A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  Eninel le Mer 28 Mar - 11:39

barnum a écrit:Tu subordonnes une éventuelle grève générale à une décision des directions syndicales ! Or on sait tous, sauf toi, qu'une telle grève générale viendra des masses elles-mêmes et certainement pas des bureaucraties syndicales.... vous passez votre temps à faire du tête à tête  avec les appareils bourgeois!!

Et toi et ta direction du POID, vous passez votre temps à nous le faire perdre !
avatar
Eninel

Messages : 664
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  barnum le Mer 28 Mar - 11:49

Et pourtant, soit "la classe ouvrière et ses organisations, pour un Gouvernement ouvrier".... soit "les bureaucraties syndicales au service du système capitaliste", le choix est simple et détermine toute un orientation !!

barnum

Messages : 476
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  Eninel le Mer 28 Mar - 15:06

barnum a écrit:Et pourtant, soit "la classe ouvrière et ses organisations, pour un Gouvernement ouvrier".... soit "les bureaucraties syndicales au service du système capitaliste", le choix est simple et détermine toute un orientation !!

Mais les organisations de la classe ouvrière sont justement ces bureaucraties.

Toutes, ou presque toutes, roulent en défense du capitalisme, plus ou moins ouvertement, qu'elles soient syndicales ou politiques.

Lorsque Trotsky invite les groupes révolutionnaires, de mettre sous les yeux des travailleurs, la contradiction fondamentale, entre les dires des directions ouvrières jurant leur grand dieu qu'elles défendent les salariés, et la réalité prouvant objectivement qu'elles défendent les patrons, il appuie ou ça fait mal.

Nous devons nous mettre dans ces pas.

Je laisse de coté la question du pouvoir ouvrier, mais pour ce qui concerne la défense de nos intérêts de classe, faire reculer le réformateur libéral Macron, il nous faut faire une agitation inlassable sur la ligne des directions syndicales, qui pour l'instant en acceptant de participer aux concertations, aide objectivement le gouvernement.

Un pays ne peut pas résister à une invasion extérieur, si son propre gouvernement collabore !

Ou les directions syndicales rompent avec Macron et organisent la résistance, ou en nous appuyant sur la base syndicale combative, nous devons les débarquer et en mettre des autres à la place, dans l'idéal une direction centrale d'un mouvement prolétarien d'ensemble.

Voilà l'enjeu central de ce printemps.

Non pas snober les traîtres, mais les terrasser !
avatar
Eninel

Messages : 664
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  barnum le Mer 28 Mar - 16:54

Mais toi tu sembles confondre les organisations ouvrières et les appareils bourgeois au sommet de ces organisations, ce que ne faisait jamais Trosky, pas plus qu'il ne confondait l'Etat ouvrier avec la bureaucratie stalinienne, appareil bourgeois au sommet de l'Etat, d'où la caractérisation d'Etat ouvrier dégénéré!!

"Mais les organisations de la classe ouvrière sont justement ces bureaucraties".
Non justement les bureaucraties sont l'élément bourgeois, non ouvrier de ces organisations !! Tu reprends à ton compte l'analyse pabliste qui parlait de "double nature de la bureaucratie" pendant que Trotsky parlait de "double nature de l'Etat ouvrier", la bureaucratie en étant l'élément bourgeois .... C'est un comble pour un descendant de S.Just! Et cela confirme la justesse de votre caractérisation politique comme "néo-pabliste"!
Ce qui vous permet de développer des illusions sur le bureaucratie et de combiner dans n'importe quel ordre "dénonciation, supplique, adaptation, capitulation".

barnum

Messages : 476
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  Eninel le Jeu 29 Mar - 11:40

barnum a écrit: "dénonciation, supplique, adaptation, capitulation".

C'est ânerie sur ânerie ce que tu nous dis là camarade Barnum.

La toute première chose qu'il faut mettre en avant, c'est qu'il y a bureaucratie ouvrière et bureaucratie ouvrière.

A titre d'exemple il y a eu la bureaucratie de l'URSS au pouvoir ( aussi bien celle de l'Etat que celle du parti). Celle ci, avec les spécificités de l'histoire russe, avec le pouvoir coercitif de l'Etat, a été criminelle. Il est détestable et vain de la comparer à une bureaucratie ouvrière qui n'est pas au pouvoir comme en France.

Il faut arrêter de diaboliser une bureaucratie ouvrière. Dans une organisation ouvrière apparaît une bureaucratie inversement proportionnelle à l'engagement militant de l'ouvrier. Moins il y a d’adhérents, moins il y a de militantisme bénévole , plus il y aura de place pour un appareil qui fera le travail d'organisation à la place.

Cette bureaucratie est principalement recrutée dans la classe. Cette bureaucratie est relativement apolitique, elle fait ce que une direction lui dit de faire. Si cette direction lui dit de copiner avec le patron, elle copine. Si une direction lui dit de rompre, elle rompt.

Lorsqu'un gouvernement la menace dans son existence, comme c'est le cas actuellement, il est certain que cette bureaucratie regarde de travers sa direction qui refuse de rompre avec son potentiel bourreau, ce gouvernement.

Cet appareil bureaucratique se cherche un nouveau chef, par exemple une nouvelle direction qui ferait reculer les projets de ce gouvernement. Elle cherche, elle regarde autours d'elle, et malheureusement elle ne voit rien venir. Alors pour l'instant elle suit la direction existante, en traînant les pieds cependant.

Une bureaucratie est un appareil sans état d’âme, une machine. Elle va suivre dans le mouvement ouvrier le courant politique le plus fort, celui qui lui garanti un avenir, et se mettre à son service.

Ce sont les directions des partis d'extrême gauche, ces partis, qui doivent partir à l'assaut du syndicalisme, et se préparer à contrôler, et faire travailler dans l’Intérêt du prolétariat cette bureaucratie.

Dernière chose. Arrête s'il te plait avec ta comparaison débile, de ce qu'à pu dire le pablisme, quand à la possibilité historique de voir des Etats ouvriers bureaucratiques construire le socialisme à leur manière, chose qui est impossible nous sommes d'accord, et une bureaucratie syndicale, étant par nature au service de la bourgeoisie, ne pouvant pas être un soutien à la lutte des classes, ce qui est faux.

Concrètement la difficulté du moment, c'est que ce sont des militants politiques du PS et du PCF qui contrôlent encore la bureaucratie syndicale de la CGT et de la CGT-FO. Ces partis collaborent avec Macron. Ils obligent les syndicats à discuter avec Macron. Ce n'est pas plus compliqué.

Il est de la responsabilité historique des directions NPA LO POI POID de dénoncer les prétentions que continuent à avoir le PS et le PCF sur les syndicats ouvriers. En s'appuyant sur le prolétariat en mouvement, il faut disputer la direction des syndicats et des opérations à ces partis traîtres.

C'est la tache urgente du moment.

Des directions révolutionnaires à la tête des syndicats qui interdiront à cette bureaucratie ouvrière d'accompagner les réformes libérales du gouvernement.
avatar
Eninel

Messages : 664
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  barnum le Jeu 29 Mar - 12:28

Une fois pour toutes, dis les choses clairement et dis que tu rejettes l'analyse de Trotsky sur la nature bourgeoise des bureaucraties définitivement cristallisées comme corps autonomes et séparés, se détachant de leur classe d'origine pour passer avec armes et bagages dans la classe ennemie.

L'ânerie, et encore plus la trahison, c'est d'utiliser l'expression de "bureaucratie ouvrière"; par nature, la bureaucratie s'est élevée au-dessus de la classe et s'en est détachée au point d'en devenir un instrument de la classe exploiteuse, d'où l'expression de Trotsky "appareils bourgeois", pas seulement à propos de la bureaucratie stalinienne en Russie mais aussi à propos des syndicats qu'il prend justement comme exemple (dans sa polémique avec la minorité du SWP qui rejetait la caractérisation d'"Etat ouvrier dégénéré") de la double nature des organisations syndicales dont l'appareil au sommet constitue l'élément bourgeois.

L'expression "bureaucratie ouvrière" que tu utilises confirme donc bien, non pas mes âneries, mais ton néo-pablisme d'adaptation permanente aux appareils, combinant supplique impuissante et dénonciation, en dehors donc du mouvement profond de la classe ouvrière (d'où d'ailleurs ta peur d'un fascisme immédiatement menaçant et ta volonté de garder Macron).

barnum

Messages : 476
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  Eninel le Jeu 29 Mar - 16:56

Lorsque il y a quelque jours tu nous parles de la tentation de ton parti de réaliser un front unique ouvrier à la base, avec des cadres intermédiaires de la bureaucratie syndicale, doit on en conclure que ces cadres ne font parti de l'appareil bourgeois de ces syndicats ouvriers ?

"Le Front unique à la base intègre bien sûr le niveau local, mais aussi les cadres intermédiaires aux niveaux départemental et régional." a écrit:

Si cela est le cas, à partir de quel niveau dans l'organisation peut-on dénommer cette bureaucratie comme bourgeoise, "appareil bourgeois" ? Les confédérations ?

la bureaucratie s'est élevée au-dessus de la classe et s'en est détachée au point d'en devenir un instrument de la classe exploiteuse, d'où l'expression de Trotsky "appareils bourgeois" a écrit:

Alors vois tu la grande difficulté que tu as à comprendre Trotsky, t’amène à défendre des positions de principes ridicules, des âneries théoriques.

Actuellement en France les organisations syndicales, relativement bureaucratisées de haut en bas, sont fondamentalement ouvrières, si comme la CGT, FO, la FSU, elles se réclament de la lutte des classes et tendent (au moins en parole et théoriquement, vers l'émancipation du travailleur et une société sans classe sociale ).

Tous les syndicats dit "ouvriers" ne se fixent pas cet objectif et ne se réclament pas de la lutte des classes. Il y a les syndicats corporatistes comme l'UNSA, il a les syndicats confessionnels comme la CFTC et la CFDT (SUD est une scission de la CFDT).

Ton analyse selon laquelle les organisations ouvrières bureaucratisées serait des appareils bourgeois,de "nature bourgeoise des bureaucraties définitivement cristallisées comme corps autonomes et séparés, se détachant de leur classe d'origine pour passer avec armes et bagages dans la classe ennemie." se serait plutôt les appareils, le personnel de ces syndicats étranger au mouvement ouvrier, pas la CGT, pas la CGT-FO, pas la FSU.

Si ces trois dernières organisations syndicales, organisation de "masse, de classe, unitaire et démocratique" , comme leurs directions aiment les présenter aux travailleurs, sont pour les marxistes, pour Trotsky, des organisations ouvrières-bourgeoises, c'est que fondamentalement elles sont dirigées par des réformistes traîtres issues des rangs du PCF et du PS.

Alors que ces deux partis sont à l'agonie, ils arrivent encore à placer aux postes dirigeants et au sommet de la bureaucratie syndicale des hommes à eux. Ils le font d'autant plus facilement que les directions d'extrême gauche laissent faire. Ces directions, comme le NPA, LO, POI et POID, ne veulent pas faire de vague dans les syndicats. Elles craignent les exclusions de leurs militants qui pantouflent dans les appareils (appareils que tu dis être bourgeois).

Mais la grande différence qui y a entre 1936 ( même 1968) et aujourd'hui, c'est l'influence des partis PS (SFIO) et PCF sur les travailleurs. Assurément jusqu'à, on va dire 1981, le PS et le PCF avaient une influence réelle sur les masses. Si les trotskystes voulaient faire les malins dans les syndicats, c'est avec l'aval des travailleurs syndiqués, que les dirigeants social-démocrates ou staliniens les foutaient dehors sans ménagement. Il fallait faire de l'entrisme prudent, et l'OCI avait tout à fait raison de le faire dans FO et dans la FEN.

Mais maintenant, imaginons qu'une crise politique s'ouvre dans les syndicats entre la direction à la botte du PS et du PCF, et une opposition proche des partis d'extrême gauche. Est ce si sûr que les Martinez et les Mailly auront la force, l'appui de l'appareil et des syndiqués, pour étouffer dans l’œuf cette mutinerie ?

Je ne le crois pas. C'est fini. Ils ont définitivement épuisé leur crédit auprès des travailleurs et des syndiqués (même auprès de l'appareil, des cadres intermédiaires, comme tu les appelles ).

La preuve vivante de ce que je dis, c'est l'existence d'une tendance syndicale à l'échelle du pays, les narguant quotidiennement.

"Les confédérations syndicales doivent tout faire pour combattre les réformes destructrices des acquis sociaux programmées par le gouvernement Macron, et non pas chercher « le dialogue social » qui vise à faire passer ces réformes en douceur." affirme le Front Social."

Une telle insolence eut été impossible en 1936, en 1968 et même encore il y a peu !

Il ne reste plus qu'à rentrer dans cette tendance, travailleurs syndiqués et militants révolutionnaires, afin de la faire mûrir politiquement de l'intérieur, afin que cette tendance syndicale prenne confiance en elle, qu'ouvertement et devant les travailleurs syndiqués, les cadres intermédiaires de l'appareil bureaucratique, elle revendique haut et fort de prendre le contrôle directe des centrales ouvrières.
avatar
Eninel

Messages : 664
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  barnum le Jeu 29 Mar - 19:18

"La preuve vivante de ce que je dis, c'est l'existence d'une tendance syndicale à l'échelle du pays, les narguant quotidiennement".

Pour l'instant une simple mouche du coche chargé de gauchir les journées d'action bidon!!

Quant à la CGT, FO, la FSU, elles restent des organisations ouvrières avec des appareils bourgeois à leur sommet qu'il ne faut pas confondre justement avec les cadres intermédiaires, soumis à la double influence de l'appareil et de la classe, là encore ce qu'a parfaitement démontré Trotsky! Je crois que tu patauges complètement, les sommets des organisations, les appareils sont définitivement passés du côté de l'ennemi de classe et toi tu passes ton temps à développer des illusions sur leur compte en leur attribuant une nature ouvrière, en trahissant ainsi un enseignement fondamental du Trotskysme.

barnum

Messages : 476
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  Eninel le Ven 30 Mar - 11:42

barnum a écrit:"La preuve vivante de ce que je dis, c'est l'existence d'une tendance syndicale à l'échelle du pays, les narguant quotidiennement".

Pour l'instant une simple mouche du coche chargé de gauchir les journées d'action bidon!!


C'est toujours ça d'être mouche du coche, vous actuellement vous n’êtes rien !

Pour ce qui concerne "gauchir" ou "nourrir" le mouvement, cela se décidera le 07 avril prochain:

"Le Front Social appelle d’ores et déjà tous les militants et tous ceux qui veulent faire de 2018 l’année de la riposte à participer à une rencontre nationale le samedi 7 avril 2018 à Paris pour la mettre en œuvre."

https://www.frontsocialuni.fr/mai-2018-paves-rage/

Envoyez, vous au POID, des représentants, et venez expliquer tous les dangers qu'il y aurait à se limiter à "gauchir les journées d'action bidon" .

Les absents ont toujours tord !
avatar
Eninel

Messages : 664
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  barnum le Ven 30 Mar - 12:16

Tu confirmes bien toi-même ton rôle de mouche du coche, combinant supplique, dénonciation, adaptation ( gauchir les journées d'action bidon!), pendant que nous, nous construisons un réel parti révolutionnaire !
Faire de l'année 2018 l'année de la riposte, tout en conservant Macron, l'homme de main chargé par le capital financier de tout bousiller!!

"Quant à la CGT, FO, la FSU, elles restent des organisations ouvrières avec des appareils bourgeois à leur sommet qu'il ne faut pas confondre justement avec les cadres intermédiaires, soumis à la double influence de l'appareil et de la classe, là encore ce qu'a parfaitement démontré Trotsky! Je crois que tu patauges complètement, les sommets des organisations, les appareils sont définitivement passés du côté de l'ennemi de classe et toi tu passes ton temps à développer des illusions sur leur compte en leur attribuant une nature ouvrière, en trahissant ainsi un enseignement fondamental du Trotskysme".

Aucun réponse sur le fond de l'analyse de Trotsky!

barnum

Messages : 476
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  Eninel le Ven 30 Mar - 16:12

barnum a écrit:Tu confirmes bien toi-même ton rôle de mouche du coche, combinant supplique, dénonciation, adaptation ( gauchir les journées d'action bidon!)

Dans son manifeste le Front Social affirme:

"Le Front Social est un outil de combat et de rassemblement, non un substitut aux confédérations et aux partis. Sa capacité d’initiative est l’essence même de son utilité sociale. Il veut rassembler, s’unir pour ne plus subir."

Les initiateurs de ce front ont eu l'intelligence de ne pas vouloir construire un nouveau syndicat tout beau, mais à se déclarer comme une tendance au sein des centrales. Ce simple positionnement tactique prouve qu'il y a une grande maturité politique chez eux. Leur orientation politique fondamentale le confirme:

"les confédérations syndicales doivent tout faire pour combattre les réformes destructrices des acquis sociaux programmées par le gouvernement Macron, et non pas chercher « le dialogue social » qui vise à faire passer ces réformes en douceur."

Et bien vois tu camarade Barnum , cette simple phrase, jamais elle n'a été écrite, encore moins pensé, à ce niveau, dans une organisation syndicale, depuis belle lurette.

C'est du trotskysme pur sucre ! C'est l'essence de l'essence de quarante ans de trahison incroyable des directions syndicales, poussant des éléments de la base syndicale, à d'abord se regrouper dans un front, et avec ce front, vouloir organiser la classe sur cette ligne trotskyste.

Toi tu n'y vois que supplique, dénonciation, adaptation, gauchissement ? Cela ne peux que nous rassurer puisque tu es d'une myopie consternante.

Les confédérations syndicales doivent tout faire pour combattre les réformes destructrices des acquis sociaux programmées par le gouvernement Macron, et non pas chercher « le dialogue social » qui vise à faire passer ces réformes en douceur.

Regarde en spectateur comment cette mutinerie à la base des syndicats va potentiellement déboucher sur une révolution sociale !
avatar
Eninel

Messages : 664
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  barnum le Ven 30 Mar - 16:26

Ah bon! C'est la révolution sociale ou le fascisme qui est à l'ordre du jour ?? Typique de la petite-bourgeoisie éperdue !

barnum

Messages : 476
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  Eninel le Ven 30 Mar - 16:51

barnum a écrit:Ah bon! C'est la révolution sociale ou le fascisme qui est à l'ordre du jour ?? Typique de la petite-bourgeoisie éperdue !

Potentiellement camarade Barnum, sinon ce sera le fascisme à très court terme !

Et ce n'est pas ta manif du 13 mai qui y changera grand chose.
avatar
Eninel

Messages : 664
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  barnum le Ven 30 Mar - 17:33

La victoire du fascisme suppose une défaite physique de la classe ouvrière, on en est loin! Macron est suspendu en l'air, soutenu à bout de bras par les appareils bourgeois.... L'heure est effectivement à la construction du parti révolutionnaire, la préparation du 13 mai (pour le Front unique pour chasser au plus vite Macron, chargé par le capital financier de tout bousiller) y contribue parfaitement car toutes les couches populaires et la jeunesse derrière la classe ouvrière se retrouvent dans cet objectif commun.

barnum

Messages : 476
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  Bobigny le Sam 31 Mar - 8:57

barnum a écrit:La victoire du fascisme suppose une défaite physique de la classe ouvrière, on en est loin!.

Pas si loin que ça si on regarde le 2e tour des présidentielles et l'attitude des dirigeants qui préparent la défaite des travailleurs

Bobigny

Messages : 34
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  barnum le Sam 31 Mar - 9:43

Pas mal la confusion entre défaite électorale (encore que la classe ouvrière se soit massivement abstenue) et la défaite physique !

barnum

Messages : 476
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  Bobigny le Sam 31 Mar - 10:12

barnum a écrit:Pas mal la confusion entre défaite électorale (encore que la classe ouvrière se soit massivement abstenue) et la défaite physique !

Et si Le Pen était arrivée que ce soit abstention ou pas dis-moi quelle est la différence ? on serait pas au fascisme ? Si elle arrive au pouvoir et qu'elle supprime les partis politiques de gauche et extrême gauche LO NPA mm groupuscule type POID et les directions syndicales on n'est pas dans la défaite physique selon toi ?

Bobigny

Messages : 34
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  barnum le Sam 31 Mar - 12:52

D'une part, Le Pen n'avait électoralement aucune chance et d'autre part, le Front national n'a aucun moyen de briser par la force la classe ouvrière et ses organisations, contrairement aux nazis dans les années 30.

barnum

Messages : 476
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  Eninel le Sam 31 Mar - 20:56

barnum a écrit:D'une part, Le Pen n'avait électoralement aucune chance et d'autre part, le Front national n'a aucun moyen de briser par la force la classe ouvrière et ses organisations, contrairement aux nazis dans les années 30.

Si le FN a raté sa campagne électorale c'est qu'au moment de sauter le pas, il a fléchit sur la question de l'euro et de l'Europe.

A partir du moment où il n'avait absolument rien de nouveau à dire au pays, tu as raison ce parti n'avait aucune chance.

Mais même si le camarade Bobigny s’emmêle un peu les crayons entre défaite électorale, politique et physique, il met pourtant le doigt sur un élément fondamentale de la dynamique en cours dans le monde.

L'extrême droite se nourrit de la politique libérale soutenue plus ou moins directement par le mouvement ouvrier. Même mouvement ouvrier (partis syndicats) qui s'affaisse sur lui même à cause de la politique traîtres des directions.

Le Front National, plus largement les Républicains de Wauquier et tous les groupuscules fascistes ont d'ors et déjà les moyens d'écraser physiquement le mouvement ouvrier, où ce qu'il en reste, le prolétariat.

Si vous au POID, vous n'ouvrez pas une perspective révolutionnaire aux masses ce printemps, pour l'instant vous en êtes loin, vous laissez toute l'attitude à notre ennemi de classe de décider le moment le plus opportun de porter les premières attaques physique.

Les événements à la FAC de Montpellier est un premier avertissement.

Non seulement il faut appeler à la constitution de Comités partout, mais de plus il faut se battre en AG et dans ces comités, pour organiser piquets de grève et milices ouvrières.

Je connais déjà ta réponse: il faut attendre que la grève soit effective.

La grève est déjà effective dans les hypers "carrefour", la grève va être monstrueuse à la SNCF mardi.

les seuls qui ne sont pas dans le tempo, en retard, c'est vous et les directions des partis d'extrême gauche. Vous dormez.

Votre réveil risque d'être brutal !

avatar
Eninel

Messages : 664
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  Bobigny le Sam 31 Mar - 21:15

barnum a écrit:D'une part, Le Pen n'avait électoralement aucune chance et d'autre part, le Front national n'a aucun moyen de briser par la force la classe ouvrière et ses organisations, contrairement aux nazis dans les années 30.

Oui enfin on en a eu un avant goût à la fac de Montpellier la semaine dernière et malheureusement aux élection le FN a plus brillé que LO ou NPA donc a mon avis la tendance est plus au fascisme ces temps ci Crying or Very sad

Bobigny

Messages : 34
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  barnum le Dim 1 Avr - 10:56

Il en faudrait un peu plus pour briser physiquement la classe ouvrière !!! Je sais bien que pour Eninel on est aux portes du fascisme et que pour cette raison il faut conserver
Macron, mais justement c'est Macron l'homme de main du capital financier qui est déjà en train d'appliquer une bonne partie du programme FN!
La seule politique révolutionnaire aujourd'hui c'est de combattre pour le Front unique ouvrier pour la grève générale et le blocage du pays, tout en combattant pour chasser Macron et pour un Gouvernement ouvrier.

barnum

Messages : 476
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  Eninel le Dim 1 Avr - 19:30

barnum a écrit:Il en faudrait un peu plus pour briser physiquement la classe ouvrière !!! Je sais bien que pour Eninel on est aux portes du fascisme et que pour cette raison il faut conserver
Macron,

Tu es à ton niveau en déclarant de telles âneries sur mon compte camarade Barnum, et c'est bien pour cela que "le fascisme est à nos portes" !

Je n'ai jamais affirmé qu'il fallait "conserver" Macron, ni la cinquième république, ni le capitalisme qui même le monde à sa perte.

J'écris simplement que vue l'état du mouvement ouvrier actuel, paralysé par des directions, incroyablement autistes, de ne pas voir qu'elles vont être balayés au même titre que le prolétariat, par la vague réactionnaire, si elles continuent de soutenir plus ou moins directement leur bourgeoisie, si elles refusent de s'appuyer sur la jeunesse et le prolétariat, pour mettre en avant une vraie politique révolutionnaire, une politique inspirée par le programme de transition de Trotsky, alors oui le fascisme menace.

Je n'invente rien puisque bien avant moi des marxistes de talents ont conclu que le fascisme était la punition du prolétariat, à ne pas avoir fait la révolution socialiste lorsque cela était possible.

Et que voyons nous ce soir: Le prolétariat se met à bouillir à la base. On annonce une mobilisation historique chez les cheminots. Partout dans le pays des attentes fortes apparaissent, en face des directions confédérales, des directions syndicales ne changeant pas d'un iota leur petite vue étroite et routinière de la lutte des classes. Leur refus absolu de quitter les concertations mascarades et d’appeler à la grève générale. A coté de ces routiniers, d'autres routiniers, les directions d'extrême gauche se gardant bien d'émettre la moindre critique et la moindre exigences vis à vis de ces faux syndicalistes.

Chez eux il n'est pas question de pousser à la constitution de comités de grève, comités qui déboucheront forcément sur des comités centraux entreprise par entreprise, seuls aptes à dénoncer les faux syndicalistes aux yeux des travailleurs.

Chez eux il n'est pas question de se servir de la tendance syndicale "Front Social", comme d'un levier, pour inviter les comités centraux des entreprises en lutte à former un Conseil Ouvrier Central, de créer une dualité de pouvoir à l'échelle du pays.

Alors oui la bête immonde est dans l'ombre, elle attend de bondir sur le prolétariat, elle attend que ceux qui sont sensés l'aider et lui ouvrir l'esprit, le fatigue absolument dans de vaines révoltes de nature anarchiste, et le moment venu elle va frapper.

C'est le camarade Bobigny qui a raison, parce qu'à travers toutes les difficultés qu'il a à écrire, c'est le prolétariat abandonné et trahi, qui t'exprime son exaspération à ne pas voir dans le POID une raison d’espérer.
avatar
Eninel

Messages : 664
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  barnum le Lun 2 Avr - 12:26

Je le répète,la seule politique révolutionnaire aujourd'hui c'est de combattre pour le Front unique ouvrier pour la grève générale et le blocage du pays, tout en combattant pour chasser Macron et pour un Gouvernement ouvrier.
Un parti révolutionnaire se doit d'être un pas en avant du mouvement inéluctable des masses, une seule preuve, une AG de centaines d'étudiants à Montpellier vote, presque unanimement, POUR LA DEMISSION DE MACRON !!! Mais sans doute ces étudiants se trompent-ils ?? Eh oui, sur différents fils, tu t'opposes à notre campagne "1 an, Macron, ça suffit!" au nom de la menace du FN !!!! Je peux te retrouver tes interventions à la fois peureuses comme tout petit-bourgeois qui se respecte et pleureuses vis à vis des appareils bourgeois!



barnum

Messages : 476
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  Eninel le Lun 2 Avr - 15:01

barnum a écrit:
Un parti révolutionnaire se doit d'être un pas en avant du mouvement inéluctable des masses, une seule preuve, une AG de centaines d'étudiants à Montpellier vote, presque unanimement, POUR LA DEMISSION DE MACRON !!!  Mais sans doute ces étudiants se trompent-ils ??



Oui ils se trompent, où mieux ils sont trompés par des partis politiques qui se croient d'autant plus radicaux qu'il prouvent leurs lamentable incurie politique.

Admettons le meilleur des scénarios pour nous: La convergence des luttes, des comités et comités centraux partout, un Conseil Ouvrier Central contestant à la bourgeoisie la conduite des affaires dans le pays, cette dualité de pouvoir, qui émerge à un moment, dans toute révolution digne de ce nom. Même dans ce scénario rêve, il manquerait encore ce parti ouvrier révolutionnaire à influence de masse, ce parti des 10 000 bolcheviques, qui seul serait capable en s'appuyant sur les comités et le conseil de vaincre.

Cette chose étant dite, garantie moi ce scénario et je signe tout de suite. Si il y avait pas eu de 1905 en Russie , il n'y aurait pas eu de 1917.

Mais restons quand même les pieds sur terre. Politiquement nous avons dans le pays ce libéralisme incarné par Macron, et encadré par deux démagogiques populismes. Celui de la réaction en titre, les Wauquier, Lepen, Maréchal, attendant leur heure; Celui d'une force presque autant réactionnaire, parce que tout autant nationaliste, celle de la France Insoumise.

Monsieur Mélenchon veut faire débouler les gens (pas les travailleurs, les gens) à un million à l'Elysée, mais pour quel objectif ? Virer Macron et élire une Constituante.

Ensuite il le jure sur sa tête , comme un camelot jurerait tous ses dieux de la qualité de sa camelote, il part. Quelle démagogie, quel personnage que ce type, n'ayant juré toute sa vie que sur le monarque Mitterrand et le dictateur militaire Chavez ! Et toi tu veux que nous nous mobilisions à fond pour virer Macron et placer au pouvoir un mec pareil ? Non merci !
avatar
Eninel

Messages : 664
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  Eninel le Lun 2 Avr - 15:20

Le mouvement ouvrier (partis et syndicats) est si affaiblit, qu'il n'est même pas capable de démasquer aux yeux des travailleurs cette aventurier malfaisant. Comment peut-il espérer jouer un moindre rôle immédiatement s'il devait y avoir des élections ?

C'est une erreur politique de fixer au mouvement de grève qui nait - de prime abord- de virer Macron.

Organisons nous en conséquence pour que partis et syndicats ouvriers, nous le forçions à remettre ses projets libéraux dans les tiroirs, sur la ligne :

" Macron fout nous la paix ! Tu as fait un grand discours en début d'année, sur ta volonté d'une réorientation sociale de l'Europe avec ta copine Merkel "

"Va discuter avec les teutons capitalistes, et si tu arrives à les convaincre de tes géniales idées, reviens nous voir !"

Pour l'instant, la jeunesse et le prolétariat vivant en France, exigent de leurs organisations:

Aucune concertation, aucune négociation ! Il faut rompre.
Retrait pur et simple des réformes libérales de Macron et de l'Europe libérale !

Les syndicats à leur base doivent organiser largement le mouvement de contestation du libéralisme dans des comités ouvriers fédérés de bas en haut.

Si cette politique devait à un moment déboucher sur l'existence d'une dualité de pouvoir crédible et donner au prolétariat une perspective gouvernementale, alors oui alors il faudra que Macron parte.

Pour l'instant, ne compte pas trop sur les révolutionnaires, pour aider à une énième république bourgeoise, faire le lit à des Mélenchon, plus sûrement des Lepen-Wauquier-Maréchal !

Il faut vaincre Macron et en faire un roi fainéant.
avatar
Eninel

Messages : 664
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum