Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Mer 24 Mai - 9:10

Tiens donc, le malheureux Eninel, qui n'a contre moi que la calomnie comme argument, est obligé d'écrire "mes" avec des guillemets (comme quoi la polémique est bien utile !), après avoir bien parlé de SES chefs ouvriers que sont les Martinez, Mailly, Laurent, Cambadélis !!! L'inconscient est souvent le maître!

Le pauvre essaie de masquer sa participation à la campagne de division Hamon contre Mélenchon qui a permis Le Pen au second tour et Macron à l'Elysée, au seul bénéfice du capital financier et de sa créature l'Union européenne ! Lui a bien des idées en propre mais qui sont bien sales, celles de son groupuscule, qui consistent à essayer de conforter les appareils bourgeois contre le Front unique ouvrier ! Mais qui donc est "le fossoyeur du Trotskysme" !

Et je veux que tout le monde vote pour Hamon, et je vote pour Poutou, puis pour LO....ne manque que le PC ! Quelle constance de celui qui, éperdu,voyant une dictature prête à bondir, est prêt quant à lui à voter pour n'importe qui ! Et pas question de s'abstenir ou de voter blanc comme l'ont fait 37% aux présidentielles, essentiellement des travailleurs, des chômeurs, des jeunes!

En plus,il ne comprend toujours pas que les élections ne sont pas le moyen pour la classe ouvrière de prendre le pouvoir, mais que la participation à ces élections est un moyen de développer une agitation pour un Gouvernement ouvrier, pour la rupture avec la Cinquième république et l'Union européenne..., de regrouper des travailleurs et des jeunes, d'élever le niveau de conscience, de recruter à la construction d'un parti ouvrier révolutionnaire.....c'est ce que fait le POID avec ses 67 candidats.

barnum

Messages : 283
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Mer 24 Mai - 10:34

barnum a écrit: de recruter à la construction d'un parti ouvrier révolutionnaire.....c'est ce que fait le POID avec ses 67 candidats.

Ah bon ! Ce n'est plus un parti ouvrier indépendant et démocratique ?
avatar
Eninel

Messages : 447
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Mer 24 Mai - 13:48

Bien sûr, un parti ouvrier révolutionnaire à la fois indépendant des appareils syndicaux et politiques (contrairement à toi!), sans parler de l'indépendance par rapport à l'Etat et aux capitalistes, et effectivement démocratique, c'est à dire combattant pour le pouvoir de la majorité (travailleurs, chômeurs, jeunes, retraités) sous la direction de la classe ouvrière, seule classe à n'avoir que ses chaînes à perdre, d'où le combat du POID pour un Gouvernement ouvrier, sur la base des délégués élus, mandatés, révocables, fédérés à tous les niveaux, sur la base des expériences de la Commune de Paris en 1871 et des soviets en Russie jusqu'au début des années 20.

barnum

Messages : 283
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Bobigny le Mer 24 Mai - 15:39

barnum a écrit:Bien sûr, un parti ouvrier révolutionnaire à la fois indépendant des appareils syndicaux et politiques (contrairement à toi!), sans parler de l'indépendance par rapport à l'Etat et aux capitalistes, et effectivement démocratique, c'est à dire combattant pour le pouvoir de la majorité (travailleurs, chômeurs, jeunes, retraités) sous la direction de la classe ouvrière, seule classe à n'avoir que ses chaînes à perdre, d'où le combat du POID pour un Gouvernement ouvrier, sur la base des délégués élus, mandatés, révocables, fédérés à tous les niveaux, sur la base des expériences de la Commune de Paris en 1871 et des soviets en Russie jusqu'au début des années 20.

Arrête de jouer ton têtu toi même tu sais que chacun dans son coin on ne construit rien No

Bobigny

Messages : 26
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Mer 24 Mai - 16:14

Mais justement, ça n'est pas chacun dans son coin puisqu'on s'adresse aux ouvriers, aux chômeurs, aux jeunes....mais c'est vrai on ne construit pas un parti révolutionnaire en fricotant avec les appareils et en développant une politique de division !

barnum

Messages : 283
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Mer 24 Mai - 16:57

Bobigny a écrit:
barnum a écrit:Bien sûr, un parti ouvrier révolutionnaire à la fois indépendant des appareils syndicaux et politiques (contrairement à toi!), sans parler de l'indépendance par rapport à l'Etat et aux capitalistes, et
effectivement démocratique, c'est à dire combattant pour le pouvoir de la majorité a écrit:effectivement démocratique, c'est à dire combattant pour le pouvoir de la majorité
(travailleurs, chômeurs, jeunes, retraités) sous la direction de la classe ouvrière, seule classe à n'avoir que ses chaînes à perdre, d'où le combat du POID pour un Gouvernement ouvrier, sur la base des délégués élus, mandatés, révocables, fédérés à tous les niveaux, sur la base des expériences de la Commune de Paris en 1871 et des soviets en Russie jusqu'au début des années 20.

Arrête de jouer ton têtu toi même tu sais que chacun dans son coin on ne construit rien No


Bien sûr, un parti ouvrier révolutionnaire a écrit:

Sur la quantité de post sur ce forum à ton initiative, c'est la toute première fois que tu parles d'un "parti ouvrier révolutionnaire". Alors excuses notre surprise !

De plus, penses-tu sincèrement que des dirigeants, qui ont coulé l'OCI-PCI, pour la fondation d'un PT, en passant par un mouvement pour un parti des travailleurs, qui ensuite un beau matin en sont revenus à un parti ouvrier, non pas révolutionnaire, mais indépendant, penses-tu que ces personnes sont les plus indiqués pour entreprendre cette besogne ?

un parti ouvrier révolutionnaire à la fois indépendant des appareils syndicaux et politiques a écrit:

Si désormais tes dirigeants se vantent d'être indépendant d'un appareil syndical, on ne peut pas dire qu'ils l'aient été toujours: indépendant. J'ai apporté les faits prouvant que le PCI, le MPPT, le PT, le POI (avant scission) avaient des liens de dépendance très avancés avec l'appareil FO. Comment subitement croire tes dirigeants qu'un jour, ils n'essayeront pas de nouveau de placer des mecs comme toi dans un appareil ? Alcoolique un jour, alcoolique toujours !

sans parler de l'indépendance par rapport à l'Etat et aux capitalistes a écrit:

Vous commencez très mal ! A peine né vous vous présentez à des élections bourgeoises, dans l'espoir de pouvoir vous aussi toucher une partie du jackpot du financement des partis politiques. Commencez à dénoncer ce système mafieux consistant à faire financer le train de vie des bureaucraties politiques par le peuple, et après vous pourrez commencer à prétendre à quelque chose !

effectivement démocratique, c'est à dire combattant pour le pouvoir de la majorité a écrit:

Mon pauvre ami comme tu t'illusionnes ! Comme tu n'y connais rien à rien à l'histoire et l'histoire des processus révolutionnaires ! Jamais un pouvoir révolutionnaire n'est né d'une majorité déclarée. Le critère de la majorité formelle n'a strictement rien à voir avec la justification d'une révolution. Admettons qu'une majorité exploite et opprime un prolétariat (ne rigole pas, on y est presque en France), celui ci, sous prétexte du respect de la démocratie tautologique, doit-il s'interdire de s'ériger ?
Que tes dirigeants avant de cuisiner la démocratie à toute les sauces, commencent à la faire vivre dans ton parti monolithique et dictatorial !


la classe ouvrière, seule classe à n'avoir que ses chaînes à perdre a écrit:


Non le prolétariat n'est pas la seule classe, il y a aussi la paysannerie. Dans sa grande majorité, accablée et étranglée par le pouvoir des banques et des maquillons, l'Etat bourgeois bien sûr. Pourquoi les bolcheviques ont appelé le premier gouvernement de la jeune république soviétique: "gouvernement ouvrier et paysan" ?
Parce que la paysannerie était majoritaire tu vas me dire !
Plutôt que de suivre un stage de révolutionnaire professionnel, je te recommande de faire une formation d'expert comptable. Expert comptable en nombre d’âneries formulées au mètre cube !

combat du POID pour un Gouvernement ouvrier, sur la base des délégués élus, mandatés, révocables, fédérés à tous les niveaux, sur la base des expériences de la Commune de Paris en 1871 et des soviets en Russie jusqu'au début des années 20 a écrit:

Voilà, et sans doute cela te rassure d’ânonner à longueur de fil, toujours cette même confusion sur ce qu'à pu être dans l'histoire du mouvement ouvrier, la Commune et Octobre .

Mais il faut choisir. C'est où le modèle Commune, ou le modèle Octobre.

Personne ne peut préjuger des formes que revêtira un jour la dictature de classe du prolétariat, mais une chose est sûr cependant:

- où se sera un pouvoir large avec dans un gouvernement "ouvrier" des communistes, mais aussi des socialistes, des anarchistes et des francs-maçons: la vraie démocratie comme vous l'appelez de votre voeux ;

- où ce sera un pouvoir étroit et minoritaire, avec à la tête d'un gouvernement ouvrier et paysan, les seuls communistes (et leurs alliés), pas forcément majoritaire dans le pays. Et à ce moment là, toi et ton parti de "démocrates", vous serez les premiers à inquiéter et à énerver les travailleurs contre leur gouvernement: "Dictature, dictature !"

La preuve que vous n’êtes pas entrain de construire un parti ouvrier révolutionnaire de type bolchevique, en suivant les préceptes de Lénine dans son "Que Faire", c'est que vous vous fourvoyez dans l'illusion, que les soviets ouvriers seuls, peuvent garantir au prolétariat d’exercer pleinement sa dictature.

Il faut dans ces soviets une majorité de bolcheviques, il faut un parti, mais ce parti ce n'est pas vous qui le construisez pour le moment, parce que un bolchevique, lorsqu'il vous voit comme vous êtes, avec les conneries que vous professez, avec votre malhonnêteté chronique, il s'enfuit en courant !

"...La révolution prolé­tarienne ne peut triompher sans le Parti, à l'encontre du Parti ou par un succédané de Parti. C'est là le principal enseigne­ment des dix dernières années. Les syndicats anglais peuvent, il est vrai, devenir un levier puissant de la révolution prolé­tarienne; ils peuvent, par exemple, dans certaines conditions et pour une certaine période, remplacer même les Soviets ouvriers. Mais ils ne le pourront sans le soutien du Parti communiste, ni à plus forte raison contre lui; ils ne pourront jouer ce rôle que si l'influence communiste devient prépondérante dans leur sein. Cette leçon sur le rôle et I'importance du Parti dans la révolu­tion prolétarienne nous l'avons payée trop cher pour ne pas la retenir intégralement..." (Trotsky. Les leçons d'octobre )




avatar
Eninel

Messages : 447
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Mer 24 Mai - 18:07

Il n'y a pas à dire, sans les insultes aucune argumentation !!
Extraordinaire, pour toi Macron à la majorité alors que les élections ont montré qu'il est largement minoritaire , donc illégitime, si l'on considère le nombre d'abstentions, de bulletins blancs ou nuls, de non inscrits, de votes Macron essentiellement contre Le Pen ( tout ça entre autres grâce à votre campagne de division Hamon contre Mélenchon!).
Eh non, le Quatrième congrès de l'Internationale communiste parle bien de "gouvernement ouvrier" dans ses différentes variantes même si la paysannerie est majoritaire ! Même chose pour le programme de transition.
Seule la classe ouvrière n'a que ses chaînes à perdre et sous sa direction peut entraîner les couches petites-bourgeoises!
Lénine comme Trotsky se réclament de la Commune de Paris, "forme enfin trouvée de la dictature du prolétariat" explique Marx....Une fois de plus ( c'est loin d'être la première!), tu ne comprends pas grand'chose !( c'est une constatation, pas une insulte ou une calomnie !).
Bien sûr, le parti ouvrier révolutionnaire devra gagner la majorité des exploités (et non pas une majorité formelle dans le cadre de la démocratie bourgeoise !!) dans le cours même du processus révolutionnaire !! Confondre une situation pré-révolutionnaire avec une quasi-dictature....une nouvelle preuve s'il en fallait de ton expertise ( veux-tu qu'on énumère tous les contre-sens que tu as pu nous débiter depuis des mois ?).
Toi, tu t'y connais tellement en histoire révolutionnaire que non seulement tu es incapable de voir la réalité de la situation française sur la base d'une analyse marxiste mais, en plus, tu nies les appels répétés de Lénine comme de Trotsky à utiliser le terrain électoral pour développer une agitation révolutionnaire et ainsi pouvoir recruter aussi sur ce terrain au parti ouvrier, ce que fait le POID, non pas pour des raisons financières sinon il présenterait 550 candidats comme LO satisfaite de sa situation de secte végétative, mais pour approfondir son développement, les ventes de son journal, la Tribune des travailleurs, ainsi que les abonnements.

Enfin, justement, les militants du POID, et Gluckstein en tête, ont été exclus pour avoir refusé le cours néo-pabliste du POI d'adaptation aux appareils, d'abord aux bureaucrates de FO et de la CGT , maintenant à Mélenchon.....refus qui remonte aux années 90, la stagnation du PT puis du POI s'expliquant par le cours imposé, de façon de plus en plus ouverte après la mort de Lambert, par les Lacaze-Gauthier (à lire l'article de fond du dernier numéro de l'Internationale, revue du Comité de reconstitution de la Quatrième Internationale).
Terminé pour le POI le combat pour construire un parti révolutionnaire, pour un Gouvernement ouvrier, pour la rupture avec la Cinquième république et l'Union européenne....vive "l"appareil de la lutte" avec Mailly et Martinez, vive Mélenchon et son appel à la cohabitation avec Macron !!

barnum

Messages : 283
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Jeu 25 Mai - 8:15


Loi travail : Macron rassure les partenaires sociaux.

Le chef de l’Etat, qui recevait mardi les syndicats et le patronat, maintient son calendrier de la réforme.

Le Monde | 24.05.2017 | Par Sarah Belouezzane et Bertrand Bissuel

"...Certains redoutaient qu’il y ait du sang et des larmes. Des confrontations tendues entre des leaders syndicaux sur le qui-vive et un nouveau président de la République qui veut agir vite.
Il n’en fut finalement rien.
Après avoir rencontré Emmanuel Macron à tour de rôle, mardi 23 mai, la plupart des dirigeants d’organisations de salariés et d’employeurs ont quitté l’Elysée avec une impression générale plutôt positive.
Le numéro un de la CGT, Philippe Martinez, a, lui-même, « cru comprendre » qu’il y avait un sujet d’accord entre lui et le chef de l’Etat – au sujet du tempo des négociations à venir. (...)

« J’ai plaidé pour que le calendrier soit détendu », renchérit Jean-Claude Mailly, le numéro un de FO.
« Marges de manœuvre » ..."


Certains redoutaient qu’il y ait du sang et des larmes. Des confrontations tendues entre les leaders syndicaux sur le qui-vive et un nouveau président de la République qui veut agir vite, et évidemment il n'en fut rien.

"Marges de manœuvre" sur le "tempo des négociations à venir", négociations ne l'oublions pas qui se fixent pour objectif de revenir sur plus de cent ans d'acquis sociaux de la classe ouvrière, n'auront pas dissuader nos chefs syndicaux de se comporter comme jadis les bourgeois de Calais: en chemise aller vers l'envahisseur remettre les clefs de la ville .

« J’ai plaidé pour que le calendrier soit détendu », affirme Jean-Claude Mailly pour FO, il ne plaide pas pour l'abrogation de la loi El Khomery (déjà une vieille histoire pour eux), il ne plaide pas pour le statu quo social, il plaide pour que la politique libérale du pouvoir en place, dévastatrice pour le prolétariat, s'applique un peu moins vite que ne le veut Macron.

Malheureusement pour nos chefs, à peine il fanfaronne: "...Le numéro un de la CGT, Philippe Martinez, a « cru comprendre » qu’il y avait un sujet d’accord entre lui et le chef de l’Etat – au sujet du tempo des négociations à venir...", qu'un sec communiqué de Matignon affirmait tout le contraire et maintenait le calendrier initial.

Non seulement nos chefs syndicaux sont des traîtres: on ne résiste pas dans la collaboration de classe, mais en plus ils ne comprennent rien à rien, ils se font promener !

La situation est assez grave pour que la direction du parti ouvrier révolutionnaire, le vindicatif parti ouvrier démocratique indépendant (POID), venant juste de rompre d'avec leurs anciens amis à FO, se fende rapidement d'un communiqué vengeur, dénoncer le comportement inadmissible des directions des centrales syndicales, y compris celle de FO.

Barnum se fera un grand plaisir de nous mettre ça en ligne sur le forum, pour que nous puissions apprécier de la nature dont est faite leur résistance et leur dénonciation vis à vis de la politique abjecte des Martinez et des Mailly:

"...Enfin, justement, les militants du POID, et Gluckstein en tête, ont été exclus pour avoir refusé le cours néo-pabliste du POI d'adaptation aux appareils, d'abord aux bureaucrates de FO et de la CGT ..."

avatar
Eninel

Messages : 447
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Jeu 25 Mai - 10:09

Ce qui est sûr et vérifiable, c'est que ça ne sont certainement pas les dirigeants et les militants du POID qui osent dire, comme Eninel, "NOS" chefs syndicaux !! Le POID, non seulement a combattu les journées d'action à répétition de Mailly-Martinez , soutenues entre autres par LO, le POI et une partie du NPA, non seulement il a combattu pour la grève jusqu'au retrait, la grève générale et le blocage du pays, mais il anticipe d'ores et déjà en combattant pour l'unité ouvrière non seulement pour l'abrogation de la loi El Khomri mais contre toute nouvelle loi travail, tout dialogue social cautionné par LES dirigeants syndicaux, toute tentative de marche au corporatisme dans la nature même de la Cinquième république !
Ce n'est pas le POID qui explique que Macron a effectivement la majorité (alors qu'il est en réalité ultra minoritaire et donc illégitime !) et que les "fameux" chefs syndicaux "ne comprennent rien à rien "...tu parles Charles !!! C'est quand on commence à prendre les autres pour des abrutis qu'on donne la preuve de sa faiblesse argumentaire et qu'on a recours aux insultes !!

barnum

Messages : 283
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Jeu 25 Mai - 11:52

Ah Barnum, ce ne sont pas des insultes que tu mérites, ce sont des baffes, tellement tu es bête comme tes pieds !

Comme le camarade Bobigny a raison de te dire :

Tu a l'art et la manière de répondre toujours a côté de la question ce qu'on appel des réponses de politiciens Evil or Very Mad a écrit:

Tu nous dits que les directions syndicales ne sont pas tes représentants, 90% des travailleurs pensent ça, qu'est ce que ça change puisque l'objet des négociations les concerne au plus au point. Tu fais l'anarchiste qui dit qu'il n'en a rien à péter de l'Etat bourgeois, et qui se retrouve tout con, lorsque ce gouvernement (qui ne le représente pas) le jette sur le front au nom de la défense de la patrie.

Tu nous dis aussi que ce n'est pas le POID qui explique que "...Macron a effectivement la majorité (alors qu'il est en réalité ultra minoritaire et donc illégitime !) ...". Tu es dans le déni mon ami, et non seulement Macron a été élu à la régulière -démocratiquement et majoritairement-, mais de plus dans quelques semaines il va se retrouver avec une confortable majorité godillot à l'assemblée nationale, qui va lui permettre -démocratiquement- de te casser la tête ... en toute légalité.

Le POID n'explique pas les véritables rapports de force, le POID n'explique jamais rien, il embrouille les travailleurs, c'est sa raison d'être !

Extrait du dernier édito de ton journal: "Vers un gouvernement de grande cohabitation. Daniel Gluckstein


"...Premier objectif : la destruction du Code du travail. À peine nommé, le nouveau Premier ministre a déclaré qu’il savait « le peuple très en colère », que le gouvernement dialoguera donc avec les organisations syndicales… mais qu’au bout du compte, il imposera ses ordonnances destructrices.

Le message est clair : d’une manière ou d’une autre, les droits des salariés doivent être atomisés entreprise par entreprise. C’est pourquoi au gouvernement de « grande cohabitation » doit correspondre un « grand dialogue social » dont l’objectif est d’associer les syndicats à cette œuvre de destruction.

La classe ouvrière entre dans une période complexe. ..."

Que nos lecteurs se donnent la peine d'aller sur le site "La tribune des travailleurs", nul part, jamais, ils n'y lirons un début de commencement de critique vis à vis de l'orientation collaboration de classe des directions syndicales, encore moins l'exigence d'y renoncer. Mais n'est-il pas vrai que Barnum considère que ces gens, ces mauvais syndicalistes, ne parlent pas au nom des travailleurs.

Alors pourquoi "La classe ouvrière entre dans une période complexe.", tout simplement parce que le gouvernement Macron, immédiatement après s'être assuré d'une large victoire aux élections, lui évitant la moindre cohabitation mais le pouvoir absolu, imposera ses ordonnances destructrices, atomisera entreprise par entreprise les droits des salariés, parce que les Daniel Gluckstein et Cie., un fil à la patte, se garde bien d'émettre la moindre critique quant au syndicalisme de collaboration de classe, et la moindre exigence vis à vis de leurs anciens (ou toujours) protecteurs.

Que nos lecteurs se fassent eux même une opinion entre ce que dit un groupe de démocrates qui combattent pour parti ouvrier indépendant, et ce que dit un groupe de trotskystes qui combattent pour un parti ouvrier révolutionnaire:

L’élection de Macron et la constitution de son futur gouvernement annoncent une intensification de l’offensive contre le prolétariat et la jeunesse. Il faut se préparer à y faire face. La tâche est de s’organiser à tous les niveaux, afin de prendre toutes les initiatives possibles pour imposer aux dirigeants des confédérations FO et CGT, de la FSU et de l’UNEF :

 Refusez toute concertation et collaboration avec
Macron et son gouvernement qu’il procède ou pas par
ordonnances.

 Refusez de répondre à l’invitation Macron de
poursuivre le « dialogue social ».

 Pour le front unique des organisations ouvrières,
confédérations et fédérations, pour se préparer à
affronter Macron et son gouvernement

(Supplément C.P.S. nouvelle série n°64 (146) – 14 mai 2017 )

avatar
Eninel

Messages : 447
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Jeu 25 Mai - 12:52

Je ne sais pas si c'est de la bêtise ( tu vois bien que tu es incapable de te passer des insultes, c'est un signe infaillible !!), mais tu ne prends même pas la peine de lire de façon précise la Tribune des travailleurs où il est dit clairement qu'il ne faut pas faire comme pour la loi El Khomri mais au contraire se préparer, par l'unité ouvrière, à la grève générale et au blocage du pays, notamment par l'élection à la base de délégués de services, d'ateliers... de comités intégrant les représentants syndicaux...pour pouvoir imposer au sommet le Front unique ouvrier, car, contrairement à toi , nous analysons la situation comme une situation pré-révolutionnaire dans laquelle Macron est ultra-minoritaire ( tu oses considérer ces élections comme démocratiques et tu oses dire que Macron est majoritaire!! La bourgeoisie te remercie de conforter ainsi le bonapartisme gaulliste !!) mais en même temps doit porter des coups irréparables à la classe ouvrière et à ses droits, au nom de ses maître du capital financier et de son agence, l'Union européenne.... Or ton groupuscule et toi reconnaissez donc la légitimité des institutions de la Cinquième république , on comprend mieux votre absence dans le combat pour la rupture avec la Cinquième république et l'Union européenne et votre soumission, malgré les grands discours, aux appareils bourgeois.....Tu as donc raison: Mailly et Martinez sont bien TES chefs !! La boucle est bouclée. Tu as bien raison de te cacher derrière tes chefs parce que, pour vous, on est pratiquement dans une situation de dictature !! Mais pas plus que dans une situation révolutionnaire, ils ne seront du moindre secours, au contraire! Pauvres analphabètes politiques (ça n'est pas une insulte mais un simple constat quand on se dit marxiste et qu'on est incapable de distinguer la marche à une révolution sociale et la marche à une dictature , la seconde résultant en général de l'échec de la première!)

barnum

Messages : 283
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Ven 26 Mai - 11:19

barnum a écrit: nous analysons la situation comme une situation pré-révolutionnaire dans laquelle Macron est ultra-minoritaire  ( tu oses considérer ces élections comme démocratiques et tu oses dire que Macron est majoritaire!! La bourgeoisie te remercie de conforter ainsi le bonapartisme gaulliste !!)


Oui j'ose, parce que préparer la révolution prolétarienne commence à ne pas vivre dans le déni !


Législatives: REM obtiendrait 310 sièges

Par Le Figaro.frMis à jour le 26/05/2017

Le mouvement lancé par Emmanuel Macron obtiendrait aisément la majorité des sièges à l'Assemblée Nationale aux prochaines élections législatives, selon un récent sondage OpinionWay - Orpi pour Les Échos.

En effet, la République en Marche (REM) devrait obtenir entre 310 et 330 sièges dans les 535 circonscriptions de France métropolitaine (hors Corse), alors qu'il faut 289 sièges sur 577 pour avoir la majorité.


Comment vous dites au POID ? Macron "ultra minoritaire" dans le pays ?


[quote= quand on se dit marxiste et qu'on est incapable de distinguer la marche à une révolution sociale et la marche à une dictature , la seconde résultant en général de l'échec de la première!)"][/quote]


On ferme sa bouche Twisted Evil
avatar
Eninel

Messages : 447
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Ven 26 Mai - 13:43

La bourgeoisie, tous ses différents représentants directs et indirects...., ton groupuscule, considèrent que Macron est majoritaire (20% des inscrits au premier tour!!) et que les élections dans le cadre de la Cinquième république sont démocratiques.....On comprend mieux votre campagne de division Hamon contre Mélenchon, votre refus de combattre la Cinquième république et votre aplatissement devant les appareils bourgeois des syndicats, "VOS" chefs syndicaux, reconnais-tu toi-même !! La boucle est bouclée.

barnum

Messages : 283
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Bobigny le Ven 26 Mai - 20:57

barnum a écrit:La bourgeoisie, tous ses différents représentants directs et indirects...., ton groupuscule, considèrent que Macron est majoritaire (20% des inscrits au premier tour!!) et que les élections dans le cadre de la Cinquième république sont démocratiques.....On comprend mieux votre campagne de division Hamon contre Mélenchon, votre refus de combattre la Cinquième république et votre aplatissement devant les appareils bourgeois des syndicats, "VOS" chefs syndicaux, reconnais-tu toi-même !! La boucle est bouclée.

Malheureux barnum qui se croit tout puissant au sein de sa petite organisation et qui veut faire la révolution tout seul sans les autres partis politiques pourris selon lui. Tu oublie que la base pousse et le sommet freine toujours les militants à la base des PCF PS CGT etc sont honnêtes et martinez Mailly et Cie peuvent remplir leur rôle de chefs a condition qu'ils y soient contraints mais si on faits les choses chacun dans notre coin comme tu le préconise je rejoins eninel ils vont s'occuper de nous sans prendre de pincettes crois tu que le POID fera le poids tout seul Question
Non assurément cela relève du rêve la tâche serai déjà très difficile pour un véritable parti ouvrier révolutionnaire type bolchevik . . .

Souviens toi la base veut lutter ce sont les chefs qui ne veulent pas trop bien installé dans leurs fonctions

Pour en finir avec Macron minoritaire selon toi désolé de te décevoir Macron est majoritaire avec une élection à 66% et même si j'en conviens beaucoup on voté contre Lepen le fait est que les résultats parlent à présent tout les futures ministres nommé devront leur place a Macron ils vont lui obéir le doigt sur la couture

Bobigny

Messages : 26
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Bobigny le Sam 27 Mai - 7:12

En ce qui concerne ton acharnement envers eninel agent de la division qui a servit a amener le FN au second tour comme tu le dis,encore une fois tu es a l'ouest mon pauvre.
La tentative de front unique n'ayant pas fonctionné eninel appel a voter au 1et tour un candidat ouvrier, anarchiste selon toi.
Il est vrai que il aurai mieux fait d'appeler a ne pas voter des le 1 er tour comme toi,cela il est vrai est beaucoup moins anarchiste c'est carrément "gaucho" et vois tu cela sert bien le FN présent au second tour a cause de l'abstention majoritaire a gauche voici le reflet de la politique du POID : chers camarades puisque nous ne sommes pas présent sur les listes ne votez pour personne confused


Dernière édition par Bobigny le Sam 27 Mai - 11:09, édité 1 fois

Bobigny

Messages : 26
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Sam 27 Mai - 9:14

On n'a jamais empêché de voter Hamon ou Mélenchon, Artaud ou Poutou, de voter blanc, ou de s'abstenir.....simplement on n'est pas là pour développer des illusions, ou de refuser de comptabiliser les abstentions, les votes blancs ou nuls, les non inscrits, montrant qu'effectivement Macron est largement minoritaire et donc illégitime, ce qui le fragilise complètement et renforce d'autant plus la volonté ouvrière de combattre ses mauvais coups ! Malheureusement, CERTAINS pensent que les élections dans le cadre de la Cinquième république sont démocratiques !!! On comprend mieux leur rejet d'une assemblée constituante souveraine, de délégués de l'immense majorité ( ouvriers, employés, fonctionnaires, chômeurs, jeunes,retraités....) élus, mandatés, révocables, fédérés à tous les niveaux, pour un Gouvernement ouvrier....on comprend mieux leur refus de combattre pour la rupture avec la Cinquième république et l'Union européenne....on comprend mieux leur incompréhension d'une situation pré-révolutionnaire (on va le voir très vite !) et leur vision d'une quasi-dictature !!!
Tu peux te tortiller dans tous les sens, mais seule une candidature d'unité Hamon-Mélenchon, sur la base de l'abrogation de la loi ElKhomri, seul ce Front unique sur le terrain électoral et malgré le cadre pourri, aurait pu empêcher Le Pen au second tour et Macron à l'Elysée (réfléchis seulement une seconde au nombre de votes Macron par anti-Le Pen et tu verras la réalité de l'isolement dans le peuple de ce candidat du capital financier!)....Par contre, toute la campagne de division, Hamon contre Mélenchon, a été d'une aide précieuse à la bourgeoisie !!

barnum

Messages : 283
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Dim 28 Mai - 12:49



"On n'a jamais empêché de voter Hamon ou Mélenchon, Artaud ou Poutou, de voter blanc, ou de s'abstenir"

Et par extension les autres, les Fillon Lepen Macron etc. Vous n'aviez pas de consigne de vote !

"on n'est pas là pour développer des illusions"

Si celle d'une impossible unité entre un social-démocrate et un populiste de gauche. Toute votre politique électorale aux présidentielles a reposer sur ce mariage de l'eau et du feu, votre Hamon-Mélenchon.

"refuser de comptabiliser les abstentions, les votes blancs ou nuls, les non inscrits, montrant qu'effectivement Macron est largement minoritaire "


Oui mais en politique ce n'est pas la quantité qui prime, c'est la qualité. Alors tes abstentionnistes, tes votes blancs, prouvent certes qu'ils sont en plein désarroi politique, mais cela ne peut en aucune façon conte balancer le plébiscite des 20 millions d'électeurs qui ont voté Macron au second tour des présidentielles.

"volonté ouvrière de combattre (les) mauvais coups de (Macron)"

Ça les révolutionnaires ne le contestent pas ! Le prolétariat va évidemment essayer de combattre la politique anti-ouvrière qui arrive, puisqu'il s'agit d'une invasion. Mais il ne suffit pas de "vouloir", il faut pouvoir. En 1940 les français n'ont pas vu arriver de gaieté de cœur l'occupant allemand. Mais il faudra attendre le 22 juin 1941 pour que la résistance puisse se structurer et se développer autours d'un parti communiste à l'offensive. On ne combat pas un ennemi en dehors du temps et de l'espace !

"Malheureusement, CERTAINS pensent que les élections dans le cadre de la Cinquième république sont démocratiques"

Pourquoi, pas vous ? Pourquoi alors le POID y participe ? Ne me dit pas que vous apportez votre caution à une mascarade !

"On comprend mieux leur rejet d'une assemblée constituante souveraine, de délégués de l'immense majorité ( ouvriers, employés, fonctionnaires, chômeurs, jeunes,retraités....) élus, mandatés, révocables, fédérés à tous les niveaux, pour un Gouvernement ouvrier"

On rejette pas, on en rigole, lorsque cette perspective est énoncée par des rigolos comme vous qui ne sont même pas capables d'appeler un chat un chat, et d'expliquer qu'un gouvernement ouvrier, c'est la dictature du prolétariat.

"on comprend mieux leur refus de combattre pour la rupture avec la Cinquième république et l'Union européenne"

Attention au syndrome Lepen ! Il ne suffit pas de dire aux travailleurs qu'il faut quitter l'Union européenne, et puis au dernier moment improviser des explications pas très clair sur un système monétaire ambiguë. Il faut dés maintenant leurs expliquer comment les révolutionnaires veulent s'y prendre pour apporter une solidité à une monnaie nationale nouvelle, une confiance indispensable si nous ne voulons pas la faillite et l'anarchie dans le pays.

"on comprend mieux leur incompréhension d'une situation pré-révolutionnaire (on va le voir très vite !) et leur vision d'une quasi-dictature !!!"

Au ça c'est sûr, on va le voir très vite, à présent que tu passes ton temps à dire n'importe quoi derrière tes dirigeants complètement disqualifiés, par exemple en utilisant le doux euphémisme de "quasi-dictature", pour caractérise le régime dictatorial qui nous arrive dessus ( un bonaparte concentrant dans ses mains tous les pouvoirs, avec à sa botte une majorité de députes godillots qui lui doivent tout). La quasi-dictature, c'est le régime que nous quittons. C'était Hollande ! Macron c'est la dictature ! Et mon gars va falloir se réveiller un jour !

"Tu peux te tortiller dans tous les sens, mais seule une candidature d'unité Hamon-Mélenchon, sur la base de l'abrogation de la loi ElKhomri, seul ce Front unique sur le terrain électoral et malgré le cadre pourri, aurait pu empêcher Le Pen au second tour et Macron à l'Elysée"

Veux-tu connaitre la vérité ? Tant que nous aurons des chefs ouvriers, qui comme une autruche dit, quand on lui demande de voler: "je ne peux pas je suis trop lourde", et de porter dit: "je ne peux pas je suis oiseau !" , on pourra toi et moi nous tortiller le cul, on sera dans la boite ! On ne peut pas résister en dehors du temps et de l'espace; on ne gagne pas une bataille lorsque notre propre état-major nous tire dessus !

"réfléchis seulement une seconde au nombre de votes Macron par anti-Le Pen et tu verras la réalité de l'isolement dans le peuple de ce  candidat du capital financier!"

Admettons qu'il soit minoritaire, le fait est que Macron ne fait pas équipe avec des traîtres qui peuvent difficilement dire à leurs troupes ce qu'il faut faire, parce qu'ils ne le savent même pas eux même. Les légions romaines étaient rarement majoritaires sur les champs de batailles. Mais elles étaient soudées, organisées, elles savaient ce qu'elles voulaient et comment obtenir ce qu'elles voulaient. Sur les os de leurs ennemis barbares, elle bâtirent un empire !

"Par contre, toute la campagne de division, Hamon contre Mélenchon, a été d'une aide précieuse à la bourgeoisie"

Si au moins tu disais vrai, et si vraiment Hamon était rentré dans le museau de Mélenchon, nous n'en serions sans doute pas là aujourd'hui !

avatar
Eninel

Messages : 447
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Dim 28 Mai - 15:51

"Par contre, toute la campagne de division, Hamon contre Mélenchon, a été d'une aide précieuse à la bourgeoisie"

Si au moins tu disais vrai, et si vraiment Hamon était rentré dans le museau de Mélenchon, nous n'en serions sans doute pas là aujourd'hui !


On y arrive.... tu es obligé de reconnaître que toute votre campagne de merde de division Hamon contre Mélenchon a permis au candidat de la bourgeoisie de l'emporter !!

Et il faut vraiment être un petit-bourgeois pour penser que nous sommes sous une dictature, avec des grèves et des manifestations tous les jours !! ... Tu te les alignes !

Et ça doit être l'âge !! J'ai déjà dit 10 fois qu'on combattait pour un Gouvernement ouvrier, un nouveau Gouvernement de la Commune, "forme enfin trouvée de la dictature du prolétariat" disait Marx !

barnum

Messages : 283
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Dim 28 Mai - 17:03

barnum a écrit:[i]

Et il faut vraiment être un petit-bourgeois pour penser que nous sommes sous une dictature, avec des grèves et des manifestations tous les jours !! ... Tu te les alignes !


Ne soit pas impatient comme ça, laisse les d'abord obtenir cette victoire aux législatives que nos chefs ouvriers leurs offrent.

Ensuite, ne croit surtout pas qu'il y aura des grèves et des manifs tous les jours. Si dans une quasi-dictature, dans le cadre d'un bonapartisme bâtard, la bourgeoisie a les moyens politiques d'imposer à nos chefs, de nous faire tourner autours de la place de la Bastille, dans le cadre d'une dictature, d'un bonapartisme assumé, le danger est grand qu'en cas de nécessité, les libertés du prolétariat soient méchamment malmenées.

N'ont-ils pas déjà prolongé l'Etat d'urgence jusqu'à la fin de l'année ?
Les anarchistes n'annoncent-ils pas leur désir d'aller mettre le souk dans les centres villes ?

Le jeune faon ne craint pas le loup !
avatar
Eninel

Messages : 447
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Dim 28 Mai - 17:56

La candidature d'unité Hamon-Mélenchon aurait vraiment été tout (déjà elle aurait empêché Le Pen au second tour et Macron à l'Elysée, ce qui est loin d'être rien), sauf le mariage de l'eau et du feu, ils étaient d'accord sur l'essentiel !!! Tu as vraiment tout du petit-bourgeois éperdu qui croit que les législatives annoncent une dictature!
C'est sûr qu'avec vous, on ne risque pas de voir un parti révolutionnaire émerger de sitôt !!
Sans parler des 16 millions d'abstentionnistes et de votes blancs et des millions de non inscrits, la majorité de ceux qui ont "voté" Macron disent clairement qu'ils ont voulu voter contre Le Pen et non pas pour Macron ( et tu oses parler de plébiscite !!). Macron représente à tout casser 20% et est ultra minoritaire, donc on ne peut plus fragile même sur le terrain non démocratique des élections de cette Cinquième république, on va vite pouvoir le constater !
Où as-tu vu que Le Pen voulait rompre avec la Cinquième république? Au contraire.. comme d'ailleurs ton propre groupe...Bravo!
Quant à la rupture avec l'Union européenne, il ne faut pas confondre nationalisme et combat pour les Etats-unis socialistes d'Europe qui est celui du POID.

barnum

Messages : 283
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Mar 30 Mai - 11:06

Réforme du code du travail: "il faut négocier", dit Martinez (CGT)
Par Le Figaro.fr

"Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez a insisté ce mardi sur RMC sur la nécessité de "négocier" sur la réforme du code du travail, estimant qu'"une concertation, ce n'est pas suffisant".

"Il faut prendre le temps de négocier. Une concertation, ce n'est pas suffisant", a-t-il dit sur RMC au lendemain d'une rencontre avec le Premier ministre Edouard Philippe qui a reçu les principaux leaders syndicaux et patronaux sur la future réforme du code du travail.(...)

M. Macron (le président de la République Emmanuel Macron) a décidé que ce serait comme ci et comme ça et il n'y a même pas besoin de syndicats dans ce cas-là", a-t-il ajouté.

Le leader de la CGT a réaffirmé qu'il souhaite des précisions concernant "le calendrier" de la réforme. "On a démarré le quinquennat, même la campagne électorale, avec une volonté ferme du candidat de régler cela très rapidement pendant l'été.

Il y a besoin de discuter. Quand on veut négocier on s'écoute, on accepte les propositions des syndicats, la CGT en a fait plusieurs", a-t-il dit."

Il y a des points de conflit majeurs", a-t-il insisté, citant notamment "les indemnités prud'homales". "Faire croire que c'est le code du travail la raison majeure du chômage en France, c'est un mensonge pur et simple", a-t-il ajouté."



Quelle tergiversation de la part de la direction de la CGT !

Mais puisque qu'elle considère à juste titre que faire croire que c'est le code du travail la raison majeure du chômage en France, que le pouvoir à la volonté ferme de régler cela très rapidement pendant l'été, que le président de la République Emmanuel Macron a décidé que ce serait comme ci et comme ça ... et qu' il n'y a même pas besoin de syndicats dans ce cas-là, et bien cette direction ne peut pas ne pas savoir ce qu'il reste à faire !

Ou on se fait complice d'un mensonge, ou après l'avoir dénoncé on rompt avec les menteurs !

Les directions des organisations NPA, LO, POI, POID, PS (frondeurs), PCF, FI , toutes lancée dans les législatives sur l'exigence de l'abrogation de la loi El Khomery, doivent user de toute leur influence dans les syndicats, influence certaine, pour contraindre Martinez et Mailly d’arrêter de jouer à cache cache avec la lutte des classes.

L'exigence des travailleurs, ce n'est pas l'ouverture de négociations, soit disant pour contrer la concertation, c'est la défense du code du travail ! c'est l'abrogation de la loi Travail !

On ne résiste pas dans la collaboration, sinon ce n'est pas les résistants communistes qui auraient libéré le pays, mais les vichystes de Pétain !

A bas la concertation, a bas la négociation.

Pour le retour à un syndicalisme unitaire de lutte et de classe, démocratique et de masse.
pour un syndicalisme ouvrier, sur une orientation assumée de lutte de classe !
avatar
Eninel

Messages : 447
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Jeu 1 Juin - 13:04

Code du travail: les ordonnances adoptées en conseil des ministres le 20 septembre
Par Le Figaro.fr

Le paquet d'ordonnances réformant le code du travail sera adopté en conseil des ministres le 20 septembre, selon un calendrier gouvernemental dont l'AFP a obtenu copie jeudi de source syndicale, confirmant une information de Mediapart.

L'examen et l'adoption au Parlement de la loi d'habilitation à légiférer par ordonnances sont programmés la semaine du 24 au 28 juillet, après son envoi au Conseil d'Etat le 14 juin et son examen en conseil des ministres le 28 juin, selon ce calendrier daté du 27 mai.

Les ordonnances seront envoyées au Conseil d'Etat "au plus tard" le 28 août, avant leur adoption en conseil des ministres le 20 septembre.

Edouard Philippe, le Premier ministre, avait déclaré mardi que le projet de loi d'habilitation à légiférer par ordonnances serait examiné au parlement en "juillet" et les ordonnances publiées "avant la fin de l'été".

Lui et sa ministre du Travail, Muriel Pénicaud, ont consulté les principaux leaders syndicaux et patronaux la semaine dernière et ce lundi. Mme Pénicaud a démarré mardi un deuxième round de concertation avec ces mêmes responsables, commençant par la CGT.

Laurent Berger (CFDT), Jean-Claude Mailly (FO), Pierre Gattaz (Medef) et François Asselin (CPME) devaient être reçus ce jeudi et Philippe Louis (CFTC) vendredi.

Au programme de cette future réforme: plafonnement des indemnités prud'homales en cas de licenciement abusif, référendum d'entreprise à l'initiative de l'employeur en cas d'accord minoritaire, fusion des instances représentatives du personnel (IRP) et primauté des accords d'entreprises sur les conventions de branches.

La CGT avait indiqué mardi, à la sortie de son entretien, que les concertations en bilatérales au ministère du Travail allaient se poursuivre "jusqu'à la mi-juillet".



Il n'y a dans le calendrier programmé du pouvoir en place, aucune incertitude, aucune interrogation, aucune place à une quelconque concertation ou négociation susceptible de dévier d'un degré leur résolution. Tout est programmé, tout est anticipé, tout est carré et fermé.

Les directions syndicales qui acceptent de participer, à leur place (un strapontin), à cette mascarade, sont entièrement co-responsables du plafonnement futur des indemnités prud'homales, des référendums d'entreprises, à l'initiative de l'employeur, qui leurs permettront de ne même plus se soucier des syndicats, et puisque la loi El Khomery sera confirmée et que la primauté des accords d'entreprises sur les conventions de branches fera force de loi, que les bureaucraties syndicales se convainc d'une chose, c'est qu'il est finit le temps ou le patronat était obligé de leur graisser la patte.

Nous assistons à un suicide.

C'est incroyable que les organisations d'extrême gauche ne réagissent même pas !
avatar
Eninel

Messages : 447
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Jeu 1 Juin - 17:24

Tu ne sembles ni lire la Tribune des travailleurs qui dénonce régulièrement le dialogue social proposé par Macron et accepté par les directions syndicales, ni prendre connaissance des tracts des 64 candidats du POID !!

barnum

Messages : 283
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Jeu 1 Juin - 17:27

Editorial de D.Gluckstein, du 31 mai

Y a-t-il un enjeu réel dans les élections législatives ?

Certes, on ne connaît pas encore la composition de la future Assemblée. Selon le résultat obtenu, l’influence de chaque groupe parlementaire ne sera pas tout à fait la même. Mais cela ne jouera qu’en marge.

Car sur le fond, le scénario est le même que pour la présidentielle.

D’un côté, le Front national joue son rôle de repoussoir.

De l’autre, un large consensus se dessine pour donner à Macron les moyens d’agir : Baroin (Les Républicains) revendique de cogouverner avec le président ; la direction du PS envisage toutes les combinaisons ; Mélenchon déclare que l’exigence d’« un gouvernement de cohabitation dirigé par La France insoumise » correspond à « la ligne d’action du mouvement »*.

Dans ces conditions, le Premier ministre estime que la voie est libre. Ce 29 mai, il a confirmé que la loi d’habilitation serait votée au pas de charge à l’été, et les ordonnances prises en septembre (lire page 3). Partisan de longue date du consensus-union sacrée, le journal Le Monde se félicite de ce qu’il appelle « une sorte de résignation positive ». On l’invitera à la prudence, lui qui, quelques jours avant la grève générale de mai 68 écrivait : « La France s’ennuie »…

Car la lutte de classe unie des travailleurs et des organisations est d’ores et déjà mise à l’ordre du jour par l’offensive anti-ouvrière du gouvernement. Mais, ne nous le cachons pas, dans des conditions rendues complexes du fait que Macron – élu hier grâce au ralliement, direct ou indirect, des principaux candidats du premier tour – bénéficie aujourd’hui de la « cohabitation » annoncée.

Une autre question sera à l’ordre du jour après les élections : celle de la recomposition politique dans le mouvement ouvrier.

Devant les travailleurs et les militants – en particulier ceux qui appartiennent ou ont appartenu au Parti socialiste, au Parti communiste français, au Parti de gauche, ou votent ou ont voté pour ces formations – se dessine, chaque jour davantage, un véritable champ de ruines politiques.

Face à quoi s’ouvrent trois possibilités.

La première consisterait à considérer que le PS et le PCF étant sur le point de disparaître, il faudrait désormais renoncer à toute action politique se revendiquant des intérêts des travailleurs.

La deuxième consisterait à s’engager sur la voie d’un mouvement qui se revendique du « dégagisme » sans contenu de classe.

Troisième possibilité : rester sur le terrain de classe ; prendre acte de ce qu’en conséquence combinée de la politique de leurs dirigeants et du déchaînement populiste, ces partis vivent leurs derniers instants ; mais ne pas renoncer pour autant à la perspective d’un parti de classe combattant pour un gouvernement des travailleurs et pour le socialisme.

Quel parti ? Comment avancer dans le sens de la nécessaire reconstruction, sur un nouvel axe, d’une représentation politique ouvrière indépendante ? Là commence le débat à l’ordre du jour du congrès du Parti ouvrier indépendant démocratique.



* Blog de Mélenchon, 28 mai.



barnum

Messages : 283
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Jeu 1 Juin - 18:47

barnum a écrit:Tu ne sembles ni lire la Tribune des travailleurs qui dénonce régulièrement le dialogue social proposé par Macron et accepté par les directions syndicales, ni prendre connaissance des tracts des 64 candidats du POID !!

Tu ne sembles pas la lire non plus, ou alors, et hélas c'est plus probable, tu ne comprends pas ce que tu lis.

Tes dirigeants ne connaissent pas "la composition de la future Assemblée" ? Ils sont bien les seuls.

Tes stratèges nous parlent d'une « cohabitation annoncée", alors même qu'on se dirige vers un raz de marée de 350 députés "En Marche" à l'assemblée nationale.

Mais voilà tes bonzes se gardent bien, l'éditorialiste de ta tribune en premier lieu, de faire la moindre allusion, et en encore moins de critiquer, le comportement incroyable des directions syndicales, et de l'extrême gauche complice de ce syndicalisme de collaboration de classe.

De deux choses l'une : ou tu as un vrai sens de l'humour et en ce cas cela est tout à ton mérite, ou, et je crois que c'est fort probable, tu es un crétin d'un tel niveau d'inconscience et d'incompétence révolutionnaire, qu'un jour tu finiras dans le livre des records des militants, qui auront aidé grandement la bourgeoisie du pays à écraser la jeunesse et le prolétariat travaillant en France.

Quel parti ? Comment avancer dans le sens de la nécessaire reconstruction, sur un nouvel axe, d’une représentation politique ouvrière indépendante ? Là commence le débat à l’ordre du jour du congrès du Parti ouvrier indépendant démocratique. a écrit:

Ton dirigeant D.Gluckstein mentionne deux fois en trois lignes de ce "nécessaire" parti "indépendant", malgré tes affirmations antérieurs ... pas une fois d'un parti révolutionnaire !

Faut-il que tu sois aveugle pour que tu ne vois même pas ça ! Evil or Very Mad


avatar
Eninel

Messages : 447
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum