Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  Eninel le Lun 8 Oct - 17:46

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/09/12/20002-20180912ARTFIG00105-reforme-des-retraites-jean-paul-delevoye-convoque-les-syndicats-le-10-octobre.php

CONVOQUES .... comme des fonctionnaires d'Etat ! Le gouvernement Macron Philippe, sans ménagement et sans détour, convoque mercredi les directions syndicales, celles qui nous appellent à prendre l'air mardi 09 octobre, et personne dans les partis d'extrême gauche ( ni à la FI ) ne trouve à y redire.

Camarades, nous sommes entrain de toucher le fond .

Et ce n'est pas en cherchant à contourner les directions syndicales comme le fait le Front Social et tant d'autres, que nous pouvons espérer commencer à remonter de ce fond.

Il faut se confronter aux directions syndicales, les confondre et les vaincre, en les démissionnant immédiatement pour flagrant délit de crime de haute trahison vis à vis du prolétariat.

Le simple fait qu'ils ne réagissent même plus à l'indignation de se laisser CONVOQUER comme cela, prouve le haut niveau de dégénérescence de ces bouffons, simples larbins de Macron, s'avançant en marche vers le corporatisme.

Rien actuellement sur le plan juridique, politique et constitutionnel, n'oblige des organisations ouvrières à répondre à des convocations de l'Etat bourgeois.

Il faut une révolution dans nos syndicats de classe !

Ce n'est plus possible d'attendre plus encore ! La nécessité de la préservation de nos statuts et de nos régimes de retraite, de notre avenir, nous oblige tous à rentrer dans les syndicats et foutre dehors ces plaies. Les blessures qui saignent en dedans sont les plus dangereuses.

Dans le tract commun annonçant la journée interprofessionnelle du mardi 09 octobre, cette treizième journée "couteau sans lame" de 24h00, depuis l'élection de Macron , a comme mot ordre : "... ensemble à la conquête d'un autre avenir ! ...".

Cet avenir si nous ne faisons rien, c'est le corporatisme de Pétain : travail , famille, patrie !

https://paris.demosphere.eu/rv/63777

avatar
Eninel

Messages : 903
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  barnum le Mar 9 Oct - 9:08

"Il faut une révolution dans nos syndicats de classe !"

Au contraire, c'est la révolution et son développement qui "nettoieront" les syndicats et non l'inverse, sinon c'est un tête à tête avec les bureaucrates au sommet pour choisir "les meilleurs" qui, comme les précédents, auront le fil à la patte... Les organisations syndicales de la classe ouvrière sont chapeautées par des appareils bourgeois entièrement au service justement de la classe bourgeoise.

Pression, dénonciation et capitulation avec les appareils laissent les masses complètement en dehors du processus et les mains libres aux appareils! La seule solution ce sont les comités d'action de Trotsky en 1935, les comités pour l'unité avec le POID aujourd'hui.

barnum

Messages : 709
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  Eninel le Mer 10 Oct - 19:39

http://www.lefigaro.fr/social/2018/10/10/20011-20181010ARTFIG00148-reforme-des-retraites-le-gouvernement-a-devoile-ses-premiers-grands-principes.php


Selon le journal "Le Figaro" : "... Les partenaires sociaux étaient convoqués ce mercredi matin pour un bilan à mi-parcours sur la réforme des retraites...", et à priori, ils ont tous répondus a cette convocation le petit doigt sur la couture.

Ce simple fait politique prouve, malgré les dénégations du camarade Barnum, que nous ne sommes pas dans une situation pré-révolutionnaire. Jamais les directions syndicales ne pourraient se permettre une telle allégeance ouverte à la bourgeoisie, si les masses commençaient à se mettre en mouvement, définition d'une situation pré-révolutionnaire.

Alors non, l'heure n'est pas à faire de l'agitation pour des comités d'action comme en 1935, parce que tout simplement nous ne sommes pas en 1935, nous sommes en 1940. L'heure est à confondre les directions syndicales-partenaires anti-sociaux de la bourgeoisie, et préparer les conditions d'une révolution politique dans les organisations syndicales.

En clair démissionner , dégager tout bureaucrate syndical qui acceptera le principe de la "convocation", et le principe d'accompagner les réformes libérales d'une bourgeoisie d'autant moins isolée qu'elle peut compter inconditionnellement sur de tels partenaires politiques.

Le secrétaire général FO a beau proclamer à la sortie de la réunion du jour : "... on savait déjà que le futur système «remplacerait les 42 régimes de retraite existants» (...) «Ça devient plus concret mais ça confirme nos craintes..."

Un sbire du secrétaire général de la CGT peut bien pronostiquer : "... Catherine Perret de la CGT redoute pour sa part que le système ne fasse «baisser les pensions au niveau du seuil de pauvreté pour beaucoup, notamment pour les femmes»..."

Ces directions syndicales très accommodantes avec le gouvernement Macron-Philippe, et pour cela fatalement ultra minoritaire, aussi bien dans la classe que dans leurs propres appareils syndicaux, peuvent profiter en plein du soutien implicite que leurs apportent les directions de tous les partis ouvriers, qu'ils soient de gauche et d'extrême gauche, oui le POID aussi.

Nous avons la parfaite illustration de ce fait politique incontournable , en se contentant de feuilleter les cahiers secrets du grand démocrate Pascal Pavageau , et de sa manière bien à lui de fliquer ses petits camarades ( révélation canard enchaîné ) :

https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/des-cadres-du-syndicat-fo-fiches-dans-un-document-interne-selon-le-canard-enchaine-2d2bb7ad7c461bc734e579d3cb26f335

Cherchez bien camarades, dans la bureaucratie FO vous trouverez de tout, des "Bête", "niais", "complètement dingue", "franc-maçon" ou encore "trop intelligent", mais vous n'y trouverez nulle part ... des révolutionnaires !


avatar
Eninel

Messages : 903
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  barnum le Jeu 11 Oct - 9:59

Avec ton degré de confusion, ça risque d'aller loin !!!! Quand les masses se mettent en mouvement, c'est une situation révolutionnaire qui, elle, saura justement nettoyer les directions syndicales, à ne pas confondre donc avec l'actuelle situation pré-révolutionnaire.... Quant à se croire en 1940, dépêche toi d'aller en Angleterre si tu peux passer à Calais!

barnum

Messages : 709
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  Eninel le Jeu 11 Oct - 16:01

barnum a écrit:Avec ton degré de confusion, ça risque d'aller loin !!!! Quand les masses se mettent en mouvement, c'est une situation révolutionnaire qui, elle, saura justement nettoyer les directions syndicales, à ne pas confondre donc avec l'actuelle situation pré-révolutionnaire.... Quant à se croire en 1940, dépêche toi d'aller en Angleterre si tu peux passer à Calais!

Alors nous sommes d'accord.

Si nous reprenons ta définition, voulant qu'une situation pré-révolutionnaire, se caractérise par le fait que puisque en théorie, les bases matérielles de leurs existences se dégradant de manière conséquentes, infailliblement les masses populaires à un moment vont se mettre en mouvement, cela signifie aussi que dans cette situation pré-révolutionnaire elles ne sont donc pas en action mais se préparent à l'action.

"...L'actuelle situation pré-révolutionnaire..." que nous définissons ensemble, ne peut donc pas être la base, de la mise en place de comités d'action comme le propose le POID, ou d'Etats généraux comme le veut le NPA, où je ne sais quelle changement de Constitution comme le rêve Mélenchon et ton pote Daniel Gluckstein.

C'est une situation révolutionnaire ouverte, caractérisée par un prolétariat en mouvement qui, elle, va nettoyer les syndicats de leurs directions syndicales actuelles. Et crois moi ce jour là ce ne sera pas pour aller arracher une sixième république bourgeoise ou une Constituante !

C'est pourquoi l'importance immédiatement de regrouper des frondeurs à la base des syndicats, en vue qu'à l'ouverture de cette période révolutionnaire, que nous souhaitons tous se voir ouvrir, une direction syndicale alternative, révolutionnaire, se mette en place immédiatement.

Mais pour faire partie de cette potentielle direction, immédiatement il faut rompre avec Martinez et Pavageau, chose que vous au POID vous ne faites pas.

Mieux ! Vous appelez à les épargner, à ne pas les dégager, et ça c'est un peu problématique pour vous.

Les paroles s'envolent, les écrits restent !
avatar
Eninel

Messages : 903
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  barnum le Jeu 11 Oct - 18:18

Tu ne comprends toujours pas !! Les comités d'action correpondent justement à une situation pré-révolutionnaire, comme en 1935, pour "briser la résistance contre-révolutionnaire de appareils" comme le disait Trotsky et comme le font les Comités pour l'unité.
Quand la révolution commence, comme en 1936, c'est alors la Grève générale et ce sont les COMITES DE GREVE qui
agissent pour imposer le Front unique ouvrier puis éventuellement un Gouvernement ouvrier!
Quant au POID, il combat, dans les organisations syndicales comme en dehors, les journées d'action bidon à répétition, la concertation elle aussi à répétition, et donc les directions syndicales autour de Martinez et Pavageau, contrairement au POI, cul et chemise avec ces directions, comme avec Mélenchon au niveau politique!

barnum

Messages : 709
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  Eninel le Ven 12 Oct - 12:06

barnum a écrit:

Quant au POID, il combat, dans les organisations syndicales comme en dehors, les journées d'action bidon à répétition, la concertation elle aussi à répétition, et donc les directions syndicales autour de Martinez et Pavageau, contrairement au POI, cul et chemise avec ces directions, comme avec Mélenchon au niveau politique!

Que vous combattiez les directions syndicales en dehors, oui je te l'accorde, il y a une inflexion dans la manière dont le journal "la tribune des travailleurs" écrit ses édito.

Que vous le faisiez en interne, dans la bureaucratie FO ? Non , vous n'en êtes pas encore là !

Au delà de l'amère défaite de ce printemps, le bon côté est que nous avons fait connaissance dans la rue, d'avec de très bon camarades cheminots , militants de ton parti et syndiqués à FO. Ils ont tous confirmé que présent au Congrès ils ont mené la vie dure à JC Mailly, sur ordre, mais que maintenant ils avaient consigne de mettre la pédale douce vis à vis de P Pavageau.

Mais comme je te l'ai déjà écrit : il y a un indice sûr qui prouvera de votre activité révolutionnaire à l'intérieur de la bureaucratie FO. Cet indice est évidemment comment le roi PP vous fichera dans ses petits carnets de notes ! Pour l'instant et au dernière nouvelle, il n'a pas l'air de se plaindre beaucoup de vous !

La justification de l'entrisme dans des organisations de masses est de savoir un jour en sortir !



avatar
Eninel

Messages : 903
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  barnum le Ven 12 Oct - 12:44

Encore et toujours en pleine confusion entre POI et POID !! C'est le POI qui a fait de Pavageau son roi et qui investit le haut de la bureaucratie... Le POID combat quant à lui, aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur des organisations syndicales, les journées d'action bidon à répétition et la concertation-collaboration avec Macron-Philippe, la marche au corporatisme, aussi bien dans FO qu'à la CGT.
Mais, dans une telle situation pré-révolutionnaire, il faut se tourner résolument vers les masses, vers les comités d'action, les comités pour l'unité, vers le combat pour le Front unique ouvrier à la base, seul moyen d'imposer le Front unique au sommet, et de "briser la résistance contre-révolutionnaire des appareils".
Se situer sur le terrain des luttes de clans, de cliques, au sein des appareils revient à s'adapter complètement à ces appareils, à développer le triptyque "pression, dénonciation, capitulation", extérieur aux masses et manifestant à leur égard un total manque de confiance, marque indélébile du petit-bourgeois!

barnum

Messages : 709
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  Eninel le Ven 12 Oct - 15:35

barnum a écrit:Encore et toujours en pleine confusion entre POI et POID !! C'est le POI qui a fait de Pavageau son roi et qui investit le haut de la bureaucratie...

Bon ce sera ta parole contre la mienne, mais je t'assure que nos camarades cheminots à FO, sont bien de chez vous , au POID, et non pas comme tu l'affirme au POI.

D'ailleurs suite au congrès FO, nos nouveaux camarades de la moyenne bureaucratie (je n'ai jamais affirmé qu'il était du haut clergé), nous ne les tenions plus.

Ils venaient de virer le mou et le diviseur JC Mailly, et fait roi Pascal Pavageau, le tonitruant PP qui se vantais de vouloir aller tout casser !

"... Quant au discours de Pascal Pavageau, il ne laisse aucun doute sur son intention de faire plier le gouvernement, sur ce qu’il considère être un vrai recul des droits sociaux, par les différents textes en cours d’adoption. Il a réaffirmé son attachement à ces mêmes droits sociaux, aux statuts et à la protection pour tous. Le Medef a été copieusement conspué, mais la principale cible était l’exécutif et le président de la République. "Les reculs sociaux ne se négocient pas, ils se combattent", "la France ne peut pas devenir une start-up", ou encore "le gouvernement fait une politique pour les 10 % des premiers de cordée au détriment des 90 % des derniers de corvée"..." ( institut histoire sociale )

Nous, tout en les félicitant du rôle joué au congrès, nous leur répondions qu'il ne fallait pas s'emballer, et que leur Pavageau allait très vite mettre de l'eau dans son vin, en vue d'éviter que l'aile droite réformiste de FO ne parte.

"... La séance plénière du 26 au matin a vu l'annonce officielle de l’élection du nouveau secrétaire général et celle des différentes résolutions qui définissent la ligne future de la centrale. Elle a marqué les divisions, entre contestataires plus ou moins trotskistes, et réformistes, un clivage de plus en plus net..."

Alors certes, Pavageau en clôture du congrès, continuait à rouler des mécaniques et par exemple proclamait :

"...Il a esquissé l'avenir d'une centrale qui s’oppose à tout et qui renoue avec le combat. "Nous allons tenir, faire bloc, résister, revendiquer et reconquérir de nouveaux droits", a-t-il déclaré. Il va tenter une "unité d’action", sa manière à lui de parler de la convergence des luttes, très connotée CGT. Pour parvenir à cette "unité d’action interprofessionnelle et intersyndicale", il va aller dialoguer avec d’autres centrales..."

Plus explicite encore :

"...Quant à la future réforme des retraites, Pascal Pavageau a également été parfaitement démagogique : "Nous refusons la retraite pour les morts"..."

Bref nous allions voir ce que nous allions voir :

"...La résolution générale adoptée marque pourtant un durcissement de la ligne de FO, par rapport celle défendue jusqu’ici par Jean-Claude Mailly. FO revient aux fondamentaux de la contestation : "Le Congrès affirme en particulier son total soutien aux cheminots en grève depuis plusieurs semaines, et à la fédération FO des cheminots. Le Congrès exige le retrait du projet de loi, le maintien d’un statut particulier des cheminots, ainsi que le maintien du service public ferroviaire", affirme la résolution générale...."

Le lendemain de ces belles déclarations d'intention, plus de retrait de la réforme ferroviaire, plus de combat contre la réforme retraite , mais la participation de FO à toutes les réunions gouvernementales, le petit doigt sur la couture, et acceptant comme allant de soi à répondre docilement à des convocations gouvernementales.

La nouvelle direction FO certes "dialogue avec d'autres centrales", mais ce dialogue porte exclusivement sur le meilleur moyen de faire taire les trotskistes de la base, nos camarades du POID, pour aller dialoguer tranquillement avec le Medef et le Macron.

La direction du POID n'y voit rien à y redire.

Nos camarades cheminots de FO en sont profondément troublés. Pas toi camarade Barnum ???

http://est-et-ouest.fr/chronique/2018/180430.html

Le congrès s’est terminé aux accents de l’Internationale.

avatar
Eninel

Messages : 903
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  barnum le Ven 12 Oct - 16:27

La direction du POID et la Tribune des travailleurs dénoncent continuellement la concertation-collaboration avec les capitalistes et leur gouvernement, la marche au corporatisme, tout en développant les comités d'action, les comités pour l'unité, sur "ne touchez pas aux retraites, ni aux régimes spéciaux, ni au code des pensions", "unité pour bloquer le gouvernement Macron-Philippe", "Macron, dehors!"

barnum

Messages : 709
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  Eninel le Sam 13 Oct - 11:14

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/10/13/97002-20181013FILWWW00032-les-metallos-de-fo-appellent-pavageau-a-la-demission.php

Suite à cette affaire de fichier à FO révelé par le journal "Le Canard Enchaîné", l'aile droite réformistes derrière JC Mailly relève la tête et se remet à rêver.

Les métallos sont l'un des syndicats FO les plus englués dans la collaboration de classe. Pas étonnant que le coup parte de là. On appellera cela "l'efficacité réformiste !"

http://www.fo-metaux.org/Nos-publications

Raison de plus pour que l'aile gauche de ce syndicat, fasse preuve de fermeté et d’honnêteté vis à vis de l'ensemble des adhérents. En échange de leur soutien inconditionnel, contre les velléités de retour de la droite, les trotskystes à FO doivent exiger du secrétaire général Pascal Pavageau, de la direction confédérale, un respect scrupuleux de la ligne définie démocratiquement au Congrès.

Pour commencer la direction FO doit rompre d'avec le Medef et le gouvernement Macron Philippe.

"Les reculs sociaux ne se négocient pas, ils se combattent"

avatar
Eninel

Messages : 903
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  Eninel le Sam 13 Oct - 11:47

Un petit exemple des prodiges du syndicalisme réformiste de la table de négociation cher à FO Métaux:

"Le 4 octobre se sont tenues les négociations sur les salaires minima pour 2019 dans la branche de la récupération.


FO Métaux a revendiqué une augmentation de 2,5 %, tout en expliquant que nous souhaitions une augmentation du pouvoir d’achat et pas seulement une augmentation indexée sur l’inflation, et ce surtout au vu des indicateurs économiques qui sont au vert, avec en l’occurrence une augmentation de 6 % des embauches dans la branche.


Après une suspension de séance, la délégation patronale est revenue avec une proposition de 1,9 % d’augmentation de salaire sur l’ensemble de la grille, applicable au 1er janvier 2019.





Paris, le 4 octobre 2018 "

Les mecs se pointent avec une revendication de 2,5 % pour 2019. Bon, vue les prévisions d'inflation des institutions bourgeoises , en 2019 on sera à peu près dans ces hauts là. Il ne s'agit donc pas d'une augmentation de salaire , mais plus humblement d'un maintien de pouvoir d'achat. L'indexation automatique des salaires sur les prix, l'échelle mobile des salaires, les bureaucrates à FO Métaux, ils ne connaissent pas.

On pousse un peu la discute, suspension de séance et ... la délégation patronale revient avec une proposition de 1,9 % d’augmentation de salaire sur l’ensemble de la grille, applicable au 1er janvier 2019.

Alors ce terme "ensemble de la grille" , cela veut dire qu'on nous propose une augmentation globale, prenant en compte ce célèbre "glissement-technicité-vieillesse" (GTV), faisant que ce 1,9, cela ne signifie nullement que chaque métallo va être servi, et que en réalité cet accord si il est signé par les partenaires sociaux, consacrera un nouveau.

Nos grands camarades réformistes moralistes de FO Métaux, semblent pourtant beaucoup moins choqués par cette perte de salaire des ouvriers métallos, que par les révélations du canard enchaîné, la preuve, sans même essayer de négocier un montant entre 2,5% et 1,9%, ils se dépêchent de signer, et pour faire passer la pilule use d'un gros mensonge :

FO Métaux est signataire et se félicite de cet accord qui va faire augmenter les salaires des salariés de la branche.

Et bien non, cet accord n'augmente en rien les salaires de la branche, ni la réputation des JC Mailly et Cie chez les ouvriers !
avatar
Eninel

Messages : 903
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  Eninel le Mer 17 Oct - 12:26

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/10/17/20002-20181017ARTFIG00094-pascal-pavageau-le-patron-de-fo-pousse-vers-la-sortie-a-demissionne-a-8h42.php

"...Je rends le mandat parce que j'y suis contraint face à la violence et à la haine de certains qui exigent de moi des sacrifices que personne ne devrait avoir à faire: vivre à genoux, une laisse autour du cou, sans plus aucune ambition pour FO et en me séparant de ceux que j'aime. Je suis un militant, pas un martyr»..."

C'est en ces termes tragi-comique que le premier bureaucrate de la centrale ouvrière FO rend ce matin son tablier.

Pauvre Pascal Pavageau, qui ne comprend pas, que justement si il est contraint de démissionner, et au passage s’asseoir sur ses 5000 euros net par mois ( le canard enchaîné de ce mercredi), c'est qu'il n'est en rien choquant, qu'un secrétaire général "vive à genoux" , une "laisse autour du coup" , au service et aux ordres d'une direction confédérale, elle même devant être au service et aux ordres d'un Congrès et de ses résolutions.

La démocratie ouvrière exige que l'individu se mette au service du collectif. Celui qui n'est pas disposé à se mettre au service de son organisation, celui qui ne veux pas fournir "des sacrifices que personne ne devrait avoir à faire", que celui là passe son chemin.

Il n'a rien à faire à la tête d'une centrale ouvrière.

Mais monsieur Pascal Pavageau a une autre vision de la liberté formelle, du rôle que doit jouer un homme à la tête d'un collectif.

Pour lui, il n'y a rien de choquant à aller improviser dans les médias, au lendemain d'un Congrès exigeant le retrait pur et simple d'une réforme libérale, un moratoire.

Qui lui avait donné mandat pour ce moratoire ?

Pour lui , il n'y a rien contraire à la liberté, à aller signer une déclaration conjointe avec le Medef en vue de faire l'apologie du dialogue social.

Qui lui a donné cette permission ?

Pour lui, il n'y a rien de condamnable à augmenter le salaire de ses proches bureaucrates de 1000 euros, porter ce salaire à 5000 euros net par mois, afin comme l'avoue l'un de ces confédéraux : "... avec ça, ceux qui font chier ne vont plus faire chier ...".

Pascal Pavageau qui se revendique être sans parti, un fade centriste, concédait à chanter l'Internationale à la fin des Congrès ouvrier, à partir du moment où un Congrès ouvrier ne venait pas attenter à sa sacro sainte liberté de mouvement, ne venait pas exiger de lui, qu'un responsable syndical ne doit en aucune manière percevoir plus que le salaire moyen d'un ouvrier dans un pays donné !

Nos camarades trotskystes dans FO ont eu raison de lui proposer un soutien politique contre les Jc Mailly et Cie, à partir du moment, où il accepterait une corde autour du coup et l'application scrupuleuse des résolutions prises au Congrès.

Pascal Pavageau trouve cela insupportable ? Qu'il se démerde avec son aile droite revancharde !
avatar
Eninel

Messages : 903
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  Eninel le Ven 19 Oct - 15:28

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/10/19/97002-20181019FILWWW00171-air-france-le-snpl-ne-signera-pas-l-accord-sur-les-salaires-ce-vendredi.php

Le SNPL, premier syndicat de pilotes au sein d'Air France, a annoncé vendredi à l'AFP qu'il ne signerait pas dans la journée l'accord sur la hausse générale des salaires, puisse les syndicats de classe de cette entreprise l'imiter !

La nouvelle direction Air France est à la pointe de ce que veut le gouvernement Macron Philippe. Elle dicte à ses partenaires sociaux un ultimatum humiliant, les contraignant à signer ce vendredi avant 15h00, cette proposition d'accord salarial, qui s'assoie sur la raison du conflit du printemps, à savoir un rattrapage du pouvoir d'achat de 5% sur les années passées.

Bien pire cette direction inclus dans cet accord "...une négociation annuelle obligatoire (NAO)...".

Là est le danger suprême , bien sûr pour les directions ouvrières, mais bien plus encore pour la classe ouvrière : que les directions syndicales acceptent: convocations, diktats, assument leurs présences dans des réunions obligatoires. C'est le corporatisme en construction.

Nous devons redoubler notre pression pour que les directions syndicales refusent nette cette voie boueuse, réitèrent au nom du syndicalisme de classe une indépendance totale, répondent et obligent la direction Air France à mettre en place immédiatement :

Un rattrapage du pouvoir d'achat de l'ensemble du personnel des années passées de 5%.
L'indexation des salaires sur les prix systématique à partir du 01 janvier 2019 ( inflation calculée par un institut sûr), une indexation obligatoire.

avatar
Eninel

Messages : 903
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  barnum le Mar 23 Oct - 10:03

!
Camarades et amis,
Nous sommes réunis ce 20 octobre,223 délégués représentant 134 comités pour l’unité constitués dans les entreprises
et les secteurs professionnels les plus divers dans tout le pays*.
Dans la diversité de nos engagements respectifs, politiques,syndicaux, associatifs, nous faisons un même constat :
• Jamais un gouvernement ne s’était à ce point attaqué à tous les acquis de travailleurs et à toutes les libertés comme
le fait ce gouvernement Macron.
• Jamais une « réforme » n’avait prétendu aller aussi loin et aussi vite que la contre-réforme des retraites pour laquelle
le gouvernement exige des syndicats qu’ils se « concertent » avec lui.
• Et pourtant, jamais un gouvernement n’avait été aussi rejeté et minoritaire dans le pays.
Toutes les interventions,dans notre conférence,ont fait état des grèves,des actions dans ’unité,grèves et actions souvent
victorieuses.Nous savons que ce n’est ni par les journées « saute-mouton » ni par la concertation que nous ferons reculer
le gouvernement. Nous nous adressons aux travailleurs qui, comme nous, ont cherché et cherchent à constituer les
moyens de contrôler leur propre mouvement (délégués de service,comités de grève avec les syndicats…) pour arracher
les revendications et,souvent, y parviennent.
Partout, constituons nos comités pour l’unité, forgeons les maillons de la chaîne d’unité qui, en nous reliant tous,
aidera le mouvement de millions à surgir.
Nous vous proposons de faire signer le plus massivement possible l’appel ci-dessous et de préparer ensemble
une deuxième rencontre des comités pour l’unité, le 2 février.
Partout la révolte gronde. Tous, nous voulons en finir avec ce gouvernement et sa politique de misère, de chômage, d’individualisation et de
destruction des droits collectifs.
Pour cela,il faut l’unité de tous,la mobilisation unie qu’imposera,en prenant ses affaires en main,la masse des travailleurs
et des jeunes et, avec elle,tous les secteurs de la population qui souffrent de cette politique.
Il y a urgence. Delevoye, haut-commissaire du gouvernement, vient d’avouer : les 42 régimes de retraite existants –
régime général et régimes spéciaux et particuliers – doivent tous disparaître. De son côté, la Cour des comptes salue
« une réforme sans précédent depuis la création de la Sécurité sociale en 1945 ».
Nous lançons cet appel à nos collègues de travail,aux jeunes,aux femmes travailleuses,aux militants et aux responsables
des organisations ouvrières : unissez-vous, unissons-nous !
Partout, préparons l’action unie à tous les niveaux, la mobilisation et la grève générale, si le gouvernement ne
nous laisse pas d’autre choix, sur l’exigence qui nous est commune :
« Ne touchez pas à nos régimes de retraite !
Retrait du plan Macron-Philippe ! Maintien du système de retraite par répartition ! »
* C’est à l’issue de la manifestation du 13 mai 2018, convoquée sur les mots d’ordre : « Macron, un an, ça suffit ! Dehors la Ve République
et l’Union européenne ! », qu’a été lancé l’appel à constituer partout des comités pour l’unité, dont la première rencontre se tient ce jour,
20 octobre, aux Lilas, Seine-Saint-Denis.

barnum

Messages : 709
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  Eninel le Mar 23 Oct - 11:43

barnum a écrit:!

• Jamais une « réforme » n’avait prétendu aller aussi loin et aussi vite que la contre-réforme des retraites pour laquelle le gouvernement exige des syndicats qu’ils se « concertent » avec lui.

20 octobre, aux Lilas, Seine-Saint-Denis.


"...Partout la révolte gronde..." nous annonce de manière péremptoire la direction du POID. Elle fixe pourtant étonnement un calendrier bien long, au vue de l'urgence suggérée ... trois mois : "...Nous vous proposons de faire signer le plus massivement possible l’appel ci-dessous et de préparer ensemble une deuxième rencontre des comités pour l’unité, le 2 février...".

Est ce bien sérieux ? Je te le demande camarade Barnum ! Alors certes dans le long texte convenu et entendu de ta direction, à un moment vous allez à l'essentiel, et de l'extérieur, vous dénoncez ces directions syndicales, qui répondent le petit doigt sur la couture, aux convocations : "... le gouvernement exige des syndicats qu’ils se « concertent » avec lui...".

Mais une fois enregistrée cette constatation, aucune condamnation. Vous vous gardez bien d"émettre la moindre critique, un moindre jugement de valeur. Ah si ! Implicitement vous conseillez aux travailleurs de quitter les syndicats et de vous rejoindre après Noel dans vos comités !

Vous vous positionnez en couverture gauche ( dans le sens pas très adroite) des directions syndicales, bref dans ce grand orchestre de la Macronie, en petits musiciens que vous êtes, à votre poste minuscule vous jouez du pipeau !

Macron il y a une dizaine de jours a certes annoncé la couleur : "... il faut maintenant aborder une autre étape : la République contractuelle ( ce qu'il ne dit pas c'est que cette contractualisation est loin d'être libre - rajouté par moi ) . Il faut élargir notre assise et embarquer (sic) dans les transformations les syndicats qui le veulent, les grandes associations ..." ( canard enchaîné du 10 octobre 2018 ). Des grandes voir des petites associations, au regard de votre comportement fait d'une piètre rhétorique révolutionnaire, cachant mal une capitulation politique complète devant le corporatisme et Macron, il n'est pas ridicule de le penser !

Le tableau général de la situation politique du pays ressemble à un Louis XIV disciplinant et convoquant ses courtisans à Versailles. Tantôt il joue de la carotte, tantôt du bâton. Le roi s'est pertinemment qu'en châtiant ça et là un ou deux nobles, Un Pavageau, un Mélenchon par exemple, il va se garantir ensuite une paix royale à la cours.

Oui mais voilà, partout à la base des partis et syndicats ouvriers apparaissent des oppositions ouvertes à la ligne capitularde des directions en place, des frondes.

La besogne des révolutionnaires est de nourrir politiquement, coordonner ces frondes, et les aider à se regrouper en vue de la construction d'une centrale ouvrière et du parti ouvrier révolutionnaire, l'internationale ouvrière révolutionnaire.

avatar
Eninel

Messages : 903
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  barnum le Mar 23 Oct - 21:09

Trotsky dénonce dans le programme de transition la volonté de créer un nouveau syndicat à côté des organisations ouvrières que la classe s'est donnée, que sont en France la CGT et la GGT-FO ( cf l'échec des ancêtres de LO avec le SDR chez Renault en 1947, ou le Front social en 2018); Trotsky en profite pour dénoncer l'opportunisme et le sectarisme, les deux faces d'une même médaille, que tu manipules avec ferveur alternativement!
Tu ne comprends vraiment rien !! Le POID ne porte pas sur ses épaules le déclenchement de la grève générale, son seul but est de construire le parti révolutionnaire, notamment en recrutant des centaines de membres des comités pour l'unité, notamment les jeunes très combatifs qui étaient là le 20 octobre.
Le but de ces comités, cf les comités d'action, étant, à partir des revendications ouvrières, de "briser la résistance contre-révolutionnaire des appareils", de réaliser et d'imposer le Front unique ouvrier, de la base au sommet, pour bloquer les contre-réformes, préparer la grève générale, chasser Macron.
La capitulation politique c'est de dire "gardons Macron" au nom d'un pseudo danger fasciste alors que la situation est pré-révolutionnaire, que la classe est en mouvement, que des centaines de combats ont lieu à la base, imposent le FUO et arrachent des revendications (voir la Tribune des Travailleurs chaque semaine).

barnum

Messages : 709
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  Eninel le Mer 24 Oct - 11:38

barnum a écrit:Trotsky dénonce dans le programme de transition la volonté de créer un nouveau syndicat à côté des organisations ouvrières que la classe s'est donnée, que sont en France la CGT et la GGT-FO

Et comme il a raison ! D'ailleurs c'est plutôt Lénine sans son "maladie infantile du communisme" qui théorise ce point tactique :

"...Les "gauches" allemands croient pouvoir répondre sans hésiter à cette question par la négative. Selon eux, les déclamations et les apostrophes courroucées à l'adresse des syndicats "réactionnaires" et "contre-révolutionnaires ", suffisent (K. Horner l'affirme avec une "gravité" très part et très sotte) à "démontrer" l'inutilité et même l'inadmissibilité pour les révolutionnaires, les communistes, de militer dans les syndicats jaunes, contre-révolutionnaires, les syndicats des social-chauvins, des conciliateurs, des Legiens. Mais, si convaincus que soient les "gauches" allemands du caractère révolutionnaire de cette tactique, elle est en réalité foncièrement erronée et ne renferme rien d'autre que des phrases creuses..."

https://www.marxists.org/francais/lenin/works/1920/04/g6.htm

Mais toi camarade Barnum, comment peux tu douter une minute que sur cette question tactique je pense autrement que toi ? Parce que dans mon dernier billet j'écris ; "... La besogne des révolutionnaires est de nourrir politiquement, coordonner ces frondes, et les aider à se regrouper en vue de la construction d'une centrale ouvrière ..." ? Il y chez toi une part incroyable de mauvaise fois quand même !

Dans un fil que j'ai mis moi en ligne "A bas le syndicalisme de classe", l'orientation syndicale défendue, ne laisse pas de place au doute, quand à la la volonté des frondeurs à FO et à la CGT d'aller à une réunification dans une centrale ouvrière unique de la CGT et de FO, une fois redressé les deux centrales existantes :

"...Les travailleurs acceptent de moins en moins que leurs syndicats roulent au service de Macron, ils veulent bien évidemment être mobilisés dans de bonnes conditions pour bloquer les contre-réformes libérales de la bourgeoisie française, mais surtout ils veulent une réorganisation de fond en comble de leurs organisations syndicales afin, de freins actuels, elles redeviennent un ressort pour l'action..."

et

"...Il faut démissionner, dégager vite ces crapules de la tête de nos syndicats. Voilà l'urgence du moment ! ..."


J'observe que vous au POID, enfin à tout le moins votre direction et les quelques aficionados qui lui reste, toi par exemple, voir l'une de ces crapules démissionner , cela est vécu comme un psycho drame existentiel !

"...Tu dois être content avec ce fameux dégagisme des bureaucrates , Mailly puis Pavageau... à qui le tour ? Mais ce dernier dégagisme, dans l'intèrêt de qui au fait ? ..."

L'une de tes grosses angoisses, grosse interrogation métaphysique, prouvant en creux, qu'au niveau de la formation politique le POID ce n'est pas l' OCI !

Réponse d'un camarade de l'OCI ... à lire sur le fil " Ni Dieu, ni César , ni Marabout ".
avatar
Eninel

Messages : 903
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  barnum le Mer 24 Oct - 13:21

Mais relis toi, le simple lecteur comprendra la même chose que moi: un nouveau syndicat regroupant tous les frondeurs, tout comme Hamon avec le PS !!!
A l'intérieur, puis à l'extérieur!!

"La besogne des révolutionnaires est de nourrir politiquement, coordonner ces frondes, et les aider à se regrouper en vue de la construction d'une centrale ouvrière et du parti ouvrier révolutionnaire, l'internationale ouvrière révolutionnaire".

Et aucun psychodrame, simplement la compréhension des visées du capital financier et de son homme de main Macron: écarter le moindre obstacle sur le chemin de la contre-réforme des retraites, y compris par la manipulation politique des fameux et clairvoyants rrrrévolutionnaires!!

barnum

Messages : 709
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  Eninel le Mer 24 Oct - 17:07

barnum a écrit:Mais relis toi, le simple lecteur  comprendra la même chose que moi: un nouveau syndicat regroupant tous les frondeurs, tout comme Hamon avec le PS !!!
A l'intérieur, puis à l'extérieur!!

"La besogne des révolutionnaires est de nourrir politiquement, coordonner ces frondes, et les aider à se regrouper en vue de la construction d'une centrale ouvrière et du parti ouvrier révolutionnaire, l'internationale ouvrière révolutionnaire".

Et aucun psychodrame, simplement la compréhension des visées du capital financier et de son homme de main Macron: écarter le moindre obstacle sur le chemin de la contre-réforme des retraites, y compris par la manipulation politique des fameux et clairvoyants rrrrévolutionnaires!!

Non ! Cette histoire de travailler à un "syndicat de frondeurs", à côté des centrales ouvrières actuelles, sort simplement de ton imagination ou de ta tentative de surnager ... malhonnêtement. Une fois de plus, lorsque Benoit Hamon a déserter du parti socialiste pour aller créer son petit parti bobo " Génération S " , j'ai été le premier à réagir sur ce forum :

"...J'en entends beaucoup se tordre de rire au regard de ce qui se passe et des mésaventures actuelles du PS et du PCF, de la gauche en générale.

Rions un peu, mais seulement un peu, parce que cette Asphyxie du PCF, cette implosion du PS, à quelques jours de la tenue d’une élection essentielle, qui seule, si la gauche gagne, peut priver un président bourgeois ambitieux des pleins pouvoirs, nous laissent nus et sans défense.

Erreur magistrale de la part de la direction du PCF à avoir aidé à l’ascension du populiste Mélenchon, et encore maintenant à ne pas chercher à constituer un front unique ouvrier électoral.

Erreur magistrale de la part des frondeurs à ne pas pousser leur combat jusqu’à la prise du contrôle du PS.

Il n’y a que ceux qui n’ont jamais bâti de maisons qui croient que les villes poussent comme des champignons !

La position de principe des révolutionnaires c’est que l’on défend l’existant contre les coups de butoirs de la réaction. Cela vaut pour les syndicats comme pour les partis ouvriers (ou ouvrier-bourgeois). Ce sera au prolétariat d’en finir avec ces partis traîtres, en construisant un nouveau parti ouvrier et en rejoignant une internationale révolutionnaire..."


( Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat
Message Eninel le Mer 10 Mai - 14:26 )

Magistrale erreur camarade Barnum de la part de Benoit Hamon a avoir quitté le PS !
Magistrale erreur de ta part, à ne pas saisir le pourquoi le " centriste" secrétaire FO Pavageau a été contraint à la démission.

Selon toi Pavageau a été dégagé par le pouvoir parce qu'il résistait : "... écarter le moindre obstacle sur le chemin de la contre-réforme des retraites, y compris par la manipulation politique des fameux et clairvoyants rrrrévolutionnaires!!..."

Mais le hic dans ton raisonnement, c'est que durant tout le moment où Pavageau a été à la tête de FO, ce syndicat n'a pas résisté !

Il y a eut cette histoire d’appeler à un moratoire quand à la défense du statut cheminot, en clair on laisse passer la loi .

Il y a eut cette incroyable signature de FO dans une déclaration commune avec le Medef louant le dialogue social .

Il y a la participation de FO dans toutes les tables rondes du gouvernement, la réforme de l'Unedic par exemple.

Il y a ces accords salariaux pourris signés par FO, chez les métallos comme à Air France.

Bref , si il a eut complot contre Pavageau, avec cette histoire de la publication de ses petits carnets, cela n'est pas du fait que le pouvoir voyait en Pavageau un "obstacle sur le chemin de la contre-réforme des retraites".

La raison est autre à mon avis. Ce sont les battus du Congrès passé, l'aile droite derrière Mailly, les "réformistes", qui ont trouvé fort de café, que Pavageau et son équipe les écrase et les humilie au Congrès, en tenant un discours radical, démagogique à leur yeux, et qu'immédiatement après, il voit Pavageau épouser à la virgule, leur politique de soumission à Macron. N'oublions pas l'avertissement de JC Mailly le jour de son éviction , présentant Pavageau comme un tartufe !

La manipulation politique des fameux et clairvoyants rrrrévolutionnaires, comme tu décris Tes propres camarades du POID, dans l'aile gauche de cette bureaucratie, ont bien tenté de faire de Pavageau un "obstacle sur le chemin de la contre-réforme des retraites", mais lui n' a pas semblé intéressée à jouer ce rôle. Il a démissionné.

Bon ! les appareils syndicaux sont pleins de bureaucrates irremplaçables !

Je suis convaincu que les "clairvoyants rrrrévolutionnaires" à FO vont très bien négocier le virage mi novembre, et trouver leur homme. Quand bien même Mailly et l'aile droite du syndicat les menacerait d'une scission ... leur dernier argument politique avant le dépôt de bilan !

On va suivre cela de près Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

avatar
Eninel

Messages : 903
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  barnum le Mer 24 Oct - 18:39

les "clairvoyants rrrrévolutionnaires" , ce sont les adeptes du fameux "pression, dénonciation, capitulation", tu te reconnaîtras sans doute et il ne faut surtout pas confondre avec nous . Relis la déclaration des comités pour l'unité.
Et ça n'était pas Pavageau le problème mais ses déclarations contre la réforme des retraites dont se sont saisis à la base tous les militants, UL, UD de FO prêts à se mobiliser pour le Front unique avec ceux de la CGT.... c'est à dire une très grosse épine pour Macron et sa contre-réforme et c'est notamment le POI qui a mené la charge aux côtés de l'aile droite de l'appareil.
De même, ça n'est pas Mélenchon le problème mais les millions de gens qui le soutiennent! Ton problème à toi, pour beaucoup de choses, c'est que tu ne vois jamais les masses, obnubilé que tu es par les jeux d'appareils, ce qui est typique du raisonnement petit-bourgeois qui n'a aucune confiance dans la classe et est donc très loin du Trotskysme.

barnum

Messages : 709
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  Eninel le Mer 24 Oct - 20:27

barnum a écrit:les [i] ça n'est pas Mélenchon le problème mais les millions de gens qui le soutiennent! .

Tu as raison ... des millions de travailleurs, qui temps qu'ils se laisseront appeler "gens" , influencés qu'ils sont par vous et Mélenchon, ne seront hélas pas la force révolutionnaire susceptible, de classe en soi, à devenir une classe pour soi !

Dans tous les pays, le prolétariat est saisi d'une profonde angoisse. Des masses de millions d'hommes s'engagent sans cesse sur la voie de la révolution. Mais, chaque fois, elles s'y heurtent à leurs propres appareils bureaucratiques conservateurs. Trotsky parle de vous là !

L'orientation des masses est déterminée, d'une part, par les conditions objectives du capitalisme pourrissant; d'autre part, par la politique de trahison des vieilles organisations ouvrières. De ces deux facteurs, le facteur décisif est, bien entendu, le premier : les lois de l'histoire sont plus puissantes que les appareils bureaucratiques. Trotsky ne pouvait évidemment pas s'imaginer que ce serait ses propres adeptes, qui produiraient les efforts désespérés pour arrêter la roue de l'histoire, démontrant aux masses, que la crise de la direction du prolétariat, qui est devenue la crise de la civilisation humaine, ne peut être résolue, sans que se déclare et se construise des tendances de frondeurs, aussi bien dans les syndicats que dans les partis, qui continuent de se réclamer de la IV Internationale.

Camarade Barnum, la IV Internationale est morte, vive la V Internationale ! Le seul moyen d'obliger les hommes à dire du bien de nous, c'est d'en faire, et vous au POID vous faites plus de bruits que de biens !

avatar
Eninel

Messages : 903
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  barnum le Jeu 25 Oct - 10:46

Nous ne sommes pas dans une dictature fasciste et la classe est classe pour soi par ses organisations, partis ouvriers et syndicats...
Alors que nous sommes dans une situation pré-révolutionnaire et que la classe ouvrière est en mouvement, toi, tu nous expliques qu'il faut garder Macron, l'homme de main du capital financier, au nom d'un pseudo danger fasciste!!!!
Le terme de "gens" est utilisé par Mélenchon, c'est pour cela que je l'ai repris.... quand je te dis qu'il faut sans cesse te mettre les points sur les "i" !!

"Mais, chaque fois, elles s'y heurtent à leurs propres appareils bureaucratiques conservateurs" Trotsky bien sûr parle des PC,des PS, des appareils syndicaux qui, par exemple en France aujourd'hui, combattent toute perspective de grève générale, font tout pour protéger Macron, veulent attendre 2022, etc....
Le POID combat pour le Front unique ouvrier, de la base au sommet pour en finir au plus vite avec Macron, avec la Cinquième république et l'Union européenne, pour la grève générale et afin de la préparer, la constitution de comités d'action (comités pou l'unité que nombre de jeunes notamment rejoignent), pour un Gouvernement ouvrier, c'est à dire effectivement une véritable politique trotskyste.
Et toi, tu franchis le Rubicon !!! Au cul des appareils, après avoir mis en valeur pendant 30 ans les PS et PCF, en appelant à voter pour eux alors que la classe ouvrière venait de faire l'expérience concrète de leur trahison depuis 1983, et en privilégiant les luttes de clans au sein des appareils, tu en arrives àsouhaiter un regroupement des frondeurs, bien sûr en dehors des organisations ouvrières traditionnelles!
Et l'aboutissement c'est, après "la pression et la dénonciation", la "capitulation" pure et simple en dénonçant les trotskystes qui sont en train de résoudre justement "la crise de la direction révolutionnaire du prolétariat", en décrétant la mort de la Quatrième Internationale (tiens, je croyais qu'elle était déjà morte depuis l'exclusion de S.Just!), et en appelant à une Cinquième Internationale (tiens, comme Chavez, le copain de Mélenchon!), alors que le Comité d'organisation pour la reconstitution de la Quatrième Internationale est en plein développement (se réunit début novembre) et a su réagir avec force aux tentatives du groupe Gauquelin-Gauthier et consorts de la détruire .

barnum

Messages : 709
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  Eninel le Jeu 25 Oct - 12:13

barnum a écrit:une Cinquième Internationale (tiens, comme Chavez, le copain de Mélenchon!), alors que le Comité d'organisation pour la reconstitution de la Quatrième Internationale est en plein développement (se réunit début novembre) et a su réagir avec force aux tentatives du groupe Gauquelin-Gauthier et consorts de la détruire .

A travers cette formule, et comme toujours tes douteuses analogies, on trouve la quintessence de ta pensée sclérosée camarade Barnum. Twisted Evil

Mais puisque pour toi il ne faut comptabiliser comme organisations ouvrières faillies que le PS et le PCF : "..." Chaque fois, ( les travailleurs) se heurtent à leurs propres appareils bureaucratiques conservateurs. Trotsky bien sûr parle des PC,des PS, des appareils syndicaux ...", il y a dans ton raisonnement une certaine logique ... une logique métaphysique et non dialectique.

Le problème c'est que cette logique formelle t'aveugle, et ne te permet pas de voir que partout dans le monde ( y compris au Venezuela ), depuis la fin de la seconde guerre mondiale , ce ne sont pas simplement les appareils bureaucratiques conservateurs, syndicaux, sociaux démocrates et staliniens qui font barrage au socialisme. Ce sont tous les mini appareils, entres autres des petites formations trotskystes. De toute façon Trotsky ne se contentait pas de faire le procès des grands partis réformistes, il s'occupait un peu aussi, des organisations qu'il caractérisait comme des organisations centristes, à mi chemin entre des positions réformistes et des positions révolutionnaires, un peu comme le POID aujourd'hui.

Le fait que, les dimanche de fêtes Chavez ait pu parler dans le passé de la perspective d'une cinquième Internationale, qu'il voulait lui à la gloire du bourgeois progressiste Bolivar, n'efface en rien l'évidence que le chiffre cinq suit le chiffre quatre. S'il advenait que, ce qui reste de la quatrième internationale, ne puisse pas conjurer la catastrophe éminente que tout le monde pressent proche, comme les autres internationale, elle devra être considérée comme faillie.

Parce que camarade Barnum, une Internationale ouvrière n'est pas une entité placée au dessus de la lutte des classes, en dehors de l'espace et du temps, un totem. La deuxième n'a pas pu éviter la première guerre mondiale, elle n'a pas survécu. Idem pour la troisième et la seconde guerre mondiale. La IV Internationale, certain la considère déjà faillie, les justiens par exemple, d'autres la construise, la déconstruise, la reconstruise chaque jour depuis toujours, mais vue la bande de bricoleurs à l'oeuvre, je comprends que beaucoup de travailleurs hésitent à y venir vivre .

Certes, formellement, la quatrième Internationale n'a pas encore vécu l'épreuve du feu : une troisième guerre mondiale. Mais bon soyons sérieux, le drapeau de la quatrième internationale est aujourd'hui plein de trous, quotidiennement des formations comme la votre au POID, continue à le salir.

Je ne crois pas possible de regrouper les ouvriers sous un tel drapeau.

Alors en avant vers une Cinquième Internationale, non pas Bolivariste, mais Porioriste !

Pour un Parti Ouvrier Révolutionnaire
Pour une Internationale Ouvrière Révolutionnaire.
Unie comme les cinq doigts d'une même main !
avatar
Eninel

Messages : 903
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  barnum le Jeu 25 Oct - 16:26

"S'il advenait que, ce qui reste de la quatrième internationale, ne puisse pas conjurer la catastrophe éminente que tout le monde pressent proche, comme les autres internationales, elle devra être considérée comme faillie".

OUF !!

La 5 est déjà prise, prenez la 6 ! Pauvre Eninel, tu ne sais même plus où tu en es! Repose toi.
Replonge toi dans la dialectique marxiste pour voir si, d'une formation bourgeoise selon toi, peut émerger une ou plusieurs organisations ouvrières !!!! Et même d'ailleurs selon la logique cartésienne.

Quant à la TCI justement, elle est en train de reconstituer la 4 , le drapeau de la révolution mondiale, ce qui commence , en France, par construire un parti ouvrier révolutionnaire avec le POID, préparer la grève générale, chasser Macron et combattre pour un Gouvernement ouvrier.

barnum

Messages : 709
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les directions syndicales CONVOQUÉES .

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum