anipassion.com

Un million et plus devant l'assemblée nationale.

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un million et plus devant l'assemblée nationale.

Message  Eninel le Mar 14 Fév - 13:12

barnum a écrit: "la grève juqu'au retrait" ça ne va pas loin

C'est justement  pour ça que Martinez et Mailly ont combattu ce mot d'ordre jusqu'au bout, soutenus par le POI et LO pendant des mois.
C'est d'ailleurs l'une des raisons de l'exclusion du POI de Gluckstein et de ses camarades, les amis de Lacaze- Gauthier voulant avant tout conserver leurs positions syndicales au prix de leur ralliement aux appareils syndicaux! Et le POID a mené la même bataille ( grève jusqu'au retrait, grève générale) dans les instances de FO.

Bon globalement tu te goures sur les intentions politiques des membres des partis d'extrême gauche qui noyautent les instances dirigeantes de la bureaucratie syndicale. Ils ne sont pas si combatifs que tu te l'imagines.

Sur ordre de leur parti, ils cherchent avant tout à jouer des coudes contre les autres partis, et à gagner des positions, en vue, et ils l’espèrent, de pouvoir un jour contrôler ces syndicats. Mais cela ne veut pas dire que même s'ils les contrôlaient un jour, ils les feraient tourner au service de la révolution.

Par contre ce qui est sûr, c'est que ces militants d'extrême gauche, lorsqu'ils commencent à fricoter grave avec telle ou telle bureaucratie syndicale, ils ne peuvent pas faire autrement ils en sont une composante, très vite, ils se discréditent aux yeux des travailleurs.

Et ça c'est du vécu. Je le garantie sur facture.

D'une part, pour ne pas se faire éjecter, ils sont obligés de mettre la pédale douce dans leurs activités et mots ordres révolutionnaires; d'autre part ils n'arrivent pas à instaurer des liens de confiance avec les travailleurs, tels travailleurs les considérant à juste titre comme des planqués en tant que permanents syndicaux.

Quel est en dernière analyse l'avantage d'une telle tactique pour une organisation, qui se veut révolutionnaire, et qui veut construire un parti ouvrier, avec des ouvriers, et non pas avec des bureaucrates ?

Je te renvoie sur ce forum à la discussion qui se développa autours d'une nouvelle approche de la tactique dans les syndicats. Tactique expérimentée à la RATP et qui consistait à se déclarer en tendance dans les centrales, à la base, et sans accepter d'appartenir à la bureaucratie.

Nous étions quelques dizaines de Sorioristes, sur une dizaines années nous avons été muselé et pour certains exclu. Mais demain, si nous nous organisons à des milliers ?

SORIOR: tendance syndicale lutte des classes et anti-bureaucratique dans la CGT et la CGT-FO.

Syndicalisme ouvrier révolutionnaire. Internationalisme ouvrier révolutionnaire.

Voilà une idée neuve.

Une centrale ouvrière sans bureaucratie syndicale.
avatar
Eninel

Messages : 437
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un million et plus devant l'assemblée nationale.

Message  barnum le Mar 14 Fév - 14:55

Au POI justement, ils sont combatifs pour couvrir la politique pourrie des appareils syndicaux ( cf la fausse généralisation du 7 mars pour mieux noyer la revendication d'abrogation de la loi Touraine) , à l'inverse du POID qui combat pour la grève générale dont la grève JUSQU'AU RETRAIT pouvait être l'élément déclencheur......Partie remise !!

barnum

Messages : 271
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum