Derrière les morts du Mediator, des soupçons de collusion

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Derrière les morts du Mediator, des soupçons de collusion

Message  ChaNoYu le Ven 11 Fév - 20:17

Cette maison d'édition publie en général en santé alternative, des choses qui ne sont effectivement pas... politisées, et plutôt même consensuelles. Mais néanmoins, deux auteurs, sur le sujet des rapports entre industrie pharmaceutique et pouvoir, sont intéressants : Sylvie Simon, principalement sur les vaccins, et ce Marc Girard, dont je peux également vous conseiller le site Internet : http://www.rolandsimion.org/, sur lequel il poste des articles dans une optique globale de réflexion sur l' "aliénation" qu'est la "médicalisation". Pour connaître le monsieur, je peux dire qu'il n'a rien de consensuel.

ChaNoYu

Messages : 2
Date d'inscription : 11/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière les morts du Mediator, des soupçons de collusion

Message  yannalan le Ven 11 Fév - 23:57

Excuse moi, je confondais avec Dervy Livres....

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière les morts du Mediator, des soupçons de collusion

Message  jacquouille le Sam 12 Fév - 11:48

gérard menvussa a écrit:

Maintenant, il vaud mieux attraper un cancer en 2010 qu'en 1910. D'un autre coté, le nombre de cancer a explosé entre ces deux périodes en raison aussi de la "révolution scientifique et technique"...



Le nombre de cancer n'a pas explosé entre ces deux periodes.Il y a un siecle on mourrait d'un cancer sans le savoir,or depuis la recherche a progressée considérablement,et le systeme de soins encore plus,la maladie est connue et reconnue,le dépistage quasi systematique.La médecine permet de prolonger la vie,y compris des personnes agées atteintes d'un cancer.Ce qui n'empeche pas d'entendre des stupidités du genre:"ma grand-mere,est morte d'un cancer a 95 ans".

Deuxiemement,des maladies ont été éradiquées,par exemple,on ne meurre plus en Europes de la peste,du choléra,de la tuberculose,etc...alors forcément le % de déces des maladies restantes augmente.Pour certaines formes de cancers,il y a 50 ans,le déces intervenait en moins de 5 ans,aujourd'hui,le patient voit de plus en plus souvent une guérison,mais dans tous les cas,une prolonguation de 10,15 ans voir plus.
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière les morts du Mediator, des soupçons de collusion

Message  jacquouille le Sam 12 Fév - 13:02

gérard menvussa a écrit:

l'idéologie scientiste.

Quid de l'efficacité propre de ce traitement ? "l'idéologie scientiste" nous fait croire que l'efficacité des traitements est toujours prouvée, mais dans ce cas on voit que cette prétention est pour le moins usurpée (puisque la revue (scientifique)* "prescrire" émet des doutes argumentés au moins depuis 1998... Et que si celui ci est passé à l'as, on peut imaginer (mais encore faut il faire des recherches pour corroborer cette hypothèse avec des faits vérifiés et vérifiables) que cela touche aussi bien d'autres médicaments...

En tout cas, le probléme qui est posé, ce n'est pas l'efficacité des décoctions de feuilles de tomates, mais le role de l''industrie pharmaceutiquue et ses "points aveugles", ses dégats et ses morts...


Quid de la crédibilité des arguements de ce milieu de ouf moyenageux dans lequel baignent nos amis du NPA:Multiplication des cancers depuis un siecle,et cela a cause des centrales nucléaires,des OGM,des antennes et téléphones portables,de la télé et des micro-ondes...etc...

Il n'y a pas de risque zéro concernant les médicaments,tous ont des éffets"secondaires",je dirais plutot colatéraux.Certains sont minimes et négligeables,d'autres plus importants et la pour le médecin et le patient,c'est de risques calculés dont il faut parler.Pout les plus important,une surveillance s'impose,et doit pouvoir aboutir,soit a une modification du médoc,soit a son retrait.Cela se produit régulierement,sans qu'il y ai forcément une médiatisation.

A coté du célebre"médiator",il y en a d'autres moins connus,le vioxx,mais aussi les statines:staltor et cholstat de chez Bayer,retiré des rayons,et tahor,zocor,ces molécules nous débarrassant partiellement du cholestérol,mais attaquant le systeme musculaire(rabdomiolise)risque du cancer du pancréas,pour ceux restant sur le marché,les dosages ont été revus a la baisse.Il éxiste des associations d'aide aux victimes des actions médicamenteuses,comme celle a laquelle j'appartiens(l'AAA-VAM),mais malgres tout le dévouement que déploient les bénévoles,les grands labos ont les reins bien solides et font trainer a leur bon vouloir les actions en justice.

Chirac,avait promis de soumettre une loi introduisant en France le principe en justice de"class-action"qui éxiste dans le droit anglo-saxon,et permet les recours collectifs.Comme beaucoup de promesses de politiciens,elle est restée lettre morte.L'AFSSAPS a recencé,dans son rapport de janvier 77 médicaments qu'elle a placés sous"suivis renforcés/enquetes de pharmacovigilance en cours",le dossier de 14 pages est dispo sur le net,malheureusement je ne sait pas réccupérer.
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière les morts du Mediator, des soupçons de collusion

Message  verié2 le Sam 12 Fév - 17:48


Quid de la crédibilité des arguements de ce milieu de ouf moyenageux dans lequel baignent nos amis du NPA:Multiplication des cancers depuis un siecle,et cela a cause des centrales nucléaires,des OGM,des antennes et téléphones portables,de la télé et des micro-ondes...etc...

Il n'y a pas de risque zéro concernant les médicaments
(...)
Tu pousses un peu ! Le NPA a beaucoup de défauts, mais ne vit pas dans un environnement de charlatans.
Quant à la déformation "scientiste", symétrique à celle qui consiste à nier le progrès technique, elle existe et on la rencontre aussi fréquemment. Par exemple chez les camarades, de LO ou proches de LO notamment, qui nient a priori toute potentialité de risques des antennes de portables en s'appuyant sur les déclarations de l'OMS et de l'Académie de médecine, sous prétextes que ces organismes sont composés de "scientifiques". Or ces scientifiques-là ne sont pas plus "objectifs" ni plus désintéressés que ceux qui sont chargés de contrôler les médicaments avant leur mise sur le marché.
Comme eux, ils ont des liens avec les industriels du secteur, sont subventionnés par eux etc.

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière les morts du Mediator, des soupçons de collusion

Message  jacquouille le Sam 12 Fév - 19:21

verié2 a écrit:

Quid de la crédibilité des arguements de ce milieu de ouf moyenageux dans lequel baignent nos amis du NPA:Multiplication des cancers depuis un siecle,et cela a cause des centrales nucléaires,des OGM,des antennes et téléphones portables,de la télé et des micro-ondes...etc...

Il n'y a pas de risque zéro concernant les médicaments
(...)
Tu pousses un peu ! Le NPA a beaucoup de défauts, mais ne vit pas dans un environnement de charlatans..



SI!!,les décroissants,les faucheurs Bovétistes,les Robins des toits,...etc ... et tous ces affreux qui se font lécher le cul par ton Parti.Alors qu'ils ne sont que de vulgaires réactionnaires,qui ne méritent que de se faire virer des milieux d'E.G.
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière les morts du Mediator, des soupçons de collusion

Message  Vérosa_2 le Sam 12 Fév - 19:29

Je ne vois pas en quoi détruire un champ d'OGM dont l'expérimentation doit s'opérer en laboratoire selon de principe de précaution soit particulièrement "réac". Mais bon, ce n'est pas la première fois que j'ai du mal à suivre le bien-fondé de ton raisonnement.

Pour ce qui est des "décroissants", c'est vrai qu'il s'agit le plus souvent de joyeux utopistes et de "bobos", il n'en reste pas moins que le fond du discours, une fois dépoussiéré de ses paillettes et de son snobisme, correspond à une visée marxiste (je te renvoie là-dessus aux écrits de Marx que tu dois bien connaître).

Vérosa_2

Messages : 683
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière les morts du Mediator, des soupçons de collusion

Message  jacquouille le Sam 12 Fév - 19:53

Vérosa_2 a écrit:Je ne vois pas en quoi détruire un champ d'OGM, OGM dont l'expérimentation doit s'opérer en laboratoire selon de principe de précaution, soit particulièrement "réac". Mais bon, ce n'est pas la première fois que j'ai du mal à suivre le bien-fondé de ton raisonnement.


Hé bien pour suivre mon raisonement,il faut d'abord que tu arrete de dire des conneries du genre" l'expérimentation(d'OGM)doit s'opérer en laboratoire".Bien sur qu'il y a une 1ere phase d'éxpérimentation en labos,et ensuite on passe a la phase en"plein air",c'est comme pour apprendre a nager,d'abord au sec,sur un tabouret,et ensuite a la baille,avec controle du maitre nageur.Donc la déstruction de champs d'OGM par les abrutis volontaires est tout simplement un acte réactionnaire,qui empeche la recherche scientifique d'avancer,mais pendant ce temps la l'autre con continu a vendre son rocquefort.Et les bobos/petits bobos du NPA applaudissent ce genre de conneries.

Et tu me fais chier,si tu es vraiement trop con pour comprendre cela.Car si l'on pousse sur les centrales nucléaires,vous reconnaissez que le thermique,notement le charbon c'est bien pire.Alors pour les OGM,reconnaissez que le probleme n'est pas de les supprimer,mais de les controler pour:améliorer la qualité et la quantité nutritive,de réduire la consommation d'eau,de supprimer les pesticides,et de réduire les engrais chimiques.
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière les morts du Mediator, des soupçons de collusion

Message  Vérosa_2 le Sam 12 Fév - 20:14

qui empeche la recherche scientifique d'avancer,mais pendant ce temps la l'autre con continu a vendre son rocquefort.Et les bobos/petits bobos du NPA applaudissent ce genre de conneries.
Perso le NPA je n'y suis pas militant. Mais sinon as-tu déjà entendu parler de Monsanto, Bayer et autres cocasses multinationales qui s'accaparent les moyens de la recherche scientifique en s'asseyant sur tous les principes qui constituent une démarche d'expérimentation responsable, avec le profit comme seule ligne d'horizon et sans aucun respect de la gestion du risque ? A part ça qu'y a-t-il de mal à ce que de petits agriculteurs et éleveurs (alias les "cons" selon toi) veuillent continuer à vendre leurs produits.

Alors pour les OGM,reconnaissez que le probleme n'est pas de les supprimer,mais de les controler pour:améliorer la qualité et la quantité nutritive,de réduire la consommation d'eau,de supprimer les pesticides,et de réduire les engrais chimiques.
Tout à fait d'accord, il serait stupide de cesser les expériences sur un plan scientifique fait de "pureté azuréenne". Hélas cela n'existe pas aujourd'hui. Et bémol, un certain nombre d'OGM actuels contiennent en eux-mêmes ces saloperies de pesticides dont tu parles. Qui plus est cela ne réduit pas la consommation d'eau, au contraire. On est aujourd'hui obligé (pas plus loin que la région de Montpellier tiens, pour rester ben près d'chez nous zot) de faire de la culture hors-sol avec ces saletés, parce qu'elles épuisent les sols.

Next ?

Vérosa_2

Messages : 683
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

l'écologie ou la mort !

Message  BouffonVert72 le Dim 13 Fév - 0:43

Nous sommes fiers de faire partie des décroissantistes car nous sommes anti-productivistes, de faire partie des faucheurs bovétistes (d'ailleurs j'ai voté Bové en 2007, et je recommencerais s'il le faut, j'espère que ce sera lui notre candidat 2012 d'union de la vraie gauche marxiste) car les ogm sont un poison mortel, de faire partie des Robins des toits qui détruisent les antennes de téléphonie mobile cancérigènes, de faire partie des pro-éoliens car nos grandes amies les éoliennes vont nous aider à nous débarrasser de ces saloperies de centrales nucléaires qu'on fera sauter si nécessaire, etc...

Bref, si c'est ça être d'affreux et vulgaires réactionnaires, alors nous en sommes fiers, oui. Et ceux qui auraient l'intention de nous virer des milieux d'EG, nous les encitrouillerons à sec avec gravier !
Nous nous défendrons jusqu'au bout... Jusqu'à la mort s'il le faut !


BV72 ki/ Choisissez votre camps... Choisissez-le avec dicernement !
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière les morts du Mediator, des soupçons de collusion

Message  gérard menvussa le Ven 26 Aoû - 9:43

Mediator : Servier flouait les médecins, la preuve
Par Sophie Verney-Caillat | Rue89 | 25/08/2011 | 19H34
Partager:
Changer mon statut sur 'Twitter'
Partager sur 'Facebook'
Partager sur 'del.icio.us'

Ajouter l'auteur à mes voisins
Ajouter à ma sélection

Aux médecins qu'il accuse aujourd'hui, le labo présentait le Mediator comme une réponse au surpoids. Un document le prouve.

Téléchargez la publicité de Servier pour le Mediator en 1980.Voici comment le laboratoire Servier parlait aux médecins en 1980. Les mêmes médecins à qui il essaie aujourd'hui de faire porter la responsabilité d'avoir prescrit le Mediator comme coupe-faim aux personnes en surpoids, alors qu'il était censé être prescrit pour le traitement du diabète.

Ce document est intitulé « Polysurchargé », c'est une page d'« information » publicitaire passée par Servier dans une revue médicale sur la diététique. Il épouse la mode de l'époque, et chacun peut s'identifier à ce moustachu débonnaire ayant un peu abusé des déjeuners au restaurant.

Voici comment Servier présente « le polysurchargé » aux médecins :

« Il a entre 40 et 50 ans, sa bonne santé n'est qu'apparente : derrière son aspect jovial et rubicond, son excès de poids et quelques anomalies sont alarmants, le risque vasculaire le guette. En effet, sa tension artérielle est limite, son fond d'œil montre de discrètes altérations. »

L'argumentaire se développe ensuite naturellement : le médecin a le choix entre imposer un régime à son patient, lui prescrire une association de trois médicaments ou… le Mediator seul, car :

« Il agit sur les trois anomalies métaboliques décelées : hyperlipidémie, hyperglycémie, hyperuricémie. »

Difficile de prouver mieux qu'avec ce genre de document, comment Servier a poussé les médecins à prescrire son médicament pour les régimes, alors que son « autorisation de mise sur le marché » était limitée au traitement du diabète.
« Les médecins ne parlent pas »

Charles-Joseph Oudin, avocat de victimes, s'étonne lui-même de n'avoir reçu qu'un seul témoignage à visage découvert sur les pratiques des visiteurs médicaux de Servier. Ce médecin viendra témoigner à l'audience du 13 septembre devant le tribunal de Nanterre, où le laboratoire devra répondre de « tromperie aggravée ».

L'avocat explique :

« Des témoignages oraux, il y en a plein qui circulent, mais ce ne sont que des éléments diffus. Les médecins ne parlent pas.

Moi, je fais le raisonnement suivant : comment est-ce possible que ce médicament, selon l'étude de l'Afssaps, ait été prescrit dans 70% des cas comme un coupe-faim ?

La seule explication, c'est qu'il était présenté comme un coupe-faim. Je ne crois pas que beaucoup de médicaments aient été autant détournés de leur usage initial. »

« Servier essaie de se défausser en bout de chaîne sur les médecins, mais c'est le laboratoire qui a fauté en dissimulant la dangerosité du médicament », analyse Carole Younès, l'avocate du syndicat MG France, pas inquiète du tout pour ses clients.
« Une poignée de gros prescripteurs »

Les informations publiées par Libération ce jeudi selon lesquelles le laboratoire veut poursuivre les médecins qui ont prescrit le Mediator comme coupe-faim ont été démenties par Servier. Le labo jure qu'il n'a « jamais appelé en justice un médecin » mais que ce sont des patients qui ont pris l'initiative de se retourner contre leur médecin. Ce qui est largement faux.

Selon Dominique Courtois, président de l'association d'aide aux victimes du Mediator :

« J'ai vu passer 3 200 dossiers de victimes du Mediator et aucun n'a cherché à poursuivre son médecin. Les gens sont surtout remontés contre Servier.

Il existe bien une poignée de gros prescripteurs qui ont fait du Mediator leur fond de commerce. Notamment des diététiciens et des endocrinologues. Eux sont poursuivis par la Sécurité sociale, qui cherche à récupérer les remboursements versés à tord. Il y en aurait pour 450 millions d'euros répartis entre 70 médecins. »

En dehors de ceux-là, qui risquent l'interdiction d'exercer et seront condamnés à rembourser la Sécu, la plupart des médecins s'estiment surtout victimes des mensonges de Servier. Comme l'a clairement montré le rapport de l'Igas en janvier, dès le départ, le laboratoire a réussi à faire passer pour antidiabétique ce qui était en réalité un anorexigène.
« Pas illogique, en prévention, de prescrire le Mediator »

Servier a toujours joué de ce double effet auprès des médecins. Ce que décrit André Deseur, président de la section exercice professionnel de l'Ordre national des médecins :

« Les personnes en surpoids ont de fortes chances de développer un diabète. Il n'était donc pas illogique de prescrire le Mediator en prévention de la survenue du diabète chez des obèses. »

Certes, rien de répréhensible a priori à vouloir faire maigrir ses patients afin qu'ils ne deviennent pas diabétiques. Il ajoute :

« Ceux qui le prescrivaient à des personnes pas diabétiques, ni en surpoids, et n'ayant pas une triglycémie élevée, s'exposaient depuis toujours à des poursuites de la Sécurité sociale pour prescription hors AMM (autorisation de mise sur le marché). Une centaine de médecins ont déjà été condamnés à 90 jours d'interdiction d'exercice. »

La « subtilité sémantique » de Servier

Il est vrai que les médecins ne sont pas responsables de la faillite des autorités de santé, impuissantes à déjouer les mensonges d'un labo, malgré les alertes répétées depuis 1999.

La pneumologue brestoise Irène Frachon, dont le livre (« Mediator, combien de morts ? ») a révélé l'affaire, connaît bien la « subtilité sémantique » de Servier :

« Leurs documents ne disent jamais “coupe-faim” mais toujours “surpoids”. Servier a tout fait pour diffuser l'idée que si on est gros, on est toujours un peu diabétique. Le gros avantage du Mediator sur l'Isomeride, l'autre coupe-faim de Servier, c'est qu'il était remboursé par la Sécurité sociale. »

Le plus étonnant est que ceux qui ont été briefés par Servier pour tenir ce discours pendant les trente ans de vie du médicament, à savoir les visiteurs médicaux, restent si discrets. « Ils sont morts de trouille », devise Irène Frachon, qui connaît bien les méthodes du labo pour faire taire les gens.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière les morts du Mediator, des soupçons de collusion

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum