AG des AGS du FS pour le CO

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  barnum le Mer 6 Juin - 17:02

La grève des cheminots, depuis plus de deux mois, dresse avec détermination l’exigence du retrait du plan du gouvernement. Face à cette grève, les confédérations, pourtant interpellées par des assemblées générales, des militants, des initiatives diverses se dérobent, renvoyant à une éventuelle action interprofessionnelle au contenu et à la date indéterminés. Attitude qui contribue à isoler la grève et à aider le gouvernement à faire passer sa contre-réforme qui démantèle le service public.
Les jeunes qui se dressent avec détermination, rage et colère contre la sélection de Parcoursup sont confrontés à mille et une opérations de
dislocation. Aucune organisation ne formule la nécessité de la manifestation nationale unie de la jeunesse, des enseignants, des parents avec les organisations sur le mot d’ordre : « Affectation de chaque bachelier dans la filière et l’université de son choix ! » et tous les appareils, grands ou petits, s’attachent à interdire aux jeunes de contrôler leur mouvement.
Dans tous les domaines, les travailleurs qui combattent sur des revendications dans des grèves qui se multiplient sont confrontés au dispositif de la concertation qui, par mille et un liens, rattache les organisations de la classe ouvrière aux plans du gouvernement.
Le même scénario est déjà en cours s’agissant des retraites.
L’histoire du mouvement ouvrier nous apprend que les syndicats se sont constitués en partant du bas pour remonter vers le haut, débouchant ultérieurement sur les chambres syndicales puis sur les syndicats nationaux et les fédérations nationales et constituant dans le même mouvement les bourses du travail. En France, les confédérations syndicales se sont constituées, au sens fort du terme, en fédérant et confédérant les syndicats de travailleurs de différentes catégories et départements. La IVe Internationale a fait sien le mot d’ordre de la Ire Internationale « L’émancipation des travailleurs sera l’oeuvre des travailleurs eux-mêmes ». Au coeur de notre stratégie dans la lutte de classe, non seulement l’unité d’action intersyndicale, mais aussi les assemblées de grévistes souveraines, les comités de grève de délégués élus intégrant les syndicats. Elle pose, à une étape plus avancée de la lutte de classe la question du comité central de grève et au-delà, des conseils ouvriers, de la République universelle des conseils ouvriers qui n’est ni un vain mot ni un replâtrage de la République bourgeoise, mais l’expression du pouvoir de la classe ouvrière.

barnum

Messages : 540
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Eninel le Mer 6 Juin - 19:04

C'est bien camarade Barnum, c'est bien, vous êtes en progrès au POID, mais toujours chez vous il y a cette petite cuillère de goudron, qui finalement rend votre miel inconsommable !

Vous nous dites, il serait temps, alors que la grève dure depuis plus de deux mois : "...Au coeur de notre stratégie dans la lutte de classe, non seulement l’unité d’action intersyndicale, mais aussi les assemblées de grévistes souveraines, les comités de grève de délégués élus intégrant les syndicats. Elle pose, à une étape plus avancée de la lutte de classe la question du comité central de grève ..."

Quand camarade Barnum, comme cela au doigt mouillé , pensez-vous, que nous devions nous révolutionnaires, faire de l'agitation autours de la nécessaire centralisation de la direction du mouvement cheminot ? Pourquoi la question du comité central de grève doit-elle être repoussée à " ...une étape plus avancée ..." ?

Je connais déjà votre réponse : " mais imbécile d' Eninel, parce que tout simplement il n'y a pas de comités de grève à la SNCF, pour tout dire il n'y a même pas d'assemblées générales vraiment souveraines ! ". C'est vrai, mais pourquoi quand même différencier le moment où des comités de base doivent apparaître, d'avec le moment où doit surgir un comité central ?

Un architecte, sous prétexte qu'il n'y a pas de murs, dans votre conception de la lutte des classes, ne doit pas penser un toit immédiatement . Il doit inviter son chef de chantier, à faire sortir de terre des murs, et pour toute réponse, de lui faire comprendre que pour le toit, on verra ça plus tard, dans une étape avancée. Ce n'est absolument pas logique de la part de l'architecte. Si il veut obtenir le maximum de son équipe de maçons, il doit expliquer la justification du mur en montrant à son chef d'équipe le toit qu'il veut. Expliquer à ce chef d'équipe que des murs sans toit, cela ne fait pas une maison, cela ne fait pas un abris. Pour que le maçon se mette au travail, il faut qu'il sache pourquoi il se met au travail. pour que les cheminots se mettent à se passionner dans la mise en place de comités de base, il faut que les révolutionnaires leur donnent le but logique de la manœuvre.

On ne peut pas dans les AG cheminots se battre contre toutes les forces politiques qui s'y opposent, il y en a beaucoup, et parfois venant de provenances vraiment surprenantes, pour la mise en place de comités de grèves locaux , si immédiatement derrière on affirme pas que la justification de ces comités, c'est le plus vite possible, et non à une étape ultérieure, aller à un comité central de la grève de tous les cheminots, en vue de donner un gouvernail et une unité au mouvement à l'échelle du pays.

Comité central, coordination nationale cheminot, peut importe le nom de baptême de cette structure ouvrière, devant non pas demain mais très très vite, aujourd'hui même, supplanter la capitulation absolue, la faillite honteuse de l'intersyndical. Dire aux cheminots que c'est ou un comité central dans l'heure, ou la défaite en rase campagne !

Ne penses-tu pas camarade Barnum que cette nouvelle cuillère de goudron que tu nous demandes d'avaler sans discuter, gâte hélas votre miel nouveau ?

Les efforts méritants de la direction du POID, voulant à première vue, absolument aider et faire rebondir vers la victoire, ce mouvement cheminots, qui se meurt, faute d'avoir de vrais et sincères amis, sera légitime et à féliciter, à partir du moment ou ils seront sans défaut ?

Rendre à moitié service, ce n'est pas rendre service !
avatar
Eninel

Messages : 703
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  barnum le Mer 6 Juin - 19:16

Avec tous les adhérents radicaux-socialistes qui nous côtoient, on fait ce qu'on peut !!!!
Trêve de plaisanterie, n'est-ce pas Marx qui explique que tout pas en avant réel du mouvement des masses vaut mieux qu'un douzaine de programmes !! C'est ridicule de faire de l'agitation sur le comité central en l'absence même de comités de grève! Par contre, l'avoir dans son propre programme et recruter notamment sur cette perspective, sur les soviets, etc..., c'est une évidence pour un parti révolutionnaire en construction comme l'est le POID.

barnum

Messages : 540
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Eninel le Mer 6 Juin - 20:07

L'excellent camarade Barnum, qui décidément ne comprendra jamais rien au marxisme, continue à se tromper.

C'est justement renvoyer à un programme, une réalité future, de ne pas immédiatement faire de l'agitation pour un comité central (ou une coordination nationale cheminot, c'est la même chose), qui est profondément non marxiste.

Le coup d'être un pas devant les cheminots, et pas deux, c'est du bidon.

Celui qui se permet de parler aux grévistes de comités de base, doit en même temps leurs parler de la raison d'être de ces comités de base, le comité central.

On ne peut pas dresser la table, et dire à nos convives, venez manger un de ces jours !

C'est justement parce que les cheminots connaissent et comprennent le but, qu'ils vont venir construire les comités à la base.

Pour faire monter un singe à un arbre, il faut qu'il sente qu'il y a un fruit là haut, sinon comme l'homme, il ne va pas se fatiguer !

Si on se contente de faire miroiter à notre camarade la mise en place d'une structure sur son attachement, il va hausser les épaules. Par contre si on lui dit et on lui prouve que son comité de base, est la base fondamentale de l’expression du pouvoir de la classe ouvrière; de de la République universelle des conseils ouvriers !!!!! Ah là !!!!! C'est pas pareil !!!!! On rentre dans le sérieux !!!!!!

Le blocage essentiel du combat des cheminots est politique, il est idéologique. La direction du POID peut et doit débloquer la situation, ou renoncer prétendre être quoi que ce soit !
avatar
Eninel

Messages : 703
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  barnum le Jeu 7 Juin - 9:28

Effectivement un pas devant, c'est Lénine qui le dit .... et certainement pas deux !! Tu confonds propagande et agitation, prouvant par là même et confirmant les nombreux exemples précédents que le Marxisme et toi, ça fait réellement deux !!!!
Tu peux, pendant que tu y es, proposer à l'assemblée de cheminots d'adhérer directement au parti révolutionnaire!! Et tu t'étonnes après de la stagnation des groupes qui ont suivi Just!
"Un pas devant, c'est du bidon" Effectivement, ils sont bien loin les Marx, Lénine, Trotsky et c'est d'ailleurs pour cette même raison que le pauvre Eninel est obligé d'accuser les autres de ses propres turpitudes!

barnum

Messages : 540
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Eninel le Jeu 7 Juin - 11:54

barnum a écrit:Effectivement un pas devant, c'est Lénine qui le dit .... et certainement pas deux !!

Et vous, à ne pas faire d'agitation pour la mise en place d'une Coordination Nationale Cheminot, lorsqu'elle va se mettre en place, et elle va se mettre en place, parce que le besoin crée l'organe, vous allez une fois de plus être pris en flag de vous trouver dix pas derrière les cheminots ! Twisted Evil
avatar
Eninel

Messages : 703
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  barnum le Jeu 7 Juin - 12:23

Le terme même de coordination pose problème.... on coordonne différentes assemblées, chacune restant libre de ses propres décisions et on met ainsi le doigt dans la division, certaines reconduisent, d'autres pas! D'où la nécessité d'un véritable comité national ou comité central au moment où se développent les comités de grève.
Je ne sais pas si tu n'as pas des problèmes de mémoire..... voici ce qui est écrit en haut de la page!

"La IVe Internationale a fait sien le mot d’ordre de la Ire Internationale « L’émancipation des travailleurs sera l’oeuvre des travailleurs eux-mêmes". Au coeur de notre stratégie dans la lutte de classe, non seulement l’unité d’action intersyndicale, mais aussi les assemblées de grévistes souveraines, les comités de grève de délégués élus intégrant les syndicats. Elle pose, à une étape plus avancée de la lutte de classe la question du comité central de grève et au-delà, des conseils ouvriers... "

barnum

Messages : 540
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Eninel le Sam 9 Juin - 11:06

NON PAS A UNE ETAPE AVANCÉE ! MAINTENANT !!!

Tu nous parles beaucoup de "justiens", je ne suis pas militant de ce groupe, mais eux au moins dès le mois d'avril à travers des tracts très bien écrits étaient dans le "mouv'" !

Il faut dire la vérité. Si les cheminots n’arrivent pas à briser le carcan dans lequel ils sont enfermés par les directions syndicales,
ils sont condamnés à être vaincus.
Cela signifie :
 imposer aux dirigeants syndicaux qu’ils reprennent leurs vraies revendications : retrait de la contre-réforme
gouvernementale, abrogation de la loi d’habilitation, défense inconditionnelle du statut
 imposer par conséquent la rupture totale et définitive de la concertation de mise en œuvre des modalités de la réforme
gouvernementale
 en finir avec la tactique de la « grève perlée », imposer aux dirigeants tant que c’est encore possible qu’ils appellent à
la grève totale jusqu’à satisfaction, c’est à dire jusqu’à l’abrogation de la loi. Cela ne peut surement pas se faire par
l’appel à la reconduction de la grève dépôt par dépôt comme le préconise le syndicat SUD et quelques autres. La
grève reconductible, c’est la dislocation de la force des cheminots, certains dépôts décidant de la grève, d’autres non
etc.
 Cela suppose au contraire imposer aux dirigeants syndicaux la convocation de véritables assemblées générales
élisant leurs délégués mandatés, délégués se réunissant nationalement en un Comité central de grève intégrant les
organisations syndicales, et imposant aux dirigeants le respect du mandat donné par les cheminots.


http://socialisme.free.fr/supplements/2018_04_20_supp_cps_68.pdf
avatar
Eninel

Messages : 703
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Eninel le Sam 9 Juin - 11:09

Cela suppose au contraire imposer aux dirigeants syndicaux la convocation de véritables assemblées générales élisant leurs délégués mandatés, délégués se réunissant nationalement en un Comité central de grève intégrant les organisations syndicales, et imposant aux dirigeants le respect du mandat donné par les cheminots.

MAINTENANT ET NON PAS A NOEL DE MANIÈRE INCANTATOIRE !
avatar
Eninel

Messages : 703
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  barnum le Sam 9 Juin - 11:54

Une fois de plus, quémander le Front unique au sommet pour ensuite en dénoncer le refus alors que seul le Front unique ouvrier à la base peut l'imposer au sommet! D'où le combat des comités pour l'unité impulsés par le POID.
Encore une fois, confusion entre agitation et propagande, le comité central ne peut précéder la constitution des comités de grève qui, eux-mêmes, ne peuvent précéder la grève!!

barnum

Messages : 540
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  barnum le Mer 20 Juin - 11:27


Quant à la grève des cheminots, quand bien même l’étranglement soigneusement organisé par les appareils parviendrait-il à l’arrêter – ce qui est loin d’être fait – cela constituerait-il une défaite de la classe ouvrière susceptible de modifier l’appréciation portée par le POID ?
En 1935, des soulèvements ouvriers ont lieu à Brest et Toulon. Ils sont sauvagement réprimés et il y a des morts et des centaines de blessés, des emprisonnements. Un gouvernement ultra-réactionnaire (Laval) se met en place sur la base de mesures radicalement anti-ouvrières (baisse de 10 % des salaires des fonctionnaires). Que dit Trotsky de ces événements ? Il souligne l’importance de « la tentative de grève générale étouffée dès le début par la bureaucratie de Jouhaux » et pronostique : « Les mouvements spontanés des masses, selon l'exemple de Toulon et de Brest, peuvent prendre une grande ampleur et créer un point d'appui solide pour le levier révolutionnaire. Toute la marche du mouvement ouvrier français au cours de ces douze dernières années a mis à l'ordre du jour la nécessité de créer un nouveau parti révolutionnaire. » Optimisme excessif ? Non, la compréhension que le mouvement de la classe est plus puissant que celui des appareils et que cette période de réaction annonce les plus grands bouleversements. La grève générale de juin 1936 va lui donner raison.

barnum

Messages : 540
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG des AGS du FS pour le CO

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum