Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Lun 15 Mai - 16:07

Bobigny a écrit:

Au fait cela fait plusieurs fois que l'on cite un rapport entre le POID et FO il y a un rapport entre vous?


En 1984 l'un des deux dirigeants principaux de l'OCI-PCI , Stéphane Just, rédigeait une brochure intitulée: "Comment le révisionnisme s'est emparé du PCI ?". Plus de trente ans plus tard, je n'ai pas connaissance que ses affirmations est été contestées.
En voici des extraits pour répondre à ton interrogation:

"...À PROPOS DU MINI-APPAREIL

(...)j'ai vu avec beaucoup de méfiance (SJ) se développer à vive allure un corps gigantesque, par rapport à ce que l'organisation était et est, de permanents.

Beaucoup ne sont, socialement parlant, ni ouvriers, ni intellectuels, ils n'ont aucune expérience personnelle sérieuse de la lutte des classes.

Tous vivent dans un monde artificiel qui a peu à voir avec la réalité.

Ils sont exposés à devenir rapidement des déracinés sociaux et ils ont peu de chance, surtout depuis que la crise s'aggrave, de se réinsérer socialement. Très rapidement, ils forment une coterie qui a sa façon de vivre et de penser.

Chacun d'entre eux a le souci de rester permanent. Ils sont dépendants économiquement et politiquement, ils n'ont aucune autonomie d'action et de pensée. Pour se donner une justification vis-à-vis d'eux-mêmes et des autres, ils se décernent le titre de "révolutionnaire professionnel". Sur une trentaine de participants au C.C., 24 ou 25 sont ce type de permanents.

C'est cet appareil qui contrôle le P.C.I. et qui échappe à tout contrôle du parti comme tel. Le contrôle se fait par le haut. Ils se comportent en "petits chefs" dont l'arrogance devant les militants n'est dépassée que par leur platitude politique par rapport à Lambert.."


Par qui était financé ce petit appareil de permanent ?


"...Relations avec les appareils bureaucratiques.

L’activité, la progression, les succès mêmes de l’OCI au cours des années qui suivirent ont impliqué obligatoirement que sa direction noue et développe des relations de plus en plus fréquentes avec le mouvement ouvrier officiel, c’est à dire les appareils et notamment les appareils dits " réformistes ".
(...)
De nombreux militants sont devenus permanents dans l’appareil FO. Là également, le danger que s’établissent des liens de dépendance est considérable. La marge est étroite.
(...)
OPA sur l’OCI. Manifestement le pas a été franchi. C’est au compte de FO que Lambert utilise les militants de l’OCI
(...)
Tout se passe comme si il y avait eu OPA de l’appareil FO sur le PCI..."



Alors tu vas me dire, oui mais ces vérités datent un peu, et peut-être que cette organisation, dans ses mues successive (OCI-PCI-MPPT-PT-POI-POID ouf!), a pu réduire ses permanents et reprendre ses distances avec la Centrale FO ?

Personnellement je ne le crois pas, mais je serai ravi qu'un militant comme Barnum par exemple, plutôt qu’ânonner toujours les mêmes sornettes, nous amène des éléments et des preuves, prouvant que son parti le POID n'a pas de permanents, et si par hasard il en a, de nous dire par qui ils sont financés.

Proposons-lui évidemment de ne pas nous prendre pour des jambons, et de ne pas essayer de nous faire avaler, qu'un groupuscule qui sort d'une scission, "(Triplant ses) abonnements en 1an et demi, pas mal pour un parti moribond!!," Ouah!!! , puisse assurer le financement seul d'un mini appareil !
avatar
Eninel

Messages : 440
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Bobigny le Lun 15 Mai - 16:57

Ah d'accord Merci je ne savais pas que Stéphane Just avait écrit ça effectivement j'ai telechargé la brochure en PDF ça semble intéressant ; étonnant cette succession de changement de patronyme est ce des scissions? Du coup ce sont bien les permanents FO à la tête du POID camarade barnum ?

Bobigny

Messages : 26
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Lun 15 Mai - 18:01

Eh non justement, ce sont ces apprentis bureaucrates du POI, complices des journées d'action à répétition, qui ont exclu Gluckstein et ses camarades!! Et le POID mène actuellement une campagne financière pour financer son nouveau local (le POI ayant accaparé l'ancien!) après avoir triplé le nombre d'abonnements à son journal, la Tribune des travailleurs.... Pas mal pour un parti moribond, le seul à avoir eu une politique correcte de Front unique sur le terrain électoral, une candidature d'unité Hamon-Mélenchon, la seule qui aurait pu éviter Le Pen au second tour et Macron à l'Elysée ( le reste, Eninel en tête, n'étant que division!).

Donc pas de bureaucrates FO à la tête du POID..... On laisse cela aux néo-pablistes du POI pour qui l'avenir passe par l'unité des appareils syndicaux FO-CGT et les "fameuses" journées d'action, tout comme d'ailleurs Eninel puisque pour lui la solution passe par Martinez-Mailly qu'on pourrait contraindre à faire la révolution (sic!!).
Je rappelle pour Bobigny que le pablisme consiste à capituler devant les appareils, notamment l'appareil stalinien, chargés d'accomplir à la place des masses la révolution, trahissant par là même l'essence du Trotskysme !

Au fait, jusqu'à son exclusion en 1984, S.Just n'était-il pas complice des liaisons douteuses avec l'appareil de FO, avec la social-démocratie et avec le fameux "Front populaire à la croisée des chemins" en 1981!! Pourquoi donc n'avoir mené aucune bataille vigoureuse contre cette adaptation mortifère ? Son credo était l'incontournable unité PS-PCF que ses adeptes reprennent 30 ans plus tard alors que l'expérience des masses est telle que PS comme PCF sont dans un état de coma avancé !!!

Rappelons que les trotskystes n'appellent plus à voter inconditionnellement pour le PS et le PCF depuis 1984, seulement dans certains cas sous conditions programmatiques ( par exemple l'abrogation de la loi El Khomri et la renégociation des traités européens pour la candidature d'unité Hamon-Mélenchon).

barnum

Messages : 272
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Lun 15 Mai - 19:14

Ils vont réussir, Macron et ses amis hauts fonctionnaires sont bons et appliqués, en face c’est le sauve qui peut général !

Philippe Edouard à Matignon c’est la preuve que les relations Juppé et Sarkozy ne s’arrangent pas, doux euphémisme.

La Droite divisée aux présidentielles, a bu le bouillon, à 500 000 voix prêt quand même.

La Droite divisée aux Législatives, va plonger, même plus nettement qu’aux présidentielles. Juppé c’est un bon tiers de cet électorat qui se tire chez Macron. Reste à Sarkozy à prendre langue avec Maréchal nous voilà !

Pour le FN , on ne va plus les voir de sitôt. Leur « Les français par dessus bord ! » va leur coller aux basques un bon moment à présent. Philippot et même Marine ont du soucis à se faire.

A gauche ? Alors là c’est un cas d’école.Le »Merci Hollande », affiché hier sur le fronton du siège du PS, prouve que ce parti n’est plus en capacité d’avoir la moindre influence sur sa tête débile. Les frondeurs sont priés de faire leurs valises et le parti socialiste ose rentrer dans la joute électorale, avec sur le dos une charge, que même le premier intéressée refuse de porter. Des kamikazes !

Reste Mélenchon, par pudeur pour les oreilles chastes, je me garderai de qualifier le comportement de ce personnage original, qui pour dénoncer les dérives bonapartistes du régime, ce fait plus César que César ! Il risque de tomber de haut, faute d’avoir le soutien d’un Stéphane Bern et des revues Gala et Point du Jour ! Mais c'est vrai qu'il a le soutien du POID , même si cela risque de faire court pour devenir un bon premier ministre bourgeois de Macron !

Bien joué les artistes. Le mouvement En Marche va être plébiscité lors des prochaines élections Législatives. Ça va être un raz de marée ! Edouard confirmé, et en capacité d’essayer de venger le Juppé de 1995.

A ce moment là, peut-être émergeront du néant les formations LO et NPA, qui ne manqueront pas, soyons en sûr, de s'efforcer de maintenir à leur haut niveau de politique révolutionnaire, le slogan de 1995: "Tous ensemble, tous ensemble, Houais !"

Mais si vous voulez éviter ce scénario noir, aussi bien pour la jeunesse et le prolétariat, que pour les amis de la démocratie, si vous voulez renvoyer Edouard au Havre, alors une seule politique:

front unique électoral PS et PCF, sur la ligne: « abrogation de la loi El Khomery », soutien de la CGT, de la FSU et de FO, et un candidat ouvrier dans chaque circonscription.

Sinon c’est Waterloo ! la Berezina ! Trafalgar ! Pouahhh !!!!!
avatar
Eninel

Messages : 440
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Lun 15 Mai - 19:34

Donc pas de bureaucrates FO à la tête du POID a écrit:

Gluckstein plus à gauche ? A d'autres !

Nous n’irons pas chercher les soubassements théoriques de cette scission longue. Il y aurait d’un côté ceux qui veulent construire « l’appareil politique de la lutte » et de l’autre ceux qui voudraient mettre en avant le « Parti ». Comme si ces deux catégories étaient opposables !

Nous l’avons écrit : le POI n’est pas un parti institutionnel mais, il a un « fil à la patte ». Il n’est pas un « parti » au sens où il n’a pas un caractère de masse et il n’est pas indépendant puisque sa direction « restante » est inféodée à la bureaucratie syndicale.

Mais que dire de son autre direction, celle que mène Daniel Gluckstein dit Seldjouk ? Gluckstein semble (assez soudainement, d’ailleurs) plus à gauche et plus indépendant que son rival Lacaze. Mais ce n’est pas parce que l’on peint des rayures sur le corps d’un âne qu’il devient un zèbre. Disons le plus carrément : la rivalité Lacaze versus Seldjouk relève du bon vieux western où « l’un de nous deux est de trop dans cette ville ».

"Complément de retraites" entre autres moeurs

Ce n’est pas l’exclusion d’une tendance qui a fracturé le POI mais, à l’inverse, le « dédoublement » de l’appareil qui provoque cette exclusion. Exclusion parfaitement bureaucratique et contraire aux principes de la quatrième, comme toutes celles qui l’ont précédé sous la conduite de… Gluckstein. Nous avons, par exemple, appris avec stupéfaction, qu’une ancienne permanente du clan Seldjouk, touchait sous le manteau un « complément de retraite » de 1 150 euros ! De la part de ces gens qui s’érigent en défenseurs de la Sécu et du salaire différé, il y a de quoi vomir. Et, cette « vétérane » ose encore réclamer ce « complément » qui portait ses revenus mensuels à 2000 euros au clan Lacaze ? Elle qui a voté à tour de bras des exclusions de militants et permanents honnêtes, de soldats de la quatrième Internationale, comme Pedro Carrasquedo !!! Ces mœurs cela ne sont pas celles du mouvement ouvrier, elles portent le sceau de l’infamie stalinienne pure et simple ! Ces mœurs ont été partagées entre les deux pôles de l’appareil lambertiste

Faux débats et vraies combines

Voilà pourquoi nous n’irons pas chercher les soubassements théoriques de cette scission longue. Au demeurant, Gluckstein a scellé l’alliance du POI avec Brard, aux municipales à Montreuil. Brard, stalinien connu pour ses menées anti-roms. Et, il est lié à l’alliance électorale POI/PG dans le Finistère. A l’évidence, le “lambertisme” ne peut pas survivre car la situation politique ne laisse aucune place à des « appareillons » qui croient « rompre l’isolement » en cherchant des alliances ; les uns, avec les directions syndicales traîtres CGT et FO et les autres, avec tout ou partie du front de gauche. L’article du « seldjoukide » (bien que grand historien) Jean Jacques Marie, accusant les Lacaziens de montrer du doigt la gauche radicale pour couvrir les directions syndicales donne un aperçu, il est vrai elliptique, de la vraie « nuance »…A chacun sa mangeoire !

Lumpen-bureaucratie

Nous comprenons, bien entendu, le désarroi de nombreux militants, traités comme une masse de manœuvre dans le partage de la dépouille du « lambertisme ». Encore une fois, ce courant ne peut pas survivre à Lambert, arbitrant en vil « Bonaparte » entre les clans de cette « lumpen-bureaucratie » cristallisée à la tête d’une organisation qui a tourné le dos aux masses à la faveur de ses combinaisons d’appareil. Le dire aussi crûment aux militants du POI qui veulent réfléchir est sans doute brutal mais il est temps de rompre avec les circonlocutions, circonvolutions, subtilités ésotériques de pure forme avec lesquelles les chefs « lambertistes » chloroforment les militants. En effet, le moment présent de la situation exige la plus grande transparence, pour agir et pour construire un authentique parti des travailleurs au service des travailleurs, dans la lutte des classes, pour la lutte des classes, par la lutte des classes.



Daniel Petri,
31 octobre 2015
avatar
Eninel

Messages : 440
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Mar 16 Mai - 11:51

Eh si, le développement actuel du POID ( contrairement au groupe La Commune et aux divers débris du groupe de S.Just) est bien la preuve que ce courant, non seulement survit, mais vit pleinement bien après la mort de Lambert.

Eninel "le prophète"!! Rappelons nous l'élection à coup sûr de Fillon !!.. ET IL INSISTE LE BOUGRE! Le voilà qui met maintenant des conditions à son vote pour les morts-vivants du PS et du PCF après avoir reproché au POID son combat pour une candidature d'unité Hamon-Mélenchon SOUS CONDITIONS, pendant que lui impulsait une campagne de division Hamon contre Mélenchon, au seul profit des Le Pen-Macron, donc les candidats de la classe bourgeoise!

Eh oui Eninel, le POI met en avant "l'appareil de la lutte" animé par les bureaucrates syndicaux de FO et de la CGT, CONTRE la construction d'un parti ouvrier révolutionnaire et de la Quatrième Internationale.... Aucune complémentarité !!

Une dernière pour la route : le parti bolchevique était ultra minoritaire en février 1917 et n'en était pas moins un parti au sens plein du terme, devenant majoritaire en 6 mois dans le cours des développements révolutionnaires.
La situation pré-révolutionnaire actuelle en France est d'ores et déjà très favorable au développement du POID. Pour le malheureux Eninel, nous sommes dans une quasi situation de dictature !!! Encore un qui a manifestement tout compris !

barnum

Messages : 272
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Mar 16 Mai - 15:50

« …Finalement, le PS n’investit aucun candidat face à Valls dans l’Essonne
Par Mathilde Siraud Publié le 16/05/2017 (Figaro)

Épargné par La République en marche, qui n’a placé aucun candidat dans sa circonscription, l’ancien premier ministre est également préservé par Solferino (…)
Valls a de grandes chances d’être réélu député de l’Essonne en juin prochain. «C’est la méthode Cambadélis, on s’agenouille devant des gens qui n’ont fait que trahir le PS», grince un autre cadre du PS. (…)
S’il est épargné par la commission électorale, Manuel Valls est toujours sous le coup d’une procédure de sanction au PS. La commission nationale des conflits (CNC) doit se prononcer dans les prochains mois sur le cas de plusieurs centaines de socialistes qui ont parrainé ou appelé à voter Emmanuel Macron dès le premier tour de l’élection présidentielle… »


La seule résistance possible à la marche à un bonapartisme assumé, c’est comme je le dis chaque jour, un accord électoral des directions PS et PCF.

C’est la base militante du PCF, son électorat resté fidèle, qui doit exiger de sa direction: aucun accord, aucun désistement vis à vis de la France insoumise, comme cela se fait à Marseille.

Congrès extraordinaire immédiat, parce que la fin justifie les moyens ! Mélenchon n’est-il pas entrain de tuer le PCF ?

C’est la base militante du PS, son électorat resté fidèle, qui doit exiger de sa direction: exclusion immédiate (et pas dans plusieurs mois (sic)) des renégats qui n’ont pas voté pour le candidat socialiste au premier tour de la présidentielle.
Dehors les Hollande, Valls, Le Drian, Delanoé etc. !

Congrès extraordinaire immédiat, parce que la fin justifie les moyens ! Hollande et Valls ne sont-il pas entrain de tuer le PS ?

Le parti ouvrier révolutionnaire doit se construire à partir des locaux du PS, au siège de la rue Solférino, dans les structures et l’organisation existante, avec des socialistes restés fidèles au socialisme, et à ce titre fier d’avoir nettoyé le parti de ses corps étrangers et hostiles. avec les directions (et ou) militants des autres organisations ouvrières.

On ne peut pas se courber religieusement devant la dépouille de Jaures et en même temps ignorer superbement son oeuvre principale, celle d'avoir fondé la section française de l'internationale ouvrière, le parti socialiste unifié (1905) !

Appel à l’unité socialiste, Jaures (1897)

Voici l’œuvre immédiate qui s’impose à nous. Il faut d’abord préparer l’unité du Parti socialiste français.
Il ne s’agit point d’une unité despotique et morte : les diverses organisations socialistes peuvent et doivent subsister, mais il faut qu’elles puissent toujours se concerter et délibérer cordialement pour l’action commune.
En fait, ce résultat est beaucoup plus près d’être atteint que ne l’imaginent nos ennemis.
Tous, collectivistes ou communistes, ont le même idéal social. Il est vrai qu’il se produit des divergences sur la tactique, sur la méthode de combat. Mais elles ne sont pas irréductibles, et d’ailleurs est-ce que tout récemment encore, le Parti socialiste belge, malgré les tendances contraires de ceux qui acceptaient les alliances électorales avec les radicaux démocrates et de ceux qui les repoussaient, ne nous a pas donné l’admirable et encourageant exemple de sa concorde, de son esprit vraiment fraternel ?
De même, il n’importe que parmi nous les uns croient davantage à l’efficacité du suffrage universel, les autres à la nécessité de l’action révolutionnaire ! Il n’est personne parmi nous qui se refuse à la bataille électorale, et il n’est personne aussi qui entende barrer la route aux poussées imprévues de l’histoire et enfermer le socialisme dans l’urne du scrutin.
La substitution de la propriété sociale à la propriété capitaliste est une révolution économique trop profonde, elle met en jeu trop de passions contraires, trop d’espérances et trop de craintes pour qu’il soit permis à personne de tracer d’avance avec certitude la route par où passera le prolétariat. a écrit:

Rosa Luxembourg, dirigeante de l'Internationale ouvrière ne s'y trompait pas, elle s'exclamait:

"...Comme on le voit, les travaux de ce congrès ont été extrêmement fructueux et l’Internationale ouvrière a retrouvé dans le prolétariat français son ancien et héroïque combattant pour les idéaux socialistes..."

Et elle ajoutait dans cet article de 1905 "l'unification des socialistes français":

"...Les partisans de Guesde et de Vaillant eurent alors à assumer la tâche dure mais méritoire de combattre dans le socialisme français, d’une part, le courant opportuniste de Jaurès qui, en échange de concessions misérables et souvent rien moins qu’illusoires de la part du gouvernement bourgeois, reniait toute aspiration à un régime socialiste, et d’autre part les tendances anarchistes des ouvriers français qui, faute d’une conscience suffisante, voyaient dans le parlementarisme la source de tout le mal et se réfugiaient dans une conception fausse et abusive de la grève générale excluant tout autre moyen d’action.


Si la méthode Cambadélis, c’est s’agenouiller devant des gens qui n’ont fait que trahir le PS, et leur dire merci encore, il est légitime et démocratique d’exiger un congrès extraordinaire et immédiatement élire une nouvelle direction ! immédiatement penser à la réunification des courants politiques du prolétariat français dans un même parti.
avatar
Eninel

Messages : 440
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Mar 16 Mai - 16:47

Eninel le nouveau Christ qui veut ressusciter les morts-vivants du PS et du PCF.... Agent de la division puis agent des appareils, dans les deux cas au service de la bourgeoisie!

barnum

Messages : 272
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Bobigny le Mar 16 Mai - 21:14

barnum a écrit:Eninel le nouveau Christ qui veut  ressusciter les morts-vivants du PS et du PCF.... Agent de la division puis agent des appareils, dans les deux cas au service de la bourgeoisie!

Non pas ressusciter ou alors nous ne lisons pas la même chose il s'agit de la même conversation que l'on a eu toi et moi ce weekend,entrer en masse dans un parti politique ou un syndicat et le nettoyer de la corruption ce n'est pas ressusciter les morts c'est lutter pour que ce parti reste un parti ouvrier en l'occurrence PS PCF NPA cela peut être le début du front unique ouvrier dans un proche avenir

Bobigny

Messages : 26
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Mer 17 Mai - 20:05

Bobigny a écrit:lutter pour que ce parti reste un parti ouvrier en l'occurrence PS PCF NPA cela peut être le début du front unique ouvrier dans un proche avenir

Tout à fait camarade, tu es un génie politique !

Tu as tout à fait raison, à la différence des anarchistes du NPA, du POID, de voir un peu plus loin que le bout de ton nez.

Envisageons l'avenir:

Dans un mois le mouvement En Marche rafle une majorité absolue à l'assemblée nationale, majorité godillot, majorité offerte sur un plateau d'argent, par l'ensemble des partis politiques et les syndicats en France.

Mi juin, Macron va concentrer entre ses mains un pouvoir qu'aucun de ses prédécesseurs n'a eu.
Tout naturellement il va se croire autoriser de mettre amplement en oeuvre ses promesses, toutes dirigées contre les conditions de vie de la jeunesse et du prolétariat. Ça va castagner !

C'est là le calcul, comme le dit Rosa Luxembourg, des tendances anarchistes qui , faute d’une conscience suffisante, voient dans le parlementarisme la source de tout le mal et se réfugient dans une conception fausse et abusive de la grève générale excluant tout autre moyen d’action. Ils n'attendent que ça, que l'on descende dans la rue !

De deux chose l'une:

- Le Capital sort vainqueur du conflit qui vient. Il a tellement d'amis (plus ou moins cachés, de moins en moins cachés d'ailleurs) dans notre classe sociale, que cette option n'est hélas pas à écarter.
Une fois le prolétariat vaincu, voir écraser, le Capital peut dérouler sa politique et nos chefs ouvriers pourront tenter de se défausser de leurs responsabilités historiques et politiques sur des mecs comme toi. Nous avions une stratégie géniale, mais alors les petits soldats comme Bobigny !!!

- Étonnement la jeunesse et le prolétariat résiste dans la rue et contre-attaque politiquement à l'offensive générale du bonapartisme triomphant de Macron. Là encore deux options:

1) Le prolétariat se rapproche de ses organisations syndicales traditionnelles, et sans jamais vouloir ou pouvoir les déborder, il les pousse à la grève générale et exige du gouvernement Macron de reculer, en clair de capituler.
Et bien c'est là camarade que tes capacités visionnaires, et ton excellent sens politique, prend toute sa dimension.
En effet Macron défait, le Capital en déroute, quel gouvernement pour la France ? Sinon un gouvernement des partis ouvriers existants (on peut l'espérer un peu régénérer par la révolution), comme le dit tous les jours Barnum, un gouvernement Hamon-Mélenchon !

Cela sera possible, parce que des hommes comme toi, comme moi aussi, auront lutter, pour que les partis PS et PCF restent des partis ouvriers. Ce sera, non pas peut être, mais assurément la possibilité de développer la politique du front unique ouvrier de Trotsky.

Mais vont te dire, Barnum et les anarchistes qui , faute d’une conscience suffisante, eux qui voient dans la grève générale la solution a tous nos problèmes: le mouvement dans son développement saura créer, le beau parti ouvrière indépendant de Barnum, et des organes de lutte de type soviétique.

2) Nous n'aurons plus besoin de nous appuyer sur les vieux partis traîtres. il y aura le POID, le NPA et LO ! Il y aura des comités de grèves, un comité de grève centrale, des conseils ouvriers (soviets), un Conseil central (soviet suprême), qui lui prendra le pouvoir, comme d'ailleurs Lénine le conseille: "tous les pouvoir au soviet !

Bref ce sera la révolution ouvrière chimiquement pure, et les pisses froids de ton espèce auront bien eu tord de sous estimer les capacités révolutionnaires du prolétariat, le génie stratégique et politique des Mélenchon, Arthaud, Poutou et Gluckstein !

La Révolution prolétarienne est en marche, alors à quoi bon opposer la moindre résistance, lors des législatives au rouleau compresseur En Marche !

La grève générale camarade Bobigny, il n'y a que ça de vrai ! La grève générale derrière des chefs, les Mélenchon, Arthaud, Poutou, Gluckstein, Martinez et Mailly qui ont sans doute déjà oublié, que c'est eux et personne d'autre, qui nous ont amené à la défaite le printemps dernier, que c'est eux et personne d'autre qui, parce qu'ils s'érigent en obstacle à première vue infranchissable, entre les travailleurs et le trotskysme, ne doivent attendre en retour de la part de la jeunesse et du prolétariat que du mépris.
avatar
Eninel

Messages : 440
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Mer 17 Mai - 20:40

Les appareils moribonds du PS et du PCF, il y a que ça de vrai comme dit l'autre !! Contraindre Mailly et Martinez (lesquels, par les journées d'action à répétition soutenues notamment par le POI et LO,, ont conforté Hollande-Valls et la loi El Khomri), à faire la révolution !!! Voila la perspective de ceux qui, par leur campagne de division contre une candidature d'unité Hamon-Mélenchon, ont frayé la voie à Le Pen, puis à Macron, c'est à dire au capital financier !! Encore bravo !! Il vaudrait mieux dans certains cas la mettre en veilleuse !!

barnum

Messages : 272
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Ven 19 Mai - 19:24

Rappelons simplement que le POID et une partie du NPA furent les seuls à combattre pour la grève générale et le blocage du pays contre les journées d'action à répétition qui ont donné le feu vert à Hollande-Valls pour faire passer leur loi El Khomri.

barnum

Messages : 272
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Bobigny le Sam 20 Mai - 7:33

barnum a écrit:Les appareils moribonds du PS et du PCF, il y a que ça de vrai comme dit l'autre !! Contraindre Mailly et Martinez (lesquels, par les journées d'action à répétition soutenues notamment par le POI et LO,, ont conforté Hollande-Valls et la loi El Khomri),  à faire la révolution !!! Voila la perspective de ceux qui, par leur campagne de division contre une candidature d'unité Hamon-Mélenchon, ont frayé la voie à Le Pen, puis à Macron, c'est à dire au capital financier !! Encore bravo !! Il vaudrait mieux dans certains cas la mettre en veilleuse !!

Une petite question aux législatives on votent pour qui alors selon l'idéologie du POID?
Comme aux présidentielles abstention immédiate ? Question

Bobigny

Messages : 26
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Sam 20 Mai - 11:30

On vote pour les candidats du POID !

barnum

Messages : 272
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Sam 20 Mai - 23:39

Bobigny a écrit:
Une petite question aux législatives on votent pour qui alors selon l'idéologie du POID?
Comme aux présidentielles abstention immédiate ? Question

Oh camarade, je crois bien que pour les élections qui viennent, tout espoir est vain.

Mécaniquement, et en fonction de tes convictions tu pourras au premier tour voter pour une liste ouvrière, avec très peu de chance de la retrouver au second tour.

Le barrage des 12,5% des inscrits pour passer au second tour va faire très mal à la gauche. Nous allons vers une défaite historique: moins de 30 députés de gauche, un record. Pour la France insoumise, même punition. Mélenchon va payer très cher son isolement, moins de 10 députés.

C'est comme si l'ensemble des organisations ouvrières avaient intégré la défaite, c'est pourquoi la défaite sera sévère, et qu'elles se concentrent maintenant sur la recomposition du paysage politique.

Pour les élections de juin, nous avons donc au programme:

- Les listes PS (souvent panachées avec les verts de nature petite-bourgeoise) : la plupart du temps sur une orientation social-libérale ; "Merci Hollande !".
A mon avis à fuir à toute jambe. Il est déjà loin le temps où la primaire à gauche ouvrait une véritable dynamique de réorientation intéressante de la social-démocratie. Nous pouvons sévèrement condamner le manque de combativité des frondeurs, en partie grandement responsable de la triste situation du moment. Un gâchis !

- Les listes PCF : Là encore, nous pouvons nous interroger sur la direction stalinienne, ayant de bout en bout fait les mauvais choix. Complètement vampirisé par le phénomène France insoumise, le PCF et le Parti de gauche risquent de rentrer bredouille à la maison. Même les élections des Marie Georges Buffet et Clémentine Autain, soutenues par Mélenchon, risquent d'être balayées dès le premier tour. Un véritable suicide !

- Les listes NPA et LO : Le NPA bien tardivement à pris langue avec LO, pour des désistements réciproques voir des listes uniques. Propositions sèchement et légitimement repoussées par la direction de LO. Légitimement du fait que cela s'est décidé au dernier moment, sèchement de part la dérive de plus en plus anarchiste et inconséquente de la ligne du NPA. Difficile pour LO, voulant garder au moins une apparence d'organisation communiste, de bâtir quoi que ce soit avec la ligne actuelle de la direction du NPA.
Pour les deux formations, candidatures de témoignages, Pour la France insoumise un boulevard !

- Les listes POID (POI) : certes ces petites organisations sont ouvrières, et libre à chacun de leur apporter leur soutien en juin.
Cependant il ne suffit pas de vouloir construire un parti ouvrier, que l'on voudrait indépendant (indépendant de quoi exactement ? Mystère ?), il faut vouloir construire un parti ouvrier révolutionnaire, un parti communiste, non pas de masse avec une construction rapide, mais un parti comme l'a été dans sa meilleur période l'OCI, un petit parti de type bolchevik à influence de masse.
Et si le but, est de suivre l'expérience de Lénine, à quoi bon alors se présenter trop tôt à des élections bourgeoises ? Cette annonce de participer à des élections prouvent, si cela était encore nécessaire, que le POID (et le POI), en tant que fossoyeur de l'OCI-PCI, n'ont nul intention de travailler à la construction du parti dont le prolétariat a dramatiquement besoin.
Donc sans intérêt !

Personnellement au premier tour en juin, je voterai pour la liste communiste LO. Aux présidentielles j'avais voté Poutou. Comme cela pas de jaloux !

avatar
Eninel

Messages : 440
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Dim 21 Mai - 10:27

Toujours très instructive cette confusion entre le POID qui n'appelle à voter que pour ses propres candidats (sur la ligne du combat pour un Gouvernement ouvrier, pour la rupture avec la Cinquième république et l'Union européenne...) et le POI qui appelle inconditionnellement à soutenir la France insoumise , Mélenchon se prononçant ouvertement pour la cohabitation avec Macron, c'est à dire avec les institutions de la Cinquième république (il fait ouvertement référence à l'expérience-positive dit-il !!-de la cohabitation Chirac-Jospin, dont il était-déjà!-partie prenante), l'Union européenne et donc le capital financier !

barnum

Messages : 272
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Lun 22 Mai - 12:14

Ce matin dans le Fig internet, le compte rendu d’un petit gars qui lui ne rechigne pas à descendre dans l’arène, et qui n'a pas tiré une croix sur le résultat des élections qui viennent:

« … Code du travail: le Medef veut aller vite

(Par Le Figaro.fr 22/05/2017)

« Je n’ai pas à donner de consigne de vote mais il faut qu’il y ait une majorité pour que les ordonnances (sur le droit du travail, NDLR) puissent passer. Le débat a assez duré ».

« La loi El Khomri a duré plus de six mois. Ca a été difficile, dans un contexte politique complexe. (..). Maintenant il y a une forme de maturité pour pouvoir réformer ce code du travail et aller vite parce que les entreprises attendent.

Il faut faire en sorte que cela puisse être effectif le plus tôt possible car la croissance est là et maintenant on pourrait bénéficier de ce regain dynamique avec un code du travail plus flexible, plus souple. »

La CGT, qui a appelé Emmanuel Macron à renoncer à légiférer par ordonnance, « n’est plus l’organisation syndicale première. Elle a été dépassée par la CFDT qui est une organisation plus progressiste.

Et puis il faut relativiser parce que dans les entreprises 80% des accords sont signés par tous les syndicats. (…) Je veux bien qu’il y ait une contestation de façade de la CGT qui est toujours dans sa même articulation. (…)

Maintenant il faut un peu évoluer. » … »


Gattaz, ce modeste, qui ne voudrait quand même pas influencer les élections: « …Je n’ai pas à donner de consigne de vote… », ne se gène pourtant pas de le faire pourtant : « …il faut qu’il y ait une majorité pour que les ordonnances puissent passer… » … et vite !

Camarades, cette sortie capricieuse médiatique devrait nous glacer le sang. La bourgeoisie avance en terrain conquis. Pourquoi ? Parce qu'elle sait qui elle a en face d'elle:

"...80% des accords sont signés par tous les syndicats. (…) Je veux bien qu’il y ait une contestation de façade de la CGT (mais) maintenant il faut un peu évoluer..."

Et dirigeants de la CGT et de FO, nous savons que vous n’êtes là que pour nous embêter et nous faire perdre notre temps, nous vous connaissons bien, à la fin vous capitulez 80% du temps, vous êtes sympas, alors évoluez un peu et arrêtez de nous emmerder avec votre opposition de façade !

Le Medef, après avoir ouvertement appelé au vote Fillon, à présent tout aussi résolument appelle au vote Macron. Il prouve à tous les citoyens qu’il n’est pas illogique qu’un syndicat se prononce pour un vote de classe.

Gattaz veut une majorité godillot et un bonapartisme assumé pour aller vite ?

Les Martinez et les Mailly en retour, continuent à se refuser, d’appeler eux aussi à un vote de classe, tout aussi légitime, tout aussi nécessaire et urgent, pour calmer les ardeurs réformatrices du patronat ?

Il faut les contraindre. Que partout, dans l'ensemble des syndicats, remontent les adresses et les motions :

Ne croyez-vous pas que la physionomie politique du pays serait complètement révolutionnée, si les syndicats ouvriers appelaient les directions ouvrières à un front unique ouvrier et à un seul candidat ouvrier sur chaque circonscription ?

Tout faire pour que le président de la République française ne se retrouve pas en juin avec des pouvoirs, qu’aucun de ses prédécesseurs n’ont eu.

Tous ensemble pour contraindre nos dirigeants ouvriers (partis et syndicats) à refuser la défaite électoral, à refuser de faire le jeu de Gattaz, à créer les conditions pour que les 27% de vote de classe du premier tour des présidentielles, s'exprime unitairement et efficacement au premier tour des Législatives.
avatar
Eninel

Messages : 440
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Lun 22 Mai - 16:26

« Cambadélis n’exclut pas un changement de nom du PS

(Par Loris Boichot (Figaro) Publié le 22/05/2017)

Le Parti socialiste (PS) s’orienterait-il vers un nouveau congrès d’Epinay?
46 ans après cet événement fondateur du PS, Jean-Christophe Cambadélis n’a jamais été aussi loin dans ce sens, n’excluant pas ce matin sur France Inter un changement de nom du parti. «Ce n’est pas impossible, on le décidera», a-t-il estimé.
C’est la première fois que le premier secrétaire du PS ouvre la porte à une telle évolution. En 2014, il avait écarté cette idée, après que le premier ministre Manuel Valls s’était dit favorable, «pourquoi pas», à un changement de nom. «Je reste sur la position de François Mitterrand. Socialiste est un beau nom qui a fait ses preuves, autant le garder», avait alors estimé Jean-Christophe Cambadélis.
La déroute du candidat du PS Benoît Hamon au premier tour de la présidentielle (6,3% des suffrages exprimés) semble l’avoir fait changer d’avis.
«Je pense que le PS va se refonder»

Jean-Christophe Cambadélis annonce aussi un changement de fond du parti: «Je pense que le PS va se refonder, se reformuler, se restructurer, qu’il y aura beaucoup de travail» prévient-il, en précisant qu’il veut participer à cette recomposition: «Je serai au milieu de ce travail.» Parmi les chantiers à ouvrir, Jean-Christophe Cambadélis cite celui de «la verticalité» du parti: «Le PS ne peut plus vivre comme la SFIO (l’ancêtre du PS, de 1905 à 1969, NDLR), avec une verticalité.
Ça, nous le laissons à Jean-Luc Mélenchon, à Emmanuel Macron, à Marine Le Pen. Aujourd’hui il faut faire vivre plus fortement les mouvements associatifs, être en interaction avec la société civile, les mouvements citoyens.»
Jean-Christophe Cambadélis, candidat aux législatives dans le XIXe arrondissement de Paris (16e circonscription de Paris) face au secrétaire d’Etat au numérique Mounir Mahjoubi, veut «prendre en compte ce qui est aujourd’hui posé»: «demande de renouvellement, demande de justice sociale, demande d’écologie», a-t-il détaillé.
Sans écarter aucun chapitre de refondation: «On peut mettre toutes les questions sur la table.» Y compris la question d’un déménagement du parti, qui quitterait la rue de Solférino? «À partir du moment où vous changez, on change tout», a répondu Jean-Christophe Cambadélis. «Il faudra marquer une nouvelle époque.»
Ces débats sur les changements de forme et de fond du parti devraient se tenir lors du prochain congrès du PS. Sa date n’a pas encore été arrêtée par le parti… »



L’histoire retiendra que le jour même où le Medef (par la voix de son numéro deux Thibault Lanxade, et non par Pierre Gataz comme je l’affirme à tord ce matin), appelle le gouvernement à partir à l’abordage du prolétariat, les chefs de ce même prolétariat saborde le navire amiral !

Ensuite on pourra affirmer chez les bobos parisiens, que les travailleurs français sont des veaux, qu’ils se sont embourgeoisés, qu’ils ne votent plus à gauche, qu’ils votent FN, qu’ils ne respectent même pas, comble du manque de savoir vivre, les plates bandes fleuries et la nature,

La vérité elle saura que les chefs, à la veille d’une élection qui pouvait seule empêcher que ce mette en place dans le pays un pouvoir fort et un régime d’ordonnances sans contre pouvoir, les chefs capitulaient en rase campagne et sabordaient le Parti, en vue de faire une très intéressante et lucrative opération immobilière:

« …Y compris la question d’un déménagement du parti, qui quitterait la rue de Solférino? «À partir du moment où vous changez, on change tout»… »


Militants du parti socialiste, ami(e)s et camarades d’une certaine idée de la gauche et de la dignité morale, ne vous laissez pas impressionnez par ces banqueroutiers, réagissez, réunissez-vous, discutez, faire remonter votre désaccord à travers des résolutions, des motions, des adresses, exigez de votre direction un Congrès extraordinaire, maintenant, même à la veille des élections, jusqu’au dernier jour !

La déroute du candidat du PS Benoît Hamon au premier tour de la présidentielle (6,3% des suffrages exprimés), est le produit de la trahison historique de l'ensemble des directions ouvrières.

La loi El Khomri a duré plus de six mois. Ça a été difficile nous dit ce matin le Medef, dans un contexte politique complexe.

Maintenant il y a une forme de maturité pour pouvoir réformer ce code du travail et aller vite parce que les entreprises attendent, ajoute-t-il.

Mais comment cacher, comment ne pas voir, que cette maturité dont il parle, c'est l'acceptation tacite des appareils à liquider le PS, plus de fronde, et satisfaire en tout, les exigences infernales des entreprises françaises.

Quelle honte pour les chefs de la Gauche !

avatar
Eninel

Messages : 440
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Lun 22 Mai - 19:02

Pour Eninel, les choses sont claires !!! Cambadélis, Laurent, Martinez, Mailly sont SES dirigeants !! Beurk !!

barnum

Messages : 272
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Bobigny le Mar 23 Mai - 11:00

barnum a écrit:Pour Eninel, les choses sont claires !!! Cambadélis, Laurent, Martinez, Mailly sont SES dirigeants !! Beurk !!

Où tu ne sais pas lire ou alors c'est moi Crying or Very sad

Bobigny

Messages : 26
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Mar 23 Mai - 13:36

Extrait du texte d'Eninel ( l'avant dernier texte):

"Tous ensemble pour contraindre nos dirigeants ouvriers (partis et syndicats) à refuser la défaite électorale, à refuser de faire le jeu de Gattaz, à créer les conditions pour que les 27% de vote de classe du premier tour des présidentielles, s'exprime unitairement et efficacement au premier tour des Législatives".

barnum

Messages : 272
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Bobigny le Mar 23 Mai - 18:39

Les contraindre ou éventuellement les remplacer à condition qu'il y ait lutte à la base des partis et organisations syndicales,les appareils doivent accomplir leurs devoirs comme vous au poid si vos dirigeant tournent mal vous allez vous en occuper n'est-ce pas ?

Bobigny

Messages : 26
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Mar 23 Mai - 20:14

Mailly, Martinez, Laurent, Cambadélis ne sont pas MES dirigeants !!!

barnum

Messages : 272
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Bobigny le Mar 23 Mai - 22:43

barnum a écrit:Mailly, Martinez, Laurent, Cambadélis ne sont pas MES dirigeants !!!

Tu a l'art et la manière de répondre toujours a côté de la question ce qu'on appel des réponses de politiciens Evil or Very Mad

Bobigny

Messages : 26
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Mar 23 Mai - 23:22

Bobigny a écrit:
barnum a écrit:Mailly, Martinez, Laurent, Cambadélis ne sont pas MES dirigeants !!!

Tu a l'art et la manière de répondre toujours a côté de la question ce qu'on appel des réponses de politiciens Evil or Very Mad

Laisse camarade, on ne chante pas deux fois la messe à un sourd !

Depuis six mois, Barnum est là exclusivement pour tenter de vendre ses fossoyeurs du trotskysme, les chefs du POID.

Il ne comprend pas que Mailly et Martinez sont en soi des chefs syndicaux, s'il est salarié (j'en sais rien), le fait que Barnum ne les reconnaissent pas comme chef, cela ne les empêche pas ces messieurs d'aller négocier à l'Elysée -et à la baisse- ses conditions de vie et d'existence.

Je dis que les Mailly et les Martinez, aussi bien que les Laurent et les Cambadelis, sont "mes" chefs, dans le sens qu'ils parlent (pour les syndicats qu'ils négocient honteusement) au nom de ma classe sociale.

Interpréter systématiquement mes écrits négativement, comme le fait Barnum, est pure rhétorique stérile, sans importance, d'un individu qui n'a absolument aucune idée en propre et qui se contente d'ânoner depuis six mois la même chose .

Et c'est quoi cette chose ? C'est de ne vivre, de ne penser, de ne voter que pour son parti. Question ?

Et si en France il y avait cent groupuscule POID ? Chacun voterait pour sa chapelle, sans essayer de ne rien construire ? Alors il n'y aurait aucun députés chez ces cent groupuscules.

On dirait que la seule chose qui intéresse les petits partis, c'est le financement des campagnes électorales par l'ouvrier-contribuable: des sous-sous pour continuer à engraisser des bureaucraties ouvrières traîtres ! Voilà la fin du fin de leur socialisme !

avatar
Eninel

Messages : 440
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum