Congrès d’Alternative libertaire

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Congrès d’Alternative libertaire

Message  alexi le Mer 17 Nov - 0:01

Congrès d’Alternative libertaire

dimanche 14 novembre 2010

Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! (11/11/10)

Du 30 octobre au 1er novembre, une centaine de congressistes se réunissaient à Angers (Maine-et-Loire) pour le dixième congrès d’Alternative libertaire. Née en 1991, Alternative libertaire se revendique d’un héritage politique défini comme se situant « dans la continuité du mouvement libertaire ouvrier international ». Issue de la fusion entre deux groupes libertaires, le Collectif jeunes libertaires (CJL) et l’Union des travailleurs communistes libertaires (UTCL), cette organisation est présente dans une vingtaine de villes en France. L’organisation rassemble aujourd’hui entre 300 et 400 militantEs.
Ces militantEs libertaires sont très présentEs dans les luttes sociales : antifascisme, antiracisme, luttes pour les droits des femmes, mouvement des travailleurs sans papiers, solidarité internationale, syndicalisme lutte des classes...
Les débats de ce congrès étaient bien évidemment marqués par le mouvement social contre la réforme des retraites, qui a en partie modifié l’ordre du jour de cette assemblée. Plus largement, les militants d’Alternative libertaire ont réaffirmé leur attachement à la construction d’un projet anticapitaliste et autogestionnaire.
Le NPA était invité à ce congrès. Ce fut l’occasion de constater que sur de nombreux points les analyses de nos deux organisations convergent. Lorsque les congressistes abordent le débat « De la crise sociale, économique et écologique à la nécessité d’une rupture avec le capitalisme », l’analyse des causes profondes de la crise et des conséquences sur les travailleurs ne sont pas loin de celles développées dans ces colonnes.
Ce congrès fut aussi l’occasion de revenir sur l’une des résolutions du congrès précédent (2008) qui souhaitait construire partout où cela serait possible des « fronts anticapitalistes ». Cette stratégie a dans l’ensemble été un échec, attribué en grande partie au fait que le NPA portait le même type de projet et a quelque peu « parasité » le leur.
Un autre débat central pour l’organisation concerne son positionnement dans l’espace politique. Il existe un certain tiraillement entre deux visions, qui chacune proposait un texte d’orientation. D’un côté, la priorité mise sur la construction d’un pôle libertaire et anarchistes en privilégiant des liens avec la Coordination des groupes anarchistes (CGA, issue d’une scission avec la Fédération anarchiste en 2002) ou la CNT. De l’autre, l’insertion durable dans ce que certains militants appellent la « gauche de rue », qui intègre au sens large les mouvements sociaux, acteurs des luttes (ce qui inclut le NPA). Le congrès a tranché dans le sens de cette seconde orientation.
Si de nombreux point d’accord se font jour, à écouter les militants d’Alternative libertaire, il reste un point central : celui de la participation au jeu électoral. Les militants libertaires soulignent l’importance de construire une force extraparlementaire qui ne soit pas soumise à un calendrier électoral.

Pierre Baton, Joël Goarin


alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  tomaz le Mer 17 Nov - 11:11


il est étonnant de voir que nos camarades d'AL réussissent a organiser un congrès en plein mouvement social, alors que eux aussi y sont pleinement acteurs, et que nous, NPA, avec un congrès un mois plus tard, nous n'y arrivons pas...

mais c'est vrais que eux n'ont que deux orientations a débattre....
avatar
tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  jacquouille le Mer 17 Nov - 11:29

tomaz a écrit:
il est étonnant de voir que nos camarades d'AL réussissent a organiser un congrès en plein mouvement social, alors que eux aussi y sont pleinement acteurs, et que nous, NPA, avec un congrès un mois plus tard, nous n'y arrivons pas...

mais c'est vrais que eux n'ont que deux orientations a débattre....


Et peut etre aussi le fait qu'ils ont 10 fois moins de membres a consulter,et 6 ou 7 fois moins de délégué(e)s a ce congres(une centaine)
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  Invité le Mer 17 Nov - 12:55

J'ai toujours soutenue une structure (quant c'était la LCR) respectueuse des tradition des organismes qui se revendiqué du mouvement ouvrier, Le probleme c'est justement que se respect su butte a des stratégies d'orientation électorale ou pas, d'hégémonie comme en 2007 avec la LCR avec c'est 6% au présidentiel.

Du coups je suis en défaveurs d'un quelconque rapprochement d'une organisme électoral a une autres organisme libertaire, tout en revendiquant un choie individuel a voté ou pas (pour ma par je vote NPA depuis l'échec de 2007).
Le NPA est un partie politique donc la nature est électoralisme, hors il existe dans cette organisation des individus hostile aux libertaire (De même qu'il existe des libertaire hostile au NPA).

Je note que la LCR a crée le NPA dans le bute d'incarné un courant plu large, le mal attendu viens du fait est que la LCR n'a pas jugé nécessaire d'ans discuté avec les organisation concerné, le résulta c'est que cette organisation c'est désorganisé, en refusant de voir que dans ceux qui y rentré, il y avait des organisé qui a donnée se qu'ont a vue au législative.
Note hors sujet: En revanche des membres de l'étincelle comme varrié2 a était d'un point de vue apport positif au NPA une très bonne surprise, j'ai apprécier leurs solidarité apporté a leurs camarade des cartier de Marseille, si on voie se que je vœu dire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  Gayraud de Mazars le Mer 17 Nov - 14:40

"il reste un point central : celui de la participation au jeu électoral. Les militants libertaires soulignent l’importance de construire une force extraparlementaire qui ne soit pas soumise à un calendrier électoral." Le contraire m'aurait étonné de la part d'AL, mais en faire un point central... Si on peut être contre l'electoralisme, les élections c'est du bidon, très peu pour moi quand même, on a aussi les tribunes qu'on peut ou veut avoir... Les luttes bien sûr, mais pourquoi ne pas apparaitre dans les élections, si le passage veut dire cela ? Sans illusions sur le parlementarisme évidemment.

Par contre, je n'ai jamais bien compris même si la ligne dans le texte qui suit l'expression en donne une vague définition, les limites ou délimitations ou caractérisation de ce qu'est la "gauche de rue " ?

avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 50
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  Gauvain le Mer 17 Nov - 14:51

Cela dit, l'argument évoqué dans ce texte contre les élections, ce n'est pas "élections piège à cons" (ce qui est un peu primaire, comme argument), c'est : il faut construire une force politique indépendamment du calendrier électoral. Ce qui me paraît beaucoup intelligent, parce que c'est une critique qui pointe, en creux, l'un des défauts du NPA. Je n'ai pas de bonne solution, et je ne pense pas malgré tout qu'on doive se priver de la tribune offerte par les élections, mais il y a peut-être moyen d'aller aux élections en faisant en sorte que les débats sur les stratégies d'alliance électorales occupent un moins de place dans la vie du parti...
avatar
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  alexi le Mer 17 Nov - 16:36

FRED :
Note hors sujet: En revanche des membres de l'étincelle comme varrié2 a était d'un point de vue apport positif au NPA une très bonne surprise, j'ai apprécier leurs solidarité apporté a leurs camarade des cartier de Marseille, si on voie se que je vœu dire.

Heureusement, Vérié2 ne représente que lui-même sur cette question Smile

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  Invité le Mer 17 Nov - 16:46

alexi a écrit:
FRED :
Note hors sujet: En revanche des membres de l'étincelle comme varrié2 a était d'un point de vue apport positif au NPA une très bonne surprise, j'ai apprécier leurs solidarité apporté a leurs camarade des cartier de Marseille, si on voie se que je vœu dire.

Heureusement, Vérié2 ne représente que lui-même sur cette question Smile

A bon, cela dit pourrait tu précisé ta pensé?

Parce que la c'est comme le type qui rentre dans une boulangerie et qui dit je veux.....


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  BouffonVert72 le Jeu 18 Nov - 1:03

alexi a écrit:Congrès d’Alternative libertaire

dimanche 14 novembre 2010

Si de nombreux point d’accord se font jour, à écouter les militants d’Alternative libertaire, il reste un point central : celui de la participation au jeu électoral. Les militants libertaires soulignent l’importance de construire une force extraparlementaire qui ne soit pas soumise à un calendrier électoral.

Pierre Baton, Joël Goarin
une force extraparlementaire qui ne soit pas soumise à un calendrier électoral.

Hum... Une force extraparlementaire non soumise à un calendrier électoral, c'est quoi ? Une ONG ?


Gauvain a écrit:Cela dit, l'argument évoqué dans ce texte contre les élections, ce n'est pas "élections piège à cons" (ce qui est un peu primaire, comme argument), c'est : il faut construire une force politique indépendamment du calendrier électoral.
C'est écrit "force extraparlementaire", pas "force politique".
Peut-être que ça signifie : force sociale ?

Bon apparemment tous les mouvements anars ne veulent pas se réunir en une seule force anar puisque AL préfère rejoindre la "gauche de rue", et fréquenter le NPA...
Je me demande si les autres groupes anars vont faire pareil...
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  gérard menvussa le Jeu 18 Nov - 1:28

alexi a écrit:
FRED :
Note hors sujet: En revanche des membres de l'étincelle comme varrié2 a était d'un point de vue apport positif au NPA une très bonne surprise, j'ai apprécier leurs solidarité apporté a leurs camarade des cartier de Marseille, si on voie se que je vœu dire.

Heureusement, Vérié2 ne représente que lui-même sur cette question Smile

Tout le monde ici ne représente que lui sur toutes les questions... Toi y compris... (et moi, bien évidemment) Fin du hors sujet...

Cela dit, je trouve la phrase d'AL bizarrement tournée :

une force extraparlementaire qui ne soit pas soumise à un calendrier électoral.

Une force extraparlementaire qui est soumise à un cahier électoral, est ce encore une force extraparlementaire ? J'en doute !

Alors qu'on peut envisager une force qui soit AUSSI parlementaire et qui ne soit pas soumise à un "cahier électoral"...

Bon, Gauvain nous dit que eux, le mouvement social ne les a pas percuté, puisque ça ne les a pas empéché de tenir leur congrés ! Mais qu'est ce que ça prouve ? Sinon qu'ils étaient moins IMPLIQUE dans le mouvement social ?
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  BouffonVert72 le Jeu 18 Nov - 1:48

Le problème n'est pas le calendrier électoral lui-même. Le problème est ce qu'une organisition arrive à en faire...
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  vilenne le Jeu 18 Nov - 13:52

Bon apparemment tous les mouvements anars ne veulent pas se réunir en une seule force anar puisque AL préfère rejoindre la "gauche de rue", et fréquenter le NPA...
Je me demande si les autres groupes anars vont faire pareil...[quote]
Bonne remarque. Il est normal que les militants NPA aient souligné cette "force extraparlementaire" qui jouterait sans la contrainte de la période électorale mais qui ne se place pas en dehors de l'élection. Cela fait un point commun avec le NPA et cela reste le point profond de divergence entre les orgas anars comme la FA ou la CGA, et AL.
Les 2 orientations discutées dans AL apportent une contradiction dans leur orga : l'orientation générale déclarée n'est pas l'orientation du terrain. Autrement dit, il n'y a pas accord entre la déclaration et la pratique, cela la fout mal pour une orga anarchiste. Ca doit pas être facile pour eux tous les jours.

vilenne

Messages : 264
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  TLPAT le Jeu 18 Nov - 21:11

Salut,
C'est ma première intervention sur ce (nouveau) forum. Je suis militant d'AL.

La "force extraparlementaire qui ne soit pas soumise au calendrier électorale", c'est une citation de vos camarades du NPA présents au congrès, ça ne vient pas des textes. Evidemment qu'il s'agit d'une force politique mais pour être honnête je ne comprends même pas ce type de débat.
Nous avons défini les fronts anticapitalistes lors de notre précédents congrès. Un extrait :
Il s’agit également d’un outil servant à favoriser des décantations politiques et favoriser l’émergence d’un courant politique qui regroupera ce qu’il y a de meilleur dans le courant libertaire lutte de classe, le marxisme révolutionnaire, l’écologie et le féminisme. Mais il peut également dans une phase de radicalisation politique aider à l’émergence d’assemblées populaires intégrant aussi bien les courants politiques et sociaux que tous les secteurs de la population opposés au système capitaliste à l’instar de ce qui a pu se passer ces dernières années en Amérique latine (Argentine, Chiapas, Oaxaca). Quelle qu’en soit la forme politique, il s’agit bien de construire une force extraparlementaire qui se donne les moyens d’avoir une audience de masse et incarne d’autant plus une alternative anticapitaliste, révolutionnaire et autogestionnaire qu’elle s’appuie essentiellement sur des luttes et des contre-pouvoirs autonomes.

La définition de la "gauche de la rue" est donnée dans le texte adopté, qui sera publié sur le net prochainement. en avant première :
« Gauche de la rue » : ensemble moins clairement délimité, il recouvre des gens pas nécessairement anarchistes ou révolutionnaires conscients, mais qui ont l’intuition ou la conviction que, fondamentalement, on ne gagne des choses que par les luttes collectives.

Sinon Vilenne
Les 2 orientations discutées dans AL apportent une contradiction dans leur orga : l'orientation générale déclarée n'est pas l'orientation du terrain.
Si tu pouvais préciser car là je vois pas de quoi tu parles.

TLPAT

Messages : 11
Date d'inscription : 18/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  Invité le Jeu 18 Nov - 22:33

i
l s’agit bien de construire une force extraparlementaire qui se donne les moyens d’avoir une audience de masse et incarne d’autant plus une alternative anticapitaliste, révolutionnaire et autogestionnaire qu’elle s’appuie essentiellement sur des luttes et des contre-pouvoirs autonomes.

J'ai du mal avec la phase en gros, les lutes que tu sites son des lutes autonomes ça va je comprend, en revanche le contre pouvoirs je comprend pas ou il est.
Que des groupes soi autonomes surement, mais le contre pouvoir est a créé car j'ai pas l'impression qu'il existe.

Ça me dérange aussi un peut que maxime révolutionnaire soi cité, révolutionnaire tout cour aurait suffi a mon avis, d'autant plus que le NPA c'est un peut simplifier en ne fessant pas de marxe une condition idéologique individuel primordial pour être accepté dans leurs partie.

Enfin c'est mon point de vue perso.


Dernière édition par FRED le Jeu 18 Nov - 22:41, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  TLPAT le Jeu 18 Nov - 22:36

Un contre-pouvoir c'est par exemple une section syndicale de lutte dans une boite.
"Autonome" c'est par rapport aux institutions bourgeoises

TLPAT

Messages : 11
Date d'inscription : 18/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  gérard menvussa le Jeu 18 Nov - 23:02

"Institution bourgeoise" sonne comme un pléonasme. Il y aurait donc des institutions "non bourgeoises" dans notre société... Lesquelles ?

Quand à l'histoire du "marxisme révolutionnaire", je suis désolé pour fred, mais AL me semble plein de bon sens quand ils parlent de


ce qu’il y a de meilleur dans le courant libertaire lutte de classe, le marxisme révolutionnaire, l’écologie et le féminisme.


Ils ne citent aucun parti censé représenter ces systémes de pensée... Normal, parce que un parti "féministe", ça n'existe pas. Quand aux partis politiques écologiques, c'est sur eux qu'il faut le moins compter pour imposer l'agenda vert dont la société a besoin....

Quand a la section syndicale comme contre pouvoir, faudrait déja savoir ce que c'est que ce "pouvoir", fut il en contre.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  Invité le Jeu 18 Nov - 23:14

Quand à l'histoire du "marxisme révolutionnaire", je suis désolé pour fred, mais AL me semble plein de bon sens quand ils parlent de
lol!

Y'en a des bien, mais bon faudrait ménager les susceptibilité de certain compagnons de la FA et de LO, parce que nos camarade de AL vont vite comprendre que leurs dynamisme vas se buté a l'hégémonie concurrentielle des organisme visé.

C'est toujours mon avis et souhaitons que je me trompe. elephant

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  TLPAT le Ven 19 Nov - 11:02

Gérard Menvussa a écrit:"Institution bourgeoise" sonne comme un pléonasme. Il y aurait donc des institutions "non bourgeoises" dans notre société... Lesquelles ?

Quand à l'histoire du "marxisme révolutionnaire", je suis désolé pour fred, mais AL me semble plein de bon sens quand ils parlent de


ce qu’il y a de meilleur dans le courant libertaire lutte de classe, le marxisme révolutionnaire, l’écologie et le féminisme.


Ils ne citent aucun parti censé représenter ces systémes de pensée... Normal, parce que un parti "féministe", ça n'existe pas. Quand aux partis politiques écologiques, c'est sur eux qu'il faut le moins compter pour imposer l'agenda vert dont la société a besoin....

Quand a la section syndicale comme contre pouvoir, faudrait déja savoir ce que c'est que ce "pouvoir", fut il en contre.
Vous aimez bien les définitions ici ! Si tu veux m'entendre dire que ce qu'il faut c'est le pouvoir des travailleuses et des travailleurs dans les boites plutôt qu'un contre-pouvoir pour moi ça revient au même. "Contre-pouvoir" c'est évidemment contre le pouvoir dominant, le "pouvoir" au sens utilisé couramment dans la population. Mais peut être y a-t-il des définitions du pouvoir plus intéressantes dans le Larousse ou dans les grimoires de Trotski.
Sinon j'aime bien la réthorique consistant à dire que nous parlons de parti féministe et que donc on raconte n'importe quoi alors que c'est toi qui introduit cette notion. Il s'agit bien de construire une organisation politique qui intègre les apports de plusieurs courants, dont le courant féministe, qui existe bien évidemment.
Maintenant si tu pouvais poser les pbm que tu soulèves en termes politiques plutôt qu'en terme de définitions ça aiderait sans doute à la discussion.

Y'en a des bien, mais bon faudrait ménager les susceptibilité de certain compagnons de la FA et de LO, parce que nos camarade de AL vont vite comprendre que leurs dynamisme vas se buté a l'hégémonie concurrentielle des organisme visé.
Je comprends rien. Quels organismes sont visés?

TLPAT

Messages : 11
Date d'inscription : 18/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  gérard menvussa le Ven 19 Nov - 11:25

Maintenant si tu pouvais poser les pbm que tu soulèves en termes politiques plutôt qu'en terme de définitions ça aiderait sans doute à la discussion.

Les deux sont liés : pour commencer à parler politique, encore faut il s'accorder sur les termes. La question du "parti féministe" était une "boutade", destinée a montrer a Fred que quand le texte parlait de courants, il n'attribuait par ceux là a un parti politique bien défini (en particulier, le NPA n'est pas "Marxiste révolutionnaire", bien qu'il y en ait...)

Mais sur la question des "contre pouvoir", c'est un peu plus compliqué que ça. On peut utiliser ce terme de deux façons différentes, pour dire des choses différentes : soit le "contre pouvoir" comme revendication d'autonomie, vis a vis de la bourgeoisie et de son état. C'est quelque chose que je partage (et d'aprés ce que je comprend, c'est ce que tu défend) soit la thèse du "contre pouvoir" comme lieux effectifs de "pouvoir" (avec une réelle capacité d'agir) Les marxiste révolutionnaires ont un débat un peu semblable avec l'opposition entre la stratégie de la "gréve générale insurrectionnelle" s'opposant à la "Guerre populaire prolongée" (terme mis a l'honneur par mao et le che guevara des "focos") Donc des contre pouvoirs créant des "zones libérées" (de l'état et de la bourgeoisie) C'est une conception remise à l'honneur par Miguel Benassayag, et que je trouve dangereuse. C'est pour ça que je te demande de préciser tes conceptions...

Je suis effectivement un "coupeur de cheveux en quatre" (et c'est rien de le dire) parce que j'ai toujours l'impression que l'utilisation de concepts "généraux" (le socialisme, le "pouvoir des travailleurs", la démocratie) permet d'en rester à des généralités vagues, sans rentrer dans les détails. Pourtant "le diable est dans les détails"

Je te rassure, c'est uniquement moi qui suis comme ça : mes camarades du npa ne sont pas chiant comme ça...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  TLPAT le Ven 19 Nov - 12:25

Sur la parti autant pour moi j'avais pas compris.

Concernant les contre-pouvoirs, il s'agit plutôt de la notion d'autonomie par rapport à la bourgeoisie. Nous critiquons le substitutisme en général et pour ce qui est des focos il y avait eu un article dans AL lors d'un anniversaire de la mort du Che et nous critiquions fermement cette stratégie.
Pour autant la notion de contre-pouvoir reste effectivement large, peut être trop. Un texte qui disait que les AMAP pouvaient éventuellement être des contre-pouvoirs a été rejeté lors du congrès par exemple. Mais bon c'est pas parce que la notion n'est pas précise au millimètre qu'il faut s'empêcher de l'utiliser. C'est par la pratique qu'on précise les choses, quand on est confronté à des cas concrets les motions ne sont parfois d'aucune utilité.

Je connais très bien les camarades du NPA et je sais que tous ne coupent pas les cheveux en quatre. C'est juste que je ne me rappelais plus que les coupeurs de cheveux en quatre sont très présents sur les forums internet.

TLPAT

Messages : 11
Date d'inscription : 18/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  nico37 le Sam 20 Nov - 11:52


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  Duzgun le Sam 20 Nov - 13:05

C'est vraiment le zoo ce forum!
Tout ça à partir d'un procès d'intention à l'AL à partir d'une interprétation orientée du texte du NPA (qui ne dit nulle part que l'AL se rapproche du NPA).
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  vilenne le Sam 20 Nov - 23:58

Sinon Vilenne

Les 2 orientations discutées dans AL apportent une contradiction dans leur orga : l'orientation générale déclarée n'est pas l'orientation du terrain.


Si tu pouvais préciser car là je vois pas de quoi tu parles.
Non, rien.
Je n'avais pas vu que c'était un CR du NPA. Et puis même, cela n'empêchera pas les diverses orgas libertaires de travailler ensemble et si y a des trucs qui nous turlupinent, ya beaucoup plus d'actions qui nous rapprochent.

NB : En sus, mea culpa, j'avais lu le texte en diagonale et j'avais compris de travers.

vilenne

Messages : 264
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  nico37 le Dim 21 Nov - 17:25

Motion d’actualité adoptée à l’unanimité lors du Xe congrès d’Alternative libertaire le 31 octobre 2010 à Angers

Le Xe Congrès d’AL se déroule au cœur d’un mouvement social d’ampleur contre le projet de loi sur les retraites. Il est encore trop tôt pour se prononcer sur l’issue de cette lutte, mais une chose est sûre : celle-ci va laisser des traces dans le mouvement social français.
Tous les secteurs de la société se sont engagés dans la lutte, chacun à leur manière, témoignant de la colère accumulée depuis plusieurs années contre ce gouvernement raciste et autoritaire au service de la bourgeoisie ainsi que contre le patronat et les actionnaires qui accaparent toujours plus les richesses produites par notre travail. L’importance rarement égalée des manifestations témoigne de la ferme opposition à la réforme des retraites mais aussi de la crise de légitimité profonde du gouvernement et du système en place.

C’est la détermination de certaines fédérations syndicales et de nombreuses équipes locales qui a permis le réel déclenchement de ce mouvement. Ce faisant, elles ont empêché la majorité de l’intersyndicale de se situer uniquement dans la perspective d’une négociation du projet de loi. Pour autant, si la bataille de l’opinion a été gagnée et si la participation aux manifestations a été massive, il y a eu une réelle difficulté à reconduire et à élargir les grèves. L’intersyndicale a donc réussi à reprendre la main sur l’organisation du mouvement. Les dernières annonces de celle-ci, en n’apportant aucun soutien aux mouvements de grève reconductible, en condamnant les actions portant atteinte « aux biens et aux personnes » et en espaçant de nouveau les jours de mobilisation, montrent une intention très claire d’enterrer progressivement la mobilisation et d’éviter une remise en cause réelle de la légitimité gouvernementale, laissant le champ libre aux partis d’opposition institutionnelle pour présenter les prochaines échéances électorales comme le seul débouché à la colère exprimée.

Le mouvement de masse actuel a été dynamisé par l’impulsion de grèves reconductibles et d’actions de blocage, qui témoignent d’une radicalisation d’une partie des salarié-e-s et de leurs organisations syndicales. En s’attaquant au fonctionnement de l’économie capitaliste par l’arrêt de la production dans les raffineries et le blocage des dépôts de carburants, les travailleuses et les travailleurs ont réaffirmé leur importance dans le processus de production des richesses. Tout le monde a pu constater que ce ne sont pas les actionnaires ni les managers qui amènent l’essence dans les stations-services. Ces actions ont toujours bénéficié du soutien d’une majorité de la population.

Nous devons faire en sorte que cette prise de conscience et cette radicalisation dans les modes d’action se concrétisent par une réelle opposition aux directions confédérales au sein des organisations syndicales et par l’unité d’action des syndicalistes de lutte au sein et entre les syndicats.

Les militantes et militants d’Alternative libertaire ont pris toute leur part dans l’impulsion et l’animation de cette lutte et son auto-organisation, ainsi que dans l’émergence d’une expression de rupture avec le capitalisme. Cela prouve l’utilité d’une organisation communiste libertaire intervenant dans les entreprises et dans la jeunesse. Nous appelons tou-te-s les jeunes, tou-te-s les travailleur-se-s, avec ou sans emploi, qui se reconnaissent dans l’actualité du combat anticapitaliste et autogestionnaire à rejoindre Alternative libertaire.

Adoptée à l’unanimité lors du Xe congrès d’Alternative libertaire le 31 octobre 2010 à Angers

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  jacquouille le Dim 21 Nov - 20:52

Hum!,hum!,des textes de congres adoptés a l'unanimité c'est louche ca scratch ,cela ressemble aux congres des burocrates sectaires de LO Twisted Evil ,vous trouvez pas? geek
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès d’Alternative libertaire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum