Etat Espagnol

Page 2 sur 27 Précédent  1, 2, 3 ... 14 ... 27  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Etat Espagnol

Message  Gauvain le Dim 28 Nov - 16:14



Intervention de Besancenot, vendredi soir, au meeting de clôture de la campagne de la liste Des de baix pour les élections au Parlement de Catalogne.

Voici le site de la coalition : http://desdebaix.cat/2010/11/27/videos-del-miting-final-de-campanya-de-des-de-baix/ avec notamment les autres vidéos (mais tout est en catalan).
avatar
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat Espagnol

Message  sylvestre le Sam 4 Déc - 16:22

Comme en France, l'Etat espagnol fait appel à des loi dictatoriales pour briser les grèves.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20101204.FAP1949/le-gouvernement-espagnol-casse-la-greve-surprise-des-aiguilleurs-du-ciel.html

Le gouvernement espagnol casse la grève surprise des aiguilleurs du ciel

MADRID (AP) — Les aiguilleurs du ciel espagnols, qui avaient débrayé par surprise vendredi soir, ont commencé à regagner leurs postes samedi dans les aéroports de Barcelone et de Madrid, sous la pression de l'"état d'alerte" décrété par le gouvernement.

D'après l'Aviation civile espagnole (AENA), 11 des 15 contrôleurs aériens de Barcelone ont repris le travail samedi un nombre non précisé de leurs collègues madrilènes ont fait de même à Barajas.

Un vol a pu décoller des îles Canaries à destination du Luxembourg, affirme un responsable de l'Aviation civile. Barajas pourrait opérer 30% de ses vols d'ici 16h, assure l'AENA sur son fil Twitter.

Plusieurs dizaines de milliers de voyageurs étaient coincés samedi dans les aéroports en Espagne, où environ quatre millions de voyageurs étaient attendus en ce week-end prolongé (lundi et mercredi prochains étant fériés), traditionnellement l'un des plus chargés de l'année dans les transports.

Les aiguilleurs du ciel ont abandonné leur poste vendredi soir en plein conflit sur leurs conditions de travail. Le gouvernement de José Luis Rodriguez Zapatero venait d'approuver la privatisation partielle d'aéroports et la cession de la gestion des aéroports de Madrid et de Barcelone au secteur privé.

La grève surprise ayant provoqué le chaos dans les aéroports, le gouvernement espagnol a déclaré samedi l'"état d'alerte", une première. Cette mesure signifie que si les grévistes refusent de retourner à leur poste, ils peuvent être inculpés et ils risquent une peine d'emprisonnement.

"L'effet immédiat est que les contrôleurs ont été mobilisés. Cela signifie que, s'ils ne vont pas travailler, ils commettront un crime de désobéissance en vertu du code pénal militaire", a expliqué le vice-chef du gouvernement Alfredo Perez Rubalcaba à l'issue d'une réunion d'urgence.

La clause sur "l'état d'alerte" figure dans la Constitution espagnole approuvée en 1978, trois ans après la mort du général Franco, mais n'avait jamais été invoquée jusqu'à ce samedi. Elle est destinée à aider le gouvernement à faire face à des catastrophes naturelles telles que des séismes et des inondations, ou, dans ce cas précis, au blocage d'un service public essentiel au fonctionnement du pays comme le trafic aérien.

La compagnie Iberia a annulé tous ses vols en Espagne jusqu'à dimanche matin, tout comme la compagnie irlandaise à bas coût Ryanair. Air France a également suspendu jusqu'à 19h ses vols au départ et à destination des aéroports qu'elle dessert en Espagne, a-t-on appris auprès du service de presse de la compagnie. AP

cr/jp/v222/cb
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Municipales

Message  irneh09218 le Sam 8 Jan - 18:41

Pour la première fois, des candidatures d'étrangers à des élections municipales en Aragon. Les étrangers en Espagne ont le droit de participer aux élections municipales, sûrement un exemple à suivre pour la France.
Parti Ibérique des Roumains (PIRUM)
Il n'aura aucune tendance, ni droite, ni gauche.
En su programa abogan por una mayor libertad de circulación en la Unión Europea, la homologación de los títulos académicos entre Rumanía y España o la construcción de escuelas, centros culturales y bibliotecas bilingües.
Ils plaident pour une meilleure liberté de circulation dans l'Union Européenne, la reconnaissance des diplômes entre le Roumanie et l'Espagne, la construction d'écoles, centres culturels, bibliothèques bilingues.
avatar
irneh09218

Messages : 502
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 66
Localisation : L'Ametlla de mar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat Espagnol

Message  irneh09218 le Mer 26 Jan - 19:22

Lors des municipales en Espagne, le parti islamiste "PRUNE" va présenter des candidats "femmes" comme promis.

http://www.elconfidencialdigital.com/Articulo.aspx?IdObjeto=27589

avatar
irneh09218

Messages : 502
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 66
Localisation : L'Ametlla de mar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Travailler plus longtemps pour avoir une plus petite retraite

Message  BouffonVert72 le Ven 28 Jan - 1:58

Après l'Allemagne, Pays-Bas, Danemark, l'Espagne se dirige vers la retraite à 67 ans... Ils prennent tous exemple les uns sur les autres on dirait... Et avec l'accord des syndicats...
De plus le niveau des retraites va baisser...
Et tout ça est fait par... Un gouvernement social-démocrate évidemment...

http://www.lefigaro.fr/retraite/2011/01/27/05004-20110127ARTFIG00665-espagne-accord-cle-pour-la-retraite-a-67-ans.php

LeFigaro.fr a écrit:

Mathieu de Taillac
27/01/2011 | Mise à jour : 22:47


Espagne : accord clé pour la retraite à 67 ans

Les syndicats ont donné leur feu vert au gouvernement pour repousser de deux ans l'âge légal de départ à la retraite.

Après un an d'âpres négociations sur la réforme des retraites, José Luis Rodríguez Zapatero est parvenu à arracher le soutien des syndicats. L'âge légal du départ passera de 65 à 67 ans. Des exceptions sont toutefois prévues, notamment pour les carrières longues et ininterrompues.


Dans la dernière ligne droite des négociations, le président du gouvernement espagnol a improvisé une réunion nocturne avec les représentants des deux principaux syndicats. Sous la pression des marchés financiers, l'exécutif et les syndicats ont établi les grandes lignes de leur accord. Pour bénéficier à 65 ans d'une retraite complète, il faudra désormais cumuler 38,5 annuités de cotisations, contre 35 actuellement. Le reste des salariés devra attendre 67 ans pour recevoir une pension intégrale. Quant aux retraites anticipées, elles seront possibles à partir de 63 ans au lieu de 61 aujourd'hui.

Les Espagnols devront ainsi travailler plus longtemps… pour percevoir des retraites moins élevées. Car selon l'accord, le niveau de la pension ne sera plus calculé en fonction des quinze dernières années de salaire, mais des vingt-cinq dernières. Actuellement, la prestation moyenne reçue par les retraités atteint à peine 900 euros mensuels.

Mise en place progressive de 2013 à 2027

Depuis des mois, Madrid alterne la carotte et le bâton dans ses relations avec Commissions ouvrières (CCOO) et l'Union générale des travailleurs (UGT). Pour prouver sa détermination, le gouvernement avait fixé une date butoir. Avec ou sans l'accord des centrales, il avait prévu d'entériner vendredi son avant-projet de loi en Conseil des ministres. En outre, les socialistes avaient engrangé en début de semaine l'appui des nationalistes basques et catalans; l'assurance d'un vote sans encombre au Parlement.

Inflexible sur le symbole des 67 ans, l'exécutif a accepté toutefois de nombreux aménagements à la marge. Les stages pourraient ainsi être comptabilisés dans la période de cotisation. De même, les personnes ayant interrompu leur carrière à la naissance d'un enfant pourraient faire valoir jusqu'à deux annuités dans le calcul de leur retraite. Enfin, la pénibilité devrait être prise en compte.

La réforme sera mise en place progressivement. À partir de 2013, l'âge légal sera augmenté chaque année de quelques semaines. À ce rythme, c'est aux alentours de 2027 que la retraite à 67 ans devrait être une réalité.

Critiqué par l'aile gauche du Parlement, qui l'accuse de se plier aux exigences de Bruxelles et des marchés, le gouvernement fait valoir l'impératif démographique. Le taux fécondité en Espagne s'élève à 1,4 enfant par femme, contre 2,01 en France. D'ici 2050, la part des Espagnols de plus de 65 ans devrait ainsi passer de 17% à 31%. Dans le même temps, la population en âge de travailler devrait chuter de 68% à 55%.

L'opposition de droite était jusqu'à présent réticente à appuyer une mesure aussi impopulaire. Après le feu vert des syndicats, il lui est désormais difficile de se montrer plus royaliste que le roi. L'accord favorise enfin la paix sociale jusqu'aux prochaines élections générales, prévues en mars 2012. Un succès politique inespéré pour Zapatero, au record de son impopularité.

Elle a bon dos la démographie...
Je ne vois pas comment l'accord va favoriser la paix sociale... Mais enfin, ça vient du Figaro, alors bon...

Au moins nous en France, notre CGT continue de dire qu'elle est contre la contre-réforme de Woerth...
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat Espagnol

Message  Roseau le Ven 28 Jan - 2:54

Au moins nous en France, notre CGT continue de dire qu'elle est contre la contre-réforme de Woerth....

Les bureaucrates professionnels sont partout soumis au système.
Mais la méthode pour le protéger varie en fonction du contexte, et donc du rapport de force.
La façon de le défendre en France, de Thibaut à Mélenchon, a consisté à fatiguer le poisson,
contrer la perspective de grève générale, et détourner le mouvement vers le piège des urnes référendaires et autres.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat Espagnol

Message  un chien ardent le Mer 13 Avr - 8:21

MANIFIESTO POR LA III REPÚBLICA
Jueves 14 de abril de 2011 a las 19:00h. Cibeles - Sol
Convoca: Agrupación Republicana de Coslada [ARCO], Asamblea Contra la Globalización Capitalista y la Guerra, Ateneo Republicano de Carabanchel, Ateneo Republicano de Fuenlabrada, Ateneo Republicano de Vallekas, Ateneo Republicano de Villaverde, CAUM, Co.Bas, Colectivo 26 de Julio, Colectivos de Jóvenes Comunistas de Madrid [CJC Madrid], Coordinadora Antifascista de Madrid, Coordinadora Estatal de Solidaridad con Cuba (Madrid), Corriente Roja, Iniciativa Comunista, IU-Meco, Izquierda Castellana, Izquierda Republicana, Izquierda Unida-CM, Juventud Comunista de España (Marxista-Leninista) [JCE (M-L)], Partido Comunista de España (Marxista-Leninista) [PCE (M-L)], Partido Comunista de los Pueblos de España [PCPE], Partido Comunista de Madrid [PCM], Plataforma de Ciudadanos por la República (Estatal), Reconstrucción Comunista, Unidad Cívica por la República, Unión de Juventudes Comunistas de España [UJCE], Unión Proletaria.
¡DEROGACIÓN DE LA CONSTITUCIÓN DE 1978!
¡POR LA III REPÚBLICA!



un chien ardent

Messages : 36
Date d'inscription : 12/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat Espagnol

Message  irneh09218 le Mar 17 Mai - 12:55

Suite à la manif du 15 mai 2011, les jeunes sont déterminés à continuer la "révolte" à l'image des pays arabes.
Avec "acampadasol" (twitter).
avatar
irneh09218

Messages : 502
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 66
Localisation : L'Ametlla de mar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat Espagnol

Message  louhans le Mar 17 Mai - 13:39

http://es.noticias.yahoo.com/polic%C3%ADa-desaloja-150-personas-acampadas-puerta-sol-072512092.html


"mas educacion, menos policia", slogan des campeurs-manifestants anti-austérité virés par les flics hier à madrid.

louhans

Messages : 44
Date d'inscription : 28/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Pour ce soir...

Message  irneh09218 le Mar 17 Mai - 16:40

No se cual es vuestro feeling con las sentadas (no convocadas, es decir con autorización para apalear) de esta noche, sobre todo en Madrid. Yo estoy alucinando con la movilización del personal, no simplemente en twiter etc, sino gente de mi entorno, no muy sensibilizada con este tipo de cuestiones pero cabreados y que van a ir.

Además, todavía faltan cuatro horas y la policía tiene tomada Sol como si fuera Tiananmen el día del aniversario de la masacre. No dejan circular a la gente y piden documentación en cuanto se juntan un grupillo de 4 o 5, algo nunca visto en la España democrática al menos no por mi.

¿como lo veis? ¿Notais el mismo ambiente raro entre vuestros conocidos o soy yo solo?

Apparemment la police commence à prendre très au sérieux le rassemblement de ce soir.
La police s'est installé dans la "place du soleil" à Madrid et est en train de contrôler les papiers de tous les rassemblements de plus de 4 à 5 personnes.
avatar
irneh09218

Messages : 502
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 66
Localisation : L'Ametlla de mar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat Espagnol

Message  Invité le Mar 17 Mai - 16:57

irneh09218 a écrit:No se cual es vuestro feeling con las sentadas (no convocadas, es decir con autorización para apalear) de esta noche, sobre todo en Madrid. Yo estoy alucinando con la movilización del personal, no simplemente en twiter etc, sino gente de mi entorno, no muy sensibilizada con este tipo de cuestiones pero cabreados y que van a ir.

Además, todavía faltan cuatro horas y la policía tiene tomada Sol como si fuera Tiananmen el día del aniversario de la masacre. No dejan circular a la gente y piden documentación en cuanto se juntan un grupillo de 4 o 5, algo nunca visto en la España democrática al menos no por mi.

¿como lo veis? ¿Notais el mismo ambiente raro entre vuestros conocidos o soy yo solo?

Apparemment la police commence à prendre très au sérieux le rassemblement de ce soir.
La police s'est installé dans la "place du soleil" à Madrid et est en train de contrôler les papiers de tous les rassemblements de plus de 4 à 5 personnes.
Et oui, l'Espagne franquiste commence à montrer un visage qu'elle avait caché ces dernières décennies. Le pire étant que le PSOE est un des piliers de cette politique où les organisations syndicales CCOO et UGT ont capitulé en rase campagne en signant le dernier pacte sur le redressement économique. Un pacte destructeur d'une grande partie des acquis de la classe ouvrière espagnole.
Il y a deux mois une photo montrait des dirigeants de l'UE, le ministre espagnol, des membres du patronat, la CCOO et l'UGT se congratuler après la signature du pacte !
Là aussi, le ciel est lourd de heurts à venir ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat Espagnol

Message  Copas le Mer 18 Mai - 21:29

eh oui, après récemment la Croatie et le Portugal, et le reste de l'Europe il y a quelques mois, encore des mobilisations en Europe qui prouvent qu'un grand potentiel de mobilisation et de révolte existe.

Les questions qui se posent se situent donc ailleurs.

Mais c'est un nouveau coup de fourche dans les fesses des déclinistes !

Les enjeux sont sur des points déterminés : progression organisationnelle pour les outils de masse et de résistance, politisation, développement de forces politiques qui intègrent tout cela à une stratégie de changement de société qui sorte des impasses obsessionnelles sur les grands soirs électoraux.

Quand on parle en France d'une partie de la classe ouvrière au sens moderne du terme, radicalisée mais pas forcement très politisée, qui a en quelque sorte fait la sympathie dont a bénéficié le NPA (et auparavant LO), c'est de cela dont on parle et qui se cherche.

Rien n'est joué (même en termes de récupération ), mais ce qui est sur c'est que la propension d'une partie de l’extrême gauche en France par exemple à aller caresser les vieux dinosaures est une démarche sectaire tournant le dos aux tâches du réel, et à des factions significatives de la classe populaire.

Les Espagnols dans un mouvement à ses débuts (qui peut avorter encore) nous donnent une démonstration de plus que des portes sur le printemps existent en Europe.

Les révolutions en Afrique du Nord, ne sont pas des révolutions "d'Afrique du Nord", mais une poussée régionale particulière d'un mouvement touchant un très grand nombre de pays du monde, sous des tas de formes, mais qui a son homogénéité qui n'est pas seulement le résultat direct d'attaques de la bourgeoisie mais également l'aboutissement d'une poussée numérique considérable de la classe ouvrière moderne.

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat Espagnol

Message  Copas le Mer 18 Mai - 22:23

Valencia Democracia Real

No somos mercancía en manos de políticos y banqueros



et évidemment :

http://anticapitalistes.net/

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat Espagnol

Message  irneh09218 le Mer 18 Mai - 22:26

La manifestation de ce soir a été interdite dans la journée. Plusieurs manifestations illégales sont prévues d'ici aux élections.
En ce moment, tous les véhicules de la police sont en train de partir de la place "del sol".

En direct :
http://www.intereconomia.com/ver-intereconomia-tv


avatar
irneh09218

Messages : 502
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 66
Localisation : L'Ametlla de mar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat Espagnol

Message  Copas le Mer 18 Mai - 22:41

débats permanents, occupation de places





défilés



ils occupent la place, la police de Zapatero, le pote de FDK, les déloge, ils reviennent..


avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat Espagnol

Message  sylvestre le Jeu 19 Mai - 12:42

Un élément très présent, explicable de par l'histoire politique récente de l'Etat espagnol, c'est le refus des partis, des drapeaux, etc. Une force dans la mesure où l'accent est mis sur l'initiative par en bas (beaucoup de manifestants comme cette jeune femme quand on leur demande ce qu'ils représentent répondent "une personne de plus"), mais ce sera une limite à un moment donné. En tous cas ça donne la pêche !

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat Espagnol

Message  Roseau le Jeu 19 Mai - 18:39

sylvestre a écrit:Un élément très présent, explicable de par l'histoire politique récente de l'Etat espagnol, c'est le refus des partis, des drapeaux, etc. Une force dans la mesure où l'accent est mis sur l'initiative par en bas (beaucoup de manifestants comme cette jeune femme quand on leur demande ce qu'ils représentent répondent "une personne de plus"), mais ce sera une limite à un moment donné. En tous cas ça donne la pêche !


Exact. Dommage seulement que nos camarades d'Izquierda Capitalista n'offrent pas encore au mouvement un parti révo. Le suivi sur leur site:
http://www.anticapitalistas.org/

La medias BHL, sur ce coup, sont très discrets. Signe qui ne trompe pas...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat Espagnol

Message  Copas le Jeu 19 Mai - 22:37


Movimiento del 15-M


http://erasmusmadrileno.blogspot.com/2011_05_01_archive.html

Depuis dimanche dernier, un mouvement de protestation contre la politique du gouvernement et la crise financière, qui prend chaque jour une dimension plus importante, fait frémir l'Espagne. Le mouvement du 15-M (15 mai) a organisé des manifestations dans 50 villes espagnoles.

A Madrid, des milliers de personnes se sont réunies pour défiler. Arrivée à la Puerta del Sol, la place principale de la ville, elles ont été délogées par la police. Cette démonstration de force des autorités n'a fait que conforter les manifestants dans leurs propos : la dénonciation d'un gouvernement qui refuse de les écouter, le ras-le-bol généralisé face à des politiques qui ne répondent pas aux problèmes de la population.

Le soir-même ils sont donc revenus sur la place de la Puerta del Sol, encore plus nombreux et avec de quoi dormir.

Depuis, Sol est devenu un forum, un lieu d'expérimentation démocratique et aussi un lieu de vie pour certains. Le mouvement, lancé par l'association née il y a quelques mois Democracia real ya! (Une vraie démocracie, maintenant!) et auquel se sont joint de nombreuses micro-associations dont Joventud sin futuro (Jeunesse sans avenir, dont le slogan "Sans logement, sans boulot, sans retraite, sans peur" est évocateur) est maintenant aux mains des citoyens réunis à Sol. Ceux-ci ne veulent en effet être associés à aucun parti politique (contre lesquels ils manifestent) ni syndicat. Jusqu'à maintenant, aucune sorte de violence n'a fait intrusion dans les manifestations, que ce soit à Madrid, Malaga, Valence, Saint-Jacques de Compostelle, Barcelone ou encore Mallorque. Mardi, à Madrid, le rassemblement avait même pris un air festif grâce à quelques concerts improvisés. Les occupants de la Puerta del Sol comptent tenir la place jusqu'à dimanche, jour des élections municipales.

La mairie de Madrid a d'ailleurs adopté une résolution afin d'interdire la manifestation et y a opposé son véto pour raisons électorales, invoquant le fait qu'elle pourrait influer sur le droit des citoyens à choisir librement de leur vote. De fait, le sentiment qu'aller voter à la fin de la semaine ne servirait à rien et de plus en plus répandu. Le slogan "Ni PP, ni PSOE, nie CIU." du collectif No les votes semble avoir un impact important et laisse présager une abstention énorme dimanche prochain.Les-dits citoyens ont répondu à cette interdiction par l'article 21.1 de la Constitution espagnole qui stipule que "Le droit de réunion pacifique et sans armes est reconnu. L'exercice de ce droit ne sera pas soumis à une autorisation préalable." L'interdiction prononcée n'a cependant pas eu d'effets immédiats: la place est toujours remplie de manifestants et entourée d'un dispositif policier conséquent.

D'un côté, cet évènement est réellement impressionnant, du fait de son ampleur, de sa durée et surtout de son calme. Il est clairement préparé et organisé sur le modèle des révolutions arabes (bien entendu, pas avec les mêmes enjeux), et avant cela des manifestations étudiantes grecques d'il y a trois ans.

Depuis cinq jours, les protestataires se relaient nuit et jour, assurant une veille permanente et permettant aux étudiants d'aller à l'université et aux salariés de se rendre à leur travail sans pour autant perdre le fil de la contestation. Cette capacité d'organisation et de solidarité, illustré par le mot d'ordre la foule : "Indignados y organizados", est exemplaire.

Dès dimanche soir, un service de restauration gratuite, alimenté par les dons des habitants de la ville, s'est mis en place. De même, des comités ont été instaurés : alimentation, communication, logistique/nettoyage, action afin de structurer le mouvement et d'éviter les débordements. Les manifestants ont réussi a créer un mouvement de masse sans aucun bloquage (en évitant donc de se mettre à dos la population), massif, visible et médiatiaque donc efficace dans la perspective de se faire entendre par le public et les politiques. L'autre point admirable est le calme de la police. Certes, plus de 500 policiers sont mobilisés dans le centre ville. Mais en France, je suis à peu près sûre que les attirails anti-émeutes et les lacrymos auraient pollué le paysage depuis longtemps. En fait, je suis persuadée qu'un mouvement pareil n'aurait pas pu éclore.

Mais dans une certaine mesure, ce phénomène est également inquiétant.

Il s'agit en effet d'un rassemblement de personnes qui se sentent totalement mises hors du système politique actuel et qui préfèrent s'organiser seules (certes très bien mais en-dehors de tout cadre institutionnel de la société). Le fait qu'elles ne se reconnaissent dans aucune formation politique ou syndicale est un signal fort de la difficulté qui attend les responsables espagnols et de l'incapacité des institutions à répondre aux problèmes de la population. Et du point de vue français, ce n'est pas vraiment encourageant lorsqu'on sait qu'ici la gauche est au pouvoir depuis sept ans et que la situation sociale est la même, voire pire à certains égards, qu'en France (44,6% de chômage chez les 20-25 ans en février). Dans la manifestation actuelle, une forte majorité de "ni-ni" est représentée. Ni PSOE (équivalent PS) ni PP (équivalent UMP). Mais aussi "ni étudiant, ni salarié". Dans la foule on trouve aussi bien des étudiants d'une vingtaine d'années, que des jeunes diplômés au chômage, ou encore des cinquantenaires en situation précaire.

Toute une population qui revendique le droit à une vraie démocratie tout en rejetant les institutions démocratiques en place.

Il ne reste plus qu'à attendre dimanche et voir les résultats des élections. Et après ça, comment la situation va évoluer...
"Je ne suis pas anti-système. Le système est anti-moi."


Manifeste de « Democracia Real Ya ! »

Nous sommes des per­son­nes cou­ran­tes et ordi­nai­res. Nous sommes comme toi : des gens qui se lèvent tous les matins pour étudier, pour tra­vailler ou pour cher­cher un boulot, des gens qui ont famille et amis. Des gens qui tra­vaillent dur tous les jours pour vivre et donner un futur meilleur à celles et ceux qui les entou­rent.

Parmi nous, cer­tain-e-s se consi­dè­rent plus pro­gres­sis­tes, d’autres plus conser­va­teurs. Quelques un-e-s croyants, d’autres pas du tout. Quelques un-e-s ont des idéo­lo­gies très défi­nies, d’autres se consi­dè­rent apo­li­ti­ques. Mais nous sommes tous très préoc­cupé-e-s et indi­gné-es par la situa­tion poli­ti­que, économique et sociale autour de nous. Par la cor­rup­tion des poli­ti­ciens, entre­pre­neurs, ban­quiers, ... . Par le manque de défense des hommes et femmes de la rue.

Cette situa­tion nous fait du mal quo­ti­dien­ne­ment ; mais, tous ensem­ble, nous pou­vons la ren­ver­ser. Le moment est venu de nous mettre au tra­vail, le moment de bâtir entre tous une société meilleure. Dans ce but, nous sou­te­nons fer­me­ment les affir­ma­tions sui­van­tes :

L’égalité, le progrès, la solidarité, le libre accès à la culture, le développement écologique durable, le bien-être et le bonheur des personnes doivent être les priorités de chaque société avancée.
des droits basiques doivent être garantis au sein de ces sociétés : le droit au logement, au travail, à la culture, à la santé, à l’éducation, à la participation, au libre développement personnel et le droit à la consommation des biens nécessaires pour une vie saine et heureuse.
Le fonctionnement actuel de notre système politique et gouvernemental ne répond pas à ces priorités et il devient un obstacle pour le progrès de l’humanité.
La démocratie part du peuple, par conséquent le gouvernement doit appartenir au peuple. Cependant, dans ce pays, la plupart de la classe politique ne nous écoute même pas. Ses fonctions devraient être de porter nos voix aux institutions, en facilitant la participation politique des citoyens grâce à des voies directes de démocratie et aussi, procurant le plus de bienfait possible à la majorité de la société, et pas celle de s’enrichir et de prospérer à nos dépens, en suivant les ordres des pouvoirs économiques et en s’accrochant au pouvoir grâce à une dictature partitocratique menée par les sigles inamovibles du PPSOE [1].
La soif de pouvoir et son accumulation entre les mains de quelques-uns crée inégalités, crispations et injustices, ce qui mène à la violence, que nous refusons. Le modèle économique en vigueur, obsolète et antinaturel, coince le système social dans une spirale, qui se consomme par elle-même, enrichissant une minorité et le reste tombant dans la pauvreté. Jusqu’au malaise.
La volonté et le but du système est l’accumulation d’argent, tout en la plaçant au-dessus de l’efficience et le bien-être de la société ; gaspillant nos ressources, détruisant la planète, générant du chômage et des consommateurs malheureux.
Nous, citoyens, faisons parti de l’engrenage d’une machine destinée à enrichir cette minorité qui ne connait même pas nos besoins. Nous sommes anonymes, mais, sans nous, rien de cela n’existerait, car nous faisons bouger le monde.
Si, en tant que société nous apprenons à ne pas confier notre avenir à une abstraite rentabilité économique qui ne tourne jamais à notre avantage, nous pourrons effacer les abus et les manques que nous endurons tous. Nous avons besoin d’une révolution éthique. On a placé l’argent au-dessus de l’Etre Humain, alors qu’il faut le mettre à notre service. Nous sommes des personnes, pas des produits du marché. Je ne suis pas que ce que j’achète, pourquoi je l’achète ou à qui je l’achète.
A la vue de cela, je suis indi­gné/e

Je crois que je peux le chan­ger.

Je crois que je peux aider.

Je sais que, tous ensem­ble, on le peut.

Sors avec nous. C’est ton droit.

(suit la pos­si­bi­lité de signer sur la page ori­gi­nale en cas­tillan).
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat Espagnol

Message  irneh09218 le Ven 20 Mai - 0:21

Les manifestations sont interdites en fin de semaine par la "junta electoral central" à laquelle participent un représentant du Psoe et un du PP.

http://www.abc.es/20110519/espana/abci-junta-electoral-201105192239.html

Malgré tout ceci les manifestations vont continuer.
avatar
irneh09218

Messages : 502
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 66
Localisation : L'Ametlla de mar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat Espagnol

Message  Roseau le Ven 20 Mai - 0:42

Le Manifeste, que je traduirai par "La démocratie pour de vrai et maintenant" est tout à fait remarquable.
A diffuser sans modération.


En espagnol, la génération Tahrir, par les camarades de Izquierda Anticapitalista:
http://www.anticapitalistas.org/node/6882
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

En streaming, la Puerta del Sol

Message  Roseau le Ven 20 Mai - 1:20

http://www.soltv.tv/soltv/index.html
Et c'est la même chose dans les autres grandes villes
Pendant ce temps là, les partis rêvent d'anesthésie électorale....

Le M15 a fait ce jour la première page du Washington Post. La presse française, je ne sais pas, mais ils font tellement dans leurs frocs....
http://www.radiocable.com/washington-post-15m195.html

Si cela gagne la France, les dirigeants du FdG, Mélenchon en tête, vont balancer un projet de référendum,
et Sarko relancer la participation gaulliste. Bref, la même tactique, pour le système.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat Espagnol

Message  irneh09218 le Ven 20 Mai - 7:56

Samedi, les occupants de la place "del sol" vont organiser un débat "télévisé" par internet.
Pour l'instant les manifs s'organisent devant toutes les ambassades européennes y compris jusqu'à Mexico et chine.
avatar
irneh09218

Messages : 502
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 66
Localisation : L'Ametlla de mar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat Espagnol

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 27 Précédent  1, 2, 3 ... 14 ... 27  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum