoir répondu a ce que tu disait : la question n'est pas de "profiter" des division de la "droite", divisions effectivement "politiciennes", qui découlent du fait que dans la cinquiéme république il y a un seul poste vraiment décisif (président de la répubique) et beaucoup qui piaffent d'impatience... Le but est de SUSCITER des divisions dans le camp d'en face, et de savoir en profiter, tout en soudant notre camp... Et ça, ça n'a rien de "politicien", c'est de la stratégie et tactique tout a fait "moderne", contemporaine... Si on ne sait pas unifier notre classe, et introduire des ferments de division dans le camp d'en face, autant pisser dans un violon... D'ailleurs, a toutes les époques, les révolutionnaires ont su jouer des contradictions de leurs ennemis, sinon ce ne sont pas des révolutionnaires, mais des phraseurs qui discutent révolution...
Oui, mais ça dépend des "failles" en question. Est-ce que l'affaiblissement de Woerth suite à l'affaire Bettancourt est le résultat, direct ou indirect, de la lutte de classes ?

Au foot, on prend un temps dingue pour analyser le jeu de son adversaire et profiter de ses faiblesses éventuelles...
Sauf le Barça, qui gagne toujours en jouant son jeu. Mais effectivement, une équipe normale profite des faiblesses de l'adversaire, et même, pour aller dans le sens de GM, essaie de les accentuer pendant le match...
avatar
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  verié2 le Lun 6 Déc - 19:08

Gérard Menussa
D'ailleurs, a toutes les époques, les révolutionnaires ont su jouer des contradictions de leurs ennemis, sinon ce ne sont pas des révolutionnaires, mais des phraseurs qui discutent révolution...

Pour le moment, les révolutionnaires ne sont pas à la tête du mouvement social. On voit mal comment ils pourraient jouer sur ces contradictions. D'autre part, encore une fois, il ne faut pas confondre les divisions Sarko/Villepin/ Bayrou/Strauss Kahn avec des contradictions profondes au sein de la bourgeoisie. Le problème pour nous n'est pas d'épiloguer sur tous ces petits epiphénomènes de la politique politicienne, mais d'aider au renforcement de la conscience de classe des travailleurs.

La question qui se pose pour nous, à l'issue du mouvement contre les retraites, ce n'est pas de savoir si Sarko va unifier la droite autour de lui, mais si les classes populaires ont remporté une vraie défaite ou si, bien que la loi soit passée, ce mouvement à suscité un renforcement de la conscience de classe d'une partie au moins des travailleurs. Personnellement, je penche pour la seconde réponse, car il n'y a pas de démoralisation profonde et durable et nous avons marqué des points avec les AG interpro et démocratiques, les liens noués entre des travailleurs de différentes boîtes, des choses qu'on
n'avait pas vu depuis longtemps. Le jeu de Sarko pour essayer de conserver sa place, c'est vraiment de la petite politique politicienne minable. On amuse la galerie avec ça, comme avec la comédie des primaires du PS, et ce n'est vraiment pas notre rôle de rentrer dans ce jeu. Bien au contraire.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  Roseau le Lun 6 Déc - 19:24

+ 1, la condition de tout, c'est d'unifier petit à petit notre camp. Le mouvement qui vient de s'écouler est le bon moment de tirer des leçons.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  gérard menvussa le Lun 6 Déc - 20:14

Pour le moment, les révolutionnaires ne sont pas à la tête du mouvement social. On voit mal comment ils pourraient jouer sur ces contradictions.
Etant donné leur forces actuelles (extrémement réduites) je ne vois comment les révolutionnaires pourraient "prendre la tête du mouvement social" sans jouer des contradictions et des faiblesses de leurs adversaires...


D'autre part, encore une fois, il ne faut pas confondre les divisions Sarko/Villepin/ Bayrou/Strauss Kahn avec des contradictions profondes au sein de la bourgeoisie. Le problème pour nous n'est pas d'épiloguer sur tous ces petits epiphénomènes de la politique politicienne, mais d'aider au renforcement de la conscience de classe des travailleurs.
Les contradictions profondes au sein de la bourgeoisie n'apparaissent jamais "ex nihilo", mais bien en fonction de la lutte des classes... Et le probléme n'est pas "d'épiloguer" (pas seulemement là dessus d'ailleurs) mais bien d'agir ! Comme je l'ai précisé milles fois, ce n'est pas les différences et les divergences "a froid" qui sont intéressantes, mais bien les différences "a chaud", suscités non pas par la concurrence inhérente à la cinquième république, mais par la lutte de classe. Lors de l'élection de Sarkozy, tout un secteur de la classe ouvrière à basculé vers lui (20% des ouvriers ont voté Sarkozy au premier tour des présidentielles, loin devant l'extréme gauche). En grande partie, c'était une parti du "vote ouvrier" du fn que Sarkozy a capté, mais pas que... Or les sondages montrent que ce basculemennt n'a pas tenu (ce qui a ramené une bonne partie vers le fn "natuellement") Comprendre ces mouvements, savoir agir la dessus, c'est essentiel pour tout révolutionnaire qui se revendique de la classe ouvrière, et ça n'a rien a voir avec le "politicien"...

La question qui se pose pour nous, à l'issue du mouvement contre les retraites, ce n'est pas de savoir si Sarko va unifier la droite autour de lui, mais si les classes populaires ont remporté une vraie défaite ou si, bien que la loi soit passée, ce mouvement à suscité un renforcement de la conscience de classe d'une partie au moins des travailleurs. Personnellement, je penche pour la seconde réponse, car il n'y a pas de démoralisation profonde et durable et nous avons marqué des points avec les AG interpro et démocratiques, les liens noués entre des travailleurs de différentes boîtes, des choses qu'on n'avait pas vu depuis longtemps. Le jeu de Sarko pour essayer de conserver sa place, c'est vraiment de la petite politique politicienne minable. On amuse la galerie avec ça, comme avec la comédie des primaires du PS, et ce n'est vraiment pas notre rôle de rentrer dans ce jeu. Bien au contraire.
Déja je trouve l'expression "remporté une vraie défaite" bizarre, mais bon... Le probléme n'est pas de rentrer dans le jeu de nos adversaires, mais de pofiter de leurs faiblesses et de leurs contradictions... Ca n'a vraiment rien à voir...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  verié2 le Lun 6 Déc - 20:24

Déja je trouve l'expression "remporté une vraie défaite" bizarre, mais bon... Le probléme n'est pas de rentrer dans le jeu de nos adversaires, mais de pofiter de leurs faiblesses et de leurs contradictions... Ca n'a vraiment rien à voir...
Oui, j'aurais du écrire "subi une vraie défaite" - mais je suppose que tu as compris... Smile
Bon, sur le reste, inutile de se répéter, nous ne sommes de toute évidence pas d'accord sur cette possibilité de jouer sur les divisions de l'ennemi, en l'occurrence sur l'importance ou l'insignifiance de la capacité de Sarkozy à réunir la droite sur sa prochaine candidature. Pour ma part, je pense même qu'insister là-dessus ne peut que renforcer les illusions électoralistes.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  gérard menvussa le Jeu 9 Déc - 19:05

Le 11 décembre à Paris, réunion nationale appelée par le NPA : on ne lâche rien !

mardi 7 décembre 2010 Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 81 (09/12/10)


Meeting le 11 décembre à Montreuil avec Olivier Besancenot et des animatrices et animateurs du mouvement social

Le mouvement social de l’automne mérite bien que l’on prenne le temps d’en tirer un bilan et des enseignements. Le NPA souhaite le faire avec celles et ceux qui se sont retrouvéEs, dans les grèves, les blocages, les manifestations, dans différents secteurs professionnels, régions et localités. Des débats ont eu lieu sur la stratégie, les moyens d’action, mais aussi sur les exigences à mettre en avant. Ils n’ont pas empêché l’unité et la puissance du mouvement, mais demeurent et demeureront d’actualité.
L’ambition de la première séance est de permettre un débat ouvert et pluraliste avec les différentEs acteurs et actrices du mouvement. Sont invitéEs à y participer des représentantEs des organisations syndicales (CGT, Solidaires, FSU) du Collectif pour les droits des femmes, d’Attac, de Copernic et de plusieurs secteurs professionnels ou géographiques. Le débat s’appuiera sur des témoignages des diverses expériences, une mise en commun indispensable car selon les régions ou les secteurs, la mobilisation n’a eu ni la même force ni les mêmes formes.
Ce mouvement, d’une ampleur exceptionnelle, a été soutenu majoritairement, pourtant il n’a pas gagné et la loi est votée. Il est indispensable pour ses acteurs et actrices de comprendre ce qui a manqué pour parvenir à la grève générale, mais aussi de mesurer les avancées et les acquis.
Un travail en atelier permettra d’approfondir ces points. La combativité a été confrontée aux stratégies de l’État et du patronat pour empêcher la mobilisation ou en limiter l’impact : répression policière, service minimum et réquisitions.
Mais les obstacles sont aussi dans l’organisation de la production avec des statuts différents, la sous-traitance, la précarité…
Des manifestations d’une puissance historique, des journées de grève massivement suivies mais un nombre limité de secteurs en grève reconductible, des blocages de zones industrielles, de plateformes d’approvisionnement, de dépôts de carburants…
Ces différentes formes de lutte se sont combinées, renforcées souvent, concurrencées parfois ?
Les temps forts organisés par l’intersyndicale nationale ont été des succès. Mais ce qui a fait la force du mouvement, ce qui a rendu la victoire envisageable, c’est la détermination des secteurs ayant fait le choix et eu la force de partir en grève reconductible, de préparer l’affrontement. Ce sont aussi les quelques villes où la grève s’est réellement généralisée à plusieurs secteurs décisifs.
Les assemblées générales ont souvent été réduites, les comités de grève inexistants. Parfois les organisations syndicales ont assumé la construction de lieux de débats et de démocratie intersyndicaux, interprofessionnels, d’autres fois ils ont existé en marge d’elles. Pour le NPA, l’auto-organisation est une question essentielle, parce qu’elle met en place une pleine démocratie qui rend la grève plus efficace, mais aussi parce qu’elle permet de faire collectivement l’expérience des capacités à décider et à contrôler la mobilisation aujourd’hui… l’ensemble de la société demain.

Poursuivre la réflexion commune
Ce mouvement inédit a déjà suscité un certain nombre d’analyses des réalités de la classe ouvrière, de comparaisons sur l’ampleur des grèves et des manifestations, de réflexions militantes sur un « mouvement rampant », « une guérilla sociale »…
La mobilisation ne s’est pas cantonnée à la seule question des retraites, elle a posé des questions profondément politiques de répartition des richesses, d’oppression des femmes, de légitimité du pouvoir et des institutions, de choix de société… Comment continuer ensemble pour construire un programme et les outils pour résister aux politiques d’austérité ?
Une deuxième série d’ateliers permettra de poursuivre la réflexion commune.
La convergence des luttes et l’articulation entre grève et blocage seront abordées respectivement à la lumière des expériences des territoriaux et des transports.
Les problèmes d’effectifs et de conditions de travail, par exemple dans la santé, les licenciements et les fermetures d’entreprise comme dans le secteur automobile ont donné lieu à des combats spécifiques. Comment se sont-ils articulés avec le mouvement d’ensemble sur les retraites ?
Les attaques contre le service public de l’Éducation nationale concernent à la fois les lycéens, le personnel enseignant ou non, les parents d’élèves. Autour des établissements scolaires se tissent aussi des liens interprofessionnels.
La classe ouvrière n’est pas seulement composée par les salariés stables et à statuts des grandes entreprises du public ou du privé. Comment entraîner l’ensemble du salariat dans la grève : salariés des PME, chômeurs précaires ?
Une journée bien remplie, de débats et d’échanges !
Christine Poupin
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  gérard menvussa le Ven 10 Déc - 16:25

avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  tristana le Dim 12 Déc - 20:15

Qui y a été ? Peut-on avoir un bref compte rendu ?
Merci!
avatar
tristana

Messages : 263
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur http://www.npa-var-est.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  Roseau le Dim 12 Déc - 22:46

Voilà déjà video un du meeting Olivier.
La seconde aussi sur le même site
http://www.npa2009.org/npa-tv/141%2B2069/all/23308
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  Duzgun le Lun 13 Déc - 0:30

tristana a écrit:Qui y a été ? Peut-on avoir un bref compte rendu ?
Merci!
Mouef, ben j'y ai croisé Gauvain, Youri, Fée clochette, pas croisé Sylvestre mais aperçu de loin (comme tout le monde Wink ), et on a même eu l'honneur de tomber sur ..... ilan! Razz
J'ai cru comprendre que ce dernier s'est fait virer par des jeunes camarades quand il a voulu vendre son journal (z'ont pas aimé les liens d'ARS Combat avec Soral, quelle surprise Rolling Eyes ).

Sinon d'après ce que j'ai entendu, y avait 6-700 personnes pour les ateliers la journée et entre 1000 et 1200 au meeting le soir.

Pour ce qui est des débats, de ce que j'ai vu c'était assez inégal et les sujets un peu trop larges (donc partant dans tous les sens), mais ça dépend sans doute des ateliers, donc faudrait d'autres avis que le mien.
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  Gauvain le Lun 13 Déc - 0:45

Duzgun a écrit:
tristana a écrit:Qui y a été ? Peut-on avoir un bref compte rendu ?
Merci!
Mouef, ben j'y ai croisé Gauvain, Youri, Fée clochette, pas croisé Sylvestre mais aperçu de loin (comme tout le monde Wink ), et on a même eu l'honneur de tomber sur ..... ilan! Razz
J'ai cru comprendre que ce dernier s'est fait virer par des jeunes camarades quand il a voulu vendre son journal (z'ont pas aimé les liens d'ARS Combat avec Soral, quelle surprise Rolling Eyes ).

Je n'aime pas du Ilan, ni ARS Combat, mais cette histoire de liens avec Soral doit être fortement relativisée. Il y a effectivement eu une rencontre entre Kleber et Soral, mais il me semble bien que l'ARS a fait une "autocritique" sur la question ; ça reste de toute façon une faute politique, mais de là à les empêcher de vendre leur journal...


Sinon d'après ce que j'ai entendu, y avait 6-700 personnes pour les ateliers la journée et entre 1000 et 1200 au meeting le soir.
Alors ça c'est trèèèèès optimiste.


Pour ce qui est des débats, de ce que j'ai vu c'était assez inégal et les sujets un peu trop larges (donc partant dans tous les sens), mais ça dépend sans doute des ateliers, donc faudrait d'autres avis que le mien.
Même impression. En plus la salle résonnait beaucoup, la sono n'était pas bonne, ça n'aidait pas toujours à la concentration ^^
avatar
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  Duzgun le Lun 13 Déc - 1:26

Gauvain a écrit:Je n'aime pas du Ilan, ni ARS Combat, mais cette histoire de liens avec Soral doit être fortement relativisée. Il y a effectivement eu une rencontre entre Kleber et Soral, mais il me semble bien que l'ARS a fait une "autocritique" sur la question ; ça reste de toute façon une faute politique, mais de là à les empêcher de vendre leur journal...
Mouais on peut relativiser mais bon, les positions sexistes et homophobes sont bien réelles elles aussi, donc bof bof dans tous les cas...
Maintenant, j'ai aucune envie de juger dans un sens ou dans l'autre. Je me contente de relater l'anecdote. Wink

Gauvain a écrit:

Sinon d'après ce que j'ai entendu, y avait 6-700 personnes pour les ateliers la journée et entre 1000 et 1200 au meeting le soir.
Alors ça c'est trèèèèès optimiste.
Peut-être. J'ai pas compté, je répète juste les chiffres que j'ai entendu.
Pour la journée ils doivent savoir assez précisément combien de personnes étaient prévues. Pour le soir c'est peut-être plus compliqué, mais y avait quand-même du monde debout.
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  jacquouille le Lun 13 Déc - 10:03

Duzgun a écrit:

....."et on a même eu l'honneur de tomber sur ..... ilan! Razz".....
....."J'ai cru comprendre que ce dernier s'est fait virer par des jeunes camarades quand il a voulu vendre son journal".....



Doit on lire"...tomber sur.....Ilan!.....a bras raccourcis?...

Sinon,pour ces jeunes Cdes,je les invitent a venir a nos CLT,et mieux encore,a la cité politique de notre fete,ils y apprendront ce que doit etre la démocratie dans le camps des travailleurs.
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  jacquouille le Lun 13 Déc - 10:10

[quote="Duzgun"]

Gauvain a écrit:Je n'aime pas du Ilan, ni ARS Combat, mais cette histoire de liens avec Soral doit être fortement relativisée. Il y a effectivement eu une rencontre entre Kleber et Soral, mais il me semble bien que l'ARS a fait une "autocritique" sur la question ; ça reste de toute façon une faute politique, mais de là à les empêcher de vendre leur journal...

Mouais on peut relativiser mais bon, les positions sexistes et homophobes sont bien réelles elles aussi, donc bof bof dans tous les cas...
Maintenant, j'ai aucune envie de juger dans un sens ou dans l'autre. Je me contente de relater l'anecdote. Wink

[quote]



Ah!,misere de l'E.G.Trotskiste,certains dévient vers le machisme,d'autres vers le réformisme républiquain,d'autres encore virent libertaires,et pire"religiophiles",trop peu restent tout bonnement Communistes.
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  verié2 le Lun 13 Déc - 10:17

Jacquouille
Sinon,pour ces jeunes Cdes,je les invitent a venir a nos CLT,et mieux encore,a la cité politique de notre fete,ils y apprendront ce que doit etre la démocratie dans le camps des travailleurs.

Cette réponse de donneur de leçons est assez déplaisante, car il ne me semble pas que LO ait des leçons de "démocratie ouvrière" à donner au courant LCR/NPA. Certes, LO n'a jamais empêché aucun groupe de vendre sa presse à la porte de ses meetings et offre des stands à sa fête à de nombreuses organisations (dont certaines la critiquent durement), et c'est tout à son honneur. Mais le courant LCR/NPA n'a jamais à ma connaissance agressé de militants d'autres groupes pour les empêcher d'exprimer leurs positions...

Quant aux CLT, la démocratie y est toute relative puisqu'il s'agit de cours magistraux (et non de débats) où les intervenants disposent de trois minutes pour "poser des questions". Certes LO n'est pas tenue d'organiser des réunions pour offrir des tribunes à d'autres groupes, et je ne le lui reproche pas, mais il est difficile de parler de démocratie en l'occurence.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  fée clochette le Lun 13 Déc - 11:35

Duzgun a écrit:
tristana a écrit:Qui y a été ? Peut-on avoir un bref compte rendu ?
Merci!
Mouef, ben j'y ai croisé Gauvain, Youri, Fée clochette, pas croisé Sylvestre mais aperçu de loin (comme tout le monde Wink ), et on a même eu l'honneur de tomber sur ..... ilan! Razz
J'ai cru comprendre que ce dernier s'est fait virer par des jeunes camarades quand il a voulu vendre son journal (z'ont pas aimé les liens d'ARS Combat avec Soral, quelle surprise Rolling Eyes ).

Sinon d'après ce que j'ai entendu, y avait 6-700 personnes pour les ateliers la journée et entre 1000 et 1200 au meeting le soir.

Pour ce qui est des débats, de ce que j'ai vu c'était assez inégal et les sujets un peu trop larges (donc partant dans tous les sens), mais ça dépend sans doute des ateliers, donc faudrait d'autres avis que le mien.

y'avait Kubrick aussi et Molinier. Moi Ilan je suis allée le voir pour lui demander ce qu'il foutait là (t'étais avec moi Ian). Je l'ai revu juste avant le meeting, à la buvette et je l'ai pourri quand il a m'a demandé mon numéro de téléphone.
avatar
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 52
Localisation : vachement loin de la capitale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan du mouvement par le NPA

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum