Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Jeu 1 Juin - 19:11

Rappelle toi (quand tu anticipes le résultat des législatives) toutes les conneries que tu as pu débiter ( je peux t'en faire la liste!) et toutes tes grandes prévisions (élection à coup sûr de Fillon, etc....), tes grandes proclamations et tes grands combats contre le Front unique ( campagne de division Hamon-Mélenchon, au seul profit de Macron et du capital financier !!! Encore bravo! Qui est donc le complice des éventuelles mesures anti-ouvrières, qui est donc le benêt de service qui nous annonce tous les quatre matins une dictature !! Pauvre analphabète politique !).
Encore des insultes pour masquer ta propre nullité ! Un seul exemple, le POID combat pour la construction d'un parti ouvrier révolutionnaire, pour un Gouvernement ouvrier, mais pour son prochain congrès, ouvre la discussion, LA DISCUSSION !!! et non pas déjà la conclusion !! Avec des militants du PS, du PG, du PCF.....pour une nouvelle représentation ouvrière, effectivement indépendante de l'Etat, des capitalistes, des directions syndicales qui se précipitent dans le dialogue social (et dénoncées comme telles!), parce que, à la différence de ton malheureux groupuscule, nous voulons réellement construire un nouveau parti ouvrier, sur une base de classe, au service de la seule classe qui n'a que ses chaînes à perdre et dont le gouvernement sera le seul à même de répondre aux aspirations des couches exploitées et opprimées !!
Et depuis des semaines, la Tribune des travailleurs contient différents articles mettant en garde contre toute participation syndicale au "fameux"dialogue social" des Macron-Philippe, et initiant un combat massif, notamment dans la jeunesse, contre la précarité et l'ubérisation.....il faut se débarrasser de ses oeillères, caractéristiques des sectes, coupées des masses !!

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Jeu 1 Juin - 19:51

barnum a écrit:
Et depuis des semaines, la Tribune des travailleurs contient différents articles mettant en garde contre toute participation syndicale au "fameux"dialogue social" des Macron-Philippe

Montre nous ces différents articles.
avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Ven 2 Juin - 7:31

Tu te fous de qui ? Reprends tous les numéros depuis le début mai !!
Quelques rappels fondamentaux:
Le POID est le seul parti ( avec le groupe La Commune) à combattre réellement pour la rupture avec la Cinquième république (donc à la différence notamment de LO, du NPA, du POI, du CPS, du GMI....), régime bonapartiste qui, par nature, vise au corporatisme, c'est à dire à l'intégration des organisations syndicales notamment par le "fameux" dialogue social, la "fameuse" concertation sociale !! Donc plus qu'une simple collaboration de classe!...mais je ne crois pas que tu sois bien capable de comprendre la différence !!
Le POID est aussi le seul parti à combattre pour la rupture avec l'Union européenne, agence du capital financier, qui vise elle aussi, via la CES, à intégrer les organisations syndicales, dans le cadre du combat pour les Etats-unis socialistes d'Europe .
L"année passée, la formidable mobilisation des travailleurs a contraint les dirigeants syndicaux à reprendre la revendication de retrait de la loi El Khomri...seulement Tes fameux chefs syndicaux ont pu imposer 14 journées d'action à répétition permettant ainsi à Hollande-Valls de mettre en oeuvre cette sale loi...Là encore le POID , contrairement à LO, le POI, une partie du NPA, a combattu cette politique collaboratrice des directions syndicales, pour la grève JUSQU'AU retrait, la grève générale et le blocage du pays !
Le POID, une fois de plus, fut le seul parti à combattre pour le Front unique sur le terrain électoral, c'est à dire une candidature d'unité Hamon-Mélenchon sur la base de leur accord (au départ), notamment pour l'abrogation de la loi El Khomri et la renégociation des traités européens, contre tout autre politique, de division donc, au seul profit des Le Pen-Macron.
Et depuis la présidentielle, le POID continue sur la même orientation, pour l'abrogation de la loi El Khomri et contre toute nouvelle loi travail, contre tout dialogue social avec les syndicats (on voit déjà les complaisances de Mailly et Martinez, d'où le combat pour le Front unique à la base, par l'élection de délégués de services, d"ateliers...., pour pouvoir imposer le Front unique au sommet), avec l'engagement d'une campagne de masse, notamment dans la jeunesse, contre la précarité et l'ubérisation, l'un des axes principaux de la politique de Macron au service des capitalistes.
On peut ainsi constater que la construction d'un parti ouvrier révolutionnaire dans ce pays passe bien par le renforcement du POID !

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Ven 2 Juin - 8:01

barnum a écrit:Tu te fous de qui ?  Reprends tous les numéros depuis le début mai !!

C'est toi qui te fous de nous à nous faire croire que tu ne sais pas faire un "copier-coller" !

Alors tu vas sur le site de ton journal "la tribune des travailleurs", et on se contentera d'un petit entrefilet, d'une petite phrase critique dans un article anecdotique, vis à vis du comportement très constructif de Mailly et Martinez, quant à la nécessité de négocier le principe de la concertation avec un régime anti-ouvrier comme celui qui se met en place.

Tu peux chercher tiens Barnum, ça t'occupera et à nous ça nous fera des vacances !
avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Ven 2 Juin - 9:01

Ce n'est pas moi qui parle de "MES chefs syndicaux" ni moi qui fais la confusion entre la collaboration de classe (depuis 1914 pour la social-démocratie et depuis 1933 pour les staliniens!) et la marche au corporatisme, à l'intégration des syndicats à la bonne marche de ce système moribond (recherchées par nature par Pétain, puis par la Cinquième république et entravées depuis 1963-1968, entraves exprimées par le rejet du projet de sénat corporatiste de De Gaulle et de De Gaulle lui-même, entraves combattues depuis 1992 par l'Union européenne, comme c'est bizarre !)).
Fais tes recherches toi-même, le combat du POID contre le dialogue syndical, contre toute concertation avec Macron-Philippe est suffisamment clair (tant dans la Tribune des travailleurs que dans les instances syndicales , lis notamment les différentes tribunes de responsables syndicaux) et réponds donc aux constats suivants !!!

"Le POID est le seul parti ( avec le groupe La Commune) à combattre réellement pour la rupture avec la Cinquième république (donc à la différence notamment de LO, du NPA, du POI, du CPS, du GMI....), régime bonapartiste qui, par nature, vise au corporatisme, c'est à dire à l'intégration des organisations syndicales notamment par le "fameux" dialogue social, la "fameuse" concertation sociale !! Donc plus qu'une simple collaboration de classe!...mais je ne crois pas que tu sois bien capable de comprendre la différence !!
Le POID est aussi le seul parti à combattre pour la rupture avec l'Union européenne, agence du capital financier, qui vise elle aussi, via la CES, à intégrer les organisations syndicales, dans le cadre du combat pour les Etats-unis socialistes d'Europe .
L"année passée, la formidable mobilisation des travailleurs a contraint les dirigeants syndicaux à reprendre la revendication de retrait de la loi El Khomri...seulement Tes fameux chefs syndicaux ont pu imposer 14 journées d'action à répétition permettant ainsi à Hollande-Valls de mettre en oeuvre cette sale loi...Là encore le POID , contrairement à LO, le POI, une partie du NPA, a combattu cette politique collaboratrice des directions syndicales, pour la grève JUSQU'AU retrait, la grève générale et le blocage du pays !
Le POID, une fois de plus, fut le seul parti à combattre pour le Front unique sur le terrain électoral, c'est à dire une candidature d'unité Hamon-Mélenchon sur la base de leur accord (au départ), notamment pour l'abrogation de la loi El Khomri et la renégociation des traités européens, contre tout autre politique, de division donc, au seul profit des Le Pen-Macron.
Et depuis la présidentielle, le POID continue sur la même orientation, pour l'abrogation de la loi El Khomri et contre toute nouvelle loi travail, contre tout dialogue social avec les syndicats (on voit déjà les complaisances de Mailly et Martinez, d'où le combat pour le Front unique à la base, par l'élection de délégués de services, d"ateliers...., pour pouvoir imposer le Front unique au sommet), avec l'engagement d'une campagne de masse, notamment dans la jeunesse, contre la précarité et l'ubérisation, l'un des axes principaux de la politique de Macron au service des capitalistes.
On peut ainsi constater que la construction d'un parti ouvrier révolutionnaire dans ce pays passe bien par le renforcement du POID !"

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Ven 2 Juin - 10:54

barnum a écrit:
Fais tes recherches toi-même, le combat du POID  contre le dialogue syndical, contre toute concertation avec Macron-Philippe est suffisamment clair (...) dans la Tribune des travailleurs [/u]



Oui en effet c'est très clair, nul part il n'y en a trace.
avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Lun 5 Juin - 18:05

C'est sûr que si tu te contentes de lire les éditoriaux, tous centrés sur la question politique, le combat pour la rupture avec la Cinquième république et l'Union européenne, le combat pour un Gouvernement ouvrier et pour la construction d'un parti ouvrier révolutionnaire !!!
Toutes les interventions dans la tribune libre......pages 3,4,5,6..., notamment de militants et responsables syndicaux, sont centrées sur la nécessaire unité ouvrière pour l'abrogation de la loi El Khomri, le rejet de toute nouvelle loi travail et le refus de tout dialogue social, toute concertation sociale !
Je note une fois de plus ton impuissance à répondre aux questions posées et aux remarques énumérées dans le texte précédent, notamment sur la question de la marche au corporatisme, l'intégration des syndicats que tu sembles confondre avec la simple collaboration de classe !!

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Mar 6 Juin - 17:11

Non au "Front populaire de résistance sociale", non au dialogue social....extrait d'une déclaration du POID:

Quant au « Front populaire de résistance sociale » intégrant les syndicats … quelle est sa fonction ? La fonction de tout Front populaire : enchainer la classe ouvrière et ses organisations au « demi-cadavre politique de la bourgeoisie ». En l’occurrence aliéner l’indépendance des organisations ouvrières en les encamisolant dans une alliance de « proposition » en direction de Macron et de réforme constitutionnelle préservant la 5ème République. En réalité, conscients de la nécessité de permettre à Macron de réussir, toutes les « forces de gauche » sont candidates à structurer un Front populaire, depuis Hamon qui veut depuis rassembler 12 000 partisans sur la pelouse de Reuilly le 1er juillet, jusqu’au PCF qui annonce sa disponibilité pour toutes sortes de combinaisons, en passant donc par la France insoumise (et sa composante CCI qui proclame urbi et orbi avoir reçu mission de « structurer la France insoumise », laquelle veut structurer un Front populaire…) .

Dans ce contexte, plusieurs déclarations récentes de responsables syndicaux (CGT et FO) ont suscité les interrogations de militants, inquiets d’une possible co-élaboration de contre-réformes avec le gouvernement. A quoi s’ajoutent certaines nominations dans les cabinets ministériels, et le soutien affiché de responsables syndicaux ès-qualité à des députés sortants. Tout cela va dans une direction contraire à l’indépendance syndicale. Quelle conclusion en tirer ? Ceux qui hier applaudissaient au prétendu « sans faute » des dirigeants dans le mouvement contre la loi El Khomri se comportent à présent en amoureux déçus et sont tentés d’introduire dans le syndicat la démarche « dégagiste » de leur nouveau mentor politique. Pour notre part, nous voyons dans les développements présents le prolongement (aggravé) de la politique qui a conduit à bloquer tout mouvement réel vers la grève générale contre la loi EL Khomri.

Il est indiscutable que les événements marquent une accélération de la marche à l’intégration corporatiste. Ainsi, quand une fédération syndicale annonce par circulaire que désormais employeurs et salariés vont pouvoir suivre des « formations communes sur les pratiques du dialogue social », on comprend ce que cela veut dire. Pour l’impérialisme, la question-clé reste de transformer les organisations ouvrières en instrument de sa politique de démantèlement, prenant notamment la forme du prétendu « dialogue social ». Répétons-le : on ne peut comprendre la gravité des coups portés, en particulier le passage de la loi El Khomri (et les préparatifs de Macron totalement adossés au passage de cette loi) si l’on passe sous silence le fait que les appareils se sont systématiquement opposés à la réalisation du front unique dans la grève générale pour bloquer cette politique.

Pour autant, les masses ne sont pas défaites. Le sort des organisations n’est pas scellé. Cette situation nourrit, de la part d’une large couche de travailleurs, de militants et de cadres syndicaux, la recherche d’une politique de classe, d’une politique qui revendique son caractère de politique ouvrière, permettant la défense des acquis, notamment par la rupture avec l’UE et le combat pour un Gouvernement ouvrier.

Cela fonde la nécessité du combat pour le front unique qui doit être concrétisé à partir de l’action politique dans les entreprises, les bureaux, les établissements scolaires. Dans la période qui vient, particulièrement là où nous sommes, nous serons amenés à aider à réaliser l’assemblée générale du personnel invitée à définir les revendications avec les organisations, à prendre les décisions qui s’imposent quant à l’action, à élire des délégués et à s’adresser aux responsables à tous les niveaux des organisations.

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Jeu 8 Juin - 8:45

"Le gouvernement avance masqué" (CGT)
Par Le Figaro.fr

"Apparemment, on ne nous dit pas tout", tempête Philippe Martinez, numéro un de la CGT dans un entretien publié jeudi dans les colonnes du Parisien où il accuse le gouvernement d'avancer "masqué".


Si il y a bien des organisations qui avancent masquées, ce sont des organisations comme la CGT qui assume de manière incroyable son rôle abjecte d'opposition de sa majesté à Macron !

"Mercredi, à quatre jours du premier tour des élections législatives, un document publié par Libération, après un autre publié lundi dans Le Parisien, pose une série de "pistes" de travail explosives, comme la négociation, à l'échelle de l'entreprise, des motifs de licenciement, du niveau des indemnités légales de licenciement et des CDD."


Parce que le contenu de la loi El Khomery, et leur fameuse "inversion des normes" n'était déjà pas assez "explosif" ? Que les bureaucraties syndicales ne cherchent pas des mesures explosives cachées, et qu'elles se convainquent que la politique du régime ultra libéral et bonapartiste qui se met en place est dans sa philosophie même condamnable.


"..Ces "pistes" pour réformer le code du travail ont mis mercredi le feu aux poudres dans les rangs des syndicalistes. Auprès du Parisien, Philippe Martinez, accuse le gouvernement de cacher ses intentions à la veille des élections législatives. "Ça donne l’impression qu’ils en diront plus après les élections. Si j’en crois ce que je lis dans la presse, ça peut être la catastrophe pour les travailleurs" estime-t-il.."

Le gouvernement ne cache aucunement ses intentions et il faut apprécier à sa juste valeur lorsque Martinez parle au conditionnel: "...ça peut être la catastrophe pour les travailleurs..."
. Qu'est ce à dire ? Sous certaines conditions, nous n'irions pas à la cata !

"..."On n'a pas des têtes d'alibi. On demande une négociation et un aménagement du calendrier" met en garde le leader de la CGT. "Et si des mesures explosives apparaissent… Je vous dis, nous n’avons pas changé d’avis depuis l’année dernière..."

Et c'est parce que la bourgeoisie française sait parfaitement que les Martinez et Cie sont les mêmes que l'année dernière, qu'elle s’apprête à foncer. En effet, pour éviter la cata, il faut négocier !

"...La mobilisation est d’actualité. Quand, comment, sous quelle forme ? On ne sait pas encore", prévient-il..."

Quand ? Surtout après que Macron pourra s'appuyer sur 400 députés. Comment ? Avec la bonne vieille tactique des grèves saute-moutons . Sous quelle forme ? Toujours dans le respect scrupuleux de l'Etat bourgeois et en avançant masqué aux yeux des travailleurs. Ces gens méritent une exclusion immédiate des syndicats. Ce sont des jaunes en puissance et une providence pour Macron Gattaz et Cie.

Jusqu'au dernier jour:

Front unique ouvrier électoral: un candidat ouvrier dans chaque circonscription.
Appelle au vote de classe de la part des bureaucraties syndicales.
avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Jeu 8 Juin - 9:55

Intéressant Eninel, ton silence sur la déclaration du POID sur le fameux "Front populaire de résistance sociale", sur la marche à l'intégration corporatiste, via le dialogue social...mais il y a loin de la coupe aux lèvres...... ne défendais-tu pas d'ailleurs derrière la candidature de Hamon une solution de type Front populaire, une sorte d'Union de la gauche comme étape nécessaire vers la révolution !!!! Malheureux Trotsky !
Et tu peux constater de visu la cohérence de la politique du POID dénonçant le "fameux" dialogue social et ses outils que sont les journées d'action à répétition.

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Dim 11 Juin - 15:07

barnum a écrit:Intéressant Eninel, ton silence

"Les misères de la vie enseignent l'art du silence" Sénèque.
avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Lun 12 Juin - 10:45

Pour L’Humanité, avec un niveau record de 51,29 %, « l’abstention sort vainqueur » du scrutin, et Patrick Apel-Muller estime dans le quotidien communiste que « tout s’est additionné pour éloigner des urnes une majorité de Français ».
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/elections-legislatives-


En effet, toutes les directions des organisations ouvrières se sont liées pour offrir à la bourgeoisie une victoire électorale nette (en trompe l’œil mais une victoire quand même) qui va lui permettre d'essayer d'en finir avec le prolétariat en tant que classe organisée.

Tout s’est additionné pour éloigner des urnes une majorité de travailleurs, saboter la gauche en générale, les frondeurs en particulier, parce que tous redoutent un scénario à la grecque.

Merkel au nom de l'impérialisme allemand, prévient: Ce sont les contres-réformes libérales maintenant, peut-être des investissements allemands demain, ou sinon c'est la porte !

Toute la classe politique française est tétanisée. Surtout cette gauche et cette extrême gauche réformiste ne voulant surtout pas rompre avec le Capitalisme et préparer le passage au Socialisme.

Au nom du maintiens de la France dans la zone euro, elle offre sur un plateau d'argent la tête du prolétariat travaillant en France, elle bouche toute perspective de bonheur à toute une jeunesse, elle s'assoie sur la démocratie bourgeoise et érige en système, un Principat avec un jeune empereur qui va avoir un "Sénat" à sa botte.

Ne nous y trompons pas. Plutôt que de travailler au front unique ouvrier, les misérables petites coteries de gauches ont pendant six mois chauffé à blanc leur électorat traditionnel, le désistement au deuxième tour à gauche va accentuer encore la défaite d'hier soir.

Même Mélenchon peut toujours rêver, dimanche prochain la gauche marseillaise va s'occuper de ce vantard. Monsieur l'affirmait; la France insoumise pouvait gagner seule ces élections. Pauvre pitre, pauvre clown !

La gauche n'est pas morte. Elle est atomisée et fourvoyée par des médiocres politiciens conservateurs, et absolument pas à la hauteur des enjeux de notre temps.

La gauche va se reconstruire, d'autant qu'elle va vite dégager des postes de responsabilité l'ensemble des responsables de la défaite historique que nous vivons.

Il y aura les Hollande, Valls etc. Il y aura aussi les Martinez et Mailly. Il y aura surtout les Mélenchon, Hamon, Arthaud, Poutou, Gluckstein etc.

Tous ces gens, chacun a leur place, ont additionné leurs forces, pour éloigner des urnes une majorité de Français (principalement les travailleurs), et objectivement permis l’avènement d'un bonapartisme assumé, véritable arme de guerre dans les mains du Capital.

Une capitulation idéologique et politique lourde de menace à présent pour nous.

« tout s’est additionné pour éloigner des urnes une majorité de Français ».

Et qui était à la manœuvre sinon eux mêmes ?

avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Lun 12 Juin - 11:20

"Plutôt que de travailler au front unique ouvrier, les misérables petites coteries de gauches ont pendant six mois chauffé à blanc leur électorat traditionnel"

Pas mal pour quelqu'un qui a combattu de toutes ses forces une candidature d'unité Hamon-Mélenchon, seule solution justement pour le Front unique sur le terrain électoral (PCF, PG, PS) , seule à même d'empêcher Le Pen au second tour et Macron à l'Elysée !! Et de rabattre le vote pour une solution de type Front populaire, un vote de division Hamon, solution présentée par Eninel comme une étape nécessaire vers la révolution !! (Eninel, garde Sénèque si tu veux, encore que tu paraisses bien émotif, et non stoïque donc,devant pratiquement pour toi l'instauration d'une dictature en France !! Mais surtout ne nous parle pas de Trotsky pour qui le Front populaire est justement l'alternative de la bourgeoisie contre la révolution!!)

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Mar 13 Juin - 10:50

Ce 11 juin, une majorité s’est exprimée.
Par l’abstention majoritaire, à son plus haut niveau de toute l’histoire de la Ve République (plus de 51 %), le peuple a
dit son rejet d’un pouvoir illégitime.
Sous la Ve République à quoi sert l’Assemblée nationale ? À entériner les décisions prises par le président de la
République, qui concentre tous les pouvoirs entre ses mains.
Par l’abstention majoritaire, le peuple – et plus particulièrement les travailleurs et la jeunesse – a refusé de cautionner
cette mascarade.
C’est pourquoi, ce 11 juin, tous les candidats à l’élection présidentielle ont perdu une part importante de leur
électorat. La République en marche a perdu 1,3 million des voix recueillies par Macron le 23 avril ; le Front national a
perdu près de 4,5 millions de voix ; la droite, près de 3 millions ; La France insoumise a perdu plus de 4,5 millions de
voix, les deux tiers des voix obtenues par Mélenchon ; le Parti socialiste, 600 000 voix. Tous ont perdu une fraction
importante de leur électorat. Tous sont frappés par le rejet.
Dans le cas de La France insoumise, la politique de division menée avec arrogance par ses responsables a dérouté une
large fraction de ses électeurs ; ceux, en particulier, qui avaient pris au sérieux l’appel à en finir avec la Ve République
et à élire une Assemblée constituante. Comment n’auraient-ils pas été déroutés quand Mélenchon s’est proposé
comme Premier ministre de Macron dans le cadre d’une cohabitation ? Ou quand il a fait l’éloge des « pouvoirs » de
l’Assemblée nationale présentée – dans la V
e République ! – comme un cadre de résistance substitué aux grèves et
aux manifestations ?
Et maintenant ? Du point de vue de la démocratie, ce gouvernement et la majorité écrasante dont il va disposer à
l’Assemblée nationale sont illégitimes.
C’est pourtant ce gouvernement illégitime qui prétend, dans les prochaines semaines, s’en prendre au Code du travail,
à la Sécurité sociale, aux retraites et au baccalauréat et inscrire dans la Constitution l’état d’urgence !
De quel droit ?
Avec ce pouvoir illégitime et pourtant déterminé à remettre en cause les conquêtes ouvrières et démocratiques, il n’y
a aucune matière à négociation ou concertation.
À ce gouvernement minoritaire qui prétend tout détruire, les travailleurs n’ont d’autre choix que d’opposer le front
unique sans faille de la classe ouvrière, de la jeunesse et des organisations ouvrières déterminées à se dresser dans
l’unité contre sa politique dévastatrice.
Le Parti ouvrier indépendant démocratique combat en toutes circonstances pour l’unité et la démocratie, qui exige la
liquidation de la Ve République et l’élection d’une Assemblée constituante souveraine, rompant avec les diktats de
l’Union européenne.
Partisan de la lutte de classe, le Parti ouvrier indépendant démocratique prendra et soutiendra toutes les initiatives
nécessaires pour aider les travailleurs à avancer dans cette voie.
Dans cette période de crise et de décomposition politiques, nous nous adressons fraternellement aux militants et
sympathisants du Parti communiste, du Parti socialiste, du Parti de gauche, de La France insoumise, aux militants
syndicalistes. Ouvrons la discussion : faut-il, oui ou non, un parti de classe ? Faut-il, oui ou non, aider à œuvrer à
constituer le front unique ouvrier pour défaire les plans de la réaction ?

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Mar 13 Juin - 12:02

barnum a écrit:Ce 11 juin, une majorité s’est exprimée.
Par l’abstention majoritaire, à son plus haut niveau de toute l’histoire de la Ve République (plus de 51 %), le peuple a
dit son rejet d’un pouvoir illégitime.
Sous la Ve République à quoi sert l’Assemblée nationale ? À entériner les décisions prises par le président de la
République, qui concentre tous les pouvoirs entre ses mains.
Par l’abstention majoritaire, le peuple – et plus particulièrement les travailleurs et la jeunesse – a refusé de cautionner
cette mascarade.
C’est pourquoi, ce 11 juin, tous les candidats à l’élection présidentielle ont perdu une part importante de leur
électorat. La République en marche a perdu 1,3 million des voix recueillies par Macron le 23 avril ; le Front national a
perdu près de 4,5 millions de voix ; la droite, près de 3 millions ; La France insoumise a perdu plus de 4,5 millions de
voix, les deux tiers des voix obtenues par Mélenchon ; le Parti socialiste, 600 000 voix. Tous ont perdu une fraction
importante de leur électorat. Tous sont frappés par le rejet.
Dans le cas de La France insoumise, la politique de division menée avec arrogance par ses responsables a dérouté une
large fraction de ses électeurs ; ceux, en particulier, qui avaient pris au sérieux l’appel à en finir avec la Ve République
et à élire une Assemblée constituante. Comment n’auraient-ils pas été déroutés quand Mélenchon s’est proposé
comme Premier ministre de Macron dans le cadre d’une cohabitation ? Ou quand il a fait l’éloge des « pouvoirs » de
l’Assemblée nationale présentée – dans la V
e République ! – comme un cadre de résistance substitué aux grèves et
aux manifestations ?
Et maintenant ? Du point de vue de la démocratie, ce gouvernement et la majorité écrasante dont il va disposer à
l’Assemblée nationale sont illégitimes.
C’est pourtant ce gouvernement illégitime qui prétend, dans les prochaines semaines, s’en prendre au Code du travail,
à la Sécurité sociale, aux retraites et au baccalauréat et inscrire dans la Constitution l’état d’urgence !
De quel droit ?
Avec ce pouvoir illégitime et pourtant déterminé à remettre en cause les conquêtes ouvrières et démocratiques, il n’y
a aucune matière à négociation ou concertation.
À ce gouvernement minoritaire qui prétend tout détruire, les travailleurs n’ont d’autre choix que d’opposer le front
unique sans faille de la classe ouvrière, de la jeunesse et des organisations ouvrières déterminées à se dresser dans
l’unité contre sa politique dévastatrice.
Le Parti ouvrier indépendant démocratique combat en toutes circonstances pour l’unité et la démocratie, qui exige la
liquidation de la Ve République et l’élection d’une Assemblée constituante souveraine, rompant avec les diktats de
l’Union européenne.
Partisan de la lutte de classe, le Parti ouvrier indépendant démocratique prendra et soutiendra toutes les initiatives
nécessaires pour aider les travailleurs à avancer dans cette voie.
Dans cette période de crise et de décomposition politiques, nous nous adressons fraternellement aux militants et
sympathisants du Parti communiste, du Parti socialiste, du Parti de gauche, de La France insoumise, aux militants
syndicalistes. Ouvrons la discussion : faut-il, oui ou non, un parti de classe ? Faut-il, oui ou non, aider à œuvrer à
constituer le front unique ouvrier pour défaire les plans de la réaction ?

Barnum, ne cherche pas à faire de la pub sur ce forum révolutionnaire marxiste à bon compte et au service de tes dirigeants, fossoyeurs du trotskysme en France, tu perds ton temps.

Je te l'ai déjà écrit: ici on est pas des jambons, et tes loulous on les connait. Un léopard ne se déplace pas sans ses taches !

Tu es fier de mettre en ligne certains éléments de langage de la politique ouvrière révolutionnaire, mais d'une part après l'heure c'est plus l'heure, et d'autre part le fond politique de l'édito de ton parti est et reste profondément contre-révolutionnaire.

Vous reprochez à Mélenchon à avoir de bout en bout développé une politique de division: ".. politique de division menée avec arrogance..", et très vite à avoir abandonné la perspective d'une nouvelle constitution: "... en finir avec la Ve République...", et s'être proposé comme éventuel premier ministre de Macron: "... Comment n’auraient-ils pas été déroutés quand Mélenchon s’est proposé comme Premier ministre de Macron dans le cadre d’une cohabitation ?...", mais hélas se que tu ne veux pas voir c'est que tes dirigeants sont approximativement sur la même ligne.

Il nous disent:

"...Le Parti ouvrier indépendant démocratique combat en toutes circonstances pour l’unité et la démocratie, qui exige la liquidation de la Ve République et l’élection d’une Assemblée constituante souveraine, rompant avec les diktats de l’Union européenne..."

Une fois de plus mentionnent-t-ils un quelconque caractère de classe pour cette constituante ? Non, il ne le font pas parce que, comme Mélenchon, ce qu'ils veulent c'est une nouvelle république française rompant avec les diktats de l’Union européenne. Que cette république soit ouvrière ou bourgeoise ne semble pas revêtir chez eux une grande importance.

Ils ne cherchent pas à construire un parti ouvrier révolutionnaire, lorsqu'ils vont à la pêche aux militants des autres organisations ouvrières, mais un parti ouvrier indépendant.

"...Dans cette période de crise et de décomposition politiques, nous nous adressons fraternellement aux militants et sympathisants du Parti communiste, du Parti socialiste, du Parti de gauche, de La France insoumise, aux militants syndicalistes. Ouvrons la discussion : faut-il, oui ou non, un parti de classe ?..."

Et vous, vous leurs répondez: non.

"...Le Parti ouvrier indépendant démocratique combat en toutes circonstances pour l’unité et la démocratie..."

Ton parti combat pour la démocratie ... bourgeoise (une sixième république indépendante de Merkel), et à ce titre pour l'unité du prolétariat ... derrière ton Gluckstein (et son pote du sud ouest qui n'est lui même pas trotskyste, et même pas ouvrier) !

"...À ce gouvernement minoritaire qui prétend tout détruire (...) sa politique dévastatrice..."

Vous continuez à ne pas vous souvenir d'un terme politique qui est pourtant la clef de tout:
Socialisme !

Vous êtes d’indécrottables détrousseurs de cadavres. Rien de plus, rien de moins. Twisted Evil


avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Mar 13 Juin - 13:47

Tu oses parler de "fossoyeur du trotskysme", alors que tu nous présentes un éventuel Front populaire comme "une étape nécessaire vers la révolution et que pour Trotsky c'est la ressource ultime de la bourgeoisie CONTRE la révolution!!
Tu oses parler de "fossoyeur du trotskysme" (je comprends d'ailleurs que tu mettes une minuscule!!), alors que vous combattiez le Front unique ouvrier sur le terrain électoral, c'est à dire une candidature d'unité Hamon-Mélenchon (soutenus respectivement par le PS, le PCF et le PG), candidature seule à même d'empêcher Le Pen au second tour et Macron à l'Elysée !!

"Ton parti combat pour la démocratie ... bourgeoise" Mais c'est toi qui truques honteusement , qui ajoute le qualificatif "bourgeois", alors qu'on ne fait que reprendre les termes de Marx et d'Engels à propos de la Commune de Paris, "forme enfin trouvée de la dictature du prolétariat"...le POID combat pour un Gouvernement ouvrier et pour un parti ouvrier révolutionnaire, sans en faire des préalables à la discussion engagée avec des centaines de militants PCF, PS, France insoumise, PG, syndicalistes... Toute discussion a un début ....et une fin!! Confondre les deux est du pur sectarisme!
Quant à ton "socialisme les jours de fête", bravo! Sans aucun combat pour la rupture avec la Cinquième république et l'Union européenne !! Donc, sans doute avec ces institutions au service du capital financier ??


"Avec ce pouvoir illégitime et pourtant déterminé à remettre en cause les conquêtes ouvrières et démocratiques, il n’y
a aucune matière à négociation ou concertation".
Voilà la réponse (sans parler des réponses précédentes, voir page 11) à tes calomnies sur le silence du POID à propos du dialogue social !! Tu sembles confondre avec le POI et son fameux soutien aux journées d'action à répétition, contre la grève générale et le blocage du pays !!

Et l'argument suprême, "détrousseur de cadavres", illustration à la fois de ta nullité politique et de ton affolement devant une quasi-dictature (sic!).
Avec toi, le socialisme "après des siècles et des siècles de transition", comme pour Pablo !! Tu es un vrai marcheur (c'est l'air du temps et tu as effectivement le temps devant toi !!).

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Mar 13 Juin - 14:28

Voir la déclaration nette et sans bavures du POID dénonçant tout dialogue social, toute concertation avec Macron-Philippe, en haut de la page 4 et non pas page 11 (confusion avec un autre fil sur ce forum).

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Mar 13 Juin - 17:47

barnum a écrit:Voir la déclaration nette et sans bavures du POID dénonçant tout dialogue social, toute concertation avec Macron-Philippe, en haut de la page 4 et non pas page 11 (confusion avec un autre fil sur ce forum).

Bien on revient à la case départ: montre-nous, mets-nous en ligne cette déclaration nette et sans bavure dénonçant tout dialogue social.

Il n'y a chez vous aucun début de commencement de ce type de début de politique. Et pour cause, vous avez exactement la même idéologie que les directions syndicales: un vague radicalisme francs-maçons, rempli d'utopisme réac, sur l'espérance d'un retour au bon vieux temps de la démocratie bourgeoise. Rien à voir avec Marx, Engels, Lénine et Trotsky.

La Commune de Paris dans votre bouche, une simple couverture idéologique, de toute façon il est coutumier de voir les bureaucrates anarcho-syndicalistes de FO, chaque année en mai, confondre le mur des fédérés d'avec le mur des lamentations.

Vous êtes foncièrement des détrousseurs de cadavres. Le PS et le PCF pas mêmes encore refroidit, qu'en lieu et place d'une politique de front unique ouvrier, vous êtes les premiers sur la ligne: "on plume la volaille !". Vous êtes comme ces voleurs indigents sur les champs de bataille de toutes les époques, à marauder autours des soldats, mourant et à terre, sans défense, à leurs arracher sans pitié leurs bottes et leurs maigres bien personnel.

Tes dirigeants sont des minables politiciens corrompus, des embrouilleurs de première, une tâche honteuse dans le mouvement ouvrier français, et toi et l'ensemble de ceux qui les suivent, désolé de te le redire, des incurables idiots.

Pour ceux qui me lisent, et ils sont nombreux, ne perdez pas une minute à suivre Barnum et ses potes, rejoignez immédiatement les trotskystes authentiques qui éditent depuis plus de trente ans le petit bulletin d'information: "Combattre pour le Socialisme". Ce sont des militants ouvriers d'une intégrité morale et d'une rigueur politique et intellectuelle exemplaire.

Ensemble nous allons construire maintenant le Parti ouvrier révolutionnaire et l'Internationale ouvrière révolutionnaire, mais pas comme Gluckstein et Cie., dans le respect des principes marxistes:

Pour dimanche prochain: front unique ouvrier (de manière bien tardive l'ensemble des appareils se plient enfin à cette politique).

Partout où cela est possible, réduire la victoire électorale de la bourgeoisie, en utilisant le vote ouvrier.

Dimanche: vote inconditionnel pour les candidats ouvriers restés en lice.

Vote PS (sauf les ex-ministres de Hollande) ou PCF ou Front de Gauche.

Aucune voix pour les candidats de la France Insoumise, Radical de Gauche et Écolos.

avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Mar 13 Juin - 19:20

Eninel qui veut nous fourguer sa politique de division sous l'étiquette trotskyste, après avoir pavé la voie à Le Pen au second tour et à Macron à l'Elysée, qui revendique avec son groupuscule la nécessité d'un Front populaire comme étape nécessaire vers la révolution (sic!), qui s'indigne qu'on puisse vouloir combattre pour un Gouvernement ouvrier et pour construire un parti ouvrier révolutionnaire avec des militants venus du PCF,du PG, de France insoumise, du PS, des syndicalistes..., lui qui se démène à ressusciter les appareils du PS et du PCF complètement rejetés par la classe ouvrière et la jeunesse.

Eninel qui entretient la confusion entre le POI ,son appareil de la lutte avec les bureaucrates CGT, FO et leurs journées d'action à répétition ....et le POID qui combat, lui, pour la grève générale et le blocage du pays !!! Rien à voir sauf pour le tenant du Front populaire, le prodigieux CPS et son éminent Eninel qui confond quasi-dictature et situation pré-révolutionnaire !! Un détail comme dit l'autre !

Eninel en flagrant délit de mensonge !! Voir déclarations ci-dessous et ci dessus ( page 4 toutes les deux)....Extrait:

Non au "Front populaire de résistance sociale", non au dialogue social....extrait d'une déclaration du POID:

"Quant au « Front populaire de résistance sociale » intégrant les syndicats … quelle est sa fonction ? La fonction de tout Front populaire : enchainer la classe ouvrière et ses organisations au « demi-cadavre politique de la bourgeoisie ». En l’occurrence aliéner l’indépendance des organisations ouvrières en les encamisolant dans une alliance de « proposition » en direction de Macron et de réforme constitutionnelle préservant la 5ème République. En réalité, conscients de la nécessité de permettre à Macron de réussir, toutes les « forces de gauche » sont candidates à structurer un Front populaire, depuis Hamon qui veut depuis rassembler 12 000 partisans sur la pelouse de Reuilly le 1er juillet, jusqu’au PCF qui annonce sa disponibilité pour toutes sortes de combinaisons, en passant donc par la France insoumise (et sa composante CCI qui proclame urbi et orbi avoir reçu mission de « structurer la France insoumise », laquelle veut structurer un Front populaire…) .

Dans ce contexte, plusieurs déclarations récentes de responsables syndicaux (CGT et FO) ont suscité les interrogations de militants, inquiets d’une possible co-élaboration de contre-réformes avec le gouvernement. A quoi s’ajoutent certaines nominations dans les cabinets ministériels, et le soutien affiché de responsables syndicaux ès-qualité à des députés sortants. Tout cela va dans une direction contraire à l’indépendance syndicale. Quelle conclusion en tirer ? Ceux qui hier applaudissaient au prétendu « sans faute » des dirigeants dans le mouvement contre la loi El Khomri se comportent à présent en amoureux déçus et sont tentés d’introduire dans le syndicat la démarche « dégagiste » de leur nouveau mentor politique. Pour notre part, nous voyons dans les développements présents le prolongement (aggravé) de la politique qui a conduit à bloquer tout mouvement réel vers la grève générale contre la loi EL Khomri.

Il est indiscutable que les événements marquent une accélération de la marche à l’intégration corporatiste. Ainsi, quand une fédération syndicale annonce par circulaire que désormais employeurs et salariés vont pouvoir suivre des « formations communes sur les pratiques du dialogue social », on comprend ce que cela veut dire. Pour l’impérialisme, la question-clé reste de transformer les organisations ouvrières en instrument de sa politique de démantèlement, prenant notamment la forme du prétendu « dialogue social ». Répétons-le : on ne peut comprendre la gravité des coups portés, en particulier le passage de la loi El Khomri (et les préparatifs de Macron totalement adossés au passage de cette loi) si l’on passe sous silence le fait que les appareils se sont systématiquement opposés à la réalisation du front unique dans la grève générale pour bloquer cette politique.

Autre extrait de la déclaration du POID du 11 juin, sur cette question précisément (sinon, voir l'ensemble de la déclaration plus haut)

"Avec ce pouvoir illégitime et pourtant déterminé à remettre en cause les conquêtes ouvrières et démocratiques, il n’y
a aucune matière à négociation ou concertation".

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Mer 14 Juin - 7:51

barnum a écrit:Eninel (...) qui s'indigne qu'on puisse vouloir combattre pour un Gouvernement ouvrier et pour construire un parti ouvrier révolutionnaire avec des militants venus du PCF,du PG, de France insoumise, du PS, des syndicalistes.

Ton parti le POID ne veut pas un gouvernement ouvrier il veut une constituante ... bourgeoise.

Ton parti le POID ne veut pas construire un parti ouvrier révolutionnaire, mais un parti ouvrier indépendant.

Et c'est au nom de cette pseudo indépendance formelle, que dans la roue de FO, vous faites de l'agitation de manière générale contre le corporatisme , en prenant soin de ne pas chercher à vous fâcher avec les Mailly et Cie.

Certes il y a de quoi s'indigner de ce type de comportement irrespectueux et systématiquement menteur et manipulateur chez des gens qui ont détruit l'OCI-PCI.
avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Mer 14 Juin - 8:47

Tu as le chic de ne pas répondre sur le fond mais sur des intentions supposées et en l'occurrence mensongères !!!

Démocratie bourgeoise dis-tu alors que le POID combat pour un Gouvernement ouvrier, pour un nouveau Gouvernement de la Commune, de délégués élus, mandatés, révocables, fédérés à tous les niveaux...("forme enfin trouvée de la dictature du prolétariat" disent Marx et Engels, seule forme possible d'une véritable démocratie au sens propre du terme, unifiant, derrière la classe ouvrière, l'ensembles des couches exploitées et opprimées).
Parti ouvrier, révolutionnaire effectivement pour mener un tel combat, indépendant de L'Etat et des patrons, mais indépendant aussi, contrairement à toi, des institutions de la Cinquième république et de l'Union européenne, et indépendant, contrairement au POI, des directions syndicales de FO et de la CGT (rappelons une fois de plus que le POID a combattu les journées d'action à répétition sur la loi El Khomri, contrairement par exemple à LO, le POI, une partie du NPA..., pour la grève générale et le blocage du pays).

Par contre, et ça n'est pas une intention supposée, tu combat pour la mise en place d'un "Front populaire, étape nécessaire vers la révolution", pour la défense des appareils du PS et du PCF.....ET après tu peux toujours expliquer que tu rejettes tout dialogue social , qui peut te croire !!

Quant à la déclaration du POID condamnant tout dialogue social, toute concertation avec Macron-Philippe, elle est claire et tu es bien silencieux (et pour cause!) à ce propos!

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Mer 14 Juin - 22:03

barnum a écrit:Tu as le chic de ne pas répondre sur le fond

Quant à la déclaration du POID condamnant tout dialogue social, toute concertation avec Macron-Philippe, elle est claire et tu es bien silencieux (et pour cause!) à ce propos!

Sur le fond Barnum, nous t'avons demandé mille fois de mettre en ligne sur le forum, un communiqué du POID exprimant grosso modo la ligne politique révolutionnaire, d'interpeller les directions syndicales en exigeant d'elles, qu'elles rompent avec le gouvernement Macron-Philippe-Bayrou. Nous t'avons prévenu: Tu peux chercher longtemps, cette politique n'existe pas au POID, comme d'ailleurs elle n'existait pas au temps du MPPT, PT, POI.

Le fait que le POID, en propre, condamne tout dialogue social, toute concertation avec Macron-Philippe, cela n'a aucune importance du point de vue de la lutte des classes. Le poids et la place du POID dans cette lutte ne fait pas de ce parti un représentant des salariés et un interlocuteur reconnu comme tel.

Vous êtes, si on veut vous croire, pour la rupture avec la bourgeoisie, c'est bien, bravo, encore une chance vous répondrons les méchantes langues, sinon à quoi rimerait vos pèlerinages au mur des fédérés et vos prétentions révolutionnaires !

Mais de votre opinion, la bourgeoisie n'en a cure. vous n’êtes pas grand chose sur le plan politique: qualitativement et quantitativement. Ne pas comprendre la différence fondamentale entres des confédérations syndicales qui représentent le prolétariat, et un groupuscule comme le votre qui ne représente que lui-même, c'est montrer une carence politique grave, ce n'est pas très rassurant aux yeux des travailleurs.

Alors qu'est ce que tu veux que je te dise de plus Barnum ?

Tu as du souffle et de l’énergie, c'est bien, mais hélas comme cette énergie et ce souffle se disperse faute de maîtrise, tu produits du vent. A quoi bon poursuivre ce dialogue de sourd ?

Le bien ne fait pas de bruit et le bruit ne fait pas de bien !

avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Jeu 15 Juin - 8:36

Faire tout pour ressusciter les appareils du PS et du PCF complètement discrédités dans la classe ouvrière et la jeunesse, tout en ne comprenant pas que la condamnation de tout dialogue social, toute concertation avec le gouvernement anti-ouvrier Macron- Philippe condamne les éventuels interlocuteurs de ce dialogue, c'est à dire les directions syndicales.....faut le faire!!
Tu continues de confondre le POI qui rêve d'un "appareil de la lutte" avec les bureaucraties syndicales" et flatte un Mélenchon, adepte de la cohabitation, avec le POID qui combat pour un Gouvernement ouvrier, pour la grève générale et le blocage du pays, notamment pour l'abrogation de la loi El Khomri et la future loi travail !!
Je te rappelle aussi que le parti bolchevique était ultra minoritaire en février 1917 ! Et que si les syndicats sont des organisations de classe représentant effectivement les travailleurs, les appareils bourgeois qui les dirigent sont, pour un militant trotskyste, des instruments purs et simples du capital et de ses institutions (Cinquième république, Union européenne). Seul le Front unique ouvrier réalisé à la base ( délégués d'ateliers, de services....comités de grève fédérés à tous les niveaux....) pourra imposer le Front unique au sommet et impuissanter ces appareils bourgeois.

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Jeu 15 Juin - 10:34


Faire tout pour ressusciter les appareils du PS et du PCF complètement discrédités dans la classe ouvrière et la jeunesse a écrit:

Oh toi lorsque tu as formuler le mot "appareil" tu as tout dit, en fait pas grand chose, du vent.

Appeler dimanche prochain à utiliser un bulletin de vote PS ou PCF ou PG , pour limiter autant que ce faire ce peu la victoire écrasante de la bourgeoisie, cela n'est pas essayer de ressusciter les appareils, encore moins apporter un quelconque soutien à ces partis ouvriers-bourgeois.

Ne pas comprendre que lorsqu'on se sert d'un marteau pour enfoncer un clou, on peut se foutre éperdument du marteau, c'est continuer à faire preuve d'un manque d'intelligence pathétique.

D'ailleurs pour parler de ces partis ouvriers-bourgeois, attention de ne pas faire une analyse trop hâtive. Ils ne sont pas "complètement discrédités" comme l'affirment tes dirigeants croque-morts et détrousseurs de morts.

Malgré une ligne politique au mieux emprunte d'une extrême confusion, malgré une division qui aux législatives aura battue tout les record, que ce soit au premier tour des présidentielles et à celui des législatives, la jeunesse et le prolétariat les plus conscient (les autres se sont réfugiés dans l'abstention) auront essayé de limiter la casse et de contre balancer la politique désastreuse des directions (partis syndicats).

Aux présidentielles les 25% de Hamon-Mélenchon prouve qu'il existait un électorat pour amener au second tour un candidat de gauche soutenu par le PS et le PCF.

Aux législatives, si tu te donnes la peine d'additionner l'ensemble des listes gauche (au sens large, avec les verts, la FI et les radicaux ), tu constateras que pour dimanche prochain la gauche traditionnelle serait présente dans pratiquement toutes les circonscriptions. Avec une politique juste, la victoire était possible.

Pour finir, si les directions syndicales se décidaient enfin à appeler à un vote de classe, partant du principe que le Medef lui ne s'en prive pas, la nature générale politique aurait pu être radicalement inverse. Non seulement la victoire était possible, mais nous pouvions commencer à construire le socialisme avec des partis comme le PS et le PCF.

Avec une politique de front unique ouvrier au sommet (le "front à la base" de tes potes est une énième fumisterie de leur part, puisque l'unité à la base existe spontanément) , avec une orientation politique pour l'abrogation de la loi El Khomery, avec des syndicats conséquent , tu ne parlerais pas ce matin, en écho derrière les couillons, des partis PS et PCF complètement discrédités et moribonds.

Ce que le prolétariat et la jeunesse rejettent à travers les dernières élections ce sont des directions ouvrières (et non pas les partis) qui se sont suicidées, en organisant de bout en bout la confusion et la division. L'abstention est la conséquence de cet état de fait.

Je te rappelle aussi que le parti bolchevique était ultra minoritaire en février 1917 ! a écrit:

Je te prie monsieur le communard de laisser les bolcheviques en dehors de tout ça. Il ne se passe pas un jour, sans que tu nous expliques mécaniquement, que la Commune a été la forme enfin trouvée du pouvoir ouvrier, indépassable, en ignorant superbement Octobre.

Pour toi et ta petite tête de philistin, idéaliser la Commune, voir des propagandistes de front populaire un peu partout, accuser les autres d'être des affreux, et en même temps, ne pas voir que le gouvernement de Paris était paradoxalement un gouvernement de type "front populaire", avec des personnalités radicales bourgeoises et des francs-maçons, aux affaires, côte à côte avec des représentants des ouvriers parisiens, un tel grand écart, une telle contradiction idéologique, semble ne te poser aucun problème en soi.

Laisse le bolchevisme de côté, la compréhension de cette politique, c'est pas pour des petites têtes comme toi. En toute chose les petits navires doivent tenir la rive.

avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Jeu 15 Juin - 12:47

Confirmation définitive d'une nullité politique !!

"Oh toi lorsque tu as formuler le mot "appareil" tu as tout dit, en fait pas grand chose, du vent".
Du vent!! Alors que c'est la base même de l'analyse trotskyste....justement la notion de parti ouvrier bourgeois, l'élément bourgeois étant justement l'appareil dirigeant au service de la classe bourgeoise , de même pour les bureaucraties syndicales, intégralement des appareils bourgeois au garde à vous devant les intérêts du capital !

"Aux présidentielles les 25% de Hamon-Mélenchon prouve qu'il existait un électorat pour amener au second tour un candidat de gauche soutenu par le PS et le PCF".
Venant de la part d'un groupuscule qui a mené toute sa campagne contre une candidature d'unité Hamon-Mélenchon ( qui effectivement pouvait empêcher Le Pen au second tour et Macron à l'Elysée), pour une candidature de division,Hamon contre Mélenchon, en vue d'un Front populaire, "étape nécessaire vers la révolution" !! Laisse tomber Trotsky, je t'en prie !!

"nous pouvions commencer à construire le socialisme avec des partis comme le PS et le PCF".
Tout est dit !!! Complètement en dehors du mouvement même de la classe ouvrière !! Les ahuris se croient toujours en 1984 , le moment historique où les travailleurs et les jeunes viennent de faire l'expérience concrète de la trahison des PS-PCF !!

"Avec une politique de front unique ouvrier au sommet (le "front à la base" de tes potes est une énième fumisterie de leur part, puisque
l'unité à la base existe spontanément)"

Pauvre, pauvre Eninel, qui n'a jamais vu sur son lieu de travail, à la base donc, des militants syndicaux reproduisant fidèlement les consignes des bureaucraties syndicales pour les journées d'action, contre tout appel à la grève générale !!! Réaliser le Front unique à la base est aussi un combat pour déboucher sur le Front unique au sommet !

"Je te prie monsieur le communard de laisser les bolcheviques en dehors de tout ça. Il ne se passe pas un jour, sans que tu nous expliques mécaniquement, que la Commune a été la forme enfin trouvée du pouvoir ouvrier, indépassable, en ignorant superbement Octobre".

Le bouquet, alors que Lénine comme Trotsky se sont réclamés de la Commune de Paris, "forme enfin trouvée de la dictature du prolétariat" pour Marx et Engels, forme justement reprise par les soviets en Russie en 1917, celles des délégués élus, mandatés, révocables, fédérés à tous les niveaux....réalisant l'unité ouvrière, le Front unique, avec un parti bolchevique ultra minoritaire en février 17 (comme le POID l'est aujourd'hui!), devenant majoritaire 6 mois plus tard grâce à sa politique révolutionnaire.
Qui ignore donc Octobre en collant inconditionnellement au cul des Kerensky d'aujourd'hui !!

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum