La Commune des Communes.

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Lun 4 Fév - 18:58

Chaque semaine tu appelais à venir gonfler les rangs des gilets jaunes, PLACE DE LA CONCORDE, et voilà maintenant que tu gémis parce qu'un bureaucrate y appelle alors que tu as passé ton temps justement à gémir auprès des appareils !!!
Je te rappelle que ça n'est pas le fascisme qui est à l'ordre du jour mais la crise révolutionnaire ouverte car la classe ouvrière et la jeunesse sont là et bien là, la grève générale ouvrière est à l'ordre du jour (par le débordement des appareils) et ce ne sont pas les journées d'action, fussent-elles celles des gilets jaunes, qui régleront le problème de CHASSER MACRON ET LA CINQUIEME REPUBLIQUE et de CONSTITUER UN GOUVERNEMENT OUVRIER apte à regrouper la jeunesse et toutes les catégories populaires.

barnum

Messages : 891
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Lun 4 Fév - 20:28

barnum a écrit:Chaque semaine tu appelais à venir gonfler les rangs des gilets jaunes, PLACE DE LA CONCORDE, et voilà maintenant que tu gémis parce qu'un bureaucrate y appelle alors que tu as passé ton temps justement à gémir auprès des appareils !!!

Allons, allons camarade Barnum, réfléchis un peu.

Qu'une partie des directions ouvrières, sous notre pression, refusent les diktats d'un Empereur, et ses velléités de fonder des cités interdites, cela est très positif.

Que ces mêmes directions ne se donnent pas les moyens pour atteindre cet objectif, cela doit naturellement être dénoncé.

Nous ne pensons pas que seulement une unité de notre régiment, un front unique ouvrier limité à l’île de France, puisse bousculer l'ennemi, percer ses lignes de CRS, et reprendre possession de la place de la Concorde.

Il faut un front unique ouvrier du sommet des organisations ouvrières ( partis et syndicats ), et à l'appel de ce front, une montée sur Paris de tous les travailleurs en gilets jaunes, dans un vaste rassemblement central à plus de un million.

Dans le même temps, les directions ouvrières doivent exiger de Macron, qu'il mette une laisse à ses chiens de garde, et de la modération à ses juges à la petite semaine.

Si il s'y refuse, qu'elles en appellent à l'ONU et au Pape , pour dénoncer comme il se doit, ce déni de démocratie et ce régime autiste, totalitaire et sanglant !

Plus sérieusement que ces directions ouvrières rompent politiquement avec Macron.

Demain il faut faire attention à ce que nous allons faire. Notre mobilisation prend beaucoup de retard à cause de la mauvaise volonté de nos chefs. Nous sommes loin d'avoir encore atteint notre plein régime !

Eninel
Eninel

Messages : 1092
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Mar 5 Fév - 13:25

Je te laisse à tes délires mais tu parais bien perturbé d'avoir mélangé ainsi les couleurs jaune et rouge !

Réfléchis bien à ce qui suit !!
"Je te rappelle que ça n'est pas le fascisme qui est à l'ordre du jour mais la crise révolutionnaire ouverte car la classe ouvrière et la jeunesse sont là et bien là, la grève générale ouvrière est à l'ordre du jour (par le débordement des appareils) et ce ne sont pas les journées d'action, fussent-elles celles des gilets jaunes, qui régleront le problème de CHASSER MACRON ET LA CINQUIEME REPUBLIQUE et de CONSTITUER UN GOUVERNEMENT OUVRIER apte à regrouper la jeunesse et toutes les catégories populaires".

barnum

Messages : 891
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Mer 6 Fév - 17:47

Hier le gouvernement Macron-Philippe, en faisant voter sa loi "anti-casseurs", une loi liberticide de la honte, a atteint son objectif immédiat, de potentiellement pouvoir neutraliser tous ceux qui lui cassent les pieds.

La bourgeoisie française veut maintenant la paix, et elle s'en donne les moyens. Bientôt les actions trop minoritaires, trop amateuristes, payeront chères le droit d'apprendre dans la lutte des classes.

Parce que la bourgeoisie nous témoigne de l’intérêt qu'elle nous porte, du soin qu'elle met à nous renvoyer dans notre néant politique, le mouvement ouvrier révolutionnaire des travailleurs en gilets jaunes ne peut pas, ne pas se hisser à la hauteur de cette lutte des classes chimiquement pure.

C'est un fait qui ne peut plus être à présent discuté, relativiser, par les éternels chicaneurs doctrinaires d'une certaine extrême gauche. Maintenant que ce 05 février la fusion s'est produite entres les gilets jaunes et les directions des organisations ouvrières, il n'est plus discutable que les forces du Capital et les forces du Travail sont lancées l'une contre l'autre violemment.

Malheur à la classe sociale qui va sortir vaincue de cette collision !

Hier les travailleurs ( salariés et non salariés ), les jeunes, les chômeurs et les retraités ont répondus massivement à l'appel à manifester de la gauche. A Paris il y avait même un Front Unique Ouvrier.

Une bonne fois pour toute, que cette gauche décode le message délivré par le prolétariat, hier encore, snobant massivement la grève, plébiscitant la manifestation.

Le prolétariat aujourd'hui ne vit plus comme celui d'hier. Il pourra à la milite engager le combat dans l'entreprise, faire grève et bloquer le pays, à partir du moment où il sentira confusément, que la résultante de toute cette affaire, sera une victoire politique complète sur les patrons, la bourgeoisie et Macron. Pas avant ! C'est la manifestation contrariée, si la rue devait nous être interdite, qui amènera la grève. Pas le contraire !

La grève générale n'est pas une fin en soi. Elle est un instrument pour établir le pouvoir ouvrier, la République Sociale.

C'est dans la rue que le sort du pays va donc se jouer.

Pourquoi faire simple lorsqu'on peut faire compliqué !

Hier, tous ceux une fois de plus , qui doutaient que les syndicats ouvriers étaient hors jeu, ont bien été obligé de constater, qu'au contraire, ils étaient au centre du jeu, et tout particulièrement les directions syndicales.

Cette Place de la Concorde, que la macronie avait fermée depuis le 17 novembre aux gilets jaunes, ce sont les directions syndicales, appuyées par les directions des partis de gauche , qui l'ont ouverte grande aux manifestants.

Et comment maintenant Macron va-t-il pouvoir revenir sur cette concession, quant à sa manière de comprendre la démocratie, et la liberté pour le peuple en gilets jaunes, le prolétariat, de manifester où il veut, comme il veut et quand il veut ?

Ce n'est pas vrai que ce sont les gilets jaunes qui provoquent les tensions et les incidents, c'étaient les bouchons et les interdits de Macron !

Maintenant que ces interdits sont derrière nous, dès samedi, les directions ouvrières ( syndicats et partis ), les portes paroles de fait des gilets jaunes, dans l'unité, doivent conforter cette première victoire politique.

Ensemble ils doivent non seulement appeler les gilets jaunes à se réapproprier massivement leur Place, mais sur cette Place de la Concorde, anciennement Place de la Révolution, ils doivent dresser un podium, et y prendre la parole, pour que derrière le peintre Delacroix et son oeuvre majeure : "la liberté guidant le Peuple", ils viennent nous expliquer, si il est encore temps de parler gros sous avec un régime, que même certain responsables politiques bourgeois, caractérisent de vichyste !

Le vent de l'adversité ne souffle jamais sur la république sociale de la sagesse !
Eninel
Eninel

Messages : 1092
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Jeu 7 Fév - 17:06

Aussi incroyable que cela puisse paraître, ne voilà t-ils pas, que nous frondeurs de la CGT, qui étions ce mardi 05 février de bons petits soldats en grève, on vient nous reprocher de casser le morale des troupes, en soulignant qu'une fois de plus, les travailleurs en gilets jaunes auront privilégié les cortèges dans la rue, plutôt que la grève à la sauce Martinez !

300 000 manifestants à l'échelle du pays ce mardi 05 février, déjà une petite armée. Toute disposée le pensons nous, nous étions à Paris, à poursuivre dans la rue le combat pour dégager Macron.

300 000 soldats le soir, dans l'attente d'un encouragement, d'une proposition unitaire, d'un appel à la poursuite de l'action, de la part de cet état major de fait, des directions syndicales appelantes, des partis politiques cautionnant, des portes paroles auto proclamés des gilets jaunes, tout feu tout flamme la veille encore.

Une attente pour rien ! Les mêmes qui le lundi soir en appelaient à la grève générale illimitée, à la mobilisation générale, à des assemblées partout pour voter des grèves reconductibles, le mardi soir faisait preuve d'un silence assourdissant.

Tous disciplinés comme un seul homme, derrière la direction de la CGT et Martinez , pour que cette belle et réussie journée de mobilisation et de contestation, rentre dans l'histoire des luttes sociales de notre pays, comme ayant été une énième journée sans effet et sans suite, une énième journée "grève saute mouton", une énième "action couteau sans lame" ! D'une certaine manière une de ces énième journée, rendant crédible l'attentisme de nos collègues.

Mais Martinez l'affirme, il va y aura une suite à la mobilisation de mardi. "... D’ores et déjà, la CGT est force de propositions à travers l’organisation des mardis de « l’urgence sociale », les cahiers d’expressions populaires et des débats publics ..." ( communiqué CGT )

Avec Martinez, l'urgence attendra donc mardi ! La lune de miel qu'il est entrain de nouer avec les gilets jaunes, ( de là à douter de sa sincérité ), ne le poussant pas quand même, à des rendez-vous le samedi !

Et dans quel but ces mardis de l'urgence sociale ? Lisons le grand ami, pour ne pas dire mentor politique de Martinez :

"...Des élus et responsables de gauche sont venus soutenir cette revendication, à l’instar du secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, présent dans le cortège avec les parlementaires de son parti. « Je me suis adressé au président de la République pour lui demander que le grand débat se déroule aussi dans les entreprises, indique le dirigeant communiste. Les salariés doivent pouvoir poser ensemble la question de la hausse des salaires et de l’utilisation des aides publiques, et celle de la démocratie sur les lieux de travail. »..." ( L'humanité : mouvement social, un mardi d'espoir d'un "tous ensemble".Mercredi, 6 Février, 2019 )

Un tous ensemble donc nous dit Fabien Roussel, mais certainement pas dans la rue avec les gilets jaunes pour un rassemblement à un million et plus sur la place de la Concorde, pour obtenir la tête de Macron !

Un tous ensemble disons plus consensuel, plus acceptable pour les patrons, un tous ensemble pour prôner la collaboration de classe !

Non seulement une invitation directe à participer au grand débat mascarade du pouvoir : "...demander que le grand débat se déroule aussi ( sic ) dans les entreprises, indique le dirigeant communiste...", en clair, nous représentants du PCF nous sommes dans le grand débat, donnons aux salariés leur petit débat à eux dans leur boite avec leurs RRH, partout que puisse s'ouvrir des négociations salariales décentralisées : "... Les salariés doivent pouvoir poser ensemble la question (... ) de la démocratie sur les lieux de travail..." !

La démocratie dans l'entreprise ! Nous y voilà ! Les directions du PCF et de la CGT, loin du combat des gilets jaunes, nous dévoile leur grand but : conquérir la démocratie dans les entreprises capitalistes, cette urgence sociale, hier litote des Rocard et des Royal de la nouvelle gauche, aujourd'hui seul et unique cheval de bataille des bureaucrates syndicaux ... seulement.

http://discours.vie-publique.fr/notices/883352500.html

https://www.lesechos.fr/22/05/2007/LesEchos/19922-053-ECH_quid-de-la-democratie-participative-dans-l-entreprise--.htm

Il est bien certain, que tant que les directions ouvrières voulant se situer sur une orientation de combat : lutte des classes, accepteront de ménager les directions politiques et syndicale comme celle du PCF et de la CGT, leurs propositions de grèves reconductibles décentralisées, risquent de rester lettre morte un petit moment.

Samedi 09 février:

Pour la dénonciation des faux amis des travailleurs, des gilets rouges et des gilets jaunes !

Pour un Front Unique Ouvrier " lutte des classes" à la tête des travailleurs en gilets rouges et jaunes !

Pour la satisfaction des revendications, pour la libération et le blanchiment de toutes les victimes gilets jaunes de ce régime vichyste !

Dehors Macron !

Eninel
Eninel

Messages : 1092
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Jeu 7 Fév - 19:16

Que d'illusions sur les appareils !

barnum

Messages : 891
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Jeu 7 Fév - 20:48

barnum a écrit:Que d'illusions sur les appareils !

Quelle illusion ? On leur a demandé la place de la Concorde, on a eu la place de la Concorde !

C'est dingue comme ils sont accessibles en ce moment ces directions syndicales.

Ça doit être la fébrilité, de voir débarquer des gilets jaunes type Christophe le boxeur, dans leurs bureaux, pour leurs apprendre les bonnes manières !

Mais vous militants du POID, essayez vis à vis de cette molle direction Veyrier à FO !!!

Eninel
Eninel

Messages : 1092
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Jeu 7 Fév - 21:07

Cesse de confondre le POID avec le POI qui,lui, magouille dans l'appareil de FO !
En quoi le fait que la CGT soit venue place de la Concorde change quoi que ce soit, sachant que l'appareil reste complètement au service de Macron même dans le cadre de sa nouvelle journée d'action !!

barnum

Messages : 891
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Dim 10 Fév - 12:28

Le mouvement ouvrier révolutionnaire des gilets jaunes peut souffler : enfin au bout de presque trois mois de mobilisation tous azimuts, il semblerait depuis ce 08 février, que notre mouvement puisse jouir d'une direction politique.

Pauvre mouvement des gilets jaunes, qui depuis le 17 novembre courrait comme un canard sans tête, du simple fait qu'aucune organisation ouvrière, ne voulait de près ou de loin, en assumer la direction, bien plus ne cherchait à aider les travailleurs à se structurer démocratiquement, comme spontanément ils tentent de le faire depuis l'Assemblée des Assemblées de Commercy.

Enfin ! Notre mouvement a une direction politique. Elle nous dit cette direction dans un communiqué intitulé "communiqué collectif gilets jaunes sur l'organisation des manifestations parisiennes " et daté du 08 février:

"...Etant donné les violences constantes constatées lors des manifestations des gilets jaunes à Paris le samedi, il ne nous sera plus possible d'engager notre responsabilité morale et de nous rendre complice d'envoyer les gilets jaunes se faire mutiler par le gouvernement, par le biais des forces de l'ordre ..."

Responsabilité morale ? Comme ils y vont les protagonistes de ce communiqué ! Ces quelques porte-paroles auto-proclamés des gilets jaunes, sur-médiatisés, qui sur leur page Facebook, semblent vouloir devenir, sinon les maîtres du monde, à tous le moins les maîtres de la manière d'organiser la contestation dans le pays.

Qui y a -t-il de morale à fuir, comme ils le font, leur responsabilité ? A ne plus vouloir déclarer les manifestations ?

Voilà des bon gars, après avoir pris soin de se cacher derrière les visiteurs de leurs sites ( archétype de la fausse démocratie à la mode Mélenchon ): "... nous avons pris l'initiative de les questionner ...", qui nous disent, qu'il faut "... destituer Macron et la V République ...", pour cela se donner rendez vous "...le samedi 08 février, dans la matinée proche de l'Arc de Triomphe ...", bref un état major nous fixant le but de notre guerre, la raison d'être de nos mobilisations, mais dans le même temps nous disant : "... chacun comprendra qu'il est libre d'aller et venir, de circuler et d'agir comme bon lui semble ..." ! "... Nous ne déclarerons plus les manifestations parisiennes ..." !

Arrêtons nous un instant sur ce postulat, il est d'une grande importance, pour que nous puissions porter un premier jugement sur cette drôle de direction politique à tendance anarchiste.

Tout leur argumentaire repose sur le syllogisme voulant, que nous déclarions les manifestations précédentes, hors il y eut violence policière, donc continuer à les déclarer nous ferait complice du pouvoir !

"...Nous ne serons jamais les complices de la violence gouvernementale ! ..."

Permettons nous de douter de ce postulat de base, et pour nous faire comprendre, partons de la métaphore voulant qu'un groupe de gentils animateurs dans une station de sport d'hiver, décident d'amener le chalet faire du ski. Le matin au moment du briefing, les voilà ces professionnels de la glisse, expliquer aux vacanciers béotiens : " Bon les amis, il vous faut savoir que le ski est un sport dangereux. Sur les pistes il y a souvent des accidents. Alors nous vous proposons de nous éloigner de celles ci, et partir ensemble faire du hors pistes !".

Voilà exactement ce que nous disent les Drouet et Rodrigues : " Bon les copains, il vous faut savoir que la manif est un acte politique dangereux de nos jours. Dans les cortèges organisée, déclarés et protégés par un service d'ordre, il y a des blessés. Alors samedi en 08, nous vous proposons de partir en "live", nous ne chercherons pas à déclarer ou à organiser quoi que ce soit, libre à chaque gilet jaune, d'aller et venir, de circuler et d'agir comme bon lui semble ! "

Le résultat de cette fine stratégie ? Hier à Paris, moitié moins de participants. Sans doute l'ensemble de ces skieurs débutants, pas plus convaincus que cela , d'aller goûter aux joies qu'ils pourraient retirer d'une petite virée hors pistes avec les moniteurs chevronnés ! On peut les comprendre !

De là, à croire qu'en sabotant les manifestations de masse, déclarées et organisées, les Drouet et Rodrigues, ces personnalités politiques et médiatiques, tant prisés et même adulés, par les populistes type Mélenchon et les anarchistes type Besancenot, travaillent plus ou moins consciemment, pour le camp d'en face ? on peut être circonspecte !

On peut être d'autant plus songeur, vis à vis du rôle joué par ces loulous, à la lecture de ce passage de leur communiqué :

"... Rappelons à NOTRE (sic) gouvernement qui nous accuse de vouloir mener à mal NOS (resic) institutions, qu'au contraire, le mouvement des gilets jaunes les respecte ( ??? ) et que par dessus tout nous tentons de les PROTÉGER ( reresic )..."

On veut bien croire, qu'ils sont entrain de se donner beaucoup de mal, en défense des institutions, à protéger à leur niveau, leur V République.





Eninel
Eninel

Messages : 1092
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Dim 10 Fév - 12:30

https://www.anti-k.org/2019/02/08/communique-des-gilets-jaunes-pour-les-manifestations-parisiennes/
Eninel
Eninel

Messages : 1092
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Dim 10 Fév - 16:37


"... Rappelons à NOTRE (sic) gouvernement qui nous accuse de vouloir mener à mal NOS (resic) institutions, qu'au contraire, le mouvement des gilets jaunes les respecte ( ??? ) et que par dessus tout nous tentons de les PROTÉGER ( reresic )..."

QUELLE SURPRISE !!

barnum

Messages : 891
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Dim 10 Fév - 16:39


"... Rappelons à NOTRE (sic) gouvernement qui nous accuse de vouloir mener à mal NOS (resic) institutions, qu'au contraire, le mouvement des gilets jaunes les respecte ( ??? ) et que par dessus tout nous tentons de les PROTÉGER ( reresic )..."

QUELLE SURPRISE !!

barnum

Messages : 891
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Dim 10 Fév - 17:45

barnum a écrit:
"... Rappelons à NOTRE (sic) gouvernement qui nous accuse de vouloir mener à mal NOS (resic) institutions, qu'au contraire, le mouvement des gilets jaunes les respecte ( ??? ) et que par dessus tout nous tentons de les PROTÉGER ( reresic )..."

QUELLE SURPRISE !!

La véritable surprise camarade Barnum, ce sont les directions de ce mouvement ouvrier organisé ( direction POID y compris ), qui ont bien du mal à rompre avec Macron.

Pourtant sous la présidence de ce petit roitelet, ce régime de la cinquième république, ne se donne même plus une apparence de démocratie à l'intérieur, de nation raisonnable, posée et neutre dans sa politique extérieur. Comme le dit un député bourgeois, on croise à grande vitesse vers un régime corporatiste de type vichyste. Un régime bourgeois atlantiste, pouvons-nous ajouter aux commentaires de ce député, prêt à toutes les aventures guerrières impérialistes.

Les très médiatiques portes paroles auto-proclamés des gilets jaunes, ne jouent une fonction de direction du mouvement, une direction douteuse petit bourgeoise, tu as raison, qu'à partir du moment où les directions ouvrières ( partis et syndicats ), les laisse faire.

On les laisse faire et dire à peu prêt n'importe quoi, on les cautionne même, pour ne pas dire qu'on les encense ( Mélenchon ), du côté des bureaux ouvriers, parce que justement depuis le début, on veut les perdre, on cherche à faire revenir dans son lit ce mouvement révolutionnaire inédit et tumultueux des travailleurs en gilets jaunes.

En refusant nous communistes, de jouer un rôle avant-gardiste, on abandonne le prolétariat au main de cette mauvaise direction petite bourgeoise d'inspiration anarchiste.

Oui le comportement des directions NPA, LO, POI, POID, CPS , est tout à fait surprenant, dans le sens que ces directions sont composées de militants trotskystes avertis et formés, pleinement conscients que leur politique actuelle de soutien à Macron, fraie la voie à la guerre et au fascisme.

Puisse les militants trotskystes à la base de ces organisations, influer suffisamment à temps sur leurs directions, sur cette politique invraisemblable de soutien tacite à Macron, mettre leurs organisations, non pas démago en soutien, mais à la tête des travailleurs en gilets jaunes, pour leur ouvrir une perspective révolutionnaire et communiste.

Comme nous, syndicalistes frondeurs de la CGT, nous aimerions être surpris par vous !
Eninel
Eninel

Messages : 1092
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Lun 11 Fév - 10:25

Position de la TCI:

" Une offensive sans précédent est engagée
qui vise à interdire à la classe ouvrière de s’organiser
par elle-même pour son combat émancipateur, ce qui
implique de détruire les formes organisées édifiées
par les travailleurs depuis deux siècles. Cela
précisément au moment où la multiplication des
grèves dans tous les secteurs voit les travailleurs
chercher à organiser leur action de classe, à la fois en
saisissant leurs organisations traditionnelles
syndicales pour en faire les instruments du combat, et
en définissant les formes appropriées de la
démocratie ouvrière que sont les assemblées
générales, les assemblées de grève, les délégués, les
comités de grève (assemblées et délégués qui sont une
marque de la situation présente, comme le montrent
les articles de La TT sur les Finances publiques du 92,
les instituteurs d’Eure-et-Loir ou sur les enseignants
de l’académie de Créteil).
Dans la brochure de compte-rendu du 53e Congrès, la
résolution de la DN de novembre 2018 souligne que
« l’impérialisme dans sa phase de décomposition ne
recule devant aucun moyen pour tenter de briser la
lutte de classe qui menace », s’attachant en particulier
à « atomiser les organisations syndicales ». Cette
offensive internationale de l’impérialisme et de ses
supplétifs pour détruire le mouvement ouvrier et
briser la résistance ouvrière prend en ce moment en
France une forme particulière : l’offensive externe et
interne aux organisations syndicales pour les
transformer en annexes du mouvement des gilets
jaunes.


Le mouvement des gilets jaunes présente, entre
autres, les particularités suivantes : il récuse
formellement toute assimilation au mouvement
ouvrier, et même la réalité de la division de la société
en classes, donc de la lutte de classe ; et il revendique
une forme d’organisation tellement transparente en
apparence qu’elle est en réalité d’une totale opacité.
Ainsi, contrairement à leur discours officiel, chacun
sait — c’est un secret de polichinelle — que parmi les
gilets jaunes, y a des organisations, des structures, des
réseaux, des centres de décision. Ainsi quand le
9 février, les gilets jaunes appellent à des
manifestations en sept points différents de Paris, il y a
bien eu sept centres d’organisation, sept
consultations, sept centres de consultation,
d’échanges, d’élaboration qui correspondent à
différentes sensibilités politiques ou autres. De même
pour les assemblées et les assemblées des assemblées,
chacune représentant une fraction, un réseau distinct
(et généralement concurrent) des autres.
Le soin avec lequel les gilets jaunes préservent et
revendiquent l’aspect faussement informel mais
vraiment conspiratif et opaque de leur mouvement
correspond sans aucun doute à leur objectif. Cela les
regarde et ne nous concerne pas. En revanche, nous
sommes concernés par les tentatives faites par
certains de subordonner le mouvement ouvrier
— singulièrement les syndicats — aux gilets jaunes.
Ce n’est ni plus ni moins qu’une tentative d’interdire
l’exercice de la démocratie ouvrière. L’exercice de la
démocratie ouvrière sous toutes ses formes est
indissociable de l’objectif de l’émancipation des
travailleurs par les travailleurs eux-mêmes. La
démocratie ouvrière, c’est, par exemple, la démocratie
des assemblées de grève, des comités de grève, des
délégués, des assemblées où les travailleurs débattent,
discutent et décident des revendications et des
moyens de les obtenir en forgeant l’unité des
travailleurs, de leurs délégués et des syndicats. Une
autre forme de la démocratie ouvrière, c’est aussi la
démocratie syndicale par laquelle les organisations
syndicales, leurs instances représentant les
syndiqués, définissent le mandat, l’orientation, les
formes d’action. La démocratie ouvrière, c’est aussi
l’existence de partis ouvriers, et pour ce qui concerne
les militants de la IVe Internationale et de la TCI,
l’exercice du centralisme démocratique.
Toutes ces formes de la démocratie ouvrière sont
aujourd’hui menacées dès lors qu’est mis en cause le
droit à l’organisation indépendante de la classe
ouvrière (indépendante de l’État, des Églises, des
patrons, et de « l’organisation » au-dessus des classes
que sont les GJ qui prétendent incarner « le peuple »
tout entier). La bataille fait rage au sein des
organisations syndicales. De façon invraisemblable,
on voit des responsables exercer une pression inouïe
pour faire passer la ligne de leur courant politique
gilet-jaunisé au sein d’organisations syndicales où ils
occupent des responsabilités ; jusqu’à faire adopter
des résolutions faisant à peine mention de la
corporation qu’elles représentent et des luttes
engagées par les travailleurs du secteur, pour se livrer
à un éloge sans limite des gilets jaunes sous le
commandement desquels le syndicat devrait se
placer. Mais cela suscite de nombreuses résistances. À
Paris, une même caractéristique a marqué la
manifestation du 5 février à l’initiative de la CGT et
d’autres organisations syndicales et celle du 7 février
à l’initiative des syndicats FO de la fonction publique :
l’omniprésence des gilets rouges frappés de sigles
syndicaux arborés par les manifestants, qui
revendiquaient ainsi la nature ouvrière du syndicat,
rejetant implicitement non les gilets jaunes en soi,
mais la tentative de certains responsables de mettre
les syndicats à la traîne des gilets jaunes..."


barnum

Messages : 891
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Lun 11 Fév - 16:57

barnum a écrit:Position de la TCI:

" Une offensive sans précédent est engagée
qui vise à interdire à la classe ouvrière de s’organiser
par elle-même pour son combat émancipateur, ce qui
implique de détruire les formes organisées édifiées
par les travailleurs depuis deux siècles. "


Mince ! Alors vous aussi, vous faites dans le complotisme. Mais qu'elles sont donc camarade Barnum ces forces obscures, si l'on vous suit bien : cette "offensive externe et interne", qui tend à interdire à la classe ouvrière de s'organiser ?
Eninel
Eninel

Messages : 1092
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Lun 11 Fév - 17:08

barnum a écrit:Position de la TCI:


Cette offensive internationale de l’impérialisme et de ses supplétifs pour détruire le mouvement ouvrier et briser la résistance ouvrière prend en ce moment en France une forme particulière : l’offensive externe et interne aux organisations syndicales pour les transformer en annexes du mouvement des gilets jaunes.[/u]



Ah ! Ce sont eux ces forces obscures ! Les porte parole autoproclamés des gilets jaunes, les Drouet, Rodrigues et Cie, suppôts de cette vaste conjuration impérialiste mondiale ! Vous ne leur donnez pas un peu trop d'importance à ces loulous ?

Ah non ! Parce que ces ennemis externe au mouvement ouvrier, ont de puissants alliés en interne, en vue de mener en bien leur forfait.

Essayons de deviner qui sont ces traites à la patrie du syndicalisme ouvrier ???
Eninel
Eninel

Messages : 1092
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Lun 11 Fév - 17:41

barnum a écrit:Position de la TCI:

La bataille fait rage au sein des organisations syndicales. De façon invraisemblable, on voit des responsables exercer une pression inouïe pour faire passer la ligne de leur courant politique
gilet-jaunisé au sein d’organisations syndicales où ils occupent des responsabilités ; jusqu’à faire adopter des résolutions faisant à peine mention de la corporation qu’elles représentent et des luttes
engagées par les travailleurs du secteur, pour se livrer à un éloge sans limite des gilets jaunes sous le commandement desquels le syndicat devrait se placer.

Invraisemblable en effet un "responsable" ( et vue l'idée idéalisée que vous vous faites de la démocratie dans les syndicats ), un responsable syndical élu et mandaté démocratiquement, invraisemblable ce monsieur, se permettant d'essayer de défendre ses idées, plus encore, faisant "adopter des résolutions" n'étant pas à priori au goût de la direction.

Mais où va-t-on vraiment ! Si maintenant des responsables subalternes de la direction à FO, osent contester la ligne de collaboration de classe de Veyrier, et prennent fait et cause pour un mouvement de contestation qui est entrain d'ébranler les certitudes du petit Macron, c'est bien simple, il va devenir difficile de continuer de parler de mouvement ouvrier organisé et indépendant !

Mais on n'y comprend rien ! Ces gens, ces frondeurs syndicaux, rendez-vous compte, ils veulent placer le secrétaire général Veyrier , la direction confédérale de faisans à FO, n'ayant pas une seule fois lancée un appel de grève national de une minute, depuis trois mois, sous le commandement des gilets jaunes !

Ouf ! A ce stade le souffle nous en est coupé ! C'est affreux !

Mais c'est pire encore que l'intervention US au Venezuela cette affaire ! Il faut une mobilisation générale des syndiqués du monde entier pour aller sauver le soldat Veyrier ! Quelque soit le mérite des humanistes à la direction du POID, montant comme un seul homme en défense de la direction FO, si il n' y a pas une prise de conscience, en accusation de ces gilets jaunes vraiment sans gêne, il en est finit du mouvement ouvrier organisé et indépendant !

Seulement voilà camarade Barnum :

Jamais personne à la base des syndicats n'a jamais demandé que nos syndicats ouvriers se mettent sous le commandement des gilets jaunes. Par contre il serait peut être temps qu'ils se mettent sous le commandement de leurs adhérents. Les bureaucrates syndicaux et leurs soutiens, avec ce mouvement des gilets jaunes, sont entrain d'en perdre leur latin !

Gilets jaunes qui seraient bien en peine de vouloir commander qui ou quoi que ce soit, puisqu'ils n arrivent déjà pas à ce commander eux mêmes ! Pauvre communiqué ! Pauvre sophismes de traîtres au trotskysme, êtes vous !

Si après cela on peut douter encore un seul instant, que la direction du POID a fait prince l'homme de J C Mailly, le réformiste Veyrier !

Décidément, tout ce que font les princes, ils semblent vouloir le proscrire à leurs sujets !
Eninel
Eninel

Messages : 1092
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Lun 11 Fév - 23:39

"Jamais personne à la base des syndicats n'a jamais demandé que nos syndicats ouvriers se mettent sous le commandement des gilets jaunes".
Et si justement, des motions ont proposé du pur suivisme aux initiatives jaunes en dénonçant les militants restés fidèles aux organisations de classe qui refusaient à juste titre ce suivisme et cette capitulation sur des bases interclassistes !
Et encore une fois, tu mens, en assimilant POID et POI devenue une filiale de la France insoumise et de son concept de peuple central interclassiste !! LIS BIEN ENINEL....ça va te parler:"les gilets jaunes sont l'expression de l'indispensable rupture avec la centralité du concept prolétariat(salariat)/révolution socialiste comme couple indépassable de la dynamique de l'Histoire", de Mélenchon lui-même !
Je pense que tous les révisionnistes au cul des gilets jaunes vont pouvoir contresigner ce rejet de la classe ouvrière pour soi, avec ses organisations et ses buts historiques.

barnum

Messages : 891
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Mar 12 Fév - 0:16

barnum a écrit:[i]"les gilets jaunes sont l'expression de l'indispensable rupture avec la centralité du concept prolétariat(salariat)/révolution socialiste comme couple indépassable de la dynamique de l'Histoire"[/u], de Mélenchon lui-même !

Oui mais cette citation n'est que l'opinion politique de Mélenchon, peut être de son mouvement populiste qui le tolère. En aucun cas il ne peut être accolé à une opinion générale des gilets jaunes.

D'un point de vue historique, politique, nous ne pouvons pas déterminé avec précision l'opinion collective des gilets jaunes.

Nous marxistes nous ne prenons en considération qu'une opinion partielle, relative à l'organisation d'une Assemblée des Assemblées s'étant déroulée à Commercy les 27 et 28 janvier 2019.

Cette Assemblée a été l'objet de centaine et centaine assemblées générales de gilets jaunes au quatre coin du pays. Sans aucun doute, des milliers de gilets jaunes ont de près ou de loin participé et exprimé leur opinion politique dans ces assemblées, et ont élu démocratiquement des délégués à l'Assemblée de Commercy.

C'est sur la base des documents de Commercy que un sociologue, un historien peut faire reposer des travaux sérieux.

Rejeter cette idée, c'est s'éloigner grandement de notre école de pensée étant le matérialisme historique.

Les documents votés par les délégués réunis à Commercy confirme le caractère prolétarien des protagonistes et le contenu de classe de leur combat émancipateur.
Eninel
Eninel

Messages : 1092
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Mar 12 Fév - 10:40

Les délégués en question étaient loin d'être tous élus et mandatés et cela ne concernait qu'une infirme partie des gilets jaunes, notamment les suivistes d'extrême gauche franchissant allègrement la frontière de classe!
L'immense majorité ne se considère pas comme un "mouvement ouvrier", un "mouvement prolétarien" (contrairement à ce que les malheureux Présumey et Eninel s'échinent à répéter), et pour cause! Tous les porte parole manifestent clairement leur soutien aux institutions de la Cinquième république !! Une assemblée des gilets jaunes, devant l'hôtel de ville à Paris, a même rejeté la proposition d'avoir des délégués dans les entreprises... Toutes des assemblées interclassistes ! Peinard le patronat!!
Pas le mouvement ouvrier organisé, pas les ouvriers des grandes entreprises privées et publiques, pas la jeunesse lycéenne et étudiante, pas les jeunes de banlieue, pas les jeunes travailleurs, pas les travailleurs immigrés, pas les fonctionnaires !!!! Les gilets jaunes sont aux antipodes des futurs soviets!!
Pour certains, c'est l'éloignement définitif du Trotskysme et du Marxisme.... Finie la lutte entre les deux classes fondamentales, bourgeoise et ouvrière, vive le "peuple central", français s'il vous plaît et interclassiste !!

barnum

Messages : 891
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Mar 12 Fév - 12:54

barnum a écrit:Les délégués en question étaient loin d'être tous élus et mandatés et cela ne concernait qu'une infirme partie des gilets jaunes, notamment les suivistes d'extrême gauche franchissant allègrement la frontière de classe!
L'immense majorité ne se considère pas comme un "mouvement ouvrier", un "mouvement prolétarien" (contrairement à ce que les malheureux Présumey et Eninel s'échinent à répéter)

Ton parti pris te perdra.

Comme le disent les délégués de l'Assemblée des assemblées de Commercy :

"...Après nous avoir insultés et traités de moins que rien, voilà maintenant qu’il nous présente comme une foule haineuse fascisante et xénophobe..."

Tu peux bien aller raconter partout que peut être, telle ou telle délégation à Commercy avait des mandats limites, nous ne pouvons cependant pas féliciter les organisateurs, de leur soin scrupuleux à faire honneur à la démocratie ouvrière. Puisse certaines directions ouvrières en prendre exemple !

Tu peux bien noter que les participants à cette assemblée, ne reprenaient pas strictement notre vocabulaire traditionnel, que dans leur déclaration ils ne parlent pas de "mouvement prolétarien" ou de "mouvement ouvrier", vous exprimez ainsi un état d'esprit profondément doctrinaire, voir scolastique, parce que des salariés en mouvement n'ont pas , et ne peuvent pas avoir, pleinement conscience, de leur statut dans la lutte des classes, et même des tenants et des aboutissants de leurs engagements et agissements politiques.

Pour descendre en nous mêmes, il faut d'abord nous élever !

Eninel
Eninel

Messages : 1092
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Mar 12 Fév - 14:52

"Tu peux bien aller raconter partout que peut être, telle ou telle délégation à Commercy avait des mandats limites, nous ne pouvons cependant pas féliciter les organisateurs, de leur soin scrupuleux à faire honneur à la démocratie ouvrière. Puisse certaines directions ouvrières en prendre exemple" !

L'inconscient parle !! En effet, rien à voir avec la démocratie ouvrière et effectivement,nombre de délégués ne représentaient qu'eux-mêmes, ce qui est normal puisqu'ils refusent massivement toute représentation!
Et lis le disent eux-mêmes: "nous ne sommes pas un mouvement ouvrier, un mouvement prolétarien", et toi, comme Présumey vous radotez l'inverse pour mieux masquer votre propre capitulation derrière les gilets jaunes, leur drapeau versaillais, leur Marseillaise et leur Cinquième république!
Le rôle de la "fameuse"extrême gauche": gonfler les rangs d'un mouvement interclassiste, du "peuple central" de Mélenchon et Le Pen, contre la véritable lutte des classes, celle de Marx, Lénine, Trotsky !!

barnum

Messages : 891
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Mar 12 Fév - 18:29

barnum a écrit:

L'inconscient parle !! En effet, rien à voir avec la démocratie ouvrière et effectivement,nombre de délégués ne représentaient qu'eux-mêmes, ce qui est normal puisqu'ils refusent massivement toute représentation!
Et lis le disent eux-mêmes: "nous ne sommes pas un mouvement ouvrier, un mouvement prolétarien", et toi, comme Présumey vous radotez l'inverse pour mieux masquer votre propre capitulation derrière les gilets jaunes, leur drapeau versaillais, leur Marseillaise et leur Cinquième république!
Le rôle de la "fameuse"extrême gauche": gonfler les rangs d'un mouvement interclassiste, du "peuple central" de Mélenchon et Le Pen, contre la véritable lutte des classes, celle de Marx, Lénine, Trotsky !!


[i]Tu es décidément camarade Barnum un sacré politicien, à déformer et tordre, toute idée autre que la tienne ( ou celle de la direction de ton parti le POID ), pour la transformer en son contraire.

J'écris sur l'Assemblée de Commercy : "...telle délégation ( ont peut être eu ) des mandats limites...", et toi tu traduit illico : "... nombre de délégués ne représentaient qu'eux-mêmes, ce qui est normal puisqu'ils refusent massivement toute représentation! ...".

Ces raccourcis fallacieux sont ridicules. Osez présenter l'assemblée de Commercy, comme un rassemblement de femmes et d'hommes auto-proclamés, rejetant par principe la démocratie, c'est non pas procéder comme un marxiste et chercher la vérité, mais comme un agitateur malveillant, comme on en trouve tant dans le gouvernement Macron-Philippe.

La masse des gilets jaunes, depuis trois mois, ne refusent nullement d'être politiquement représenter, comme tous les travailleurs ils ont d'immenses réticences et ont peur de se faire couillonner.

A partir du moment où peu à peu, ils se rendent compte de la qualité et de la probité d'une représentation politique, ils s'engagent à fond dans le processus d'organisation et de coordination de leur mouvement. C'est exactement ce qui c'est passé à Commercy. Ce processus par définition est en cours. Il est loin d'avoir finit de nous surprendre.

Le camarade Présumey, moi même et tant d'autres camarades, nous ne radotons pas, nous ne  masquons rien.

C'est vous qui tentez de masquer votre propre capitulation derrière le gouvernement Macron Philippe, leur drapeau versaillais, leur Marseillaise et leur Cinquième république, en radotant qu'une partie de l'extrême gauche, que les gilets jaunes, font l'apologie d'un mouvement interclassiste, du "peuple central" de Mélenchon et Le Pen, contre la véritable lutte des classes, celle de Marx, Lénine, Trotsky.

Que vous tentiez de le cacher, comment pourrait il en être autrement, il est de notoriété, que le POID continue d'occuper des positions politiques dans l'appareil de FO, voir à la direction confédérale.

Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, cette direction FO réformiste, comme vous, considérant ce mouvement impur, n'a pas bougé le petit doigt pour lui venir en aide.

Au contraire elle n'a cessé d'apporter des gages cette direction FO, en acceptant de se rendre aux invitations à Matignon et à l'Elysée, à un soutien inconditionnel au gouvernement Macron, en maintenant sa présence dans toutes les concertations misent en place ( Unedic, Fonction Publique et Retraite ), à son drapeau versaillais, sa Marseillaise ( qu'il veut réintroduire à l'école ), sa Cinquième république, et de fait à ses velléités d'expédition militaire au Venezuela.

Voilà la vérité camarade Barnum. La direction de ton parti soutient la direction Veyrier, telle direction syndicale soutient Macron et la cinquiéme république, non seulement contre les travailleurs en gilets jaunes, mais aussi contre les travailleurs en général, ces travailleurs comme tu le dis : des grandes entreprises privées et publiques, la jeunesse lycéenne et étudiante, les jeunes de banlieue, les jeunes travailleurs, les travailleurs immigrés, les fonctionnaires.

Quelle était la position de principe de la direction confédérale de FO le 05 février ?

Où et quand pouvons lire chez vous au POID, un début de critique de cette position politique incroyable, puisque abstentionniste ( Veyrier n'était pas à côté de Martinez ce 05 février à Paris ),  contraire de plus aux résolutions d'unité, prisent par les congressistes du printemps dernier ?

Le pire chez vous au POID, de la part de votre direction, c'est qu'en plus, en défense de Veyrier, donc de Macron, vous partez en guerre contre les responsables locaux de FO, qui passent outre le blocage de la confédération, et organisent l'unité avec les autres syndicats et les gilets jaunes comme le 05 février.

Comment les nommez vous déjà ?


"...La bataille fait rage au sein des organisations syndicales. De façon invraisemblable, on voit des responsables exercer une pression inouïe pour faire passer la ligne de leur courant politique
gilet-jaunisé au sein d’organisations syndicales où ils occupent des responsabilités ; jusqu’à faire adopter des résolutions faisant à peine mention de la corporation qu’elles représentent et des luttes
engagées par les travailleurs du secteur, pour se livrer à un éloge sans limite des gilets jaunes sous le commandement desquels le syndicat devrait se placer..."

"... l’impérialisme dans sa phase de décomposition ne recule devant aucun moyen pour tenter de briser la lutte de classe qui menace », s’attachant en particulier à « atomiser les organisations syndicales ». Cette offensive internationale de l’impérialisme et de ses supplétifs pour détruire le mouvement ouvrier et briser la résistance ouvrière ..."


Ah oui , c'est cela , DES SUPPLÉTIFS DE L’IMPÉRIALISME FRANÇAIS ! Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Alors voilà camarade Barnum, sur une barricade il n'y a que deux côtés. D'un côté les gilets jaunes, de l'autre les jaunes.

Sois certains que tu te feras pleins de bon camarades sur ce forum, le jour où tu te mettras enfin à essayer de convaincre la direction de ton parti, qu'à force de s'acharner sur les gilets jaunes, comme le font tous les jaunes au service de la bourgeoisie, elle est entrain de détruire les derniers vestiges du trotskysme dans notre pays.

Là n'est pas le moindre de vos crimes contre le prolétariat ![/i]
Eninel
Eninel

Messages : 1092
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Eninel le Mar 12 Fév - 18:46

Tu es décidément camarade Barnum un sacré politicien, à déformer et tordre, toute idée autre que la tienne ( ou celle de la direction de ton parti le POID ), pour la transformer en son contraire.

J'écris sur l'Assemblée de Commercy : "...telle délégation ( ont peut être eu ) des mandats limites...", et toi tu traduit illico : "... nombre de délégués ne représentaient qu'eux-mêmes, ce qui est normal puisqu'ils refusent massivement toute représentation! ...".

Ces raccourcis fallacieux sont ridicules. Osez présenter l'assemblée de Commercy, comme un rassemblement de femmes et d'hommes auto-proclamés, rejetant par principe la démocratie, c'est non pas procéder comme un marxiste et chercher la vérité, mais comme un agitateur malveillant, comme on en trouve tant dans le gouvernement Macron-Philippe.

La masse des gilets jaunes, depuis trois mois, ne refusent nullement d'être politiquement représenter, comme tous les travailleurs ils ont d'immenses réticences et ont peur de se faire couillonner.

A partir du moment où peu à peu, ils se rendent compte de la qualité et de la probité d'une représentation politique, ils s'engagent à fond dans le processus d'organisation et de coordination de leur mouvement. C'est exactement ce qui c'est passé à Commercy. Ce processus par définition est en cours. Il est loin d'avoir finit de nous surprendre.

Le camarade Présumey, moi même et tant d'autres camarades, nous ne radotons pas, nous ne masquons rien.

C'est vous qui tentez de masquer votre propre capitulation derrière le gouvernement Macron Philippe, leur drapeau versaillais, leur Marseillaise et leur Cinquième république, en radotant qu'une partie de l'extrême gauche, que les gilets jaunes, font l'apologie d'un mouvement interclassiste, du "peuple central" de Mélenchon et Le Pen, contre la véritable lutte des classes, celle de Marx, Lénine, Trotsky.

Que vous tentiez de le cacher, comment pourrait il en être autrement, il est de notoriété, que le POID continue d'occuper des positions politiques dans l'appareil de FO, voir à la direction confédérale.

Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, cette direction FO réformiste, comme vous, considérant ce mouvement impur, n'a pas bougé le petit doigt pour lui venir en aide.

Au contraire elle n'a cessé d'apporter des gages cette direction FO, en acceptant de se rendre aux invitations à Matignon et à l'Elysée, à un soutien inconditionnel au gouvernement Macron, en maintenant sa présence dans toutes les concertations misent en place ( Unedic, Fonction Publique et Retraite ), à son drapeau versaillais, sa Marseillaise ( qu'il veut réintroduire à l'école ), sa Cinquième république, et de fait à ses velléités d'expédition militaire au Venezuela.

Voilà la vérité camarade Barnum. La direction de ton parti soutient la direction Veyrier, telle direction syndicale soutient Macron et la cinquiéme république, non seulement contre les travailleurs en gilets jaunes, mais aussi contre les travailleurs en général, ces travailleurs comme tu le dis : des grandes entreprises privées et publiques, la jeunesse lycéenne et étudiante, les jeunes de banlieue, les jeunes travailleurs, les travailleurs immigrés, les fonctionnaires.

Quelle était la position de principe de la direction confédérale de FO le 05 février ?

Où et quand pouvons lire chez vous au POID, un début de critique de cette position politique incroyable, puisque abstentionniste ( Veyrier n'était pas à côté de Martinez ce 05 février à Paris ), contraire de plus aux résolutions d'unité, prisent par les congressistes du printemps dernier ?

Le pire chez vous au POID, de la part de votre direction, c'est qu'en plus, en défense de Veyrier, donc de Macron, vous partez en guerre contre les responsables locaux de FO, qui passent outre le blocage de la confédération, et organisent l'unité avec les autres syndicats et les gilets jaunes comme le 05 février.

Comment les nommez vous déjà ?

"...La bataille fait rage au sein des organisations syndicales. De façon invraisemblable, on voit des responsables exercer une pression inouïe pour faire passer la ligne de leur courant politique
gilet-jaunisé au sein d’organisations syndicales où ils occupent des responsabilités ; jusqu’à faire adopter des résolutions faisant à peine mention de la corporation qu’elles représentent et des luttes
engagées par les travailleurs du secteur, pour se livrer à un éloge sans limite des gilets jaunes sous le commandement desquels le syndicat devrait se placer..."

"... l’impérialisme dans sa phase de décomposition ne recule devant aucun moyen pour tenter de briser la lutte de classe qui menace », s’attachant en particulier à « atomiser les organisations syndicales ». Cette offensive internationale de l’impérialisme et de ses supplétifs pour détruire le mouvement ouvrier et briser la résistance ouvrière ..."

Ah oui , c'est cela , DES SUPPLÉTIFS DE L’IMPÉRIALISME FRANÇAIS !

Alors voilà camarade Barnum, sur une barricade il n'y a que deux côtés. D'un côté les gilets jaunes, de l'autre les jaunes.

Sois certains que tu te feras pleins de bon camarades sur ce forum, le jour où tu te mettras enfin à essayer de convaincre la direction de ton parti, qu'à force de s'acharner sur les gilets jaunes, comme le font tous les jaunes au service de la bourgeoisie, elle est entrain de détruire les derniers vestiges du trotskysme dans notre pays.

Là n'est pas le moindre de vos crimes contre le prolétariat ![/i]

Eninel
Eninel

Messages : 1092
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  barnum le Mar 12 Fév - 19:45

Pour toute réponse, une connerie !! On n'a rien à voir avec l'appareil de FO, tu confonds volontairement une fois de plus (ce qui discrédite tous tes arguments) avec le POI !!
Autre mensonge, nous étions parfaitement partie prenante (malgré le côté journée d'action!) du 5 février, AVEC DES GILETS ROUGES !!
Eh oui, nous ne sommes pas de ceux qui planquons en minuscules nos sigles CGT sur les "fameux" gilets jaunes, "mouvement non ouvrier, non prolétarien" selon leurs propres termes ! Et Présumey de masquer la réalité populiste interclassiste derrière un phénomène de prolétarisation d'une masse de petits et moyens patrons, indépendants divers, artisans, commerçants, professions libérales !!!!... , Et Eninel de courir après, côte à côte avec le NPA, LO, le POI, venant gonfler les rangs de la petite bourgeoisie déclassée et radicalisée, expression du brave peuple central bien français.... pendant que le POID, le seul resté fidèle aux enseignements de Marx, Lénine, Trotsky, et qui prépare les conditions d'une grève générale ouvrière par le débordement des appareils, notamment de la CGT et FO, du combat pour chasser Macron, pour un Gouvernement ouvrier en s'adressant aux couches décisives pour la victoire : LES OUVRIERS DES GRANDES ENTREPRISES PRIVEES ET PUBLIQUES, LES FONCTIONNAIRES, LA JEUNESSE !!
Eh oui, il est de notoriété publique que nombre de délégués ne représentent qu'eux-mêmes, que nombre d'autres ne sont ni élus ni mandatés, que la plupart refusent toute représentation et sont les défenseurs de cette "merveilleuse" Cinquième république....Ce qui n'enlève bien sûr rien à la colère populaire généralisée contre Macron et nombre de gilets jaunes sauront se regrouper derrière la classe ouvrière et ses organisations de classe. Assemblées informelles interclassistes ou combat pour des AG souveraines, AG de délégués élus, mandatés, révocables..., centralisées aux niveaux départemental et national.... pour des soviets , il faut choisir !!


barnum

Messages : 891
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Commune des Communes. - Page 2 Empty Re: La Commune des Communes.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum