Bas les masques !

Page 14 sur 17 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Mer 19 Déc - 20:44

Mais c'est toi qui n'arrêtes pas d'expliquer que ce sont les directions syndicales qui sont au centre du jeu, qu'il doit y avoir un appel central à la grève générale !!!! Tu te soumets complètement au bon vouloir des appareils! Nous combattons ces directions et leur trahison par la concertation et les journées d'action bidon comme seul horizon!
NON, POUR NOUS, ce qui est au centre, c'est la masse des syndiqués CGT, FO, Solidaires, FSU.... les UL, les UD .... et la masse des ouvriers non syndiqués qui votent aux élections professionnelles, à qui nous nous adressons pour constituer des comités d'action, des comités pour l'unité, pour préparer POLITIQUEMENT le débordement des appareils qui chevauchent les organisations de classe au seul profit de la classe capitaliste, pour la la défense des retraites et des régimes spéciaux, pour la grève générale ouvrière et pour "chasser Macron!" Même chose dans la jeunesse!

NON, il n'y a aucun "mouvement ouvrier révolutionnaire des gilets jaunes", les gilets jaunes rejettent massivement le mouvement ouvrier organisé (partis,syndicats), c'est la petite bourgeoisie déclassée et radicalisée qui est à la manoeuvre, entraînant derrière elle des ouvriers isolés, des employés, des retraités, des mères de famille.... ce qui ne change pas la nature du mouvement qui se situe parfaitement dans le cadre de la Cinquième république avec "référendum d'initiative citoyenne", "dissolution de l'Assemblée nationale", "Macron démission!", laissant la décision à Macron lui-même, au contraire de "dehors Macron!" ou"Macron dégage!" ..... Et toi, tu plonges la tête la première avec Présumey, le PCF, Mélenchon, le NPA dont la Tendance Claire à fond la caisse, LO, le POI, le groupe La Commune.... Bravo les révolutionnaires!
Heureusement le POID et le CPS sauvent l'honneur ouvrier et l'analyse de classe trotskyste!

A-t-on déjà vu un "mouvement ouvrier révolutionnaire" soutenu PAR TOUS LES PARTIS BOURGEOIS avec un activisme débridé des militants du RN et de Debout la France!!

Eh NON, un gouvernement bourgeois peut être directement menacé même si le prolétariat organisé n'est pas dans le coup , comme c'était le cas en Allemagne en 1931-32 puisque S A et staliniens combattaient côte à côte la social-démocratie et donc les millions d'ouvriers qui lui faisaient confiance, les SA encadrant aussi, en plus de la petite-bourgeoisie, beaucoup d'ouvriers et de chômeurs.
Un gouvernement bourgeois peut aussi être directement menacé par un putsch, un coup militaire, une dictature, sa propre faiblesse....
donc le "démission Macron" à lui seul ne suffit pas!! "Dehors Macron, Gouvernement ouvrier" OUI !

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Jeu 20 Déc - 12:28

"...Tu te soumets complètement au bon vouloir des appareils! (les directions syndicales ) ..."

Va leur dire ça, tu vas les faire rire !

"...Nous combattons ces directions et leur trahison..."

Là excuse moi c'est moi qui rigole !

"...NON, POUR NOUS, ce qui est au centre, c'est la masse des syndiqués ..."

Je ne sais pas dans quelle planète tu vis : "masse des syndiqués" (sic)

"...syndiqués qui votent aux élections professionnelles..."

Ne viens pas te promener à la RATP, à l'occasion des dernières élections 70% d'abstention !

"...nous adressons pour constituer des comités d'action, des comités pour l'unité, pour préparer POLITIQUEMENT le débordement des appareils ..."

C'est cela oui, et quand ces masses derrière vos beaux comités unitaires et tout et tout s’apprêteront à vouloir déborder les directions syndicales, vous les traiterez comme les masses actuelles ... de gilets jaunes !

"...NON, il n'y a aucun "mouvement ouvrier révolutionnaire des gilets jaunes"..."

Parler par sentences convient à la vieillesse ! ( Aristote )

"... les gilets jaunes rejettent massivement le mouvement ouvrier organisé (partis,syndicats)..."

Voir la réponse du camarade Bobigny.

"...c'est la petite bourgeoisie déclassée et radicalisée qui est à la manoeuvre, entraînant derrière elle des ouvriers isolés, des employés, des retraités, des mères de famille...."

L'ennemi de classe manœuvre nos camarades, et cela ne semble pas te troubler plus que cela !

"...la nature du mouvement qui se situe parfaitement dans le cadre de la Cinquième république avec "référendum d'initiative citoyenne", "dissolution de l'Assemblée nationale", "Macron démission!"..."

Pour sûr, la rue provoquant la chute du président, clef de voûte du système, cela resterait cantonné dans le cadre de la V ! Tu dis n'importe quoi !

"...toi, tu plonges la tête la première avec Présumey, le PCF, Mélenchon, le NPA dont la Tendance Claire à fond la caisse, LO, le POI, le groupe La Commune.... Bravo les révolutionnaires!..."

De toutes ces forces politiques, à ma connaissance il n'y a que la tendance claire du npa, Présumey et moi qui relayons la revendication du mouvement ouvrier révolutionnaire des gilets jaunes : " Dehors Macron ! "

Tu mélanges les poireaux et les carottes là !

"...Heureusement le POID et le CPS sauvent l'honneur ouvrier et l'analyse de classe trotskyste!..."

Bravo les contre-révolutionnaires!




avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Jeu 20 Déc - 13:32

"Dehors Macron!", c'est le mot d'ordre du POID depuis des mois et des mois (que tu critiquais au nom du danger fasciste !!! Ah bon, il a suffi des gilets jaunes pour que ce danger disparaisse ?), ça n'est pas la même chose que "Macron démission!" qui fait dépendre la décision de Macron lui-même et qui, comme 'dissolution de l'Assemblée nationale" et "référendum d'initiative citoyenne" restent totalement compatibles avec les institutions de la Cinquième république!!
Pour être contre-révolutionnaires, faudrait-il encore qu'il y ait une révolution prolétarienne !! Confondre la révolution prolétarienne ( pour laquelle nous combattons sérieusement avec le combat pour la grève générale ouvrière et un Gouvernement ouvrier) avec une simple révolte populaire un peu radicale (à la mesure du déclassement de la petite-bourgeoisie), c'est typiquement le comportement de petits-bourgeois politiques, émerveillés par un activisme qu'ils n'imaginaient même pas dans leurs rêves les plus fous! Et c'est très éloigné d'une analyse de classe, c'est à dire, en trois mots, d'une analyse trotskyste!

C'est bien ce que je dis !! Oh là là, comme tu fais peur aux appareils en dénonçant leur trahison!!! Nous, nous préparons leur débordement, le soulèvement des masses, avec les syndiqués, avec les non-syndiqués qui continuent de voter aux élections professionnelles, et avec les non-syndiqués qui s"abstiennent sur une "base de gauche", soyons précis!

Nous ne disons pas, NOUS, que le mouvement des gilets jaunes est contre-révolutionnaire, mais qu'il est hétéroclite et parfaitement ambigu dans ses objectifs et ses soutiens (TOUS LES PARTIS BOURGEOIS, il faut effectivement le faire!) et notre but c'est de construire un parti ouvrier révolutionnaire et non un parti inter-classiste ou trans-classe , ça c'est l'objectif de la Tendance CLAIRE du NPA ou de militants un peu fatigués comme Présumey ou toi! Vous avez enfin les bases de cette fameuse Cinquième Internationale parfaitement compatible avec cette non moins fameuse Cinquième république!

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Jeu 20 Déc - 17:38

Ou en sommes-nous de l'appel de la radicale de gauche Christiane Taubira du Week end dernier ?

"La justice sociale, les conditions de travail, le niveau de vie, la mobilité, l’exclusion, la paupérisation, l’urbanisme qui isole : tous ces sujets sont ceux de la gauche", dit-elle fort justement.

Elle avertit : "... si la gauche ne comprend pas qu’elle a un rendez-vous à honorer, je ne veux pas être là juste pour lui maintenir la tête hors de l’eau..."

"la gauche est dans un état désespéré et désespérant" conclut-elle cinglante !

https://www.lejdd.fr/Politique/exclusif-christiane-taubira-la-gauche-est-dans-un-etat-desespere-et-desesperant-3821495

Dans la bouche de cette politicienne et ancienne ministre bourgeoise, au combien co-responsable de l'état désespéré de la gauche aujourd'hui, cet interview ne manque pas de saveur ni de sel.

Néanmoins de la part d'une militante de gauche anti raciste reconnue, très influencée par l'oeuvre d' Aimé Césaire, interpellant ses petits copains "désespérant", pour leur livrer sans ambages cette vérité : "si nous ne nous mettons pas à la tête des gilets jaunes, c'est l'extrême droite qui le fera", cette prise de parole est un éclair de lucidité dans un paysanne politique de plomb !

Un acte politique fort et courageux ! l'expression politique que dans les milieux dirigeants de la gauche, la peur du syndrome Bolsonaro là aussi monte !

Le statu quo est impossible ! Nous courons tous à la catastrophe !

Maintenant que nous voyons que dans les désespérantes directions des partis et syndicats de gauche, cet appel n'a aucun écho, démontrant en cela la justesse de l'analyse de Taubira, cet appel doit être pour nous militants ouvriers révolutionnaires, militants à la base des syndicats, au NPA, à LO, au POI et POID, le déclic, la volonté de constituer rapidement un front révolutionnaire.

Ce Front devra apporter une direction politique provisoire aux gilets jaunes. Ce mouvement livré à lui même en a grand besoin actuellement.

Ce Front peut très bien trouver sa place au sein et dans le cadre du Front Social actuel.

Rassemblé dans une force politique unie et révolutionnaire, en responsabilité, nous apporterons à court terme au gilets jaunes conseils, à moyen terme une direction naturelle, celle de la gauche.

Il est absolument faux d'avancer l'idée que les gilets jaunes rejettent par principe l'organisation et une direction !

Ce qu'ils condamnent et rejettent, nous le faisons aussi, c'est la malhonnêteté des mandats électifs systématiquement bafoués, c'est la délégation de pouvoir sans contrôle, c'est ce qu'ils vivent actuellement, à voir des petits marquis médiatiques opportunistes, oser parler en leur nom, sans être élus.

Il est absolument faux d'avancer l'accusation selon laquelle les gilets jaunes rejettent la gauche historique ! La Gauche de 1789, 1793, 1830, 1848, 1871, 1936, 1945, 1968, 1981, 1995, 2005, et même 2012 lorsqu'il était encore question de s'attaquer à la finance et au capitalisme !

Ce qu'ils condamnent et rejettent, nous le faisons aussi, c'est la gauche responsable, gérante honnête et loyale du capitalisme en crise, depuis ces trente dernières années, les Mitterrand, Fabius, Jospin, Aubry, Mélenchon, Buffet, Taubira, Hollande, Macron, Valls.

Une gauche qui depuis le début du mouvement n'a su que les caricaturer, n'a voulu que les insulter, ne cherche qu'à les perdre, pour qu'enfin puisse reprendre un dialogue social si nécessaire à Macron.

Oui les gilets jaunes vomissent cette gauche, nous aussi, qui depuis le début du mouvement, en complicité étroite avec les directions syndicales, se tient à distance d'eux, ne leur apporte aucune aide, aucun conseil, ne leur ouvre aucune perspective et aucun avenir.

Oui les gilets jaunes, et cela ne fait plus de doute dans les milieux politiques éclairés, est un mouvement de contestation majoritairement de salariés. Pour vaincre Macron il a un besoin vital d'organisation et d'une direction politique, il a besoin de la gauche.

Cette organisation et cette direction politique , c'est à la gauche à l'apporter très vite. Elle ne le fera pas sans en être contraintes. c'est un doux euphémisme à affirmer cela !

La mort prévue est la plus odieuse des morts, il faut contraindre ces directions ouvrières centrales et nationales ( partis-syndicats ) à se constituer en un Front Unique Ouvrier.

Mais pour que cette gauche désespérante se mette en mouvement, pour que cette gauche comprenne qu’elle a un rendez-vous à honorer, qu'elle est de toute façon entrain de jouer sa peau, il nous faut nous révolutionnaires, nous réunir dans le Front Social, non pas pour être coche, mais pour être mouche du coche !

Ce n'est pas au NPA d’appeler à la grève générale ! Cela est ridicule ! Par contre c'est à la direction du NPA d'être moteur de la constitution d'un Front uni révolutionnaire, d'un Front Social !

Sortons la tête de la gauche hors de l’eau , ou subissons passivement et sans volonté révolutionnaire, un requiem pour les imbéciles et les cons, nous menant tout droit à Bolsonaro !

Dehors Macron ! Vite un Front Unique Ouvrier ! C'est notre seul espoir !


avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Jeu 20 Déc - 18:04

"Sortons la tête de la gauche hors de l’eau"

Surtout pas!..... Préparons la grève générale ouvrière et le blocage du pays, préparons le débordement des appareils, ayons confiance dans l'activité des masses qui imposeront le Front unique ouvrier, et, dans ce but, constituons nos comités d'action, nos comités pour l'unité pour défendre les retraites et les régimes spéciaux mis en cause par l'actuelle concertation entre le gouvernement Macron-Philippe et les appareils syndicaux, pour chasser Macron et pour un Gouvernement ouvrier!

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Jeu 20 Déc - 20:46

barnum a écrit:

ayons confiance dans l'activité des masses

Tu es un comique ! Il n'y a pas à dire, vous au POID vous êtes de ceux, qui portez une confiance immodérée aux gilets jaunes en mouvement !

Mais suis je bête ! C'est vrai les gilets jaune ce n'est pas les masses !
avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Jeu 20 Déc - 20:55

Nous construisons un parti ouvrier révolutionnaire....aussi, quand nous parlons des masses, ce sont les masses ouvrières et la jeunesse!!!

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Ven 21 Déc - 18:03

barnum a écrit:Nous construisons un parti ouvrier révolutionnaire....aussi, quand nous parlons des masses, ce sont les masses ouvrières et la jeunesse!!!

Et évidemment les gilets jaunes ne sont pas les masses .

"...Nous ne disons pas, NOUS, que le mouvement des gilets jaunes est contre-révolutionnaire, mais qu'il est hétéroclite et parfaitement ambigu dans ses objectifs et ses soutiens ..." nous expliques-tu.

Tu colles en cela à l'analyse de CPS :

"...En l'occurrence, une bonne analyse du CPS, groupe auquel tu appartenais il y a quelque temps..."

( Certes ce groupe de militants ouvriers révolutionnaires, incarnation de la tradition et du courant trotskyste dans notre pays, est et reste respectable et incontournable, malgré la ligne de sa direction actuelle, mais une ligne et une direction cela se change )

"...Un mouvement totalement dirigé par la petite-bourgeoisie et des forces politiques ultra-réactionnaires (...) des objectifs réactionnaires..."

Alors si camarade Barnum, vous dites que le mouvement des gilets jaunes est contre révolutionnaires, réactionnaire, et comme tel il faut le combattre, à CPS comme au POID.

C'est ce que vous faites depuis le début, non sans aucun doute une résistance farouche dans vos rangs.
avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Ven 21 Déc - 20:29

"...Un mouvement totalement dirigé par la petite-bourgeoisie et des forces politiques ultra-réactionnaires (...) des objectifs réactionnaires..."

ça, c'est le CPS qui parle, pas le POID!!

Moi je dis qu'un mouvement soutenu activement par les Le Pen, Identitaires et autre Dupont Aignan démontre simplement qu'on est très loin d'un début de révolution prolétarienne, les réacs ne s'y trompent depuis plus d'un mois pendant que des pseudo révolutionnaires s'y noient complètement, drapeau rouges et Internationale par dessus bord !!
On ne dit absolument pas que c'est un mouvement contre-révolutionnaire mais nous ne confondons pas révolte populaire et révolution prolétarienne et contrairement à Mélenchon, Le Pen, ou toi, nous ne raisonnons pas en terme de peuple mais en terme de CLASSES SOCIALES!
Et nous construisons, non pas un parti populaire, interclassiste, mais un parti OUVRIER qui combat pour une Grève générale OUVRIERE et pour un GOUVERNEMENT OUVRIER!!
Non, pour ce qui nous concerne, il y a eu une simple hésitation après un éditorial "un peu raide" sur la forme de D.Gluckstein.

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Ven 21 Déc - 20:33

barnum a écrit:"...Un mouvement totalement dirigé par la petite-bourgeoisie et des forces politiques ultra-réactionnaires (...) des objectifs réactionnaires..."

ça, c'est le CPS qui parle, pas le POID!!


Enfin ces derniers jours tu disais :

"...En l'occurrence, une bonne analyse du CPS, groupe auquel tu appartenais il y a quelque temps..."

avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Ven 21 Déc - 21:24

J'ai dû lire un peu vite car nous ne parlons pas du tout de mouvement contre-révolutionnaire !!!! On ne voit pas d'ailleurs pas pourquoi il le serait même si Le Pen et Dupont Aignan le soutiennent! D'ailleurs, cette révolte populaire, sur fond de colère sociale et politique à travers tout le pays, peut très bien déboucher sur un crise révolutionnaire ouverte si la classe ouvrière et la jeunesse font irruption sur leur terrain de classe (grève générale).

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Sam 22 Déc - 12:43

barnum a écrit: nous ne parlons pas du tout de mouvement contre-révolutionnaire !!!! .


Si si vous le dites, et tout est dit dans l'édito de votre bandit de grand chemin Gluckstein.

Vous dites que le mouvement des gilets jaunes est réactionnaire, donc contre révolutionnaire.

Vous dites textuellement :

"...le mouvement des gilets jaunes, rejetant toute jonction avec le mouvement ouvrier organisé – ce qu’illustre la lamentable agression de Chartres contre les syndicats CGT et FO dénoncés comme « collabos » – ne se fixe pas de bloquer ces contre-réformes...".

Mais si les gilets jaunes "ne se fixe pas de bloquer ces contre-réformes", cela veut dire qu'ils sont pour, donc qu'ils sont réactionnaires.

Mais si les gilets jaunes rejettent le mouvement ouvrier organisé, la seule force historique potentiellement révolutionnaire, ils les gilets jaunes sont des agresseurs, alors ils sont objectivement des contre-révolutionnaires.





Par Daniel Gluckstein • Aussi forte soit la tempête qui secoue son gouvernement, Macron n’oublie pas de quelle classe sociale il est l’élu et pour défendre quels intérêts. Aujourd’hui, il fait ses comptes. La stabilité de la Ve République ? Elle est ébranlée, certes, mais l’opposition parlementaire (PS, PCF, LFI) reste raisonnable. Elle a d’abord présenté une motion de censure, rejetée comme prévu. Puis La France insoumise annonce le dépôt, en février, d’une proposition de loi en faveur d’un référendum d’initiative citoyenne (RIC). Cette proposition – présentée désormais comme la revendication principale des gilets jaunes (à laquelle Édouard Philippe se dit ouvert) – sera éventuellement examinée et soumise au vote de l’Assemblée nationale d’ici à plusieurs mois (dans des termes qu’on ignore) pour une éventuelle mise en œuvre ultérieure. Du point de vue du gouvernement, c’est un long répit gagné pour faire passer l’essentiel. L’essentiel, pour lui, est de poursuivre, sans ralentir ni faiblir, le calendrier des contre-réformes. Démanteler les droits, garanties et conquêtes de la classe ouvrière qui font obstacle à la soif de profit des patrons, banquiers et spéculateurs : là est le mandat de Macron, qui est bien décidé à l’appliquer. Dans Les Échos (17 décembre), Édouard Philippe martèle qu’il est « indispensable » de poursuivre trois contre-réformes : celle des retraites (qui veut condamner les retraités à travailler jusqu’à 70 ou 75 ans pour toucher une pension de misère) ; celle de la fonction publique (pour sabrer toujours plus dans les hôpitaux, écoles, maternités, bureaux de poste…) ; celle de l’assurance chômage (pour diminuer le montant des allocations et contraindre les chômeurs à effectuer n’importe quelle tâche). Édouard Philippe annonce que le gouvernement va « changer de méthode ». Mais il réaffirme l’objectif de « réduire le coût du travail, d’être plus compétitifs, tenir nos comptes publics ». Un objectif que ce gouvernement, pourtant massivement rejeté, estime réaliste, tablant, d’une part, sur le fait que l’opposition politique, respectueuse du cadre des institutions, lui laisse les mains libres ; et, d’autre part, sur le fait que le mouvement des gilets jaunes, rejetant toute jonction avec le mouvement ouvrier organisé – ce qu’illustre la lamentable agression de Chartres contre les syndicats CGT et FO dénoncés comme « collabos » – ne se fixe pas de bloquer ces contre-réformes. Reste la question posée au mouvement ouvrier : alors que ce gouvernement est plus affaibli que jamais, est-il possible de ne pas réaliser l’unité tout de suite contre les contre-réformes ? La mobilisation contre les réformes Blanquer est une indication : les travailleurs et les jeunes s’engagent sur la voie de la lutte de classe avec leurs organisations dans l’unité pour arracher des revendications précises. C’est désormais la clé de toute la situation : les contre-réformes doivent être bloquées. À commencer par celle des retraites. C’est une question vitale pour l’immense majorité de la population. La Tribune des travailleurs, 12 décembre 2018



Par contre votre grand révolutionnaire Gluckstein est bien gentil, mais tout au long de son grand billet, pas une fois il ne dénonce le syndicalisme de participation, si nécessaire au gouvernement pour faire passer ses réformes libérales et réactionnaires.

Cet oubli équivaut à votre signature d'ennemis de la classe ouvrière, et pas seulement le prolétariat en gilets jaunes.

Honte à votre direction, ennemi et renégat du trotskysme !
avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Sam 22 Déc - 13:24

Mais c'est toi qui fais dire aux gilets jaunes que puisqu'ils ne se posent pas le problème de bloquer les contre-réformes c'est qu'ils sont pour !!!!
Quant à nous, numéro de la TT après numéro de la TT, nous dénonçons les appareils avec la concertation et leur complicité avec le gouvernement Macron-Philippe et combattons pour l'unité pour bloquer ces contre-réformes, pour la grève générale ouvrière qui débordera ces appareils!!

Mon pauvre Eninel, en arriver à dire n'importe quoi pour masquer ta capitulation politique et ton rejet du trotskysme avec ta malheureuse Cinquième Internationale pendant que nous, nous sommes en train de reconstituer la Quatrième Internationale!

Et que dire du CPS qui dénonce les gilets jaunes comme contre-révolutionnaires !!
Il est vrai que les gilets jaunes refusent toute jonction avec le mouvement ouvrier organisé.... ça n'en reste pas moins une révolte populaire structurée politiquement par la petite-bourgeoisie déclassée et radicalisée qui pense trouver PAR ELLE-MÊME des solutions à ses problèmes!

Toi, tu fais comme les staliniens qui faisaient parler les morts, les gilets jaune deviennent des agresseurs parce qu'ils rejettent partis et syndicats, ils sont contre-révolutionnaires parce qu'ils n'intègrent pas les contre-réformes dans leur combat !!! Tu peux aller loin comme ça , bien loin, très très loin des enseignement de Marx, Lénine et Trotsky!

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Dim 23 Déc - 10:59

Un mouvement ouvrier révolutionnaire gilets jaunes qui tourne en rond, livré à lui même où à quelques douteux aventuriers apolitiques, donc fascisants.

Que pouvions nous espérer de plus ?

Une participation beaucoup plus importante que ce que les médias affirment.

Nombre de tension partout dans le pays.

Toujours des actes et des arrestations arbitraires.

Toujours un mutisme coupable des chefs ouvriers, se refusant d'épouser une ligne révolutionnaire, alors qu'historiquement la gauche, c'est la révolution !

Les directions ouvrières ( partis syndicats ) non seulement ne dénoncent pas les manières condamnables de cet état de plus en plus policier, ne demandent pas le retrait immédiat des flics de Macron, mais de plus ne songent absolument pas apporter une tête au mouvement.

Comme Macron ils espèrent que vite ces gilets jaunes meurent de leur belle mort.

Et là ce samedi ils en ont encore pour leur argent, le Peuple ne plie pas.

Le canard est toujours vivant !

Il y a un weekend redoutable qui pointe.

Celui du samedi 29-dimanche 30 et lundi 31. Surtout le 31 décembre évidemment.

Contrairement aux attentes de la caste politique et syndicale qui, en défense inconditionnelle de la nouvelle noblesse des privilèges, la bourgeoisie, prie le petit jésus que tout ce désordre cesse.

Le mouvement ouvrier révolutionnaire des gilets jaunes ne reflue pas, loin de là.

Il se politise à la vitesse de la lumière. Les masses apprennent vite dans les périodes révolutionnaires. Beaucoup plus vite que les petits barons de la gauche, qui en refusant de faire jouer à la gauche son rôle historique, passent de plus en plus pour ce qu'ils sont : des hystériques et fanatiques défenseurs de l'ordre bourgeois !

Poursuivons à exiger de ces barons hystériques qu'ils rompent avec le capitalisme, avec la V République, qu'ils exigent eux le retrait des forces de l'ordre bourgeois et la démission de Macron.

Qu'ils appellent dans l'unité le prolétariat à fêter le nouvel an sur les Champs Elysées le 31 décembre.

Nous inconditionnellement, en gilets jaunes "CGT frondeur", nous y serons.

Nous serons là où l'histoire de l'émancipation du prolétariat est entrain de s'écrire.

Bonne année révolutionnaire 2019 ... sans Macron !
avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Lun 24 Déc - 17:57

Nous avons avec cette motion de FO cheminot du département de l'Oise la meilleur des tactiques que nous avons à mettre en place.

"... Les cheminots et cheminotes du syndicat FO des cheminots de l’Oise réunis en assemblée générale extraordinaire le Samedi 22 décembre demandent à la confédération de ne plus participer à quelconque discussion, concertation, débat ou table ronde avec le gouvernement actuel ..."

Encore faut il nous arrêter sur un point tactique qui se révèle aujourd'hui de la première importance.

Comme la partie saine des éléments de la classe, qui avec les gilets jaunes, veulent vaincre Macron, la motion de nos camarades cheminots veut que nous dirigions notre énergie dans la grève :

"... Enfin pour l'assemblée générale, dans le contexte politique actuel, il est de la responsabilité de la confédération et des fédérations d'investir massivement leurs forces pour l’organisation d'assemblées générales dans toutes les entreprises afin de déterminer des revendications propres à celles-ci et de discuter de la possibilité d'une grève illimitée et générale ..."

Faisons une première observation. Quand bien même dès le 17 novembre l'irruption des gilets jaunes était un mouvement de nature ouvrier, spontanément ces salariés tournaient leurs action en dehors de l'entreprise, non pas vers la grève mais vers les manifestations de rue.

Lorsque ce mouvement c'est transformé en un mouvement ouvrier révolutionnaire, et que la base des syndicats a commencé à contraindre les directions syndicales, à se bouger un peu le cul, et commencer à appeler à la grève, ces appels ont été largement snobés.

Sans doute ce réflexe et ce rejet est-il le produit de beaucoup de raisons.

Tentons de les énumérer :

Pour l'instant ces appels auront été partiels et morcelés, il ne s'agit pas de la grève générale, bien que quand même, une grève de 24h SNCF et RATP, à l'appel de la CGT, ce n'est quand même pas rien.

Evidemment sur la base de leur expérience, les salariés savent de quel bois pourri est fait, les directions syndicales qui les appellent à se mobiliser dans leurs entreprises. Mais même quand ces appels à la grève étaient cautionnés par des forces ouvrières moins discréditées, le résultat était le même.

C'est pourquoi il ne faut surtout pas sous estimer des changements fondamentaux qui sont survenus ces trente dernières années dans les entreprises.

La sécurité de l'emploi c'est fini et bien fini . De quoi doucher l'enthousiasme d'un travailleur pour la grève !

Il y a aussi cette histoire de flicage et de commission de classement, visant à sanctionner et bloquer dans son déroulement de carrière un salarié, un peu trop porté sur la chose et non protégé par la bureaucratie syndicale.

Le fric aussi ! Evidemment ! Les gauchistes et les grands intellectuels de gauche idéalistes ont bien souvent tendance, à ne pas voir, que l'accession à la propriété généralisée de ces trente dernières années, a fortement fait évoluer la mentalité du salarié.

Avant c'était facile. J'ai connu l'époque ou "locataire" ( en plus avec des banques nationalisées pas trop regardantes sur les découverts de leurs "clients" ) les trous de trésorerie liés à la grève étaient pour un travailleur encore relativement gérables. Nous n'en sommes plus là. Aujourd'hui un découvert ça ne se gère plus pareil. Ce sont des agios monstrueux qui nous tombent dessus, et si il y a dérapage, c'est l'hypothèque sur la baraque.

La grève est devenue quelque chose de sérieux pour un travailleur, ne pouvant être envisager que derrière des gens sérieux, pour des affaires sérieuses !

Nous avons encore aujourd'hui des directions d'extrême gauche comme le NPA ou LO par exemple, qui pensent que la grève tâche d'huile, un atelier, un bureau, un secteur en contaminant un autre, et débouchant à fur et à mesure sur une généralisation de la grève , et peut être, peut être seulement, sur la grève générale, est possible et même souhaitable. Ils se trompent et cette erreur pèse beaucoup.

Ces directions gauchistes sont en soi l'une des grandes raisons faisant que le salarié y regarde à deux fois avant de se lancer dans la grève.

Ces grèves tâche d'huile ont été possible d'autant que les prolétaires vivaient dans les mêmes faubourgs près de leur usine, qu'ils se connaissaient et buvaient un coup dans un même troquet proche du boulot. Mais cette époque est révolue aujourd'hui. Son travail terminé, le salarié plonge dans sa voiture et part loin, très loin rejoindre son domicile.

Un peu de sociologie primaire ne ferait pas de mal à nos révolutionnaires gauchistes qui poussent en ce moment à la grève.

Non la grève n'est pas à l'ordre du jour.

Ce qui est à l'ordre du jour c'est de tenir la rue.

Pour tenir la rue, il faut suivre la tactique de nos camarades FO de l'Oise, et vaincre politiquement nos directions syndicales.

Il faut les contraindre à se mettre à la tête du mouvement ouvrier révolutionnaire des gilets jaunes et qu'elles appellent l'ensemble de la classe ouvrière et de la jeunesse à occuper les Champs Elysées et la Place de la Concorde le 31 décembre prochain.

Spontanément les gilets jaunes dès le premier samedi ce sont dirigés vers l'Elysée pour réclamer la tête d'un despote sur le mot ordre "dehors Macron !".

Seuls et sans organisations cet élan a été brisé sauvagement par des forces de l'ordre bourgeois massifs et déchaînés.

Maintenant il faut organiser la révolution et la faire gagner.

Avec nos organisations ouvrières, regagnons le droit de manifester où nous voulons, quand nous voulons et comme nous le voulons.

Si une minorité terrifiante, et devant l'histoire illégitime, nous interdit ce droit , alors nous saurons quoi faire dans la rue et dans nos entreprises.

Mais immédiatement il faut débarquer dans les bureaux politiques et syndicaux de la Gauche, et leur apprendre les bonnes manières, en vue de mettre les prolétaires en gilets jaunes ( nous tous ) sur notre 31 !

Le mandarin a la loi et le peuple a ses conventions secrètes !

avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Lun 24 Déc - 19:20

"l'irruption des gilets jaunes était un mouvement de nature ouvrier, spontanément ces salariés tournaient leurs action en dehors de l'entreprise, non pas vers la grève mais vers les manifestations de rue".

Toi même, tu donnes la preuve justement que ça n'était pas un mouvement de nature ouvrière mais celui de la petite-bourgeoisie déclassée et radicalisée!


"Lorsque ce mouvement c'est transformé en un mouvement ouvrier révolutionnaire, et que la base des syndicats a commencé à contraindre les directions syndicales, à se bouger un peu le cul, et commencer à appeler à la grève, ces appels ont été largement snobés".


Il ne s'est à aucun moment a fortiori transformé en "mouvement ouvrier révolutionnaire" mais en simple révolte populaire! Toi même, tu le démontres pra les appels à la grève complètement snobés!
Et pourtant, on constate un nombre très important de grèves "locales" qui souvent imposent le Font unique ouvrier!


"Non la grève n'est pas à l'ordre du jour". Bien sur que si la grève générale est plus que jamais à l'ordre du jour! Les appels restés lettres mortes démontrent simplement le refus de se diluer dans le mouvement des gilets jaunes!

"Maintenant il faut organiser la révolution et la faire gagner". QUE DE CONFUSIONS.... avec ce mouvement, on est très loin d'une révolution prolétarienne quand on constate le rejet du mouvement ouvrier organisé par nombre de gilets jaunes! L'étincelle sera peut-être en janvier l'entrée massive de la jeunesse, SUR SON PROPRE TERRAIN, et le facteur déclenchant justement de la grève générale ouvrière!!


Et une fois de plus, tu attends tout des appareils bourgeois alors que SEUL LEUR DEBORDEMENT et le soulèvement des masses imposera le FUO!

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Mar 25 Déc - 12:13

https://www.anti-k.org/2018/12/24/gilets-jaunes-la-responsabilite-des-gauches/

la responsabilité des gauches est engagée, dans la diversité des familles de pensée – partis, syndicats, associations, etc. – issues des longs combats, toujours inachevés, toujours à recommencer, pour une République démocratique et sociale.

Or c’est peu dire que, pour l’heure, elles manquent ce rendez-vous.

L’attitude des principales organisations concernées balance entre attentisme et suivisme.

Attentisme de ceux qui, plutôt que d’aller affronter l’extrême droite sur le terrain, se tiennent à distance prudente d’un mouvement qu’ils ne maîtrisent ni ne contrôlent.

Suivisme de ceux qui, plutôt que d’assumer une claire et ferme pédagogie antifasciste, relativisent avec complaisance des dérives qui ne devraient souffrir aucune excuse.

Alors même que nombre de militants, syndicaux ou politiques, ont spontanément pris leur part dans le soulèvement des gilets jaunes, comme en témoignent les riches contributions du Club participatif de Mediapart l’embarras et la confusion semblent largement partagés au sommet des organisations concernées.

Si cette situation perdure, le risque est grand que l’extrême droite ne soit la grande gagnante de cette crise.
avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Mar 25 Déc - 12:26

barnum a écrit:[i]

Les appels restés lettres mortes démontrent simplement le refus de se diluer dans le mouvement des gilets jaunes!




Un point de vue que seul toi camarade Barnum est apte à mettre en ligne.

Alors si on suit ton raisonnement, ces appels (au pluriel) sont justes, et si ils échouent c'est -simplement - ( donc uniquement ), le fait que les salariés, ne veulent pas se mélanger avec les gilets jaunes, ne veulent pas se laisser manipuler, par les directions syndicales et cette extrême gauche populiste.

Eux les salariés des grandes entreprises comprennent bien que ce mouvement gilet jaune est très réactionnaire, très petit bourgeois, très anti ouvrier.

Bref le prolétariat, le vrai, celui qui ne veut pas manifester sous le drapeau versaillais, celui qui ne veut pas se mélanger avec les gilets jaunes, pensent exactement comme toi et ta direction du POID.

Si vous écrivez des conneries pareilles c'est sans doute pour vous rassurer.

A chacun ses petites satisfactions dans l'existence !
avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Mar 25 Déc - 15:43

"Eux les salariés des grandes entreprises comprennent bien que ce mouvement gilet jaune est très réactionnaire, très petit bourgeois, très anti ouvrier".

Mais c'est toi-même qui expliques que les appels à la grève ont été snobés !!! POURQUOI DONC ?? Les ouvriers ne voudraient -ils pas se battre !! C'est ce qu'expliquent tous les jours les appareils pour justifier leurs journées d'action bidon! ET TOI?? A moins qu'effectivement ils aient une tout autre conscience politique que la tienne!

Contrairement à toi, on n'a pas besoin de se rassurer en voulant à tout prix voir " un mouvement ouvrier révolutionnaire" là où il n'y en a pas.....Retourne plutôt au CPS, ça ne pourra que te faire du bien malgré leur propension au tête à tête permanent avec les appareils!

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Mar 25 Déc - 16:03

barnum a écrit:[i]
Mais c'est toi-même qui expliques que les appels à la grève ont été snobés !!! POURQUOI DONC ?? Les ouvriers ne voudraient -ils pas se battre !!!

Pourquoi tu parles au passé ? C'est actuellement même que les ouvriers boudent la grève.

Je te renvoie à mon billet d'hier, mais à cela rien de surprenant, lorsque pendant des décennies tu fais la guerre derrière des mêmes généraux inamovibles qui t'ont amenés de défaite en défaite, tu y regarde à deux fois avant de t'engager à nouveau.

Le prolétariat veut se battre, mais plus que se battre il veut gagner.

Il sait que pour cela il y a un grand coup de balai à mettre au sommets des organisations ouvrières, syndicales mais aussi politiques.

Tu veux libérer le prolétariat, sans ménagement mets un coup de pied dans le cul de tes Gluckstein et Shivardi !
avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Mar 25 Déc - 18:55

C'est justement pour cela que le POID et SES RESPONSABLES ont raison: seul un soulèvement des masses ouvrières et de la jeunesse, SEUL UN DEBORDEMENT DES APPAREILS imposera le FUO et réalisera la GREVE GENERALE OUVRIERE (et non pas un changement interne au niveau des directions syndicales!!) et, dans ce but, l'activité de centaines de comités d'action, de comités pour l'unité (seule politique trotskyste!)

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

RE Bas les masques

Message  iskra le Mar 25 Déc - 20:45

"C'est justement pour cela que le POID et SES RESPONSABLES ont raison:..." À quoi sert la direction d'un parti si elle ne prend aucunes initiatives?
À te lire c'est les soldats qui doivent décider pour l'État major. Drôle d'armée que tu veux mettre en place. C'est révolutionnaire.
avatar
iskra

Messages : 38
Date d'inscription : 16/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

re bas les masques

Message  iskra le Mar 25 Déc - 20:47

"SEUL UN DEBORDEMENT DES APPAREILS" Tu appelles les militants à te déborder?
avatar
iskra

Messages : 38
Date d'inscription : 16/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Mar 25 Déc - 21:35

SAIS-TU LIRE!

"et, dans ce but, l'activité de centaines de comités d'action, de comités pour l'unité (seule politique trotskyste!)"

DANS CE BUT, c'est à dire la grève générale ouvrière par débordement des appareils, des directions syndicales...comme en 1936 ou en 1968 !!

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

re bas les masques

Message  iskra le Mer 26 Déc - 21:10

Où sont-ils tes centaines de comités d'action? Tes comités pour l'unité? Ils auraient dû rejoindre les gilets jaunes sur les ronds point, les nourrir politiquement, les organiser, les structurer, bref une magnifique occasion de faire partager nos idées, et aussi pour toi de passer de la théorie à la pratique et ainsi de prendre racine dans la réalité. Merci quand même pour tes explications.
avatar
iskra

Messages : 38
Date d'inscription : 16/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 17 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum