anipassion.com

Kel Khomrie !

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  MO2014 le Dim 1 Mai - 11:19


MO2014

Messages : 1287
Date d'inscription : 02/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  Toussaint le Sam 7 Mai - 20:22

Il est évident que tout le camp du travail doit s'unir contre la loi.

Mais il est aussi évident et lorsque je dis "aussi", je veux dire également nécessaire et urgent que les organisations ouvrières, notamment les organisations syndicales, se prononcent et luttent effectivement contre les discriminations racistes.
Un fossé objectif est en train de se creuser entre une importante minorité de la classe ouvrière de ce pays et sa majorité. Ce fossé est creusé par les discriminations à l'embauche, au logement, et une multitude d'autres, sur des critères de couleur de peau, culture, de religion.

Le silence complice voire la participation à ces politiques de discrimination racistes de directions ouvrières, syndicales, et même de directions de groupuscules soi-disant révolutionnaires comme Lutte Ouvrière, ou de l'ex LCR, aggrave considérablement la situation et ne permet plus de construire l'unité la plus large possible contre les mauvais coups de la classe dominante. Bien sûr, comme cela fut le cas dans le passé avec les femmes ou dans certaines colonies, les directions blanches mettent en demeure les discriminés de s'aligner sur elles et de leur servir de piétaille, pour après, une fois la lutte, passée, les ignorer comme d'habitude.

Cela ne marche plus. Ce n'est pas la faute du PIR, ni des instruments d'auto-organisation des racisés, mais bien le résultat d'une campagne d'état menée depuis plusieurs décennies, auxquelles des directions "ouvrières" ("enseignantes" serait plus juste sociologiquement, et ce n'est pas anodin, encore moins pour des "marxistes") se sont le plus souvent associées et qu'elles n'ont jamais combattues. Il n'est que de voir leur composition sociologique pour le vérifier et contempler leurs actions pendant et après la révolte des quartiers qu'un Picquet ne considérait même pas comme un mouvement social... Et je ne parle pas des insultes lancées des rangs de cette étrange extrême gauche qui n'a même pas défendu les victimes de la répression. Aujourd'hui, en effet, les effets en profondeur de ces discriminations systémiques se font sentir..

C'est d'abord aux organisations ouvrières et particulièrement aux organisations syndicales de changer profondément leurs orientations et de prendre à bras le corps la défense de l'unté de la classe ouvrière. Qu'une secte ouvriériste enfoncée jusqu'au cou depuis plus de 10 ans dans le propagandisme et l'action islamophobe, qui défend l'assimilation et l'intégration comme conditions de l'unité de la classe ouvrière, en soit incapable, c'est une évidence qui n'a pas besoin d'être encore démontrée, la démonstration a été faite à de multiples reprises ici, textes et citations à l'appui. Une organisation comme le NPA est sur la bonne voie, comme le montrent ses prises de position majoritaires depuis plusieurs mois, et les propos autocritiques d'OB sur Ilhem. Le dernier numéro de Contretemps en est une autre indication après des mois de charge de certains contre le PIR et d'une façon plus générale, aux côtés de Libé, et bien d'autres, contre les mouvements autonomes d'organisation et de défense des racisés.

C'est ce qui est le plus important, que les discriminés s'auto-organisent indépendamment des organisations antiracistes ET des partis politiques blancs, qui ont montré depuis des décennies qu'on ne pouvait pas leur faire confiance, pas plus que les féministes ne peuvent s'en remettre aux organisations masculines pour faire avancer la cause des femmes. C'est en route, les coordinations existent, les rapports se sont tissés, continuent. Il faut souhaiter que cela se développe bien davantage, et que les organisations blanches, sous la pression modifieront leurs analyses comme l'a fait le NPA, comme d'autres l'ont fait.

Oui, il faut battre la loi. Mais non, cela ne peut se faire que si on jette les bases d'un "tous ensemble" différent. Jusqu'à présent, c'est "tous ensemble et tu restes à ta place" comme dans "touche pas à mon pote", où le pote devait attendre l'explication entre blancs. Il faut en France un puissant mouvement unitaire contre l'exploitation ET contre toutes les discriminations, en commençant par les discriminations racistes, et de genre. Si ce mouvement ne se développe pas, le pire est à venir. Un mouvement contre la loi travail est idéal pour jeter les bases de cela, mais il ne peut être question que cela laisse de côté l'islamophobie, le racisme d'état, et celles et ceux qui s'organisent contre la place qui leur est assignée en fonction de leurs origines, leur religion, leur culture ou leur couleur de peau.

Ou alors, la défaite est garantie, et ce ne sera pas à ceux qui ont milité pour la précarisation des femmes musulmanes et leur relégation, leur exclusion de l'école et du travail, sous les prétextes habituels, partagés avec les pires des droites européennes, qui auront la moindre légitimité à venir reprocher aux Féministes Pour L'Egalité, PIR, FUIQP, CRAN, UJFP et cie, leur existence même. Il est temps que se construise aussi un mouvement anti-guerre dans un pays les plus bellicistes du moment, qui se remet à faire la guerre dans ses anciennes colonies avec le même but que toujours. La passivité de la gauche et l'extrême gauche (pour le candidat d'Ensemble, Mélenchon, on peut parler de soutien au néo colonialisme et à ses guerres) sont exemplaires sur ces points. Ce n'est pas une ou deux petites manifs symboliques qui peuvent remplacer la construction d'un mouvement anti-guerre.

Là aussi, il y a convergence entre plusieurs orgas et assos des racisés et le NPA. Espérons que cela dépassera le niveau des paroles.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  Roseau le Ven 13 Mai - 4:50

Que ce soit sur la question du racisme et de l'impérialisme, il faut certes saluer le NPA et quelques autres orgas, même plus petites.
Mais le plus important est ailleurs.
La mobilisation en cours, dans les Nuits Debout, les manifestations, occupations et autres formes de lutte,
permettent d'échanger des informations, des analyses, et avec la répression sauvage,
une radicalisation très large vers des positions cohérentes, cad anti-k.

Maintenant, après une répression sauvage digne d’une dictature,
le gouvernement vient d’imposer sa loi scélérate,
contre l’opinion de la majorité des français, et celle des députés.
(les députés, on s'en fout, mais c'est un affaiblissement de la légitimité de point de vue bourgeois)

Ne reste plus qu’à dégager ces pantins du MEDEF,
en mettant en branle les millions de jeunes et travailleurs
contre leurs milliards dans les paradis fiscaux.
Bataille à suivre au jour le jour ici :
http://wp.me/p5oNrG-mi3
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  Roseau le Mer 25 Mai - 4:52

C'est parti fort en commençant par les secteurs énergie et transport.
Les efforts des équipes militantes dans les syndicats et ailleurs commencent à payer.
Suivre ici heure par heure tous les jours:
http://wp.me/p5oNrG-mi3
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  Jeannot le Sam 28 Mai - 16:55

Bonjour à tous,

La loi scélérate imposée par notre gouvernement dissimule, me semble t-il, quelque chose de bien plus plus grave :
-L'absence de concertation entre les élus et le peuple.

Cela ne date pas d'hier mais cela s'aggrave, le peuple voit de plus en plus naître des lois qui, au lieu d'améliorer la situation des citoyens et des travailleurs, la détériore !
Faire plier le gouvernement sur cette loi El Khomeri est certes le minimum requis, mais dans le fonds, c'est une réelle démocratie que les français attendent.

Alors ne devrions-nous pas commencer par rechercher des représentants dignes de la confiance que nous leur accordons ?
Sur quels critères pourrions nous les sélectionner ?
Quelles sont les qualités requises pour prétendre à ce poste ?




Jeannot

Messages : 10
Date d'inscription : 26/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  Lorry le Sam 28 Mai - 17:09

Jeannot a écrit:Bonjour à tous,

La loi scélérate imposée par notre gouvernement dissimule, me semble t-il, quelque chose de bien plus plus grave :
-L'absence de concertation entre les élus et le peuple.

Cela ne date pas d'hier mais cela s'aggrave, le peuple voit de plus en plus naître des lois qui, au lieu d'améliorer la situation des citoyens et des travailleurs, la détériore !
Faire plier le gouvernement sur cette loi El Khomeri est certes le minimum requis, mais dans le fonds, c'est une réelle démocratie que les français attendent.

Alors ne devrions-nous pas commencer par rechercher des représentants dignes de la confiance que nous leur accordons ?
Sur quels critères pourrions nous les sélectionner ?
Quelles sont les qualités requises pour prétendre à ce poste ?




Tout ce fatras électoraliste, on s'en fout..
"Le peuple", on s'en fout.
"Les citoyens", on s'en fout.
"Les Français", on s'en fout.
Et la concertation avec les élus, on s'en fout encore plus.
Il y a la bourgeoisie et son gouvernement qui attaquent les travailleurs et tous les exploités, et il y a le monde du travail qui commence à se défendre et, espérons le demain, à contrattaquer.

Lorry

Messages : 101
Date d'inscription : 14/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  Kock le Sam 28 Mai - 17:44

Chacun peut le constater aujourd'hui, LO et le POI collent au cul des appareils et leurs journées d'action à répétition, pour diviser, épuiser, démoraliser les travailleurs (pour l'instant en vain!!) au service exclusif de la bourgeoisie, le POI allant même jusqu'à conforter les dirigeants staliniens, lors du congrès de la CGT, dans leur refus du mot d'ordre "grève JUSQU'AU retrait de la loi travail", renvoyant la décision entreprise par entreprise ( tiens, comme le projet de loi travail visant à démanteler les conventions collectives et les accords de branche, par la base, entreprise par entreprise !!)
Amusant, LO et le POI refusent tout combat pour en finir avec l'Union européenne, rédactrice en chef de la loi travail, notamment en refusant de soutenir les organisations ouvrières qui combattent pour le "Brexit"! Est-ce un hasard ?
C'est bien connu, pour LO, les appareils sont plus à gauche que les masses ( pensez vous, elle en arrivent même à refuser de participer à ces journées d'action bidon !!)
Lisons ce que dit Trosky, quelques mois avant la grève générale de juin 1936, "Quand approche une crise révolutionnaire, bien des chefs, qui redoutent les responsabilités, se cachent derrière le pseudo-conservatisme des masses. Celui qui dit que notre prolétariat ne veut pas ou n'est pas capable de mener la lutte révolutionnaire, celui-là lance une calomnie en reportant sa propre molesse et sa propre lâcheté sur les masses laborieuses. Il est impossible d'apporter un seul fait sérieux qui témoignerait que les chefs veulent lutter et que les masses se refuseraient à les suivre.Toujours et partout, on observe un rapport absolument inverse qui garde toute sa force encore aujourd'hui: la base veut lutter, les sommets freinent, c'est le principal danger et il peut aboutir à une véritable catastrophe."




Kock

Messages : 144
Date d'inscription : 29/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  Jeannot le Sam 28 Mai - 20:01

Tout ce fatras électoraliste, on s'en fout..
"Le peuple", on s'en fout.
"Les citoyens", on s'en fout.
"Les Français", on s'en fout.
Et la concertation avec les élus, on s'en fout encore plus.
C'est une vision un peu égocentrique que vous nous exposez là !
Quand je rencontre les gens qui forment le peuple français, je suis touché par la détresse qui s'en dégage et cela me motive pour trouver des solutions aux problèmes qu'ils rencontrent.


Il y a la bourgeoisie et son gouvernement qui attaquent les travailleurs et tous les exploités, et il y a le monde du travail qui commence à se défendre et, espérons le demain, à contrattaquer.
Nous sommes d'accord, toute une clique d'élus corrompus phagocytent les richesses produites par les travailleurs, c'est à ce niveau qu'il faut agir premièrement. Il faut donc leur rappeler ce qu'est le fondement d'une démocratie, la lutte pacifique (grève) est une arme qui s'avère très performante, à condition que l'ensemble des acteurs/producteurs de richesses cessent de produire !
Ensuite, il faut être vigilant en ce qui concerne les critères essentiels requis pour être élu car à force d'élire sur des promesses et non pas sur des preuves de capacités, on finit par se retrouver avec une bande de menteurs professionnels au sommet de l'état et nous en voyons actuellement les conséquences !



Jeannot

Messages : 10
Date d'inscription : 26/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  Jeannot le Lun 30 Mai - 20:37

L'un des membres de ce forum (Ivanhoé) a posté des messages très stimulants à propos de la façon dont nous devrions envisager la marche future du monde globalisé, son discours est très humain, sonne très juste et chacun y trouverait son avantage.

Sur un autre forum, il a posté ceci :



Bonjour et paix à tous,


NOUS le PEUPLE, NOUS tenons à la Démocratie Participative !

Mais savez-vous ce que NOS élites et le "système" en font ?
Pour eux, la démocratie participative est essentiellement illusoire, mais constitue bien un sujet de manipulation dont ils usent et abusent tristement pour asseoir leurs pouvoirs !

J'en veux pour preuve - preuve dont vous pourrez vérifier par vous-mêmes la véracité - le SCANDALE ahurissant avéré de déni (gravissime) de démocratie dont sont responsables plusieurs élites hypocrites de la Nation, notamment vis à vis d'un de NOS Concitoyens exemplaire en matière de démocratie participative !

Après les scandales DSK, CAHUZAC, Volkswagen, Panama's paper, celui de la pédophilie dans l' Eglise, de l'omerta sur le harcèlement sexuel en politique, etc ... voici venu par et dans la parole qui se libère le plus grand des scandales, le SCANDALE du "Democracy Gate" !


De quoi s'agit-il ?

Et bien figurez-vous qu'un de NOS concitoyens anonyme - et désireux de le rester, car ce n'est pas pour le pouvoir qu'il agit, mais dans l'espoir de voir le Peuple bien gouverné - exerce patiemment et en en silence la démocratie participative auprès des élites politiques françaises depuis plusieurs années maintenant, bien avant que cet élan naturel ne soit devenu à la mode, développant des théories économiques créatives et pragmatiques sur des thèmes qui NOUS sont chers* ...

Plus que jamais, l'Humanité a besoin d'exemplarité en matière de transparence démocratique et politique, d'autant plus qu'il s'avère que cet homme discret et pacifique est un philosophe singulier nourri à la philosophie grecque entre autres, en plus d'avoir des connaissances assez développées comme en économie ...

Ce SCANDALE est bien sûr étouffé par la "système", c'est l' OMERTA, une de plus, et c'est bien pour cela que malgré des efforts, ce SCANDALE n'a pas encore éclaté, ce qui n'est que plus scandaleux, car soyez-en assurés, dans le microcosme médiatico-politique, notamment parisien, ils savent ! ... mais se taisent !


C'est donc à NOUS, LE PEUPLE, qu'il appartient de révéler au monde entier la réalité des dessous de leur "politique", la réalité de leur mépris du peuple et du monde des idées !

INDIGNONS-NOUS ensemble en dénonçant pacifiquement mais fermement l’hypocrisie et le cynisme avérés du gouvernement de Mr HOLLANDE et de cette classe politique si sourde aux attentes du Peuple !

Avec TOUT LE PEUPLE REUNI, demandons-leur des comptes, ne serait-ce que sur leur version de la vérité au sujet de ce qu'ils ont fait subir à Pierre-Ali, et à travers lui et surtout, demandons-leur à chacun d'entre eux quel est leur degré de participation et de trahison envers l'esprit de la Démocratie et des droits de l'homme et des citoyens !

Pierre-Ali, illustre inconnu, sera comme NOTRE porte drapeau d'une nouvelle lutte pacifique citoyenne que NOUS portons dans NOS Coeurs, NOUS TOUS, les CITOYENS LAMBDAS !


* C'est ainsi que Pierre-Ali a déjà préconisé (Lettre ouverte à Mr OBAMA à l'occasion du premier G 20 en 2008) la diminution voire la fin à terme des paradis fiscaux, la diminution voire la fin à terme des dumpings fiscaux et sociaux qui dressent les peuples contre les peuples, les hommes contre les hommes, etc ...
D'ailleurs, je ne sais pas si vous avez suivi, mais un Collectif d’économistes qui reprennent la méthode de Pierre-Ali enjoignent les chefs d’ État de choisir la transparence (financière …) ont publié un article dans "le monde" du 11 mai 2016. On peut y lire ceci :
« Nous nous accordons sur le fait que ces juridictions (les paradis fiscaux ndlr) constituent des distorsions au fonctionnement global de l’économie ».
C'est bien là la Voie Juste et Bonne Que Pierre-Ali a précisément Soumise aux puissants de ce monde dès le premier G 20 de 2008 et même avant ...
Il leur a aussi Soumis la Régulation des marchés avec une ébauche de méthode pragmatique, etc , etc...

* Pierre-Ali a aussi proposé plusieurs solutions innovantes pour l'emploi, pour l'écologie, etc ... et si vous n'en n'avez pas entendu parler, c'est qu'en plus de déposséder le Peuple de la "chose politique", ces égoïstes vont jusqu’à gâcher ce qui pourrait être bon dans l'intelligence collective utile pour le plus grand nombre !

Rq : Sur le principe, quand bien même les solutions de Pierre-Ali auraient été inopportunes (ce qui n'est pas le cas), le devoirs des élites politiques n'était certainement pas d'humilier un citoyen, quel qu'il soit, et encore moins de mépriser et galvauder ses solutions si utiles au Peuple !
C'est sur la base de ce principe fondamental là que nous devons rétablir l'éthique civilisationnelle que nos élites piétinent allègrement !

Jeannot

Messages : 10
Date d'inscription : 26/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  yasujiro le Lun 30 Mai - 22:00

Jeannot a écrit:Bonjour et paix à tous
C'est mal barré, le patronat et son Etat nous font la guerre, et au cas où tu n'aurais pas remarqué, le prolétariat riposte en force depuis plus de 2 mois.

yasujiro

Messages : 20
Date d'inscription : 08/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  Jeannot le Lun 30 Mai - 23:01

yasujiro a écrit:C'est mal barré, le patronat et son Etat nous font la guerre, et au cas où tu n'aurais pas remarqué, le prolétariat riposte en force depuis plus de 2 mois.

Cette lutte est légitime, je dirai même qu'elle me remonte le moral car trop c'est trop, il est grand temps que les travailleurs reprennent leur démocratie.

Certains disent que ce n'est pas la rue qui gouverne, mais pour aller aller chercher des électeurs, où vont-ils serrer hypocritement des mains ?
N'est-ce pas dans la rue qu'ils recrutent ceux qu'ils sont sensés représenter ?

Si donc c'est la rue qui les met au pouvoir, c'est bien pour qu'ils fassent ce que la rue demande !!
Alors, puisqu'ils avouent n'écouter qu'eux mêmes, c'est à la rue de les remettre face à leurs responsabilités et le cas échéant de les déchoir de leurs fonctions usurpées.

La démocratie c'est le pouvoir de la rue par leurs habitants humbles !

Jeannot

Messages : 10
Date d'inscription : 26/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  Roseau le Mar 31 Mai - 7:17

La bataille va encore s'élargir avec, comme à Sivens le meutre de Rémy Fraisse, une grenade qui a laissé un journaliste dans un état incertain.
A suivre, pour agir, chaque jour, ici:
Toutes et tous Debout!
http://wp.me/p5oNrG-mi3
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  Jeannot le Mar 31 Mai - 12:18

Le problème principal est que ces gouvernements n'appliquent pas du tout le principe démocratique, le but est de trouver des gens qui ont appliqué ces valeurs dans le passé et qui ont réussi à améliorer les choses dans les postes qu'ils ont occupé !

On exige du peuple des CV à outrance, pourquoi ne pas sélectionner nos élus selon un Cv démontrant leurs capacités.

Jeannot

Messages : 10
Date d'inscription : 26/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

nouveau fil sur Anti-K

Message  Roseau le Sam 4 Juin - 4:23

Le précédent fil "Toutes et Tous Debout" sur Anti-K, avec des milliers de liens, était trop lourd.
Créé depuis les débuts du mouvement contre la loi Kel Khomri, il est toujours consultable ici.
Ce nouveau fil poursuit l'info en continu sur les luttes à partir du 3 juin:
Toutes et Tous Debout:
http://wp.me/p5oNrG-nZZ
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  MO2014 le Lun 6 Juin - 17:43

Trois mois de couverture médiatique des mobilisations contre la « Loi Travail »
par Julien Salingue, lundi 6 juin 2016

Le texte complet avec images, photos et vidéos est ici : http://www.acrimed.org/Trois-mois-de-couverture-mediatique-des
sinon le texte uniquement ci-dessous :


Voilà désormais trois mois que dure la mobilisation contre la « Loi Travail », une mobilisation qui ne semble pas faiblir malgré les pronostics formulés, au cours des dernières semaines, par les « experts » et autres éditorialistes.

L’occasion pour nous de revenir sur la couverture médiatique de la mobilisation qui, comme on pouvait malheureusement s’y attendre, est une nouvelle démonstration de la capacité des « grands » médias, des « grands » journalistes politiques et des « grands » éditorialistes – avec des nuances et des spécificités – à entonner un refrain bien connu : nécessité de la « réforme », « archaïsme » de la contestation, stigmatisation de la mobilisation, morgue, mépris – voire haine de classe à peine voilée.
Une indispensable « réforme »

Le terrain avait été soigneusement préparé. Ils étaient en effet nombreux, dès la rentrée 2015, à soutenir la démarche entreprise par le gouvernement consistant à diffuser l’idée que le Code du travail était un « mastodonte » qu’il fallait nécessairement « alléger ».

Florilège :

- « Bien sûr, on pourrait garder notre bon vieux Code du travail, avec ses règles et ses protections, qui dissuadent parfois la création d’emploi, mais à quoi cela sert de protéger de plus en plus des emplois qui ne sont pas créés ? » (François Lenglet, France 2, 9 septembre 2015).

- « Parmi les dossiers les plus brûlants, la refonte d’un mastodonte, devenu tabou à gauche : le Code du travail et ses 3 600 pages, 11 000 articles… à écrémer d’urgence. » (Voix off d’un sujet de « C dans l’air », 4 septembre 2015).

- « Ce sont l’entreprise et les représentants des salariés qui décideraient et non plus une loi tombée d’en haut imposant un même standard à tous, y compris en matière de temps de travail. Donner plus de liberté aux acteurs de terrain, quitte à malmener tabous et totems. » (Vincent Giret, France Info, 31 août 2015).

- « Le Code du travail n’est pas une vache sacrée. C’est un outil de régulation indispensable pour assurer un socle minimal de protection des salariés. Mais il ne doit pas devenir imperméable aux mutations de la société et du salariat. La CGT et FO jouent les gardiens du temple, veillant à ce qu’on ne touche pas à une virgule du Code [...]. » (Éditorial du Monde, 2 septembre 2015).

- « Le gouvernement sera-t-il suffisamment audacieux pour déverrouiller vraiment le Code du travail, pour s’en remettre davantage aux accords d’entreprise qu’à la loi afin d’assouplir le droit social ? Aura-t-il confiance dans la démocratie de terrain, et osera-t-il affronter tous les conservatismes de gauche, ceux des syndicats et d’une partie de la majorité, déjà postés en tenue de guérilla, prêts à en découdre ? » (Nicolas Beytout, L’Opinion, 9 septembre 2015).

- « Comme souvent, nous nous sommes mis à espérer. Avec le rapport Combrexelle, la France socialiste va s’attaquer au Code du travail. Enfin un mouvement pour combattre cette préférence nationale qu’est le chômage ! [...] La France s’attaque, veut-on espérer, au sujet comme l’ont fait toutes les social-démocraties apaisées de la vieille Europe. En passant en force. Courageusement. » (Arnaud Leparmentier, Le Monde, 9 septembre 2015).

On pourra compléter cette revue de citations révélatrices d’un désarmant pluralisme en visionnant la vidéo réalisée par le collectif Nada, publiée le 12 février sur notre site : « La meute versus le Code du travail ».



Et même lorsque le sujet n’est pas directement la réforme du Code du travail, nombreux ont été les reportages qui, à l’instar d’un sujet du 20h de France 2 que nous avions analysé, ont contribué à accréditer, avant même que la mobilisation contre la Loi El Khomri ne prenne corps, l’idée selon laquelle les entreprises étaient accablées par une législation trop restrictive qui, si l’on voulait bien regarder les choses en face, sans conservatisme ni corporatisme, était en grande partie responsable du chômage. Les syndicalistes étaient déjà eux aussi passés sur le grill, à l’image de Jean-Claude Mailly, de Force ouvrière, soumis à un véritable interrogatoire sur Europe 1 le 18 février (soit le lendemain de la présentation du projet de loi El Khomri), entre autres :

- « Mais si vous on écoute bien, il n’aurait rien fallu changer. Là cette loi, elle est quand même destinée à dynamiser le marché du travail pour essayer de créer de l’emploi. »

- « Mais est-ce que vous pensez pas que pour convaincre les Français, enfin des Français en nombre, parce que… y’a un problème, c’est qu’une partie en tout cas de ces mesures, spontanément, quand on interroge les gens, ils sont vraiment beaucoup… ils sont majoritairement d’accord… »

- « Est-ce que ça serait pas mieux à ce moment-là de dire “ben ça d’accord, ça peut-être, et ça non”, au lieu de dire comme vous faites depuis le début “Non, non, non, non, et non” ? »

Etc.

Offensive tous azimuts contre la mobilisation

Mais l’entreprise de légitimation de la loi – et de délégitimation de sa contestation – n’aura pas suffi. Et ce sont des centaines de milliers de salariés et de jeunes qui, à partir du 9 mars, sont entrés en mobilisation. De toute évidence, la pédagogie médiatique aura échoué à les convaincre du bien-fondé de la « réforme » : n’en faisant qu’à leur tête, ils n’ont pas écouté les bons conseils de l’éditocratie, qui ne leur pardonnera pas, comme on peut le voir dans cette vidéo, enregistrée fin mars par Acrimed pour l’émission « Là-bas si j’y suis », et qui offre une première synthèse de l’offensive tous azimuts contre la mobilisation.



Méthode privilégiée : la focalisation, non pas sur les causes, mais sur les conséquences des grèves, avec un intérêt tout particulier pour les « usagers » des trains, métros, et autres transports en commun, avec la multiplication des micros-trottoirs dans lesquels on apprend, surpris, que lorsque les salariés des transports sont en grève, les transports fonctionnent moins bien. Obsession qui se traduit par une infinie variété de titres dans la presse écrite et sur internet :

Site de France Inter, 9 mars 2016



Site de France TV Info, 31 mars 2016



Site du Point, 25 avril 2016

Site de Ouest-France, 18 mai 2016

Etc.

Autre angle d’attaque : la dénonciation des « pas concernés ». De qui parle-t-on ? De celles et ceux qui, à en croire « experts » et éditorialistes, n’auraient aucune raison de se mobiliser contre la « réforme », et participeraient quand même à la mobilisation. Comprendre : certains opposants à la Loi Travail (au premier rang desquels les salariés du public et les jeunes) n’ont rien compris au contenu d’une loi qui ne les concerneraient pas – ou ils ont compris mais ils se mobilisent pour le plaisir (de provoquer la « galère »). Au choix…

Comme nous le signalions alors :

Que nombre de chroniqueurs et éditorialistes ne comprennent rien aux mouvements sociaux n’est ni nouveau, ni surprenant. Mais qu’ils se sentent, malgré eux, obligés de l’avouer ainsi publiquement en dit aussi long sur les effets de la position sociale qu’ils occupent que de fines analyses sociologiques. Ces inestimables individualités qui se croient en état d’apesanteur sociale laissent entendre que, pour être « concerné », il faut être personnellement et directement touché. […] Soyons rassurés : nos détecteurs de « pas concernés » n’ont pas encore opposé, à celles et ceux qui font cause commune par solidarité, que seuls les mal-logés sont concernés par la solidarité avec les sans-abris ou que seuls des exilés sont concernés par la solidarité avec les migrants. Solidarité ? Sans doute une passion triste aux yeux des gais lurons de l’éditocratie.

À quoi l’on pourrait ajouter qu’il est évidemment plus commode de consacrer de longues minutes ou de nombreuses colonnes aux soi-disant « pas concernés » plutôt que de donner la parole aux premiers concernés, à savoir les salariés du privé et leurs représentants.

« Vous condamnez les violences ? »

Autre méthode éprouvée : la focalisation sur les « violences » qui, bien qu’elles se produisent, comme les grands médias le répètent, « en marge des manifestations », font souvent l’objet d’une attention qui n’a rien de marginale, quitte à faire passer au second, voire au troisième plan, les mobilisations elles-mêmes, leurs causes, leur tonalité, leur ampleur. Nous avions ainsi relevé de manière exhaustive, à titre d’exemple exemplaire, les « bandeaux » défilant sur BFM-TV le soir de la manifestation du 28 avril :

Et, noyé parmi les précédents, celui-ci :

Un véritable matraquage médiatique contre les manifestations, accompagné d’interrogatoires de militants politiques et syndicaux, sommés de « condamner » les « violences », quitte à ce que le sujet monopolise leur temps de parole. On se souviendra de cette interview exemplaire d’Olivier Besancenot le 1er mai 2016 sur BFM-TV, par une journaliste (Apolline de Malherbe) dont l’obstination n’a eu d’égal que le sens de la répétition, comme le montre cet échantillon des questions posées au représentant du NPA :

- « Est-ce que vous condamnez… ? »
- « Mais Olivier Besancenot vous avez dit le mot “condamner”, vous avez dit “ce que je condamne aujourd’hui ce sont en gros les provocations et l’attitude du gouvernement”, vous ne condamnez pas les violences ? »
- « Mais les violences elles-mêmes, vous ne les condamnez pas ? »
- « Donc les violences… non mais justement, je vous demande : qu’est-ce que vous condamnez ? Je reprends votre mot, Olivier Besancenot »
- « Pour vous, ce que je voudrais simplement qu’on voit, c’est que vous, ce que vous condamnez c’est ça [les photos de violences policières montrées par Besancenot], ce n’est pas ça [les images de « casseurs »] »
- « Donc Olivier Besancenot, à aucun moment, vous ne condamnez les violences des manifestants ? »
- « Pardon, Olivier Besancenot, mais pour vous, il y a vraiment d’un côté les gentils, et de l’autre côté les méchants ? Il n’y a pas un moment où vous dites pas “Je condamne les deux”, quoi, non ? »
- « Vous les regrettez malgré tout, alors sans aller jusqu’à les condamner, est-ce que vous les regrettez ? »

Et, en vidéo :

Selon que vous serez manifestant ou policier...

On notera toutefois que l’obsession de la question des violences et la place accordée aux revendications et au discours des personnes mobilisées sont à géométrie variable. Ainsi, lorsque le 18 mai plusieurs syndicats de policiers décident de se mobiliser à leur tour (pour dénoncer une « haine anti-flics »), le ton change. Comme nous l’avions remarqué en étudiant les JT de TF1 et de France 2, les policiers et leurs représentants ont eu droit, ce jour-là, à une couverture médiatique étonnamment (?) bienveillante et étoffée, avec reportages empathiques, micros ouverts pendant de longues minutes et rappel, par les présentateurs eux-mêmes, des raisons de la mobilisation. Comme nous le remarquions alors avec ironie :

Paradoxalement, la couverture des rassemblements policiers démontre, jusqu’à l’excès, que le mal-traitement médiatique des mobilisations sociales n’est pas une fatalité. Il ne s’agit bien évidemment pas de demander aux journalistes de faire preuve d’autant d’empathie à l’égard des cheminots, des routiers, voire des étudiants ou des enseignants, qu’ils en ont fait preuve à l’égard des policiers, car tel n’est pas le rôle d’un média d’information. Mais on se prend à rêver qu’à l’avenir, les mobilisations sociales bénéficient d’un traitement aussi « fourni » et précis quant aux motivations des grévistes et/ou des manifestants, chiffres et interviews à l’appui, et que les téléspectateurs soient aussi bien renseignés qu’ils l’ont été le 18 mai à propos des policiers mal-aimés.

Malheureusement, nous rêvions, car dans le même temps et dans les jours qui ont suivi, bien loin d’avoir corrigé le tir, les grands médias ont multiplié les attaques contre les nouveaux acteurs de la mobilisation, notamment dans le secteur des raffineries, avec une place toute particulière accordée au nouvel ennemi public numéro 1 : la CGT. On pourra trouver une analyse de cette nouvelle étape dans l’offensive contre la mobilisation dans notre article « L’éditocratie unanime : haro sur les grèves ! », publié le 25 mai, au sein duquel on retrouvera notamment les exploits de :

- Jean-Michel Aphatie :

- Éric Brunet (RMC) : « Les Français ne sont que des assujettis sociaux qui ne pensent qu’à leur pomme » ; la CGT est « un syndicat ultra-violent qui souhaite mettre la France cul par-dessus tête ».

- Laurent Marchand (Ouest-France) : « En plein état d’urgence, la chienlit, pour reprendre le mot du général de Gaulle, en mai 1968, fait tache d’huile ».

- Et de bien d’autres représentants de médias au summum du pluralisme :

On pourra également se reporter à notre critique des propos tenus par Nathalie Saint-Cricq, responsable du service politique de France 2 qui, lors du JT de 20h du 23 mai, confondait manifestement l’antenne du service public avec les colonnes éditoriales du Figaro en dénonçant « une radicalisation tous azimuts et une technique révolutionnaire bien orchestrée » de la CGT, et l’accusant de « jouer l’explosion sociale [et de] prendre finalement la responsabilité qu’il y ait un accident, un blessé ou un mort. ».

Pour se détendre, on pourra aussi consulter notre article portant sur l’exploit journalistique réalisé par Jean-Marc Morandini, qui le 26 mai, a proposé son édition spéciale de son « Grand direct de l’actu », diffusé sur Europe 1, en direct d’une… station-service, au plus proche des préoccupations des « usagers ». Comme nous l’écrivions alors : « Certes, la focalisation sur les conséquences des grèves est un grand classique des médias dominants, un choix journalistique qui prend souvent le pas sur les revendications des grévistes. Mais consacrer une émission spéciale “aux côtés” de ceux que la grève pénalise, et uniquement aux côtés de ceux-ci, est une innovation qui méritait d’être signalée. Rendez-vous, à la prochaine mobilisation dans les transports, sur un quai bondé du RER ? »

Nous aurions également pu mentionner, au cours de ce panorama portant sur le « meilleur du pire » de la couverture médiatique des mobilisations contre la Loi Travail, la multiplication des interrogatoires de syndicalistes, de plus en plus soumis aux injonctions, aux rappels à l’ordre, pour ne pas dire aux provocations de journalistes-intervieweurs particulièrement zélés : « Vous représentez moins de 3% des salariés, quelle est votre légitimité à bloquer le pays ? » ; « Quel est l’objectif Monsieur Martinez ? Plonger la France dans le noir ? » ; « Est-ce qu’à 15 jours de l’Euro de football c’est raisonnable un blocage pareil ? » ; « Vous trouvez ça bienvenu après les attentats qui ont frappé la France, l’état d’urgence dans lequel on est ? Vous assumez ça ? » ; etc. Mais pour un large aperçu de ces interviews-interrogatoires, le plus simple est de se reporter à notre article « Tribunaux médiatiques pour syndicalistes “radicalisés” ».

Ce panorama résume-t-il l’ensemble de la couverture médiatique du mouvement en cours ? Évidemment, non. Mais il donne malheureusement, comme le montrent en détail, exemples à l’appui, les articles que nous avons rédigés au cours des derniers mois, une idée assez fidèle et précise du bruit médiatique dominant depuis que la « réforme » du Code du travail a été annoncée… et contestée. Un journalisme qui accompagne, une fois de plus, les obsessions néo-libérales du gouvernement et de ses soutiens, et qui, en se focalisant sur les conséquences des grèves et non sur leurs causes, en reprenant sans la critiquer la communication des autorités, y compris de la préfecture de police, ou en faisant preuve d’un parti pris à peine dissimulé sous couvert d’interview ou de débat, manque gravement à son devoir premier : informer.

Inutile de le préciser : cette synthèse n’est bien évidemment qu’un bilan d’étape. Nous aurons l’occasion de revenir, dans les jours et les semaines qui viennent, sur le traitement médiatique de la mobilisation en cours. Il apparaît en effet que la mobilisation est loin d’être finie et que, malheureusement, les dérives médiatiques risquent bien de se poursuivre elles aussi.

Élément positif : au sein même de la profession, des voix dissonantes se font entendre. On pense ici notamment à un communiqué du SNJ-CGT, reproduit sur notre site, dans lequel on pouvait notamment lire ceci : « S’il n’est pas acceptable que des journalistes soient agressés alors qu’ils font leur travail, le traitement médiatique des manifestations, avec une focalisation sur les violences et les “casseurs” par les journaux télévisés, toutes chaînes confondues, pose question. Comme si le gouvernement avait besoin d’auxiliaires pour décrédibiliser une contestation populaire majoritaire dans l’opinion de la loi travail. Le SNJ-CGT regrette que certains journalistes y contribuent par obéissance à leur hiérarchie, par réflexe sensationnaliste, par manque de recul, par négligence des principes professionnels... »

On pense également au collectif des « Journalistes debout », que nous avons rencontré au mois de mai, qui tente notamment de penser un « autre journalisme » à la lumière, entre autres, du traitement médiatique des mobilisations contre la Loi Travail. Un objectif louable, et que nous soutenons évidemment, car notre critique n’est pas animée par une hostilité à l’égard de la profession de journaliste mais par une volonté de contribuer à transformer le paysage médiatique afin que l’information reprenne enfin ses droits.

Julien Salingue (grâce au travail collectif d’Acrimed)

MO2014

Messages : 1287
Date d'inscription : 02/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  Jeannot le Lun 6 Juin - 20:05

Passer des lois ne découlant pas de l'urgence absolue à l'aide du 49.3 c'est faire violence à la démocratie et donc au peuple !
Voila ce qu'aurait dû répondre Mr Besancenot.

Jeannot

Messages : 10
Date d'inscription : 26/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  Roseau le Mer 8 Juin - 6:04

Olivier Besancenot, comme les deux autres porte-parole du NPA,
vont heureusement beaucoup plus loin que la dénonciation du 49.3
Voir ici les vidéos concernant Olivier: http://www.anti-k.org/?s=besancenot&asl_active=1
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Quatre leçons pour un mouvement encore devant nous

Message  Roseau le Sam 20 Aoû - 11:52

Une analyse inédite et remarquable, par Jacques Chastaing
http://www.anti-k.org/2016/08/20/loi-travail-quatre-lecons-pour-un-mouvement-encore-devant-nous/#.V7gjecc5agQ

Il faut maintenant, pour préparer la rentrée sociale, le diffuser, en mettant ce lien dans les commentaires d'articles sur sites et blogs comme dans les réseaux sociaux. A vos claviers!
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  Kock le Sam 20 Aoû - 15:33

On peut effectivement remercier Chastaing pour son inventaire détaillé des luttes, mais alors !!!!
Revoilà la fameuse "avant-garde large" qui n'arrête pas de le hanter, tout comme la LCR puis le NPA depuis des décennies !
Eh non, la crise de l'humanité ne se réduit pas à la crise de "la conscience de classe" mais, comme le disait Trotsky dans le programme de transition,"se réduit à la crise de la direction révolutionnaire du prolétariat"! Le but n'est pas d'expliquer aux travailleurs qu'ils ne sont pas des "réformistes repus et embourgeoisés" mais la classe révolutionnaire !
Le combat principal devait se faire et va se faire contre les directions traîtres de la CGT et de FO, avec leurs journées d'action à répétition au service de la bourgeoisie et de son gouvernement, pour épuiser, diviser et démoraliser (en vain !!) les travailleurs ! Bravo, en passant pour ceux qui ont défendu depuis des décennies la CFDT contre la CGT-FO, incapables de faire la distinction entre collaboration de classes et intégration corporatiste (que pouvait-on donc attendre d'un organisation créée de toutes pièces par le Vatican contre la CGT et la lutte de classes !
C'est justement la question de la "direction révolutionnaire" qui s'est posée au dernier congrès de la CGT et qui fut l'un des facteurs destructeurs du courant trotskyste du POI, les néo-pablistes derrière Lacaze et Gauthier s'alignant derrière l'appareil et ses journées d'action, excluant et faisant la chasse à Gluckstein-De Massot et leurs camarades, devenus TCI ( Tendance Communiste Internationaliste) du POID parce qu'ils combattaient pour la grève interprofessionnelle jusqu'au retrait de la loi travail, pour la grève générale!

Et pas un mot de l'Union européenne qui est à l'origine de cette loi travail !!!
Pas un mot du Brexit qui a vu la majorité ouvrière du pays voter pour la sortie de cette institution réactionnaire au service exclusif des multinationales, contre le capital financier, Wall street et Obama, contre tous les gouvernements de l'Union européenne, contre Cameron et la direction du Labour party...., les petits bourgeois, là encore s'alignant sur les appareils contre la masse des travailleurs en dénonçant le populisme (comme l'ensemble des médias), sans parler de LO et du NPA !

Kock

Messages : 144
Date d'inscription : 29/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  Kock le Sam 20 Aoû - 16:54

Suite aux remarques précédentes:

Pratiquement rien sur le cadre global de la lutte de classe en France, sur la crise irrémédiable de l'impérialisme, sur l'impuissance du régime fondé sur la propriété privée des moyens de production à surmonter cette crise par d'autres moyens que l'extension de la guerre militaire, l'instrumentalisation du terrorisme, combinées à la guerre sociale (chômage et précarité de masse, destruction des acquis, des services publics....), la destruction en masse des forces productives (dont la principale est le prolétariat).
Ils sont loin les fameux pays émergents (Espagne, Portugal, Inde, Brésil, Afrique du sud....), il est loin le fameux néo-capitalisme de Mandel...la crise de 2007-2008 n'a été qu'un accélérateur de la crise générale du système capitaliste...C'est l'humanité tout entière qui est menacée.
Plus que jamais, la seule alternative: socialisme ou barbarie !

Kock

Messages : 144
Date d'inscription : 29/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  Kock le Lun 5 Sep - 11:49

A propos de la publicité gratuite faite par Roseau au texte de Chastaing

On peut effectivement remercier Chastaing pour son inventaire détaillé des luttes, mais alors !!!!
Revoilà la fameuse "avant-garde large" qui n'arrête pas de le hanter, tout comme la LCR puis le NPA depuis des décennies !
Eh non, la crise de l'humanité ne se réduit pas à la crise de "la conscience de classe" mais, comme le disait Trotsky dans le programme de transition,"se réduit à la crise de la direction révolutionnaire du prolétariat"! Le but n'est pas d'expliquer aux travailleurs qu'ils ne sont pas des "réformistes repus et embourgeoisés" mais la classe révolutionnaire !
Le combat principal devait se faire et va se faire contre les directions traîtres de la CGT et de FO, avec leurs journées d'action à répétition au service de la bourgeoisie et de son gouvernement, pour épuiser, diviser et démoraliser (en vain !!) les travailleurs ! Bravo, en passant pour ceux qui ont défendu depuis des décennies la CFDT contre la CGT-FO, incapables de faire la distinction entre collaboration de classes et intégration corporatiste (que pouvait-on donc attendre d'un organisation créée de toutes pièces par le Vatican contre la CGT et la lutte de classes !
C'est justement la question de la "direction révolutionnaire" qui s'est posée au dernier congrès de la CGT et qui fut l'un des facteurs destructeurs du courant trotskyste du POI, les néo-pablistes derrière Lacaze et Gauthier s'alignant derrière l'appareil et ses journées d'action, excluant et faisant la chasse à Gluckstein-De Massot et leurs camarades, devenus TCI ( Tendance Communiste Internationaliste) du POID parce qu'ils combattaient pour la grève interprofessionnelle jusqu'au retrait de la loi travail, pour la grève générale!

Et pas un mot de l'Union européenne qui est à l'origine de cette loi travail !!!
Pas un mot du Brexit qui a vu la majorité ouvrière du pays voter pour la sortie de cette institution réactionnaire au service exclusif des multinationales, contre le capital financier, Wall street et Obama, contre tous les gouvernements de l'Union européenne, contre Cameron et la direction du Labour party...., les petits bourgeois, là encore s'alignant sur les appareils contre la masse des travailleurs en dénonçant le populisme (comme l'ensemble des médias), sans parler de LO et du NPA.

Pratiquement rien sur le cadre global de la lutte de classe en France, sur la crise irrémédiable de l'impérialisme, sur l'impuissance du régime fondé sur la propriété privée des moyens de production à surmonter cette crise par d'autres moyens que l'extension de la guerre militaire, l'instrumentalisation du terrorisme, combinées à la guerre sociale (chômage et précarité de masse, destruction des acquis, des services publics....), la destruction en masse des forces productives (dont la principale est le prolétariat).
Ils sont loin les fameux pays émergents (Espagne, Portugal, Inde, Brésil, Afrique du sud....), il est loin le fameux néo-capitalisme de Mandel...la crise de 2007-2008 n'a été qu'un accélérateur de la crise générale du système capitaliste...C'est l'humanité tout entière qui est menacée.
Plus que jamais, la seule alternative: socialisme ou barbarie !

Kock

Kock

Messages : 144
Date d'inscription : 29/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  Roseau le Lun 12 Sep - 17:45

Pour ceux qui sont surpris par la logorrhée "lambertiste" de Kock, quelques articles explicatifs sur le sujet dans cette liste:
http://www.anti-k.org/?s=lambertistes&asl_active=1]http://www.anti-k.org/?s=lambertistes&asl_active=1

Et pour revenir sur le sujet du fil, un bilan parmi d'autres mis en ligne sur le même site:
http://wp.me/p5oNrG-r34]http://wp.me/p5oNrG-r34
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Une analyse de fond sur les perspectives sociales

Message  Roseau le Jeu 13 Oct - 6:31



Vers une explosion sociale et la construction d’une avant-garde lutte de classe, par Alain Riveto
http://wp.me/p5oNrG-s7u
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  barnum le Jeu 13 Oct - 9:34

L'essentiel étant de comprendre et de faire comprendre que la politique des journées d'action à répétition (2003, 2010 2016), impulsées par les directions syndicales, reste la meilleure arme des différents gouvernements aux ordres des capitalistes pour faire passer leurs plans anti-ouvriers, "réforme" des retraites et loi travail en tête !

barnum

Messages : 271
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kel Khomrie !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum