Bas les masques !

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Dim 28 Jan - 13:21

Une chose est sûre...jamais les élections ne seront une voie vers le socialisme! Par contre, elles peuvent être un bon baromètre de la situation politique, par exemple, le fait que Macron représente 15% des inscrits et que ce même Macron reçoit les grands patrons du monde entier le 22 janvier à Versailles pour leur vanter toutes ses mesures anti-ouvrières au profit de leurs seuls profits!
Plus que jamais, en finir au plus vite avec le gouvernement des exploiteurs...Dans tout le pays, les grèves "locales" se multiplient pendant que les directions syndicales se concertent à qui mieux mieux et que Mélenchon, Hamon, Laurent attendent...2022 ! Et LO ? Et le NPA ?
L'unité à la base doit vaincre la division au sommet, pour le Front unique ouvrier contre les capitalistes et leur gouvernement.
Le POID s'est adressé à toutes les organisations ouvrières en leur proposant l'organisation d'une manifestation nationale dans l'unité pour chasser Macron, son gouvernement et sa politique.
Est-ce un début de réponse que la déclaration de Danielle Simonnet du Parti de Gauche: "Et si, le 13 mai 2018, 50 ans après Mai 68,on se retrouvait pour dire "un an de Macron, ça suffit!"

barnum

Messages : 354
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Mer 31 Jan - 12:43

"Est-ce un début de réponse que la déclaration de Danielle Simonnet du Parti de Gauche: "Et si, le 13 mai 2018, 50 ans après Mai 68,on se retrouvait pour dire "un an de Macron, ça suffit!"

Et bien non camarade Barnum, cela ne serait pas un début de réponse, mais de la part de ton parti, une simple adaptation à la politique de soutien à l'impérialisme français, et un soutien politique aux gesticulations médiatiques de Mélenchon et de ses petits copains du parti de gauche.

Macron, un an ça suffit ( en référence au mot ordre de 68: De Gaulle dix ans ça suffit ) ne peut pas à l'étape actuelle être un mot d'ordre fédérateur pour la jeunesse et le prolétariat. De toute façon quand bien même les conditions sociales seraient-elles réunies pour renverser Macron, les conditions politiques n'existeraient pas pour mettre en avant une perspective gouvernementale à notre avantage.

Macron viré, ce serait la droite et l'extrême droite qui ramasserait la mise. Surtout que tu continues, sans doute influencé par ton parti renégat, à tenir sur ce forum marxiste, des propos on ne peut plus gauchiste. Tu nous écris:

"..Une chose est sûre...jamais les élections ne seront une voie vers le socialisme!..."

Mine de rien, en avançant catégoriquement une telle affirmation théorique, tu fais table rase de toute l'histoire théorique et politique du marxisme, tu fais comme si le programme de transition de la IV Internationale n'avait jamais été écrit. Ce programme nous dit, contrairement à tes affirmations:

"De tous les partis et organisations qui s'appuient sur les ouvriers et les paysans et parlent en leur nom, nous exigeons qu'ils rompent politiquement avec la bourgeoisie et entrent dans la voie de la lutte pour le gouvernement ouvrier et paysan. Dans cette voie, nous leur promettons un soutien complet contre la réaction capitaliste."

Nous promettons un soutien complet aux directions du PS, PCF, NPA, LO, POID, aux directions des syndicats ouvriers, à partir du moment où ils rompraient d'avec la bourgeoisie. Ce soutien vaut évidemment pour des mouvements de rue, comme pour des consultations électorales. Trotsky poursuit:

"Le mot d'ordre de "gouvernement ouvrier et paysan" est employé par nous uniquement dans le sens qu'il avait en 1917 dans la bouche des bolcheviks, c'est-à-dire comme un mot d'ordre antibourgeois et anticapitaliste, mais en aucun cas dans le sens "démocratique" que lui ont donné plus tard les épigones, faisant de lui, alors qu'il était une étape vers la révolution socialiste, la principale barrière dans cette voie."


Il est très intéressant d'observer que de la bouche même de Trotsky, nous savons que la prise du pouvoir des organisations ouvrières mentionnées plus haut peut-être UNE ETAPE (sic) vers la révolution socialiste. Bien évidemment même dans le cas où les épigones sont obligés de prendre le pouvoir ( les conditions ne sont pour l'instant pas là), ils essayent de le maintenir dans un cadre acceptable pour la bourgeoisie, dans un cadre "démocratique", mais il n'en reste pas moins que cette étape est une possibilité théorique, d'un point de vue marxiste.

Camarade Barnum, remet cent fois ton ouvrage sur le métier, tu es sur la bonne voie, tu étudies le marxisme et c'est très bien, mais crois, tu n'as certes pas besoin de colporter les âneries des copains de Mélenchon pour te rendre plus agréable et utile à ta classe.

"les grèves "locales" se multiplient pendant que les directions syndicales se concertent à qui mieux mieux"

Là doit être notre angle d'attaque ! Toute les contradictions du mode de production capitaliste se déversent à l'interieur de nos organisations de classe, dans la contradiction voulant que la base syndicale veut lutter et que les sommets veulent discuter, en France, en Allemagne et un peu partout dans le monde.

Cette contradiction est ex-plo-si-ve !!!! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
avatar
Eninel

Messages : 538
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Mer 31 Jan - 13:36

Je vois, Eninel, que comme Mélenchon, Hamon... tu attends 2022 et tu laisse les mains libres aux capitalistes, leur Union européenne, leur Cinquième république et leur gouvernement Macron-Philippe !

Intéressant de noter que, pour toi, sans volonté du PS et PCF de s'unir pour aller au pouvoir, "les conditions politiques ne seraient pas remplies"!! Une fois de plus à la traîne des appareils et de la "révolution" par étapes !

Unité pour chasser Macron, président illégitime!
A bas la division entretenue par les Hamon-Mélenchon-Laurent qui attendent 2022 et par les directions syndicales avec leurs concertations tous azimuts et leurs journées d'action bidon au seul profit du profit justement et de son gouvernement!
Le 13 mai 2018, 50 ans après le 13 mai 68, "1 an, Macron, ça suffit !
Assemblée constituante souveraine, à la proportionnelle intégrale directe, ouverte aux mineurs de 16 ans et aux travailleurs immigrés,
avec des élus mandatés et révocables, représentatifs des besoins de toutes les couches populaires, des chômeurs, des retraités, de la jeunesse,
ouvrant la voie à un Gouvernement ouvrier qui saura prendre les mesures d'expropriation des capitalistes, d'annulation de la dette, de restauration et de défense des services publics, d'abrogation de toutes les mesures anti-ouvrières (licenciements, ordonnances, loi El Khomri, CSG...)!

Campagne dans la jeunesse, chez les parents d'élèves, les enseignants, la classe ouvrière dans son ensemble...

NON AU « BAC MAISON », NON AU « BAC MACRON »

Signature en masse de la pétition « Ne touchez pas au baccalauréat » (il s’agit d’un appel lancé par le Manifeste pour la reconquête d’une école qui instruise)

L’appel « Ne touchez pas au baccalauréat » est un appel politique. Il pose le problème de la défense de l’ensemble de l’école publique comme pilier de civilisation. L’offensive du gouvernement se concentre sur une question : détruire le bac tel qu’il existe aujourd’hui, fondé sur des épreuves nationales, terminales, anonymes.
La question centrale, c’est celle du contrôle continu, la fin des épreuves terminales et anonymes. Le contrôle continu, c’est la mort du bac, c’est la mort des diplômes nationaux. Après la mise en place du « Code du travail maison » avec les ordonnances Macron qui détruit le Code du travail, le bac «Macron », c’est le « bac maison » qui détruit le baccalauréat.
Il y a un lien étroit entre diplômes nationaux, qualifications, conventions collectives, Code du travail et statuts dans la fonction publique : cette offensive contre le bac, premier grade universitaire, vise à enfoncer davantage encore les jeunes dans la précarité, la déqualification… et la misère.
Aucun domaine n’échappe à la folie destructrice du Gouvernement Macron-Philippe.

UNE FOIS DE PLUS, En finir au plus vite avec avec ce gouvernement et cette politique anti-ouvrière.

​13 mai 1968……….13 mai 2018….. « Macron, un an, ça suffit ! » D’où l’initiative prise par le Mouvement pour la rupture avec la Cinquième république et l’Union européenne, soutenue par le POID, Parti Ouvrier Indépendant et Démocratique.

La proposition d’une manifestation nationale  « est soumise à tous les travailleurs, jeunes, militants et organisations politiques qui ont pour origine le mouvement ouvrier et démocratique ». La manifestation est ouverte à tous ceux qui partagent son objectif, bloquer la politique anti-ouvrière du gouvernement et dire au président illégitime qu’il doit partir.  

Il n’y a aucun préalable sur la date. Si nous avons choisi de proposer le 13 mai, c’est parce que le 13 mai 1968, des centaines de milliers de travailleurs ont manifesté sous le mot d’ordre « De Gaulle, 10 ans ça suffit ». Il nous a donc semblé que manifester le 13 mai 2018 pour dire « Macron, un an, ça suffit », avait une signification forte. Cela étant, nous sommes convenus que si tel ou tel parti ou organisation, capable de mobilier massivement sur ces mots d’ordre, proposait une autre date, bien évidemment, partisans de l’unité, nous ne dresserions pas « notre » initiative contre une autre.
L’appel que nous avons adopté sera disponible dès cette semaine. Nous avons décidé d’éditer très rapidement des affiches, des autocollants « Macron, un an ça suffit, Manifestation nationale le 13 mai 2018 à Paris », des bons de participation pour la montée en en cars… Nous n’attendrons pas 2022 !
     

barnum

Messages : 354
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Mer 31 Jan - 16:25

Intéressant de noter que, pour toi, sans volonté du PS et PCF de s'unir pour aller au pouvoir, "les conditions politiques ne seraient pas remplies"!! Une fois de plus à la traîne des appareils et de la "révolution" par étapes ! a écrit:

Tu te trompes beaucoup camarade Barnum à croire que les révolutionnaires marxistes, les trotskystes, appellent les travailleurs à attendre un seul jour de plus, la bourgeoisie maintenir en place son régime prévaricateur:

tu attends 2022 et tu laisse les mains libres aux capitalistes, leur Union européenne, leur Cinquième république et leur gouvernement Macron-Philippe ! a écrit:

Il faut évidemment que le prolétariat prenne le pouvoir, cela vite alors que le monde pourri sur pied à tout point de vue et que la guerre menace, mais pour que le prolétariat prenne le pouvoir et le garde, justement, en tant qu'avant-gardiste, il ne faut pas raconter n'importe quoi et chercher des raccourcis historiques.

Macron est pour l'instant en France indéboulonnable.

Il est indéboulonnable du fait qu'il est légitimé par le suffrage universel, et que les masses ont encore des illusions quant à ce mode de désignation des dirigeants de leur pays. Indéboulonnable aussi du fait que Macron est un homme politique relativement neuf, et qu'il n'est que depuis peu aux affaires. Les masses se disent: "laissons lui le temps". Indéboulonnable par le fait que le gouvernement soigne sa communication et qu'il est passé maître à faire passer des vessies pour des lanternes. De toute façon il est ridicule de comparer un Macron à un Ben Ali ou un Moubarak par exemple. Le peuple français ne déteste pas ce président comme les masses tunisiennes ou égyptiennes détestaient leurs tyrans. A l'étape actuelle Macron et sa bande ne font pas aux masses ce que les tyrans africains précités faisaient. Pour être marxiste il faut faire preuve d'un peu de nuance quand même !

Macron est pour l'instant indéboulonnable. Il est d'autant plus indéboulonnable que politiquement, les mêmes qui veulent le dégager le 13 mai prochain, sous le prétexte que les masses ne le supporteraient déjà plus, ce sont les premiers qui le soutiennent de toute leur force, ce sont les mêmes qui depuis le début de son quinquennat lui apportent un soutien politique inconditionnel, à lui et à la V République.

Tu me reproches d'être à la traîne des appareils. Mais ils sont où tes appareils ? Le parti socialiste et le parti communiste français sont en lambeaux. Le NPA , LO et le POID sont des petites formations en crise, et je doute qu'elles puissent se payer le luxe d'entretenir des appareils dispendieux. Même le Mélenchon et sa France Insoumise (pas si insoumise que cela puisqu'ils n'attendent que devenir ministres de Macron), en guise d'appareil, le camelot opportuniste se contente d'une garde rapprochée. La crise que le mouvement ouvrier traverse est si profonde, si violente, que même les appareils syndicaux souffrent. Ce n'est pas pour rien que le premier syndicat aujourd'hui en nombre d'adhérents soit la CFDT.

C'est en ce sens Barnum, que je te dis en toute camaraderie, que si il avait une crise politique ouverte aujourd'hui en France, un peu comme en mai 1968, il y a de forte chance que cette crise profite in fine à la droite de Wauquier et à l'extrême droite de Maréchal nous voilà !

Ce faisant faut-il ne rien faire ? Evidemment non, mais ce que nous faisons, nous devons le faire en nous inspirant des recommandations que nous fait le programme de transition de Léon Trotsky. Voilà comment le grand révolutionnaire nous recommande de procéder:

Il faut aider les masses, dans le processus de leurs luttes quotidiennes, à trouver le pont entre leurs revendications actuelles et le programme de la révolution socialiste. Ce pont doit consister en un système de REVENDICATIONS TRANSITOIRES, partant des conditions actuelles et de la conscience actuelle de larges couches de la classe ouvrière et conduisant invariablement à une seule et même conclusion : la conquête du pouvoir par le prolétariat. a écrit:

Voilà ce que nous disent les militants trotskystes de la IV Internationale, manifestement il ne doit plus y en avoir beaucoup chez toi, ou alors ils sont devenus de grands timides. Il faut partir de la conscience actuelle et des conditions de vie actuelles de nos collègues de travail. Il faut les aider à trouver le pont entres leurs malheurs sociaux actuels et notre programme révolutionnaire qui vise a la prise du pouvoir.

Aider les masses, dans le processus de leurs luttes quotidiennes, ce n'est pas les assommer avec une ambition trop grande pour eux à l'étape actuelle, comme par exemple renverser un président nouvellement élu, remplacer une constitution nationale ou une lointaine commission européenne, ou pire encore en finir avec un système économique et politique séculaire et pour eux indépassable, le capitalisme.

Le rôle du POID si il veut être le creuset d'un regroupement révolutionnaire de type bolchevique, c'est de faire ce qu'il fait de manière pour l'instant épisodique, le faire de manière systématique:

Les travailleurs et les militants ont vécu les ordonnances. Ils ont appris, par l’expérience, que « concertation » n’est pas négociation, mais enfumage pour faire passer les pires plans anti-ouvriers (...) Certes, les syndicats ne peuvent tout faire. Mais qui les a construits ? La classe ouvrière. Dans quel but ? Défendre ses droits et en conquérir de nouveaux. Cela exige de construire un rapport de force. Est-ce aider à construire ce rapport de force que de semer des illusions sur les intentions du gouvernement et lui faire des offres de service pour co-organiser la concertation-enfumage ? a écrit:

Très bien cet édito du camarade Gluckstein. Il faut persévérer et ça va finir par payer. Crois moi, les travailleurs, surtout les militants ouvriers du Front Social, sont très à l'écoute actuellement de ce type de vérité. C'est avec eux que nous devons construire le parti.

Bas les masques !

avatar
Eninel

Messages : 538
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Mer 31 Jan - 18:32

Non justement, Macron n'a pas été légitimé par le suffrage universel (15% des inscrits)!! Et quand tu discutes avec les couches populaires les plus exploitées, les plus opprimées, "en finir au plus vite avec Macron, président illégitime, au service exclusif des grands patrons, en train de tout bousiller....tu t'aperçois très vite que ce sentiment est majoritaire dans la classe ouvrière....on ne peut attendre ni 2022, ni ton slogan préféré , coupé de toute réalité "Gouvernement PS-PCF", ni quoi que ce soit des directions syndicales mais au contraire du combat pour un Gouvernement ouvrier et une politique ouvrière et, pour ce faire, la construction d'un parti révolutionnaire, tout en s'associant à la bataille pour l'unité sur la ligne "1 an, Macron, ça suffit!"..., ce à quoi s'emploie le POID, en plein développement, contrairement au PS et au PCF, en lambeaux comme tu dis, et au NPA et à LO, en crise.
" Macron est indéboulonnable".... c'est ce que répètent à l'envi tous les capitalistes, les plumitifs bourgeois et ce que laissent entendre  tous ceux qui veulent attendre 2022 , les Hamon-Mélenchon-Laurent... et toi par la même occasion au nom du danger d'un retour de la droite et du FN, alors que Macron s'emploie le plus vite possible à appliquer dans tous les domaines leur politique !! Tous lui laissent les mains libres!

barnum

Messages : 354
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Mer 31 Jan - 19:36

Tous lui laissent les mains libres! barnum Messages : 297 Date d'inscription : 07/09/2016 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé a écrit:

Je suis bien d'accord avec toi, tout le monde (dans les directions du mouvement ouvrier, direction POID compris) laisse les mains libres à Macron.

C'est pour cela qu'il est indéboulonnable.

L'espoir légitime que tu as dans "la construction d'un parti révolutionnaire" est incompatible et impossible, à partir du moment que la direction de ton parti, colle, s'associe, avec le mot d'ordre de diversion commémoratif du 13 mai 1968, inventé par les canailles: "tout en s'associant à la bataille pour l'unité sur la ligne "1 an, Macron, ça suffit!".

A bas l'unité, si c'est une unité qui nous précipite dans le mur !

Canailles oui canailles, parce qu'en fixant l'attention des militants, pendant un bon trimestre, sur cet objectif commémoratif, ces canailles ne feront aucune agitation autours de la tactique à adopter, pour contraindre les directions syndicales à rompre avec Macron, les obliger à quitter les tables de négociations-concertations-enfumage, coopération qui permet seul au gouvernement Macron-Philippe d'avancer.

Toute la subtilité de ceux qui veulent à tout pris sauver le soldat Macron est là.

Pousser les masses à l'attaquer sans qu'il soit affaiblit, sans qu'il soit désarmé politiquement avant.

C'est comme si Pétain et Laval appelaient les français à foutre les allemands dehors !

Si tu veux que les masses rentrent en résistance, les chefs les premiers doivent rompre.

Pour ce qui concerne ta direction, la direction du POID, si elle veut marcher dans les pas de Lénine, elle doit rompre et critiquer impitoyablement les chefs actuels du mouvement ouvrier, les mêmes qui s’apprêtent à nous faire un barouf médiatique gigantesque sur les 50 ans de 1968, pour mieux cacher aux travailleurs leur liens contre nature avec Macron.

Comme le dit ton camarade Gluckstein il faut dénoncer inlassablement l'enfumage général, non pas de manière épisodique mais de manière systématique.

C'est comme ça que nous aurons la peau de Macron, en faisant tomber les masques de ceux qui nous enfument, pas autrement !

Vous avez décidé "...d’éditer très rapidement des affiches, des autocollants « Macron, un an ça suffit, Manifestation nationale le 13 mai 2018 à Paris », des bons de participation pour la montée en en cars… Nous n’attendrons pas 2022 !..."

Très bien ! Démenez-vous tout autant, dépensez autant de monnaie pour vos affiches, autocollants, tracts, sur la ligne:

"Concertations négociations enfumage un an ça suffit ! Syndicalisation et re-syndicalisation nationale, pour sur la base d'un rapport de force favorable aux travailleurs dans les syndicats, contraindre les direction CGT, FO, FSU, Unef à rompre d'avec le gouvernement Macron-Philippe "

Organiser le 13 mai 2018 dans l'unité syndicale une manifestation nationale devant l'Elysée sur le mot d'ordre:

- Abrogation des réformes libérales, de la loi El Khomery et des ordonnances.

- Non aux réformes libérales. Nous ne coopérerons à aucune d'elles !

- Le gouvernement doit rétablir l’impôt sur la fortune et exiger le rétablissement des fonds versés au MEDEF ( il n'y a pas eu de création d'emplois).

- Avec cet argent, satisfaction immédiate des revendications sociales des travailleurs.
avatar
Eninel

Messages : 538
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Mer 31 Jan - 21:49

La voilà clairement exprimée la différence entre ta capitulation devant les appareils puisque tu subordonnes  l'organisation d'une telle manifestation (tiens, toi aussi, le 13 mai, dans un trimestre et non la semaine prochaine!!!) aux directions syndicales contraintes de l'organiser alors que le POID sait très bien que seul le Front unique à la base (nombre de cellules PCF, groupes d'Insoumis, militants PS et Hamonistes, syndicalistes...) s'associent à la préparation de cette manifestation tout en combattant en direction de leurs propres responsables) peut imposer le Front unique au sommet, sans ou autant fuir nos responsabilités devant l'organisation d'une manifestation nationale de masse tout en renforçant massivement la parti! Donc effectivement, le POID est le seul à ne pas capituler devant Macron et 2022

barnum

Messages : 354
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Jeu 1 Fév - 1:12

Le drôle vois-tu camarade Barnum, c'est que dans une relative indifférence générale ( mais où sont nos camarades du NPA qui hier encore animaient avec beaucoup de vie et de sérieux ce forum ), nous nous confrontons sur des sujets de tactiques et de stratégie qui devraient passionner l'ensemble des militants révolutionnaires.

Je peux t'assurer que notre débat est de haute tenue. A ma connaissance il n'a lieu nul part ailleurs. Drôle, et en même temps bien triste.

Pour faire la synthèse, toi grosso modo tu es sur la ligne tactique du Front Social, consistant à penser que puisque les directions syndicales aux sommets, les confédérations, ne veulent pas en jouer, nous à la base des organisations, on va s'atteler à organiser les choses, "... cellules PCF, groupes d'Insoumis, militants PS et Hamonistes, syndicalistes...", tu peux rajouter des camarades inorganisés, la base militante du NPA, la votre au POID (avec pour le coup votre direction).

Moi, et tu as raison lorsque tu affirmes que je "subordonne l'organisation d'une telle manifestation aux directions syndicales", aux directions confédérales et aux directions du PCF, PS, LO, NPA, FI, parce que c'est vrai, je suis évidemment pour une même stratégie politique: vaincre le gouvernement, mais sur une autre tactique. On peut appeler cette tactique front unique ouvrier en opposition à la tienne que tu nommes front unique à la base.

Question. En toute objectivité, qui est le plus fidèle à la tactique voulue par Trotsky entre toi et moi.

"De tous les partis et organisations qui s'appuient sur les ouvriers et les paysans et parlent en leur nom, nous exigeons qu'ils rompent politiquement avec la bourgeoisie et entrent dans la voie de la lutte " affirme le programme de transition.

Vous camarades, en voulant faire le boulot à la place des directions des partis et des organisations qui s'appuient sur les ouvriers et les paysans et parlent en leur nom, vous n'exigez rien de ces directions, vous leurs permettez de respirer et de continuer à maintenir leurs liens politiques avec le gouvernement Macron Philippe. En toute objectivité, peut-être innovez-vous en la matière, mais vous n’êtes pas sur une ligne politique trotskyste, celle du front unique ouvrier.

Peut importe bien sûr la fidélité à une tactique si à la longue elle s'avérait mauvaise. Mais en réfléchissant un peu, et sur la base d'un exemple récent de cette automne, votre tactique a déjà été appliqué. Cet automne le Front Social ( bases syndicales et aile gauche du NPA avec quelques insoumis) a appelé les travailleurs à marcher sur l'Elysée. Combien étaient-ils ? Certainement pas des millions.

Le problème est là camarade. Ton parti, ceux qui sont à l'initiative de votre projet, indépendamment de leur qualité, de leur courage et de leur honnêteté, ne peuvent tout simplement pas prendre la direction des opérations en grand.

Premièrement ils n'ont pas une influence suffisante, deuxièmement ils ne peuvent même pas déposer des préavis de grève. Au mieux vous ne pouvez réunir qu'un rassemblement de quelques dizaines de milliers de mécontents, alors que pour faire reculer le gouvernement il faut rassembler un cortège central d'un million et plus de mécontents. Je suis persuadé que ces millions de mécontents existent dès maintenant, mais pour les faire bouger il faut que ce soit les sommets politiques et syndicales qui les mettent en mouvement. C'est un travail politique dans les syndicats qu'il faut faire, faire tomber les masques !

Tout le paradoxe est là. Pendant que vous brûler votre énergie à organiser votre petite manifestation, pendant ce temps là, vous foutez la paix au amis de Macron à la tête des organisations ouvrières.

Vous vous faites les idiots utiles de Macron, de la V République, de la commission de Bruxelles.

Conclusion. C'est dans les vieux pots que l'on fait la bonne cuisine, et ma foi la tactique proposée par Trotsky et le programme de transition ne me semble pas si archaïque, que certain veulent nous faire croire.
avatar
Eninel

Messages : 538
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Jeu 1 Fév - 10:34

Le Front unique ouvrier ne s'est jamais réalisé grâce aux sommets des organisations ouvrières mais par la mobilisation à la base réalisant son unité et imposant le Front unique au sommet.
Le Mouvement pour la rupture avec la Cinquième république et l'Union européenne s'est adressé à l'ensemble des organisations ouvrières et démocratiques pour l'organisation d'une manifestation massive de Front unique pour chasser Macron. Le POID bien sûr est partie prenante de cette proposition, mais loin d'être le seul, notamment au niveau de cadres intermédiaires et de militants de base des différents organisations en question...
Mais où as-tu vu qu'on restait l'arme aux pieds pendant trois mois ? Campagne de masse dans la classe ouvrière et la jeunesse, les enseignants et le parents, les organisations syndicales sur "ne touchez pas au Baccalauréat", combat pour le retour aux monopoles publics (Poste, EDF, GDF, SNCF...), défense de la Sécurité sociale et des services publics...organisation d'une Conférence ouvrière européenne dans 17 pays, contre l'Union européenne, pour une Europe des travailleurs....

Le POID ne se prend pas pour ce qu'il n'est pas, sa responsabilité est celle de construire un parti ouvrier révolutionnaire en développant une orientation correspondant aux intérêts des travailleurs "en finir au plus vite avec le gouvernement Macron-Philippe, gouvernement des banquiers et des spéculateurs", "rompre avec la Cinquième république et l'Union européenne", sans faire de ce dernier point un préalable, combattre pour une politique ouvrière (interdiction des licenciements....) et un Gouvernement ouvrier... Et sur cette orientation, proposer l'organisation d'une manifestation nationale de masse unitaire "1an, Macron, ça suffit!" en référence aux "10 ans, De Gaulle, ça suffit!" du 13 mai 1968 !!
Votre groupe (et d'autres) devrait plutôt rejoindre rapidementt le POID et démultiplier nos forces!

barnum

Messages : 354
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Jeu 1 Fév - 16:44

Mais où as-tu vu qu'on restait l'arme aux pieds pendant trois mois ? Campagne de masse dans la classe ouvrière et la jeunesse, les enseignants et le parents, les organisations syndicales sur "ne touchez pas au Baccalauréat", combat pour le retour aux monopoles publics (Poste, EDF, GDF, SNCF...), défense de la Sécurité sociale et des services publics...organisation d'une Conférence ouvrière européenne dans 17 pays, contre l'Union européenne, pour une Europe des travailleurs.... a écrit:

Il est bien là votre problème, vous en faites tant et tant, votre direction vous demande un tel activisme, que vous n'avez plus le temps d'étudier la théorie et de réfléchir.

"Le POID ne se prend pas pour ce qu'il n'est pas" nous dis-tu, il fait bien, il n'est pour l'instant pas un regroupement permettant d'aller à la construction d'un parti ouvrier révolutionnaire. Il joue à être un petit syndicat bis d'activistes.

Et pas n'importe quel petit syndicat, une petite formation qui refuse de rompre et d'appeler ses grands frères à rompre d'avec la bourgeoisie. On tourne en rond, et si vous vous n’êtes pas l'arme au pied, parce que vous ne savez pas l’entraîner dans le mouvement, le prolétariat et la jeunesse eux le sont l'arme au pied.

Et sans eux, vous n'êtes pas un danger pour la bourgeoisie, tout juste un foyer d'activistes gauchistes en plus.
avatar
Eninel

Messages : 538
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Jeu 1 Fév - 18:59

C'est bien ça, cul et chemise avec les appareils, tes"grands frères", pour qui comme pour toi Macron est légitime .... Attendons donc 2022, saupoudré de quelques journées d'action bidon!
Notre force de conviction nous permet justement à la fois de préparer la manifestation nationale pour chasser Macron, de mener les combats "particuliers" qui s'emboîtent parfaitement dans le combat général et de construire en même temps un parti ouvrier révolutionnaire!
"un petit syndicat bis"!! T'es tellement paumé dans ta tête que tu ne sais même plus ce que tu dis.... à croire que ton seul horizon c'est celui des directions syndicales et du remplacement d'un bureaucrate par un autre!

barnum

Messages : 354
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Jeu 1 Fév - 20:17

Notre force de conviction nous permet justement à la fois de préparer la manifestation nationale pour chasser Macron, de mener les combats "particuliers" qui s'emboîtent parfaitement dans le combat général et de construire en même temps un parti ouvrier révolutionnaire! a écrit:

Et oui camarade, dans ton emportement tu te trahis. Tu nous expliques que votre force de conviction est peut être le moteur d'un activisme fabuleux, mais ne vous pousse quand même pas, à exiger des directions syndicales de rompre avec le gouvernement Macron-Philippe.

Pourtant à travers le contenu des éditos de ton dirigeant Gluckstein, on peut observer que cette question de principe: faut-il dénoncer systématiquement les directions syndicales ? exiger d'elles qu'elles refusent les concertations-enfumages ? fait clairement débat dans ton parti.

Pour l'instant la digue tient, la ligne: on se tait et on laisse faire, sans doute celle de Shivardi, domine. Ta direction aborde cette question de manière désinvolte, au coup par coup, un édito sur deux, pas essentiellement et de manière systématique pour que cette dénonciation soit entendue.

Il va pourtant falloir vite clarifier cette question chez vous, que la dénonciation des traîtres soit au cœur de votre activité, si vous voulez passer pour des révolutionnaires au yeux des révolutionnaires.

Tout l'équilibre politique en France repose sur cette question.

Dernière exemple en date. Ce soir le premier ministre Philippe annonce une vaste concertation avec les "partenaires sociaux", dans le but de permettre à Macron de réaliser sa promesse électorale visant à la suppression de 120 000 fonctionnaires.

"...C'était l'une des promesses d'Emmanuel Macron: réformer la fonction publique, et notamment réduire de 120.000 le nombre de postes de fonctionnaire sur la durée du quinquennat. Ce jeudi, le premier ministre Édouard Philippe et Gérald Darmanin ont dévoilé les premiers contours du plan de l'exécutif pour y parvenir. Gérald Darmanin (...) a également annoncé l'ouverture en février d'une «grande concertation» entre le gouvernement et les syndicats de la fonction publique..."


Le site du journal "Le Figaro" , ayant comme on peut l'imaginer bien du mal a cacher son admiration pour Jupiter, ce grand réformiste libéral, une fois de plus ne se gratte pas à expliquer à ses lecteurs comment les directions ouvrières sont priées d'aider Macron à tenir ses promesses électorales .

Votre force de conviction camarade Barnum, on peut penser que sauver 120 000 postes statutaires de fonctionnaires de la furie libérale, fait parti de ces convictions, va-t-elle vous pousser à rentrer systématiquement dans le choux de ces canailles de "partenaires sociaux", qui se croient syndicalistes, mais qui ne sont que des vendus au service de nos ennemis.

Parce que si vous ne réagissez pas comme il faut réagir, en trotskyste, à cette nouvelle attaque, cela sera une preuve supplémentaire que vous parti ouvrier indépendant démocratique, regroupement de militants courageux, intègres, sincères, vous êtes tellement paumé dans votre tête, que vous ne pouvez pas peser de quelque poids que ce soit dans la lutte des classes, comme vous vous en vantez.

Votre groupe (et d'autres) devrait plutôt rejoindre rapidementt le POID et démultiplier nos forces! a écrit:


Camarade Barnum, nous vous rejoindrons et nous démultiplierons vos forces, le jour où nous nous convaincrons, que ces forces ne sont pas inutiles, voir hostiles à notre classe sociale, le prolétariat.

En tout état de cause, ce ne sera pas pour construire un parti ouvrier indépendant démocratique, quelle connerie, quel nom alambiqué et incompréhensible pour le commun des mortels, mais pour la construction du parti ouvrier révolutionnaire et de l'internationale ouvrière révolutionnaire.





avatar
Eninel

Messages : 538
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Jeu 1 Fév - 20:31

Je te rappelle que le POID est une forme transitoire dont la majorité est constituée par les militants trotskystes de la TCI, Tendance communiste internationaliste et que le POID en tant que tel combat pour la rupture avec la Cinquième république et l'Union européenne, deux des outils du capital financier, combat pour un Gouvernement ouvrier et pour une Europe des travailleurs ( merci la transition qui permet de gagner nombre de militants venus du PCF, du PS, des Insoumis.... avant d'être gagnés au Trotskysme!)
La simple dénonciation des appareils est la politique des impuissants, le combat pour le Front unique à la base afin de POUVOIR imposer le Front unique au sommet est celui des militants révolutionnaires!

barnum

Messages : 354
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Ven 2 Fév - 0:40

barnum a écrit:Je te rappelle que le POID est une forme transitoire dont la majorité est constituée par les militants trotskystes de la TCI, Tendance communiste internationaliste et que le POID en tant que tel combat pour la rupture avec la Cinquième république et l'Union européenne, deux des outils du capital financier, combat pour un Gouvernement ouvrier et pour une Europe des travailleurs ( merci la transition qui permet  de gagner nombre de militants venus du PCF, du PS, des Insoumis.... avant d'être gagnés au Trotskysme!)
La simple dénonciation des appareils est la politique des impuissants, le combat pour le Front unique à la base afin de POUVOIR imposer le Front unique au sommet est celui des militants révolutionnaires!

"... Je te rappelle que le POID est une forme transitoire dont la majorité est constituée par les militants trotskystes de la TCI...". Inutile de me rappeler cette fameuse stratégie de la construction du parti, imposée par des exclusions en masse de militants communistes comme je suis, comment oublier que selon tes dirigeants cela devait déboucher sur de grande réalisation organisationnelle qui tarde à voir le jour.

Mais sans doute vos difficultés de recrutement sont liées au fait, qu'il est quand même surprenant qu'un parti qui se nomme "démocrate", laisse une minorité non trotskyste, gouverner une majorité trotskyste. Tout comme d'ailleurs vos velléités d'indépendance, j'imagine vis à vis de la bourgeoisie, ne va pas jusqu'à aller dénoncer publiquement les amis dans notre classe de la bourgeoisie.

Alors admettons que Lénine se soit trompé, lui qui n'hésitait pas au début du siècle dernier, à couper en deux le parti social-démocrate russe, au nom de la construction d'un parti bolchevique, que bien des critiques trouvaient un peu sectaire et doctrinaire; Admettons que l’expérience faisant, tes dirigeants soient très futés, plus futés que Lénine ou Trotsky, et qu'il aient raison depuis trente ans, de mettre de l'eau dans leur posture rouge, et ainsi de permettre à des militants venus "du PCF, du PS, des Insoumis" de partager un même parti, seule tactique selon vous pouvant les convaincre un jour, de devenir des trotskystes ( ça fait quand même trente ans que dure cette plaisanterie).

Admettons. Mais pourquoi parti ouvrier indépendant démocratique ? Vous pourriez vous appeler parti ouvrier révolutionnaire, même si l'ensemble de vos adhérents ne sont pas trotskystes. C'est vrai ça, parti ouvrier révolutionnaire, cela ne veut pas dire parti communiste internationale. Jusqu'à un certain point, avec votre bon sens et votre tolérance légendaire, vous pourriez penser qu'un militant ouvrier, qui nous fait un petit blocage sur le communisme et l'internationalisme, pourrait quand même se considérer à minima révolutionnaire ?

Vous pourriez tenir tête a votre minorité et lui dire:

" Vous ne voulez pas de notre programme communiste, soit; cela vous ennuie que nous fassions référence à l'internationalisme, soit; nous ne vous imposons rien, nous nous replions dans une tendance TCI, et nous ne vous demandons pas d'assumer idéologiquement et politiquement notre vilain penchant que nous avons pour Trotsky. Mais de quel droit tiquez vous sur le nouveau nom "parti ouvrier révolutionnaire" que nous vous soumettons pour notre parti ? Ne nous dites pas "militants venus "du PCF, du PS, des Insoumis" que vous ne voulez même pas être désignés comme des révolutionnaires, mais comme des indépendants et des démocrates ? Franchement notre patience de trotskystes patients va atteindre ses limites ! ".

On peut très bien concevoir un parti ouvrier révolutionnaire comprenant en son sein des tendances marxistes et des tendances non marxistes, des anarchistes, pourquoi pas des blanquistes, voir des robespierristes au point où on en est ( certes on s'éloigne un peu de la conception de la construction du parti de Lénine, mais bon pourquoi pas ! ).

Alors pourquoi cette lutte à mort de la part de ta direction à continuer à imposer contre la majorité de ton parti, ce drôle et ambiguë nom de parti ouvrier indépendant et démocratique ?

Et si ce nom transitoire en été finalement pas un ?
avatar
Eninel

Messages : 538
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Ven 2 Fév - 11:10

Le POID combat pour un Gouvernement ouvrier, pour l'expropriation des capitalistes, pour la grève générale , avec des comités de délégués élus, mandatés, révocables, fédérés à tous les niveaux, selon les principes de la Commune de Paris, pour en finir avec la Cinquième république et l'Union européenne, pour l'Europe des travailleurs et l'Internationale ouvrière ( c'est vrai, pour la minorité, ça n'est pas encore la Quatrième Internationale dont la section française est la TCI), pour le Socialisme..... et, dans cette voie, le combat pour une manifestation nationale unitaire de masse pour chasser Macron, président illégitime, aux ordres du capital financier, pour le Front unique à la base seul moyen d'imposer le Font unique au sommet.
Donc, comme tu le vois, il y a ceux qui développent une réelle politique révolutionnaire sous l'appellation POID et ceux qui s'en remettent tous les jours aux bureaucraties syndicales et au principe des chaises tournantes à leur sommet, tout en psalmodiant "c'est nous les seuls révolutionnaires"!!

barnum

Messages : 354
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Ven 2 Fév - 12:47

barnum a écrit:Le POID combat pour un Gouvernement ouvrier, pour l'expropriation des capitalistes, pour la grève générale , avec des comités de  délégués  élus, mandatés, révocables, fédérés à tous les niveaux, selon les principes de la Commune de Paris, pour en finir avec la Cinquième république et l'Union européenne, pour l'Europe des travailleurs et l'Internationale ouvrière ( c'est vrai, pour la  minorité, ça n'est pas encore la Quatrième Internationale dont la section française est la TCI), pour le Socialisme.....   et, dans cette voie, le combat pour une manifestation nationale unitaire de masse pour chasser Macron, président illégitime, aux ordres du capital financier, pour le Front unique à la base seul moyen d'imposer le Font unique au sommet.
Donc, comme tu le vois, il y a ceux qui développent une réelle politique révolutionnaire sous l'appellation POID et ceux qui s'en remettent tous les jours aux bureaucraties syndicales et au principe des chaises tournantes à leur sommet, tout en psalmodiant  "c'est nous les seuls révolutionnaires"!!

Camarade Barnum, tu ne réponds pas à ma question:

Pourquoi cette débauche d'énergie, ce vaste programme de transformation progressiste du monde, au nom d'un parti ouvrier indépendant et démocratique, plutôt qu'au nom du parti ouvrier révolutionnaire ?

Tu me dis que la minorité dans ton parti ne veut pas entendre parler de la Quatrième internationale, mais sais tu que le programme de transition, écrit par Trotsky et adopté par les sections de la IV internationale en 1938 n'est pas LE programme de la IV internationale.

Il a été écrit justement dans le but de satisfaire la minorité de ton parti politique. Le programme de transition a comme seul objectif d'aider les masses a assurer le passage, la transition, du capitalisme au socialisme. Il aide au combat pour un Gouvernement ouvrier, pour l'expropriation des capitalistes, pour la grève générale , avec des comités de  délégués  élus, mandatés, révocables, fédérés à tous les niveaux, selon les principes de la Commune de Paris, pour en finir avec la Cinquième république et l'Union européenne, pour l'Europe des travailleurs et l'Internationale ouvrière, pour le Socialisme.

Ta direction, outre qu'elle combat pour que votre organisation ne s’appelle pas "révolutionnaire", ne fait jamais référence à ce programme de transition. Pourquoi ? Excuse nous, mais de ce fait on peut douter de la réalité de ses intentions. Et si votre difficulté à vous construire ne résultait pas justement du fait que vous n'avez pas de programme de transition ?

Tu nous reproches de nous en remettre "tous les jours aux bureaucraties syndicales", d'exiger des petits partis d'extrême gauche, comme le tien, de dénoncer systématiquement l'orientation de collaboration de classe des directions syndicales, politique que tu présentes comme le fait de "révolutionnaires impuissants".

Tu as parfaitement raison, cette politique de dénonciation, lorsqu'elle est portée seulement par une poignée de révolutionnaires, montre chaque jour toutes ses limites, elle est impuissante. Mais si cette politique était portée par ton parti politique, à l'initiative de ta direction, systématiquement.

Consécutif à cette prise de position nette et forte de votre part, immédiatement vous mettriez la pression sur les directions NPA, LO et FI. Ces directions, faute de perdre leurs militants un à un, ne pourrez pas ne pas vous emboîter le pas, et commencer eux aussi à mettre la pression sur les Martinez et les Mailly pour que ceux ci arrêtent de servir la soupe à Macron.

Dans un village les maisons se tiennent les unes sur les autres, en politique c'est exactement la même chose: le POID , en tenant sous le boisseau sa majorité communiste, aide la direction - non communiste- du NPA à diluer, ce qu'il y a de bon dans ce parti dans un grand n'importe quoi; ces deux partis qui se réclament ( ou qui se sont réclamés du trotskysme), font place net à LO, qui passe au yeux des travailleurs comme le seul parti communiste ( avec le PCF ). Mais quel communisme, quelle caricature du communisme ces partis montrent-ils aux travailleurs !

Cette confusion: les Valls et Cie comme expression la plus achevée du socialisme, Arthaud et Laurent comme expression la plus achevée du communisme, véritable repoussoir pour les jeunes et les travailleurs, ouvre toute grande un terrain idéologique (abandonné par vous, pour ne pas choquer votre minorité non-communiste), à un Mélenchon et sa bande de camelots, qui eux, profitent pleinement de ce vide, ni gauche ni droite, seulement opportunistes, refourguant leur propagande nationale et populiste.

Tout se tient camarade Barnum. Tout se tient . Votre direction porte évidemment une immense responsabilité historique quant au Waterloo que nous sommes tous en train de vivre !

avatar
Eninel

Messages : 538
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Ven 2 Fév - 18:07

"immense responsabilité historique"... l'expression semble un peu faible!!
Mais justement, le POID est un parti révolutionnaire et sa politique l'est tout autant, il n'y a pas besoin de le proclamer tous les jours, seuls les actes comptent (je ne te refais pas la liste) et "les faits sont têtus" comme disait Lénine .
La minorité veut bien entendre parler de la Quatrième Internationale puisqu'elle s'associe en permanence aux militants trotskystes qui combattent pour la dictature du prolétariat et le communisme dont le mot d'ordre de "Gouvernement ouvrier" est la revendication commune!
Changer Mailly et Martinez ne changerait rien à la nature contre-révolutionnaire des bureaucraties syndicales... Seul le Front unique à la base peut l'imposer au sommet et le POID le fait tous les jours aussi bien pour les combats "particuliers" ( Bac et Sélection à l'université, Sécurité sociale, retour aux monopoles publics, restauration et défense des services publics, interdiction des licenciements, CDI contre la précarité.....) que pour le combat général qui ordonne l'ensemble: l'unité pour chasser Macron, représentant du capital financier, dans une manifestation nationale de masse le 13 mai 2018, cinquantième anniversaire du 13 mai 68.

barnum

Messages : 354
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Ven 2 Fév - 20:47

Puisque tu sembles relativiser la responsabilité de ton organisation renégate, personnellement je vais plutôt faire porter mon agitation sur la date du 05 mai 2018. Twisted Evil
avatar
Eninel

Messages : 538
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Ven 2 Fév - 21:07

Au cul permanent des bureaucraties syndicales, qui est donc le groupe renégat? Encore que dès l'origine, en 1984, au moment même où la classe ouvrière n'a plus d'illusion sur les PS-PCF, vous vous couchez derrière eux ! Vous ne vous reniez donc pas puisque vous affirmez dès le départ votre néo-pablisme d'adaptation aux appareils. Révolutionnaires contre révisionnistes, on voit où vous en êtes aujourd'hui, à quémander une rotation des bureaucrates dans la CGT et FO !!

barnum

Messages : 354
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Ven 2 Fév - 23:30

barnum a écrit:Au cul permanent des bureaucraties syndicales, qui est donc le groupe renégat? Encore que dès l'origine, en 1984, au moment même où la classe ouvrière n'a plus d'illusion sur les PS-PCF, vous vous couchez derrière eux ! Vous ne vous reniez donc pas puisque vous affirmez dès le départ votre néo-pablisme d'adaptation aux appareils.  Révolutionnaires contre révisionnistes, on voit où vous en êtes aujourd'hui, à quémander une rotation des bureaucrates dans la CGT et FO !!


Tu dis ça parce que tu es fâché: "quémander une rotation des bureaucrates dans la CGT et FO !!" !

Et bien oui camarade Barnum, une fois de plus tu dis juste: dehors les Martinez et Mailly, et mettons en place de nouveaux haut bureaucrates à la tête de nos centrales, à partir du moment où ces messieurs ( dames) ne vont pas négocier la perte de nos acquis ouvriers et la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires avec le gouvernement.

Laisser faire comme vous le faites les directions syndicales, c'est signer un arrêt de mort du prolétariat travaillant en France, boucher toute perspective de bonheur pour la jeunesse, permettre au pouvoir bourgeois de fonctionner aidé qu'il est par ses partenaires sociaux.

Bref partant du principe qu'autant fait celui qui tient le pied que celui qui écorche, vous trahissez vous au POID, notre combat séculaire pour notre émancipation.

Votre tentative de participer à la réunion de quelques dizaines de milliers de nostalgiques soixante-huitards le 13 mai prochain, derrière Mélenchon, ne change rien à cette vérité .

Pour le reste lors, de mon dernier post, je me limitais à t'informer de ma volonté de réunir une journée de commémoration, non pas le 13 mai ( 2018 comme 1968, journées finalement très encadrée par les appareils syndicaux ), mais le 05 mai 2018, date qui célébrera le bicentenaire de la naissance de l'homme sans lequel nous végéterions encore dans le socialisme utopique: Karl Marx.

A chacun ses références camarade Barnum.

Toi c'est deux défaites: la Commune de Paris et 1968.

Moi c'est deux victoires: l’avènement de l'homme intraitable et incorruptible par excellence, l'homme nouveau, le potentiel révolutionnaire de son oeuvre théorique magistral: Octobre.
avatar
Eninel

Messages : 538
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Sam 3 Fév - 11:11

Tu sembles te spécialiser dans le n'importe quoi !! Le 13 mai 68, les directions syndicales ont été CONTRAINTES d'appeler à une manifestation unitaire par la mobilisation notamment dans la jeunesse depuis le début du mois.
Penses-tu une seconde que Mailly et Martinez ne représentent pas précisément la position de la très grande majorité des bureaucrates à la tête des syndicats et "un indépendant" serait vite mis au pas sur la ligne de l'appareil !
Justement le combat pour le Front unique à la base (notamment au niveau des responsables locaux et des cadres intermédiaires) pour imposer le Front unique au sommet est le seul moyen de ne pas laisser les mains libres aux appareils.
Lénine et Trotsky n'ont cessé de célébrer la Commune de Paris, premier Gouvernement ouvrier de l'histoire, "forme enfin trouvée de la dictature du prolétariat" pour Marx...la manifestation de masse du 13 mai 2018 pour chasser l'agent du capital financier sera sans nul doute la meilleure façon de fêter l'anniversaire de sa naissance !
La construction du parti ouvrier révolutionnaire, condition indispensable à la victoire, c'est ce à quoi travaille tous les jours le POID.
Votre seul horizon, c'est les appareils.... le nôtre c'est la classe. "Les lois de l'histoire sont plus fortes que les appareils" nous disent à juste titre Trotsky et le programme de transition.

barnum

Messages : 354
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Sam 3 Fév - 12:41

"Plateforme T : Front unique : sortir de l'opportunisme sans tomber dans le sectarisme

Dans sa contribution dans le dernier bulletin interne, Antoine (plateforme U) affirmait que « les camarades issuEs de la position A négligent ainsi les tâches d'interpellation des réformistes et de front unique. Pourtant, l'un des rôles de notre parti, de nos porte-paroles, est de mettre en difficulté les autres courants politiques et syndicaux en proposant des actions communes, en exerçant une pression, qui se répercute dans les organisations syndicales et dans les assemblées générales ».

Malheureusement, notre parti ne fait pas ce que Antoine dit qu'il fait. Au lieu de mettre la pression sur les réformistes, notre parti alimente la confusion en signant des appels qui se font sur les bases politiques des réformistes au nom de l'unité. Nos principaux porte-paroles ont même signé un texte programmatique commun avec des dirigeants de la France insoumise (http://www.cadtm.org/Les-defis-pour-la-gauche-dans-la). Pour leur mettre la pression ? Non, on ne fait que les renforcer en endossant leur ligne politique, ce qui brouille complètement la délimitation de l'anticapitalisme avec l'antilibéralisme.

C'est nous-mêmes que nous mettons en difficulté avec une telle politique ! Lors des mobilisations sociales, notre parti épargne les dirigeants réformistes et refuse de les interpeller. Pire, il les rassure quand ceux-ci haussent la voix (https://npa2009.org/content/communiqu%C3%A9-du-npa-rencontre-npa-cgt). C'est seulement quand les jeux sont pliés que notre parti commence à critiquer la politique néfaste des directions syndicales, comme on l'a vu encore récemment lors de la mobilisation contre les ordonnances Macron. (...)



Il est de notre responsabilité de critiquer publiquement la passivité syndicale et ses choix démobilisateurs des confédérations, défendre une stratégie alternative crédible pour mener à la victoire du mouvement social. Nous devons donc avoir une politique à leur égard dans l’objectif de mobiliser les masses et en critiquant à chaque étape les fautes, les capitulations ou les trahisons afin de gagner patiemment et pédagogiquement les masses à notre stratégie. (...)


Le Front social peut néanmoins être relancé. Pour cela, il doit être un outil pour construire le front unique contre le gouvernement. Il n’est ni le substitut d’un syndicat, ni celui d’un parti. Il pourrait en revanche servir de point d’appui pour constituer enfin un courant lutte de classe intersyndical (et plus généralement inter-orgas). Il doit continuer à prendre des initiatives propres (matériel d’explication et d’agitation, actions, etc.), mais aussi faire constamment pression en interne comme en externe sur les directions syndicales pour qu’elles rompent le dialogue social et mettent en place un véritable plan de mobilisation. Il doit continuer d’intégrer un maximum de structures syndicales, ainsi que des collectifs de lutte divers (féministes, LGBTI, antiracistes, quartiers populaires, contre les violences policières, contre les grands projets inutiles...). Enfin, pour que les militant·e·s se saisissent de cet outil, il doit avoir un fonctionnement démocratique et inclusif, avec des AG décisionnelles et un collectif d’animation élu, mandaté, et révocable.

La majorité sortante ne propose rien de tout cela. Elle ne propose que des mesures techniques sans les inscrire dans la perspective d'un combat contre les bureaucraties syndicales."


Vois-tu camarade Barnum, la discussion en cours dans le cadre du Congrès de NPA, prouve que nos échanges sur ce forum désert, devient la règle et il est entrain de traverser l'ensemble du mouvement ouvrier organisé.

C'est très bien. De la discussion jaillit la lumière.

Ce que je note de ces débats :

- c'est que la direction sortante du NPA est mis en minorité. Elle est mise en minorité parce que elle refuse d'engager la lutte que je préconise ici: "... La majorité sortante ne propose rien de tout cela. Elle ne propose que des mesures techniques sans les inscrire dans la perspective d'un combat contre les bureaucraties syndicales ...'.

- Que dimanche soir l'opposition de gauche de ce parti peut obtenir un mandat majoritaire du IV Congrès, pour peu qu'elle s'unisse. Elle est pour l'instant fragmentée et morcelée en autant de plates formes sur des questions secondaires. Que la gauche du NPA s'unisse, et les directions CGT, FO, SUD et FSU ont du soucis à se faire.

- L'arme déjà forgée pour une nouvelle politique du NPA, une politique lutte des classes et une politique de front unique ouvrier, c'est le Front Social : " Le Front social peut néanmoins être relancé. Pour cela, il doit être un outil pour construire le front unique contre le gouvernement (...) servir de point d’appui pour constituer enfin un courant lutte de classe intersyndical..."

Le Front Social doit se constituer en une tendance syndicale lutte des classes, à l'intérieur de la CGT, de FO, de SUD et de la FSU, pour que de l'intérieur il conteste en interne l'orientation capitularde collaboration de classe des Martinez, Mailly et Cie:

Faire constamment pression en interne comme en externe sur les directions syndicales pour qu’elles rompent le dialogue social et mettent en place un véritable plan de mobilisation .

Vive l'opposition de gauche unifiée du NPA, sur la voie de la construction du parti ouvrier révolutionnaire, de l'internationale ouvrière révolutionnaire.
avatar
Eninel

Messages : 538
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Sam 3 Fév - 14:21

La lumière ne viendra certainement pas du NPA, complètement fragmenté, explosé, ravagé par l'adaptation aux appareils, qui à la France insoumise, qui aux appareils de SUD et de la FSU, eux-mêmes aplatis devant celui de la CGT.....sans même parler du POI qui grenouille avec les appareils de la CGT et de FO. On est en plein dans un néo-pablisme débridé !! Et toi qui "fais campagne" pour des bureaucrates un peu plus à gauche !!! Leur maître mot à tous, c'est la division au service de l'ordre établi , la journée d'action "unitaire" en étant la forme la plus vicieuse !!
Mais je ne les confonds pas avec les militants et sympathisants sincères de ces organisations.

barnum

Messages : 354
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Sam 3 Fév - 17:51

barnum a écrit:La lumière ne viendra certainement pas du NPA, complètement fragmenté, explosé, ravagé par l'adaptation aux appareils, qui à la France insoumise, qui aux appareils de SUD et de la FSU, eux-mêmes aplatis devant celui de la CGT.....sans même parler du POI qui grenouille avec les appareils de la CGT et de FO. On est en plein dans un néo-pablisme débridé !! Et toi qui "fais campagne" pour des bureaucrates un peu plus à gauche !!! Leur maître mot à tous, c'est la division au service de l'ordre établi , la journée d'action "unitaire" en étant la forme la plus vicieuse !!
Mais je ne les confonds pas avec les militants et sympathisants sincères de ces organisations.

Allons, allons camarade Barnum, ne fait pas trop dans la flagornerie vis à vis des "...militants et sympathisants sincères de ces organisations ...", et continue à faire fonctionner ta tête, quant à cette nécessaire tactique que nous devons mettre en place si nous voulons que notre stratégie communiste finisse par porter ses fruits.

La lumière ne viendra certainement pas de la direction actuelle du NPA, nous sommes d'accord. Et manifestement la majorité des militants de ce parti en est aussi convaincue . Idem pour les militants et sympathisants de l'ensemble des autres organisations du mouvement ouvrier. Tous on bien conscience que leurs directions actuelles ne jouent pas le rôle de moteur, dans cette lutte difficile que nous menons contre le Capital, que tous nous sommes en droit d'attendre d'elles.

Mais quand même camarade, je ne peux que te conseiller de prendre exemple sur la clarté et la liberté de ton, en cours ce weekend, dans les journées de Congrès du NPA.

Tu ne feras croire à personne, qu'il existe une même démocratie interne dans ton parti, le POID. Jamais depuis presque 35 ans, une tendance d'idée contraire à la direction MPPT, PT, POI et POID, n'a pu espérer vivre et se développer bien longtemps, sans être victime d'une exclusion, accompagnée des pires injustes injures par dessus le marché, vis à vis des "militants et sympathisants sincères de ces organisations", ayant le culot de douter de la direction infaillible des amis des bureaucrates de FO, Bergeron, Blondel, Mailly et Cie.

Tu nous dis que "le POI grenouille dans FO", tu dois être bien informé, mais ne doute pas d'une chose, il y a encore peu, avant la scission, tout le monde chez vous grenouillaient à qui mieux mieux dans l'appareil FO !

Alors on peut se contenter de faire dans l'idéalisme et de dénoncer avec force tous ces militants ayant des velléités révolutionnaires, qui pour assurer la soupe et le couvert dans leur foyer, sont amenés à devenir dans certaines circonstances des permanent syndicaux. On peut se servir de cette argument pour tenter d'affaiblir la concurrence, et jurer tous les dieux, que chez soi par contre c'est tout propre. Comme si les difficultés des autres n'étaient pas aussi nos propres difficultés.

Camarade Barnum, c'est justement ce type de discours unilatéral, creux et faux, que les travailleurs aujourd'hui ne supportent plus.

Il y a dans nos grandes organisations de classe des appareils, des bureaucraties syndicales, les petites formations révolutionnaires essayent d'y placer leurs gars, soit, jusqu'à un certain point cela n'est pas un obstacle insurmontable à notre besogne.

De la bureaucratie il en faut, et je crois qu'il en faudra encore pendant un bon moment avant que le prolétariat vole de ses propres ailes. Ce n'est que progressivement que les petits groupes révolutionnaires, réussiront à gagner totalement leur indépendance vis à vis des appareils syndicaux, lorsque leurs propres permanents ( révolutionnaires professionnels selon l'idée que Lénine s'en faisait ) pourront assurer leurs existences matériels, par des cotisations de leurs propres organisations révolutionnaires.

Nous sommes proche de ce moment. Mais à présent, la seule chose qui puisse attirer vers nous la jeunesse et la partie des salariés les plus conscient, c'est la ligne politique.

Il faut que la direction de ton parti le POID ouvre toute grande la discussion chez vous. Je suis intimement convaincu que la base du POID pense à peu près la même chose que la base du NPA.

"...Le léninisme est orthodoxe, obstiné, irréductible, mais il n’implique ni formalisme, ni canon ou bureaucratisme. Dans la lutte, il prend le taureau par les cornes. Vouloir faire des traditions du léninisme une garantie supra-théorique de l’infaillibilité de tous les dires et pensées des interprétateurs de ces traditions, c’est bafouer la tradition révolutionnaire véritable et la transformer en bureaucratisme officiel. Il est ridicule et vain de chercher à hypnotiser un grand parti révolutionnaire par la répétition des mêmes formules en vertu desquelles il faudrait chercher la ligne droite non pas dans l’essence de chaque question, non pas dans les méthodes de position et de solution de cette question, mais dans des renseignements… de caractère biographique.(...)

Autant que personne, nous chérissons les traditions du bolchevisme. Mais que l’on n’assimile pas le bureaucratisme au bolchevisme, la tradition à la routine officielle. " ( Trotsky. Cours nouveau )
avatar
Eninel

Messages : 538
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Sam 3 Fév - 18:30

La ligne de partage est plus claire que jamais aujourd'hui : l'unité pour chasser Macron, l'homme de main du capital financier prêt à tout bousiller.... ou attendre 2022, coller aux basques des journées d'action à répétition tout en se contentant de dénoncer les bureaucraties syndicales.... Une nouvelle fois, seul le Front unique à la base peut imposer le Front unique au sommet.
La colère est telle, le vide politique si béant, les PS et PCF en lambeaux, les directions syndicales engluées dans la concertation... que le terrain est tout à fait favorable à la construction d'un parti ouvrier révolutionnaire et au combat pour un Gouvernement ouvrier.... c'est ce que propose le POID et lui seul comme parti car tous les autres semblent considérer Macron comme légitime et attendre 2022 ! On ne construira un tel parti qu'en se comportant comme un véritable parti et quand la ligne politique semble juste, pourquoi donc se fragmenter en 7 ou 8 tendances !

barnum

Messages : 354
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum