Forum Marxiste

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Forum Marxiste

Message  Eninel le Ven 7 Déc - 12:25

Trouve moi un seul extrait où Marx Engels Lénine ou Trotsky font l'apologie de la "démocratie politique " ???????
avatar
Eninel

Messages : 903
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Forum Marxiste

Message  barnum le Ven 7 Déc - 12:57

Le POID combat pour la "GREVE GENERALE OUVRIERE" et "un GOUVERNEMENT OUVRIER".....Quel rapport avec la démocratie bourgeoise ??

barnum

Messages : 709
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Forum Marxiste

Message  barnum le Sam 8 Déc - 20:02

COMMUNIQUÉ DU BUREAU NATIONAL DU POID
Le régime est en crise.
Quelle issue conforme
aux intérêts des travailleurs et de la jeunesse ?
La crise politique qui secoue le pays depuis plusieurs semaines est la plus grave depuis un
demi-siècle. Ce n’est pas seulement une crise politique, c’est une crise des institutions. C’est une crise
du régime de la Ve République fondé par de Gaulle lors du coup d’État de 1958.
Il est frappant de constater à quel point tous les
dirigeants des partis institutionnels, de la gauche à
l’extrême droite, représentés au Parlement s’accordent
sur un point : la nécessité de préserver le régime de la
Ve République. Ils multiplient les mises en garde
contre la remise en cause de ces institutions. Ils jouent
le rôle d’opposition loyale. Tous partagent avec le
gouvernement et le président de la République une
même crainte : que la Ve République soit remise en
cause.
Pourtant, de toutes parts, monte un même cri :
« Macron, démission ! ». Le Parti ouvrier indépendant
démocratique, qui avec des militants et des travailleurs
de toutes tendances a manifesté le 13 mai dernier aux
cris de « Macron, un an, ça suffit ! », partage
l’aspiration de l’immense majorité de la population à
ce que Macron s’en aille, et avec lui sa politique.
Mais il est évident que la crise qui secoue le pays
vient de loin. Elle est le produit de trente-cinq ans de
politique ininterrompue de la Ve République et de
l’Union européenne, trente-cinq ans de plans
meurtriers dictés par la classe capitaliste et son
système qui frappent les travailleurs, les jeunes et
toutes les couches de la population. C’est cette
accumulation de mesures anti ouvrières, anti
populaires, anti jeunes qui nourrit l’explosion
aujourd’hui. La Ve République, régime antidémocratique sur le plan social et politique, fait l’objet
d’un profond rejet. Rejet d’autant plus fort que ce
régime s’est mis au service, depuis le traité de
Maastricht, de l’application des directives
européennes.
Il doit être établi clairement que la solution
conforme à la démocratie, c’est l’élection d’une
Assemblée constituante souveraine composée des
délégués élus, mandatés, révocables, à la proportionnelle intégrale des partis en présence. Ce sont les
représentants élus et mandatés du peuple travailleur
qui doivent définir ce que doit être une véritable
démocratie, autant ses formes politiques que son
contenu social. Des délégués élus, mandatés,
révocables et non des représentations autoproclamées
dont on ne sait d’où elles sortent et qui ne représentent
qu’elles-mêmes.
Aujourd’hui, 8 décembre, le régime de la
Ve République apparaît au grand jour sous sa forme la
plus brutale, en particulier dans la répression violente
contre les jeunes. Ceux-ci, pourtant ne font que
revendiquer l’abrogation des contre-réformes du
baccalauréat, du lycée, de Parcoursup et de la sélection
à l’université parce qu’ils veulent un véritable avenir
et des études donnant droit à une véritable
qualification, un vrai travail, un vrai salaire.
▪️ C’est la question de la démocratie qui est
posée. Dans la crise qui traverse le pays, les forces les
plus réactionnaires s’organisent, s’expriment publiquement, se font de plus en plus menaçantes contre le
mouvement ouvrier et la démocratie.
▪️ C’est la question de la démocratie qui est
posée. Tous les gouvernements de la Ve République,
quelle que soit leur couleur politique, mettent en
œuvre des contre-réformes qui, dans tous les domaines
(santé, Sécurité sociale, école, privatisations, emploi,
droits ouvriers) appliquent les exigences de la classe
capitaliste. C’est contre cette politique anti ouvrière
que se dresse le pays tout entier.
Le Parti ouvrier indépendant démocratique
s’est constitué sur la base de la reconnaissance de
la lutte de classe. Il y a un contenu de classe –
celui de la classe capitaliste – dans toutes les
politiques menées dans ce pays depuis trente-cinq
ans. À cette politique s’oppose l’exigence d’un
autre contenu de classe, d’une autre politique au
service de l’immense majorité : l’exigence d’une
politique ouvrière. Pour la mettre en œuvre, les
formes organisées de la démocratie sont
indispensables, syndicats par lesquels les
travailleurs défendent leurs intérêts, partis
politiques ouvriers.
Le Parti ouvrier indépendant démocratique,
comme son nom l’indique, se situe sur le terrain
de la classe ouvrière et non pas d’un prétendu
« intérêt général » qui n’est qu’un rideau de
fumée pour défendre les intérêts capitalistes.
Le Parti ouvrier indépendant démocratique
combat pour des solutions ouvrières à la crise.
Des solutions ouvrières basées sur la satisfaction
des revendications les plus urgentes : abrogation
de toutes les contre-réformes (El Khomri,
ordonnances Macron) qui frappent les droits
ouvriers ; défense des conquêtes sociales, et en
particulier retrait de la contre-réforme des
retraites en préparation ; défense et préservation
de tous les régimes de retraite existants, de la
Sécurité sociale et des services publics.
Le Parti ouvrier indépendant démocratique
est organisé pour aider à faire prévaloir une
solution ouvrière à la crise, ce qui passera demain
par un gouvernement ouvrier.
Cette perspective suppose que les travailleurs
s’organisent et agissent sur leur propre terrain.
Les grèves se multiplient dans tout le pays
aujourd’hui sur les revendications particulières
des salariés. Les appels à la grève sont souvent
lancés dans l’unité des organisations ouvrières. La
mobilisation ouvrière sur le terrain de classe est
facteur d’ordre pour tout le pays car elle est
porteuse des revendications dont la réalisation
permettrait de répondre à l’aspiration de
l’immense majorité. C’est pour aider à avancer en
ce sens que le Parti ouvrier indépendant
démocratique, avec des militants de toutes
tendances, aide à constituer les comités pour
l’unité contre la réforme des retraites, comités
pour l’unité pour la grève générale pour en finir
avec Macron et sa politique, pour la rupture avec
les institutions de la Ve République et de l’Union
européenne.

Réuni en bureau national ce 8 décembre, le POID invite les travailleurs et militants de toutes
tendances qui veulent discuter de cette perspective politique à prendre connaissance du projet de
programme d’action politique pour la classe ouvrière qu’il soumet à la discussion la plus large. Il invite
travailleurs, militants et jeunes qui le souhaitent à venir participer aux assemblées ouvrières larges
des comités du POID, aux congrès départementaux et au congrès national du POID.
Le bureau national du POID

barnum

Messages : 709
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Forum Marxiste

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum