Le tazer a tué!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le tazer a tué!

Message  jacquouille le Mar 30 Nov - 12:08

Suite a une interpellation,un Malien,sans papiers,se serait"quelque peu rebellé",au minimun 8 policiers ne seraient pas arriver a le maitriser,ils l'ont donc "tazerisé",et a deux reprises,l'homme est décédé,quelque temps apres,la police annonce un"malaise cardiaque".Une enquete de l'IGS est bien sur"dilligentée",et un service de police va nous dire si la police est responsable.

C'est lamentable,mes premieres impressions:

-8 policiers incapables de maitriser un homme seul?,avec les moyens et l'entrainement qu'ils ont la moitié aurait suffit pour menoter et immobiliser un seul individu.Si cela était vrai,il faut immédiatement virer ces 8 incompétents.

-Il est beaucoup plus probable,que les policiers n'ont pas voulu prendre le risque d'etre bousculés et qu'ils ont dégainés tout de suite les tazers,et que l'homme est mort sur le coup,suite a deux décharges simultanées.

La conclusion de cette"enquete en cours"sera certainement que cet homme est responsable d'avoir le coeur fragile.
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tazer a tué!

Message  verié2 le Mar 30 Nov - 12:13

Et, quand tu lis que LO suggère de donner "plus de moyens préventifs" à la police, ça ne te pose pas de problème ?

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tazer a tué!

Message  sylvestre le Mar 30 Nov - 12:48

http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/11/30/un-malien-meurt-apres-avoir-recu-deux-decharges-de-taser_1446704_3224.html

Un geste pour la planète : l'impression de cette information est-elle vraiment nécessaire ?

Un homme meurt après avoir reçu deux décharges de Taser

LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 30.11.10 | 09h54  •  Mis à jour le 30.11.10 | 11h38

Photo prise le 15 octobre 2008 du pistolet à impulsion électrique (PIE) Taser X 26, lors d'un colloque à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or (Rhône) de la police nationale française avec ses homologues européens.

Photo prise le 15 octobre 2008 du pistolet à impulsion électrique (PIE) Taser X 26, lors d'un colloque à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or (Rhône) de la police nationale française avec ses homologues européens.AFP/FRED DUFOUR

Un Malien de 38 ans en situation irrégulière est mort dans la nuit de lundi à mardi à Colombes (Hauts-de-Seine) après avoir reçu deux décharges de pistolet à impulsions électriques Taser lors de son interpellation par la police, a indiqué une source policière.

Les faits se sont déroulés vers minuit quand la police a été appelée en raison d'un différend entre la victime et son ami qui l'hébergeait. Le sans-papier s'est rebellé quand les policiers ont voulu contrôler son identité et a tenté de frapper l'un d'entre eux avec un marteau. Violent et de forte corpulence selon la police, l'homme aurait tenté de s'enfuir de l'appartement au 12e étage d'un immeuble où il se trouvait, avant de blesser quatre des huit agents de police venus le maîtriser.

Les policiers ont fait par deux fois usage du Taser sans que les décharges ne semblent avoir eu d'effet sur lui. Mais l'homme a ensuite fait un malaise – dont l'origine reste à déterminer", selon la police – dans l'ascenseur au moment où il était emmené au commissariat.

"LE TASER N'A JAMAIS TUÉ"

"Seule l'autopsie de cet homme permettra de dire si notre pistolet est responsable du décès", a affirmé Antoine di Zazzo, le directeur de Taser France, la société qui commercialise ce pistolet électrique utilisé par la police, la gendarmerie et l'administation pénitentiaire françaises. "A ce jour, dans le monde, le Taser n'a jamais tué quelqu'un", a-t-il assuré.

L'usage de cette arme, qui tétanise la personne visée par une décharge électrique de 50 000 volts, est vivement contesté par des associations qui la jugent dangereuse. Amnesty International assure que le Taser met en danger de mort des personnes vulnérables comme les cardiaques, les drogués et les femmes enceintes. L'organisation parle de centaines de morts aux Etats-Unis.

Ces accusations ont été relayées en France par Olivier Besancenot, porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste. Sept personnes, dont le patron de SMP, la société qui commercialise en France le Taser, ont été mises en examen en 2008 pour avoir organisé en 2006 et 2007 une surveillance et une collecte illicite de données personnelles sur Olivier Besancenot et sa compagne.

En savoir plus :

- Consulter la "campagne anti-Taser" du Réseau d'alerte et d'intervention pour les droits de l'homme (RAIDH).

- Consulter le décret du 22 septembre 2008 autorisant les policiers municipaux à utiliser le Taser.


avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tazer a tué!

Message  jacquouille le Mar 30 Nov - 13:03

verié2 a écrit:Et, quand tu lis que LO suggère de donner "plus de moyens préventifs" à la police, ça ne te pose pas de problème ?


Ce qui me pose un probleme,c'est ta stupide haine pour LO et ses sympats,qui t'amene a sous entendre que le tazer est une arme préventive(comme la matraque peut etre)et que LO en réclamerai plus.Je n'ai pas le temps,ni l'envi,de t'expliquer ce que sont les"moyens préventifs"car tu es certainement le seul ici a mélanger les genres.
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tazer a tué!

Message  verié2 le Mar 30 Nov - 13:17

jacquouille a écrit:
verié2 a écrit:Et, quand tu lis que LO suggère de donner "plus de moyens préventifs" à la police, ça ne te pose pas de problème ?


Ce qui me pose un probleme,c'est ta stupide haine pour LO et ses sympats,qui t'amene a sous entendre que le tazer est une arme préventive(comme la matraque peut etre)et que LO en réclamerai plus.Je n'ai pas le temps,ni l'envi,de t'expliquer ce que sont les"moyens préventifs"car tu es certainement le seul ici a mélanger les genres.

La matraque, arme préventive ? Tu sais, le 8 février 1962, 10 camarades sont morts sous les coups de matraques et sous des grilles d'arbres jetés sur eux par les sympathiques policiers de l'époque. Et, quelques mois plus tôt, le 17 octobre 1961, des milliers d'Algériens avaient goûté de la matraque. Alors, il faut dénoncer le taser, certes (et j'ai personnellement signé la pétition lancée par Besancenot pour son interdiction), mais le rôle de toute force de police, avec ou sans taser, avec ou sans matraque, est de réprimer - comme l'avait d'ailleurs rappelé Sarkozy -, pas de jouer le rôle d'assistante sociale ou d'animateur de quartier. Donc, tout moyen supplémentaire accordé à la police signifie le renforcement de la répression. La police préventive, ça n'existe pas et ça n'existera jamais dans la société dans laquelle nous vivons.
__
PS
Cesse de m'accuser de haine de LO chaque fois que j'exprime une critique ! Quand j'ai été viré du PCF, on m'a expliqué que les bolcheviks acceptaient le débat, la critique, les divergences etc. Et ton attitude me rappelle fâcheusement celle des stals qui accusaient d'anti-communisme quiconque critiquait le parti.
___
J'ajouterai que l'attitude par rapport à l'Etat bourgeois - dont la police, avec ou sans taser, fait partie - est un critère déterminant pour les marxistes. C'est la raison pour laquelle il me semble qu'on a le droit et même le decvoir de critiquer toute organisation sans concession sur ce sujet.

Au fait, le slogan "Désarmons la police" te parait-il toujours aussi stupidement gauchiste ? Ne crois-tu pas qu'il pourrait être mis en avant dans le quartier où ce meurtre a été commis ?

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tazer a tué!

Message  BouffonVert72 le Mar 30 Nov - 15:18

Moi je suis pour l'interdiction de toutes les armes, donc je suis pour désarmer police, gendarmerie...

Si "on" arrive au pouvoir un jour, il faudra parcourir le territoire en long, en large, et en travers, avec des détecteurs de métaux, et désarmer tout le monde !


BV72 ki/ Pour une société sans arme ! flower
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Mort au Taser à Colombes...

Message  gérard menvussa le Mer 1 Déc - 7:40

Oups ! Désolé, je n'avais pas vu qu'il y avait déja un sujet d'ouvert...
Voilà qui est fait - bromure.

Dans Libé aujourd'hui...

Société 30/11/2010 à 0


Un homme meurt après deux décharges de Taser à Colombes

9h42

Un homme est décédé dans la nuit de lundi à mardi à Colombes (Hauts-de-Seine) après avoir reçu deux décharges du pistolet à impulsions électriques Taser pendant son interpellation par la police. L'homme était un Malien de 38 ans en situation irrégulière. Il avait une autorisation provisoire de séjour datant de 1993, selon une source policière, donc non valable depuis des années.«Au cours de l’interpellation, il y a eu usage de Taser par deux fois. A l’issue de l’intervention, la personne est décédée d’un malaise dont l’origine reste à déterminer», a expliqué une porte-parole de la police.«Il est indispensable d’attendre les conclusions de l’enquête de l’IGS (Inspection générale des services, la police des polices) et de l’autopsie qui, seule, permettra de déterminer les causes du décès», a souligné le maire de Colombes, Philippe Sarre, dans un communiqué. «Car rien dans les faits actuellement connus ne permet de tirer des conclusions sur la responsabilité des forces de police, ni même sur le lien avec l’utilisation du Taser.»Le directeur de Taser France, Antoine di Zazzo, a déclaré à l’AFP que «seule l’autopsie de cette homme permettra de dire si notre pistolet est responsable de décès». «A ce jour, dans le monde, le Taser n’a jamais tué quelqu’un», a-t-il assuré.Vers minuit, la police a été appelée à la suite d’un différend entre l’homme et son ami qui l’hébergeait. Au moment du contrôle d’identité, l’homme «pète les plombs» et va chercher un gros marteau pour frapper l’un des policiers au niveau de l’arme accrochée à la ceinture.Selon la préfecture, les policiers intervenant ont fait usage de gaz lacrymogènes et d’un bâton de défense afin de le neutraliser «sans succès». «Malaise cardiaque»

L’homme, décrit comme violent et de forte corpulence par une source policière, s’enfuit dans les étages de l’immeuble. Il se débat violemment et blesse quatre des huit policiers venus le maîtriser.Les policiers font par deux fois usage du Taser mais les décharges ne semblent pas avoir d’effet sur lui. Une fois maîtrisé, l’homme est escorté dans l’ascenseur pour être emmené au commissariat mais il a fait un «malaise cardiaque» dans l’ascenseur, a encore dit la préfecture.Les sapeurs-pompiers, qui étaient déjà sur place pour soigner les policiers blessés, ont porté assistance à la victime. Malgré l’aide du Samu, l’homme n’a pas pu être réanimé.Le parquet de Nanterre a saisi l’IGS pour connaître les circonstances exactes de cette interpellation.Il y a un an, le fabriquant américain du Taser publiait un «guide de visée du Taser» où il était écrit que «le risque qu’un événement cardiaque négatif survienne suite à l’utilisation d’un pistolet Taser est considéré comme extrêmement faible». L’entreprise invitait également l’usager à ne pas viser la poitrine pour «[éviter] la controverse».
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tazer a tué!

Message  jacquouille le Mer 1 Déc - 11:15

Dans les pubs,on voit souvant des représentants de produits les consommer ou utiliser devant la caméra,pour démontrer qu'ils sont bons.Alors une suggetion,que ce Mr Antoine Di Zazzo,vienne sur un plateau de télé se faire administrer deux décharges de son tazer,puisqu'il le prétend inoffensif.
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tazer a tué!

Message  jacquouille le Mer 1 Déc - 12:02

verié2 a écrit:

Extraits:

1)"La matraque, arme préventive ? Tu sais, le 8 février 1962, 10 camarades sont morts sous les coups de matraques....."

2)"La police préventive, ça n'existe pas et ça n'existera jamais dans la société dans laquelle nous vivons."

3)"Au fait, le slogan "Désarmons la police" te parait-il toujours aussi stupidement gauchiste ? Ne crois-tu pas qu'il pourrait être mis en avant dans le quartier où ce meurtre a été commis ?"



1)La,Verié,tu es abject d'utiliser ces morts de 62,surtout pour illustrer une de tes conneries.Tu aurais pu éviter de te ridiculiser en prenant le temps de lire mon message.Ma phrase sur la"matraque arme préventive?"vient en boutade a ta stupidité d'amalgamer le tazer et les "moyens préventifs"dont parlerait LO.

2)Le plein emploi non plus,faut il donc le supprimer de nos revendications?

3)Je te laisse le qualificatif "stupidement",mais gauchiste:Oui!,je ne suis pas pout une"police désarmée"face a nos manifs,pour évacuer nos piquets de greve,pour expulser des squatters...etc...car dans ces cas la,je suis pour"pas de police du tout"armée ou désarmée.Par contre,dans le cadre de la lutte contre le grand banditisme,je ne te suis pas pour envoyer des policiers les mains nues contre des 357 magnum ou des fusils d'assaut.

Je suis pour des condamnations séveres de ces flics"cow-boys"qui abattent dans le dos comme de face des manifestants.Mais je ne dis pas dans ce braquage d'un bureau de poste"un salop de flic a abattue un pauvre jeune homme de 25 ans".Je vois que ce"jeune"voyou,avait pris en otage une employée de ce bureau de poste et menacait de lui mettre une balle dans la tete,alors quand ce policier,profitant d'un"creneau"d'une fraction de secondes,fait usage de son arme et abat le truand,moi je dis"ce flic a sauvé la vie d'une travailleuse,membre de ma classe",et oui il n'aurait pas pu le faire avec un siflet.Il faut donc,avant de dire betement"désarmons la police" se poser la question:"peut-on désarmer ces truands qui pour se faire un peu de tune,n'hésitent pas a menacer nos vies,et a tuer fréquement.".
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tazer a tué!

Message  verié2 le Mer 1 Déc - 12:36

Jacquouille
Ma phrase sur la"matraque arme préventive?"vient en boutade
Si tu t'exprimais de façon plus claire, moins tripale, avec moins d'insultes dans tes posts, on pourrait plus facilement distinguer tes boutades de tes affirmations sérieuses.

Jacquouille
Le plein emploi non plus,faut il donc le supprimer de nos revendications
Non, ça n'a rien à voir. La police fait partie de l'appareil d'Etat bourgeois qui doit être détruit, pas réformé et mis au service de la population, comme le laisse entendre la formule "plus de moyens pour une police préventive". Ici, on touche une question programmatique de fond : revendiquer de mettre l'appareil répressif de l'Etat au service de la population, c'est ce qu'on appelle le réformisme.
Ca n'a rien rigoureusement à voir avec des revendications de salaire, d'emploi, de conditions de travail etc.
Jamais tu ne trouveras dans l'histoire du mouvement révolutionnaire des revendications pour "plus de moyens pour une bonne police".

Jacquouille
dans le cadre de la lutte contre le grand banditisme,je ne te suis pas pour envoyer des policiers les mains nues contre des 357 magnum ou des fusils d'assaut.

Arlette avait en effet demandé au cours d'une émission TV plus de gilets pare-balles et des voitures plus puissantes pour les policiers. Elle n'avait pas été jusqu'à demander des armes plus puissantes.
C'est absolument un faux problème. Car les armes dont sont dotées les policiers risquent fort d'être dans l'avenir utilisées contre les jeunes et les travailleurs. Elles le sont déjà d'ailleurs, quand des flics bourrés (ou même pas bourrés) tirent au 357 Magnum, car ils en ont depuis longtemps, sur des jeunes désarmés.

La lutte efficace contre le banditisme ne se mène pas par des poursuites et des fusillades sanglantes, mais par l'infiltration et le renseignement. Ton exemple de braquage avec otage ne tient pas debout. En intervenant à chaud au cours d'un braquage, la police ne sauve pas les employés de banque et clients, mais les met en danger. D'ailleurs, il n'y aurait pas de prise en otage sans cette intervention musclée. La police elle-même l'a compris : elle ne cherche plus à pratiquer le "flag" pour serrer les braqueurs sur le coup comme dans les années 70-80 où cette tactique avait fait un nombre considérable de bavures.

Donc, ton héros flic, il vaut mieux qu'il se tienne peinard pour ne pas déclencher la fusillade, au lieu de jouer les Zorro...

Tous ces problèmes de délinquance sont avant tout sociaux : plus de moyens et d'armes pour la police ne font pas reculer le banditisme. Si tu prends l'exemple du Brésil, où viennent d'avoir lieu de véritables batailles rangées dans des favellas de Rio, avec l'intervention des hommes de la marine militaire, hélicos etc, avec des dizaines de morts, dont pas mal d'habitants non trafiquants et des enfants, on voit bien ce que donne la répression. Même si bien sûr, on ne va pas pleurer pour les caids de la drogue, ni pour pas mal de flics qui ne sont que des bandes armées parmi d'autres dans ce pays.

Bref, seule l'organisation de la population et la lutte pourront faire reculer ces fléaux. Voilà le langage que nous devons tenir. Même si nous n'avons pas de solution immédiate, c'est moins démagogique et moins dangereux politiquement que de demander des "bons flics préventifs"...

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tazer a tué!

Message  yannalan le Mer 1 Déc - 15:52

Je vois que ce"jeune"voyou,avait pris en otage une employée de ce bureau de poste et menacait de lui mettre une balle dans la tete,alors quand ce policier,profitant d'un"creneau"d'une fraction de secondes,fait usage de son arme et abat le truand,

Ca ça arrive une fois sur 100 et uniquement avec des policiers super-entraînés, c'est du boulot de tireurs d'élite... Les flics de base s'entrainent au tir une fois tous les 36 du mois et c'est en ça qu'ils sont dangereux.Pour les prises d'otage, Vérié explique plus sérieusement le problème.
Je n'ai pas de statistiques sur les bavures et l'emploi "légitime" des armes,mais ça vaudrait le coup, à mon avis. On donne des armes puissantes à des gars qui savent parfois à peine s'en servir.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tazer a tué!

Message  Vérosa_2 le Sam 4 Déc - 17:07

jacquouille a écrit:Mais je ne dis pas dans ce braquage d'un bureau de poste"un salop de flic a abattue un pauvre jeune homme de 25 ans".Je vois que ce"jeune"voyou,avait pris en otage une employée de ce bureau de poste et menacait de lui mettre une balle dans la tete,alors quand ce policier,profitant d'un"creneau"d'une fraction de secondes,fait usage de son arme et abat le truand,moi je dis"ce flic a sauvé la vie d'une travailleuse,membre de ma classe",et oui il n'aurait pas pu le faire avec un siflet.Il faut donc,avant de dire betement"désarmons la police" se poser la question:"peut-on désarmer ces truands qui pour se faire un peu de tune,n'hésitent pas a menacer nos vies,et a tuer fréquement.".

C'est quand même bizarre cette imagerie populaire, plus précisément : populiste, qui consiste à opposer le petit "gangster" (dont on suppose qu'il est de banlieue, n'est-ce pas ?) au valeureux défenseur des travailleurs propres sur eux que s'avère être le policier. Je crois que tu regardes trop de séries B à la télé.

- D'une part, comme l'a déjà mentionné Yannalan, aucun flic ordinaire n'est en mesure d'assurer ce rôle de "justicier" selon le scénario fantaisiste que tu décris, et qui relève du western plus que d'autre chose.
- D'autre part, ce que tu décris là est caricatural car le scénario que tu présentes n'est aucunement un phénomène de société, il s'agit de faits divers se produisant (heureusement) assez rarement.

Enfin, ton exemple n'est pas le simple fruit du hasard. Il est au contraire très significatif d'une forme rampante de pensée populiste. Et dans l'affaire, le plus inquiétant est ce schéma dichotomique bien inscrit au fond de ton crâne - il suffit de lire tes autres interventions sur des sujets traitant de problèmes similaires pour s'en convaincre - selon lequel le petit braqueur n'est pas de "ta classe", à la la différence (cit.: ) "d'une travailleuse, membre de ma classe". Je ne fais pas, loin s'en faut, l'éloge du "jeune voyou", mais force est de considérer que c'est la condition sociale très probablement précaire de ce "jeune" qui l'aura amené à la délinquance. D'ailleurs tu le dis toi même (cit.: ) "ces truands qui pour se faire un peu de tune...". Désolé Jacquouille, mais ces "truands" à la petite semaine font partie du prolétariat au même titre de toi ou moi. Qu'ils agissent de façon néfaste et dangereuse, et fassent ainsi fortuitement le jeu du capitalisme est une chose, ça nous sommes bien d'accord. Mais les mettre hors-classe, ou les dénoncer comme ennemis participe d'un jugement moral irrecevable.

Alors bien sûr il reste le fourre-tout du "Lumpen", très pratique pour botter en touche. Le "braqueur" que tu évoques dans ton scénario fantaisiste en fait peut-être partie. Mais au final, à admettre cette "armée de réserve" qu'a décrite Marx selon le contexte de son époque, qui en fait partie - et de façon objective et consciente cette fois - sinon le flic, qui selon toi (cit.: ) "a sauvé la vie d'une travailleuse,membre de ma classe", mais qui a aussi passé au tazer un Malien, qui a aussi quasiment dégommé l'oeil d'un lycéen au flashball durant le mouvement contre les retraites, qui a aussi cent fois ouvert de force et froidement la porte d'une famille insolvable lors d'un lot d'expulsions quotidien, qui a participé sans état d'âme au nettoyage de nombreux campements de Roms pour les renvoyer "chez eux", etc...


Vérosa_2

Messages : 683
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tazer a tué!

Message  sylvestre le Sam 4 Déc - 17:41

http://lmsi.net/Pour-le-Malien

Accueil du site > Appels, hommages et fictions > Hommages > Pour le Malien

Pour le Malien

Une vie = une vie

par Pierre Tevanian, 3 décembre

Il n’a pour nous ni nom, ni visage, ni femme ni enfants, ni frères ni sœurs, ni père ni mère, ni ami-e-s en deuil. Les premières dépêches l’ont appelé « un Malien », les suivantes l’ont appelé « le Malien ». Certains journalistes l’ont ensuite appelé, encore plus salement, « le forcené », parce que son « gabarit » – seule information à laquelle nous avons eu droit – était « impressionnant », dixit la sacro-sainte « source policière », et parce qu’avec un marteau il avait « blessé légèrement » quatre policiers qui tentaient, à coups de gaz et de décharges électriques, de le « neutraliser » – c’est comme ça qu’on parle dans la France de 2010.

Le Malien, comme nous devons l’appeler, comme il a été décidé que nous devions l’appeler, est mort le mardi 30 novembre 2010 à l’âge de 38 ans, « à la suite d’une interpellation policière ». Plus précisément, on nous dit que la police cherchait à l’interpeller, au départ, pour une altercation avec un voisin, puis qu’il s’est avéré, circonstance aggravante, être un sans-papiers sous le coup d’un « arrêté de reconduite à la frontière ».

Le « forcené » risquait donc, tout bonnement, l’expulsion forcée – et par conséquent, en voulant à tout prix échapper à la police, et en n’hésitant pas pour cela à blesser légèrement quatre policiers, il n’a eu qu’une réaction parfaitement humaine et compréhensible, que chacun-e d’entre nous aurions pu avoir à sa place.

Cela, personne ne l’a souligné, ni dans les brèves dépêches qui ont « couvert l’événement », ni dans les quelques « réactions politiques » que ledit événement a suscitées. Trois jours ont passé et le débat est clos. Le Malien est aux oubliettes. Tout au plus une partie de la gauche – grosso modo celle qui est à la gauche du Parti socialiste – demande une enquête, voire un moratoire, sur les effets du « taser », dont les décharges de 50000 volts sont peut-être bien pour quelque chose dans la mort brutale d’un homme qu’on nous décrit par ailleurs comme robuste. Fidèles à une longue tradition, les syndicats policiers plaident sans le moindre fondement la « légitime défense » tandis que les plus hautes autorités de l’État – en la personne du ministre Brice Hortefeux – couvrent l’homicide en nous expliquant qu’il n’y avait pas d’alternative, sinon « les armes à feu ».

Quant à la Justice, par la voix du procureur chargé de l’enquête, elle nous dit prudemment qu’aucune « conclusion définitive » ne peut être tirée quant à l’origine du décès, même si l’autopsie tend à privilégier l’hypothèse d’une mort par « asphyxie », liée à l’absorption massive de gaz lacrymogènes et attestée par des traces de sang dans les poumons du défunt.

L’événement ne pose en somme pas d’autre question que celle, purement technique, des modalités les plus adéquates d’une mise à mort : vaut-il mieux gazer, électrocuter ou simplement abattre, à l’ancienne, ces « Maliens forcenés » qui vont jusqu’à « blesser légèrement » des policiers pour échapper à une expulsion ?

La question qui n’est pas posée, même par celles et ceux qui ont raison d’appeler à l’arrêt de l’usage des « tasers », est celle beaucoup plus vaste, profonde et ancienne, de la violence policière, plus précisément du permis de tuer hors légitime défense dont bénéficient de facto les policiers, du permis de tuer une certaine population en tout cas , et des politiques étatiques qui rendent ces homicides non seulement possibles, mais plus que cela : nécessaires  [1]. Il est évident en effet que le taser est une invention abjecte, et il est peu douteux, même s’il s’avérait que c’est l’asphyxie qui au final « a entraîné la mort », que l’usage dudit taser n’a rien arrangé, mais ce n’est pas la première fois que la police, avec ou sans armes, tue un sans-papiers, un immigré ou un « jeune de cité », en essayant de le « neutraliser ». Et si ces mises à mort engagent la responsabilité individuelle de chaque agent qui accepte d’honorer à ce prix les missions qu’on lui confie, elles engagent aussi, et il serait bon d’en parler, les ministres qui conçoivent lesdites missions et font, du « chiffre » en général et en particulier de l’« objectif chiffré » de « 25000 reconduites à la frontières par an », un impératif catégorique au regard duquel la vie humaine – ou en tout cas malienne – ne vaut pas grand chose.

Si tel n’était pas le cas, si une vie malienne valait une vie bien française et bien blanche, il serait évident pour tout le monde que, face à un sans-papiers fuyant une expulsion – autrement dit : un homme désarmé ne mettant en danger la vie de personne – l’alternative aux décharges électriques de 50000 volts n’est ni l’arme à feu, ni l’asphyxie par le gaz, ni (comme ce fut le cas pour d’autres « bavures ») l’étranglement. Il serait évident qu’en ces circonstances, des « gardiens de la paix » dignes de ce nom, dans une « démocratie » digne de ce nom, n’ont rien de mieux à faire que de le laisser s’enfuir. Si cet « abandon », cette « abdication », ce « laxisme » vous choque, s’il vous indispose plus que la possibilité – maintes fois actualisée – d’une mort d’homme, c’est bel et bien que la chasse aux sans-papiers est devenue un impératif catégorique, une fin qui justifie tous les moyens, et que cette mort d’homme ne vaut pas d’autres morts d’homme – ou, pour le dire autrement, que cet homme ne vaut pas d’autres hommes, ne vaut pas non plus le chien ou le chat dont la mort nous désole, ne vaut en fait à peu près rien.

Ces mots offensent, je le sais d’expérience. Comme je sais d’expérience, même si j’ai beaucoup de mal à le comprendre, que même à gauche j’offense beaucoup de monde si je conclus qu’il y a un racisme d’État et que ce racisme est meurtrier, et si je précise que la police exécute, que l’État commandite et qu’il y a trois jours, un homme a été tué soit par gazage soit par électrocution, soit les deux. Ces mots tellement « excessifs » et « inacceptables » vont indigner, scandaliser, révolter des gens que n’a pas vraiment indignés, scandalisés, révoltés la mort « du Malien », et qui n’ont pas jugé « inacceptables » les mots « neutraliser », « forcené » ou « légitime défense », et cette hiérarchie des indignations résume à elle seule la barbarie dans laquelle s’enfoncent nos pays « civilisés ».

De cette mise à mort barbare tout juste déplorée le mardi 30 novembre à 20H20 et oubliée dès le lendemain, il importe donc de se souvenir. Il importe de rappeler que ce n’est pas d’un « forcené malien » qu’il s’agit mais d’un homme, qui n’était pas que malien et qui n’était pas du tout « un forcené ». Qu’il n’a pas été « neutralisé » mais tué. Qu’il n’est pas « mort d’asphyxie » mais a été gazé et électrocuté. Que le coupable ne se nomme ni « Pas de chance » ni « Taser » mais Police nationale, Hortefeux, Sarkozy, et surtout « Maîtrise des flux migratoires ». Que sont en cause non seulement « 50000 volts » mais aussi « 25000 reconduites à la frontière ». Que ce n’est pas un « fait divers » mais une affaire d’État.

Il faudra du temps et des luttes pour imposer ces mots, rétablir cette vérité, rendre justice. Dans l’immédiat, que repose en paix le Malien sans nom et sans visage, et à ses parents et ami-e-s sans existence médiatique, toutes nos condoléances.

P.-S.

Dédiée au Malien : La chasse est ouverte, par le MAP.

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tazer a tué!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum