AG des AGS du FS pour le CO

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  barnum le Sam 5 Mai - 10:18

"Dehors Macron!", l'homme de main du capital financier et de la destruction de toutes les conquêtes sociales, tel est le concentré de toute la situation politique et sociale..... Le nom du Mouvement national qui appelle à la manifestation du 13 mai concentre lui-même la justesse de ce combat: "Mouvement pour la rupture avec l'Union européenne et la Cinquième république", pour un Gouvernement ouvrier!

barnum

Messages : 508
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Eninel le Mar 8 Mai - 8:32

barnum a écrit:"Dehors Macron!", l'homme de main du capital financier et de la destruction de toutes les conquêtes sociales, tel est le concentré de toute la situation politique et sociale..... Le nom du Mouvement national qui appelle à la manifestation du 13 mai concentre lui-même la justesse de ce combat: "Mouvement pour la rupture avec l'Union européenne et la Cinquième république", pour un Gouvernement ouvrier!

Tu continues de truquer et de tricher camarade Barnum. Tu le fais pour essayer de rendre acceptable la ligne politique de ton parti le POID, ligne limitant le mouvement de contestation contre Macron, au mieux, à la perspective d'une nouvelle république bourgeoise. Un peu comme Mélenchon.

"...Au douzième jour de grève, les cheminots bénéficient toujours du soutien ouvrier et populaire. Travailleurs et jeunes sentent que si la grève fait reculer le gouvernement et impose le retrait du plan, une brèche s’ouvrira ..." , nous écrit Daniel Gluckstein dans son édito de la tribune des travailleurs du 03 mai . En conclusion de son papier votre maître à penser , à la différence de toi et en toute honnêteté, fixe la ligne de ton parti :

"...Parmi eux, les adhérents du POID affirmeront en outre leur volonté, non seulement d’en finir avec le gouvernement capitaliste de Macron, mais aussi de rompre avec la continuité de la Ve République et ses gouvernements de toutes couleurs politiques aux ordres de l’Union européenne et du capital financier. Ce qui ouvrira la voie à la démocratie, à l’Assemblée constituante souveraine et, au-delà, au gouvernement ouvrier..."

Toi tu nous écrits : "...Mouvement pour la rupture avec l'Union européenne et la Cinquième république", pour un Gouvernement ouvrier!..."

Ton dirigeant lui : "...Ce qui ouvrira la voie à la démocratie, à l’Assemblée constituante souveraine et, au-delà, au gouvernement ouvrier...".

Toi , tu espères immédiatement un gouvernement ouvrier.

Gluckstein lui, combat pour la démocratie, pour une Assemblée constituante souveraine.

Sixième république bourgeoise devant selon la direction de ton parti, déboucher , pas tout de suite mais " Au delà", sur un gouvernement ouvrier.

Question ? Pourquoi faut-il passer par une nouvelle république bourgeoise, une constituante, et ne pas rechercher comme tu le fais toi, une république ouvrière et socialiste immédiatement ?

Parce que Gluckstein et ta direction, en bon renégats du trotskysme qu'ils sont, continuent de manœuvrer et de tricher, se jouer de la naïveté de leur propre militants.

On le vois bien d'ailleurs à FO, où après avoir mener le combat nécessaire pour que le congrès se prononce majoritairement pour le retrait pur et simple du plan Macron Spinetta, ta direction se tait maintenant, alors que la direction Pavageau se complaît dans les médias, à défendre la position d'un moratoire et non pas d'un retrait pur et simple.

Votre direction veut elle se montrer utile pour la classe ? A travers un communiqué, qu'elle dénonce les atermoiements de la direction FO, et exige d'elle de respecter les résolutions du Congrès FO.



avatar
Eninel

Messages : 690
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  barnum le Mar 8 Mai - 9:15

Je crois que tu as un grave problème (un de plus!) avec la question de la transition!! Le 13 mai, c'est l'appel du Mouvement pour la rupture avec l'Union européenne et la Cinquième république qui lui, en tant que tel, n'appelle pas à un Gouvernement ouvrier ( Mouvement associant nombre de membres du PCF, d'Insoumis, de Génération.s, du PS et ex-PCF, du NPA...), à l'inverse justement du POID qui, tous courants confondus, en font leur mot d'ordre.
De même, le mot d'ordre d'Assemblée constituante souveraine s'appuie sur l"élection (proportionnelle intégrale, intégrant les travailleurs immigrés et les mineurs de 16-17 ans) de délégués mandatés, révocables, fédérés pour mettre sur pied justement un Gouvernement ouvrier, ce qui suppose bien évidemment une situation révolutionnaire dans laquelle le parti révolutionnaire n'est pas encore par majoritaire.
Quant à la position du POID par rapport à FO, elle est claire: grève dans l'unité jusqu'au retrait (comme sur la loi El Khomri), donc contre toute concertation, contre les journées d'action à répétition, les initiatives diverses et variées chargées en réalité de protéger Macron et son Gouvernement!

barnum

Messages : 508
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Eninel le Mar 8 Mai - 14:54

Non , non camarade Barnum, n'essaye pas de fuir les responsabilités de la direction de ton parti politique, le POID, C'est bien Daniel Gluckstein qui écrit:

"...Parmi eux, les adhérents du POID affirmeront (...) ouvrira la voie à la démocratie, à l’Assemblée constituante souveraine ..."

Et non pas comme tu le dis: "... c'est l'appel du Mouvement pour la rupture avec l'Union européenne et la Cinquième république qui lui, en tant que tel, n'appelle pas à un Gouvernement ouvrier ...", et donc appelle à la Démocratie et à la Constituante !

Ce sont les adhérents du POID qui au service de leur direction, interpellent les salariés, et leur parlent de Démocratie et de Constituante, pas de Socialisme ou de gouvernement type dictature du prolétariat.

C'est pourquoi, si tu veux vraiment militer avec tes camarades pour aller à un gouvernement ouvrier, il te faut les gagner au principe que surgisse partout des comités de base, des comités centraux , des coordinations jusqu'à un Conseil Ouvrier.

Parce que structurer le mouvement cheminot actuel, par extension le mouvement en germe, cela la direction de ton parti n'appelle pas à le faire. Elle se prononce elle pour :

"...Quant à la position du POID par rapport à FO, elle est claire: grève dans l'unité jusqu'au retrait (comme sur la loi El Khomri), donc contre toute concertation ...".

C'est très bien, et en ce sens nous vous apportons notre plein soutien dans la rue et ou sur les forums de discussion. Mais au stade du développement du mouvement cheminot, il faut contraindre la direction FO à épouser cette orientation syndicale. Et là comme qui dirait, pour l'instant ça bloque chez vous.

Je te repose la même question que la semaine dernière. Selon toi quel est le rapport de force dans FO entre communistes et anarchistes ?

avatar
Eninel

Messages : 690
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  barnum le Mar 8 Mai - 16:17

"De même, le mot d'ordre d'Assemblée constituante souveraine s'appuie sur l"élection (proportionnelle intégrale, intégrant les travailleurs immigrés et les mineurs de 16-17 ans) de délégués mandatés, révocables, fédérés pour mettre sur pied justement un Gouvernement ouvrier, ce qui suppose bien évidemment une situation révolutionnaire dans laquelle le parti révolutionnaire n'est pas encore par majoritaire".

Bien sûr que la phrase précédente n'est pas le fait du Mouvement pour la rupture mais du POID !! Et justement, il n'y a pas place pour une république bourgeoise à la sauce Mélenchon, c'est directement le Gouvernement ouvrier qui serait à l'ordre du jour! Assemblée constituante souveraine et Gouvernement ouvrier sont deux mots d'ordre étroitement liés puisque l'un découle directement et immédiatement de l'autre.

barnum

Messages : 508
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Eninel le Mar 8 Mai - 19:04

barnum a écrit:[i] Assemblée constituante souveraine et Gouvernement ouvrier sont deux mots d'ordre étroitement liés

Non camarade Barnum ils sont diamétralement opposés.

L’assemblée constituante a certes joué un rôle progressiste dans la révolution bourgeoise française. Toutefois, l’expérience historique accumulée depuis démontre que cela a cessé d’être le cas par la suite.

Dès les révolutions de 1848, dans toutes les situations où une assemblée constituante ou un organe législatif bourgeois similaire a été convoqué dans le contexte d’une insurrection prolétarienne, son but a été de rallier les forces de la contre-révolution contre le prolétariat et de liquider les organes du pouvoir prolétarien.

C’était évident pendant la Commune de Paris en 1871, pendant la Révolution d’octobre 1917 et pendant la Révolution allemande de 1918-1919.

Tout le combat mené par les bolcheviks sous la direction de Lénine et Trotsky après la révolution d’Octobre allait dans le sens de juger le mot ordre de constituante dans les pays impérialistes comme une pratique contre-révolutionnaire.



Les problèmes centraux des pays coloniaux et semi-coloniaux sont : la RÉVOLUTION AGRAIRE, c'est-à-dire la liquidation de l'héritage féodal, et l'INDÉPENDANCE NATIONALE, c'est-à-dire le renversement du joug de l'impérialisme. Ces deux tâches sont étroitement liées l'une à l'autre. Il est impossible de rejeter purement et simplement le programme démocratique : il faut que les masses elles-mêmes dépassent ce programme dans la lutte. Le mot d'ordre de l'ASSEMBLÉE NATIONALE (ou CONSTITUANTE) conserve toute sa valeur dans des pays comme la Chine ou l'Inde. a écrit:

https://www.marxists.org/francais/trotsky/livres/trans/tran15.html


Le mot ordre de Constituante peut être utilisé avec beaucoup de prudence dans des pays coloniaux et semi coloniaux, mais certainement pas dans un pays impérialiste comme la France. A moins que vous ne considériez la France devenue une semi colonie . Mais avec vous, tout est possible sur le plan de l'imagination théorique et la modernisation de la pensée marxiste ! Twisted Evil
avatar
Eninel

Messages : 690
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Eninel le Mar 8 Mai - 19:10

« Nulle part au monde il n’y a et il ne saurait y avoir de milieu. Ou bien la dictature de la bourgeoisie (dissimulée sous la pompeuse phraséologie socialiste-révolutionnaire et menchévique sur la souveraineté du peuple, la Constituante, les libertés, etc.), ou bien la dictature du prolétariat. Celui à qui toute l’histoire du XIXe siècle n’a pas appris cela est un imbécile fini. »

– Lénine, « Lettre aux ouvriers et aux paysans au sujet de la défaite de Koltchak » (août 1919)
avatar
Eninel

Messages : 690
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  barnum le Mar 8 Mai - 19:35

Tu ne sais pas réellement lire ce que tu as sous les yeux! Ici on te parle de délégués élus, mandatés, révocables ( selon les principes de la Commune de paris, "forme enfin trouvée de la dictature du prolétariat" pour Marx et Engels), délégués fédérés nationalement en pouvoir constituant souverain, constituant un Gouvernement ouvrier et ne pouvant se développer que dans le cadre d'une révolution prolétarienne.....
Rien à voir donc avec les solutions bourgeoises et la révolution par étapes, style PCF ou Mélenchon!!

barnum

Messages : 508
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Eninel le Mar 8 Mai - 22:06

Si, si je sais lire, et nous savons lire ce qu'écris ton dirigeant Daniel Gluckstein.

Il écrit : "... Ce qui ouvrira la voie à la démocratie, à l’Assemblée constituante souveraine et, au-delà, au gouvernement ouvrier..."

Il explique: d'abord la démocratie bourgeoise, l’Assemblée constituante souveraine toute aussi bourgeoise, et ensuite, seulement ensuite le gouvernement ouvrier, des délégués élus, mandatés, révocables ( selon les principes de la Commune de paris, "forme enfin trouvée de la dictature du prolétariat" pour Marx et Engels).

Nous sommes bien dans le processus théorique de la révolution par étape. D'abord une révolution bourgeoise, au-delà une révolution ouvrière.

Ta vaine tentative de brouiller les cartes en inventant la formule ".. délégués fédérés nationalement en pouvoir constituant souverain ..." est grotesque. La direction du POID veut d'abord une sixième république bourgeoise, comme Mélenchon, et elle laisse espérer pour plus tard une éventuelle dictature du prolétariat. Ce n'est pas accidentel si ta direction ne se montre pas très pressée de faire de l'agitation autours de la mise en place de comité ouvrier.
avatar
Eninel

Messages : 690
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  barnum le Mer 9 Mai - 9:55

Tu racontes vraiment n'importe quoi et tu fais preuve d'une ignorance théorique crasse, sans parler d'un mensonge grossier!
"Démocratie" et non démocratie bourgeoise d'une part (si on va dans ton sens, pourquoi alors ne pas l'interpréter dans le sens de démocratie ouvrière sinon par malveillance!!), d'autre part je te rappelle (ou plutôt je t'apprends!) que pour Engels, "Démocratie" était l'équivalent de "Communisme" !!!
Autre mensonge, à plusieurs reprises, D.Gluckstein explicite le mécanisme de l'Assemblée constituante souveraine pour le POID, comme reposant justement sur des délégués élus, mandatés, révocables, fédérés nationalement (donc par définition dans une situation révolutionnaire!), ouvrant la voie au Gouvernement ouvrier (donc aucune place à une république bourgeoise, contrairement à ce que tu serines comme pour te rassurer, toi qui par ailleurs as peur du danger fasciste, qui veux à tout prix conserver Macron au nom de ce danger et contrairement au sentiment majoritaire dans le pays, Macron (l'homme de main du capital financier qui n'hésite pas à reprendre des pans entiers du programme de Le Pen), et donc qui dénonces la manifestation du 13 mai, la seule à dire clairement : "Dehors Macron, unité pour le chasser!"

barnum

Messages : 508
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Eninel le Mer 9 Mai - 14:16

barnum a écrit: pour Engels, "Démocratie" était l'équivalent de "Communisme" !!!
[/b]

Tu es quand même un garçon, non pardon , un camarade surprenant ! Twisted Evil

On se demande bien pourquoi nos vieux ont inventé le mot Socialisme !!! Evil or Very Mad
avatar
Eninel

Messages : 690
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  barnum le Mer 9 Mai - 16:46

Ce qui est surprenant c'est que tu ne comprennes pas que quand Engels dit que la Démocratie c'est le Communisme, il le prend dans sons sens premier, original, à savoir "pouvoir du peuple" et non pas dans son sens dévoyé par la bourgeoisie et la social-démocratie (démocratie parlementaire), et par le stalinisme (dictature, au nom du "soviet suprême"!! sur le prolétariat), sens dévoyé qu'il ne pouvait évidemment pas alors connaître!
Seuls la République universelle des soviets et le Communisme mondial, à la suite de la réalisation de la "phase inférieure", le socialisme s'étendant de pays en pays jusqu'à l'échelle planétaire, pourront réellement instaurer la Démocratie au sens véritable du terme!
Le POID et D.Gluckstein utilisent évidemment cette expression dans le sens des aspirations et des intérêts du peuple (élection à la proportionnelle intégrale, par la très grande majorité, c'est à dire tous ceux qui ne vivent pas de l'exploitation de l'homme par l'homme, y compris travailleurs immigrés et jeunes de 16-17 ans, de délégués mandatés, révocables, fédérés nationalement et souverainement pour mettre en place un Gouvernement ouvrier fédérant derrière lui toutes les couches populaires, la jeunesse, les couches petites-bourgeoises.

barnum

Messages : 508
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Eninel le Mer 9 Mai - 19:04

Tu rames mon camarade, tu rames.

Parce que soyons logique, si pour ton théoricien marxiste D.Gluckstein, la démocratie c'est le communisme, alors pourquoi donc un gouvernement ouvrier devrait-il succéder au règne de la démocratie ?

Pour nous humbles marxistes de bas étage, un gouvernement ouvrier, devant imposer les intérêts du prolétariat à l'ensemble de la société, je crois que Marx et Engels appelait cette transition la dictature du prolétariat, était une phase historique, qui devait précéder, une autre phase, AU DELA, celle de la démocratie réelle, dans une société sans classes sociales antagoniques, je crois que Marx et Engels appelaient cette phase finale le communisme.

Pour ton théoricien D.Gluckstein, il faut inverser ce rapport. Il faut d'abord l'élection à la proportionnelle intégrale, par la très grande majorité, c'est à dire tous ceux qui ne vivent pas de l'exploitation de l'homme par l'homme, y compris travailleurs immigrés et jeunes de 16-17 ans, de délégués mandatés, révocables, fédérés nationalement et souverainement, bref La DEMOCRATIE RÉELLE, et ensuite, seulement ensuite, pas tout de suite hein ... MAIS AU DELA, essayer de penser à un GOUVERNEMENT OUVRIER.

LE COMMUNISME AVANT LE SOCIALISME ???

Ne crois tu pas que nous avons là une certaine conception originale du marxisme dans son orthodoxie ? What a Face cyclops alien confused affraid
avatar
Eninel

Messages : 690
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  barnum le Mer 9 Mai - 19:39

Une fois de plus, tu montres tes énormes difficultés à comprendre ce que tu lis!! A moins que tu ne veuilles masquer ton effroi devant la perspective de chasser Macron au nom du pseudo danger fasciste!! D'où d'ailleurs ta dénonciation de la manifestation nationale du 13 mai.
Non, le Gouvernement ouvrier est directement le produit des délégués élus, mandatés, révocables, fédérés au sommet, donc il est le résultat direct en l'occurrence de la démocratie ouvrière, ce qui suppose une situation révolutionnaire, je l'ai déjà dit!! Pas de révolution par étapes donc!
C'est Engels qui explique que la véritable démocratie c'est le Communisme, il n'a pas connu la démocratie parlementaire de la bourgeoisie puis de la social-démocratie , ni la trahison du stalinisme!!
Le mot d'ordre de démocratie reste en tout état de cause un mot d'ordre d'agitation pédagogique pour la rupture avec la Cinquième république et l'Union européenne, par nature antidémocratiques.
C'est seulement la socialisation des moyens de production de pays en pays, s'étendant à l'ensemble de la planète qui débouchera sur la République universelle des soviets et le Communisme à l'échelle mondiale c'est à dire à la véritable démocratie au sens d'Engels.

Lis plutôt le dernier édito de la TT, tu verra le fond de notre politique!

L’autre anniversaire

Tandis que certains célèbrent l’anniversaire de l’élection de Macron, on nous permettra de consacrer ces lignes à une autre date : c’était, le 5 mai, le bicentenaire de la naissance de Karl Marx. Loin de notre réalité quotidienne ? Voire...
Le capital se développe, écrit Marx, « de ce simple fait qu’il dispose d’une certaine somme de travail d’autrui qu’il ne paie pas » (1). Que fait le gouvernement Macron avec ses ordonnances contre le Code du travail, son pacte ferroviaire contre le statut des cheminots, son augmentation de la CSG des retraités, ses attaques contre la Sécurité sociale et les retraites, sinon, sous toutes les formes, diminuer la part du travail payée au salarié, et gonfler « la somme du travail d’autrui » que le capitaliste « ne paie pas » ?
Ce 7 mai, les médias nous mettent en garde : « Nous, les Français, vivons à crédit au plan écologique » ; il faudrait d’urgence réduire notre consommation sous peine de compromettre l’avenir. « Nous, les Français », sans distinction de classe ? N’est-ce pas plutôt le système capitaliste qui ne développe la technique « qu’en épuisant en même temps les deux sources d’où jaillit toute richesse : la terre et le travailleur » (2) ? C’est le capitalisme, avec sa soif illimitée de profit, qui épuise la force de travail humaine et son environnement, et menace l’humanité d’un désastre sans précédent. C’est avec le capitalisme qu’il faut en finir !
Mais qu’est-ce que le capitalisme sinon le régime de la propriété privée des moyens de production ? Pour Marx, dans « tout mouvement (...) contre l’ordre social et politique existant », il importe de « mettre en avant la question de la propriété (…) comme la question fondamentale du mouvement » (3). C’est ainsi qu’aujourd’hui les cheminots membres du Parti ouvrier indépendant démocratique sont totalement engagés dans la grève pour le retrait du pacte ferroviaire, comme le sont, dans le soutien à la grève et contre son isolement, tous les membres du POID. Dans le même temps, ils s’attachent à expliquer que cette grève pose la question de la propriété, et ils opposent l’exigence du retour au monopole d’État à l’ouverture à la concurrence. Au-delà des chemins de fer, ils se prononcent dans tous les domaines pour la rupture avec les diktats de l’Union européenne et des capitalistes, pour la renationalisation des services publics privatisés, pour la confiscation des profits spéculatifs et des avoirs des banques pour financer une politique répondant aux besoins de l’immense majorité.
En un mot : ils ouvrent une perspective politique, celle d’un gouvernement ouvrier mettant en œuvre une politique ouvrière et n’hésitant pas pour cela à s’attaquer au régime de la propriété privée des moyens de production. C’est dans cet objectif que les militants du POID proposent de construire un parti ouvrier sur des bases de classe. Afin que « l’émancipation des travailleurs soit l’œuvre des travailleurs eux-mêmes » (4).

(1) Marx, Le Capital, Livre I, chapitre 18.
(2) Ibidem, chapitre 15.
(3) Manifeste du parti communiste.
(4) Statuts de la Ire Internationale rédigés par Marx.

barnum

Messages : 508
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Eninel le Jeu 10 Mai - 12:18

"...Le mot d'ordre de démocratie reste en tout état de cause un mot d'ordre d'agitation pédagogique ..."

Le confusionnisme n'a jamais été une bonne pédagogie. Marx systématiquement, lorsqu'on l'interrogeait sur la démocratie, répondait: "à l'avantage de quelle classe sociale ? "

Vous au POID, vous tentez de nous faire passer des vessies pour des lanternes. Vous habillez le parlementarisme bourgeois de vertus qu'il n'a pas, qu'il ne peux plus avoir. Derrière les théoriciens radical-socialistes de la bureaucratie FO, vous tentez vainement de faire renaître les grandes heures de la démocratie bourgeoise, que vous opposez au bonapartisme actuel.

Vous nous expliquez que dans le cadre d'une vraie élection législative à la proportionnelle intégrale, une Constituante pour une VI République idéale, la classe ouvrière pourra faire élire des députés ouvriers, et un jour majoritaire, ces députés pourront former un gouvernement ouvrier. C'est pour cela que D.Gluckstein nous parle d'un futur gouvernement ouvrier ... mais au delà .

Dans votre schéma, la classe ouvrière pourra prendre le pouvoir, mais seulement de manière démocratique (démocratique dans le sens que les bourgeois la conçoivent ). C'est à dire à la suite de campagnes électorales, où des partis comme le POID pourront faire valoir peu à peu l'excellence de leur politique.

Vous ne voulez pas vaincre la bourgeoisie dans la rue, vous voulez la vaincre dans les urnes. Vous n’êtes pas des communistes, vous êtes des démocrates.

Derrière Marx, je me permets de vous poser une question . La direction de FO met sous le tapis la résolution du retrait pur et simple du plan Macron Spinetta votée à leur Congrès. Elle nous parle à présent d'un moratoire. Question : Quelle classe sociale profite de ce renoncement ? Est cela votre idéale de démocratie ? Une direction ne tenant pas compte de la volonté d'un Congrès ? Comment ce fait-il qu'un parti aussi indépendant, aussi démocratique que le votre, n'ai pas encore pondu un communiqué pour dénoncer cette bureaucratie FO ?

Alors excuse moi, mais tant que nous n'aurons pas vu un début de commencement de ce communiqué, on pourra fortement douter de votre indépendance vis à vis des radicaux socialistes de FO, et de votre admirable démocratie que vous tentez de nous vendre comme des malhonnêtes camelots, en vous appropriant un héritage politique et idéologique, ceux de Marx Engels Lénine Trotsky, qui ne sont plus les votres depuis belle lurette.

avatar
Eninel

Messages : 690
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  barnum le Jeu 10 Mai - 17:47

"Vous ne voulez pas vaincre la bourgeoisie dans la rue, vous voulez la vaincre dans les urnes. Vous n’êtes pas des communistes, vous êtes des démocrates".
Pas mal pour un trouillard qui a peur que Macron soit chassé par la rue au nom du danger du FN et qui n'a cesse de dénoncer la seule perspective révolutionnaire qui n'a pas peur de dire "Dehors Macron, unité pour le chasser!" "Gouvernement ouvrier!" Tous à PARIS, le 13 mai, place de la République à 14 h.
Apprends le Français, "au-delà" n'a jamais voulu dire "plus tard".... Assemblée constituante souveraine sur la base de délégués élus, mandatés, révocables, fédérés (cf les principes de la Commune de Paris, "forme enfin trouvée de la dictature du prolétariat" pour Marx et Engels), assemblée constituante souveraine qui constitue immédiatement un Gouvernement ouvrier, ce qui suppose une SITUATION REVOLUTIONNAIRE et n'a donc rien à voir avec des élections législatives classiques (quelle faiblesse théorique crasse!), ni avec une démocratie bourgeoise !! C'est toi, petit-bourgeois, qui prends la démocratie dans un sens bourgeois alors que les centaines de nouveaux adhérents du POID ne se trompent pas et la prennent naturellement dans le sens ouvrier.
Le POID combat dans FO comme dans la CGT pour la grève dans l'unité jusqu'au retrait, pas de problème, n'essaie pas de détourner l'attention des lecteurs pour masquer ta frilosité et ton impuissance derrière les grandes proclamations!

barnum

Messages : 508
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Eninel le Jeu 10 Mai - 18:26

barnum a écrit:"[i]
Apprends le Français, "au-delà" n'a jamais voulu dire "plus tard".

A bon ! Cela veut dire quoi alors ?

Les magiciens promettent des merveilles dans un au delà, et se montrent incapables des choses ordinaires, comme par exemple écrire un communiqué.
avatar
Eninel

Messages : 690
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  barnum le Jeu 10 Mai - 19:42

Cela veut dire "à un niveau plus élevé", "à un degré plus élevé"...... Maintenant si tu es croyant, c'est synonyme de "paradis"!!!
Mais sur terre aussi, un Gouvernement ouvrier serait une sorte de paradis pour les travailleurs et d'enfer pour les capitalistes.
Un Gouvernement ouvrier découlerait immédiatement des délégués fédérés formant un pouvoir constituant souverain, maintenant si c'est directement la révolution prolétarienne qui s'enclenche ce sont alors les conseils ouvriers et leur soviet suprême qui seraient directement d'actualité!

barnum

Messages : 508
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Eninel le Ven 11 Mai - 12:52

Le 22 mai ? "Nouveau temps fort de l'action", en clair nouvelle journée bousille, ou le début du blocage du pays, la Grève Générale SNCF-RATP, pour la Grève Générale de tous les travailleurs ( public privé), pour le retrait pur et simple des réformes libérales Macron ?

Un ras de marée non pas citoyen, mais ouvrier ? Un ras de marée non pas pour Mélenchon et ses semblables, mais contre les faiseurs de mascarades et les spécialistes des faux semblants, les généraux père la défaite.

Le 22 mai se prépare le 14. Cette vérité est incontournable.

Cette vérité peux bien venir déranger notre quotidien, mais le 14 mai prochain, si tous ceux qui veulent se convaincre qu'ils ne sont pas dupes, eux, du jeu de massacre actuel, ne répondent pas à notre appel à la mobilisation, hésitent encore à venir nous aider, refusent de rejoindre les cheminots à Saint Lazare, snobent le meeting du Front Social, alors et pour parler clairement, que tout cela se persuadent d'une chose: Le gouvernement Macron Philippe, les piteux et transparents états majors politiques des PCF , NPA, LO et autres, l'ensemble des partenaires sociaux type CFDT , cette fine bureaucratie syndicale traître des CGT , FO, SUD, tout ce vieux monde corrompu idéologiquement et matériellement, tous vous seront grès et reconnaissant de votre inertie, tous vous remercieront à ne pas chercher à venir faire dérailler leur mécanique bien huilée.

Un dispositif qui a pour but de tous nous ramener à des conditions de vie et de travail comme celles du XIX siècle.

Camarades, sans même rentrer dans l'analyse de ce vaste océan de tromperie et de coups tordus pensés par les amis politiques et les partenaires sociaux de Macron, cette connerie de référendum cheminot par exemple, il nous suffit de lire le tract CGT BUS dernier en date, cet appel à une grève de 24h00 pour le 22 mai, où les rédacteurs de cette nouvelle saloperie en bas de page, proposent goguenards, d'envisager -peut être- aux agents de la RATP, de rejoindre les 28 et 29 mai les cheminots ! Misérables directions syndicales à la RATP, toutes même SUD, qui dans six mois seront vent debout à nous culpabiliser lorsque les foudres de Jupiter tomberont sur nous !

Camarades, je vous appelle à la mobilisation maintenant, maintenant qu'il est encore temps de résister et de vaincre le rouleau compresseur libéral de Macron.

Rien n'est perdu. La grève de nos camarades cheminots est héroïque. Lundi les meilleurs d'entres eux nous appellent à l'aide et à les rejoindre à Gare de l'Est à 13h30 , pour une manif qui nous mènera à 16H00 vers une grande AG à Saint Lazare. Honte à nous si nous ne répondons pas favorablement à cet appel !

Rien n'est perdu. Depuis des mois , des camarades visionnaires et précurseurs , des camarades qui ont eu l'idée géniale de penser un cadre et un réceptacle, en vue d’accueillir le moment venu, l'ensemble du déversement des mécontentements dans une intelligence collective, se battent chaque jour et chaque jour encore, pour nous permettre de nous unir afin que nous cessions une bonne fois pour toute, d'accepter de subir passivement et comme des idiots, la barbarie individualiste de Macron et des capitalistes. Ce réceptacle, ce cadre, cette coordination en germe, c'est le Front Social.

Honte à nous si nous snobons cette nouvelle initiative, ce meeting de lundi, si nous trouvons de bonnes excuses à ne pas venir nourrir de notre colère, de notre expérience, de notre intelligence, ce meeting ouvrier réunissant toutes les professions, toutes les tendances d'idées, toute cette énergie positive, qui doit nous permettre d'écrire un communiqué final qui va une bonne fois pour toute, contraindre les directions fédérales et confédérales CGT , FO et SUD, à faire du 22 mai le point de départ de la Grève Générale jusqu'au retrait pur et simple des projets de lois libérales du gouvernement Macron Philippe.

Ce n'est pas parce que le combat est difficile que nos n'osons pas, c'est parce que , nous n'osons pas , que notre combat est difficile, tarde à être le tremplin et l'étincelle qui va incendier la plaine !

L'heure n'est plus à l'inertie ou à la supputation, l'heure est à la mobilisation générale !

Le 14 mai, venez nous expliquer le meilleur moyen que nous avons pour bloquer le pays. Bloquer Paris, c'est bloquer Macron !

Vive la grève SNCF-RATP ! Vive le syndicalisme lutte des classes ! Vive le Front Social !
avatar
Eninel

Messages : 690
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Eninel le Ven 11 Mai - 13:07


avatar
Eninel

Messages : 690
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Eninel le Mer 16 Mai - 20:35

La CGT décide de manifester avec Mélenchon le 26 mai. Mais de quelle CGT parlons-nous ?

"A l’issue d’une consultation interne, le syndicat a décidé mardi de participer à la «marée humaine»" , nous informe le journal "Le Parisien" ce mardi. Heureusement que la presse bourgeoise existe, parce que après consultation de pas mal de mes camarades CGT, les salariés syndiqués CGT n'étaient même pas au courant de cette réunion sur deux jours. 78 organisations CGT (fédérations, unions départementales.) étaient conviées à cette petite sauterie. Mais ne nous y trompons pas, les représentants de ces instances CGT sont des bureaucrates, aucunement élus ou mandatés par la base. Ces deux journées de délibération autours de Martinez n'est donc pas une Conférence des ouvriers de la CGT, mais des permanents de la CGT. A Montreuil ces deux jours on ne parle pas de lutte des classes, mais de lutte des places ! Dans ces conditions l'affaire dès le départ est entendue.

"...Philippe Martinez réunit ce mardi et mercredi ses troupes (sic) - le parlement de la CGT - avec au menu des « sujets d’actualité », l’épineux débat sur la participation à cette journée d’action pour « l’égalité, la justice sociale et la solidarité »..."

C'est clair, les troupes de Martinez, ces bureaucrates, ces deux jours, n'en ont cure de la grève des cheminots, du démantèlement des garanties statutaires dans la fonction publique, de la loi ORE qui ferme l'université aux jeunes ouvriers, et même de la politique sioniste inqualifiable à Gaza. Eux leur truc , c'est d'appeler à des journées de mobilisation bidon de 24h00, sur des mots ordre en dehors de l'espace et du temps : " pour l'égalité, la justice sociale et la solidarité !". Circonstance aggravante maintenant, ces messieurs acceptent d'aller servir la soupe à Mélenchon, et le 26 mai, de placer les ouvriers sous le drapeau des versaillais, le drapeau de nos exploiteurs et nos oppresseurs, le drapeau des patrons et des réactionnaires français, ce drapeau tricolore si cher à la France Insoumise.
"...la présence de Jean-Luc Mélenchon donne des sueurs froides à plus d’un cégétiste depuis plusieurs jours. « La charte d’Amiens qui coupe le cordon syndical avec le politique, il veut la piétiner à cette occasion. Et faire du Tous contre Macron un Tous derrière Mélenchon ! ... », réagit vainement une toute, toute, petite minorité des bureaucrates. Mais est ce bien le problème cette Charte d'Amiens ?

Il n'y aurait absolument aucun problème à voir ce constituer un Front Social, un front unique ouvrier, un "tous contre Macron" réunissant les partis politiques ouvriers et les syndicats ouvriers, en vue le 26 mai, de provoquer une marée ouvrière et vaincre Macron, exiger purement et simplement le retrait de ses réformes libérales. Mais l'objectif de la France Insoumise n'est pas de cet ordre. Et la direction de la CGT ne se grandit pas a aller aider Mélenchon , même indirectement, à cheminer vers ce qu'il croit être son destin: devenir le premier ministre de Macron et aller damner le pion à Merkel !

"...tout a été cadré en amont pour tenter d’éviter un hold-up de cette journée par Jean-Luc Mélenchon..." nous dit Martinez. Allons, allons, si vraiment la direction de la CGT voulait en finir avec le camelot Mélenchon, elle si prendrait tout autrement, elle le démasquerait aux yeux des travailleurs.

Mélenchon durant toute sa campagne électorale s'est systématiquement présenté comme un candidat au dessus des classes sociales, ni pour les ouvriers, ni pour les patrons, ni de gauche, ni de droite, Français. Comment donc alors la direction de la CGT peut elle s'illusionner sur le personnage ?

Tel personnage qui se rend à Moscou , soit disant pour s'entretenir avec des opposants au régime Poutine. Mais la direction de la CGT devrait quand informer ce monsieur que dans la Russie démocratique d'aujourd'hui, il n'y a pas de syndicats ouvriers, ils sont interdit et les opposants à Poutine ne remue pas ciel et terre pour qu'il en soit autrement. La seule manière de rencontrer des opposants à Poutine, c'est de visiter les prisons, voir les cimetières, Mélenchon lui n'a fréquenter que des hôtels de luxe à Moscou. A quoi joue donc la direction de la CGT alors ?

"...Tous savent aussi que cette nouvelle journée de mobilisation, une de plus, devra passer l’épreuve du feu : celle des chiffres de la participation qui seront suivis de très près. « Aura-t-on la capacité à montrer un véritable rapport de force, une marée humaine, ce samedi 26 mai .." s'interrogent gravement nos bureaucrates de la CGT ?

Camarades, la quintessence de la duplicité de la bureaucratie CGT est atteint lorsqu'elle s'interroge tout haut sur cette histoire de la participation à la journée du 26 mai, et en même qu'elle la sabote :

"...le syndicat a refusé l’idée d’une manifestation nationale, privilégiant les cortèges régionaux l’après-midi ou locaux le matin..."

Camarades, la quintessence de la couardise de la bureaucratie CGT est atteint lorsqu'elle laisse sa direction confédérale, la fédération cheminot, abandonner froidement les cheminots à leur triste sort.

Au moment où se billet est écrit la CGT ne demande pas le retrait pur et simple du plan Macron Spinetta. La CGT refuse au cheminot le droit de manifester le 22 mai. La CGT fait le maximum pour que les agents de la RATP restent à l'écart. La CGT ne recherche aucunement une unité syndicale avec FO et toutes les autres organisations de classe pour provoquer une réaction unie des salariés en France. La CGT de Martinez refuse sur le principe la Grève Générale. La CGT de Martinez se prostitue à aller jouer avec Mélenchon, non pas pour une marée ouvrière, mais pour une petite marée populiste.

L'heure est à la fronde ! L'heure est à la riposte ! La seule force ouvrière émergente honnête et déterminé sur laquelle nous pouvons nous appuyer, c'est le Front Social et surtout cette formidable avant garde des cheminots des gares parisiennes.
Le Front Social doit appeler cette avant garde ouvrière , les camarades cheminots et tous les autres salariés avec eux, ceux qui ont une tête sur les épaules, à débouler cette après midi au siège de la CGT à Montreuil , sur les mots ordre: DIRIGEANT CGT AVEC NOUS ! RETRAIT DU PLAN MACRON !

La situation n'est pas désespérée. Notre règle reste comme toujours : exprimer ce qui est. C'est le plus grand service qu'on peut rendre actuellement à notre cause. Les forces du prolétariat ne sont pas dépensées. On a perdu beaucoup de temps, mais les derniers délais ne sont pas encore épuisés.
La victoire est possible ! Plus encore : la victoire est assurée - autant que la victoire puisse être assurée par avance - à une seule et unique condition : il faut vouloir la victoire, il faut aspirer à la victoire, il faut renverser les obstacles, il faut culbuter les bureaucrates syndicaux et leur mettre le genou sur la poitrine.

Que des milliers de militants ouvriers, de salariés ayant une tête sur les épaules, d'étudiants et de lycéens, aillent camper 24h sur 24h devant les sièges des bureaux syndicaux.

Pour vaincre politiquement Macron, il faut d'abord vaincre politiquement les Martinez, Pavageau, Brun et Cie.
avatar
Eninel

Messages : 690
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  barnum le Jeu 17 Mai - 11:36

Communiqué du BN du POID:

Chers camarades,
Le bureau national attire l’attention de l’ensemble des comités sur le caractère exceptionnel du n° 139 de La Tribune des travailleurs publiée le 16 mai 2018
Ce numéro rend compte de la manifestation du 13 mai dont tous les camarades s’accordent à dire qu’elle a été un grand succès.
Ce succès, c’est d’abord le résultat de la bataille menée par l’ensemble des comités et des adhérents du POID depuis des mois pour aider à forger l’unité de la classe ouvrière et de ses organisations contre Macron et sa politique.
Au fur et à mesure de cette campagne – que, rappelons-le, nous avons engagée dès septembre 2017 –, l’aspiration à l’unité pour bloquer Macron et sa politique n’a cessé de grandir dans le pays. Depuis plusieurs semaines, la grève des cheminots vertèbre cette immense aspiration à l’unité dont le 13 mai a donné une expression.
C’est aussi, en ce qui nous concerne comme POID, un succès d’une politique de parti qui se mesure également dans la progression des abonnements et de la diffusion de La Tribune des travailleurs, dans les adhésions au POID. Cette capacité qui est la nôtre à renforcer le parti est indissociable de notre capacité à nous lier à des travailleurs et des militants de toutes tendances pour chercher à tisser les fils de l’unité.
Il nous revient, au lendemain du 13 mai, de mettre en oeuvre la proposition de constituer (ou de renforcer) les comités pour l’unité.
C’est dans ce contexte que se situe l’appel aux manifestations du 26 mai. Nous avons été sollicités par l’une des organisations initiatrices de cet appel. Les membres du bureau national, après consultation, ont estimé que rien dans le texte soumis à la signature n’est contradictoire à la politique du POID (même si, bien évidemment, de larges aspects de la politique du POID sont absents de ce texte et même si par ailleurs sa formulation n’est pas la nôtre).
Une délégation du POID mandatée par le bureau national a participé à plusieurs réunions préparatoires. Fidèles à notre orientation – ne négliger aucune possibilité d’aider les travailleurs à se rassembler dans l’unité dans le combat nécessaire contre Macron et sa politique – et considérant qu’un certain nombre d’organisations du mouvement ouvrier et démocratique, faisaient partie des initiatrices de cet appel, nous avons estimé possible
de nous associer à l’appel à la manifestation dès lors que trois conditions étaient remplies :
1 - Les organisations en tant que telles sont signataires et parties constituantes, et non sommées de se dissoudre dans on ne sait quel mouvement populiste informel, chacune préservant totalement sa souveraineté.
2 - Chaque organisation est libre de manifester sous ses mots d’ordre, drapeaux et banderoles.
3 – Aucune structure pérenne (du type collectif ou autre) ayant vocation d’aller au-delà du 26 mai n’est constitué, c’est un appel à une manifestation le 26 mai, le cadre n’a pas vocation à se poursuivre ensuite à ce stade.
Il est évident que d’autres organisations appelantes ont d’autres projets. Certaines voudraient que cet appel soit le point de départ d’un regroupement permanent, à vocation gouvernementale pour préparer une « alternative de gauche » électorale qui, demain, gérerait à nouveau dans le cadre du respect des institutions de l’Union européenne et de la Ve République. D’autres voudraient en faire le marchepied d’on ne sait quel renforcement de mouvements populistes. Mais le texte tel qu’il est n’implique aucun de ces engagements. Dès lors nous serons présents dans ces manifestations avec nos mots d’ordre, nos banderoles dans l’objectif de renforcer nos liens avec ces secteurs de la classe ouvrière et de la jeunesse qui voudront s’en saisir pour avancer sur la voie de l’unité.
Pour nous, ce sera sur les mots d’ordre du 13 mai.
Pour nous, il est clair que c’est là un maillon dans une longue chaine, celle qui nous amène à combattre en toute circonstance pour le front unique pour aider au surgissement de la lutte de classe unie des travailleurs et des jeunes car c’est là la seule force sociale capable de balayer Macron et la Ve République.
Pour nous, il s’agit, comme cela a été exprimé dans la prise de parole du POID le 13 mai (pièce jointe), de poursuivre inlassablement le combat pour l’Assemblée constituante souveraine, pour le gouvernement ouvrier donc pour le parti ouvrier.
C’est pourquoi, plus que jamais, avec ce numéro exceptionnel de La Tribune des travailleurs, nous allons prendre toutes les dispositions pour faire progresser le parti, la Tribune des travailleurs. Et ainsi, en construisant un authentique parti ouvrier indépendant, nous renforcerons le point d’appui sur lequel travailleurs et jeunes peuvent s’appuyer pour avancer dans l’indispensable combat pour l’unité.
Le bureau national,
Montreuil, le 16 mai 2018

barnum

Messages : 508
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  barnum le Jeu 17 Mai - 12:03

Le 26 mai n'est pas un appel de la seule France insoumise mais un appel de 80 organisations ouvrières et démocratiques, voir l'appel ci-dessus du POID.
Et il ne faut pas transformer le combat contre Macron et sa politique avec le combat indispensable, au sein de syndicats, pour le Front unique ouvrier, de la base au sommet tout en sachant que seul le Front unique à la base pourra imposer le Front unique au sommet!

barnum

Messages : 508
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Eninel le Jeu 17 Mai - 16:51

barnum a écrit:Le 26 mai n'est pas un appel de la seule France insoumise mais un appel de 80 organisations ouvrières et démocratiques, voir l'appel ci-dessus du POID.
Et il ne faut pas transformer le combat contre Macron et sa politique avec le combat indispensable, au sein de syndicats, pour le Front unique ouvrier, de la base au sommet tout en sachant que seul le Front unique à la base pourra imposer le Front unique au sommet!

Mais camarade Barnum, réjouis toi, tu l'as ton unité pour 24h00 le 26 mai.

Le 26 mai est un appel de 80 organisations ouvrières et démocratiques.

Le problème vois-tu , c'est que vous faites parti de ces 80 , qui ne fixe à cette manifestation aucun objectif sauf celui à vous entendre de travailler à l'unité. "...avancer dans l’indispensable combat pour l’unité..."

Votre communiqué eut été important si il eu été écrit noir sur blanc: "RETRAIT DES PROJETS DE LOIS MACRON.

Et surtout si votre parti s'était engagé A AVANCER DANS L INDISPENSABLE COMBAT POUR LE SOCIALISME.
avatar
Eninel

Messages : 690
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  barnum le Jeu 17 Mai - 23:11

Mais on y va sur nos mots d'ordre: "Unité pour chasser Macron, son gouvernement, sa politique.... Gouvernement ouvrier!"

barnum

Messages : 508
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum